Contexte
Factions
Combat
Présentations
Avatars
Fruits du Démon
Primes
PNJ
Navigation
Equipages
Quêtes/Missions
Boutique
Médailles




Votez toutes les deux heures
et gagnez des Berrys !



 
CalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un vol de pélicans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Membre des Underclass Heroes


☠ Messages : 104
☠ Âge du Personnage : 32 ans
☠ Berrys : 99315
☠ Localisation RP : en mer
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 5285
Membre des Underclass Heroes

MessageSujet: Un vol de pélicans   Mar 30 Jan - 22:28




C’était avec tristesse que Jack avait vu certains des membres être débarqués après les événements de Logue Town. L’escorte d’Hana ne semblait plus nécessiter tant d’hommes finalement. Ainsi le laissa-t-on seulement en compagnie de Brams et de ses matelots. Peut-être avaient-ils entendu parler des exploits de Bart et de Jack pendant les combats contre Klaus et avaient décidé que leur groupe, concentrant tant dénergumènes, attirerait trop l’attention. Peu importait, à vrai dire, le Gouvernement exigeait et les hommes obéissaient. Point barre. Ainsi Jack se retrouva à souffler sa fumée sur la tête de pont, une jambe perdue au-dessus des eaux. Son trench se balançait au gré du vent, claquant derrière lui. Depuis qu’ils étaient partis, Jack était pensif.

Il regarda sa main, une fois de plus. Il avait fait preuve d’une puissance de combat comme jamais vu lors des dernières échauffourées. Il s’était senti le cœur d’un guerrier quelques minutes et n’avait pas oublié ce goût doux et amer de la victoire. Et ce sentiment d’être à sa place dans la mécanique universelle … n’avait pas eu de prix. Mais il avait vaincu un adversaire puissant en un seul coup. Comme si les dieux mêmes du combat l’avaient épaulé une fraction de seconde. Un instinct plus puissant que sa propre volonté. Un sorte de fluide qui …

« Jack ... »

Le Cipher se retourna pour affronter la frimousse désolée de Hana. Depuis que Sabbat était parti, elle n’était plus la même. Elle ne gueulait plus, elle ne frappait plus. Une petite femme modèle, ce qui inquiétait Jack au plus haut point. Elle ne cessait de demander la même chose. L’agent soupira. Il tapota sa poche, où son denden mangeait une vieille feuille de salade.

« Toujours pas, non. Va falloir t’faire une idée, petite. T’es coincée avec moi, et Sabbat reviendra pas. S’il a pas pu te dire au revoir … il devait avoir une bonne raison. » trancha-t-il, se demandant soudain depuis quand il était aussi sympa.

Il était temps d’y remédier, et il ne connaissait rien de mieux qu’une bonne paire de baffes. L’agent soupira et se glissa sur le pont. Il atterrit des deux pieds, ses nouveaux mocassins crissant sur les planches huilées. Les mousses faisaient du bon travail. Il passa sa main calleuse dans les cheveux roses de la navigatrice, qui se laissa faire – pour dire ! Il inspecta le pont, personne ne traînait par là, tous affairés à l’intérieur. Les voiles étaient ferlées, il n’y avait pas de vent et Hana la vigie devait prendre son casse-croûte. Moment parfait pour une petite séance de transpiration.

« Bon, gamine. Sans la peluche dans les pattes, je vais devoir t’apprendre à te défendre toute seule. » commença-t-il.

Hana leva les yeux au ciel, commençant à se diriger vers le pont inférieur. Jack l’attrapa par le col, de son air qui ne plaisantait pas. Qui n’était pas très loin du regard condescendant, et assez proche de celui qui lui donnait l’air méprisant. En bref, sa tête détestable.

« On s’est arrêté sur le geppou, te souviens ? C’est la meilleure solution de retrait en cas … de pépin. Alors, la base, du geppou, c’est quoi ? »

« Maîtriser sa gravité, maîtriser son pas. Chaque fluide de notre corps doit être malléable et ainsi je peux contrôler l’air sur lequel je marche. » récita-t-elle de mauvaise grâce.

« Bien, c’est presque ça. Mais fais attention : tu ne marches pas sur l’air, Hana. C’est l’air qui marche sur toi. Si tu oublies ce fondamental, c'est toi qui te fera malmener par lui. »

Pour illustrer sa démonstration, Jack écarta les bras et décolla d’un bon mètre avant de retomber devant Hana. Ses pieds fumaient légèrement à cause de la friction engendrée. Le vent généré secoua un peu le navire. Il avait du mal à contrôler sa force, récemment. Quelque chose s’était passé à Logue Town et il n’arrivait pas à mettre le doigt dessus. Il se sentait bien plus fort qu’avant. Chacune de ses attaques débordait de quelque chose … de plus. Qu’avait donc fait Klaus.

« Ahem. On va éviter les démos si je ne veux pas faire chavirer cette coquille de noix. Donc, gamine, tu vas me faire le plaisir de t’entraîner à ce mouvement. » fit-il, en lui tournant le dos.

« Mais … comment tu veux que je fasse ça ? Comment je peux … durcir l’air, crétin ? » se rebella la petite.

Ah, enfin un peu de combattivité.

« Frappe le jusqu’à ce qu’il soit dur. » ricana l’agent, commençant à se diriger vers le pont inférieur.




thanks p'tit minou ~ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commodore de la Marine
Capitaine des Underclass Heroes


☠ Age : 21
☠ Messages : 279
☠ Âge du Personnage : 24 ans
☠ Berrys : 5400742
☠ Localisation RP : En mer sur East Blue
☠ Fruit du Démon : Fruit de la Gravité
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 4493
Commodore de la MarineCapitaine des Underclass Heroes

MessageSujet: Re: Un vol de pélicans   Ven 2 Fév - 3:05

Underclass Heroes543 mots
Tour 1 - Voyage vers South Blue
Très récemment promu Colonel de la Marine, Bartolomew n’en avait pourtant que faire. Ayant une et une seule chose en tête, il ne semblait pas quitter l’horizon du regard, attendant avec impatience le moment où les côtes du Royaume de Briss apparaîtraient, au loin. Il était heureux de savoir ses membres d’équipage vivants, bien qu’ils aient dû le quitter ; un ordre venant d’en haut. Enfermé dans sa cabine de capitaine, observant l’horizon à travers une fenêtre circulaire, il laissait sa cigarette se consumer d’elle-même au bout de ses lèvres, un verre de whisky dans la main gauche.

- Vous en tirez une tête, colonel, s’annonça l’officier Edward Batch, que tout le monde sur le navire appelait le « grand poilu », ajoutant parfois un « pas drôle » ensuite. Nous approchons finalement de Calm Belt, continua-t-il alors que dehors, on pouvait observer au loin un Roi des Mers sortir la tête de l’eau. Sacré grande ceinture, quand même. Bachachacha !

Bartolomew ne donna aucune réaction à l’humour bancal de son officier. Dans le silence le plus total, il passa à côté de lui et passa à travers la porte de la cabine. Il arriva alors dans la cuisine. Son verre posé sur le bar, il passa de l’autre côté des fourneaux, et sortit du grand four le prochain repas de tout l’équipage, qu’il avait préparé un peu plus tôt. C’était finalement prêt, et à l’ouverture du four, son ventre gargouilla. Il avait préparé des brochettes de boulettes de viande épicées façon South Blue, accompagnées d’une sauce dont il avait le secret, et tout ça en grande quantité. D’un autre côté, il avait également préparé de nombreuses et grandes pizzas au saumon. Coupant les pizzas, il se prit une part avant de finalement rejoindre le pont. Là, le navire chavira un instant, avant de retrouver son équilibre sur les flots. Croquant à pleine dent dans une part aux odeurs enivrantes, il remarqua Jack Sinister et la jeune Hana, seuls à seuls à l’avant du navire. Prenant le temps de terminer ce qu’il avait en bouche et en mains, il s’alluma une cigarette avant de s’approcher d’eux en se frottant les mains ; le temps se rafraichissait à l’approche de Calm Belt.

- Frapper quoi jusqu’à ce qu’il soit dur ? demanda Bart en soufflant sa fumée dans les airs, n’ayant pas entendu le reste de la conversation.

- Jack essayait de m’apprendre quelque chose… répondit Hana après un certain laps de temps durant lequel elle sembla hésiter.

- Ah oui ? Eh bien, vas-y, lui répondit-il en affichant une tentative de sourire. Fait ce qu’il te dit.

- O… Oui, répondit-elle, hésitante.

Elle semblait toujours se méfier un peu de Bart, allez savoir pourquoi. S’adossant sur le mât à côté de lui, Bartolomew l’observa tenter de reproduire ce que Jack essayait de lui apprendre. Y parvenait-elle ? Bartolomew ne saurait le dire, mais si c’était le cas, alors ce que l’agent du Cipher Pol lui apprenait était des plus étranges et ne semblait rien donner de concret.

- Qu’est-ce que tu essayes de lui apprendre, Jack ? demanda alors le capitaine du navire. J’vois pas trop, là, haha, ria-t-il finalement avec sincérité. Ah ! Vous pouvez aller manger si vous le souhaitez !

En vérité, il pensait avoir compris ce que Jack essayait d'apprendre à Hana, et c'est pour cette raison qu'il s'y intéressait. S'il pouvait apprendre une technique telle que le geppou par procuration, il ne le refuserait pour rien au monde.





« Être libre, ce n'est rien de plus que choisir soi-même ses chaînes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t207-bartolomew-james-goldenha

avatar
Membre des Underclass Heroes


☠ Messages : 104
☠ Âge du Personnage : 32 ans
☠ Berrys : 99315
☠ Localisation RP : en mer
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 5285
Membre des Underclass Heroes

MessageSujet: Re: Un vol de pélicans   Dim 4 Fév - 11:31




Jack se retourna précipitamment, ouvrant légèrement son poing, prêt à frapper. Il se détendit en apercevant le commandant. Il n’avait pas encore percuté qu’il avait été nommé Colonel. Et comme il dépendait d’un autre service … et bien cela ne l’atteignait pas vraiment. Bart se déplaçait bien trop furtivement à son goût, ce qui n’avait de cesse de le surprendre, étant donné qu’il marchait avec des gettas. Il soupira en relâchant la tension. Il ne répondit pas. Prenant bien le temps de tirer une bouffée de sa cigarette. Ce truc était bien pratique pour éviter de répondre. Finalement, ce fut Hana qui s’y colla, un peu gênée. Le Cipher haussa les épaules et redirigea sa concentration vers la jeune femme, qui s’essayait à faire ce qu’il lui avait demandé. On ne pouvait maîtriser aussi simplement le geppou, ainsi elle fit plus de vent qu’autre chose, mais ses mouvements devenaient de plus en plus vifs, de plus en plus rapides.

« Bien, Hana. Tu peux aller te reposer. Tu reprendras l’exercice avec le tonneau tout à l’heure, tu te souviens ? »

« Frapper l’eau jusqu’à briser le tonneau ? Mais Jack c’est … »

L’agent lui coupa la parole d’un geste, son regard rivé sur Bart. Hana renifla bruyamment mais sembla comprendre. Elle s’en alla vers la cuisine, non sans donner un coup d’épaule à Jack. Ce dernier ricana en se massant cette dernière. Non seulement elle reprenait du poil de la bête, mais elle devenait de plus en plus forte, sans le remarquer. Parfait. Il fallait juste qu’il fasse attention à ne pas trop bien la former, car si un jour il recevait l’ordre de l’éliminer …

« J’essaie de lui apprendre à se défendre, commandant. Nous ne pourrons pas toujours être là. Que serait-il advenu si nous étions tous restés dans le monde miroirs ? Elle était toute seule ici … »
répondit-il, haussant les épaules.

Il regarda à gauche, puis à droite. Personne.

« C’était un des six pouvoirs. Je ne suis pas censé les apprendre à n’importe qui, mais elle, elle en a besoin. Vous avez déjà entendu parler du rokushiki Brams, non ? » reprit Jack, se demandant ce qui pouvait bien le pousser à révéler cela.

Le besoin de nouer des liens avec Bart, peut-être. Ils devaient absolument se faire confiance, et pour ce faire, Jack était prêt à donner de sa personne. Il lui fallait être certain de pouvoir compter sur cet équipage lorsque sa mission parviendrait à termes. Il ne pourrait pas toujours être dans les parages pour protéger Hana, et avec Sabbat qui s’en était allé, il avait besoin de personnes de confiance sur qui se reposer. Et comme Brams avait été choisi pour mener la petite équipe – officiellement – il n’y avait aucune raison de se défier de lui. Ou peut-être que si, justement.

« Vous connaissez peut-être cela sous un autre nom, si vous avez déjà lu mes romans : le pas de Lune. »



thanks p'tit minou ~ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 12
☠ Âge du Personnage : 20
☠ Berrys : 605600
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 1400

MessageSujet: Re: Un vol de pélicans   Jeu 15 Fév - 18:06




Tour 2 - Premier voyage parmi les Underclass Heroes



A la suite des évènements de Logue Town, je m’étais engagé sous la bannière de mon cousin, les Underclass Heroes. Après tout, pourquoi pas ? C’était mon cousin, j’allais donc avoir certains privilèges envers le capitaine de ce navire. Du moins, c’est ce que je pensais.

Je n’ai pas beaucoup croisé Bart depuis qu’on a levé l’encre. Je passe mon temps à mon poste, derrière le bar, alors qu’il passe son temps dans ses quartiers. Qu’est-ce qu’il y fait, je n’en sais rien.

C’était une journée comme les autres, je préparais avec attention mes merveilleux cocktails, majoritairement pour moi-même. Ils tenaient bien moins l’alcool que moi. A force d’y goûter, l’alcool devient de l’eau.

Je suis beau, jeune, toujours à la mode, et pourtant, je me retrouve à dormir sur un bout de tissu tendu derrière mon bar. Lorsque je travaillais, je n’avais qu’à détacher le tissu afin de le ranger. Ce n’était pas le rêve, mais ça n’allais pas durer éternellement. Je ne resterais pas tout ma vie simple Lieutenant. J’ai de plus grandes ambitions.

Le temps passait vite lorsque l’on buvait en travaillant. Les journées semblaient passer comme des secondes.  Sauf aujourd’hui. Un évènement inattendu se produisit. Bartolomew sorti enfin de ses quartiers. Les mouches arrêtèrent de voler. On entendrait même le plus silencieux des pets.

« Oi ! Capitaine ! » Je prononçai son grade de manière ironique, tant je m’estimais privilégié à cause de mon statut de cousin. En plus, j’avais eu le temps de boire beaucoup de mes créations. Et ça se voyait. J’étais accoudé au bar, tenant debout grâce à la seule aide de cet appui. Ce n’était pas beau à voir.

Il m’ignora sans aucune vergogne, comme s’il avait honte de me connaître. Ou peut-être m’avait-il seulement pas vu ni entendu. A choisir, je préfèrerais la deuxième option. Elle serait moins dégradante pour mon amour propre. D’habitude, je n’autorise jamais personne à me manquer de respect de la sorte. Cependant, il est bien plus fort que moi, et il reste mon cousin et capitaine. Faut pas jeter mamie dans les orties.

Il continua son chemin vers le pont, sans jamais se retourner.

Je m’empressai de crée un cocktail et me mit à la poursuite de Bart. Mon ego était bien trop conséquent pour accepter qu’il ne m’adresse pas la parole. D’une manière ou d’une autre, il allait au moins me dire bonjour.

Une fois sur le pont, je m’aperçus qu’il se dirigeait vers Jack Sinister, la personne pour laquelle ce voyage est organisé.

Je me cachai proche d’eux, à distance suffisante pour pouvoir entendre leur discussion.

Ils parlaient d’un certain rokushiki, et cela semblait très important tant Jack semblait chercher à cacher l’information. Il avait regardé si personne n’était dans les alentours avant de parler de ce fameux rokushiki. Je ne savais pas ce que c’était, mais j’allais essayer d’en savoir plus auprès de Bart.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commodore de la Marine
Capitaine des Underclass Heroes


☠ Age : 21
☠ Messages : 279
☠ Âge du Personnage : 24 ans
☠ Berrys : 5400742
☠ Localisation RP : En mer sur East Blue
☠ Fruit du Démon : Fruit de la Gravité
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 4493
Commodore de la MarineCapitaine des Underclass Heroes

MessageSujet: Re: Un vol de pélicans   Jeu 22 Fév - 16:22

Underclass Heroes516 mots
Tour 2 - Pas de Lune
- Tes romans ? répéta le colonel d’une voix trahissant sa surprise. Ça me dit bien quelque chose oui, le pas de Lune, continua-t-il en jetant sa main à l’intérieur de son haut pour en ressortir une seconde plus tard un livre qui semblait abîmé. Je n’avais pas fait le lien… Mais se pourrait-il que ce soit le livre dont tu parles ? Si t’en es l’auteur, c’est trop fort ! Hahaaaa !

Soudainement, Bart avait fait preuve d’un grand bonheur lisible aussi bien dans ses grands gestes qu’avec le grand sourire qui ornait son visage. Ce n’était pas un grand littéraire, mais il avait un rituel avant de se coucher : lire. Depuis plusieurs mois aujourd’hui, il était tombé pour la première fois sur un roman de Jack et avait depuis toujours cherché à en retrouver partout où il allait. Aucun doute que ce soir, celui-ci serait torché. Il se sentait également assez bête. Avoir son auteur « préféré » sur son navire et ne s’en rendre compte que maintenant, quel idiot il faisait alors.

Retrouvant son calme et son sérieux, Bart rangea finalement son livre avant de reprendre en s’allumant une cigarette.

- Tu as raison, il faut qu’elle apprenne à se défendre d’elle-même, par précaution. S’il venait à nous arriver quelque chose, il faudrait qu’elle survive coûte que coûte.

Il venait de repenser à cette histoire de monde des miroirs, et si l’idée même d’y penser lui rappelait de très mauvais souvenirs, l’idée d’échouer à sa mission était un sentiment bien pire. Enfin, il repensa finalement à ce qui arriverait ensuite. Ce qui était en train d’arriver à l’instant même, au loin, au Royaume de Briss. Il était inconcevable de laisser quoi que ce soit arriver à sa famille.

- Ce Pas de Lune… Théoriquement, comment c’est possible ?

Il ne le posait pas directement, mais il voulait l’apprendre. S’il avait la théorie, alors peut-être pourrait-il parvenir à l’appliquer contre Salazar. Il n’aurait guère le temps de s’entraîner, et devrait apprendre sous la pression du combat, mais il se sentait plus fort qu’il ne l’avait jamais été, et avait étrangement confiance en lui à ce propos. Avec sa gravité, il avait déjà le moyen de se déplacer dans les airs, mais ce pas de lune était tout à fait différent, bien plus efficace. Première différence et pas des moindres, avec le pas de lune, ce serait lui qui se déplacerait dans les airs, et pas un objet sous l’effet de sa gravité qui se mouvrait tel un nuage. Depuis qu’il avait appris que Jack était le Jack de ses romans du soir, une toute nouvelle confiance était née, et à cet instant précis, plus aucun doute n’habitait le marine à son propos. Cela durerait-il, l’avenir le dirait.

À quel point Salazar avait-il pu devenir un monstre pour faire ce qu’il faisait. À quel point avait-il pu devenir fort, également, pour qu’un pays entier, son roi compris, s’agenouille face à lui ? Bartolomew n’avait qu’une hâte, arriver à destination et ramener cet idiot à la raison, que cela soit avec les mots ou les poings.

HRP:
 





« Être libre, ce n'est rien de plus que choisir soi-même ses chaînes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t207-bartolomew-james-goldenha



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un vol de pélicans   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un vol de pélicans
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jolly Roger :: Zone Rp :: Blues :: East Blue :: En mer-
Sauter vers: