Contexte
Factions
Combat
Présentations
Avatars
Fruits du Démon
Primes
PNJ
Navigation
Equipages
Quêtes/Missions
Boutique
Médailles





Votez toutes les deux heures
et gagnez des Berrys !



 
CalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 les voies du seigneur sont impénétrables, mais les tiennes si.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Capitaine du Lotus Noir


☠ Age : 30
☠ Messages : 549
Réputation : 0
☠ Âge du Personnage : 31
☠ Berrys (x1000) : 1514
☠ Localisation RP : Saint Uréa
☠ Fruit du Démon : Fruit des Fils
☠ Haki : Armement Novice
☠ Dorikis : 7310
Capitaine du Lotus Noir

MessageSujet: les voies du seigneur sont impénétrables, mais les tiennes si.    Lun 12 Fév - 19:10

Par les dieux
Qu'est-ce que je foutais sur cette île à la con moi ? T'avais des cato partout près à prêcher la bonne parole. Mon cul ouais ! T'avais des culs bénis à tous les coins de rue. Et vas-y que je prie pour un miracle, et vas y que je demande qu'on me pardonne. Ce qui faisait pitié ces gens-là... Ce que ça pouvait me gonfler, c'était gnangnan au possible. Mais le problème quand t'es calé en histoire et en art, c'est que t'es obligé de passer par ce genre d'endroits pour apprécier la beauté de ce qui a été fait autour du Mystique. Franchement j'étais là juste pour mater, alors je me suis approché d'un temple, d'une pagode ou d'une église qu'est ce que j'en ai à foutre de comment ça s'appelle ces machins-là.

"-Et bah peut-être que si une conne comme moi rentre là dedans je serais touchée par la grâce. Parce que là c'est plutôt la graisse que j'ai sur le cul..."

Bref vous l'aviez compris, j'étais devant ce truc. C'était assez beau, mais l'art, c'est hyper personnel, on aime, on n'aime pas au final. Mais moi, j'avais envie de fumer, alors du coup, j'avais sorti mon petit étui à cigarettes pour m'en griller une, cette bonne fumée ocre qui vous tue lentement y a pas mieux si ?
Bref, un de ces culs bénits s’approche de moi et me demande gentiment.

"-Madame vous devez sortir. Votre fumée importune nos fidèles et votre accoutrement n'est pas décent."


Ha voilà autre chose, j'étais pas assez bien pour les pécores du coin maintenant, ils prient à longueur de journée forcément, les mecs voient un bout de peau ils savent plus contrôler leurs prières hein, logique !

"-Ok euh...On dit que votre Dieu est absent aujourd'hui, il est partit faire la bringue sur Party Island. Par les saintes balloches du souverain pontife c'est pas vraiment ce que j'avais prévu en vous voyant arrivé. Donc je vais gentiment me barrer hein."


L'ancien était partit un peu plus loin, mais quelques minutes plus tard, alors que j'écrasais ma clope sur la sainte dalle du saint bâtiment de tous ces saints cons. La plupart des fidèles s'étaient mis debout et avait commencer à se diriger comme des fous vers moi. Les yeux injectés de sang, pire qu'un monstre marin en manque de bouffe. J'ai compris que j'avais franchis la limite. Et que la Sainte inquisition était dressée contre moi cette fois-ci encore. Fallait courir, vite et loin avant de finir sur un bûcher comme une sorcière.

"-Bon pour le coup on peut dire que je suis aussi utile que la ficelle d'un string..."

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t776-un-voyage-surprenant

avatar
Membre des Underclass Heroes


☠ Messages : 292
Réputation : 0
☠ Âge du Personnage : 32 ans
☠ Berrys (x1000) : 39552
☠ Localisation RP : en mer
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : armement (avancé)
☠ Dorikis : 7906
Membre des Underclass Heroes

MessageSujet: Re: les voies du seigneur sont impénétrables, mais les tiennes si.    Mar 13 Fév - 15:26




SBRAF !


« M’enfin, soeur Catherine … C’est pour m’aider à combattre le péché ! »


C’est que ça faisait quand même mal. Jack se frotta la joue tandis que la religieuse s’en allait en remontant ses jupes. Il se gratta le menton. La sœur n’allait pas tarder à se plaindre aux autres pontes du coin, il ferait mieux de filer. Bon sang, les sœurs ça avait toujours titillé quelque chose chez lui. Un truc inaccessible peut-être ? Ou un truc qu’il ne pouvait pas avoir en magouillant. Il irait voire chez Madame Bakjvik ce soir, peut-être qu’il prendrait la formule jeu de rôle …

« Père Sifleur ! À l’aide ! »


Ouais, c’était le moment de s’éclipser. L’agent se glissa une cigarette au bec et commença à l’allumer. Il était dans un couloir, à l’abri du monde et un des vitraux un peu plus haut était ouvert. Il entendait déjà des bruits de pas et des effusions à quelques mètres de lui. Il exécuta donc un geppou et se propulsa dans les airs, s’accrochant au bord ouvert. Il était à l’étage juste au-dessus de l’entrée principale et avait rusé pour suivre l’une des religieuses. Ainsi, il n’avait qu’à se glisser dans la foule à partir de là. Il ricana et se laissa tomber en tirant une taffe de sa cigarette.

Pof. Pof ?

« Aïe … » lâcha Jack, alors qu’il tombait fesses les premières sur quelqu’un qui s’aventurait par là.

Ils roulèrent tous les deux et l’agent cogna les marches de son dos. Il se retrouva allongé à côté d’une jeune inconnue, sa clope au bec.

« Salut toi … » murmura-t-il, détaillant ses formes avantageuses d’un œil lubrique.

« Hérétiques ! Pêcheuuuuurs ! »


L’agent se releva, se frotta l’endroit où sa tête avait cogné. Il observa la masse de fidèles qui sortait de l’église le bras levé et l’œil colérique. Il tendit une main pour aider sa compagne d’infortune à se relever. Heu … c’était quoi ce bordel ? Sœur Catherine avait déjà rameuté autant de monde ? On allait pas faire un drame pour une petite main aux fesses quand même ? Si ? Bon ok, c’était un geste déplacé et Jack avait encore la joue rouge. Mais ça suffisait amplement ! Pas la peine de partir sur le sentier de guerre … Foutus religieux, toujours à mener des combats qui n’en valaient pas la peine. Il tira une taffe de sa cigarette et soupira de plus belle. Ces gens étaient des civils, débiles mais civils. Il n’avait aucune envie de se batailler avec eux.

« Bon … J’te suggère de … décamper vite fait. » trancha-t-il avant de prendre les jambes à son cou.

Jack commença à dévaler les marches par huit, cherchant du regard une ruelle un peu à l’abri des yeux. La milice commençait à percevoir l’agitation et à se demander ce qu’il pouvait bien se passer. Autant ne pas leur donner une raison d’intervenir !!



thanks p'tit minou ~ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine du Lotus Noir


☠ Age : 30
☠ Messages : 549
Réputation : 0
☠ Âge du Personnage : 31
☠ Berrys (x1000) : 1514
☠ Localisation RP : Saint Uréa
☠ Fruit du Démon : Fruit des Fils
☠ Haki : Armement Novice
☠ Dorikis : 7310
Capitaine du Lotus Noir

MessageSujet: Re: les voies du seigneur sont impénétrables, mais les tiennes si.    Mar 13 Fév - 16:16

T'as du feu ?
Moi je voulais juste me barrer de ce merdier, alors je me suis mise à courir, la dernière fois que j'ai trié dans la foule ça s'était pas bien fini. Donc je regardais de temps à autre derrière moi avant de me tamponner un pauvre con qui était là. Cet abruti m'avait fixé avec ses yeux de Merlan frits en croyant qu'il arriverait à se faire pardonner. Il était aveugle ou quoi ? Bon, il m'avait aidé à me relever, mais il fallait courir, et pour courir moi, il me faut une clope.

"-T'as pas du feu ?"


Puis après ça, il m'avait démontré qu'il était doué d'intelligence, il avait eût l'idée du siècle à faire breveter : se barrer d'ici rapidement. Un génie hein ? Après avoir couru un moment, je m'étais arrêté à bout de souffle, fallait vraiment que j'arrête l'alcool et la clope moi... Donc c'était à mon tour d'avoir une idée de génie. J'en avais franchement plein le cul. Mon compagnon d'infortune arrêté pas de regarder à gauche ou droite, on pouvait croire qu'il était parano le type. Alors j'ai eu l'idée du siècle comme je disais... J'avais sorti un flingue et j'avais feu contre le mur du coin de la rue avant de gueuler.

"-Barrez vous bande de sales cons ! Ou je vous jure que vous allez rencontrer le bon Dieu avant l'heure ! Mon flingue va vous montrer la lumière divine !"


Non, mais c'est bon, à un moment faut arrêtez de faire chier les gens un peu. Bref j'espère que j'avais pas plus foutu la merde cette fois.

"-Non vraiment t'as pas du feu ?"

Cette fois, de côté tout à fait opposé, un second groupe de personnes en colère était apparu. Mené par un homme un robe, tout le reste était composé uniquement de femmes au visage rouge et en robe blanche. La gueule de la pureté rouge sur blanc... Bref je comprennais pas trop ce qui foutais là ces cons.

"-C'est lui mon Père ! C'est cet atroce pervers qui a voulut abusé de moi !"


ma mâchoire tenait plus, j'avais la bouche grande ouverte avant de posé mon regard sur ce type dont je savais rien. C'était un putain de vicelard le type en fait ?! Bon, j'avais pas vraiment le choix que l'aider et lui de m'aider, mais si le me touche je lui fais bouffer ses noix.

"-Et bah on se fait pas chier à vouloir toucher les bonnes sœurs..."

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t776-un-voyage-surprenant

avatar
Membre des Underclass Heroes


☠ Messages : 292
Réputation : 0
☠ Âge du Personnage : 32 ans
☠ Berrys (x1000) : 39552
☠ Localisation RP : en mer
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : armement (avancé)
☠ Dorikis : 7906
Membre des Underclass Heroes

MessageSujet: Re: les voies du seigneur sont impénétrables, mais les tiennes si.    Mer 14 Fév - 15:03




Jack resta interdit quelques secondes devant le coup de feu. Un tir de semonce, certes. Mais tout de même, c’était bien bourrin. Lorsque la jeune femme lui demanda son feu, il ne lui laissa donc pas le temps de s’agacer et lui tendit son bon vieux zippo. Il ne leur fallut pas longtemps pour que les ennuis causés par Jack ne les rattrapent. Il récupérait à peine son feu, qu’une autre assemblée, guidée par la foi et la ferveur, fit son apparition. Gonflée de ceux qui avaient pris sa compagne en grippe. Depuis le coup de feu, c’était un peu la panique dans le coin, mais il semblait en falloir plus pour empêcher des dévots de défendre le bon peuple contre le stupre et la luxure.

« Quoi ?! Moi ? Abuser ? Hey, fallait pas me demander ce que vous pouviez faire pour moi ! » ronchonna Jack en levant le poing.

Il souffla de la fumée par le nez, puis croisa les bras en supportant le regard courroucé de son alliée.

« C’est pas du harcèlement, c’était même un compliment cette main aux fesses. Mon ami Harvey m’a même dit que … » commença l’agent, avant de lever un doigt.

La foule de culs-bénis en colère se rapprochait dangereusement et il se rappela soudain qu’il risquait de se faire lyncher pour une malheureuse marque d’affection déplacée. Il maintint son doigt en l’air puis fit signe à la jeune femme de le suivre en indiquant une ruelle de son index. De plus en plus de monde commençait à sortir la tête des fenêtres, à regarder ce qu’il se passait. Jack s’éclipsa donc dans les ruelles annexes tandis, qu’au loin, le tocsin commençait à se faire entendre. Tirer un coup de feu à Saint-Urea n’était jamais une bonne idée.

« Fallait vraiment que tu tires … bon sang, surtout ici ! Ça va faire la une pendant trois semaines … » grogna-t-il à l’encontre de la jeune femme tout en courant pour échapper à la foule qui s’amassait dans les rues.

Ce coin du monde était connu pour son côté plus blanc que blanc. C’était peut-être l’envie de transformer cela en nuances de gris qui avait attiré Jack. Ainsi qu’une mission ridicule pour le compte de son Pol. Il ne s’était déjà que trop attardé … Il avait juste voulu profiter des plaisirs restreints de ce coin d’enfer, bon sang. Ça ne valait pas tant d’émotions et de sport ! Plus la foule avançait, plus elle gagnait en taille. Pourquoi les gens devaient-ils se mêler de tous les combats ? Ils commençaient à reprendre les scandes des dévots, sans chercher à comprendre plus loin. Comme toujours, l’être humain avait besoin de se sentir utile, de combattre. Mais là, ça dépassait les bornes. Quelle serait la suite ? Débattre pour savoir combien il existait de sexes ? Bon sang …

« Comment tu t’appelles, au fait ? Moi c’est Jack … Ah, par là ! J’connais un pub … le seul pub valable du coin à vrai dire … On devrait pouvoir s’y cacher le temps que ça se calme ! Vite, aide-moi à grimper ici, on doit les semer avant d’y arriver … » fit-il, montrant un toit un peu plus bas que les autres.

S’ils ne s’échappaient pas rapidement, ce seraient les forces de la marine qu’ils auraient au train. Et Jack n’avait aucune envie de devoir expliquer comment il en était arrivé là. Le hasard avait voulu le mettre sur la route d’une plantureuse jeune femme, ainsi il ne pouvait utiliser ses capacités pour se sortir de ce pétrin, sous peine de manquer à ses devoirs concernant le secret professionnel.




thanks p'tit minou ~ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine du Lotus Noir


☠ Age : 30
☠ Messages : 549
Réputation : 0
☠ Âge du Personnage : 31
☠ Berrys (x1000) : 1514
☠ Localisation RP : Saint Uréa
☠ Fruit du Démon : Fruit des Fils
☠ Haki : Armement Novice
☠ Dorikis : 7310
Capitaine du Lotus Noir

MessageSujet: Re: les voies du seigneur sont impénétrables, mais les tiennes si.    Sam 17 Fév - 20:58

T'as du feu ?


"-Fais chier à la fin merde ! Je voulais pas en arriver là mais on va pas avoir le choix ! Continu de courir et dès que c'est le moment je te dis."

C'est vrai que avec du recul, c'était carrément pas clair ma phrase, mais on était dans la merde avec ses conneries et avec les miennes, fallait pas en rajouter, et ce abruti faisait exprès de donner du grain à moudre à toute cette foule qui avait un balais dans le cul ! Fallait clairement qu'on se magne où qu'on gagne du temps.

"-Ouais, salut Jack ! Moi c'est Phendrana Kane. Je te dirais bien enchantée mais ce serait des mythos ! Et j'ai tirer parce que tu foutais rien alors tu peux faire la morale mais merde !"

Alors qu'on était en train de courir comme des dératés, j'avais pu chopper le Zippo en cours de route avant d'essayer d'allumer ma clope, mais au moment ou la flamme devait rencontrer la tabac... Un putain de coup de feu avait retentit et une balle était venu chasser ma clope de la bouche, j'avais une chatte de cocu sur ce coup ! Mais ces putains de fanatiques voulaient définitivement notre peau, bon ok, peut-être que j'aurais pas du tirer c'est vrai !.

"-Un bar hein ?"


On était arrivée dans une rue un peu plus large, et les toits semblaient plus plat dans ce coin de la ville, c'était l'endroit parfait.

"-Désolé d'habitude je fais jamais ça le premier soir."

J'avais pris la main de Jack, et une multitude de fils étaient sortis de mon poignet pour venir s'enrouler sur celui de Jack, une fois que j'étais sûr de l'avoir bien en main, mes autres fils étaient venus s'accrocher plus haut sur le toit pour nous tracter, on avait plus les pieds sur terre et j'avais bon espoir que ces cons croient à un miracle divin. On s'était ainsi rapidement retrouvé sur le premier toit.

"-Bon t'attends quoi bordel ? Tu nous y emmène à ton bar ?!"

J'avais jeter un rapide coup d'oeil en bas, les types étaient déjà en train de placer des échelles, des cordages, et même d'entrer dans les maisons. Mais putain c'étaient qui ces types ? Ils étaient complètement malade ! Et ce Jack attirait autant la merde que moi les mecs, c'était l'enfer. J'avais tenter un dernier coup d'éclat en ressortant mon flingue. J'avais vider un chargeur entier ce coup-ci au pied des échelles en espérant en briser quelques unes.

"-Vous faites chier putain barrez-vous !"

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t776-un-voyage-surprenant

avatar
Membre des Underclass Heroes


☠ Messages : 292
Réputation : 0
☠ Âge du Personnage : 32 ans
☠ Berrys (x1000) : 39552
☠ Localisation RP : en mer
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : armement (avancé)
☠ Dorikis : 7906
Membre des Underclass Heroes

MessageSujet: Re: les voies du seigneur sont impénétrables, mais les tiennes si.    Jeu 1 Mar - 16:57




« Ouah, bordel de … c’est donc ça le bondage ? »
lâcha Jack, de surprise, à mesure que Phen le propulsait vers des sommets inexplorés.

Il resta imbécile quelques secondes, cherchant à capter la nature de cette interaction, et de ces capacités.

« Heu ouais … pardon, on décarre. »

Il se rapprocha du bord pour estimer l’avance qu’ils avaient gagné lorsque Phen décocha une salve plus bas. Il fronça les sourcils. Que pouvait-il faire d’autre ? Elle n’avait touché personne de toute manière. Le Cipher tourna le dos à la scène, fit jouer son manteau autour de lui. Pas de temps à perdre !

« Par ici, Phen. » fit-il en indiquant quelques toits plus loin d’un signe de tête.

L’agent prit son élan et bondit sur un toit voisin, détruisant quelques tuiles au passage. Rien que leurs poursuivants ne pourraient surmonter, mais ils avaient besoin de rapidement disparaître de là. Il indiqua du doigt un toit un peu plus haut que les autres, les balcons affichant quelques symboles ésotériques. Une sorte de figure verticale surplombant des entités sphériques. Oui, c’était une maison de passe. Et, comme toutes les maisons de passe de l’époque, elles étaient annoncées par leurs décorations … de bien mauvais goût. Il arrivait parfois que ces endroits servent de lieu de détente et de boisson, ne réservant leurs services particuliers que pour les clients les moins prudes, ou les plus fortunés. Le hasard voulait que celle-ci, bien que cachée, décoraient les parties aériennes, peu visibles, de leurs façades pour que seuls les habitués et informés soient au courant … et puissent les déceler.

Mais Jack n’était pas de ce bord : c’était un honnête homme. En effet, s'il connaissait cet endroit, c’était pour le travail.

Et puis Phen était une femme de bonne fréquentation, elle ne le verrait pas. Du moins, il l’espérait. De toute manière, fuir un troupeau en furie qui agitait la pureté virginale en étendard dans une maison de passe, ça tombait sous le sens. Nul n’oserait entrer en ces lieux. Ou alors cela finirait dans les flammes et le sang.

« Au pire … ça effacera mon ardoise … » se murmura Jack.

« Ahem, pardon … on y est. » fit-il, montrant la porte d’entrée en contrebas.

Le Cipher se laissa glisser le long de la façade, démontrant ses capacités de gymnaste. Il atterrit sur le sol avec un joli petit mouvement d’imperméable qui montrait qu’il était du genre à faire des atterrissages de super-héros, puis s’avança comme un pro vers la porte d’entrée. Ce faisant, il frappe deux fois. Le judas s’ouvrit, on l’inspecta de bas en haut. La clameur commençait à monter au loin. Jack fit un signe de tête pour indiquer son impatience.

« Allez, allez. J’suis pressé. Ah, elle est avec moi. »
dit-il, en indiquant Phendra d’un signe de tête.

Le Judas se ferma. Quelques secondes passèrent. Les plus longues de sa vie. Puis le verrou cliqueta et l’épaisse porte s’ouvrit. Jack se recula, en parfait gentleman, et laissa Phen passer devant lui avec une révérence un peu trop appliquée.

« Après-toi. On devrait être à l’abri ici. Ça m’étonnerait que … bref. Tu vois ce que je veux dire. » lâcha-t-il en souriant de toutes ses dents.





thanks p'tit minou ~ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine du Lotus Noir


☠ Age : 30
☠ Messages : 549
Réputation : 0
☠ Âge du Personnage : 31
☠ Berrys (x1000) : 1514
☠ Localisation RP : Saint Uréa
☠ Fruit du Démon : Fruit des Fils
☠ Haki : Armement Novice
☠ Dorikis : 7310
Capitaine du Lotus Noir

MessageSujet: Re: les voies du seigneur sont impénétrables, mais les tiennes si.    Ven 2 Mar - 14:58

Bordel


La porte s'était ouvert après quinze bons tours de verrous. Putain mais y avait quoi là dedans pour que ça prenne autant de temps sans déconner ? Bref Jack s'était annoncée avec moi avant qu'on entre dans ce bâtiment. J'entendais plus la foule en colère, mais j'entendais d'autres genre de cris. Ah ok ! Bonne planque. Un bordel ! Bah ouais... Dans le fond c'était pas con. C'était un endroit au goût... Douteux ? Bref, on s'était avancée dans le hall et là ! Jack me tripote le sein gauche ! Mais il est sérieux lui ?! Ni une, ni deux je lui décolle une droite.

"-Oh merde pardon ! C'était pas toi ! C'est que je croyais que avec la bonne sœur tu...Enfin je... Désolé ?"

Mauvais réflexe, c'était pas lui mais bel et bien une... Pu... Une Sa...Une fille qui travaille pour gagner sa vie dans ce genre d'endroit qui m'avait tripoté, j'avais gentiment dit non avant de me focaliser sur Jack.

"-C'est quoi ton plan petit génie ? On va pas rester bloquer ici toute notre vie hein ?!"


C'est vrai que la situation devenait intenable, on était passé près du bar et je nous avais fait versés deux Whisky, faut pas déconner on le méritait hein ! Bref, j'avais régler l'addition parce que j'suis une meuf cool. Mais voilà que j'avais plein de questions en tête maintenant.

"-Et tu fais quoi dans la vie ? Tu viens d'où ? Pourquoi t'es sur Saint-Uréa ?"


Ma paranoïa excessive avait reprit le dessus, c'était plutôt rare que je suives un type sans broncher. Bon le cas de figure était différent ici mais quand bien même, qu'est ce qui m'avait prit de faire ça. Bref, au moment où j'allais enfin pouvoir allumer ma clope tranquille ! Encore une emmerde ! Des cris, ouais non je sais qui a des cris chelou. Mais là c'est des cris de peurs. Ça hurle. Des bris de verre... Ha.

"-Par le Saint Ordre ! Nosu dressons une Sainte Inquisition contre les deux suppôt de Satan qui sont entrer ici. Si vous vous voulez que la grâce de Dieu vous touche, livrez les nous ! Sinon nous entrerons par la force ! DEUS VEULT !"

Je m'étais frapper le front avec ma main avant de fumer ma clope. Dehors, les types étaient avec des torches et des fourches, c'était sûr on avait le droit au bûcher là. Bon...

"-Si t'as pas de plan, j'en ai pas non plus. Je propose qu'on leur démonte le crâne un par un. Moi j'suis désolé fuir et réfléchir c'est pas mon truc. Alors à moins que t'es un tunnel secret et je parle pas d'organe génitale d'une de tes copines ici présente... On va devoir les dégommer."

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t776-un-voyage-surprenant

avatar
Membre des Underclass Heroes


☠ Messages : 292
Réputation : 0
☠ Âge du Personnage : 32 ans
☠ Berrys (x1000) : 39552
☠ Localisation RP : en mer
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : armement (avancé)
☠ Dorikis : 7906
Membre des Underclass Heroes

MessageSujet: Re: les voies du seigneur sont impénétrables, mais les tiennes si.    Ven 2 Mar - 18:45



Ce qu’il faisait à Saint-Urea ? La raison était évidente …

« Je suis ici pour écrire mon prochain roman. »


Phen avait fait une entrée remarquable dans les lieux, qui leur avait valu un whisky et des excuses teintées de mauvaise volonté. Il remarquait pour la première fois que la demoiselle était fort peu vêtue, ce qui avait pu susciter l’intérêt de plus d’un. Mais pas lui, Jack était d’une innocence à … avoir les mains baladeuses avec une bonne sœur. Bref.

« Je suis écrivain. » commença-t-il, faisant tourner son whisky avant de le sentir.

« Auteur de thrillers et romans d’espionnages. T’as jamais entendu parler de la série Sinister ? Bon, je n’ai écrit que deux livres jusqu’à aujourd’hui, mais … » reprit Jack, avant que l’agitation du dehors ne vienne perturber leurs échanges.

Bon sang … comment avaient-ils pu les retrouver ? Le Cipher grommela un juron puis tira un paquet de cigarettes de sa poche. Il tapa le paquet sur le comptoir, faisant jaillir une clope. Il la porta à son bec et l’alluma d’un geste vif. Il voulut ricaner à la vanne de Phen, mais son regard dur l’empêcha de faire de l’esprit. Ce n’était pas vraiment une vanne, plutôt une critique. Tant pis pour les traits d’esprit. José, le barman se racla la gorge. Un gars qui devait avoir du poisson dans les veines, tellement il brillait. Une sorte de mucus lui tapissait la peau, le rendant jaune et fuyant. Il était grand, peu épais et ses cheveux cireux lui donnaient un air flippant en encadrant son visage.

« Jacky … me dit pas que t’as encore ramené la marine ici … »
fit-il, tapotant le comptoir d’un doigt courroucé.

Le Cipher lui fit signe de se taire, mais c’était trop tard : le mal était fait. Pas la peine que Phen soit au courant de ses autres exactions, bon sang. Son job était de rester incognito, voilà pourquoi il se faisait souvent courser par ceux mêmes qui étaient de son bord. Enfin, de son camp. Mais le Cipher était un être mystérieux, insaisissable. Et Jack était encore pire.

« Non, des culs bénis. J’étais sur la trace de Toshua. Mais comme tu as dû le remarquer, je ne suis pas ici tout seul, José. Alors la moindre des choses, quand je te rends un service, c’est de pas balancer mes petites affaires sur le comptoir, devant une jolie jeune femme. Heureusement qu’elle n’est pas de la marine sinon … » répliqua Jack en grinçant des dents.



« Heu … Phen, t’es pas de la Marine hein, hé hé ? Non pas que je sois un criminel ou truc du genre, disons que ça a pas toujours collé entre nous. Mais j’suis réglo, lisse comme neige. Regarde ma patte blanche. » poursuivit-il, en sortant une patte de lapin de sa veste.

Il la rempocha avec soin, puis se massa la tempe avant de tirer une nouvelle taffe. Des coups de plus en plus violents commençaient à se faire entendre contre la porte. Les prostituées commençaient à se diriger vers les pièces arrières. Il aurait été stupide de mener pareil office dans Saint-Urea sans avoir des solutions pour ce genre de problème. Jack n’était certainement pas le seul mauvais payeur, ou du moins la seule personne à vouloir enterrer certaines affaires ici. Un idée brillante lui secoua les neurones.

« Tu dois bien avoir des tunnels, José. Hein ? Des endroits bien discrets pour que les grands pontes viennent se jeter le haricot dans la soupe de temps en temps ? Genre un truc qu’on pourrait emprunter pour rester peinard le temps que les culs bénis se pavanent dans la boutique ? »

« Heu … ouais, possible … mais pourquoi je te laisserai passer ? »


« Parce que je sais qui a tué Toshua, bougre d’imbécile. C’était notre accord avec Libério. C’est pour ça qu’il m’a embauché. Tu penses que ton chef serait content de savoir que j’ai fini troué de balles alors que j’ai mis la main sur les infos qu’il cherchait ? »
expliqua Jack, dardant un regard sur la donzelle.

Il se tourna vers Phen. S’il voulait ne pas passer pour un tueur à gages, il allait falloir donner quelques explications supplémentaires.

« Ouais, j’suis enquêteur aussi, mais c’est pour mes livres. » expliqua-t-il sommairement, donnant encore plus de questions à cette histoire.

Il revint vers José.

« Pourquoi tu crois qu’ils nous collent autant au cul pour ça ? Certainement pas pour une malheureuse main aux fesses … franchement, t’es dégoûtant, José. »

Le serveur resta quelques secondes interdit. Il indiqua des tentures affriolantes de l’autre côté de la pièce.

« Dites aux malabars de vous faire passer par le couloir de l’évêque. »
accepta José en soupirant.

Il leur fit signe de se presser. Le couloir de l’évêque ? Intéressant …






thanks p'tit minou ~ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine du Lotus Noir


☠ Age : 30
☠ Messages : 549
Réputation : 0
☠ Âge du Personnage : 31
☠ Berrys (x1000) : 1514
☠ Localisation RP : Saint Uréa
☠ Fruit du Démon : Fruit des Fils
☠ Haki : Armement Novice
☠ Dorikis : 7310
Capitaine du Lotus Noir

MessageSujet: Re: les voies du seigneur sont impénétrables, mais les tiennes si.    Ven 2 Mar - 20:29

Sacrifice humain
Ok mon nouveau pote de malheur Jack était Détective, Écrivain, Tueur à gages et en plus, il avait des emmerdes avec la Marine. Au plus ça allait, au plus je comprenais que dalle bordel ! Je captais que dalle, la situation était intenable et les portes tiendrait pas longtemps. Et voilà qu'il discutait avec un gars franchement dégueulasse au sujet d'une solution de sortie.

"-T'es écrivain, cool. J'adore lire, je suis Archéologue perso. Mention spécial sur l'art et objet historique de haute importance."

Bref, plus le temps passe... Bah plus le temps passe. Et du coup tous les culs bénits de la ville veulent nous bouffer. Moi j'en avais rien à foutre perso, j'allais pas me laisser saigner par ces cons. Mais Jack, lui, il avait l'air du genre soucieux, il était tendu comme un string. Vous avez vu le jeu de mots ? Un string ! Dans une maison close ! Ouais euh bref. Plus il causé avec le type plus c'était louche ce merdier.

"-Hey Jack. C'est qui ce Toshua ? Tu refroidis des gars aussi ? Je capte plus rien. Ah non ok ! Tu butes des mecs pour tes livres. Logique. Ça rends l'histoire plus vivante !"

Bon, il arrêtait pas de négocier, qu'est ce que j'aurais pu faire de mieux ? Fallait l'aider lui aussi hein. Bon réfléchi putain. Ok vu, je tends les bras et je laisse les fils sortir pour faire un épais cocon qui s'affine, il prend des formes, des courbes, des lignes puis devient moi. Ma parfaite clone était de retour, avant même qu'elle ouvre sa gueule de conne j'avais tendu une clope.


"-Laisse moi deviner, si j'suis là c'est que c'est la merde hein ? T'as du feu ?"


J'avais pas de feu, mais j'avais fouillé dans la poche de Jack pour ressortir son Zippo. Quoi ? Bien sûr que oui ! Vous le savez pourtant que je suis sans gêne merde ! Bref, j'allume la clope à la Veuve-Noire avant de remettre le briquet en place.

"-Ouais écoute, nous on doit se barrer dans un tunnel là. Tu peux aller dehors et faire croire que t'es moi. Je te revaudrais ça ok ?"

La Clone avait hausser les épaules sans comprendre avant que moi et Jack on n'entre dans ce fichu tunnel de "L’Évêque", il devait s'en passer des choses là dedans... La Clone était arrivée dehors après avoir ouvert les portes et de recracher un peu de fumée. Une fois devant la foule, elle avait pas trouvé mieux à dire que...

"-Ah la salope."


Je vous explique pas la réaction de la foule en délire il valait mieux se barrer vite fait du bled. Car franchement vu ce qui lui ont fait...Bref j'espérait juste que Jack savait ce qui faisait pour le coup.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t776-un-voyage-surprenant

avatar
Membre des Underclass Heroes


☠ Messages : 292
Réputation : 0
☠ Âge du Personnage : 32 ans
☠ Berrys (x1000) : 39552
☠ Localisation RP : en mer
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : armement (avancé)
☠ Dorikis : 7906
Membre des Underclass Heroes

MessageSujet: Re: les voies du seigneur sont impénétrables, mais les tiennes si.    Sam 3 Mar - 17:43



Le Cipher se retourna vers Phen pour contempler la création de fils qu’elle venait de réaliser. Il plissa les yeux, observa cette … chose ? Un fruit du démon, assurément. Et pas des plus anodins. Il n’était pas très à l’aise avec ces pouvoirs qui n’avaient rien de logique, mais pour l’heure, son attention se riva sur autre chose. Un détail lui fit serrer les dents, jeter des éclairs avec ses seuls yeux. Il s’avança d’un pas, s’interposa entre la jeune femme et son double. Un frisson de colère glissa le long de son échine alors que, d’un geste très rapide, il récupéra son zippo, dédicacé par Marco lui-même. Il le leva bien en l’air, devant les yeux de Phen.

« Pas touche à ça … » gronda-t-il avant de faire disparaître l’objet dans sa manche.

Un regard qui pesait plus lourd que bien des menaces. S’il y avait une chose à laquelle Jack ne voulait pas qu’on touche sans son autorisation, c’était bien ça. C’était son bien le plus précieux, c’était tout ce qui lui restait … d’avant. Et un symbole vers l’avenir aussi. Et, en soi, la seule chose capable de le relier à sa véritable condition : agent secret du gouvernement. Bien que personne ne soit en mesure de savoir à quoi ressemblait la signature de Marco. Ce simple briquet était bien des choses, et c’était le bien le plus précieux de Sinister. Il n’eut pas le temps de commencer son laïus sur les biens et les propriétés privées que le clone patibulaire se frayait un chemin dehors, sous la surprise générale.

Détourner l’attention, pas mal. Mais il doutait que cela suffise. Bien que le clone soit réellement parfait, il savait que ce genre de technique était limitée dans le temps et la portée. Enfin, c’était ce que disaient les informations sur les fruits du démon en général. Il l’avait déjà testé à plusieurs reprises. Il se remémora l’une de ces échauffourées avec un sourire, tout en serrant le poing. Pas le moment, Jack. Concentré sur l’action, allez.

« Grmpf. En avant, rassure-toi, j’ai tué personne. » lâcha-t-il, en s’avançant vers les tentures.

Et c’était vrai : il n’était qu’un agent du CP1, pas un de ces légendaires CP9, les assassins du gouvernement. Un agent de terrain particulièrement beau gosse, mais pas encore une légende. Bien qu’il sentait que ça ne tarderait pas vraiment, hé hé. Il écarta le tissu, appuya sur un battant. Le bois pivota, révélant un passage dans ce qui ressemblait à une armoire. Un type plutôt baraqué se leva soudain de sa chaise, passant ses doigts dans un poing américain aux lames peu avenantes.

« José nous a dit de passer par le couloir de l’évêque. Je travaille pour Libério. » fit Jack, tandis que le costaud baissait son poing.

Il leur fit signe de descendre plus bas, vers une porte au fond d’un passage à peine éclairé. Jack poussa le battant et passa la tête dans le couloir, un autre garde trônait là, mais il ne bougea pas : il avait dû entendre ce qu’il venait de dire au premier. Il se contenta donc d’indiquer une direction d’un doigt inquisiteur.

« Troisième chandelier sur la gauche. Abaissez jusqu’en bas, le mécanisme est un peu grippé. » les informa le malabar, avant de commencer à se curer les ongles.

Le message était clair, ils ne s’éterniseraient pas ici.

« Bon. Je te dois des explications … » commença Jack, activant le mécanisme indiqué d’une main distraite.

Le chandelier bascula, résista, puis glissa plus profondément. Un pan de mur coulissa alors, étrangement libre de toiles d’araignées. Un noir absolu y régnait. Le Cipher sortit donc son zippo préféré puis initia le silex. Une flamme jaillit, éclairant sa face de conteur d’histoire d’horreur.

« Je suis spécialisé dans l’écriture d’investigation. J’écris des histoires vraies, véridiques et empreintes de la sordide réalité sur l’humanité. Je ne fais qu’enquêter, je ne tue personne si ça peut te rassurer. Je suis du bon côté. » continua-t-il, en soupirant lorsqu’ils se retrouvèrent devant un carrefour.

Il continua tout droit.

« Libério est un des ... commerçants du coin, faisant parfois son beurre sur quelques affaires louches, je dirais. Seulement, il travaille en intelligence avec les autorités de Saint Urea et s’assure que rien ne déborde. Vois-tu, on a toujours besoin d’un peu d’illégalité dans ce monde … mais Libério est … réglo dans son genre. Enfin bref. Un de ses messagers a été tué, Toshua. Et j’ai été embauché pour trouver le fin mot de l’histoire. » poursuivit le Cipher, essayant de trouver des ponts pas trop hasardeux pour expliquer son arrivée là-dedans.

Libério, travaillant de pair avec les services secrets, avait eu des démêlés avec un petit bandit du coin qui empiétait sur ses plats de bande. Cela menaçait l’intégrité de son commerce, et les maisons de passe de Saint-Urea permettait au gouvernement d’obtenir quelques informations croustillantes sur des notables du coin, histoire de les faire chanter et de maintenir la mainmise sur la ville. C’était un jeu de pouvoir subtil qui s’exerçait là, personne ne se doutant que Libério, le maquignon de ces dames, était en réalité de mèche avec le Gouvernement.

Seulement … depuis peu son commerce était menacé. Et, fatalement, les informations avaient perdu en qualité. C’était depuis que l’un de ses rabatteurs, Toshua, était mort, qu’il avait fait appel au Gouvernement : donnant-donnant si on pouvait dire. C’était donc Jack qui avait été envoyé dans le coin, sous sa couverture habituelle.

« Toshua a été retrouvé mort dans les jardins de l’église où nous nous sommes rencontrés. J’enquêtais sur cette disparition quand … quand … nous nous sommes rencontrés. »


Passait du bon temps avec une nonne dans le cadre de ses fonctions aurait été plus juste mais Phen n’était pas obligé de tout savoir. Et puis Jack devait jouer le rôle jusqu’au bout, celui de l’enquêteur tombeur, un peu distrait et tellement charismatique … enfin, ça, c’était le personnage de ses bouquins, mais c’était aussi sa couverture. C’était … un peu confus. Mais l’important était qu’il s’y retrouvait, non ? Et qu’il en profitait, surtout.

« Ah. Nous y voilà. »
lâcha-t-il, lorsqu’un escalier se dressa face à eux.

Du faux mur trônant en haut des marches émanait un étrange son … comme si … une messe était donnée non loin de là ?




thanks p'tit minou ~ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine du Lotus Noir


☠ Age : 30
☠ Messages : 549
Réputation : 0
☠ Âge du Personnage : 31
☠ Berrys (x1000) : 1514
☠ Localisation RP : Saint Uréa
☠ Fruit du Démon : Fruit des Fils
☠ Haki : Armement Novice
☠ Dorikis : 7310
Capitaine du Lotus Noir

MessageSujet: Re: les voies du seigneur sont impénétrables, mais les tiennes si.    Dim 4 Mar - 10:33

Doutes
On avait parcouru tout un dédale de tunnel, c'était de plus en plus le bordel cette situation et je voyais mal comment on allait enfin s'en sortir. J'faisais clope sur clope, franchement pourquoi on se faisait chier comme ça ? Y avait juste à foncer dans la foule et faire un exemple puis le problème était réglé bordel ! Mais non, on se la jouait espion à aller dans des bordels louches avec des tunnels qui mènent vers... Euh ? Encore une église ? Y avait des chants religieux, j'suis sûre de moi ! J'avais écouté tout ce que racontait Jack, il savait drôlement de choses ici... C'était presque louche, mais ça allait avec son métier d'écrivain et de détective en soit non ? Mais j'avais plusieurs questions en tête, et pendant qu'on marchait comme des cons, je voulais passer le temps.

"-Pourquoi tu demandais si j'étais de la Marine hm ? J'en ai fait partie y a longtemps. C'était une autre époque quoi. Mais... Y a un truc qui me turlupine Jack... Comment tu trouves le temps d'écrire, avec tout son lot de recherches et de faire détective en même temps ? Enfin, c'est vrai, je t'ai retrouvée à toucher le cul d'une none hein si j'ai bien compris. Du coup je me pose deux trois questions... T'es pas le mec le plus réglo qui soit hein ? T'es pas un civil ordinaire toi... Tu fais passer des trucs pour les Francs-Marins ? Oh non, tu fais du trafic avec eux, c'est ça ? Ou alors... Ou alors t'es un putain de... Mytho ?"

Bref rien n'était clair dans mon esprit, et dans ma méfiance paranoïaque habituelle, j'essayais de le pousser à l'erreur avec de fausses questions à la con, après tout peut-être qui dirait une connerie et que je serais obligé de le refroidir directement derrière. Bref, fallait pas non plus trop pousser le bouchon.

"-Hey tu cherches pas une héroïne pour ton livre dès fois ? Non parce que j'suis disposée à me prêter au jeu."

Quoi ? Un livre à mon nom, il est où le problème ? C'est pas comme si, sur Party Island j'avais déjà une attraction à mon nom et inspiré de mes aventures ! J'y peux rien si les gens m'adorent moi ! Alors un livre sur moi... J'aurais ma cote de popularité en hausse, et les gens adorent les anti-héros comme moi ! Les bruits de messes étaient plus intenses au fur et à mesure qu'on avançait, on était devant un gros escalier ou la moitié des marches étaient bouffées. Il m'avait laissé passer devant, et moi, je me devais d'en placer une petite dernière avant qu'on découvre le probable merdier.

"-T'es du bon côté ? Tu sais... Toi qui fait des "histoires vraies". Tu devrais savoir depuis le temps que le bien et le mal c'est une notion tout à fait relative. Enfin moi ce que j'en dis... J'suis pas écrivain."

En haut des escaliers... Ah... Merde... Ça pue ça.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t776-un-voyage-surprenant

avatar
Membre des Underclass Heroes


☠ Messages : 292
Réputation : 0
☠ Âge du Personnage : 32 ans
☠ Berrys (x1000) : 39552
☠ Localisation RP : en mer
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : armement (avancé)
☠ Dorikis : 7906
Membre des Underclass Heroes

MessageSujet: Re: les voies du seigneur sont impénétrables, mais les tiennes si.    Mar 6 Mar - 12:07




Des trucs pour les … franc-marins ? Le poing de Jack se serra, bien que son sourire resta intact. Un sourire qui ne trouvait nul écho dans ses yeux, un de ces sourires inquiétants. Non, jamais il ne ferait affaire avec les franc-marins, pas avec ces empaffés idéalistes qui ne faisaient que causer plus de torts en se servant des civils comme excuse à leurs boucheries. Ils étaient d’une mauvaise foi et d’une naïveté déconcertantes. Alors non, il n’en était pas un. Et un jour passé sans en mettre un en prison était un jour perdu.

« Et bien, j’écris le soir, comme tout le monde Phen. Et je ne touchais pas le cul d’une nonne … je … heu … bon. Ok. OK. Mais c’était pour l’enquête. T’as été dans la marine, donc, hein … tu devais pas trop entrer dans le rang, hé hé. Mais y’a plein de professionnels qui travaillent avec les services gouvernementaux : spécialistes, informateurs etc. De mon côté, je travaille avec ceux qui en ont besoin … et qui en font la demande. Donc ça m’arrive de … passer à côté de trucs louches, oui. Mais toujours dans la légalité, hein ! »
se défendit-il, se demandant si Phen n’essayait pas de ruser pour en savoir plus sur lui.

« Une héroïne ? Maintenant que tu le dis … il manque cette petite touche féminine qui donne un peu plus de piquant à l’aventure, qui humanise le héros et fait fantasmer les … ménagères. »
répondit le Cipher en se grattant le menton.

Ainsi Phen voulait devenir une Sinister girl ? Il la contempla de haut en bas. Il faudrait faire quelques retouches sur le côté garçon manqué, mais elle avait un avenir prometteur. Quoi que, laisser cette touche rebelle intacte, ça pourrait aussi avoir son charme. Il la laissa passer devant, contemplant son sujet. Hm, oui. Elle avait du potentiel, beaucoup de potentiel. Ah ça, il en ferait une femme célèbre ! Ah ah … s’il arrivait un jour à se faire publier … ce qui n’était pas encore gagné. Et si ses romans devenaient célèbres, ce qui … enfin bref.

« Le bien et le mal … Chacun a sa vision du monde, de ses conflits et pouvoirs. Chacun agit par nécessité, et le jour où tu voleras pour te nourrir, tu perdras tout un tas d’idées préconçues sur l’idée du bien et du mal. » marmotta Jack, sans réellement répondre à Phen.

Un mal nécessaire, voilà ce qu’il était. Voilà comment il se voyait. Mais mal quand même ? Il ne se pensait pas un type mauvais, même s’il suivait parfois des mauvais choix. Mais la finalité était toujours … bénéfique. Du moins c’était ce qu’il en espérait. Ces femmes, vendues pour leur chair par Libério, arrivaient à obtenir des renseignements qui permettaient, entre autres, de maintenir le Gouvernement à flots à Saint Urea. De maintenir son emprise et, à termes, d’empêcher que des mouvements séditieux ne viennent le miner de l’intérieur et entraîner des centaines de morts. C’était l’idée, c’était la ligne directrice. Mais est-ce que le chantage et la prostitution étaient des pans moraux typique du ‘bien’ ? Certainement pas.

Un peau d’eau dans son vin, un peu de tout. C’était beaucoup plus facile de suivre les ordres que de réfléchir. Jack soupira. Phen l’avait emmené sur des sentiers de réflexion un peu trop éloignés, qui cessèrent brusquement lorsqu’elle ouvrit la porte. La lumière envahit ce qui semblait être un faux placard et les sons spirituels d’un religieux en plein office les cueillis à la gorge. Jack fit un pas en arrière lorsqu’il vit la nef de l’église d’où ils s’étaient échappés. L’homme à la bure immaculée, qui levait les mains en scandant le nom de son seigneur – quelqu’il fut – s’arrêta et les contempla avec des yeux ronds.

« Hein ? »

« Deux. » répondit Jack, avant de ricaner à sa propre blague.

Le gourou baissa les bras, avant de pointer Jack du doigt, puis de revenir sur Phen.

« Hérésie ! Mécréants ! Qui ose se dévêtir ainsi dans la maison du Seigneur ?! Qui ose interrompre la messe du grand Benféni ! Qui ose interrompre la messe de l’Evêque ! »
rugit le religieux, pendant que son visage tournait au rouge.

Il était un peu trop serré dans sa bure, et sa lippe débordait sur un menton inexistant, qui coulait en graisse sur des colliers d’or et de rubis typiques de la folie des grandeurs religieuses. Ils étaient tous trois sur une avancée au-dessus du chœur de l’Eglise, surplombant les fidèles depuis les quartiers de l’Evêque. Jack comprit alors pourquoi il était rouge, à la façon dont il regardait Phen. Il se passa une main nerveuse dans le peu de cheveux qui trônait sur son crâne constellé de tâches de vieillesse. Les deux venaient de mettre à jour un des secrets … les mieux gardés de Benféni. Son couloir aux putes.

« Putain, mais pourquoi faut-il que tous les prêtres soient des pervers … »
grommela Jack, avant de sortir une cigarette.

Il attrapa un cierge qui passait par là et se servit de la flamme pour allumer sa clope.

« Ben quoi ? Foutu pour foutu, je préfère crever avec une clope au bec. » devança-t-il une éventuelle critique de Phen en haussant les épaules.

« HERESIIIIIIIE !!! » hurlèrent l’Evêque et son Eglise à l’unisson.

Et nous y revoilà … cette fois, même Jack n'allait pas y couper. Il allait falloir se battre.






thanks p'tit minou ~ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine du Lotus Noir


☠ Age : 30
☠ Messages : 549
Réputation : 0
☠ Âge du Personnage : 31
☠ Berrys (x1000) : 1514
☠ Localisation RP : Saint Uréa
☠ Fruit du Démon : Fruit des Fils
☠ Haki : Armement Novice
☠ Dorikis : 7310
Capitaine du Lotus Noir

MessageSujet: Re: les voies du seigneur sont impénétrables, mais les tiennes si.    Mer 7 Mar - 9:54

Cureton
Je m'étais sorti une clope en attendant que l'autre abrutit de cureton finisse son petit jeu sur les hérétiques. J'avais pris un chandelier moi aussi pour allumer ma clope et au moment où je me retourne, je vois Jack faire la même chose, du coup j'avais juste haussé les épaules avant de dépasser le prêtre et regarder la foule qui était visiblement prête à se jeter sur nous. J'avais aspiré ma fumée avant de secouer la tête positivement.

"-Désolé, Dieu est pas là aujourd'hui, il est partit faire la bringue au Casino de Loguetown."

C'était le coup de trop, la foule s'était levée, grosse erreur ! J'avais choper par le nez cet abrutit de prêtre avant de me coller contre lui et lui mettre un flingue sur la tempe.

"-J'suis pas ta pute moi. Une main mal placée et je t'apprends à te moucher avec les pieds ok ?"

Je m'étais ensuite rapproché de Jack. Moi j'étais pas trop dans la réflexion comme meuf, mais Jack lui, c'était un cerveau, il était pas comme moi, il savait réfléchir et prendre posément une situation sans qui ai trop de problème. Enfin bon, j'avais le prêtre en bouclier humain et franchement, j'en avais rien à foutre de lui faire voir la lumière divine de mon flingue ! Mais fallait quand même qu'on soit pas trop cons si on voulait se barrer de là. Mais j'avais une petite idée, c'est quand même vachement pratique ces cierges et tout ces encensoirs à la con. De ma main libre, j'avais fait s'agiter quelques fils qui étaient venus s'enrouler autour de cierge avant que je ne m'amuse à les faire "voler" au milieu de l'assemblée.

"-C'est une manifestation divine loué soit le seigneur !"

Regardez-moi tous ces cons en train de regarder trois bougies voler. Dieu, il existe pas ou alors il devait sacrément se foutre de notre gueule ! J'espérait juste que la petite diversion aurait aider Jack à réfléchir à un truc. Faut dire que là... On était plutôt emmerdé non ? Et c'est là que j'ai tenté le tout pour le tout ! Mais comme dab, mes plans sont foireux.

"-Mes Frères ! Mes Sœurs ! C'est une manifestation divine ! Les cierges indiquent clairement notre venue ! Nous sommes les élus du Seigneur ! Nous venons ici sur terre répandre l'amour et la foi ! Priez avec nous mes frères ! Remettons-nous-en aux saintes écritures ! Aimons-nous les uns dès autres et acceptons la rédemption ! Oh mon dieu je suis touché par la grai... Grâce ! Priez avec moi ! Et euh... Priez avec moi et... Et... Puis merde vous faites tous chiez bande de culs bénits ! Barrez-vous tous en courant où je vous assure que je vous fais rencontrer le créateur moi ! Vous avez bien compris bande de mange merde ?! Barrez-vous !"

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t776-un-voyage-surprenant

avatar
Membre des Underclass Heroes


☠ Messages : 292
Réputation : 0
☠ Âge du Personnage : 32 ans
☠ Berrys (x1000) : 39552
☠ Localisation RP : en mer
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : armement (avancé)
☠ Dorikis : 7906
Membre des Underclass Heroes

MessageSujet: Re: les voies du seigneur sont impénétrables, mais les tiennes si.    Jeu 8 Mar - 18:38




Le Cipher hocha la tête d’un air satisfait par la mise en scène de Phen. Même si elle commettait le sacrilège tabac-esque (?), son tour de magie attira l’œil des foules. Les murmures, les cris de surprise. Ces gens étaient assez crédules pour voir leur divinité partout, même dans un monde où les fruits du démon pouvaient retourner la terre. Ou alors ils étaient encore sous le choc ? Quoi qu’il en fut, la tactique de Phen avait de quoi faire plaisir à Jack, entrant dans le cadre de ses manigances habituelles … Jusqu’à … ce que …

« Ah. C’était pas mal pourtant … » ricana Jack, en relâchant une bouffée de cigarette.

Les haros reprirent de plus belle, la colère s’enflamma comme la bougie que Jack avait malencontreusement lâchée contre l’une des tentures du surplomb de l’évêque. Les flammes montèrent le long du tissu, faisant fi des fils d’or entremêlés à l’ocre de sa Seigneurie le dieu quelconque. Le cul béni, percevant le danger pyrotechnique, laissa échapper un cri aigu et se dirigea vers les escaliers le coffre le plus proche pour sauver ses oboles. Le Cipher soupira de dépit, le feu ne semblait pas même le préoccuper. Il s’attaquait maintenant aux poutres, qui étaient évidemment en bois. Il glissa sa clope au bec et déboutonna lentement son imperméable en faisant un clin d’œil à Phen.

Les cris de la foule en colère commencèrent à les atteindre, les accusant d’hérésie ou autre crime imaginaire. Puis, peu à peu, l’odeur et la fumée capta leur attention … et ils perçurent les flammes. Cela oscilla alors entre courage pugnace et confrontation à une mort imminente. Nul n’avait envie de finir en autodafé, pour le compte d’un évêché visiblement condamné. La foule se partagea, se marcha dessus, tandis que plus haut, encore un peu à l’abri des regards, Jack commençait à faire des mouvements bizarres. De grands cercles avec ses mains, une clope au bec. Puis, avec brusquerie, il tendit la main vers le cœur de la nef. Un vent surgit de nulle part s’engouffra par là et souffla feu, torches et chandelles, laissant la pièce dans une pénombre inquiétante.

Les cris de la foule redoublèrent, dégénérèrent, pendant qu’un bruit sourd résonnait du côté de Benféni. Comme s’il avait malencontreusement chut dans les escaliers, emportant avec lui un coffre et son contenu. La fraise de Jack s’alluma lorsqu’il tira une nouvelle taffe de sa cigarette, il ne semblait pas avoir bougé. Pourtant, Phen aurait pu assurer avoir senti un courant d’air de son côté, comme si quelqu’un, ou quelque chose, était passé à grande vitesse. Aller, et retour …

« Phen chérie … ahem … ne me frappe pas tout de suite, ok ? »
murmura Jack en s’approchant d’elle.

Il posa sa main sur son épaule, glissa son bras sous ses genoux et en une fraction de seconde se jeta dans le vide. Leur chute sembla s’éterniser et ils touchèrent terre avec une étrange douceur, étrangement loin de la foule par rapport au lieu dont ils avaient sauté. Il aurait fallu pouvoir marcher sur les airs pour arriver à sauter aussi loin, ah ah. Ah …

« Vite … il doit y avoir des bures ou des trucs du genre dans les placards du fond là, va falloir se déguiser si on veut sortir d’ici sans se faire fracasser … »





thanks p'tit minou ~ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine du Lotus Noir


☠ Age : 30
☠ Messages : 549
Réputation : 0
☠ Âge du Personnage : 31
☠ Berrys (x1000) : 1514
☠ Localisation RP : Saint Uréa
☠ Fruit du Démon : Fruit des Fils
☠ Haki : Armement Novice
☠ Dorikis : 7310
Capitaine du Lotus Noir

MessageSujet: Re: les voies du seigneur sont impénétrables, mais les tiennes si.    Ven 9 Mar - 9:17

Dieu, le sexe,
et les bretelles
J'avais pas le temps de comprendre ce qui m'arrivait ! J'étais dans les bras de Jack, on était déjà dehors après une putain de chute de malade ! Il devrait s'être éclaté, il aurait même pu faire des claquettes avec ses genoux et pourtant, il était encore debout l'air de rien. Puis bon, à ce moment-là, j'avais sûrement un kilo en trop. Toujours dans ses bras, j'avais passer ma main sur son col pour enlever un peu de cendre.

"-Donc, là, c'est le moment du livre où tu m'embrasses, où je deviens folle amoureuse de toi. Mais tu vas me dire que... Toi et moi c'est un amour impossible, car tu es un personnage torturé entre bien et mal. Et que tu fais ça pour me protéger, c'est ça ?"

Le problème était bien différent, j'étais pas conne, mais j'avoue que le type me plaisait bien en soit mais y avait autre chose... Un petit souci qui me gênait et que j'allais devoir régler. J'étais descendue de ses bras avant qu'on ne continue notre petite balade bucolique du dimanche après-midi. Si vous devez connaître, tous les dimanches ces gens qui sont dehors après un gros repas du midi. Bref, les flammes semblaient bien loin et si proches en même temps. On aurait tout juste le temps de trouver de quoi s'habiller et se tirer d'ici, mais Jack avait dit quelque chose plus tôt qui m'avait effleurer l'esprit.

"-Tu disais passer à côté de trucs louches, tu dois aussi passer devant des informations hein ? Ça coûterait combien pour moi ce genre d'infos hm ?"

On était arrivé devant les placards, en fouillant rapidement, j'avais trouvé une toge de none que j'avais enfilée par-dessus les reste de mes vêtements. J'étais presque persuadée que Jack nous trouverait un habit de prêtre. Vous vous souvenez ? Quand je dis que je suis paranoïaque et que je remets souvent en cause mes propres alliés ? Bah, c'est arrivé ici. Pendant qu'il cherchait des fringues, je m'étais rallumé une clope et j'avais pointé et armé mon flingue à quelques mètres de lui.

"-Bon Jack je suis emmerdé là. D'un côté, je t'aime bien, un mec comme toi, je pourrais passer ma vie à côté, le genre d'amour impossible et tout j'adore le concept hein. Mais de l'autre... J'ai l'impression que tu te fous un peu de ma gueule ! Ton manège sur les enquêtes que tu mènes ici. Ton réseau de contact. Le fait que tu connaisses aussi Libéro et qu'il soit de mèche sur des trucs illégaux en accord avec les autorités. Et puis le fait que t'es encore tes deux jambes malgré la chute. T'es quoi putain ? Et me sors pas écrivain, car je te jure que je vais te péter les doigts et que tu devras écrire avec la bouche ! Te fous pas de ma gueule Jack, j'ai vraiment pas envie d'apprendre à fumer par le cerveau !"

Quoi ? Ouais bah je sais que la situation est déjà merdique mais j'ai pas dis que j'étais intelligente pour autant pour choisir mes moments hein !

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t776-un-voyage-surprenant

avatar
Membre des Underclass Heroes


☠ Messages : 292
Réputation : 0
☠ Âge du Personnage : 32 ans
☠ Berrys (x1000) : 39552
☠ Localisation RP : en mer
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : armement (avancé)
☠ Dorikis : 7906
Membre des Underclass Heroes

MessageSujet: Re: les voies du seigneur sont impénétrables, mais les tiennes si.    Ven 9 Mar - 15:23




Jack ricana doucement, se passa une main dans les cheveux en soufflant sa fumée. De profil, il leva les yeux vers les vitraux et la semi-pénombre éclaira son visage, les zones d’ombres mettant en valeur son sourire parfait.

« Je te dirais qu’avec moi, les histoires d’amour ne s’écrivent pas dans le temps, ce sont des histoires courtes, compactes, passionnelles. Je ne peux pas vivre autrement Phen. D’aucuns ont des aventures… Je suis une aventure. »
répondit-il, avec son air de personnage ténébreux sorti du fin fond d’un cliché.

Il s’affaira ensuite à trouver une bure à sa taille, il en fit passer plusieurs – étonnant le nombre d’habit à taille d’enfants ici – et finit par trouver son bonheur. Une sorte de grande toge immaculée, brodées tout le long des cols de symboles ocres ésotériques. Celle-ci portait une capuche, comme certains des servants qu’il avait pu apercevoir dans la foule. Son visage serait caché, ainsi que la majeure partie de son accoutrement. Cela suffirait. Quant à la tenue de nonne de Phen … il ne peut s’empêcher d’avoir une réaction bien masculine et resta quelques secondes interdit avant de heu … se retrouver avec un flingue braqué sur la tempe. Hein ? Quoi … mais que … ? Bordel.

« Louche ? Heu … » fit-il en fronçant les sourcils.

Comment ne pas nier l’évidence-même ? Il y avait trop de choses qui avaient échappé de son contrôle pour qu’il puisse continuer à nier la chose. Quitte à retourner le problème dans l’autre sens. Et comme toujours, si Jack devait cracher sur une faction et la dégrader gratuitement … mais ce serait trop gros. Il ne diffamerait les francs-marins qu’en dernier recours. Mais jamais il ne trahirait son vœu de silence envers ses affiliations gouvernementales.

« Il y des choses qu’il vaut mieux ne pas savoir, Phen. Et le sort qui attend ceux qui s’emparent de ces secrets est la mort. » commença-t-il, avec suffisamment de mélodramatisme pour qu’il pense à noter cette réplique pour son bouquin avant la fin de la journée.

Il leva les mains les mains à hauteur de ceinture, tentant d’apaiser sa partenaire. Il inspira profondément, relâcha une bouffée de fumée, de sa clope toujours au bec. Vue la réaction, mieux valait tout de suite les bras. Il révisa son discours et ... leva les mains un peu plus haut. Ce n’était pas le moment de faire n’importe quoi, et de se retrouver avec des trous partout.

« Ok, ok ! Tire pas ! Je suis réellement écrivain, que tu le veuilles ou non. J’enquête sur des cas réels, et les retranscrit pour mes livres. C’est ce que veut mon public : du vécu, du vrai. Je vais au cœur des choses, du danger et … fatalement, il me faut traîner dans des coins pas trop reluisants. Tu te doutes que je ne dois pas ma survie qu’à mon charisme incroyable. » poursuivit-il, regardant la jeune femme droit dans les yeux.

Une idée lui vint alors. Quelque chose qui finirait par devenir récurrent avec le temps, même s’il ne le savait pas encore. Une étincelle de génie, un coup de poker qui le sortirait de bien des situations. Il dévisagea Phendrana. Elle était douée de pouvoirs incroyables. Des pouvoirs issus d’un fruit du démon, qui lui permettait de faire … heu … des trucs. Qu’il ne comprenait pas. Alors, en ce cas … elle le croirait.

« Je possède moi aussi un fruit du démon. Le fruit du vent. Je maîtrise le vent. » mentit-il, droit dans les yeux.

Ce qui était très loin de la vérité. Mais il pourrait suffisamment enrober le truc pour arriver à faire comme si. Après tout, le karaté aérien se basait sur la maîtrise du fluide qu’était l’air. Geppou et Soru pourraient s’y apparenter. Le Shigan, en revanche … Rappel : ne pas percer de trous dans des jambes aujourd’hui.

« Rien de plus … je n’aime juste pas le crier sur tous les toits, mes lecteurs penseraient que je triche … alors si tu pouvais conserver … mon plus grand secret pour toi, ce serait sympa. J’ai pas le temps d’ergoter, faut qu’on se tire en vitesse … »
chuchota-t-il, en indiquant la sortie d’un signe de tête.





thanks p'tit minou ~ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine du Lotus Noir


☠ Age : 30
☠ Messages : 549
Réputation : 0
☠ Âge du Personnage : 31
☠ Berrys (x1000) : 1514
☠ Localisation RP : Saint Uréa
☠ Fruit du Démon : Fruit des Fils
☠ Haki : Armement Novice
☠ Dorikis : 7310
Capitaine du Lotus Noir

MessageSujet: Re: les voies du seigneur sont impénétrables, mais les tiennes si.    Ven 9 Mar - 15:57

Capture
Il s'était passé une bonne minute depuis que Jack avait cessé de s'expliquer. J'avais pas cillé, pas une seule seconde, exécuter un gars de sang-froid c'était vraiment pas un problème pour moi. C'est pour rien que plus tard je devenais l'engin de mort des Francs-marins en fait, mais bon ça c'était pour plus tard. J'étais à moitié satisfaite par la réponse de Jack, mais la capital sympathie avait prit le dessus et je ne pouvais pas vraiment buter un mec qui m'avait aider à sortir de tout ce merdier quoi. J'avais désarmé le flingue et soulever ma robe pour le ranger dans mon holster, j'espérais juste pas faire de connerie cette fois-ci.

"-Je te crois pour cette fois. Mais si tu me baise, et pas dans le sens que tu crois. Je te jure je file tes boules aux nones dehors."


On avait tourné les talons en espérant l'un comme l'autre que cette histoire ne reviendrait pas sur le tapis. On avait à nouveau ouvert la porte, la fumée, les flammes étaient bien plus présente que toute à l'heure et on avait pu se mêler à la foule avant de pouvoir goûter à l'air frais de l'extérieur ! C'était la panique générale sur la place devant l'église, les gens lancer des seaux d'eau ! Appeler au secours. La plupart des cloches de la ville s'étaient mises à sonner de concert pour annoncer l'incendie. On avait foutu un beau merdier ! J'avais pris Jack par la main, fallait qu'on s'extirpe de la foule en délire, c'était encore grave la merde. Pour couronner le tout, les foules qui nous poursuivaient s'étaient mêlées au reste devant l'église. Voyez le bordel ? On s'était retrouvé au niveau d'une ruelle où on avait balancé nos fripes avant de s'en griller une. Mais là...

"-Jack derrière toi !"

Jack était au sol, un grand gars l'avait frappé avec une matraque en bois, il avait titubé puis s'était retrouvé par terre les yeux ouverts. Avant même que je puisse faire quoi que ce soit, il m'était arrivé la même chose. Était-ce lié directement à moi ? Où voulait-on faire chanter Jack ? Après tout n'importe qui aurait pu me voir à ses côtés aujourd'hui. Tout ce que je peux vous dire pour le moment, c'est que pour une fois. C'était pas ma faute.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t776-un-voyage-surprenant



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: les voies du seigneur sont impénétrables, mais les tiennes si.    

Revenir en haut Aller en bas
 
les voies du seigneur sont impénétrables, mais les tiennes si.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les voix du Seigneur sont impénétrables
» Les voix du seigneur sont impénétrables
» Les voies de l'Univers sont impénétrables... [Jeff]
» Les voies ne sont pas impénétrables-21 [Just before the war]
» Qui est le Seigneur des Anneaux ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jolly Roger :: Zone Rp :: Blues :: South Blue :: Saint-Urea-
Sauter vers: