Contexte
Factions
Combat
Présentations
Avatars
Fruits du Démon
Primes
PNJ
Navigation
Equipages
Quêtes/Missions
Boutique
Médailles




Votez toutes les deux heures
et gagnez des Points de Votes !



 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
LEGO : Le 2eme à -50%
Voir le deal

Partagez
 

 Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Himeka Kurui


☠ Messages : 5
☠ Âge du Personnage : 18
☠ Berrys (x1000) : 1604
☠ Grade : Lame ☠ Localisation RP : South Blue
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ XP Dorikis : 1700
☠ Notoriété :
Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée] Ync90 / 9990 / 999Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée] Gubc
☠ Karma :
Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée] Ml89500 / 999500 / 999Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée] Pe6n

Himeka Kurui

Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée] Empty
MessageSujet: Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée]   Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée] EmptyLun 4 Nov - 15:23



Himeka "La Lame de l'Ombre" Kurui




Prénom et Nom: Himeka Kurui
Âge : 18 ans
Sexe : Féminin
Avatar : Mikasa Ackerman - Shingeki No Kyojin
Groupe : Chasseurs de Primes - Lame
Métier : Navigatrice
Espèce : Humaine
But : Devenir épéiste numéro un - Surpasser tout les épéistes de Wano - Devenir la Prochaine Shogun - Affronter Mother Tomoe - Traquer ses cibles et progresser - Se débarrasser de son accent particulier - Faire passer son mot fétiche dans le langage courant

---------------

Fruit du Démon : (sous réserve de validation) Aucun
Autres capacités : (sous réserve de validation) Meito 50 - Shigure


Questionnaire

Vous ne voulez pas passer par l'habituelle case des descriptions ? Alors optez pour ce questionnaire !

1. Apparence physique


Taille : 1m85
Poids : 65 kilos
Cheveux : Noirs, coupés courts
Yeux : Bleus


2. Tenue vestimentaire habituelle


Des étoffes légères, des kimonos, en bref, Himeka est du genre à porter des tenues traditionnelles de son archipel de naissance, Wano Kuni. Cependant, on peut voir qu'Himeka entretient très peu ses habits, coupures, déchirures dû aux entraînements et aux combats, c'est à croire qu'elle ne se donne même pas la peine de les recoudre. En même temps, les habits ne sont pas vraiment sa priorité. Elle n'est pas le genre de fille qui apporte un grand intérêt à sa garde-robe. Et il semblait impossible qu'elle change d'opinion, cependant, elle faisait quand même très attention à l'écharpe qu'elle portait parfois au cou.

3. Motivations


Himeka na qu'un seul véritable camp, c'est le sien, devenir chasseurs de primes est le meilleur moyen pour elle de progresser tout en ayant pas à rejoindre de camp en particulier. Son but lui vient de sa jeunesse sur l'île de Wano, entourée d'idiots machiste qui ne faisait que la rabaisser pour sa condition féminine. Alors, bien que tout le monde l'en aurait empêchée, elle à appris l'escrime pour leur prouver leur erreur. Son objectif est de surpasser tout les hommes et les femmes du monde, devenir la numéro un toute mer confondue. Ainsi, lorsqu'elle reviendra à Wano, elle pourra prétendre au totre de première Shogun féminine de tout Wano.  
Ayant été aussi été rejetée pour son accent et sa manière de parler. Les gens qualifient facilement la jeune fille d'agressive, car elle ne peut s'empêcher de ponctuer sa phrase par un "putain" ou un "vas-y ça me saoule", son expression fétiche "Wish alors" est devenue sa marque de fabrique  

4. Opinion sur le gouvernement mondial


Himeka ayant vécu sur Wano, où l'influence du gouvernement est aussi présente que le sang chaud dans un lézard, elle n'à pas eu à côtoyer la Marine ou les organisations tel que le Cipher Pol. Cependant, elle n'appréciait pas de base qu'on la commande, alors une organisation aussi oppressante que le Gouvernement Mondial ne pouvait pas vraiment être son allié. Cependant, leur prendre l'argent de ses primes lui convenait totalement. Une relation donnant-donnant était le meilleur compromis possible à ses yeux.

5. Opinion sur la piraterie


Les pirates, selon son emploi était ses cibles, bien qu'elle ne les détestait pas globalement, c'était simplement qu'elle avait besoin d'argent et d'expérience, et que les pirates primés était le moyen le plus efficace d'obtenir les deux. Dans un autre contexte, elle aurait même pu apprécier leur esprit de liberté et leur envie de rébellion. Mais on était pas dans un autre contexte. Cependant, il est bien une pirate qu'elle admire sincèrement, l'impératrice Mother Tomoe, devenue célèbre pour son talent à l'escrime, considérée comme l'épéiste numéro une et ancienne noble de Wano Kuni, en d'autre terme, la personne qu'Himeka rêvait le plus de dépasser.  

6. Opinion sur la franc-marinerie


Les francs-marins, c'était simple, jamais vu jamais croisé. De son vécu à Wano, Himeka n'à jamais entendu parler de ce groupe. Cependant, depuis qu'elle arpente les Blues, elle à pu entendre parler ici et là des Francs-Marins, mais pas vraiment assez pour s'en faire une opinion solide et construite, Himeka était trop intelligente pour se faire une opinion sur des racontars.  



Histoire

Naître sur Wano, c’est déjà l’assurance de vivre coupée du monde et du reste des autres civilisations, mais vivre sur Wano quand on est une femme, c’est en plus être certaine de ne pas pouvoir s’y construire l’avenir combattant que l’on y souhaiterait. Et pourtant, la jeune Himeka était combative dès son plus jeune âge. Sa mère lui racontait souvent que dans son ventre elle lui avait tellement donnée de coups de pieds et de poings qu’elle pensait que la jeune fille la détestait avant même d’être née. « Baston » fut d’ailleurs le premier mot de la jeune fille, mais rien n’était plus simple avec une mère qui avait connue l’entraînement des samouraïs par son père, il était décédé mais avait transmis son art à la mère d’Himeka, qui s’était elle mariée avec un charpentier du port, un très bon gars et un excellent père pour la jeune fille.

L’aînée de la famille Kurui grandit donc de façon tout à fait anormale pour une jeune fille de Wano, trop extasiée qu’elle était par l’apprentissage de l’escrime et de son art. Sa mère, connaissant les opinions de Wano sur la place des femmes, savaient qu’il n’y aurait bien qu’elle pour lui apprendre la voie la plus noble possible. Et ainsi, Himeka fut autorisée à devenir la seule élève que sa mère ait jamais eu.

Cependant, Himeka comprit bien vite et par elle-même la misogynie de Wano, quand on la voyait, mimant des mouvements d’entraînements, elle recevait des commentaires désobligeants de la part surtout de ceux qui portaient un fourreau à la ceinture. Elle comprit bien vite que même si elle devenait une bonne épéiste , ils n’accepteraient jamais son talent. Elle savait qu’elle devrait leur rabattre leur caquet un par un, de la plus grande des façons possibles, heureusement, ce fut vers cette période qu’arriva sur le devant de la scène Mother Tomoe, qui malgré l’isolationnisme de l’île, parvint à construire sa réputation même là-bas. En même temps, elle en était originaire, ce qui devait largement augmenter les chances de la connaître. Elle avait le don d’exaspérer les épéistes de Wano, qui ne comprenait pas comment une femme pouvait se hisser au plus haut sommet du monde de la piraterie, et surtout comment elle pouvait avoir la réputation d’être l’épéiste numéro un.

Ce fut l’impératrice qui motiva sérieusement la jeune fille à ne pas juste devenir une épéiste de grand talent, mais à devenir la meilleure, elle devrait cependant affronter son idole, mais elle s’en croyait au fond d’elle capable, sa mère lui disait souvent qu’elle disposait d’un fort potentiel. Et sa volonté venait de devenir aussi inébranlable que le diamant. Elle deviendrait la numéro un, et même, elle se le jura, elle deviendrait la première Shogun femme de Wano. Ce n’était certainement même pas réellement possible, vu qu’elle n’avait aucun statut de noblesse, mais si il le fallait, elle prendrait le titre âr la force et l’escrime, elle s’en fit la résolution.

À ses huit ans, tandis que la jeune épéiste continuait ses entraînements, elle développa encore plus son côté agressif, ses paroles devenant beaucoup plus vulgaire au fil des années, ce qui, malheureusement, lui venait de son père, qui jurait plus que tout. Plus aucune de ses phrases ne s’achevait sans une insulte ou une pique d’énervement, même pour les banalités. Un jour même, elle se présenta à un collègue de son père qui lui rendait visite. Sauf qu’elle lui dit :

- Vas-y là j’suis Himeka comment va, wish alors ?

Ce qui lui valu, pour la forme, une semaine de corvée à réaliser, ce que la jeune fille trouvait particulièrement injuste vu qu’elle n’avait fait que se présenter. Sauf que son langage ne changea pas d’un pouce en grandissant. Elle se mit même à vouloir populariser l'expression "Wish alors" qui lui avait valu sa punition.

C’est à ses douze ans qu’Himeka vécue sa première tragédie, sa mère, qui l’aidait et la soutenait, tomba malade, et la jeune fille savait rien qu’à la tête du médecin que ce n’était pas le genre de maladie qui se soignait. Elle mit plus d’une année entière à mourir, une année où elle lutta avec acharnement contre la maladie, alors même que le médecin ne lui donnait pas plus de deux mois.

Mais sa mère avait un objectif, une vision, elle avait dit à sa fille :

- À partir de maintenant, on se battra pour de vrai, en permanence, jusqu’à ce que tu réussisse à m’infliger un véritable coup de lame

Et alors même que la maladie l’affaiblissait, la faisait s’essouffler plus vite, faisait peser sur son cœur un mal permanent, celle-ci se battit contre sa fille plus violemment qu’elle ne l’avait jamais fait, Himeka le savait, sa mère voulait être certaine avant de partir que sa fille pourrait accomplir ses objectifs, elle tiendrait jusqu’à en être sûre.

Aujourd’hui encore, Himeka ne pense pas avoir affronté pareil adversaire que sa mère à ce moment-là, alors pourtant qu’elle était affaiblie et malade. Chaque coup d’estoc infligé était parée aussi aisément que si elle avait tenté d’attaquer une montagne, chaque tentative était déviée tellement facilement qu’elle croyait affronter le vent. Aucune de ses feintes ne parvenait à tromper les yeux vigilants de sa mère.

Avant encore, la jeune fille avait largement sous-estimé le niveau de sa mère, mais elle se rendait compte à présenter qu’elle était la fille d’un véritable «monstre», et elle le faisait sans relâche, jour après jour.

Cette épreuve fut longue, elle prit une année entière, pour qu’un jour, alors que la jeune fille se battait depuis plus d’une heure contre sa mère, elle ne sente l’ouverture. Ayant d’abord exécutée une feinte à la tête, Himeka sentie son épée s’entrechoquer contre celle de sa mère, plutôt que de reculer, cette fois-ci, Himeka opta pour l’offensive, poussant sur sa lame pour réussir à faire reculer sa mère, qui céda sous la force de la jeune fille, qui sauta alors en l’air pour asséner un coup direct, du moins, c’est ce qu’elle voulait faire croire, au moment où sa mère se plaçait pour le contrer, mûe par l’instinct plus qu’autre chose, la jeune épéiste fit passer sa lame dans on autre main dans un mouvement vif. L’élément de surprise fut assez puissant pour que s amère ait du mal à réagir, Himeka baissa alors sa lame par rapport au point qu’elle prétendait viser, pour porter une coupure nette sur la jambe de son adversaire.

La mère de la jeune fille la serra alors très fort dans ses bras, lui murmurant de son souffle haché par la maladie un merci. Pendant ce temps-là, Himeka pleurait à l’épaule de sa mère, car sa victoire signait la fin de leur entraînement, et par conséquent, la fin de l’acharnement de sa mère à rester en vie. C’était leur dernier moment mère-fille ensemble, et la jeune fille le savait. Elles se serrèrent si forts que la jeune fille en avait mal, mais peu lui importait.

Le lendemain, sa mère s’éteignit, emportée par sa maladie. Sur sa tombe, Himeka lui jura de devenir la meilleure, et de la rendre fière.

Himeka grandit, et à ses seize ans, grâce à son père charpentier, elle avait établi un véritable plan pour enfin partir de Wano. Elle avait un bateau de prêt, et elle avait étudiée l’art de la navigation pour pouvoir survivre. Elle devrait commencer tout en bas de l’échelle, et son voyage serait long, elle avait prévue d’aller sur les Blues pour voir ce qu’elle pouvait faire. Avant de partir, son père lui remit la lame de sa mère. Une magnifique lame que la jeune fille porterait fièrement, ainsi que l’écharpe de sa mère qui l’avait accompagnée durant son année de maladie, qu’Himeka avait tricotée pour elle durant cette période.    

- Bon vas’y papa j’me tire la putain !! Allez je te dis wish alors et à la prochaine… Wish.

Elle serra son père dans ses bras tandis que le bateau de l’épéiste s’éclipsait dans le calme de la nuit.

Sa traversée fut longue, quitter Wano fut un calvaire, elle crut à vrai dire mourir plusieurs fois, serrant l’écharpe de sa mère pour se donner du courage. Arriver sur les Blues lui prit plus d’un an, et encore, elle fut aidée par des navires de transports, le petit bateau de son père étant peu fait pour les voyages en haute mer.

Himeka arriva finalement sur South Blue. Là-bas, elle prit quelques jours pour se familiariser à son nouvel environnement, avant de finalement choisir de devenir chasseuse de primes par pur pragmatisme. Elle devait devenir la meilleure, et affronter Mother Tomoe, avant de devenir Shogun elle-même, ce qui était impossible si elle était recherchée et sans un minimum d’expérience et d’argent. Elle n’était pas vraiment du genre à s’engager dans la Marine non plus, l’autorité c’était pas vraiment son genre. Devenir chasseuse lui permettrait de gagner l’argent des primes tout en se battant et en devenant plus forte, le combo gagnant. C’est ainsi que débuta sa longue aventure sur les mers.


Sinon, ton pseudo à toi, derrière l'écran ? Tayoo
Si t'as un commentaire à faire, fais-le maintenant ! C'est sympa ici



Dernière édition par Himeka Kurui le Mer 6 Nov - 14:36, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas

Ambroisie S. Alade
Seconde des Déchaînés


☠ Messages : 536
☠ Âge du Personnage : 29
☠ Berrys (x1000) : 65358
☠ Points Votes : 7619
☠ Grade : Major ☠ Localisation RP : East Blue
☠ XP Dorikis : 4006
☠ Notoriété :
Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée] Ync945 / 99945 / 999Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée] Gubc
☠ Karma :
Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée] Ml89520 / 999520 / 999Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée] Pe6n

Ambroisie S. Alade
Seconde des Déchaînés

Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée] Empty
MessageSujet: Re: Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée]   Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée] EmptyLun 4 Nov - 18:04

Bienvenue a toi et bonne chance pour ta fiche, si ce n'est pas fait n'hésite pas à venir sur noter discorde on mord pas, enfin pas souvent X)
Revenir en haut Aller en bas
https://jolly-roger.forumactif.com/t1911-ambroisie-s-alade#10041

Himeka Kurui


☠ Messages : 5
☠ Âge du Personnage : 18
☠ Berrys (x1000) : 1604
☠ Grade : Lame ☠ Localisation RP : South Blue
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ XP Dorikis : 1700
☠ Notoriété :
Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée] Ync90 / 9990 / 999Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée] Gubc
☠ Karma :
Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée] Ml89500 / 999500 / 999Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée] Pe6n

Himeka Kurui

Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée] Empty
MessageSujet: Re: Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée]   Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée] EmptyMer 6 Nov - 14:36

Bon bah voilà ma fiche est finie, merci d'avance à celui ou celle qui va la corriger
Revenir en haut Aller en bas

Ambroisie S. Alade
Seconde des Déchaînés


☠ Messages : 536
☠ Âge du Personnage : 29
☠ Berrys (x1000) : 65358
☠ Points Votes : 7619
☠ Grade : Major ☠ Localisation RP : East Blue
☠ XP Dorikis : 4006
☠ Notoriété :
Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée] Ync945 / 99945 / 999Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée] Gubc
☠ Karma :
Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée] Ml89520 / 999520 / 999Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée] Pe6n

Ambroisie S. Alade
Seconde des Déchaînés

Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée] Empty
MessageSujet: Re: Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée]   Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée] EmptyJeu 7 Nov - 11:07




Validation



Qualité : 450/500




Cohérence : 450/500




Longueur : 150/250




Originalité : 400/500




Subjectivité : 250/250




Note finale : 1700 Dorikis

Tu est donc valider et ton Meito tes accordé, tu peut attaquer ta ft ^^/

Revenir en haut Aller en bas
https://jolly-roger.forumactif.com/t1911-ambroisie-s-alade#10041



Contenu sponsorisé

Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée] Empty
MessageSujet: Re: Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée]   Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Himeka Kurui, Lame solitaire [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jolly Roger :: Wanted :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: