Contexte
Factions
Combat
Présentations
Avatars
Fruits du Démon
Primes
PNJ
Navigation
Equipages
Quêtes/Missions
Boutique
Médailles





Votez toutes les deux heures
et gagnez des Berrys !



 
CalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'âme de la lame maudite.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


☠ Messages : 12
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 5258
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 1529
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999


MessageSujet: L'âme de la lame maudite.    Dim 14 Jan - 15:10



Edward Mustang




Prénom et Nom: Edward Mustang.
Âge : 24 ans.
Sexe : J'ai un zizi, donc masculin ?
Avatar : Mugen - Samouraï Champloo.
Groupe : Chasseur de prime.
Métier : Flemmard, ça compte ?
Espèce : Carte bleu ? Non je rigole, humain.
But : Défaire cette malédiction.

---------------

Fruit du Démon : Aucun, pur épéiste.
Autres capacités : Sandai Kitetsu - 50 Lames & Réflexes améliorés.


Description physique



Alors, comment pourrait-on parler du physique d’un … d’un samouraï. Commençons d’abord par le commencement. Il a la carrure d’un grand combattant. Un entraînement rigoureux durant son enfance qui est ensuite suivi de nombreux combats au cours desquels il voit son corps devenir de plus en plus puissant et de plus en plus résistant. Bien sûr, il faut s’attendre à quelques petites cicatrices sur tout le corps mais toutes ces marques ne font elles pas le charme d’un valeureux guerrier ? Les femmes ne raffolent-elles pas des ces preuves du courage et de la force d’un bon vieux bagarreur ? Bien sûr, à force d’en avoir un peu trop, ça commence à faire un peu moche mais, les cicatrices physiques ne sont elles pas les plus supportables ? Enfin … On ne va pas rentrer dans un débat comme celui-là.

Parlons un peu plus du physique d’Edward. A part sa carrure, et bien c’est à peu un homme comme les autres. Il y a juste cette petite coiffe qui le différencie des autres, ces cheveux qui vont dans tous les sens. Bien des hommes rêvent de pouvoir un jour avoir cette coiffure mais cette façon de se coiffer n’est pas pour être beau mais pour montrer à tout le monde que l’on est un guerrier redoutable. Les hommes coiffés ainsi sont respectés et craints par leur entourage, ils sont protégés des Dieux et adorés des femmes. Mais, bien que cette coiffure est censée être faîte avec énormément de précision, la coiffure de notre samouraï nous montre bien une partie de son caractère. Quelques folles mèches qui sortent, surement mal plaquées mais qui montrent bien l’envie de liberté du personnage. Il n’y a pas que le bureau d’un homme qui définit son caractère …

Bon ce qui est du reste de son visage, et bien il n’y a rien de vraiment extraordinaire. Ce mélange de sévérité de lassitude, font de lui un homme à part entière, un homme unique. Bon ce qui est de ses vêtements, et bien c’est à prés la tenue traditionnelle du bon vieux samouraï. A part, quelques petites touches personnelles… L’absence de haut, l’absence d’une épaulière laissant sa petite copine seule sur l’épaule gauche du guerrier. Celle-ci est accrochée à l’homme par autre ceinture. En bref, pour ce qui est de son buste, la partie droite complètement dénudée fait face à la partie gauche vêtue des habits de tradition. Pour le reste du corps, un pantalon bouffant noir sur lequel sont dessinés des dragons dorés. Les chaussures d’un samouraï accompagnée d’une sorte de protège tibia. Au niveau de sa taille, il porte une étrange ceinture qui ressemble plus à une épaisse corde qu’à autre chose mais celui joue quand même son rôle. Son rôle, et bien de tenir ce morceau de tissu tournant dans le ton du rouge sur lequel est dessiné d’autres dragons et qui lui tombent jusqu’aux genoux.



Description mentale



Alors, que pourrait bien être la façon de penser d’un samouraï… L’honneur ? Surement. Le courage ? Idem. Mustang, lui, a bel et bien l’étoffe d’un de ces soldats japonais ayant préférés la voie de lumière et du combat direct que l’ombre du monde des ninjas. Un véritable combat pour lui est un combat dans lequel les deux adversaires se battent jusqu’à dépasser leurs limites. A son humble avis, un adversaire désarmé n’est plus qu’un civil. Attaqué une personne en situation de faiblesse est bien la dernière chose qu’il ferait. Et même si cette personne, armée, représenterait un danger pour lui, il préférera périr par la lame de son adversaire plutôt que de bafouer son image de samouraï en profitant d’une situation qui pourrait lui être avantageuse. En bref, il regorge d’honneur et de respect des traditions au niveau du combat. Son état d’esprit plutôt vieillot est mal choisi pour le monde dans lequel il vit. Il est prêt à courir le risque de nombreux dangers tant que le combat reste dans les règles de l’art. Bien sûr, les armes d’un adversaire peuvent être ses poings. Dans ce cas, il est tout à fait normal de se battre avec sa lame. Après tout, chacun choisit son arme …

Après avoir parlé longuement de sa vision du combat, pourquoi ne pas aborder les autres aspects de cet homme ? Mustang, est un homme à part entière. La plupart du temps, il est rêveur, plutôt utopique même. Etant né dans le milieu de la guerre et des combats, un monde en paix est pour lui une chose irréalisable. Il faut dire que si le monde connaissait soudainement une période de paix sans fin, et bien ce combattant ne pourrait avoir aucune reconversion. Mais lorsqu’il ne combat pas, il passe son temps à admirer la nature qui l’entoure. Ayant une profonde reconnaissance envers ses ancêtres qui lui ont légués le monde dans lequel il vit, il respecte tout ce qu’il entoure et prend à cœur la protection des plus faibles que lui animaux ou humains. Son père lui dit un jour que les grands pouvoirs n’étaient légués qu’à ceux qui en feraient usages pour le bien d’autrui. Lui, étant doté d’un grand talent, use de sa force pour la protection des faibles. Une âme brave dans un corps souillé par le sang… Un mélange qui malheureusement est la cruelle destinée dont est accablé à ce pauvre guerrier. Bien qu’ayant l’esprit bienveillant, il reste tout de même un homme qui a ôté la vie à ses frères … Il se rend compte que pour lui il n’y aura pas de repos paisible mais juste les tourments éternels de ceux qui se sont pris pour Dieu. C’est pour ça que parfois de la tristesse se fait ressentir sur son visage pourtant toujours souriant. Bien que ses actes soient justes, il ne reste quand même qu’un meurtrier car toute mort est accompagnée de souffrance même si cette mort est celle de la dernière des ordures de la Terre. Tout le monde est aimé, même par une seule personne …

Pour ce qui est de sa vision du monde et de ses opinions, il est à lui seul un philosophe. Bien qu’avec sa carrure de barbare sans cerveau, il reste tout de même une personne qui attache énormément d’importances aux modifications de l’environnement qui l’entoure. Il a vu de ses propres yeux les modifications d’un paysage après une guerre, il a pu ressentir lui-même les changements de comportement après ces massacres, il a même pris part à des vengeances envers ses soi-disant anciens ennemies. Il a de quoi faire une bonne description d’un bon meurtrier tuant juste pour obéir aux ordres puisqu’il en était un. Mais, certaines choses ont faits de lui un homme sage qui a appris à laisser sa lame bien au chaud dans son fourreau tant que le besoin ne s’en faisait pas ressentir. Et puis, il n’avait pas vraiment besoin de sa lame pour s’affirmer puisque sa principale philosophie du combat est que ce n’est pas l’arme qui fait la force d’un guerrier mais son cœur. Bon, c’est vrai que ça croule sous le sens me direz-vous … Mais, si ça aurait été vraiment cela, pourquoi croyez-vous en le pouvoir mystique des lames maudites de Kitetsu ? Ce n’est pas cette vision que Mustang veut qu’on est de lui, il ne veut pas que l’on voit l’arme, il ne veut pas non plus que l’on voit le guerrier, il veut tout simplement que l’on voit l’Homme qu’il est. Un Homme comme tant d’autres qui essaie de se racheter de son passé par tous les moyens.



Histoire



Pour cet homme, son enfance est une période qui est à oublier. Pourquoi ? Et bien, malgré tout le bonheur dans lequel il a vécu chaque souvenir réveille en lui une rage qui change cet habituel moine en une véritable machine à tuer. Bien qu’il ait vécu une grande partie de son enfance en compagnie de ses parents, la courte période de souffrance qu’il a vécu avait suffit pour chambouler une grande partie de son adolescence. Fils d’un grand samouraï et d’une ancienne ninja, ce petit garçon avait reçu l’éducation parfaite d’un soldat. A peine savait il marcher qu’il tenait déjà dans ses mains un sabre de bois. Son père, qui était un combattant de renom, tenait que son fils lui aussi devienne un maître épéiste. Sa mère quant à elle, même si elle avait un grand talent au combat tint à donner à son fils l’éducation d’un homme sage. D’un côté, son père forgea son corps et de l’autres sa mère tissa son âme. Tout était parfait pour que ce petit garçon devienne un soldat avec le cœur d’un roi.

Mais, ce plan sans faille était malheureusement promis à un échec cuisant car, son père étant un puissant guerrier, s’était loué de nombreuses fois dans son passé en tant que mercenaire. Et il se trouvait que par une malheureuse suite de conséquences, son père avait attiré la colère de la famille de sa femme. Mais, l’amour qui avait été toujours plus fort que tout, avait poussé les deux amoureux à s’enfuir pour vivre leur amour impossible loin de tout. Mais il n’y avait que dans les belles légendes que ce genre d’histoire se terminait bien. Ce fut ainsi que le grand père d’Edward loua les services d’un pirate et de son équipage qui était en même temps mercenaire, car un peu trop attiré par l’argent,  pour effectuer cette sale besogne. Bien qu’assez forts pour tenir tête à tous les assaillants, ses parents furent dépassés par le nombre et préfèrent sauver la vie de leur fils en le cachant plutôt que de la mettre danger en combattant. Du plus profond de sa cachette, l’enfant assista alors au meurtre de ses parents commit par la main de cet homme qui était lui-même dirigé par son grand-père. Il fallait croire que les deux familles avaient quelque chose a gagné dans ce conflit …  

Une fois la tempête passée, l’enfant ressortit de sa cachette et pleura longuement sur les corps ensanglantés de ceux qui l’avaient tant donné. Ce fut à partir de cet instant que ce pauvre garçon qui avait été encore un petit comme tous les autres la veille, devint un monstre dont le cœur était dévoré par cette peste que l’Homme appelle vengeance … C’est aussi à ce moment-là, que sur le corps ensanglanté de son paternel qu’il trouva la lame maudite de Kitetsu. Mais ce n’est que plus tard qu’il apprit la malédiction dont elle est l’objet. Après avoir enterré ses parents, il s’en alla à la recherche de ceux qui avaient mis fin à son bonheur. La traque fut longue et il passa presque que toute une année à chercher celui qui avait tué ses parents : le pirate mercenaire.

Pendant cette recherche incessante, il tua tout ce qui se dressa sur son chemin sans aucune pitié. Il ne fit aucune distinction entre tous les obstacles, il tua pour un seul but. Le temps passa et ses recherches n’aboutissaient toujours pas. Il avait maintenant quatorze ans et avait passé la majorité du reste de son enfance à traquer cet homme. Mais à chaque fois qu’il tombait sur une piste, elle s'évanouissait dans les airs comme de la poussière. Envahi par le désespoir, il s’exila et passa plusieurs mois dans une île lointaine, celle de Shimotsuki.

Alors que son cœur commençait à se soulager de cette blessure, une nouvelle personne entra en jeu et relança cette quête. Une jeune fille qui avait à peu près le même âge que lui et qui, avait elle aussi pour cible ce pirate. Pourquoi ? Il ne le sut jamais. Il se contenta des informations capitales qu’elle lui apporta : la position du meurtrier. Il se trouvait que cet homme avait trouvé refuge dans les profondeurs de Shimotsuki pour essayer de fuir son passé qui espérait-il s’était égaré dans le brouillard. Après avoir passé son enfance à chercher une personne sans jamais aboutir, il trouva enfin ce qu’il recherchait depuis bien longtemps. Plus très loin de lui se trouvait la paix… La paix de son âme qui ne n’arrêtait pas de hurler sa douleur aux oreilles de ce jeune homme.

Ce ne fut qu’après plusieurs jours de marche en compagnie de cette jeune fille qu’il arriva enfin à l’entrée des grottes dans lesquels ce pirate avait trouvé refuge. Face à ces rochers, un mélange d’excitation, de rage et de honte avait envahi son cœur. Il était furieux, furieux contre cet homme qui avait tué sans pitié son père ainsi que sa femme. Il était pressé, pressé d’en finir avec ce fardeau qui avait pesé pendant tant d’années sur sa vie, cette même vie qui avait cessé à partir de ce jour funeste. Et enfin, il avait honte. Il avait honte de ce qu’il était devenu, un être qui s’était abandonné corps et âme à la vengeance. Mais, sans le savoir pourquoi, au plus profond de lui, quelqu’un lui disait d’en finir. S’il s’en allait maintenant, il ne serait jamais en paix … Il entra dans la grotte où à sa grande surprise il fut accueilli par un comité qui avait eu vent de sa venue par le biais d’une charmante demoiselle. Et ce fut pour la deuxième fois dans son existence qu’il soufra énormément. Cette fille, malgré sa vigueur à vouloir tuer, il en était tombé amoureux …

Il espérait au plus profond de lui qu’après en avoir fini avec ce pirate, il s’enfuirait avec celle qui lui avait prêté main forte dans cette aventure. Mais il sembla bien que la règle qui avait été appliquée à ses parents lui fut aussi appliquée. Il n’était pas dans un conte, il était dans le monde réel, il était dans son monde, un monde de désespoir et de rage. Il ressortit du château une heure plus tard le corps et sa lame recouverts de sang. Dans sa main droite, ce sabre qui avait appartenu à un ancien homme d’honneur et dans sa main gauche, la tête de celui qui avait assassiné cet homme. Tout était fini, il n’avait plus rien qui l’attachait à son passé. Ni hommes, ni femmes, rien… Une fois de plus, il était seul mais toujours pas satisfait. Il semblait bien que sa souffrance ne faisait que commencer.

Une fois sa vengeance exécutée, Edward erra dans l’immense île de Shimotsuki. Il dû parfois sortir sa lame pour combattre des bandits aux mauvaises intentions mais il tua ses hommes sans ressentir aucune pitié. Il était désormais vide. Son cœur sec avait arrêté de battre le jour où sa vengeance avait enfin pris fin. Mais le temps passa et cette coque vide se développa extérieurement. Il avait maintenant dix-huit ans et était toujours au même stade. Un jour, il fit la rencontre d’un homme âgé lui de trente-sept ans, qui appelé par ce jeune et son errance, décida de le prendre sous son aile.

Cet homme était le maître épéiste de ce village, Kyoru Watanabe. C’est alors que, même sans aucun envie, l’adolescent commença une formation plus poussée dans la maîtrise du sabre. Les années passèrent et étrangement ce vieux singe réussit à redonner au cadavre qu’était Edward la joie de vivre. Bien que cette cure fût longue, lorsque celle-ci s’acheva, l’enfant joyeux qui avait disparu était de nouveau revenu. Il semblait bien que les chaines de son passé commençassent à s’user et que peu à peu, ce lourd fardeau commençait à prendre de la distance.

Avec lui il maitrisa le style de combat à deux sabres, le Nitoryu. Cet homme lui avait tout appris, et même si le jeune Mustang préférait combattre à un sabre en souvenir de son père, il savait aussi maitriser parfaitement le Nitoryu. Pour ce qui fut de la maîtrise du sabre donc, le nouvel homme avait maintenant le talent d’un maître. Celui qui l’avait sauvé avait réussi à faire de lui un fier combattant, un guerrier d’honneur. Edward bien que premièrement bouleversé par ce sentiment, fini par considérer son maître comme son second père. C’est alors qu’après trois longues années de formation, le jeune sabreur parti pour un long voyage. Il traversa de nombreuses villes et louait ses services lorsque le besoin s’en faisait ressentir. Cette vie, bien que déconseillée pour un jeune homme, rendait notre héros heureux. Cette vie simple avait de nouveau fait de lui une personne comblée par la joie qui avait enfin tracé une croix sur ses erreurs passées. Mais, une fois de plus la réalité chevauchée de son passé, le rattrapa … Ou plutôt la malédiction de son sabre.

La peste qu’était la vengeance n’avait jamais quitté son corps. Même si celle-ci avait été soulagée, secrètement elle lui en redemandait toujours plus. Son épée maudite ne faisait qu’attiser ce besoin. Il rencontra alors un vieil homme sur Dawn. Un noble semblait-il qui n’arrêta pas de louer ses services pour capturer les pirates de passages sur l’île. Au début tout ceci amusait Edward et puis c’était plutôt bien payé comme travail. Mais le vieil homme lui avoua un jour la vérité sur lui. Il était en fait son grand père, le père de sa mère et il était celui qui avait ordonné la mort de ses parents. Mais, au lieu cette fois ci de se laisser emporter dans cette rage qui l’avait détruit auparavant, il se laissa envahir par une profonde tristesse. Bien qu’une rage sans limite naquît dans son cœur en moins d’une seconde, il n’en fût rien.

D’un côté, cette nouvelle haine envers le véritable assassin de ses parents et de l’autre côté la tristesse et le souvenir d’une vie de perdition après la vengeance comme ce fût le cas après qu’il avait tué le pirate responsable de la mort de ses parents. Et ce fut en ce jour que l’enfant qu’il était disparu à jamais pour laisser à place à l’homme. Silencieux, il s’en alla sans se retourner laissant cet homme seul se noyer dans ses remords … Surement espérait-il se racheter de ses péchés en aidant ce pauvre enfant. Peut-être que oui ou peut-être pas …

En tout cas, Edward, bien que le poing serré ne pouvait l’en vouloir. Ce ne fut que de chaudes larmes qui coulèrent lors de ce départ. Les dernières larmes de cet enfant qui entrait enfin dans le véritable monde. Un monde qui n’avait rien avoir avec ce qu’il avait connu. Moins de haine surement, mais moins de joie aussi … Depuis toujours, sa destinée était celle d’un homme. Un homme qui s’était laissé envahir par la haine pour devenir une bête et un homme qui s’était laissé envahir par la joie pour retomber en enfance. Une fois de plus, les portes d’une nouvelle vie s’ouvrirent face à lui. Une fois de plus le temps s'écoula et Edward vécut sa vie comme il le put. Désormais, il avait vingt quatre ans, était devenu chasseur de prime et voulait plus que tout briser cette malédiction qui s’abattait sur lui. Pour lui tout ce qui était arrivé à sa famille, c’était la faute de ce sabre maudit.

Et par la suite tout ce qu’il lui était arrivé à lui, c’était encore cette lame. Se donnant pour but de retrouver les trois sabres maudits de Kitetsu pour enfin espérer briser cette malchance, il sillonnait les mers aujourd’hui, tout en gagnant sa vie en offrant ses services au gouvernement mondial en tant que chasseur de prime. L’enfant avait laissé sa place à l’homme. En ce jour donc, un homme naquît et il se nommait Edward Mustang.




Sinon, ton pseudo à toi, derrière l'écran ? Life
Si t'as un commentaire à faire, fais-le maintenant ! Vraiment pas mal le forum, les règles et tout le tralala !




Dernière édition par Edward Mustang le Jeu 18 Jan - 0:36, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 12
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 5258
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 1529
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999


MessageSujet: Re: L'âme de la lame maudite.    Mar 16 Jan - 19:43


    Je me permets le double post pour dire que ma présentation est achevée. Bonne lecture a celui ou celle qui me corrigera et même aux autres qui auront envie de la lire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commodore de la Marine
Capitaine des Underclass Heroes


☠ Age : 21
☠ Messages : 315
☠ Âge du Personnage : 24 ans
☠ Berrys (x1000) : 5826173
☠ Localisation RP : En mer sur East Blue
☠ Fruit du Démon : Fruit de la Gravité
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 4493
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Commodore de la MarineCapitaine des Underclass Heroes

MessageSujet: Re: L'âme de la lame maudite.    Mer 17 Jan - 1:09

Tout dabord bienvenue Mustang ! Je passe pour te signaler que le Sandai Kitetsu est d'ores et déjà pris ! Bonne chance pour la validation !





« Être libre, ce n'est rien de plus que choisir soi-même ses chaînes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t207-bartolomew-james-goldenha

avatar


☠ Messages : 12
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 5258
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 1529
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999


MessageSujet: Re: L'âme de la lame maudite.    Mer 17 Jan - 8:38

Merci à toi Bartolomew ! Pour le Kitetsu, on m'a dit hier qu'il était libre. Qu'il n'avait d'ailleurs jamais eu encore de propriétaire sur le forum. Je suis aussi parti vérifier la base de données et il est en effet aussi libre dessus, je ne comprends donc pas ?

Maître du Jeu a écrit:


Sandai Kitetsu


Le Sandai Kitetsu possède une apparence atypique. Sa garde est une sorte de croix aux bouts plus larges qu'au centre, et la lame possède des motifs uniques en vaguelettes. Les sabres "Kitetsu" sont les sabres réputés maudits, ayant causé la mort de leurs propriétaires.

Origine : Manga
Détenteur : Aucun



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commodore de la Marine
Capitaine des Underclass Heroes


☠ Age : 21
☠ Messages : 315
☠ Âge du Personnage : 24 ans
☠ Berrys (x1000) : 5826173
☠ Localisation RP : En mer sur East Blue
☠ Fruit du Démon : Fruit de la Gravité
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 4493
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Commodore de la MarineCapitaine des Underclass Heroes

MessageSujet: Re: L'âme de la lame maudite.    Mer 17 Jan - 10:26

Alors c'est une erreur et j'en suis navré, le Sandai Kitetsu est bel et bien pris par Winston Brams.





« Être libre, ce n'est rien de plus que choisir soi-même ses chaînes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t207-bartolomew-james-goldenha

avatar


☠ Messages : 12
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 5258
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 1529
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999


MessageSujet: Re: L'âme de la lame maudite.    Mer 17 Jan - 13:24

Winston m'a gentiment laissé le sabre, vu qu'il n'avait pas encore fini sa FT et qu'il n'avait pas encore Rp officiellement avec. Donc voilà, désolé encore de tous ces changements, bonne lecture à celui qui me corrigera !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine des Fortune Hunters
• Sea Cowboy •


☠ Age : 23
☠ Messages : 1086
☠ Âge du Personnage : 26 ans
☠ Berrys (x1000) : 26307
☠ Localisation RP : Cap des Jumeaux
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Armement (Avancé), Observation (Novice)
☠ XP Dorikis : 10 313
☠ Rang :
  • Ξ – Xi
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Capitaine des Fortune Hunters • Sea Cowboy •

MessageSujet: Re: L'âme de la lame maudite.    Jeu 18 Jan - 12:27




Validation


Salut Edward ! Alors, ce Mugen, mérité ou pas ? On va voir ça !

Qualité : 400/500


Au niveau de sa taille, il porte une étrange ceinture qui ressemble plus à une épaisse corde qu’à autre chose mais celui joue quand même son rôle. Son rôle, et bien de tenir ce morceau de tissu tournant dans le ton du rouge sur lequel est dessiné d’autres dragons et qui lui tombent jusqu’aux genoux. -> phrase confuse

Attaqué une personne en situation de faiblesse est bien la dernière chose qu’il ferait. -> attaquer

Son père, qui était un combattant de renom, tenait que son fils lui aussi devienne un maître épéiste -> tenait à ce que

le jeune sabreur parti pour un long voyage -> partit

Bon ! Tu n'as pas fait énormément de faute, et c'est bien ! Fais quand même attention à certaines lourdeurs, et n'hésite pas à travailler un peu plus ton style pour bien coller au caractère de ton personnage !

Cohérence : 300/500


Fils d’un grand samouraï et d’une ancienne ninja, ce petit garçon avait reçu l’éducation parfaite d’un soldat. -> Donc tu viens de Wa ? Mouais. Pourquoi des gens de Wa partiraient en voyage ? Et si ton père était samouraï, il n'a pas pu "vendre" ses services. Sinon, c'est un ronin.

C’est aussi à ce moment-là, que sur le corps ensanglanté de son paternel qu’il trouva la lame maudite de Kitetsu -> Donc les pirates ont tué ton père mais n'ont pas reçu l'ordre de récupérer le sabre ? Et ils n'ont même pas pensé à le voler ? Wow

Il avait maintenant quatorze ans et avait passé la majorité du reste de son enfance à traquer cet homme -> Donc, à treize ans, tu as tué des adultes ? Eh ben

Dans sa main droite, ce sabre qui avait appartenu à un ancien homme d’honneur et dans sa main gauche, la tête de celui qui avait assassiné cet homme. -> Ton père, au top de sa forme, et ta mère, ninja, ont perdu contre eux. Mais toi, quatorze balais, tu t'en sors sans souci ? Chaud quand même, surtout que tu n'apprends véritablement le sabre qu'après.

Bref, je t'avoue que je suis déçu. Ton histoire est mal exploitée, et les stéréotypes mis en place mettent encore plus en valeur les lacunes scénaristiques. Je t'avoue ne pas comprendre les choix que tu as faits. Tu nous parles de lame maudite, mais on ne voit pas vraiment de malédiction. Pour moi, une lame maudite te met en danger, te conduit dans des situations dangereuses. Là, c'est juste le déroulé logique de ton destin, pas une malédiction. Tu fais ta vengeance, et c'est tout, rien de plus, aucune valeur ajoutée par le sandai kitetsu. Et ça n'explique pas non plus pourquoi tu veux les deux autres, et en quoi ils permettraient de elver la malédiction.

Longueur : 150/250


Niveau longueur, tu racontes une histoire plutôt conséquente, mais qui manque cruellement de certains points de détail. Ton amour de la nature n'est pas mis en valeur, ta relation avec Kyoru non plus, et je ne parle pas de ton ennui éventuel en cas de paix. C'est bien de le présenter en description, mais il faut le mettre en pratique ensuite.
Gros point noir : l'absence de dialogue. Une histoire vit par les discussions, et un personnage est attachant à sa façon de s'exprimer. Si tu ne le fais pas, on a aucun moyen de s'intéresser à lui.
Enfin, l'absence de vrai combat décrit est préjudiciable. Dans un manga où les affrontements sont légion, faire l'impasse sur une scène de combat est un mauvais choix.

Originalité : 250/500


Le gros souci est ici, à mon sens. On commence mal avec le cliché des parents ninjas et samouraï. Ca s'arrange encore moins avec toute cette histoire de vengeance. Donner une motivation à un personnage par la vengeance ça passe, mais seulement quand ce n'est pas stéréotypé. Là, on n'a pas l'impression que ça ait eu un quelconque impact psychologique sur toi, en fait. Tu prétends que ça a été le cas, mais tu ne l'approfondis pas, ce qui rend la chose peu crédible.

Mugen est un avatar qui offre mille possibilités. Sans tomber dans la copie de Champloo, tu aurais pu jouer sur sa nonchalance ou sur son humour. Là, rien, rien du tout. On a l'impression d'être face à un personnage sombre typique de Naruto alors qu'on est dans One Piece. Il est où l'humour ? Il est où le loufoque ? Elle est où la classe ? Où est passé le charisme de Mugen ou ses punchlines ?

Tu deviens un chasseur de primes errant comme beaucoup d'autres, mais ne donne rien qui pourrait permettre à ton perso de se démarquer. Un caractère unique ? Non. Des capacités uniques ? C'est un sabreur classique. Un but unique ? Du tout. Une personnalité unique ? Non, c'est un "simple" guerrier. Tu avais dix mille possibilités d'exploiter la lame maudite et jouer sur la malchance mais n'en as rien fait. J'ai vraiment du mal à comprendre pourquoi, en fait. Même dans l'exploitation de ton abckground. Tu dis descendre d'un samourai et d'un ninja, mais ça ne t'apporte rien, rien du tout. Aucun avantage, aucune réflexion, aucune particularité. C'est comme si tu avais mentionné ces deux titres juste pour les mentionner.

Subjectivité : 200/250


On est dans la zone subjectivité, et là, je t'avoue que c'est ma déception qui prend le dessus. Je te l'avais dit, pourtant, grosse responsabilité de prendre Mugen. Un perso aussi charismatique et symbolique que lui, ça nécessite du travail, de la recherche, des efforts... Là, on a juste une histoire vue des dizaines de fois, une vengeance classique qui, au final, ne semble rien apporter de particulier au perso.

Note finale : 1300 Dorikis




#39A64F
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t22-whatever-happens-happens



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'âme de la lame maudite.    

Revenir en haut Aller en bas
 
L'âme de la lame maudite.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eske zafè Lame kapout, gade komandan Mario Andresol
» Lame d'epee
» Kurai Hoshi, La lame divine / Kurama, le roi rouge
» Retou lame dayiti boumboum ou byen se yon pwovokasyon
» lame D'épée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jolly Roger :: Wanted :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: