Contexte
Factions
Combat
Présentations
Avatars
Fruits du Démon
Primes
PNJ
Navigation
Equipages
Quêtes/Missions
Boutique
Médailles





Votez toutes les deux heures
et gagnez des Berrys !



 
CalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le fanatique [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Agent du CP1


☠ Age : 20
☠ Messages : 33
☠ Berrys (x1000) : 1561466
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ XP Dorikis : 997
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Agent du CP1

MessageSujet: Le fanatique [100%]   Ven 10 Nov - 23:52



James




Prénom et Nom: James
Âge : 19 ans
Sexe : Masculin
Avatar : Scar-FMA
Groupe : Civil
Métier : Moine
Espèce : Humain
But : Recouvrir ce monde de lumière

---------------

Fruit du Démon :  Gouma Gouma no Mi (Fruit du Vaudou)
Autres capacités :  Boxeur


Questionnaire

Vous ne voulez pas passer par l'habituelle case des descriptions ? Alors optez pour ce questionnaire !

1. Apparence physique


Taille : 1 mètre 80
Poids : 70 Kilos
Cheveux : Blanc
Yeux : Rouge


2. Tenue vestimentaire habituelle


James était habillé dans une tenue traditionnelle des moines, il portait une robe belge avec une corde autour de sa taille en guise de ceinture. Il avait une sorte de turban au-dessus de la tête, il portait des sandales marron a chaque pied. Il avait une apparence de Bhikkhus, sauf que lui avait des sandales.

Il avait des gants noirs à chaque main, il avait un slip blanc en dessous de sa robe. Sinon a part cela, rien de plus.

3. Motivations


James était un homme de foi, il était persuadé qu'une puissance supérieure veillée sur ce monde. Il était parti en croisade contre les infidèles de l'église, il avait pour but de remettre dans le droit chemin chaque âme perdue. Son objectif était simple, faire de son possible pour apporter de la lumière dans ce monde de ténèbres.

4. Opinion sur le gouvernement mondial


James n'avait pas une très bonne opinion sur le gouvernement, ils étaient cruels et fourbe. Pour James s'était des loups déguisés en agneau, ils fessaient tout pour se faire bien voir aux yeux du peuple. Mais ce n'était que des hypocrite et imposteur, les pirates qu'ils pourchassaient était plus honnête qu'eux. Pour James, le gouvernement ne valait pas mieux que les pirates et les franc-marinerie. Ils voulaient des informations sur tout ce qui se passait dans le monde, seul dieu avait le droit de guetter ses enfants.

5. Opinion sur la piraterie


Les pirates pour James n'étaient que des agneaux égaré, ils n'avaient pas mérité de finir exécute ou étaient pourchassés pour leur faute par des hommes. James n'avait jamais jugé une personne sur son passé et sur son apparence, les rares fois que ça s'était produit. Il avait fait pénitence, c'était pourquoi James n'avait aucune colère envers les pirates, ils ne savaient pas ce qu'ils fessaient.

6. Opinion sur la franc-marinerie


James aimait beaucoup ce groupe, au moins eux ils étaient honnêtes dans leur façon d'agir. Il n'approuvait pas leur comportement par contre, tout était si secret avec eux.



Histoire

                                                                                                                                             Une île de South Blue


Fuyez ! Les bandits sont là !

Euh oui, sur la plupart des océans des faibles étaient persécutés par des criminels sans foi ni loi. Cette fois-ci, il s'agissait d'une île dans la région de South Blue. Des bandits autrefois de grand chemin, avaient décidé de prendre la mer pour assoiffé leur envie de meurtre. Ils étaient une dizaine, ils s'étaient attaqués à des villages sans défense avec des vieillards et des femmes. Ils avaient pris le contrôle d'un village en moins de 24 heures, ils avaient pilier et tué sans aucun remord. Maintenant le chef et les sous-fifres étaient au bistro du coin en train de boire avec les corps chauds des habitants pour leur tenir compagnie, le barman avait été le seul épargné par les bandits. Il était aux ordres des fripouilles, il avait servi des bières et des plats pour sauver sa vie. Mais le barman avait lui aussi un côté sombre, dans les boissons, il avait mis un poison qui était indélébile. Plusieurs idiots avaient festoyé trop vite, après quelques minutes. Trois bandits étaient tombés raide mort devant leurs compagnons, le chef avait compris ce que le barman avait fait. Il s'était levé de sa chaise en bois, il s'avança face au barman qui fessait mine de rien. Le chef sorti son couteau et lui planta dans la main, le barman avait la main piégée dans son bar.

Il hurlait de douleur, les bandits n'avaient toujours pas compris ce qui s'était passé. Il avait fallu que leur chef leur explique en détail ce que le gros barman avait fait, ils étaient devenus fou de rage. Certain avaient peur, ils pensaient que tout le repas avait été empoisonné. Mais d'autre voulais faire payer la mort de leur camarade, le chef des bandits avaient subitement un coup de barre. Il s'éloigna du barman qui hurlait toujours, il s'était dirigé vers la sortie du bar. Il ouvrit la porte, mais avant de sortir, il se retourna et regarda ses hommes avec un air sadique.

-Messieurs, apprenez lui les bonnes manières.

À peine le palier franchi, que le barman s'était pris des coups de poing et de planche avec un clou rouillé dans la figure. Il fessait nuit, le chef des bandits alluma sa cigarette avec son briquet. Devant lui une scène horrible, des morts partout, des enfants ainsi que des vieillards était pendu ou brûlé en place publique. Le chef des fripouilles s'avança en sifflotant dans les rues du village, il avait trouvé un endroit où passé la nuit. Les bandits en avaient fini avec le barman, il était méconnaissable. Après leur repas, ils avaient brûlé le bar. La fête ne fessait que de commencer, à côté il y avait un petit village de pêcheur non loin du premier village. Leur chef était endormi dans une barque, près du port où ils avaient accosté, les autres bandits avaient décidé de faire un petit coucou a leur voisin.

                                                                                                                                       Le  lendemain

Le chef des bandits s'était levé du mauvais pied, il avait entendu des cris toutes la nuit dans ça tète. Il avait une mine de déterré, il était parti cherché son équipe. Mais dans le village, il n'avait trouvé que le bar brûlé et les cadavres des habitants. Il se demandait où était passé ses hommes, il regarda vite fait aux alentours du village. Mais rien, alors qu'il avait perdu tout espoir de les revoir. Une odeur avait attiré son attention, s'était une odeur de viande brûlé. Mais le chef des fripouilles ne reconnaissait pas cette viande, il avait suivi l'odeur qui devenait de plus en plus forte. Il était arrivé à un village de pêcheur, un immense banquet avait lieu. Les habitants avaient invité le chef a leur table, dans le doute de retrouver ses amis festoyer avec eux. Il s'était assis et mangeait la viande si fumeuse, le chef pendant quelques minutes étaient aux anges. Il n'avait jamais mangé ce genre de viande, il demanda même au maître du banquet qu'elle était cette sorte de viande. Le maître du banquet affichait avec tous les habitants un sourire effrayant, le chef des fripouilles avait constaté qu'il y avait aucun de ses hommes a ce banquet.




-C'est quoi cette viande !

-Du bandit...

Le chef des défunts bandit était rentré dans une colère noire, les habitants de l'île étaient en fin de compte une bande de cannibale. Notre bandit avait pris la fuite au lieu d'affronter de tel monstre, mais ils avaient très faim. Le bandit avait couru pendant des heures sans se retournait, un moment il avait pris une pause. Il était essoufflé et perturbé, il avait mangé ses allié. Il n'avait pas pu se retenir, il avait rendu tout ce qu'il avait mangé. Ce jour-la il avait vu la vraie nature du mal, tué ou même brûlé passait encore pour le bandit. Mais mangé ses pauvres gens, seul un fou pouvait faire ça. Des habitants de l'île passer à côté du bandit, des fermiers était en face de lui. La tension était grande, le bandit avait la main sur son étui a couteau. Les fermiers s'étaient léchés les babines, il y avait un gamin et un vieux. Pas de quoi inquiété le bandit, mais les pécheurs avaient retrouvé la trace du bandit. Vingt hommes et cinq femmes qui avaient couru vers le bandit, les fermiers étaient étonnés de voir du monde sur l'île. En effet le fermier et sa petite famille était originaire d'une île cousine, ils étaient installés sur l'île depuis trois jours. Bah depuis trois jours, y avait pas grand monde. Imaginer la joie des fermiers quand ils avaient vu le monde qui courait vers eux, des larmes de joie coulaient sur leurs joues.



Le bandit avait encore pris la fuite, laissant les fermiers se faire manger par les autres taré. Après un sprint digne d'un cartoon, le bandit avait rejoint le port. Mais une surprise attendait la fripouille, des soldats de la marine étaient en visite diplomatique pour justement faire de cette île, une île du gouvernement. Ils avaient reconnu le Guguss en face d'eux, trente soldats et un caporal avait en joue la fripouille. Mais par chance, les cannibales étaient revenus à la charge. Le bandit avait limite des larmes aux yeux en les voyaient arrivé, les deux camps voulaient le bandit. Ce dernier était un homme fourbe, il sauta très haut dans les airs en direction de la mer. Mais les soldats de la marine firent feu sur lui, par chance les cannibales avaient si faim. Qu'ils avaient attaqué les marines, une bataille sanglante avait éclaté, plusieurs marines s'étaient fait manger par des pécheurs. Mais ils avaient tenu le temps qu'il avait fallu, pour que le bandit puisse prendre la fuite. Les marines pensaient qu'ils étaient morts touché par une balle au fond de l'océan, ils avaient d'autre chose à faire pour le moment. Mais la fripouille était bien en vie, il avait pris un bateau de pécheur et avait mis les voiles en direction de l'île la plus proche.

                                                                                                                                             Saint-Urea

Après trois jours de voyage sans manger ni boire, la fripouille avait accosté sur une île pas comme les autres. Une île du gouvernement, mais la fripouille était trop faible pour marcher et se plaindre. Par chance deux moines qui n'étaient pas très loin, l'avait trouvé dans un état déplorable. Ils l'avaient amené dans leur monastère pour le remettre sur pied, il avait repris vite des forces. Il avait remercié pour la première fois de sa vie des personnes sans leur vouloir du mal, mais il était toujours sur une île du gouvernement. Il le savait très bien, les moines avaient remarqué qu'il avait sûrement des problèmes avec la justice. Ils ne l'avaient pas jugé, au contraire ils avaient pitié de lui. Ils lui proposaient de vivre quelque temps avec eux, histoire de calmer le jeu. Les moines avaient surtout enfin de la compagnie, la fripouille s'était plu à vivre comme un moine. Après un mois, il avait complètement changé de comportement et d'attitude. Il était devenu un nouvel homme, ses erreurs du passé avait été supprimé. C'était une nouvelle créature, il n'avait plus rien à voir avec le bandit sans envergure qu'il fut par le passé. Il était resté finalement une année entière dans le monastère par pur plaisir, à la fin de cette année, il était devenu à son tour moine et avait prononcé ses vœux de chasteté et fidélité de Dieu le sauveur tout-puissant.

Il était devenu moines, il alla souvent à la confession. Il ne pouvait pas s'empêcher de s'en vouloir pour les atrocités commises auparavant. Les moines lui disaient que cette personne était morte, qu'il avait été choisi pour servir le tout-puissant. Il n'avait plus à avoir peur des conséquences du passé, car son passé avait été effacé par la grâce du divin. Il avait repris une vie stable et sans danger, mais il commençait à s'ennuyer très vite. Il y avait parmi les moines d'ancien pirate et autre criminel qui eux aussi avaient trouvé la lumière de Dieu, parfois pour s'amuser James, oui les moines l'avaient nommé James étant une nouvelle personne. Son ancienne identité était morte, il lui fallait un nouveau nom. James s'était entraîné avec certains moines à l'art du Pujilat, il avait beaucoup progressé en peu de temps. Un jour pendant que James et ses frères moines étaient au marché, il était tombé sur un marchand. James avait pour mission de ramener des fruits, le marchand possédait un fruit spécial d'après lui. C'était l'anniversaire d'un des plus anciens moines du monastère, le marchand avait fait un prix d'ami a James. Les moines étaient très respectés sur l'île, James avait acheté de quoi mangé et ce mystérieux fruit qui était dans un coffre.

                                                                                                                                                  Le soir

Les moines avaient fait la fête modestement, ils buvaient et mangeaient raisonnablement. James avait complètement oublié sa surprise qu'il devait faire à son supérieur, il alla vite dans sa chambre allait voir le fameux fruit dans son coffre. Une force mystérieuse attira James, il contempla le magnifique fruit. Il le sentait et il l'avait rapproché près de son nez pour mieux sentir le doux parfum du fruit, mais un des moines avait fait peur a James. Qui craqua dans le fruit par mégarde, il avala la bouché. C'était immonde, le goût donnait envie de vomir. Mais le mal était fait, il était maudit par les océans.
                                                                                                                               Sept ans plus tard

Sept années s'étaient écoulées, James était devenu un moine respecté sur l'île. La marine et le gouvernement le pensaient mort d'une balle dans le corps, il était depuis devenu un moine guerrier avec des pouvoirs particuliers. Il pensait que le fruit qu'il avait croqué, il y a de cela sept ans. Était la bénédiction de Dieu, le fait de ne plus pouvoir nager était la conséquence de ses péché. Il vivait tranquillement parmi les moines, il donnait des coups de mains parfois à la marine en affrontant des pirates et des bandits qu'il essaya de remettre dans le droit chemin.


Sinon, ton pseudo à toi, derrière l'écran ? James
Si t'as un commentaire à faire, fais-le maintenant ! J'ai peur






"Pour OPS"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Agent du CP1


☠ Age : 20
☠ Messages : 33
☠ Berrys (x1000) : 1561466
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ XP Dorikis : 997
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Agent du CP1

MessageSujet: Re: Le fanatique [100%]   Sam 11 Nov - 4:06

Fiche terminée.




"Pour OPS"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine des Fortune Hunters
• Sea Cowboy •


☠ Age : 23
☠ Messages : 1086
☠ Âge du Personnage : 26 ans
☠ Berrys (x1000) : 26307
☠ Localisation RP : Cap des Jumeaux
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Armement (Avancé), Observation (Novice)
☠ XP Dorikis : 10 313
☠ Rang :
  • Ξ – Xi
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Capitaine des Fortune Hunters • Sea Cowboy •

MessageSujet: Re: Le fanatique [100%]   Sam 11 Nov - 16:30




Validation


Salut Elric/James. J'espère que l'adage jamais 2 sans 3 ne se réalisera pas, hein ? Razz

Qualité : 150/500


une puissance supérieure veillée -> veillait

ils étaient cruels et fourbe -> fourbes

Pour James s'était des loups -> c'étaient

des agneaux égaré -> égarés

James n'avait jamais jugé une personne sur son passé et sur son apparence, les rares fois que ça s'était produit. Il avait fait pénitence, c'était pourquoi James n'avait aucune colère envers les pirates, ils ne savaient pas ce qu'ils fessaient -> mauvaise ponctuation. Ton point en plein milieu aurait dû être remplacé par une virgule.

Euh oui, sur la plupart des océans des faibles étaient persécutés par des criminels sans foi ni loi. -> what ? Pourquoi ce "euh" ? Tu veux pas dire "Eh oui" ? Ensuite, ta ponctuation est ici trop hasardeuse.

Des bandits autrefois de grand chemin, avaient décidé de prendre la mer pour assoiffé leur envie de meurtre.
-> pour assoiffer leurs envies de meurtre. Et c'est quoi cette phrase ? Assoiffer ? Tu vas leur donner encore plus envie de meurtre... Tu veux pas plutôt dire étancher leur soif de meurtre ?

un poison qui était indélébile -> indélébile ? C'est une écriture qui est indélébile, elle ne disparaît pas. Ton poison peut être inodore si tu veux.

face au barman qui fessait mine de rien -> faisait...

C'est vraiment compliqué, du coup. Autant tes descriptions n'ont pas trop de problème de style ou de construction des phrases, autant l'histoire c'est vraiment difficile de te suivre. Essaye de te relire plus, ou utilise un logiciel comme bonpatron ou word. Par pitié, l'imparfait du verbe faire, c'est "faisait", pas "fessait". Fessait, c'est l'action de mettre une fessée à quelqu'un.
Il faut vraiment que tu essayes de faire un effort, parce que la forme c'est le vecteur de tes idées, et sans la forme, il est impossible de te suivre.

Cohérence : 100/500


il avait un slip blanc en dessous de sa robe -> ? Heu... D'accord...

En effet le fermier et sa petite famille était originaire d'une île cousine, ils étaient installés sur l'île depuis trois jours. Bah depuis trois jours, y avait pas grand monde. Imaginer la joie des fermiers quand ils avaient vu le monde qui courait vers eux, des larmes de joie coulaient sur leurs joues. -> Alors ils sont sur l'île depuis 3 jours, sont aussi cannibales, mais ils ont pas pensé à bouffer leurs voisins ?

Niveau cohérence, là c'est délicat. Déjà, gros problème. T'as 19 ans. On est d'accord ? Alors comment tu peux passer 7 ans dans un monastère en ayant d'abord été chef d'une bande de bandits qui a agi sur les "grands chemins" ? T'es devenu bandit à quoi, 3 ans ? Avec ton premier meurtre à 5 ans ?

Aussi, tu dis être connu. Ce qui est sans doute le cas si t'es chef de bandits. Et la marine te laisse filer sans problème ? C'est l'armée quand même, hein ? Si un type est louche, ils vont le chercher.

Longueur : 100/250


C'est ni très long, ni très court. Mais... Tout le début de l'histoire est limite sans utilité pour le reste. Pourquoi nous parler du poignard dans le barman ou du poison ? Tu t'attardes sur quelque chose qui n'a pas de sens.

Au final, t'aurais pu faire une présentation basée seulement sur le passage chez les moines, ç'aurait été pareil. Et c'est quoi cette expédition totale de l'obtention du fruit ?

Tes dialogues sont trop courts, aussi. Ils sont si anecdotiques qu'on ne sait toujours pas comment ton personnage fonctionne. Tu vas te retrouver en rp avec un perso dont tu ne connais absolument aucune ficelle parce que tu n'as même pas voulu l'expérimenter réellement.

Originalité : 200/500


Alors oui, tu es un civil et moine, donc ça rapporte des points. Mais sinon...

Ton personnage n'apporte rien de spécial. C'est un énième méchant qui a obtenu la rédemption en... Un mois.
Le passage sur l'île cannibale aurait pu être exceptionnel, et jouer du côté absurde/glauque avec des PNJ hauts en couleur. Mais tu fais ça tellement vite que ça ne prend pas.

Au final, on n'a pas d'empathie pour ton personnage. En fait, on ne connaît rien de lui, si ce n'est que c'était un enfoiré de première avant qui dit être triste qu'on bouffe des innocents alors que lui-même les massacre. Wtf

Subjectivité : 100/250


Je comprends vraiment pas ce que t'as fait ici. Tu reroll Elric pour nous sortir un personnage encore moins bien construit. Si c'est pour recréer un personnage, prends au moins le temps de le faire mûrir ou de bien le créer. Là, tout n'est qu'un enchaînement de choses limite insensées.

Désolé de la note, mais c'est impossible d'aller plus haut, pour le coup.

Au fait, le fruit n'est pas validé avec ce nombre de dorikis.

Note finale : 650 Dorikis




#39A64F
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t22-whatever-happens-happens



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le fanatique [100%]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le fanatique [100%]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Gobelin Fanatique - Présentation !
» Personnages - les cendres de Middenheim
» [Bande] Protectorat de Sigmar
» drosera cotula
» Un homard fanatique des truites. |Fini|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jolly Roger :: Wanted :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: