Contexte
Factions
Combat
Présentations
Avatars
Fruits du Démon
Primes
PNJ
Navigation
Equipages
Quêtes/Missions
Boutique
Médailles




Votez toutes les deux heures
et gagnez des Points de Votes !



 
CalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un passage remarqué sur l'île de la musique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


☠ Messages : 30
☠ Âge du Personnage : 14 ans.
☠ Berrys (x1000) : 2208
☠ Localisation RP : West Blue.
☠ Fruit du Démon : Fruit des nuages.
☠ XP Dorikis : 2137
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999


MessageSujet: Un passage remarqué sur l'île de la musique.    Lun 4 Déc - 16:32

Première visite à Toroa. Année 1417.

Aujourd'hui, le bar ne désemplissait pas. La clientèle affluait tandis que les musiciens, debout sur l'estrade, jouaient inlassablement diverses partitions endiablées aux allures de jazz. On était loin de la perfection vocale du célèbre Johnny Jacksonne, mais les mélodies n'en restaient pas moins agréables à écouter. Chaque artiste maîtrisait convenablement son instrument, assez en tout cas pour distraire les clients sans que ceux-ci s'en lassent.

Dans un coin de la grande salle, un peu en retrait du reste de la clientèle, quatre hommes jouaient aux cartes. Ils étaient installés autour d'une table circulaire couverte par une longue nappe aux motifs floraux et attendaient patiemment qu'on leur apporte leur commande. Personne ne s'intéressait à eux, même si tout le monde pouvait entendre leur discussion.


Paraît qu'ils ont ouvert un casino à East Blue.  
À Loguetown, ouais. Faudra qu'on aille y faire un tour à l'occasion.  
C'est un coup à s'faire plumer. De toute façon le capitaine a dit qu'on devait rester dans l'coin pour l'instant.
Ouais, mais c'est que l'temps de réparer l'bateau et d'remplir nos cales de marchandises, si tu vois c'que j'veux dire.  

Le quatuor riait fort sans se soucier des autres personnes présentes. Les pirates n'étaient pas tous très discrets, ni même les plus respectueux. La patronne semblait pourtant habituée à ce genre de clientèle. Toroa n'avait aucun lien avec le Gouvernement Mondial et la majorité des visiteurs vivaient de la piraterie. La jeune femme servit leurs pintes de bière avant de retourner derrière son long comptoir de bois, qui faisait aussi office de bar.

Elle fixa la globalité de la pièce d'un regard circulaire, toisant les visiteurs sans se montrer trop insistante. Elle semblait préoccupée. En descendant ce matin, la jeune femme avait sûrement remarqué qu'il manquait quelques fruits et un jambon dans ses stocks. Depuis sa position, l'adolescent pouvait voir la propriétaire de l'établissement, même si pour cela il devait soulever la nappe qui le cachait. William n'osait pas sortir de son refuge improvisé.

Il préférait éviter de se faire repérer par la propriétaire du bar. Pourtant, le rouquin s'était mis dans une situation des plus embarrassantes. Il lui semblait avoir reconnu deux voix parmi les joueurs installés à la table sous laquelle il s'était endormi la veille. Celle-là même sous laquelle il se planquait. Même si l'adolescent n'en était pas totalement certain, il croyait entendre les membres de l'équipage qui l'avait fait prisonnier quelques semaines plus tôt.

La première fois, William avait réussi à s'échapper grâce aux baleines. Cette fois-ci, ils étaient sur la terre ferme et dans un lieu que l'adolescent ne connaissait absolument pas. Il était arrivé la veille, à bord d'une navette de transport bondée de voyageurs. L'apprenti scientifique avait quitté Phare West Blue, bien décidé à y retourner puisqu'il n'avait pas encore résolu le mystère de ce vieil homme aveugle qui pouvait voir malgré tout.

Le corps du garnement s'enkilosait et bientôt il eut des fourmis dans les jambes. Pire encore, il s'ennuyait ferme à force d'attendre de pouvoir sortir. Sans même qu'il ne s'en rende compte, la jambe droite de l'adolescent bougea et son pied frôla la jambe de l'un des joueurs.


Dis le borgne, c'est toi qui m'fais du pied ?  
Prends pas tes rêves pour une réalité l'chauve.
Oups, désolé. Je crois bien que c'était moi !

Sans le vouloir, le rouquin venait de se trahir.

Hein ?

Se sachant totalement foutu, l'apprenti scientifique décidait de profiter de la surprise. Il posait ses mains sous la table et prenait appui sur ses jambes. Il bondit d'un seul coup, renversant la table et faisant voler la nappe et les cartes posées dessus. L'adolescent prit ensuite ses jambes à son cou, fuyant lâchement sans même se retourner. Il rejoignit aussitôt la sortie du bar, renversant les chaises vides derrière son passage. Le rouquin se précipita , ignorant totalement où il allait.

L'un des joueurs se lança à sa poursuite et trébucha en se prenant les pieds dans un tabouret renversé. Énervés, ses camarades suivirent son exemple. Ils quittaient l'établissement en courant, sans même penser à payer leurs consommations ou pour les dommages causés au mobilier. Le garnement paraissait un peu effrayé. Il courait comme un dératé, pieds nus sur les pavés, tout en hurlant.


WAAAAAAAAAAAAH ! Dégagez le passage !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 30
☠ Âge du Personnage : 14 ans.
☠ Berrys (x1000) : 2208
☠ Localisation RP : West Blue.
☠ Fruit du Démon : Fruit des nuages.
☠ XP Dorikis : 2137
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999


MessageSujet: Re: Un passage remarqué sur l'île de la musique.    Lun 4 Déc - 20:48

La propriétaire de l'établissement avait assisté impuissante à tout ce désordre. Elle n'en croyait pas ses yeux. Sans même tenir compte du reste de ses clients, la belle attrapa un sabre de bois et se lança à la poursuite des fuyards. Ils étaient là depuis l'ouverture et avaient pas mal consommé. Elle ne laisserait pas filer autant de Berrys aussi facilement. La jeune femme semblait aussi curieuse de savoir qui était le gamin et comment il avait pu entrer dans son bar sans qu'elle s'en rende compte.

Durant sa course, William fit un pas de côté afin d'éviter les quelques passants. Pour eux, la scène paraissait des plus comiques. Un garnement aux cheveux roux, qui s'époumonait, poursuivi par un quatuor d'hommes armés. L'un d'entre eux était à la traîne. Il boitait en marmonnant d'innombrables insultes à l'intention du fuyard. Un visage connu fit soudainement son apparition à la suite des coureurs. Élisa, propriétaire d'un petit bar du coin, les poursuivait armée de son sabre d'entraînement.


Payez-moi ce que vous devez bande de sales voleurs !

Le rouquin courait aussi vite qu'il le pouvait. Il n'eut pas l'occasion de voir les quatre pirates se séparer. Chacun emprunta une rue ou une ruelle différente, tout en suivant la trajectoire du garnement. Lorsque l'adolescent tourna la tête, pour voir si ses poursuivants étaient toujours à ses trousses, il constata que la propriétaire de l'établissement était à quelques mètres derrière lui. L'espace d'un instant, il crut que les bandits s'étaient lassés de lui courir après. William se sentit rassuré et décida de ralentir un peu sa course pour souffler.

Ce fut cet instant que choisit l'un de ses poursuivants, le borgne, pour lui foncer dessus par la droite. Un autre fit son apparition juste en face du rouquin. Will n'eut d'autre choix que de bifurquer dans une ruelle vers la gauche. Les pirates se rejoignaient tous les quatre à l'endroit même où l'adolescent avait tourné. Ils semblaient perplexes. Le fuyard avait disparu. Le borgne pensait tout de même avoir reconnu le gamin, il était certain de l'avoir déjà rencontré.


Tu l'as pas vu ? J'crois que c'est la même peste que la dernière fois. Celui qui t'as bien amoché.  

Le chauve au nez tordu haussait les épaules et secouait la tête. Il semblait particulièrement en colère. Ce sale marmot lui avait cassé le nez en se débattant et manqué de respect à la femme qu'il idolâtrait par-dessus tout, son capitaine.

Non, mais j'veux m'charger d'lui personnellement. Celui-là, y s'ra pas vendu aux enchères !
Il peut pas s'volatiliser comme ça ! Et toi, t'as rien vu ?
Euh nan... à part la proprio qu'a décidé d'nous faire payer, d'ailleurs elle nous poursuivait...
Quoi ? Mais tu pouvais pas l'dire avant ?!
Quoi ? Mais tu pouvais pas l'dire avant ?!
Quoi ? Mais tu pouvais pas l'dire avant ?!

Ses trois comparses réagirent en même temps, prononçant exactement les mêmes phrases sur le même ton. Ils étaient à la fois surpris et mécontents. Ils allaient s'attirer des problèmes avec les habitants de Toroa si ça continuait. Le rouquin, qui avait réussi à escalader une gouttière pour se réfugier sur les toits, ne put s'empêcher d'éclater de rire en les observant de son perchoir. Ils faisaient une belle bande de clowns selon lui.

Rakakakaka !

Il ne fallut pas bien longtemps aux bandits pour se rendre compte que leur cible se trouvait en hauteur. Ils lancèrent quelques regards en direction des toits. L'adolescent se tordait tellement de rire qu'il glissa le long des tuiles. Il chuta dans le vide quelques secondes, puis s'accrocha à une gouttière avant que celle-ci ne cède sous son poids, provoquant un craquement métallique. Will atterrit directement sur les fesses.

Ouille !

William se redressait en se frottant le fessier. Heureusement, il ne s'était rien cassé.  En revanche, il était persuadé qu'un hématome le ferait souffrir lorsqu'il serait en position assise. L'adolescent n'avait pas vraiment le temps de penser à ça. Le quatuor l'encerclait aussitôt, ne lui laissant pas vraiment le temps de réagir. Ils dégainaient leurs sabres de manière parfaitement synchronisée et les pointèrent en direction du fuyard.

L'apprenti scientifique se sentit subitement comme pris dans un étau. Il commençait à s'inquiéter à propos du sort que lui réservaient ces brigands. D'autant plus que ceux-ci se souvenaient bien de leur première rencontre.




Dernière édition par William S. Rackham le Mer 6 Déc - 11:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 30
☠ Âge du Personnage : 14 ans.
☠ Berrys (x1000) : 2208
☠ Localisation RP : West Blue.
☠ Fruit du Démon : Fruit des nuages.
☠ XP Dorikis : 2137
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999


MessageSujet: Re: Un passage remarqué sur l'île de la musique.    Mar 5 Déc - 17:56

Donnez-moi mon fric et laissez ce gamin tranquille, bon sang !

La propriétaire du bar fit soudainement son apparition. Sa belle robe écarlate était tachée de poussière. Sa chevelure, auparavant soigneusement coiffée en chignon, ne ressemblait plus à rien. La demoiselle paraissait extrêmement en colère. Elle frappa la tête du borgne avec son sabre de bois, ne lui laissant pas le temps de réagir. Il aurait sûrement une grosse bosse. William en avait presque pitié pour lui.

Elle est vraiment folle celle-là !

Les pirates focalisèrent leur attention sur la tenancière, ils n'étaient plus que trois, pointant leurs armes sur elle. Le rouquin profita de la diversion offerte par la jeune femme. Aujourd'hui, il ne fuirait pas devant ces trafiquants d'esclaves. L'adolescent venait de créer un nuage qui fila en direction de la tête du type au nez tordu. Le nuage emprisonna la tête du pirate en son sein, brouillant ainsi sa vue. La lame de l'homme aveuglé fendit l'air à la recherche d'une victime à trancher.

William fit un pas sur le côté, frôlant l'arme de près et déchirant son t-shirt au passage, avant de faire un croche-pied à son adversaire. Celui-ci perdit l'équilibre et tenta de se rattraper à l'aide de son sabre, mais l'arme était de mauvaise qualité et déjà bien ébréchée. L'épée céda sous le poids de son détenteur et il s'effondra en maugréant. Sans attendre et sans aucune pitié, l'apprenti scientifique sauta plusieurs fois à pieds joints sur le dos du chauve. Il espérait bien lui faire passer l'envie de se relever.

De son côté, la brune totalement décoiffée tentait tant bien que mal de contenir les assauts de ses opposants. L'un d'entre eux n'était pas au meilleur de sa forme, sa chute dans le bar y était sûrement pour quelque chose. Il boitillait tout en frappant maladroitement de son sabre. L'arme de bois de la tenancière faisait pâle figure en comparaison des lames d'acier de ses opposants. Élisa s'en sortait malgré tout assez pour tenir tête aux deux pirates, même si la situation tournait peu à peu en sa défaveur.

Le sabre de bois de la jeune femme fut tranché d'un coup de lame. Elle abandonna aussitôt le manche et serra le poing pour frapper la mâchoire de l'estropié. L'homme parut surpris et légèrement sonné. Il tituba un bref instant avant de reprendre ses esprits. L'adolescent semblait plutôt admiratif. Il observait la scène, les yeux écarquillés et la bouche ouverte.


Waouh !  


Le rouquin décida d'intervenir, de l'une des manières les plus fourbes qui soient. Il s'approcha de l'estropié par-derrière pour lui filer un bon coup de pied dans les parties intimes. Le brigand s'arrêta aussitôt, se posant les mains sur les bijoux de famille, sous le regard surpris de son compagnon. La brune en profita pour l'achever avec un coup de genou en pleine mâchoire et l'estropié s'effondra sur les pavés. Le dernier encore debout semblait être le plus coriace du quatuor et le plus énervé aussi. Il se demandait sûrement comment un gamin et une femme pouvaient mettre à mal quatre pirates comme eux.

Espèces de sales...

Le bandit serrait les dents. Il fendit de nouveau l'air à l'aide de sa lame, tentant de trancher la propriétaire du bar. La jeune femme faisait preuve d'excellents réflexes et évita le coup sans grandes difficultés. Elle fit un pas en arrière, puis un autre et se décala sur le côté. Le sabre se planta dans le mur de la bâtisse adjacente. Le brigand abandonna aussitôt son arme et se rua sur le rouquin. L'adolescent réagit de manière instinctive, envoyant un nuage chargé d'électricité directement sur son adversaire.

La petite masse nuageuse noire foudroya l'homme en un instant. La longue chevelure du trafiquant se dressa aussitôt sur sa tête et des spasmes parcoururent tout son corps. Il tomba net, inconscient.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 30
☠ Âge du Personnage : 14 ans.
☠ Berrys (x1000) : 2208
☠ Localisation RP : West Blue.
☠ Fruit du Démon : Fruit des nuages.
☠ XP Dorikis : 2137
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999


MessageSujet: Re: Un passage remarqué sur l'île de la musique.    Mer 6 Déc - 14:42

Avec le revers de la manche de sa blouse, le rouquin essuya son front trempé de sueur. Il avait couru comme un dératé pour échapper à ses poursuivants. De plus, c'était bien la première fois qu'il se battait pour de vrai contre des humains. Le garnement avait beau être turbulent, il n'était pas du genre bagarreur. Sur son île natale, il ne faisait que se défendre face aux bêtes sauvages qui défendaient leurs territoires. De toute façon, frapper sur des grabataires ne l'aurait certainement pas préparé à affronter tous les dangers de ce monde.

Will s'accroupit un bref instant, penché au-dessus de l'homme qui venait d'être frappé par la foudre. Il lui tâta le ventre du bout de l'index à plusieurs reprises, vérifiant ainsi qu'il était bel et bien inconscient. Ça semblait être le cas. L'adolescent se redressa aussitôt pour observer la tenancière. La jeune femme faisait les poches des brigands, l'air de rien. Elle ne comptait pas leur faire cadeau des boissons consommées et prit même un petit bonus, pour les réparations des dégâts et le préjudice moral.


Merci, madame, sans toi je ne m’en serais sûrement pas sorti. Je m'en veux presque d'avoir mangé les fruits et le jambon sans ta permission.  

L'apprenti scientifique était peut-être un peu trop honnête pour son propre bien. Élisa lui asséna une bonne claque derrière les oreilles, ce qui lui rappela sa grand-mère.

Hein ? Quoi ?

Elle avait l'air particulièrement en colère, mais le garnement pouvait le comprendre. Il lui avait dérobé de la nourriture et l'avait forcé à courir dans sa belle robe à travers les rues de la ville.

C'est pas madame, mais mademoiselle ! J'ai l'air si vieille que ça ?
Je vais dire que tu as entre... quarante et cinquante ans.

L'adolescent semblait plutôt sûr de lui, mais pour dire vrai il n'était pas particulièrement doué pour évaluer l'âge des autres. La tenancière parut totalement choquée. Sa bouche et ses yeux s'ouvrirent en grand. Elle restait muette, comme frappée par la stupeur. La belle approcha subitement du rouquin, le forçant à reculer d'un pas. Elle reprit la parole au bout de quelques longues secondes.

Quoi ?

Élisa se passa lentement les mains sur la figure, à la recherche de rides ou de quelconques signes de vieillesse. Son visage passa soudainement par diverses expressions, l'incompréhension, la tristesse et ainsi de suite jusqu'à la colère, encore. L'adolescent ouvrit la bouche pour lui répondre à nouveau, mais elle ne lui laissa pas l'occasion d'entamer sa phrase.

J'ai vingt-huit ans ! Vingt-huit ! Je suis encore jeune !
C'est presque pareil...

L'adolescent se pencha en arrière pile au moment où la tenancière s'apprêtait à le gifler de nouveau, évitant ainsi le coup en riant. Il faisait souvent la même chose à sa grand-mère.

Rakakakaka !

Visiblement, la propriétaire du bar s'intéressait plus à l'âge que lui donnait l'adolescent plutôt qu'aux denrées alimentaires qu'il avait dérobées. L'adolescent voulut s'éclipser discrètement tandis que la jeune femme tentait de recoiffer ses mèches folles en un chignon peu élaboré. Elle l'attrapa par l'oreille, tirant sur celle-ci, avant que le rouquin n'ait le temps de quitter la ruelle.

Tu ne vas pas t'en tirer comme ça.
Ouille ! Aïe !
Tu me dois des explications et quelques Berrys !

William ne s'en sortirait pas aussi facilement. Sa tentative de fuite venait d'être avortée assez facilement. Même s'il n'avait pas particulièrement envie de se justifier auprès d'une inconnue, il ne pouvait faire autrement. Elle le maintenait prisonnier d'une simple pression de son pouce et son index et ne montrait aucun signe de relâchement.

OK ! OK ! Je me rends...

Il leva les mains en l'air en signe de reddition et la demoiselle lâcha immédiatement son oreille. Une vieille dame et son petit chien débarquèrent brusquement dans la ruelle, bientôt suivis pas d'autres curieux.

Tout va bien Élisa ?  

Surprise, la jeune femme sursauta avant d'observer le petit attroupement de villageois.


Oui, juste des pirates qui croyaient pouvoir me rouler, mais tout est rentré dans l'ordre.
Ah... ces pirates...

La vieille dame souffla, elle semblait lasse. Ce n'était sûrement pas la première fois que des brigands faisaient du grabuge à Toroa. Les gens du coin devaient y être habitués. La petite troupe se dissipa et la brune lança un regard sévère en direction de l'adolescent.

Toi, tu viens avec moi !  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 30
☠ Âge du Personnage : 14 ans.
☠ Berrys (x1000) : 2208
☠ Localisation RP : West Blue.
☠ Fruit du Démon : Fruit des nuages.
☠ XP Dorikis : 2137
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999


MessageSujet: Re: Un passage remarqué sur l'île de la musique.    Jeu 7 Déc - 16:22

Élisa attrapa William par le bras et le tira jusqu'à son petit établissement. L'adolescent se laissa traîner ainsi, faisant un petit signe de la main en guise de salutations aux passants qui les regardaient curieusement. Il ignorait encore ce qui l'attendait, mais la tenancière ne paraissait pas très dangereuse. Elle ne lui réservait certainement pas le même sort que les trafiquants d'esclaves. Le rouquin commençait à s'inquiéter des potentielles représailles de la part des pirates. Les bandits n'étaient pas connus pour abandonner aussi facilement, d'autant plus qu'ils avaient été ridiculisés par un gamin et une femme. Par chance, leur horrible capitaine ne se trouvait pas dans les parages pour le moment.

Ils arrivèrent finalement dans le bar. Il n'y avait plus aucun client, le petit incident y était sûrement pour quelque chose. L'une des serveuses rangeait déjà le désordre causé par le passage de la tornade rousse et de ses poursuivants. Des éclats de verre traînaient sur le sol. Par endroit, le plancher de bois était couvert de liquide, probablement de l'alcool. En voyant cela, Will commença à culpabiliser. Tout ceci était arrivé par sa faute.


Je suis désolé.

Il s'inclina respectueusement devant la propriétaire des lieux et son employée avant de se joindre à la pauvre serveuse. Le garnement ramassait les débris tout en prenant garde de ne pas se blesser. Il pouvait au moins donner un petit coup de main pour se faire pardonner. La propriétaire des lieux disparut un instant dans l'arrière-boutique. Lorsqu'elle revint, la jeune femme était habillée différemment. À en juger par sa coiffure, propre et sans aucune mèche rebelle, elle avait aussi pris le temps de se recoiffer. Le nettoyage était terminé.

Tu peux partir Lana, je vais fermer pour aujourd'hui.

La serveuse s'éclipsait et la tenancière fermait la porte à clé après le passage de son employée. William se demanda alors ce qui l'attendait maintenant qu'il se retrouvait seul avec elle. Élisa prit place derrière son bar et invita l'adolescent à s'asseoir sur un tabouret. Le rouquin s'exécuta aussitôt et s'installa, non sans mal, sur un siège un peu surélevé.

Tu veux bien m'expliquer toute cette histoire ?  

Les yeux de l'apprenti scientifique s'attardèrent un bref moment sur la jeune femme avant que celui-ci ne se décide enfin à entamer son récit.

Tout a commencé au printemps de l'année mille-quatre-cent-trois sur une petite île méconnue de West Blue que l'on nomme...

Élisa regardait William d'une drôle de façon. Elle affichait un air interloqué. Elle coupa finalement la parole au garnement, comprenant que celui-ci s'apprêtait à lui raconter toute sa vie. Ça aurait été bien trop long et ça ne l'intéressait pas du tout.


Non, mais attends ! Je ne veux pas ta biographie, juste des explications sur ta situation actuelle avec les pirates.  
Ah ! Bah... disons simplement que j'ai dit que leur capitaine était moche. Enfin, à l'origine ils voulaient me vendre si j'ai bien compris. J'ai réussi à leur échapper. Je ne pensais pas les revoir un jour !  

La jeune femme n'avait pas tout compris, mais elle se contenta de cette vague explication. Elle hocha la tête avant de se servir un verre.

Maintenant, je veux savoir comment tu t'es introduit chez moi.
Je suis rentré hier avant la fermeture et je me suis caché dans le garde-manger. J'ai dormi sous la table.  

William fit un énorme sourire à Élisa, espérant que cela lui éviterait de trop se faire hurler dessus. La tenancière resta pourtant de marbre devant sa frimousse. Elle ne semblait pas particulièrement sensible à ce genre de charme.

Va falloir me rembourser pour ce que tu as consommé et aussi pour ce que tu as cassé ! Tes parents sont dans le coin ?  
Euh non, pas du tout ! En plus, je n'ai absolument pas d'argent pour payer.  

Mentir ne le dérangeait pas outre mesure et il espérait bien s'en sortir comme ça. Il avait quelques Berrys en poche, mais les dépenser de manière si futile ne l'arrangeait pas vraiment. William n'était pas habitué à payer pour un repas ou pour dormir.

Je vais pas te dénoncer à la marine pour si peu, t'as de la chance t'es qu'un gamin.  

La belle sirota une gorgée de son rhum avant de poursuivre.

Tu vas travailler pour moi, à ton âge tu dois bien savoir cuisiner, non ?
Peut-être bien, je n'ai jamais essayé.  
Hm... alors, on va éviter ! Tu feras la plonge et le ménage tiens ! Ça te fera sûrement réfléchir.  

La perspective de finir en bonne à tout faire au service de la jeune femme n'engouait pas vraiment le rouquin. Il afficha une moue boudeuse. Il faisait exactement la même lorsque sa grand-mère le forçait à débarrasser la table.

Bon... d'accord, mais pas longtemps alors !

Will pouvait bien lui donner un coup de main pendant quelques jours. Il lui devait bien ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 30
☠ Âge du Personnage : 14 ans.
☠ Berrys (x1000) : 2208
☠ Localisation RP : West Blue.
☠ Fruit du Démon : Fruit des nuages.
☠ XP Dorikis : 2137
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999


MessageSujet: Re: Un passage remarqué sur l'île de la musique.    Ven 8 Déc - 19:40

L'estomac de l'adolescent gargouilla, mais il parvint à le cacher en toussotant. Courir comme ça à travers la ville et se battre contre les pirates lui avait donné faim. Ses yeux verts se posèrent sur la petite pendule affichée au mur. À cette heure-ci ses grands-parents et sa cousine devaient sûrement déjà être installés à table pour le dîner. Parce qu'il s'était couché tard la veille, il avait sauté le petit-déjeuner et le déjeuner. Les bandits quant à eux l'avaient empêché de goûter. Tout le monde sait pourtant qu'à son âge, en pleine croissance, il faut manger à sa faim pour bien grandir. Sa grand-mère ne cessait de lui répéter.

Lorsque la belle Élisa eut terminé son verre, elle se dirigea vers la cuisine sans dire un mot. William se retrouva seul durant quelques minutes dans la grande salle. Il décida de se familiariser un peu avec son nouvel environnement et fit le tour de la pièce. Le rouquin s'attarda un bref instant derrière le bar, observant les nombreux alcools que proposait l'établissement. La plupart des bouteilles lui étaient inconnues, elles venaient certainement de divers endroits des Blues et peut-être même de Grand Line.

Le rouquin décida finalement de s'aventurer à son tour dans la cuisine. L'odeur qui se répandait dans la pièce lui donnait encore plus faim. La tenancière remarqua à peine la présence de Will, trop occupée à cuisiner. Elle semblait particulièrement concentrée. La jeune femme saisit une bouteille de verre et versa de son liquide ambré dans la poêle. Une flamme rougeoyante émana aussitôt de l'ustensile de cuisine avant de s'éteindre d'elle-même.


Qu'est-ce que tu fais ?
Steaks au poivre flambés au cognac, avec des pommes de terre. C'est le plat du jour.  
Ça doit être super difficile à faire !
Pas tant que ça. En tout cas, c'est prêt.

Élisa dressa deux assiettes avant de les poser sur le plan de travail et de sortir des couverts. Elle invita ensuite l'adolescent à s'asseoir et commença à manger. William engloutit rapidement sa part, trouvant ce repas tout à fait délicieux, même s'il n'avait pas l'habitude de manger des plats aussi épicés.

Ça manque un peu de ketchup, mais c'est bon !
Tssss...

La brune ne fit aucun commentaire, se contentant de manger. De temps à autre, elle buvait une gorgée de ce qui devait être du cognac. Le repas se déroula dans un certain calme, même si Will ne put s'empêcher de faire quelques commentaires.

Tu bois beaucoup d'alcool quand même.  
Et toi tu parles beaucoup trop petit.

La jeune femme commençait à se demander si les pirates n'avaient pas eu de bonnes raisons de pourchasser ce garnement.


Mon prénom c'est William !

Après le repas, Élisa fit signe à William de le suivre dans la grande salle. Elle s'avança vers un large fauteuil rembourré et le pointa du doigt.

Ce sera ton lit pour les jours à venir. Ne t'avise pas de fouiller dans mes réserves ou de te servir dans mon bar !
D'accord, promis.

Will fit un petit sourire avant de tâter le rembourrage du fauteuil. Il était satisfait. La tenancière se dirigea vers l'étage supérieur tandis que l'adolescent s'installa sur sa couchette improvisée. Le rouquin eut quelques difficultés à trouver le sommeil. Il s'inquiétait à propos d'éventuelles représailles de la part des bandits, même s'il osait espérer que les trafiquants avaient retenu la leçon pour de bon. Ils leur avaient tout de même mis une bonne raclée qu'ils n'étaient sûrement pas prêts d'oublier. Petit à petit, l'anxiété fut remplacée par une forme d'excitation.

Demain, il entamerait sa première journée de travail. Il devrait être en forme pour ne pas faire n'importe quoi et ne rien casser. Élisa lui ferait sûrement payer, elle le forcerait à rester plus longtemps s'il lui faisait perdre de l'argent. Ses pensées dérivèrent doucement. Il se remémora d'abord certains moments passés sur son île natale, lorsqu'il aidait ses grands-parents dans les tâches quotidiennes. Il pensa ensuite à ces fois où il tentait de donner un coup de main au vieil aveugle de Phare West Blue.

Ses yeux se fermèrent doucement et William s'endormit paisiblement.


FIN DU RP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un passage remarqué sur l'île de la musique.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Un passage remarqué sur l'île de la musique.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» APRES LE PASSAGE D'ANDRE APAID
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» anecdote sur le passage de Napoléon à Buigny-St-Maclou (80)
» Le passage du Simplon
» A la recherche d'un passage secret! (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jolly Roger :: Zone Rp :: Blues :: West Blue :: Toroa-
Sauter vers: