Contexte
Factions
Combat
Présentations
Avatars
Fruits du Démon
Primes
PNJ
Navigation
Equipages
Quêtes/Missions
Boutique
Médailles





Votez toutes les deux heures
et gagnez des Berrys !



 
CalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Set sail ! [PV Underclass Heroes]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Commodore de la Marine
Capitaine des Underclass Heroes


☠ Age : 21
☠ Messages : 315
☠ Âge du Personnage : 24 ans
☠ Berrys (x1000) : 5825588
☠ Localisation RP : En mer sur East Blue
☠ Fruit du Démon : Fruit de la Gravité
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 4493
Commodore de la MarineCapitaine des Underclass Heroes

MessageSujet: Set sail ! [PV Underclass Heroes]   Jeu 16 Nov - 13:11

« - Commandant Brams.
La voix l’interrompt en plein exercice. Une cigarette déjà à la bouche, Bartolomew met fin à ses séries de pompes et tourne la tête vers le soldat qui l’interrompt, le ventre toujours face au sol, un rocher sur le dos sur lequel l’intensité de la gravité s’est vue augmentée.
- Excusez-moi, Commandant. Le Commodore vous demande, dans son bureau. Il dit que c’est urgent.
- Très bien, répond Bartolomew. J’arrive. » conclut-il en crachant de ses lèvres sa cigarette sur le sol gelé de Base M-1.

Le commandant  se lève finalement, laissant le rocher sur son dos retomber là où était sa place, enfile son haori. Haori qui l’attendait, plié sur un rocher. Il tend la main un peu plus loin, derrière le rocher, là où il trouve son bob, tombé du petit rocher un peu plus tôt lors de ses exercices. Glissant ses pieds dans ses getas, Bartolomew jette un dernier coup d’œil à l’horizon. Ce qu’il voit alors, trempant non-loin de la Base, le surprend totalement. Il ne s’agit pas d’un navire de la Marine, mais plutôt du Gouvernement Mondial. Quelque chose se trame, et il se demande alors si cela n’a rien à voir avec sa convocation. Glissant une nouvelle cigarette entre ses lèvres, il commence à léviter. De cette façon, « à vol d’oiseau », en quelque sorte, le chemin jusqu’au bureau du commodore se montre bien plus rapide, bien plus court.

La fenêtre grande ouverte du bureau du commodore montre qu’il est habitué à voir le commandant arriver de la sorte. Pour le lui faire accepter, ce dernier a exprimé que, de la sorte, il s’entraînait à maîtriser à la perfection son fruit du démon. Une excuse semble-t-il acceptable aux yeux du commodore. Le bois de ses getas se pose finalement sur la bordure de la fenêtre du bureau. Il est arrivé. À l’intérieur, sur sa gauche, un bureau sur lequel siège le commodore. À ses côtés, un Contre-Amiral, dont la présence n’augure rien de bon aux yeux de Bartolomew. Le commodore brise le silence.

« - Je crains que cela ne soit la dernière fois que vous entriez dans mon bureau de la sorte, Commandant Brams, dit-il d’une voix sérieuse, le visage orné pourtant d'un sourire.
- Qu’entendez-vous par là, Commodore ? réplique immédiatement Brams en posant les pieds au sol.
- Hm. Ce qu’il entend par là, Commandant, c’est que vous ne serez bientôt plus parmi les hommes de la Base M-1. Nous allons vous expliquer tout ça, reprend le Contre-Amiral.
- Vous formerez un équipage, et dans un but bien précis. Cet équipage, quoi qu’il fasse, aura une priorité absolue. Surveiller et assurer la sécurité d’une femme, Hana Tsumayidori, et ce jusqu’à nouvel ordre, continue le Commodore.
- Cependant… réplique le Contre-Amiral, alors qu’un sourire se dessinait sur le visage de Bartolomew. Cependant, le Gouvernement Mondial tient à choisir parmi leurs rangs l’un des membres de votre équipage.
- La confiance du Gouvernement Mondial, évidemment… murmura Bart dans son duvet. Et avec l’efficacité qui leur est connue, j’imagine qu’il est quelque part derrière l’une de ces portes, à attendre qu’on l’appelle ?
- Quelle perspicacité, Commandant. Entrez-donc, Sir Sinister, » conclut le Contre-Amiral.

La porte par laquelle Bartolomew aurait dû passer s’ouvrit alors, laissant découvrir l’homme du Cipher Pol qui accompagnerait l’équipage de la Marine. Derrière lui, la fameuse Hana semble se faire petite. La main tendue vers l'homme, Bartolomew retourna vite la tête vers ses supérieurs.

- Alors… Qu’a-t-elle de si spécial, cette femme, pour que le Gouvernement Mondial s’implique autant ? demande-t-il en regardant successivement le Commodore, le Contre-Amiral, puis le membre du Cipher Pol.





« Être libre, ce n'est rien de plus que choisir soi-même ses chaînes. »


Dernière édition par Bartolomew J. Brams le Ven 17 Nov - 16:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t207-bartolomew-james-goldenha

avatar
Membre des Underclass Heroes


☠ Messages : 247
☠ Âge du Personnage : 32 ans
☠ Berrys (x1000) : 15683
☠ Localisation RP : en mer
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : armement (avancé)
☠ Dorikis : 7324
Membre des Underclass Heroes

MessageSujet: Re: Set sail ! [PV Underclass Heroes]   Jeu 16 Nov - 18:42


« Tu penses qu’il va bientôt arriver ? J’en ai assez d’attendre pour te préparer une entrée. »

« Tss. Hana. Première règle des gentlemen ? »

« Je suis une femme. »

« Gentle … woman ? »

« … »


Attendre le marine en charge de les convoyer. Les ordres. Parmi d’autres, bien plus officieux. Alors, revue d’identité. Jack Sinister, auteur, écrivain. Check. Jack Sinister, admnistrateur général du district North Blue. Check. Voilà le bulletin officiel.

Jack Sinister, Agent CP 8 nouvellement recruté depuis le CP 1. Check. Voilà le bulletin officieux disponible chez les têtes pensantes.

Jack Sinister, Agent CP9. Première mission. Pas encore Check. Mais ça, c’était le bulletin réservé à la crème de la crème.

« Bon, Hana. On refait le topo. Je suis … »

« Un Agent du Cipher Pol. »

« … non. Je suis … »

« … très con ? »

« Aussi. Mais là, aujourd’hui, je suis un administrateur gouvernemental, et c’est toi qui m’escorte. Ok ? L’idée c’est d’apporter les regards sur moi, et qu’on t’oublie toi. Tu porteras l’uniforme de la Marine, tu te plieras aux ordres de notre nouveau supérieur. Ça marche ? Moi aussi, ça va de soi. On ne conteste pas l’autorité d’un Capitaine sur son bateau. Tu pourras réussir ça ? »

« Tant que je te vois pas trop … »

« Désolé ma belle, ça se passera pas comme ça. Je te préviens, si tu … »


« Entrez-donc, Sir Sinister. »

La scène s’arrêta, le doigt inquisiteur de Sinister planté sur la tête de linotte d’Hana. Cette dernière grimaçait. L’agent gouvernemental carra les épaules, rajusta son trench-coat puis entra dans la pièce en affichant son meilleur sourire. Pas celui qui faisait de lui un chic type. Celui des jours malaisants - néologisme imagé. La jeune femme lui donna une bourrade dans le dos. Sa manière de s’affirmer, en conclut Sinister. Un sacré caractère la gamine, mais il n’était pas en reste.

« Salutations, Comandant Brams, je suis … »
commença-t-il en serrant la main du marine.

Ce dernier s’en retourna rapidement vers son supérieur, la présentation de Sinister restant en suspens.

« Ahem. Messieurs les gradés. » fit-il aux deux pontes en mimant un garde-à-vous un peu guindé, sans savoir si le fait qu'il exécute leur salut aller les vexer ou non.

Que leur dire de plus ? C’était du trop gros calibre pour serrer la patte d’un simple agent du CP8. La reconnaissance pour les élites, on en parlait ? Bordel. L’ego de Jack se terra au fond de lui, impressionné malgré lui par l’aura qui se dégageait du Contre-Amiral. Hé, ça avait du bon de prendre du grade. On se sentait presque aimé.

« Si vous permettez, cette gamine n’a rien de spécial. Femme, pardon. Votre mission, Commandant, ça sera moi. Et moi, je me charge d’elle. Gardez à l’objectif que je devrais être la cible en tout temps. Gardez en tête que si je suis en danger, c’est à vous qu’incombera sa protection. »
commença l’agent, du ton monocorde des agents qui se la jouaient.

« Je serais l’administrateur gouvernemental que vous devrez protéger durant cette mission. Je serai un … euh … merde. On s’en sert pour la pêche … c’est quoi déjà … merde … Heu pardon. Zut de zut. »

« Un appât ? Un leurre ? »

« Yes ! C’est ça petite. »

« Je serai un leurre. Mais si vous permettez, j’ai une question … délicate. »
fit-il, en pointant du doigt le Commandant.

Un léger silence s'étira, personne n'ayant encore eu l'occasion d'en caler une. On regarda le doigt tendu de Jack, éludant le fait que c'était rudement impoli. Conscient de la tension qui commençait à grimper, il baissa son bras. Qu'avait-il donc à reprocher au Commandant ? Que pouvait donc avoir fait ce dernier qui déplaise à ce point au gouvernemental ?

« Moi aussi j’ai le droit d’en fumer une ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commodore de la Marine
Capitaine des Underclass Heroes


☠ Age : 21
☠ Messages : 315
☠ Âge du Personnage : 24 ans
☠ Berrys (x1000) : 5825588
☠ Localisation RP : En mer sur East Blue
☠ Fruit du Démon : Fruit de la Gravité
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 4493
Commodore de la MarineCapitaine des Underclass Heroes

MessageSujet: Re: Set sail ! [PV Underclass Heroes]   Ven 17 Nov - 15:31

- Un appât ? Un leurre ?

Bartolomew, à ces mots, claqua des mains en désignant la jeune femme du doigt ensuite. Il s’y était rapidement pris au jeu et avait cherché de son côté. À l’évidence, Hana Tsumayidori avait été la plus rapide. Ensuite, sa cigarette entre ses lèvres, Bartolomew resta immobile, le regard posé sur Jack Sinister, à attendre sa question.

- Une cigarette ? Bien sûr, évidemment. Tenez, répondit-il en lui tendant son paquet de cigarettes et son zippo. Sinister, c’est ça ? Un prénom, peut-être ? demanda-t-il en reprenant sa cigarette entre ses doigts, laissant s’échapper de la fumée d’entre ses lèvres.

Récupérant ses effets personnels, Bartolomew écouta le prénom de Sinister, qu’il soit son vrai prénom ou un d’usage.

« - Alors, Jack. En dehors de ce bureau, je ferai tout comme vous le dites. Vous serez ma mission, pas cette gamine. Bien. Mais dans ce bureau, n’ai-je pas le droit de savoir de quoi il en retourne ? demanda Brams, contrarié.
- Non, vous n’avez pas le droit, le reprit le Contre-Amiral, dont la voix semblait capable de prendre le dessus sur tout.
- … Pardonnez ma curiosité, Contre-Amiral, se corrigea immédiatement  le Commandant Brams, incapable de défier les paroles d’un tel supérieur.
- Hm. Commandant Brams, Sir Sinister. À compter de cet instant, vous êtes invités à réunir un équipage. Votre équipage, Capitaine Brams, sera officiellement chargé de la sécurité de Jack Sinister, un administrateur gouvernemental. Pour cela, Hana Tsumayidori vous accompagnera en tant que navigatrice, ordonna le Commodore.
- Bien, Commodore ! répliqua aussitôt Brams en effectuant un salut militaire.
- Un navire est mis à votre disposition. Vous le trouverez dans le hangar naval de la Base. Le Cloud Eleven. Ne vous trompez pas, s’exclama le Commodore. Rapportez-moi la liste des membres de cet équipage, que je les enregistre. Vous pouvez disposer, » termina-t-il.

Détachant la main de son front, Bartolomew se dirigea vers la sortie du bureau, invitant Jack Sinister et Hana Tsumayidori à faire de même. Il réfléchissait déjà aux membres qu’il pourrait recruter. D’un geste de la main, il invita ses nouveaux compagnons à le suivre. Après tout, il devait être le seul des trois à connaître le chemin jusqu’au hangar naval.

- Nous allons découvrir le navire sur lequel nous allons naviguer, si vous le voulez bien, laissa-t-il s’échapper alors qu’il descendait les marches menant à l’étage d’en-dessous. Par chance, on peut rejoindre le hangar naval sans jamais quitter ce bâtiment. Le Commodore Merouvia ne le précise jamais, mais il laisse rarement plus de vingt-quatre heures pour exécuter des ordres de cette trempe. Eh oui, malgré son beau sourire. Alors on ferait bien de s’y mettre, et de trouver des membres pour cet équipage. Si tu connais des Marines par ici, n’hésite surtout pas, Jack Sinister.

De son côté, certaines têtes passaient déjà en revue dans son esprit, alors qu’il descendait désormais un nouvel étage, toujours accompagné des mêmes gus.

« - Guhbber ! interrompit-il un soldat.
- Oui, Commandant Brams ? lui répondit aussitôt le soldat en le saluant.
- Allez me trouver Shinichi Takahata. Tout de suite ! ordonna-t-il.
- Oui ! répondit le soldat.
- Dites-lui donc de me retrouver au hangar naval. Oh, également. Trouvez le Commandant Bismarck, dites-lui que c’est urgent, et qu’il me retrouve également au hangar naval, » conclut le Commandant Brams.

Reprenant son chemin, Bartolomew, tout excité à l’idée d’être capitaine sur un navire, oublia totalement son envie de nicotine.





« Être libre, ce n'est rien de plus que choisir soi-même ses chaînes. »


Dernière édition par Bartolomew J. Brams le Ven 17 Nov - 20:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t207-bartolomew-james-goldenha

avatar
Membre des Underclass Heroes


☠ Messages : 247
☠ Âge du Personnage : 32 ans
☠ Berrys (x1000) : 15683
☠ Localisation RP : en mer
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : armement (avancé)
☠ Dorikis : 7324
Membre des Underclass Heroes

MessageSujet: Re: Set sail ! [PV Underclass Heroes]   Ven 17 Nov - 20:05

« Yes, merci. C’est Jack, du coup. Jack Sinister. Mais appelez-moi Jack. Sinister ça fait un peu … sinistre. » fit-il en prenant la cigarette.

Il refusa poliment le zippo et fit jaillir le sien de sa poche. Il le fit tourner entre ses doigts et l’alluma dans le même mouvement. Le zippo dédicacé par Marco retrouva rapidement sa place. Personne ne se doutait de sa réelle valeur. Et cela perdurerait. L’agent écouta ensuite poliment le rapide débriefing, dont il avait déjà été informé. C’était son job d’avoir une longueur d’avance après tout. Pourvu que ça dure, ça aussi. Il fuma tranquillement sa cigarette, avant de se retirer avec un salut respectueux de la tête. Il se retourna, entendit le Commodore pouffer. Et Hana ricaner de plus belle. Il leva les yeux au ciel, glissa sa main dans son dos et arracha le papier que la gamine avait dû lui coller dans le dos quelques instants plus tôt. Frappez-moi. Franchement …

« Bon courage, messieurs. »

« J’pense qu’on en aura besoin … » murmura Jack avant de pousser la jeune femme devant lui.

« Bien, gamine. Tu commences à me les chauffer depuis ce matin. C’est de revoir Sabbat qui te met dans cet état, ou quoi ? »


Et bim, dans le mille. Le fard aux joues, le nez dans ses chaussures. Ah, la paix. Le gros matou velu avait été contacté par les soins de l’agent Sinister quelques jours plus tôt. Tout avait été préparé pour cette mission, soigneusement. Comme toujours, une erreur de paperasse pouvait précipiter les choses vers des abîmes d’infinie douleur. Mais Jack était un homme de lettres et il faisait toujours bien attention à confier sa paperasse à quelqu’un de qualifié.

« Hem. Excusez-moi, Brams. Pardon, Commandant Brams. Il faudra me laisser le temps de vérifier ce navire en premier. Au cas où nous ayons été devancés. Les espions sont nombreux et … ne pensez pas que je sois paranoïaque, mais s’ils sont au moins aussi efficaces que ceux que j’ai pu côtoyer, je préfère prévoir le pire. » commença Jack, avec un léger sourire en coin.

Aussi efficace que moi, aurait-il voulu dire, mais étaler son égo à la figure du Commandant aurait été du plus mauvais effet. Autant rester professionnel et un brin humble. Ah. Il imaginait la tête de Sabbat quand il se ramènerait là. Ce trouffion de soldat.

« Et si je peux me permettre, j’ai déjà un élément que je me suis permis de convoquer pour cette mission. L’homme … Le mec ? Ouais, enfin vous verrez. Quoi qu’il en soit, c’est un gars de la marine, et c’était aussi l’ancien protecteur de la donzelle. Black Sabbat. J’ai repris les choses en main il y a quelques temps, mais il me semblait être l’élément le plus compétent pour assurer sa protection dans vos rangs. À ma connaissance, évidemment. Il devrait arriver sous peu. »

Ce n’était pas vraiment une proposition, les choses étaient déjà réglées. Pas d’autres noms en tête. Un équipage restreint améliorerait leurs chances de passer inaperçu. Il espérait un navire rapide et maniable, quelque chose qui transformerait cette traversée en une balade de santé. Il n’avait pas envie d’imaginer ce qui pourrait se passer en cas d’échec. Ou, encore pire, si Hana venait à tomber entre les mains de l’ennemi. Il avait ses ordres, et il s’était déjà sali les mains plus d’une fois … mais cette fois c’était différent. Il devrait protéger quelqu’un qu’il appréciait – au fond de lui, il l’appréciait, même si elle lui cassait régulièrement les pieds.

« Shinichi Takahata ? Quel est son profil ? Je n’ai … jamais entendu parler de lui. »
questionna l’agent, commençant déjà à compulser mentalement ses données sur les différents candidats potentiels pour ce voyage.

Mais de ce Takahata … il n’avait aucune information. Il fronça les sourcils. Merde, avait-il mal fait ses devoirs ? Son instinct lui souffla que c’était soit très bon signe, soit très mauvais. Il changea sa cigarette de côté. Il avait réuni des informations sur Brams, son parcours et sa vie. Sur certains de ses proches collaborateurs aussi. Ainsi avait-il déjà une vague idée de la future composition de l’équipage. Mais le fait qu’il se soit planté dès le départ l’énervait quelque peu. Il mâchouilla son mégot avant de le jeter dans une poubelle d’une pichenette. Il rebondit trois fois sur le bord avant de tomber à côté. L’agent pesta. Tira une nouvelle cigarette. L’alluma. La nicotine l’apaisa.

« Et vous avez pensé à quelqu’un d’autre ? Quelqu’un de … »
reprit-il, laissant sa phrase en suspens.

Connu ? Capable ? Ouais, mieux valait ne rien dire de plus, à moins de passer, encore une fois, pour le type désagréable. Ils atteignirent alors le hangar au moment opportun, coupant court à la gêne de sa question. Jack soupira en apercevant les navires de la base. Le Cloud Eleven était là, évidemment.

« Bon, Hana, voici ton nouveau … Hana ? »

Oh merde. Pas encore …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Membre des Underclass Heroes


☠ Messages : 8
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 1006435
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 429
Membre des Underclass Heroes

MessageSujet: Re: Set sail ! [PV Underclass Heroes]   Ven 17 Nov - 22:42

« La vie c’est dur ». Cette phrase ô combien philosophique n’est pas de moi. En effet, elle vient de  mon pote Pablo, lui aussi apprenti marine depuis quelques semaines à peine. Je ne pensais pas cela possible mais le bougre est au moins aussi nul que moi dans tous les domaines possibles et inimaginables. Qui se ressemble s’assemble et c’est certainement pour cette raison que lui et moi sommes amis. Nous formons un beau duo d’incompétents dont l’inaptitude à progresser exaspère nos supérieurs. S’il est vrai que, me concernant, mon incapacité à produire des performances de qualité est étroitement liée à ma flemmardise, il est faux de croire que ledit gros lard – car oui Pablo est obèse – fait preuve de la même désinvolture. Qu’on ne s’y trompe pas, le bougre essaie de bien faire. Et c’est sûrement ça le plus triste dans l’affaire si vous voulez mon avis. Je suis nul, c’est un fait. Cependant je ne fais rien pour arranger les choses. Lui en revanche fait preuve d’une médiocrité saisissante malgré toute la bonne volonté du monde. C’en est comique car, comme indiqué plus tôt, je suis meilleur que lui dans bien des domaines. Il est en quelque sorte mon faire valoir, mon excuse à ma nullité. Je ne compte même plus le nombre de fois où j’ai affirmé à un officier que : « Bah c’est pas grave si ma performance à cet exercice est bof, elle est toujours meilleure que celle de Pablo. »
Il n’y a pas à dire, c’est un vrai poto ce Pablo.

Ce que je préfère chez lui, ce sont ses citations incroyablement profondes telles que celle citée plus tôt. « La vie c’est dur » ; « La marine c’est pas de tout repos » ou encore son légendaire : « J’ai la dalle ». Il suffit de l’écouter quelques heures pour trouver des perles parmi toute ces fantastiques élucubrations. D’ailleurs le voilà qui arrive. Attention, ça va être comique.
▬ Shinichi, on te cherche. Un gars, Guhbber, il a dit qu’un gradé voulait te voir.
Finalement cette affaire n’a rien de comique, bien au contraire. Je sens gros comme une maison – ou gros comme Pablo, c’est comme vous voulez – la réprimande arriver. Pourtant croyez-moi je n’ai rien fait ! … À bien y réfléchir, c’est peut-être ça le problème. Je n’ai précisément « rien fait ».

Le dénommé Guhbber est ce que l’on peut appeler dans le milieu « un bon gars ». Il n’est pas exceptionnel mais réalise les tâches dès lors qu’on le lui demande et fait preuve d’une discrétion sans pareille. Si bien que malgré mes efforts pour le faire parler, le grand blond ne pipe mot quant-à l’identité du gradé l’ayant missionné. Alors que nous continuons de marcher en direction de « je ne sais trop où », je questionne mon guide et demande :
▬ Allez Gugu. S’il te plaît quoi. Dis moi ce qui m’attend. Rassure-moi, ce n’est pas l’officier Rollo qui m’appelle ?
L’officier Rollo est un tyran, un vrai. Il est de loin le pire instructeur de la base M-1. En proie à la panique, je songe à faire ce pour quoi je suis le plus doué, à savoir détaler comme un lapin. J’ai beau « être nul comme un manche à balai » comme le dit Rollo, je n’en reste pas moins un habile fuyard ! Mon père ainsi que son grand ami Kei chez qui j’ai travaillé – si tant est que l’on puisse appeler ma modeste contribution ainsi – peuvent en témoigner.

S’il y a bien un domaine dans lequel j’excelle, c’est celui de prendre la fuite. Je ne crois pas mentir en affirmant que j’ai plus de vingt ans d’expérience dans la discipline. Et ça ce n’est pas rien mes amis ! Observez et apprenez du grand maître :
▬ OK. Je comprends Gugu. Tu ne veux rien dire … J’aurais fait pareil à ta place. Je peux aller aux toilettes ?
Le blond tourne les talons, m’observe et pousse un long soupir. Je ne suis pas ici depuis longtemps mais ma réputation est déjà bien forgée. Ceci-étant, l’ami Gugu a compris sans grand mal quelle était mon intention. Bien entendu je n’ai pas du tout envie de soulager ma vessie. Ce n’était là qu’un subterfuge idiot pour me faire la malle.
▬ Je sais ce que tu vas tenter de faire. Donc la réponse est non. T’as vraiment peur de tout, c’est dingue !
Ça je ne lui fais pas dire ! Il m’arrive parfois de sursauter en voyant mon ombre. En un sens, cela se comprend. Une être obscur qui vous suit à la trace … Il y a de quoi paniquer. Nous marchons quelques minutes avant de nous arrêter Gugu et moi.
▬ Euh. Elle fout quoi la fille là ? Genre, dans le vrai monde c’est normal ça ? …
▬ Je ne crois pas.
Face à nous se trouve une demoiselle, peut-être un poil plus jeune que moi et curieusement vêtue. La femme en question porte un sac à dos et n’a pas d’uniforme de marine. Malgré cela, elle déambule parmi nous comme si de rien était, à la recherche d’on ne sait trop qui ou d’on ne sait trop quoi.
▬ La base M-1 c’est la fierté de la marine qu’ils disaient … La fierté de la marine …  
▬ Oh. Tais-toi.
Sur ces mots, notre bon ami Guhbber s’en va questionner la demoiselle quant-aux raisons de sa venue ici. De mon côté, je songe à profiter de ce moment pour me tailler sans plus de cérémonie.


Dernière édition par Shinichi Takahata le Mer 29 Nov - 21:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Membre des Underclass Heroes


☠ Age : 20
☠ Messages : 7
☠ Âge du Personnage : 23 ans
☠ Berrys (x1000) : 1107420
☠ Localisation RP : North Blue
☠ Fruit du Démon : Fruit des Coussinets
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 2090
Membre des Underclass Heroes

MessageSujet: Re: Set sail ! [PV Underclass Heroes]   Sam 18 Nov - 0:09

L’heure de la pause avait sonné pour Wallace Bismarck, qui, comme à son habitude, s’était rendu au réfectoire de la Base M-1 afin de soulager son estomac. Cependant, et encore, comme à son habitude, il fut beaucoup trop absorbé pour manger quoi que ce soit. La cause ? Son piano imaginaire qu’il trimballe logiquement partout avec lui. Aujourd’hui, c’était la table qui servait d’instrument. Un air dans la tête, il la bousculait de droite à gauche au rythme de la musique. Quelle charmante mélodie, elle avait du pep’s, de l’originalité et un subtil mélange de simplicité et de complexité. C’était un son tout nouveau, qui n’était pas encore sorti de la caboche du Bismarck. Mais, il ne faisait aucun doute qu’elle serait aussi magnifique en réalité que dans son imagination ! Normalement ! Bon, peut-être pas, mais le travail finira bien par payer ! Il n’en reste pas moins que la mélo-…

- Commandant Bismarck, vous êtes convoqué urgemment par le Commandant Brams. Il vous attend au hangar naval.


Wallace cessa de tapoter sur la table et se leva lentement en direction du messager. Pendant ses quelques pas, il réajustait correctement ses ‘’iconiques’’ gants blancs, qui, avec la fougue déployée pour jouer au piano, s’étaient légèrement tassés à quelques endroits. Une fois proche du soldat, il imposa sa main contre le dos de celui-ci et ouvrit une bouche souriante avant de lâcher un confus :

- Ha ha ! Commandant ? Mais combien de fois vais-je devoir vous le répéter ! Je suis Lieutenant !... Ah là là.

Le visage de l’estafette se décomposa progressivement. Il savait ce que signifiaient ces tapes ''amicales'' dans le dos. Il connaissait vaguement de quoi était capable Wallace. Et sans surprise, cela ne manqua pas : le Lieutenant donna une dernière tape qui envoya valser quelques mètres le Marine, qui se retrouva dos au sol, fesses contre l’un des murs du réfectoire.

- CA NE VA JAMAIS RENTRER DANS VOS TÊTES ?


Il avait volé trois-quatre mètres et était désormais en train de cligner frénétiquement des yeux en vérifiant que tous les membres de son corps étaient à leur place. Il soupira de soulagement en voyant que c’était bel et bien le cas ! Wallace n’était pas méchant, après tout. Juste énergique ! Et finalement, les gens le savaient bien depuis le temps. Du moins, ceux qui avaient entendu parler de lui.

Enfin soit ! Cet épisode fut finalement conclu assez promptement. Après s’être mis au garde-à-vous en direction du Soldat projeté, Wallace tourna talon et se mit en marche de manière soutenue et disciplinée en direction du hangar naval. On ne fait pas attendre un supérieur qui convoque urgemment quelqu’un ! En raison de sa cadence de marche, il arriva quelques petites minutes plus tard dans un lieu plutôt vaste avec quelques navires amarrés. En marchant au milieu de tous ses vaisseaux de la Marine, il se rendit compte qu’il aurait peut-être dû demander plus d’information au brave Guhbber, qui avait peut-être même l’intention de l’accompagner au point de rendez-vous.

- Comm-… Lieutenant ! Vous voilà ! Suivez-moi je vous prie.

Et tel un heureux hasard, le voilà qui apparaîssait. Visiblement bien remis de son petit voyage à travers le réfectoire, le jeune homme ouvrit la voie en direction du Cloud Eleven, une corvette près duquel attendait un petit groupe d’individu, dont logiquement le Commandant Brams, qui était d’ailleurs un membre plutôt respecté au sein de la base. A quelques mètres de la troupe, qui put remarquer leur arrivée, le Bismarck amena directement sa main au niveau de son front et salua chaque personne se trouvant autour de lui.

- Lieutenant Bismarck à vos ordres, Commandant. Qu’y avait-il de si urgent ? Est-ce grave ?

La question était pertinente, après tout. Dans cette configuration, on se demanderait presque si une catastrophe qui nécessiterait une intervention ne s’était pas déroulée non loin de la position de la base de la Marine. Cependant, aucun visage ne semblait réellement trahir de la peur ou de l’inquiétude. Donc visiblement, rien qui devait laisser lieu aux mauvaises nouvelles. En revanche, ils étaient tous en train de suivre du regard une jeune fille qui tournait un peu en rond. D’après le petit soupir discret et franc de Guhbber, il semblerait qu’il sache à peu près ce qu’il se tramait ici. Mais Wallace, lui, se contenta d’hausser les sourcils et les épaules en attendant patiemment, les mains jointes derrière son dos, les explications de Bartolomew. Il ne se priva néanmoins pas de jeter un rapide regard aux autres personnes présentes. Notamment un homme élégant fumant une cigarette et un jeune homme plutôt frêle aux cheveux argentés.

Un bruit de pas se fit entendre quelques secondes plus tard. Visiblement, Brams avait convoqué plus d’une ou deux personnes. Reste à savoir pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 26
☠ Âge du Personnage : 4 ans et demi.
☠ Berrys (x1000) : 1513366
☠ Localisation RP : Base M2 au présent.
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 2020

MessageSujet: Re: Set sail ! [PV Underclass Heroes]   Sam 18 Nov - 13:26

Un navire en haute-mer prend le roulis, et les vagues, cassant le flot comme un couteau tranche le beurre pour tartiner l’océan.

- Allez donc réveiller notre ‘invité’, c’est l’heure.
- Bien Monsieur, mais …
- Mais ?
- Nous avons encore le temps avant d’arriver et je …
- « Traitement spéciale Fullnight » soldat, maintenant rompez et allez tout préparer


Un navire en haute-mer prend le roulis et les vagues, cassant le flow comme un couteau tranche une jugulaire dans la nuit. Dans ce navire, un fier mink de l’armée mondiale dormait roulé en boule, dans un coin d’une petite cabine aveugle, plus proche de la cellule que d'une sinécure. Ce mink, c’était moi. Black sabbat, Commandant Black Sabbat. Et a peine que j’entendis la porte s’ouvrir, que mon corps se tendit instantanément, le manque de sommeil et les premières notes de musique frappant contre le bois de la cabine pour résonner jusque dans mon crâne alourdit.



Trois gars déguisés entrèrent en dansant d’un pas chaloupé dans ma cabine, et instinctivement mes dents se hérissent, mes nerfs se serrent, mon poil se dresse. J’en peux plus de leur putain de musique, bordel ! PUTAIN DE TAKAHASHIIIIIIIIII … mais je leur ne laisserais pas le plaisir de m’entendre me plaindre du traitement, et c’était stoïque que je recevais les trois soldats, en jupe de paille typique d’un coin paumé sur South blue, des colliers de fleurs et des chemises hawaïen passés sur le col.

Je ne pouvais pas lutter contre les ordres d’un commodore, et ça c’était vraiment dégueulasse. Je ne pouvais pas lutter contre cette … Chorégraphie ? Si l’on pouvait appeler ainsi une horreur pareille, avec des mains en bas, à droite, en haut… à gauche ! Ils tourner sur eux même, tandis que je frappais mon front avec mon fier coussinet, des sueurs froides dégoulinant de mes tempes, assis dans mon lit avec la gueule qu’à la bleusaille la première fois qu’ils se font réveiller par le cor, au matin du deuxième jour.

A cet époque, je croyais dur comme fer que l’on me réservait ça à cause de ma gueule de méteque, et que je prenais pour le capitaine qui m’avait abandonné aux mains d’un commodore en colère. Dire que j’étais énervé était un euphémisme, je fulminais littéralement de l’intérieur, un peu comme cette casserole d’eau sur le feu, qui sifflait quand on atteignait le point de non-retour.
Les dials cessèrent la musique, tandis que l’on m’annonçait notre arrivée proche. Je grondais une réponse incompréhensible, me retournais, essayait de grapiller la moindre minute de sommeil possible, ignorant mes trois détracteurs.



- OH PUTAIN C’EST BON, JE SUIS DEBOUT J’ARRIVE !

Fis-je en repoussant les couvertures et en me dressant sur mes deux pattes antérieures, passant sous la poutre traîtresse, qui m’obligeait à réduire ma carrure à son maximum … Elle avait intérêt à être bien, cette mission …


[***]



- Monsieur, Monsieur …
- Qu’est-ce qu’il y’a, soldat ?
- Vous avez vu ce qui nous arrive dessus là, au loin ?
- Non de dieu, va prévenir l’officier !

Au loin, les reliefs de la base M-1 m’indiquaient que mon calvaire était bel et bien terminé, et malgré tout j’étais persuadé de tomber dans un piège, et que le pire n’était pas encore passé. On m’avait convoqué sur North Blue finalement, seul, Takahashi s’étant fait porter pâle le lendemain de notre altercation avec le sieur Fullnigth. Et c’est qui qui se retrouvait encore à payer les pots cassés, et les hymens brisés ? Dans le mille, moi, votre serviteur ! Grincheux, mal goupillé et tout froissé, je me présentais à l’entrée de la base avec ma tête des mauvais jours. Comment ça ma tête des bons jours est pas mieux ? Mais ferme bien ta gueule, Jacky. Du coup, c’est avec un sourire garnis de crocs et une patte blanche munie de griffes que je saluais les gars à l’entrée … Normalement cette fois, j’étais attendu, et à l’heure …

Halte, qui va là?! Me fit avec méfiance un petit gars.

Père chat qui êtes aux cieux, pas encore, sérieusement … Tant à déjà vu souvent des panthère noir de près de deux mètres ? Je soufflais dans mes moustaches, et ouvrant les bras dans un mouvement d’impuissance, et invoquant la grandeur d’âme du deux ex machina, j'annonçais avec ma classe habituelle : Sabbat, Black. Commandant. Convoqué. Ouvrez-moi. Je vais trouver toute ta famille, et l’enterrer si profond qu’elle ressortira par le nouveau-monde si tu te dépêche pas … S’il vous plait ?

On va faire les vérifications d’usage... fit le petit gars, qui se tournait vers son supérieur direct, qui ne l’écoutait déjà plus … Sergent Gubher ? SergentMais putain, encore elle ? C’est la fête au village aujourd’hui ou quoi ? claqua-t-il pour seul réponse, regardant un point rose transportant un lourd sac de voyage et qui se déplaçait au moins à Mach 2. Facile.

J’ai à peine le temps de la reconnaître, les yeux écarquillés et la clope au bec, gonflant le poil de mon poitrail, qu’elle percutait votre serviteur en passant au milieu des deux soldats, comme une flèche meurtrière traverse le chemin de bataille jusqu’au quartier général. Choc sourd, je tombais presque à la renverse, et sans que je puisse protester, je me retrouvais le cul par terre en moins de trente seconde. Elle est belle la marine mondiale, mis à la mande en moins de trente seconde par une gamine de seize ans.

Sabaaaaaaaaaaaaat … Tu m’as manquééééééé ! Qu’elle disait en frottant sa tête contre le bas de ma mâchoire. Et moi, je pouvais plus être en colère, la veine qui battait à gros bouillon sur mon front disparaissant comme de par magie. Hé ma petite fleur … Qu’est-ce que tu fais là nom d’un petit chaton ?! que je lui disais, tandis qu’elle me jouait des larmes de crocodiles en me promettant de ne plus jamais la laisser seule, ni de la laisser avec un si odieux personnage, sans manières ni galanterie, ni aucun humour ou quoi que ce soit qui puisse briller à ses yeux. Je croulais sous les paroles, mais je promis néanmoins que je savais ne pas forcément pouvoir tenir mes engagements. Essayez donc de lui dire non, vous allez voir.

Sinister donc … C’est lui qui m’a fait venir ici j’imagine ?

Je connais pas tous les détails, mais sa m’étonnerait pas de lui non … Il peut plus se passer de toi apparemment... lâcha-t-elle les yeux au ciel, comme une gamine amoureuse et jalouse.

Je lui caressais le crâne affectueusement, et me retournant vers l’entrée de la base du côté du hangar numéro 11, je bousculais sans ménagement les deux pauvres soldats, qui ne purent rien faire si ce n’est faire une somme après coup.

Le problème, c’est que ni moi, ni la petite ne connaissions le chemin jusqu’au bon point de rendez-vous, alors je me résolus à utiliser de cette technique secrète, un peu honteuse, qui me renvoyait à mon côté sauvage, que j’essayais de cacher un maximum. Jack comprendrait …

BOUYASHAAKAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA que je feulais d’une voix si forte, que quelqu'un devait s’être retourné dans sa tombe. Pratique de pouvoir gonfler ses cordes vocales, surtout quand on était une puissante panthère.


Dernière édition par Sabbat le Sam 18 Nov - 21:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commodore de la Marine
Capitaine des Underclass Heroes


☠ Age : 21
☠ Messages : 315
☠ Âge du Personnage : 24 ans
☠ Berrys (x1000) : 5825588
☠ Localisation RP : En mer sur East Blue
☠ Fruit du Démon : Fruit de la Gravité
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 4493
Commodore de la MarineCapitaine des Underclass Heroes

MessageSujet: Re: Set sail ! [PV Underclass Heroes]   Sam 18 Nov - 18:22

- Le profil de Takahata ? Oh oh, rit Bartolomew. Un vrai spécimen ! Il sera notre médecin à bord. J’ai confiance en lui, quoi qu’on en dise. Ce n’est pas la première personne à qui penserait la plupart des nôtres. Moi, je pari tout sur son potentiel. Tu verras, Sinister, haha, tu verras.

Bartolomew avait grimacé lorsqu’il avait entendu Jack Sinister parler de ce Black Sabbat. Le Cipher Pol avait cette horrible habitude de prendre les devants sur tout, d’agir sans consulter, d’agir sans quérir d’avis.

- Quelqu’un de ? répéta Bart à la suite de l’arrêt brutal de Jack Sinister.

S’il avait mis fin à sa phrase, c’était semble-t-il car ils étaient arrivés au hangar naval. Bartolomew ne comprenait pas bien en quoi cela l’empêchait de continuer à parler. Cherchant des yeux le Cloud Eleven parmi de nombreux navires de la Marine, Bartolomew fut soulagé de constater qu’il s’agissait d’une corvette, qui par définition, promettait d’être rapide. Se retournant vers ses nouveaux camarades, il constata avec Jack Sinister que Hana Tsumayidori n’était plus à leur côté.

- Elle fait souvent ça ? grimaça Bartolomew. Bon, très bien. Sinister, occupe-toi donc de sécuriser le navire comme tu l’as proposé. Je vais aller retrouver notre amie.

Mais à cet instant, Wallace Bismarck, qui avait été convoqué par Bartolomew lui-même, fit son apparition, saluant le Commandant et Jack Sinister. Il se présenta sous le titre de Lieutenant. Bartolomew était pourtant persuadé qu’il était un Commandant, au même titre que lui.

« - Rien de grave, Lieutenant Bismarck. Faites vos valises, vous partez en mer avec moi. Nous avons besoin d’hommes de votre trempe, lui répondit-il avant de constater le retour du soldat Guhbber.
- Guhbber au rapport Commandant ! répliqua-t-il immédiatement, essoufflé.
- Allons, allons, lui répondit le Commandant Brams. Prenez le temps de respirer soldat.
- Shinichi Takahata, il a profité d’un moment d’inattention de ma part, alors que je partais questionner une fille dénuée d’uniforme de la marine, pour disparaître, conclut finalement le soldat Guhbber, satisfait tout de même d’avoir eu le temps de reprendre sa respiration.
- C’est pas vrai… pesta Bartolomew. Mes excuses, Lieutenant Bismarck. Jack Sinister, je compte sur toi pour le navire. Je m’en vais chercher ces deux garnements, » conclut-il en posant le bout de sa canne sur le mur derrière lui.

Un morceau du mur s’écroula alors, lentement, comme s’il s’agissait d’une porte secrète, découvrant un trou circulaire par lequel le Commandant Brams s’empressa de passer.

- Guhbber. Retournez donc au port accueillir notre dernier invité. Un certain Black Sabbat, ordonna-t-il finalement avant de disparaître derrière ce trou.

À cet instant même, tout le monde put entendre un hurlement qui semblait au loin. Quelque chose qui pouvait ressembler à « bouyashaka ». En un claquement de doigts, ou plutôt à la suite de la création de plusieurs trous dans tous les murs qui lui faisaient face, Bartolomew arriva finalement à l’extérieur. Pour lui, si Shinichi Takahata s’était éclipsé, le plus logique restait de le chercher dehors. Trop risqué à l’intérieur, d’autant plus que Bartolomew avait fait passer le message ; il cherchait Shinichi Takahata et attendait à être prévenu par quiconque le croiserait. Même le pirate le plus recherché au monde n’avait pas autant de marines à ses trousses. Si bien qu’après seulement quelques minutes passées dehors, l’escargophone de Bartolomew sonna.

« - Commandant Brams, répondit Bart en prenant l’appel.
- Raynard au rapport, mon Commandant. J’ai Shinichi Takahata en visuel.
- Menottez-le, et emmenez-le au hangar naval, soldat. Merci, » conclut-il avant de raccrocher.

Là, à quelques centaines de mètres de lui, il aperçut Guhbber s’approcher de ce qui semblait être le fameux Black Sabbat. À première vue, Bartolomew cru voir un homme avec un visage de panthère. Un zoan, peut-être. Mais ce qui l’intéressa d’autant plus fut d’apercevoir à ses côtés la fille qu’il cherchait, Hana Tsumayidori, qui ne semblait pas le lâcher. Il n’avait plus qu’à rebrousser chemin, à travers les nombreux trous.





« Être libre, ce n'est rien de plus que choisir soi-même ses chaînes. »


Dernière édition par Bartolomew J. Brams le Sam 18 Nov - 20:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t207-bartolomew-james-goldenha

avatar
Membre des Underclass Heroes


☠ Messages : 247
☠ Âge du Personnage : 32 ans
☠ Berrys (x1000) : 15683
☠ Localisation RP : en mer
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : armement (avancé)
☠ Dorikis : 7324
Membre des Underclass Heroes

MessageSujet: Re: Set sail ! [PV Underclass Heroes]   Sam 18 Nov - 20:37

« Ouais, elle fait souvent ça. Surtout quand c’est pour me mettre en boule … » soupira-t-il « mais Sabbat sera là pour éviter ça, justement. »

Du moins ... en théorie. Il se passa les mains sur le visage. La gamine avait certainement dû aller rejoindre le matou, voilà pourquoi elle manquait à l’appel. Cette mission ne serait pas une partie de plaisir. L’agent écouta néanmoins le Commandant. Il hocha la tête et le laissa répondre à ses subordonnés. Il adressa un signe de la tête à Bismarck, ainsi qu’à Guhber.

« Je vois … Tanaka, hmm ? »
sourit-il avec compassion, lui aussi connaissait ce genre de problèmes.

Un bon élément, plein de potentiel ? Le petit chouchou de Brams, en somme. Mais le médecin ne semblait pas vraiment de cet avis. Le CP s’apprêtait à obéir aux demandes du Commandant, lorsque le mur s’ouvrit en un parfait cercle. Réflexe, il se mit en garde et se prépara au pire. Mais Brams s’en alla tranquillement, passant à travers les orifices. Sinister se détendit légèrement, adressant une œillade un peu perplexe à Wallace.

« Heu … il fait souvent ça votre Commandant ? Je veux dire, percer des trous dans les murs … et … heu … » commença-t-il, ne sachant pas si pester sur le dos de son nouveau compagnon d’infortune allait changer les choses.

« Enfin bref. Passons. Accompagnez-moi. Inspectons ce navire. »
demanda-t-il poliment – si, si, c’était possible.

« Ah, pardon. Jack Sinister. Le commandant Brams vous expliquera tout ça à bord du navire. Lorsque le Commodore viendra nous rejoindre. » fit-il, tendant une main qui se voulait sympathique.

Il éluda le feulement de Sabbat, suspectant une entrée triomphale. En poussant, très royalement, un rugissement bestial. De quoi se faire bien voir par la base entière. Du bon Sabbat, voilà qui détournerait l’attention. Ils finirent donc par arriver au niveau du Cloud Eleven. Profitant de sa couverture, Jack rechercha les meilleurs quartiers, et les lits les plus confortables. Il faudrait qu’Hana dorme dans un vieux hamac, pour lui faire les pieds. Quant à lui … un lit king size irait parfaitement. Il serait l’administrateur gouvernemental après tout ! Au moins un des avantages de cette foutue mission …

« Bon, le Commandant Brams m’a demandé d’inspecter le navire, mais je n’ai malheureusement que peu de connaissances de la chose militaire. Lieutenant Bismarck, puis-je me permettre de vous suivre pendant que vous réalisez cette mission ? On vous briefera bientôt à ce sujet, mais vous comprendrez rapidement que c’est une mission d’escorte. Et que la personne à escorter, c’est moi. » commença-t-il, essayant de détourner les implications de l’ordre de Brams.

Si Brams demandait à Sinister d’inspecter le navire, cela laissait présager bien plus que son rôle d’administrateur. Alors autant essayer de contourner le problème. Si tout allait bien, Jack pourrait rester dans ce rôle tout le voyage. Mais dans le cas contraire, ses compagnons de voyage découvriraient rapidement ses réelles attributions.

« Vous permettez que je fume pendant que je vous suis ? » demanda-t-il, alors qu’ils s’engouffraient dans la cuisine.

« J’ai un boulot stressant, beaucoup de paperasse. Beaucoup de relationnel. Ah, que serait-on sans nos belles petites secrétaires, hein ? »
s’excusa-t-il avec un clin d’œil.

Mais à quoi tu jouais Jack, bon sang ?

« Hey, la truffe. »

« Ah, Otter. Je vois que tu es déjà là. T’as fait le tour de la bestiole ? »

« Ouais, rien à signaler, tout est clean. »

« Super, magnifique. Heu, Lieutenant Bismarck, voici Otter McLoutre, mon aide de camp. Ne prêtez pas attention à ses couinements, seul moi comprends ce qu’il veut dire. Otter, soit poli et serre la main de monsieur. Il va voyager avec nous. »


Pour toute réponse, la loutre fit mine de mordre et montra son derrière.

« Il est encore un peu sauvage, mais … ne me regardez pas comme ça : Otter me parle vraiment. Et ses compétences ne s’arrêtent pas à son mignon petit costume. Otter, soit sympa avec le Lieutenant Bismarck ! Ah, bordel. Veuillez m’excuser Wallace, vous savez : les loutres … » soupira Sinister en secouant la tête.

« Quoi qu’il en soit, il m’a dit que tout était bon. Rien à signaler dans le bâtiment. Peut-être pourrions-nous prendre nos quartiers ? »



thanks p'tit minou ~ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Membre des Underclass Heroes


☠ Messages : 8
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 1006435
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 429
Membre des Underclass Heroes

MessageSujet: Re: Set sail ! [PV Underclass Heroes]   Sam 25 Nov - 21:21

Guhbber part interpeller la curieuse personne qui nous fait face et je profite de cet instant pour me faire la malle. L’arrivée de la jeune femme est une aubaine pour moi ! En moins de temps qu’il n’en faut pour dire « ta mère en slip », me voilà déjà loin de notre bon ami le soldat.
▬ Mais … Attendez. Où est-ce que je vais moi déjà ?
C’est vrai après tout. Pourquoi suis-je en train de fuir ? Pour ne pas passer un sale quart d’heure, certes. Mais en quoi ma manœuvre va-t-elle me permettre d’éviter le savon légendaire que l’on va me passer ? J’observe un instant les alentours et comprends rapidement qu’il n’y a nul part où se cacher. Nous sommes sur la fichue base M-1, un QG de la marine. Le seul moyen d’échapper aux gradés est de déserter et cela ne me paraît pas être une bonne idée.

Fuir la boutique de l’apothicaire et laisser en plan ce dernier était une chose, déserter la marine en est une autre. Plus j’y pense, plus le fait suivant m’apparaît comme une évidence : Je suis fait comme un rat.
Pour cause, plus le temps passe, plus mes chances de me prendre une mandale céleste augmentent. Si, comme je le pense, on m’appelle pour me punir. Le mieux est encore d’accepter mon destin avant que ce dernier n’empire. Je songe à faire marche arrière et retrouver ce bon Guhbber mais me ravise en entendant un son fracassant ; un homme hurle « Bouya- quelque chose » … Oulah. Ça ne sent pas bon si vous voulez mon avis. Pour sûr, je vais me faire tirer les oreilles par cet obscur gradé énervé et tordu du slibard qui pousse des cris comme si de rien était.

Le bon sens voudrait que j’aille retrouver le soldat mais la crainte m’en empêche. En effet, comme un enfant apeuré, je préfère attendre et repousser au plus loin ma punition, quand bien même cela risque de l’aggraver.

▬ Hum. Je vais où du coup ?
J’ai beau me poser la question à haute voix, ce n’est pas pour autant qu’une réponse apparaît. Alors que je glandouille allègrement, un individu surgit de nul part et me passe les menottes.
▬ UH ? Mais … Mais … POURQUOI DIANTRE ? Je suis innocent ! Je vous jure ! Sur la vie de … De … Euh … Sur la vie de moi !
Mes pitreries ne font pas rire l’homme qui me traîne par la peau des fesses on ne sait trop où. À tous les coups ce sombre individu va me vendre. Enfer et damnation s’approchent de moi.
Mon pouls augmente, mes jambes frissonnent et je suis à deux doigt de mouiller mon futal. L’individu mentionné plus tôt m’emmène au hangar et vocifère par moments quelques jurons. Notre « route » est ainsi ponctuée de « Fais chier, pourquoi je dois traîner cette brêle » et autres joyeusetés.
▬ Hey, je suis menotté mais je t’entends hein. Pas la peine d’être aussi bougon moi aussi je …
Je me tourne, vois que mon interlocuteur ne plaisante pas et me tais. Cet homme là est assurément moins tolérant que Guhbber. Je le comprends assez vite et vais donc éviter de me le mettre à dos.

Nous arrivons au hangar naval. Endroit où sont entreposés les navires et autres bâtiments utiles à l’accomplissement du travail de marine. Mon heure est arrivée. Je vais mourir jeune. Adieu, monde cruel. L’inconnu me pousse, je trébuche, relève la tête et ne vois rien, si ce n’est un bateau ma foi fort sympathique. Aucun gradé en vue, personne pour me crier dessus en somme.
▬ Euh … Vous m’emmenez où ? Et voir qui en fait ?
L’homme me somme de me taire et d’attendre.
▬ OK. Désolé.

Après quelques minutes à me tourner les pouces – mouvement très difficile à réaliser lorsque l’on est menotté – l’alcoolique Brams arrive. Deux questions me viennent alors en tête. La première est :
« Qu’est-ce qu’il fout là celui-là ? » et la seconde est : « C’est lui qui m’a convoqué ? »
Quelles que soient les réponses à ces deux questions, un fait semble désormais clair : Je vais passer un sale moment.


Dernière édition par Shinichi Takahata le Mer 29 Nov - 21:17, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Membre des Underclass Heroes


☠ Age : 20
☠ Messages : 7
☠ Âge du Personnage : 23 ans
☠ Berrys (x1000) : 1107420
☠ Localisation RP : North Blue
☠ Fruit du Démon : Fruit des Coussinets
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 2090
Membre des Underclass Heroes

MessageSujet: Re: Set sail ! [PV Underclass Heroes]   Sam 25 Nov - 22:49

- La routine. Il aime également s’envoler jusqu'aux fenêtres. Pas sûr qu'il sache ce qu'est un escalier. lançait le plus simplement et le plus logiquement du monde Wallace à l’attention de Jack tout en se dirigeant sur le navire.

Si le Lieutenant et le Commandant ne s’étaient pas tant côtoyés que ça, Bismarck avait eu toutes les opportunités du monde pour apprendre à le connaître dans les grandes lignes et à assimiler ses habitudes. Et après tout, c’est normal : Dans une base militaire, ce sont des choses qui s’imprègnent vite dans la tête des gens.

Les deux mains de Wallace lièrent, produisant un petit « boing ». Il semblerait que la fuite du petit jeune homme n’occupait pas spécialement ses pensées. Il fallait dire que ce n’était pas une quelconque menace pour la base ni pour la Marine, donc les responsables étaient plus qu’à même de remplir sans souci leur tâche. Ainsi, l’attention du Lieutenant était portée entièrement sur l’homme au manteau brun, qui lui tendait d’ailleurs la main en guise de salutations. Toujours un moment délicat. Car là, impossible de ne pas sentir les coussinets. Ce n’était pas un secret – il fallait le rappeler – mais ça le travaillait toujours autant d’avoir ces petits machins roses à la place des paumes traditionnelles. Mais bon, il accepta malgré tout.

- Wallace Bismarck. Un honneur Jack. Venez seulement.


La personne à escorter, c’était lui ? Etrange. Le Lieutenant allait devoir demander de plus amples explications à Brams afin d’avoir une idée claire de la situation actuelle. Car bien qu’il ait été convoqué, il ignore toujours les raisons de sa présence. Visiblement, une escorte par bateau, sans doute sur quelques jours. Ce n’était pas si mal, Wallace commençait à prendre la poussière. L’entraînement et les quelques patrouilles rentraient de plus en plus dans une routine des plus lassantes.

- Fumer ? Oui, bien sûr. Faites comme bon vous semble.
acquiesca le Lieutenant avant d’arquer le sourcil lorsque Jack se mit à parler des secrètaires. Je… j’imagine, oui. Enfin, sans doute.

Mais l’étonnement ne fut pas tout de suite terminé. Un incongrus personnage venait de faire son apparition. Mais ce n’était pas un homme ou une femme. Ni même un petit bonhomme de dix ou douze ans. Non… c’était une loutre. Une loutre qui, visiblement, semblait communiquer avec Sinister, qui semblait, lui, comprendre ce qu’il disait. Après, c’était possible. Wallace n’écartait pas la possibilité que Jack ait appris à comprendre les couinements du petit mammifère… mais quel étrange talent, tout de même. Il aurait pu faire tant de choses autres que ceci : Apprendre à jouer au piano, apprendre le solfège et même, soyons fous, apprendre à jouer à n’importe quel type d’instrument à clavier ! Mais bon… chacun ses hobbys !

Les yeux de Wallace tiquèrent cependant lorsque son interlocuteur avait demandé à Otter de lui serrer la main. Ou la patte, on ne sait plus trop dans ce genre de contexte. Bien qu’elle ait refusé, la bestiole fut cependant longuement observée par Bismarck. Ses yeux suivirent notamment ses pattes et par extension… ses coussinets. Le regard dur et accusateur, le Lieutenant redirigea ses yeux vers Jack.

- Je l’adore déjà ! En voilà une brave loutre ! s’exclama contre toutes attentes Wallace, reprenant alors un visage variant entre neutralité et satisfaction.

La fameuse McLoutre avait peut-être un sale caractère, mais ça n’allait pas empêcher le Marine de dormir sur ses deux oreilles, bien qu’il soit toujours blessant de ne pas serrer l’ami d’un compatriote !

Alors que le Lieutenant s’apprêtait à continuer sa marche, Sinister lui proposa d’aller prendre directement leur quartier en raison du fait que son compagnon loutre ait déjà inspecté le navire. Sauf que ce n’était pas possible. Il fallait bien s’assurer que tout le nécessaire soit présent. Brams était un homme prévoyant, mais il y a toujours des choses à faire sur un bateau qui s’apprête à partir.

- Faites seulement, Jack. J’ai encore à faire de mon côté. Nous nous rejoindrons au retour de Brams.

Ils se séparèrent alors. Durant l’inspection du navire et tout simplement de la découverte de celui-ci, Wallace ne put s’empêcher d’avoir une multitude de questions à propos de cet homme à manteau beige. Ses paroles comme ses gestes et ses manières en faisaient un personnage curieux. Mais ça, ce n’était pas spécialement quelque chose de particulièrement impossible. Même dans une base militaire comme celle-ci, les gens excentriques ne montraient pas. Alors des gens comme Sinister ? La routine. Non, ce qui était curieux était le fait qu’il se manifestait comme celui qu’il fallait protéger et qu’il avait une loutre qui savait communiquer avec lui. Navré, mais pour Bismarck, ça restait tout de même étrange !

Finalement, il en vint à se demander si ce n’était pas un amiral ou un vice-amiral en inspection. Ce serait une pression constante pour Wallace qui allait devoir redoubler d’efforts pour satisfaire son supérieur sous déguisement ! Surtout que récemment, il se reposait un peu trop sur ses lauriers. Mais ça devait changer au plus vite.

Des pas se firent finalement entendre sur le pont. Alors dans la cale, Wallace remonta afin de s’assurer que Bartholomew n’avait besoin de rien de particulier le concernant avant le départ. Aussi, il espérait être informé au plus vite au sujet de la mission. Et si ce sont des informations confidentielles – ça arrive -, alors au moins avoir les grandes lignes et ne pas simplement escorter un – ou deux – inconnus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 26
☠ Âge du Personnage : 4 ans et demi.
☠ Berrys (x1000) : 1513366
☠ Localisation RP : Base M2 au présent.
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 2020

MessageSujet: Re: Set sail ! [PV Underclass Heroes]   Mar 28 Nov - 23:55

Si être un énorme matou de deux mètres ou presque présente certains désavantages, surtout niveau commodité réglementaire en cabine, il faut bien avoue que c'était rudement pratique dans ma situation. Une narine sur la piste, l'autre sur la route, je tire par le bras une Hana riante et heureuse, qui n'arrête pas de faire des commentaires, et de me raconter ses actualités.

Allons, n'allez pas croire que ça ne m'intéresse pas, mais comme pourrait le dire un vaillant chevalier des mers, le genre à faire rêver les ménagères de moins de cinquante ans devant leur escargophones, j'avais d'autre chat à fouetter. Non, pince sans rire. C'est la danse des homards, et qui en sortant de la blues, ce secoue le bas de la nageoire.

Comme un camé devant sa dosette, je renifle dans un sens puis l'autre, capturant l'odeur nauséabonde d'une vinasse bien connue. A moins que ce soit le parfum d'un whisky bon marché, impossible de le dire à vue de nez.  Le mec boit toujours autant de la piquette, et pour une fois que ça m'arrange plus que ça me desserre... Passons, j'arrive dans un hangar, encore un ils se ressemblent tous décidément, où trônait une fiere caravelle de la marine mondiale. Un bâtiment austère mais rigoureux, bien ficelé et surement plus inconfortable que de passer les fêtes de fin d'années entre la mère de l'Amiral, et le dit amiral en question.

Il est là, je le sens. Oui, l'infâme petit être nommé Jack Sinister, écrivain bon marché pour adolescente peu farouche ; Le vrais héro de tout le temps, celui qui surgit même face au vent. Il y'avait une odeur inconnue avec lui, mais de toute façon, vu l'endroit ça m'inquiétait pas.

- Eh Sabbat tu m'écoutes ! Cria-t-elle dans mon tympan, et je me retourne avec cet air courroucé qu'elle connait bien, et qu'elle a apprit à ignorer. J'ai pas envie d'aller avec eux, y'a un mec avec un bob ... On peut par leur faire confiance ! J'haussais un sourcil, ma cigarette pendant à ma babine comme un déjection sur la fourrure du canin mal éduqué. Qu'est-ce que tu me chantes petit oiseau ? Je voyais vraiment pas ou elle voulait en venir ... Tu te rends compte, on ne sait jamais dans quel sens il faut les porter, les mecs qui ont crée ça sont démoniaques ! Et ça se dit commandant de la marine et représentant de la justice ! Elle cracha au sol, me tirant la tête la plus longue de l'histoire mink, même que j'aurais pu tenir compagnie à la trompe de Ganesha en personne. Rien que ça.

- Tu viens avec moi et tu arrêtes tes conneries je te dis ! Tandis que je mirais de l'oeil le navire ou son odeur flottait le plus récemment. Bon, à nous deux Jacky, j'imagine que t'y es pour quelque chose dans ce joyeux bordel, alors tu vas vite radiner ta face de ... Beau gosse ? Oh non là, y'en a marre des surprises !

- Bah t'es qui toi ? Que je lui fais, excédé plus par la situation qu'une enième surprise. Le mec porte des gants blanc de pianiste, jolie design d'ailleurs, et à les cheveux aussi noir que mon pelage. Ma clope se consume doucement dans ma bouche tandis que Hana l'incendie de question, sur son âge, sa profession, et pourquoi est-ce qu'il porte des gants ? Le bleu est sa couleur ou c'était un test pour cette fois ? Une vraie pipelette, dont j'attrape la bouche entre mes vilaines patounnes, taisant le flot inénarrable de son monologue, qui se perd dans des syllabes incompréhensibles. Elle c'est Hana, mais fais pas gaffe, elle se calmera quand elle te connaîtra mieux ... Tu peux m’appeler Sabbat, commandant de la marine !

Au même moment, dans le hangar ...  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commodore de la Marine
Capitaine des Underclass Heroes


☠ Age : 21
☠ Messages : 315
☠ Âge du Personnage : 24 ans
☠ Berrys (x1000) : 5825588
☠ Localisation RP : En mer sur East Blue
☠ Fruit du Démon : Fruit de la Gravité
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 4493
Commodore de la MarineCapitaine des Underclass Heroes

MessageSujet: Re: Set sail ! [PV Underclass Heroes]   Mer 29 Nov - 6:06

Bartolomew retournait au hangar, l’esprit serein. Si tout se passait normalement, tout le monde serait déjà présent lorsqu’il arriverait au Cloud Eleven. Lentement, portant sa canne comme on porte un sac à main, Bart traversait le chemin de trous le menant jusqu’en face du navire. C’était un raccourci non négligeable, bien entendu. Le pas lent, le bruit du bois de ses getas frappant le sol, il imaginait déjà ce qu’il allait faire à Shinichi pour son manque de bravoure.

- Eh bien, Shinichi, Shinichi… dit-il en passant à travers le premier trou qu’il avait creusé, découvrant ainsi un Shinichi Takahata menotté et muet. Hoho, ria-t-il théâtralement. Tu es véritablement le marine le plus lâche qu’il m’ait été donné de rencontrer ! Merci Raynard, tu peux disposer.

Le Commandant Brams pris alors le bras de Takahata par la main et le tira avec lui jusqu’au pont du navire. Le poussant devant lui après être monté à bord, il lui montra la clé des menottes avec un grand sourire avant de le libérer de ses chaînes.

- Désolé, je devais m’assurer que tu ne fuirais pas cette fois, s’excusa-t-il en riant. Bon, j’pourrais m’amuser à te faire la morale du supérieur, mais ce serait une perte de temps. Te voici sur mon navire et celui de mon équipage, le Cloud Eleven. Je ne vais pas y aller par quatre chemins. Je sais d’expérience que tu as été formé à la médecine. Que dirais-tu d’être le médecin sur notre navire ?

Avançant à nouveau, découvrant le pont de son navire, Bartolomew alla effleurer du bout de ses doigts le mât avant de ce dernier. Quelques secondes passèrent avant que le Lieutenant Bismarck n’apparaisse de nouveau, sortant de la cale du navire. Glissant à ce même instant une cigarette entre ses lèvres, le Commandant lui adressa un sourire.

- Alors ? Tout est bon ? Dites-moi que ce Jack n’a pas disparu à son tour ? demanda-t-il après avoir allumé sa cigarette. Ce serait bien embêtant, le sujet de notre mission disparaissant déjà… se rappela-t-il qu’il fallait prétendre que Jack était celui qu’ils allaient escorter.

Des voix se firent entendre de l’autre côté, sur le quai d’hangar où était amarré le navire. Sans doute Hana et ce mystérieux Sabbat. Le Lieutenant Bismarck fut le plus rapide à réagir, s’avançant devant eux. Ecoutant un instant, Bartolomew fut surpris lorsqu’il entendit le Sabbat donner son grade. Il n’imaginait pas que Jack Sinister irait rameuter un autre Commandant. La question qu’il se posait était alors simple : comment cela se passait-il, était-il malgré tout son supérieur du fait de son rang de Capitaine de navire ?

- Commandant Sabbat, les interrompit-il, apparaissant au bord du navire. Enchanté. Ravi de vous revoir également, Hana. Montez donc, conclut-il avant de se tourner de nouveau.

Là, le Commandant Brams observa avec stupeur une loutre traverser le pont très sereinement, habillée d’un costume. Se grattant les yeux, il chercha à comprendre s’il avait halluciné, alors que finalement Jack Sinister réapparaissait sur le pont.

« - Bien. Tout le monde est là, annonça-t-il d’un volume de voix assez fort. Si je vous ai réunis ici, c’est que j’ai été chargé de réunir un équipage pour une mission…
- Eh bieeen ! l’interrompit le Commodore en montant lentement sur le navire, un cocktail à la main, accompagné d’une vingtaine de soldats. Vous avez réunis tous les éléments que vous aviez en tête, Commandant Brams ? Bien, reprit-il après la confirmation de Bart. Ces vingt soldats vous accompagneront également lors de votre voyage. Voyez cela comme un geste de ma part. C’est un équipage intéressant, très… divers… que vous avez réunis là ! Haha ! Bien. Permettez-moi de redonner l’ordre de mission, de manière officielle cette fois-ci. Vous êtes tous, ici présents, chargés d’escorter et protéger Jack Sinister ici présent, à travers les mers. Vous n’avez pas de destination et la mission ne prendra fin que lorsque vous en serez informés. Naviguez, restez à l’affut, et attendez d’éventuels appels, des ordres de déploiement de votre unité. Comprenez bien que le but est que vous soyez constamment en mouvement, de façon à être difficilement repérable et traçable. En somme, vous êtes très libre, mais n’oubliez pas votre mission, et n’oubliez pas que vous êtes des marines, n’oubliez pas de faire votre boulot. Des questions ? »





« Être libre, ce n'est rien de plus que choisir soi-même ses chaînes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t207-bartolomew-james-goldenha

avatar
Membre des Underclass Heroes


☠ Messages : 247
☠ Âge du Personnage : 32 ans
☠ Berrys (x1000) : 15683
☠ Localisation RP : en mer
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : armement (avancé)
☠ Dorikis : 7324
Membre des Underclass Heroes

MessageSujet: Re: Set sail ! [PV Underclass Heroes]   Mer 29 Nov - 19:41

[HRP> dsl : très court !]

L’agent hocha de la tête avec un léger sourire en coin. Voilà donc ce que serait son équipage. Plutôt restreint, mais cela lui allait. Des gradés, principalement. Des gars qui avaient fait leurs preuves. Parfait. Ils en auraient besoin … Penser que leur mission serait une simple escorte relevait de la stupidité, et ils semblaient suffisamment sagaces pour le percevoir. Le gouvernement aurait dépêché tout ça pour la simple escorte de cette gamine ? La mission était … la mission. L’agent se contenterait d’obéir, comme d’habitude. En attendant, le rôle du protégé lui allait bien.

Des gens avec des pouvoirs et des … créatures sauf humaines. Mis à part Sinichi. Avec lui, il serait le seul type normal du lot. Enfin, normal. C’était un bien grand mot. Qu’est-ce qu’était la normalité, après tout ? Certainement pas cette équipe.

« Chabatte. Hey, ça va vieux matou ? »
ricana Jack en lui adressant un clin d’œil provocateur avant que le Commodore ne prenne le pas sur le reste de la discussion.

Il fit un petit geste quand son nom fut évoqué, puis entreprit de croiser les mains derrière le dos et d’inspecter la voilure le temps que le discours se passe. Il se garda bien de poser des questions, vu qu’il était certainement celui qui avait le plus d’informations ici. Et encore, en bon agent entraîné, il savait qu’il n’avait pas encore tous les éléments en main. Mais ça, il aurait tout le temps de le découvrir au gré des péripéties de cette épopée. Il attendit le tour des questions, patiemment. Il n’eut pas besoin de beaucoup d’efforts pour se concentrer sur autre chose. Il avait soif. Il avait faim. Il avait envie d’une clope. Plus vite ces formalités seraient tranchées … plus vite il aurait sa dose. Et mal au dos, aussi. Une nuit confortable dans un … hamac ? Bons dieux ! Hors de question !

« Désolé de vous interrompre … mais … J’m’appelle Jack, pour ceux qui auraient pas compris. Et preum’s sur le lit. »




thanks p'tit minou ~ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Membre des Underclass Heroes


☠ Messages : 8
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 1006435
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 429
Membre des Underclass Heroes

MessageSujet: Re: Set sail ! [PV Underclass Heroes]   Mer 29 Nov - 20:50

« Tu es véritablement le marine le plus lâche qu’il m’ait été donné de rencontrer ! » Jusque là Brams ne fait que citer des évidences. Sa façon de parler me laisse cependant croire – l’espace d’un instant seulement – qu’il ne s’agit pas d’une critique. Qui sait, l’homme a peut-être compris qu’être courageux était une vertu dépassée. Ainsi, j’imagine pendant quelques secondes, qu’il fait là l’éloge de mon comportement de fieffé parasite. Ne sachant trop quoi répondre – fait assez rare pour être souligné – je ne pipe mot et laisse l’homme au chapeau parler. Oui mais voilà, ledit Bart’ n’a rien à raconter. À défaut de me réprimander, de m’insulter ou qu’en sais-je encore, l’individu me prend par la bras et me traîne jusqu’au pont d’un des navires décrit plus tôt. Peureux de nature, je me mets à imaginer le pire. Il est fort probable que ce Brams me balance par dessus bord, menotté, de sorte à ce que j’aille nourrir les requins et autres créatures aquatiques. J’ai presque envie de pleurer. Les larmes commencent à me monter aux pupilles quand, coup de théâtre, l’alcoolique me libère. Je baisse les yeux, observe mes poignets et lève la tête. Je ne suis pas encore sorti de l’auberge. Il se peut en effet qu’il me jette aux poissons non menotté. Ma mort n’en serait que plus longue, plus douloureuse, plus cruelle … Bref, plus comique pour eux.

Alors que je m’attendais – et méritais – le pire, je reçois finalement le meilleur. En effet Bart’ m’apprend que je suis engagé comme médecin de bord … Une sacrée promotion quand on sait quel formidable blaireau je suis. Pendant un moment, je songe à une boutade mais il n’y a à priori ni blague ni mensonge dans son propos. J’ai beau être stupide, je ne suis pas pour autant naïf. De ce fait, je suis quasi certain qu’il y a une embrouille, une entubade, un truc. Quelque chose qui fait que ce « bon plan » n’en est pas un. S'ils m'ont pris moi plutôt qu'un autre, c'est que les autres ont refusés de rejoindre l'équipage. Et s'ils ont refusés ce poste, c'est qu'il y a une bonne raison.

Malgré toutes mes appréhensions, je ne réfléchis très longtemps pas et lâche un :
▬ C’est bon pour moi !
La Base M-1 me donne la gerbe. Et j’imagine que rien ne peut être pire que rester là une journée de plus, pas même vivre et crever la dalle sur un bateau pourri. Fort satisfait de quitter l’académie militaire, je me mets à divaguer et murmure dans ma barbe :
▬ Ahlala. Comme quoi, il y a une justice dans ce monde. Je savais qu’un jour je …
Je m’arrête net en voyant cette chose. Un monstre de presque deux mètres ayant la tête de Kiki. Pour information Kiki est une bête que j’avais recueilli étant enfant. Ayant été trop paresseux pour le nourrir chaque jour et l’aider à survivre au froid hivernal, l’animal est mort. Sacrebleu, la réincarnation de mon chat est face à moi. Et elle parle. Bordel. Je crois que je suis sous alcool. À moins que ce ne soit un rêve. Cela expliquerait mon récent recrutement. Je me pince la joue et constate que oui ; Je suis parfaitement lucide.
▬ Wow.

Le commodore arrive, accompagnés de plusieurs hommes et nous explique quelle est la nature de notre mission. Ceci-fait, il nous souhaite bonne chance et nous demande de poser des questions si nous en avons. Je pense avoir compris ce que nous avions à faire mais ne peux m’empêcher de l’ouvrir :
▬ Je peux retourner à la base cinq minutes pour préparer mes affaires ? J’ai pas grand-chose à amener hein. Mais bon. Quand même. Je reviens dans pas longtemps, promis, juré, craché !
Cette fois, soyez assurés que je ne fuirai pas. Je reçois rapidement l’autorisation de quitter le Cloud Eleven et vais de ce pas regagner ma piaule. Il faut absolument que je raconte cette histoire au gros Pablo, à Guhbber et aux autres branquignoles qui, pendant des jours, se sont moqués de ma pomme. Je les vois déjà rager et se plaindre de ma chance insolante.

Après dix à quinze bonnes minutes de moqueries et de « lalalala j'ai été promu et pas vous », je prends congé de mes anciens camarades et m’en vais retrouver mes nouveaux du Cloud Eleven. Selon toute logique, nous pouvons partir. En avant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Membre des Underclass Heroes


☠ Age : 20
☠ Messages : 7
☠ Âge du Personnage : 23 ans
☠ Berrys (x1000) : 1107420
☠ Localisation RP : North Blue
☠ Fruit du Démon : Fruit des Coussinets
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 2090
Membre des Underclass Heroes

MessageSujet: Re: Set sail ! [PV Underclass Heroes]   Mer 29 Nov - 21:55

Peu après avoir rejoint tout le monde sur le pont, Wallace eut... l'honneur... de rencontrer deux de ses homologues qui allaient naviguer avec lui lors de cette expédition. Le noiraud tenta d'abord de répondre à la question du fumeur félin, mais une jeune fille l'assaillait de question, ne lui laissant même pas l'occasion de répondre. Mais en même temps, il n'allait pas lui couper la parole ! C'était malpoli !

Finalement, c'est le dénommé Sabbat qui intervint pour la calmer. Le Bismarck inclina d'abord la tête en signe de remerciement puis salua de façon militaire ce qui semblait être un supérieur hiérarchique. En effet, il était Commandant... deux commandants sur ce navire ? Curieux.

- Lieutenant Wallace Bismarck. Un honneur, commandant Sabbat.

Il finit par se retourner afin d'observer la foule qui se rassemblait. Autour du Commandant Brams gravitaient un certain nombre de personne dont les grades pouvaient varier du plus simple des soldats au Commodore de la base M-1. C’était d’ailleurs un homme atypique : Haute fonction au sein de la Marine et pourtant très relax au quotidien. Cependant, Wallace ne pouvait avoir de réelles références. En effet, s’il a pu voir passer quelques grands personnages à travers la base, sa connaissance de la Marine et du monde en général reste très limitée. Même à North Blue, le Lieutenant Bismarck est certain de n’y avoir vu que la face émergée de l’iceberg. La faute à des missions qui ne le font pas assez naviguer ? Possible. La faute à un certain manque d’initiative ? Probablement. Il n’empêche qu’il espérait corriger ce point durant cette expédition initiée par le Commodore et par Bartholomew. Qui... Hm... Tiens, c'est vrai, ça. Quel était la nature de la mission ?

L’oreille tendue, Wallace put rapidement découvrir les quelques détails manquant concernant cette mission pour laquelle l’a convoqué Brams... Enfin, pas vrai. Finalement, les explications du Commodore furent extrêmement flous. Impossible à réellement déchiffrer. Tout ce que Wallace pouvait expliquer sur sa prochaine mission, c’est qu’il devait escorter et protéger le dénommé Jack Sinister. Ou, autrement dit, l’homme qui possédait une loutre comme compagnon de route. C’était un bon gars et Bismarck se demandait sincèrement ce que des pirates, des hors-la-loi ou quoi que ce soit de ce genre pouvait bien lui vouloir. Peut-être était-ce un scientifique, un chercheur, un journaliste ou quelque chose comme ça.

Les quelques détails supplémentaires qui ressortirent du ‘’discours’’ du Commodore furent simplement des approximations telles que « Vous serez constamment en mouvement », « Naviguez, restez à l’affût »… Bref. Rien de bien enrichissant dans le cadre de cette opération.

Concernant ceux qui allaient accompagner Wallace en plus de Brams et Jack, il y avait cet homme-chat, ou panthère peut-être -un félin noir, en tout cas - qui était donc commandant. Il était sûrement proche de l'hyperactive. Hana était le nom qui était parvenu jusqu’aux oreilles du Lieutenant aux coussinets. Sinon, il y avait également le petit qui avait tenté de filé alors que Brams l’avait convoqué. Difficile de se faire une idée sur lui. Ca semblait être typiquement le petit gars difficile à gérer mais qui avait de l’énergie à revendre… dans le bon sens du terme, hein.

- Très bien Commodore. lança Wallace après un garde-à-vous rapide. Commandant Brams, la mission me semble un peu… floue. Mais les ordres étant les ordres, donnez-moi une dizaine de minutes afin de rassembler mes affaires.

Wallace, qui partait à peu près au même moment que le petit Shinichi, revint cependant sur ses pas quelques secondes afin de préciser un point primordial pour le futur de la mission. Il réajustait ses gants avant de lancer sèchement à chacun des membres présents :

- Je vous préviens. Si je n’ai pas la place pour mettre un piano, je vais tous vous jeter par-dessus bord ! Je l’ai pas encore acheté, mais… c’est un investissement dont on doit tenir compte si on veut naviguer ensemble et longtemps !


D’un hochement de tête, il s’absenta afin de rassembler ses affaires. L’aventure qu’il allait menée, il la sentait bien. C’était la première fois qu’il allait effectuer une mission où si peu de détails sont connus des membres. Ca ne pouvait présager que des choses intéressantes. Non sans danger, mais intéressantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 26
☠ Âge du Personnage : 4 ans et demi.
☠ Berrys (x1000) : 1513366
☠ Localisation RP : Base M2 au présent.
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 2020

MessageSujet: Re: Set sail ! [PV Underclass Heroes]   Ven 1 Déc - 2:14

Tout le monde se rassemblait comme une joyeux troupes de joueurs partant à l'assaut des montagnes de Golgoth... Non, pardon, le fière commando de la marine, sous la houlette de Jacky le beau gosse -il m'a payé pour dire ça, je vous jure, et de Brams l'homme au bob, dont Hana semblait se méfier comme la peste, fit donc unité sur le quai, tandis qu'un commodore plus stylé que moi -pour te dire mon niveau d'humeur à ce moment de la conversation, fit interruption comme s'il était chez lui ici -vrais qu'il y'avait de ça l'ami, et nous déroulât ses longs discours de circonstance. Je jetais un œil mauvais sur Jacky devant mon supérieur, gardant l'étiquette de mesure, parce qu'avec lui j'avais un peu trop tendance à déborder.

Ça faisait un peu trop bouillon de culture cette histoire, un Cipher Pol, trois commandants, un lieutenant. Et pour escorter qui, Jack ? Le prétendument mec qu'on doit protéger, doit pouvoir se manger une dizaine de tes soldats lambda au petit dej, et même en caleçon-trench coat s'il le voulait  ! Oublions pas que moi dans cette histoire, je tennais encore une fois un rôle trouble, dont personne ne me dira jamais rien, mais qui sembleaitbien trop beau pour être vrais ; Z'avez déjà vu votre gouvernement vous exaucer vos vœux ? Pour de vrais, sans chichis ? Et moi j'avais ouvert ma gueule de Mink, et on m'avait écouté, placé près d'elle ? La petite avait beau bénéficier d'un statut hybride tout particulier, ça ne suffisait pas à me dissuader de penser à une entourloupe. Sacré Jacky, tu me croiras toujours né de la dernière pluie.

C'était pas comme si ce nom, prononcé de cette façon, endormait ma méfiance.

- Non, tout est très bien pour moi, mon commodore ! Fis-je au Commodore sur un ton plus solennel que je le voulais, répondant basiquement à une question basique. L'armée ne vous apprenez pas vraiment à être curieux, mais plutôt obéissant.

- Messieurs, C'est un honneur commençais-je avant de voir l’œil goguenard de Jack se poser sur moi, me tirant un grognement bougon. Ou presque. Je suis le commandant Black Sabbat, mais vous pouvez m’appeler Sabbat. Sabbat. Avec un S. insistais-je en forçant le trait du cheveux sur la langue. Pour ceux qui se poseraient la question, et pour vous éviter de prendre un headshot réflexe de ma part, je ne suis pas un zoan en forme hybride ... Je suis un MINK. Pour les questions, on verra plus tard. Et je ne suis pas un gros chat non plus... Je suis une jaguar, on en discute pas.

Et c'est comme ça qu'on est partis pour nos aventures, les vrais cette fois ...








... Ou presque.

- Hey, les gars !
- Quoi ?
- On aurait pas oublié quelque chose ...
- Bah non je vois pas, tu vois toi Brams ?
- HANA BANDE DE GLANDS.
- Oh putain merde ... Pas encore.


Si si. Très forte la petite, très, très forte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Set sail ! [PV Underclass Heroes]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Set sail ! [PV Underclass Heroes]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Song of Blades and Heroes] Partie le 5 juin.
» Remembering the Fallen Heroes of the "Mighty Eighth" - WWII
» moto heroes
» Song of Blades and Heroes : présentation et liens utiles.
» MTB HEROES season 2 - New Zealand - Full episode

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jolly Roger :: Zone Rp :: Blues :: North Blue :: Base M-1-
Sauter vers: