Contexte
Factions
Combat
Présentations
Avatars
Fruits du Démon
Primes
PNJ
Navigation
Equipages
Quêtes/Missions
Boutique
Médailles




Votez toutes les deux heures
et gagnez des Berrys !



 
CalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Balade mentale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


☠ Messages : 82
☠ Berrys : 1479028
☠ Localisation RP : Île de Dawn, East Blue
☠ Fruit du Démon : Wapu² no mi, fruit de la TP
☠ Dorikis : 2553

MessageSujet: Balade mentale   Sam 11 Nov - 2:31



Balade Mentale



Conscience éparse.


Ce soir, je suis en mer. J'ai passé la journée à glander sur ce plancher, à bord de ma ridicule embarcation, sans dépenser la moindre énergie. Je n'ai plus rien à boire, pire; je n'ai plus rien à manger. Et l'île la plus proche se trouve encore à une demi-journée de vogue. Autant dire que la fin de mon trajet s'annonce assommante... Allongé depuis plusieurs heures sur le dos, les bras croisés derrière la tête, essayant vainement de trouver le sommeil, je finis par me redresser et m'asseoir. La moue sur mon visage trahit ma confusion. Quand j'ai la tête dans l'cul, ça s'voit ! Les muscles et les articulations ankylosées, je grimace en remuant les bras et le cou qui craquent parfois. Puis, je m'affale sur le rebord de mon minable vaisseau, guère plus grand qu'une barque tracté grâce à une voile. Avachi sur le menton, j'ai un bras par-dessus bord. Le déséquilibre causé par mon déplacement penche légèrement le bateau sur la droite, et peu à peu ma main se rapproche de l'eau jusqu'à ce qu'elle ne vienne caresser la surface déjà troublée par la coque. Mes yeux, plissés jusqu'alors, daignèrent s'ouvrir complètement. Pensif, je fixais les vagues le regard vide.


J'observe le reflet du ciel et des nuages sur les vagues. Le bruit marin constant, le cri des mouettes, m'inspirent une atmosphère propice à la rêverie et au voyage imaginaire. Ainsi, les formes floues et subtiles que j'aperçois font apparaître à mon esprit des images inconscientes. Il n'est pas rare que je me perde en regardant simplement les nuages. Rien que de m'imaginer m'allonger dans l'un d'entre eux suffit pour me transporter à des lieues d'ici. Et justement, ne me voilà pas parti depuis belle-lurette ? Du nuage, j'en suis arrivé à penser à un gigantesque mouton, croisé à un ours polaire. Incroyable ? J'ai pourtant déjà vu des bêtes bien plus étranges dans ce monde Le saviez-vous ? Les moutons-ours polaires sont la pire crainte pour toute espèce animale se rapprochant de près ou de loin à un pingouin. Stop, faut que j'arrête de penser aux pingouins. L'autre soir, j'ai passé la nuit à réfléchir pour savoir s'ils avaient des genoux... Verdict ? J'en sais rien, j'en ai jamais vu !

Mais pourquoi j'pense à ça moi ? Putain, faut que j'arrête. Arrête, arête... Comme ce putain de truc que j'ai avalé de travers hier, j'en ai encore mal à la gorge. En plus c'était mon dernier repas avant longtemps et j'ai déjà les crocs. A croire qu'à trop vouloir croquer la vie à pleines dents, on tombe parfois sur un os. Comme me l'a enseigné Mayori-sensei, je me dis que la patience est une vertu. Plutôt que de me plaindre sur ces quelques heures accommodantes, je les accepte et me dis qu'elles me serviront à me préparer mentalement. Je ne peux cependant pas m'empêcher de penser à mon père. Un homme dont je suis si fier, que je voulais tant dépasser un jour... Parti trop tôt, laissant derrière lui un fils frustré. C'était de cette frustration que j'étais empli nuit et jour, qui m'empêchait de dormir chaque soir comme celui-ci. Peu à peu, mon esprit est envahi d'images en tout genre : je me vois sabre en main, affrontant des adversaires plus redoutables les uns que les autres. Je revois également les derniers adversaires que j'ai vaincus. Toujours de justesse, j'avais remporté chacun de mes combats contre des individus recherchés, avec des primes croissantes à chaque fois. Mais vaincre avec un avantage si léger à chaque fois a pour moi un goût de défaite, ou du moins d'insatisfaction. Je me décevais presque. Est-ce là tout ce dont je suis capable ? Ou est-ce juste la première étape d'une grande progression ? Bien sûr, le doute subsistera tant que je n'aurais pas fait mes preuves. Et pour cela je devais garder en tête mon but, mes ambitions : si je veux honorer la mémoire de mon père, et si je veux m'accomplir en tant que sabreur, je me dois de devenir encore plus fort, quoi qu'il en coûte. Réanimé par une détermination qui fait bouillir mon sang, je me relève d'un coup, comme prêt à me battre, avant de réaliser que j'étais coincé sur ce petit bout de bois au milieu des eaux. Absolument pas la place de m'entraîner...

- Grmmmblblbl.

Oups, mon ventre semblait avoir un commentaire. La faim n'a pas oublié de me ramener à la réalité. Moi qui souhaite juste m'évader... Putain, j'espère croiser un autre navire avant d'accoster. Désormais, il ne me reste plus qu'à me rallonger et d'essayer une énième fois de trouver le sommeil au milieu de toutes ces pensées-déchets.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 43
☠ Âge du Personnage : 24
☠ Berrys : 5502710
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : ///
☠ Dorikis : 3584

MessageSujet: Re: Balade mentale   Dim 12 Nov - 16:21



Balade mentale



Un peu de dérive...


Ses yeux fixaient le ciel, alors qu'il était affalé le long de leur petite barque. Sa jumelle se trouvait à quelques centimètres de lui, et il trouvait qu'elle prenait vachement de place tout de même. Sourcils froncés, notre bretteur roux semblait perturbé par quelque chose. Alors qu'ils se laissaient passivement guider par les flots hasardeux de East Blue, Roscam D. Noah, chasseur de primes, réfléchissait. Il avait du pognon à amasser, un sabre à aiguiser, des têtes à chasser, et du monde à faire chier. C'était là un beau programme qu'il comptait bien suivre jusqu'à son dernier souffle.

Un soupir s'échappait alors d'entre ses lèvres. Sacrée vie qu'il était en train de mener. Il devait bien imaginer que tous les plus grands avaient commencé par là, avec une simple barque. Faudrait vraiment qu'il pense avec sa jumelle à se faire un peu de thunes. D'ailleurs, cette dernière semblait rêver d'un monde merveilleux, probablement une piscine de billets. L'observant de ses yeux bruns, Noah se demandait parfois comment il parvenait à la supporter. Fallait le comprendre. Il adorait sa soeur, mais elle était vraiment pas facile à vivre. Peut-être était le destin qui lui avait imposé une telle charge sur le dos, pour qu'il ne chavire pas trop.

- Eh Vik'... Faut qu'on s'paye un vrai bateau.

Il attendait pas vraiment de réponse, il savait même pas si elle l'avait vraiment entendu. En tout cas, ce n'était pas vraiment important. Le fait était que la prochaine île ne devait plus être très loin, et que quelqu'un devait bien se dévouer pour user des planches qui leur servaient de rames afin de pousser le bateau jusqu'à la prochaine destination, en tentant du mieux possible de ne pas les faire tuer. Même si Noah était encore assez peu conscient des dangers qui existaient sur les Blues, il devait bien admettre que jusqu'à maintenant, sa vie de chasseur n'avait pas été grandiose. Même pas de quoi en faire un chapitre de roman. Bouba aurait bien put se payer leur tête s'il se trouvait avec eux.

Mais non. Ce pseudo-rappeur sans aucun charisme avait décidé de faire route en solo, pour des raisons qui échappaient encore à notre Sabreur. Il devait avoir ses propres objectifs, et probablement bien plus nobles que ceux de nos jumeaux. Et alors que la Fraise se laissait divaguer à quelques obscures pensées sur son meilleur ami d'enfance, voilà qu'une autre barque passait dans son champ de vision. Elle était assez loin, mais assez proche pour que le chasseur puisse avoir la tête d'un garçon dessus. Lui aussi était perdu ? Probablement. Peut-être. De toute façon, Noah s'en fichait bien. Il avait bien croisé des navires pirates sur sa route, c'était pas une petite embarcation aussi miteuse que la sienne qui allait attiser son attention.

Néanmoins, le visage de ce jeune garçon lui apparaissait amusante. C'était comme si il était inscrit sur sa face que c'était un petit farceur. Un faible sourire apparut alors aux commissures des lèvres de notre protagoniste, alors qu'il reportait son attention sur sa jumelle qui décidément, prenait bien trop de place.

- 'Tain mais décales un peu, t'envahis mon espace vital là !

Posant la main sur l'épaule de sa soeur, il tenta alors de la pousser sur le côté, afin de pouvoir s'allonger un peu plus. Lui qui voulait se payer un meilleur sabre dès que possible, il devrait penser à revoir ses priorités de toute urgence. Non vraiment, fallait qu'ils se prennent un vrai bateau.



Tout rp de Roscam D. Noah pourra être rejoint par Roscam D. Viktoria, en vertu du lien qui les unit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 82
☠ Berrys : 1479028
☠ Localisation RP : Île de Dawn, East Blue
☠ Fruit du Démon : Wapu² no mi, fruit de la TP
☠ Dorikis : 2553

MessageSujet: Re: Balade mentale   Lun 13 Nov - 6:09



Balade Mentale



Compter les moutons.


La nuit est enfin tombée. L'obscurité a envahi mon environnement; si ce n'est la Lune ainsi que quelques étoiles, qui se reflètent à la surface de l'eau, présente partout autour de moi. En mer, l'horizon est la seul chose que l'on peut observer et celui-ci devient véritablement invisible la nuit, la nuance entre ciel et mer devenant trop infime pour être perçue. Ainsi, chaque soir je me sentais comme perdu au beau milieu des étoiles, avec cette impression de naviguer dans l'espace. De quoi ravir les plus associables, il ne semblait pas y avoir la moindre présence humaine sur des kilomètres à la ronde. J'étais parfaitement tranquille, alors pourquoi ne trouvais-je pas le sommeil ?

- Deux milles deux cent quatre-vingt-dix-huit... Deux milles deux cent quatre-vingt-dix-neuf...

Depuis une heure déjà, j'étais assis au pied du mat de ma ridicule embarcation et me tapais la tête contre à chaque décompte. Je commençais à avoir mal au crâne... La tête qui tournait, je m'arrêtais quelques instants, yeux mi-clos, sur le point de s'évanouir. Franchement, en arriver là pour pouvoir s'endormir ! Mon buste titubait tantôt à gauche puis à droite, et je finis par m'affaler en arrière. Je voyais des formes étranges, colorées, sûrement était-ce un délire. À force de se cogner aussi... Soudain, une voix me tira hors de mes songes.

- 'Tain mais décales un peu, t'envahis mon espace vital là !

Surpris, je rouvris les yeux. C'était mon imagination ? Difficile à croire. Quoi que ? Dans le doute, j'attendais. Mais plus aucun bruit. Alors je me redressai. Les yeux plissés, j'observais les alentours. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j'aperçus une autre embarcation, non loin de la mienne. Super ! Peut-être avaient-ils un peu de nourriture à dépanner ? Pour en avoir le coeur net, il fallait les aborder. Je tapotai donc le rebord de mon bateau du plat de la main en hurlant afin d'attirer leur attention.

- OOOOOOOOOOOOOOYE !

D'ici je ne distinguais qu'une seule silhouette. Mais peut-être étaient-ils plusieurs ? Curieux et surtout bien naïf, j'avais hâte de savoir qui pouvait bien se trouver ici en même temps que moi.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 28
☠ Âge du Personnage : 24 ans
☠ Berrys : 4196100
☠ Localisation RP : East Blue
☠ Fruit du Démon : Ito Ito no Mi - Fruit des Fils
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 2410

MessageSujet: Re: Balade mentale   Jeu 16 Nov - 16:29



Balade mentale



ft Noah & Ape

Les yeux clos et avachie dans un coin de leur minable embarcation, Viktoria était accoudée aux bords de la barque, la tête en arrière, la bouche entrouverte. Est-ce qu'elle dormait, la maudite ? Pas du tout, elle écoutait simplement les bruits des vagues venant s'écraser contre le bois précaire de leur barque, songeant en même temps à ce qu'elle achèterait une fois arrivée sur la prochaine île. Des chaussures, primordiale. La rouquine avait abîmé sa dernière paire en la retirant pour l'envoyer dans la tête de son crétin de frère. Pour une raison bien banale d'ailleurs, il avait juste regardé un peu trop longtemps une demoiselle, au goût de Viktoria. Alors les chaussures avaient volé joyeusement dans le crâne du jeune homme, si fort que l'une d'elle s'était un peu abîmée - une qualité bien inférieure, sûrement.

La rousse n'entendit pas les mots à voix basse du garçon, elle l'ignora d'ailleurs complètement quand il bougea un peu, faisant s'agiter leur embarcation. En sentant cela, Viktoria commença à se raidir légèrement, l'idée de tomber dans l'eau lui effleura l'esprit et cela lui fit ouvrir à peine les yeux, juste assez pour distinguer quelques couleurs et formes. Alors quand Noah posa une main sur son épaule et tenta de la pousser, la diabolique rouquine fit mine de s'étirer, levant ses deux bras, fermant ses poings et enfonçant l'un d'eux dans la mâchoire de son jumeau, baillant largement en même temps.

« BUAAAAAAAAAAH ! Oups, désolé le moche, je ne t'avais pas vu. » Fit-elle d'une voix narquoise, reposant ses mains sur ses cuisses tandis qu'elle tirait la langue à son jumeau au passage.

Une voix fut alors audible un peu plus loin et Viktoria fronça ses fins sourcils roux, fronçant son nez tandis qu'elle posait ses prunelles bleues-acier sur une embarcation ressemblant drôlement à la leur. Une toute petite barque portée par une unique voile qui transportait quelqu'un. Viktoria pencha un peu sa tête de côté, essayant de distinguer un peu mieux l'être, s'aidant de la clarté lunaire. Mouais, on ne voyait pas grand-chose quand même et la rouquine finit par soupirer, s'adossant à nouveau contre le rebord.

« EH LA FERME ! Y'A DES GENS QUI DORMENT ! » Répondit finalement Viktoria d'une voix puissante en fixant en direction de la barque. Ensuite, Viktoria posa sans regarder une main sur le visage de Noah et la faisant glisser à l'aveuglette pour tenter de lui mettre une main devant la bouche. Elle passa sur son front, son nez ainsi que ses yeux avant de lui tirer une joue en ricanant un peu. Enfin, elle plaqua sa fine main sur les lippes de son jumeau. Quand ce fut fait, elle se détourna vers lui, l'air de ne désirer aucune discussion.

« Et toi tais-toi aussi, j'ai pas envie qu'on se fasse embêter par un pauvre clochard sur sa barque pourrie. »

Enfin, elle était, il faut l'avouer, plutôt mal placée pour dire ça, n'est-ce pas ?




Tout RP de Roscam D. Viktoria pourra être rejoint par Roscam D. Noah, en vertu du lien qui les unit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Balade mentale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Balade mentale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comportements en balade
» Petite balade à l' ile Berder
» Balade des Canaux le 30 mai au départ de Nivelles (Belgique)
» 24 octobre - balade au musée Malartre (ex L'Ion Rallye)
» Avoir un bon pas en balade !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jolly Roger :: Zone Rp :: Blues :: East Blue :: En mer-
Sauter vers: