Contexte
Factions
Combat
Présentations
Avatars
Fruits du Démon
Primes
PNJ
Navigation
Equipages
Quêtes/Missions
Boutique
Médailles




Votez toutes les deux heures
et gagnez des Points de Votes !



 
CalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le cuistôt fou, Ren Nakata

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ren Nakata


☠ Messages : 11
☠ Âge du Personnage : 23 ans
☠ Berrys (x1000) : 2860
☠ Localisation RP : South Blue
☠ Fruit du Démon : Mera Mera no Mi
☠ XP Dorikis : 2057
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999


MessageSujet: Le cuistôt fou, Ren Nakata   Lun 14 Jan - 1:03



Ren Nakata






Prénom et Nom: Ren Nakata.
Âge : 23 Ans.
Sexe : Masculin.
Avatar : Tetsuro Kuro.
Groupe : Pirate.
Métier : Cuisinier et plus si affinité.
Espèce : Humain.
But : Retrouver sa mère, retourner le monde et laisser parler sa folie.

---------------

Fruit du Démon : (sous réserve de validation) Mera Mera no Mie.
Transforme le corps de l'utilisateur en flamme, celui-ci capable d'en générer. Il peut donc créer des déflagrations surpuissantes et contrôler les températures ambiantes. Il peut aussi utiliser son feu pour se propulser et aller beaucoup plus vite. Cependant, le feu ne résiste pas au magma constituant son point faible.
Autres capacités : (sous réserve de validation) Dans le futur, le Haki.


Description physique

Le physique de notre jeune homme est loin de sortir de l'ordinaire, très loin de grands personnages débordants de muscle, de nerfs et de veines gonflés. Malgré qu'il soit quand même d'une grande taille, atteignant les un mètre quatre-vingts quand il arrive à se tenir droit, il ne vous cachera pas le soleil s'il est devant vous. Même s'il est quand même assez musclé, cela ne se voit pas au premier coup d'œil, il est assez fin et élancer. Un dangereux mélange dans un combat. Ce qui lui permet d'avoir plus de souplesse, de rapidité et d'agilité. L'une des seules choses qui n'est pas anodine chez lui, c'est sa coiffure. Certes, hérissé comme énormément de personnes, surement un mouvement de mode, mais cela lui va quand même parfaitement bien. Ses cheveux partent littéralement dans tous les sens sur le dessus, mais une large mèche redescend sur son visage du côté droit. Cela lui donne un petit côté rebelle, ou du moins, y participe grandement. Ren a également un visage assez expressif, le moindre de ses ressentis sera parfaitement retranscrit sur son petit minois. Quelque chose d'assez gênant surtout quand on n'aime pas montrer ses intentions et que l'on démarre au quart de tour. Autant dire que l'on peut rapidement voir la folie le prendre et ses envies meurtrières dans ses yeux. D'ailleurs, ses mirettes sont légèrement en amandes affinant très légèrement son visage et la couleur de ses pupilles est jaune. Oui, ça aussi c'est assez atypique, mais ça lui donne un petit air de chat. Cependant, on est loin du petit chat mignon et tout câlin, on serait plus sur le prédateur.

Suite à cela, on tombe dans la banalité sur la plupart de ses tenues, il sera rare, même très rare de le voir en tenue très élégante. Bon, parfois, il lui arrive de se balader torse nu, mais ce n'est pas une chose qui le dérange. Il n'est pas sans gêne, mais n'est pas très pudique ce qui peut être gênant pour les autres par contre. Enfin, la plupart du temps, il porte un petit t-shirt noir des plus basiques. Il n'y a strictement aucun dessin dessus, ou de poche, ou quoi que ce soit. Il est juste assez ample pour permettre tous les mouvements dont il a envie. Manche courte et assez long étant donné qu'il est quand même assez grand. Par-dessus ce bout de tissu noir, il porte une légère veste de couleur rouge, une teinte beaucoup plus tape à l'œil que son t-shirt. Elle a un col qui remonte à mi-hauteur de son cou avec une fermeture éclair capable de fermer la totalité de celle-ci. Il n'y a aucune bande de couleur sur ses manches, il y a juste une écriture dans son dos qui est pour lui, assez importante. En lettre capitale, il y a écrit « NEKOMA » en lettre blanche qui n'est autre que le nom de la petite île qui la vue naître et grandir. C'est la seule chose qui rend cette veste importante et surtout, la fait sortir de l'ordinaire pour lui. Pour finir sa tenue, porte soit un jogging rouge foncé tout ce qu'il y a de plus basique. Pas de bande, poche partout ou autre décoration aussi délirante l'une que l'autre. Pour l'autre, c'est juste un jean qui fait légèrement plus habiller, de couleur noire et tenue à sa taille par une ceinture blanche. Même si on prend la bonne taille, n'étant pas très large, il passerait son temps à perdre son jean et cela serait assez délicat comme situation.

Enfin pour finir complètement sa tenue, il porte souvent des baskets. L’une de ses paires est noire avec deux traits rouges de chaque côté et l’autre, n’est autre qu’une paire noire qui remonte au-dessus de sa malléole et laissant la languette libre. Il a style assez urbain et très simpliste ce qui lui va relativement bien, mais montre également qu’il se fiche royalement de l’image qu’il donne. Quelques fois et pour de très rare occasion, il lui arrivera d’être habillé avec un smoking élégant, mais il faudra limite que ce soit une obligation et il essayera de rester dans les deux couleurs qu’il apprécie le plus ; rouge et noir. A voir si dans le futur, il y aura une évolution, mais pour le moment, pourquoi changer quelque chose qui marche et qui lui va.



Description mentale

Comment retranscrire ce mental assez compliqué, sans pour autant tout dévoiler et garder quelques petites surprises si possibles. Enfin pour commencer, parlons un peu de ce qui lui tient le plus à cœur. Il faut dire qu’il excelle dans la cuisine et c’est un peu ce qui le pousse à continuer à vivre pour le moment. Il tient cette passion de sa mère et c’est également sa douce maman qui lui a appris à cuisiner et tout ce qu’elle savait. Certes, cela lui a donné envie d’en apprendre plus et il s’amusait à piquer les livres de sa mère pour les lire et découvrir de nouvelles choses. Il prend énormément de plaisir à faire de bons petits plats. Il prend limite plus de plaisir à cuisiner et à faire ses créations culinaires qu’à les déguster, même si ça fait toujours du bien de se remplir le ventre. C’est aussi la seule fois, quasiment, où l’on peut le voir calme et sérieux. Autre que pour sa passion, Ren est une personne qui n’est pas très stable mentalement si l’on peut dire ainsi. Il n’a qu’une facette, mais celle-ci peut avoir plusieurs visages. En effet, on peut passer du rire à l’énervement et l’envers est aussi valable. Ce qui est assez incroyable à envisager, mais il peut passer d’un état de colère intense à un fou rire. Sûrement quelque chose que nerveux, mais très dur pour lui à contrôler. C’est comme un moyen d’évacuer pour lui, de relâcher de la pression. Chacun sa manière de faire.

Mais pourquoi la pression monte ? Cela est une grande question en effet. Un tout peut faire exploser notre jeune homme. Le manque de respect, que ce soit envers lui, envers une personne qui n’a pas les moyens de se défendre ou n’a pas la force de le faire. Malheureusement, il n’a pas des réactions de personnes matures ou réfléchis. Une personne normale lèverait juste le ton pour remettre la personne à sa place sans pour autant engager un conflit ou une violente altercation. Lui, une bonne branler, quitte à blesser gravement la personne ou la mettre dans le coma, juste pour lui montrer qu’il y a toujours plus fort. Certes, lui aussi tombe sur plus fort, il n’est pas un monstre de puissance, même si c’est dans son intention de le devenir. Pour le moment, il se fit juste au dicton d’œil pour œil, dent pour dent. Certes, c’est un peu bourrin, mais il faut de tout pour faire un monde. Avec cela, faisant de la cuisine, il est très loin d’être hématophobe. Autant dire que faire saigner un adversaire n’est une chose qui le rebouterait plus que cela. On peut même dire que dans un combat, c’est même cela qui le pousse de l’avant, qui le motive. Sûrement une façon de voir stupide, mais une personne qui saigne n’est pas un dieu et n’est pas intouchable.

Malgré qu'il fonce tête baissée et ne réfléchisse pas vraiment à ses actes pour le moment, ses combats et sa façon d'évoluer est très loin d'être brouillons. Une personne qui part de zéro évoluera toujours plus vite qu'un génie. Même s'il est loin de se considérer comme un zéro, mais très loin d'être un génie également. Même pour une personne qui prend beaucoup de choses à la légère, qui a la soif du combat, du sang, il a quand même des motivations qui peuvent être pour la plupart choquante. Celle que tout le monde peut attendre, c'est de devenir l'un des plus grands cuisiniers de ce monde. Cela peut se rapporter à celle de devenir une personne forte, puissante pour défendre ses idéaux et ses envies. La troisième est moins commune. C'est de trouver une personne qui pourrait apaiser ou l'aider à contrôler le démon qui est en lui, qui pourrait lui apporter ce qu'il lui manque et lui permettre d'être complet. Très, atypique venant de ce genre de comportement, mais Ren est une personne remplie de surprise qui peut rapidement surprendre où vous donner mal au crâne. Il a aussi, une fâcheuse tendance à jouer avec l'humour quelques fois, utiliser un humour douteux dans une situation tout aussi douteuse.

Nous dirons qu’un peu de violence, s’il est accompagné d’un peu d’humour et pas d’un genre mélodramatique passera toujours mieux. Enfin, ça dépend de quel côté on se place. Enfin, le jeune homme est légèrement instable, violence, mais a aussi ses moments calmes, il faudra juste le découvrir et qu’il trouve la bonne personne. Nous verrons si le démon viendra à se contrôler ou s’il explosera pour de bon.



Histoire

Ren a vu le jour sur une île qui est loin d'être banale pour le coup. Cette île est comme une zone de non-agression, mais où tout peut se réaliser. En effet, Nekoma est une île où le jeu règne en maître et où les pires complots ont vu le jour. Le gouvernement mondial qui propose des marchés à des capitaines pirates, mais le contraire et aussi le cas. Combien de fois, des pirates ont proposé des pots de vins à des marines pour qu'ils ferment les yeux sur des agressions, des vols ou des coups d'état tant que cela n'attirait pas trop l'œil des hautes autorités. A savoir s'ils ont en quelque chose à faire également. Bref, Nekoma est une île que seul quelques-uns connaissent et qui reste un mythe pour d'autre, cependant, ce petit bout de terre est quand même magnifique. Certes, de grands bâtiments qui donnent l'impression d'effleurer les cieux, mais de grandes plaines, des étangs, des forêts magnifiques. Enfin, notre jeune homme vient d'un père croupier et d'une mère cuisinière. Et oui, cette île renferme l'un des plus grands casinos du monde, il faut bien une chose pour faire venir toutes les personnes les plus répugnantes. Cependant, autant dire qu'il ne vient pas d'une famille qui roule sur l'or, malgré le nombre d'heures de travail incroyables qu'ils font et le peu de repos auxquels ils ont le droit. Ce n'est pas pour autant qu'ils ne lui ont pas donné tout l'amour qu'ils pouvaient avoir en eux, qu'ils n'ont pas essayé de le rendre heureux et de le gâter. En effet, quand normalement, tu ne peux pas avoir d'enfant et que finalement, ce petit miracle arrive, tu le chéris autant que possible. Les premières années furent assez dures, entre jongler avec le boulot et s'occuper de Ren, ses parents étaient complètement sur les rotules et commençaient à faire pas mal d'erreurs. Cela ne serait pas si grave, si ce n'était pas dans un casino dirigé par des hors-la-loi protégé par le gouvernement mondial.Autant dire une joyeuse merde pour utiliser un terme légèrement grossier. Même s'ils essayaient de ne pas le montrer, c'était de plus en plus dur de s'en sortir à cause de leur fatigue, mais le jeune garçon grandit rapidement si l'on peut dire.

Quand il eut l'âge de marcher et de parler un minimum correctement, se fut une renaissance pour ses parents. Beaucoup moins de fatigue, à part celle du boulot, ils avaient plus celle de devoir faire attention aux moindres faits et gestes de leur bambin. Cependant, le jeunot commençait à s'intéresser à ce que faisait ses parents et cela inquiété son paternel plus qu'autre chose. Il n'avait guère envie que son fils face le même travail que lui ou que sa femme, en tout cas, pas dans ce lieu. Il voulait le meilleur pour sa progéniture et cela pouvait complètement se comprendre. Sa femme était du même avis que lui, cependant, c'était compliqué de mettre de l'argent de côté et de prévoir un plan d'échappatoire pour Ren. En effet, même s'ils ne disaient rien, les dirigeant de Nekoma surveillaient bien évidemment leurs employés, ce qu'ils pouvaient faire, dire ou préparer. Dans ce genre de métier, on n'est jamais trop prudent et on ne sait pas qui va vous trahir le premier. Bref, Ren lui, n'avait encore conscience de tout ça, encore jeune et pure, il ne comprenait pas du tout le monde des adultes. Cependant, il avait un grand attrait pour le boulot de sa mère qui l'intéressait au plus au point. Bien que celui de son père l'attirât, mais pour autre chose. En effet, le fait de savoir manipuler les cartes, arriver à faire des tours de magie avec, tout cela le faisait rêver, le faisait rire. La plupart du temps, c'est quand même dans la cuisine qu'il se trouvait où qu'il se cachait pour voir sa mère travailler.

Malheureusement, il faut aussi dire que quand on est jeune, on n'a pas la capacité d'un ninja ou celui d'un assassin. Rester discret et silencieux n'était pas son fort sur le moment. Souvent cachait dans le placard, légèrement entrouvert, il regardait d'un œil ce que préparer sa maman. Quelques fois, il n'arrivait pas à attendre la fin pour s'extasier et se faire repérer par un petit bruit ou le geste de trop. En effet, quand on s'assoie sur une casserole ou un plat en bascule, le moindre mouvement et c'est le drame. Autant vous dire qu'il finissait souvent sur les fesses, derrière sa mère avec de grands yeux, mais lui faisait un petit sourire ou lui disant que ça avait l'air trop bon. Quand on est jeune, on ne sait peut-être pas être discret, mais on sait acheter comme il se doit et on y met les formes. Quand le plan A, ne marche pas, il faut toujours avoir un plan B, c'était l'une des phrases préférées de son père et il s'amusait à l'appliquer à la lettre pour ne pas se faire gronder par sa mère. Souvent de fois c'était une réussite, le reste du temps, autant dire qu'il n'appréciait pas trop être à sa place et aurait aimé être ailleurs. Mais bon, c'est comme tous les enfants quand ils font des bêtises, il faut bien que la punition tombe quelquefois. Cependant, il faut avouer que cela amusait sa mère de l'avoir avec elle pour lui montrer quelques petites recettes et lui transmettre son savoir. C'est ainsi qu'il apprit petit à petit à manier les couteaux et les saveurs, pas au niveau de sa mère pour le moment, mais petit à petit, il y arrivait.

Ce qui fut assez marrant, son père qui n'aimait pas le voir toucher aux cartes ou faire semblant de jouer, changea rapidement d'avis. Peut-être que par jalousie de voir sa femme apprendre des trucs à son fils et y prendre du plaisir alors que lui voyait son boulot comme malsain. A raison certes, mais petit à petit, il prenait Ren avec lui et il apprenait la manipulation des cartes, à faire de petits tours de magie si l'on peut appeler cela ainsi. C'était toujours aussi drôle de voir le visage du jeune homme s'émerveiller à chaque fois que la carte disparait et réapparait de l'autre côté, mais son père était tellement fier quand il réussissait. Il avait limite un emploi du temps, le midi, il jouait et apprenait avec sa mère, l'après-midi, il faisait des tours de magie avec son père et pour le dîner du soir, il repartait dans les jambes de sa maman. Des journées bien remplies, même si ce n'était pas tout le temps et quelques fois, il était obligé de rester à la maison. C'était surtout pour les grands repas, les grandes occasions et l'arriver de personnes importantes. D'ailleurs, l'île n'était plus la même pendant ses périodes, cela voyait aussi bien que l'on pouvait le ressentir dans l'air. D'ailleurs c'était le cas dans ce magnifique début de printemps qui n'allait pas le rester longtemps. Plusieurs équipages de pirates venaient de débarquer et des membres du gouvernement foulait la terre de Nekoma en même temps. Généralement, c'était pour des contrats, mais à chaque fois, c'était électrique.

C'était l'une des premières fois où le jeune Ren était vraiment conscient de ce qui allait vraiment arriver. Des personnes qui allaient fouler du pied cette île neutre. Il restait une semaine avant la grande arrivée et son père était beaucoup moins à la maison. Il se devait de préparer des tours pour le public qui arrivait, mais aussi à s'exercer pour donner les cartes plus rapidement pour les jeux. Sa mère elle aussi était moins souvent là et surtout, il n'avait pas le droit de l'accompagner ou de s'incruster dans les cuisines cette fois. Elle faisait beaucoup de réunion avec les chefs cuisiniers et tout le personnel, pour savoir ce qu'ils allaient proposer comme repas, comme apéro et ainsi de suite. Elle savait déjà que certains n'aimaient pas le poisson et d'autres avaient beaucoup de mal avec certaines viandes. Il fallait s'adapter, mais faire en fonction de tout le monde pour pas qu'il n'y est pas d'accident ou de dérapage. Une fois, un serveur avait servi un poisson à un pirate qui détestait cela et se fut une catastrophe pour toute l'équipe et pour cette pauvre personne. Surtout que maintenant, Eva, sa mère, se battait et travaillait pour quelque chose. Pour que son fils puisse peut-être un jour fuir cet endroit et ne pas vivre dans une cage d'or. C'était ainsi qu'elle voyait les choses, ils étaient libres sans pour autant l'être et le moindre pas de travers étaient bien réprimandés. Cependant, cette fois il ne devrait pas y avoir de faux pas et si tout se passe bien, il n'y aurait aucun problème.

Le fameux jour était enfin arrivé et Ren était enfermé à la maison. Enfin, c'est ce que ses parents s'imaginaient sur le moment. Il y a toujours moyen de se sortir de quelque chose, surtout quand a appris quelques petits tours de passepasse. Il était quand même à la fenêtre de leur appartement, les deux mains sur le verre pour regarder passer les invités de l'île. Certains portaient de longs manteaux blancs et dégageaient une force, une ardeur. D'autres étaient de noirs vêtus, le regard froid, sanguinaire et il pouvait ressentir de mauvaises intentions. Cependant, même dans les personnes qui semblaient représenter la loi et l'ordre, ils donnaient une impression étrange, comme si on ne pouvait pas leur donner notre total confiance. Cela fit un choc et une drôle d'impression au jeune homme qui se faisait toute idée de ce qu'était le gouvernement mondial et les pirates. Pour lui, le Gouvernement mondial était l'ordre, la loi et la paix et la piraterie, une maladie qui terrorisée et blesser le monde. C'était une partie noire, infâme et vil de l'humanité, mais maintenant qu'il voyait les deux camps, l'un à côté de l'autre, il n'en était plus aussi sur. Soupirant un petit instant, il se disait que c'était peut-être qu'un ressenti, que la personne donnait cette image pour ne pas paraitre faible. En tout cas, c'est ce que lui avait enseigné son père, que certains se donnent l'air d'être dur, d'être froid pour ne pas montrer leur peur ou leur faiblesse.

Comme tout enfant de son âge, il n'avait qu'une envie, c'était de descendre dans la rue pour aller voir ces personnes de plus près. La curiosité est un vilain défaut, mais ça a du bon quelques fois. Il trouva donc un moyen de s'échapper de la maison pour mettre les pieds dehors, courant vers le rassemblement qui acclamait les invités. Cela donnait une ambiance festive, un petit grain de magie qui n'allait vraiment pas durer. Ren essaya de se faufiler entre les personnes pour avoir la première place, être au plus près des arrivants. Malheureusement pour lui, il s'entrava dans les jambes d'une jeune femme et s'étala lamentablement sur le sol et devant l'un des membres du gouvernement. Ayant de petites larmes comme tout enfant de son âge, il se releva difficilement et posa son regard frêle et innocent dans celui de l'homme. Il le regarda de haut avant de l'attraper par le col pour lui faire quitter le plancher des vaches et l'amener à sa hauteur. Tremblotant de peur, Ren gigotait pour qu'il le relâche, mais en vain. L'inconnu le regarda froidement avant de lui murmurer de faire attention à ce qu'il faisait et de ne plus remettre les pieds devant lui. Le ton froid figea le jeune garçon qui continua d'écouter les paroles de l'homme de loi. Il eut comme avertissement que la prochaine fois, il se ferait un plaisir de lui montrer quelle correction on donne aux jeunes imbéciles dans son genre. D'un geste vif et puissant, il le renvoya dans la foule comme si c'était une simple brindille, s'écrasant lourdement sur le sol. Ren, les yeux écarquillaient, regardait l'homme avec peur et appréhension. Ce que la ville annonçait comme fête, ne l'était peut-être pas en fin de compte.

Il essaya de sécher ses larmes avec la manche de sa veste avant de s'enfuir de la foule pour ne plus voir ces personnes. Terriblement déçu et surtout, il voyait que ce que lui avait appris son père n'était pas la réalité. Il prit la direction du lieu de travail de sa mère pour aller la rejoindre, même s'il allait se faire fâcher une nouvelle fois, la voir cuisiner et peut-être l'aider pourrait le faire penser à autre chose. Il ne mit pas beaucoup de temps pour arriver au complexe où travaillait sa mère, prenant sa petite entrée cachée comme à chaque fois. Surtout qu'il n'avait pas le droit d'être là. La seule chose qu'il n'avait pas anticipé, c'est qu'avec l'arriver d'invité aussi prestigieux, le complexe avait été nettoyé de fond en comble. Le moindre petit recoin était limite polie pour qu'il brille de mille feux et épater les invités. Du coup, Ren ne fit strictement pas attention à ses appuis et fit une magnifique glissade sur les fesses pour finir en étoile au milieu de la cuisine. Comme arrivait silencieuse, on peut mieux faire. Il garda la tête contre le sol, ne bougeant plus, se disant que sa mère ne l'avait peut-être pas vu ou qu'elle allait l'oublier. Encore une fois, ce ne fut pas du coup le cas. Elle se trouvait devant lui, les bras croisés sous sa poitrine, tapotant du pied sur le sol en attendant qu'il lève la tête. Un mouvement qui se fit rapidement alors qu'il essayait de lui faire un petit sourire pour acheter sa gentillesse et le fait de ne pas se prendre un savon. Ses espoirs furent rapidement réduits à néant dès qu'il croisa son regard. Elle se mit dans une colère noire avant de l'attraper par son pull pour le remettre sur ses pieds. Sa mère plongea son regard dans le sien et eut un long soupire en secouant la tête avant de lui dire que maintenant qu'il était là, il allait l'aider. Un immense sourire se dessina sur son visage.

C'était beaucoup pour lui que sa mère lui demande cela et il allait se faire un plaisir de mettre la main à la pâte. Il allait pouvoir montrer à sa maman qu'il avait bien retenue ce qu'elle lui avait appris et qu'il savait utiliser. Retenir est une bonne chose, mais savoir exécuter ce que l'on a appris est encore mieux. Ren releva ses manches et mit le tablier qu'elle lui tendait avant de suivre ses consignes à la lettre. C'était assez marrant à voir, même si le reste du personnel le taquinaient, ils avaient l'habitude de le voir ici. Il était devenu un peu comme le petit frère pour beaucoup de personnes, ce qui donnait un petit côté touchant et mignon à certaines scènes. Une serveuse passait et s'amusait à lui enfoncer une toque de chef sur la tête, un commis de cuisine lui remontait le tablier sur la tête, c'était de petites choses pas méchantes, mais qui remettait du baume au cœur. Le rush arrivait petit à petit et le moment de la rigolade était bel et bien derrière. Certains jouaient leurs carrières et d'autres, leur vie. Une mauvaise critique ou un faux pas et ça pouvait finir très mal, surtout avec autant de tension dans la salle. A chaque fois que la porte des serveurs s'ouvrait, ils pouvaient le ressentir dans la cuisine et c'était à glacer le sang. Le plus dur était de se dire qu'il y en avait pour une semaine entière. Cela peut paraitre très court, mais sans tension continu, c'est une éternité qui allait se dérouler.

La première journée ainsi que soirée, c'était plutôt bien déroulée. Il n'y avait eu aucun accrochage, les commandes étaient parties parfaitement et les plats n'avaient reçu aucune critique. Cette semaine électrique commençait plutôt bien Nekoma. Cependant, le couple Nakata retrouva leur enfant dans position assez excentrique et endormis sur un sac de légume. Autant dire que la scène était assez cocasse, mais la journée fut longue et dure pour un enfant de son âge. Ce moment qu'il ne se rappellera pas, mais son père l'a gentiment pris sur son dos et l'a porté jusqu'à la maison. Le déposant doucement dans son lit avant de rabattre sa couverture sur lui et d'aller tomber comme une masse sur son matelas accompagné de sa douce et tendre. Le lendemain fut la même bataille pour le couple, distribuer les cartes et émerveiller la foule pour son père, faire sortir rapidement de bons plats pour sa mère. Une longue journée qui fut cette fois sans le jeune Ren, pas qu'il fut enfermé, parce que cela ne servait à rien, c'était juste de la fatigue. Il n'avait pas le corps et la résistance d'un adulte pour faire ce genre de choses, mais un jour viendra où il le ferait également. La semaine passa difficilement et arriva le dernier jour de ce grand sommet. Apparemment, de ce que le jeune homme avait pu comprendre, aucun accord avait été trouvé entre les deux parties. Ce qui était assez rare d'après les dire de son père. Le bon côté de la chose, il restait encore une journée. Enfin, Ren avait repris de la force et prit le chemin du lieu de travail de sa mère pour lui apporter son aide une nouvelle fois. Fier de lui pour ce qu'il avait fait au début, il ne voyait pas pourquoi il ne pourrait pas refaire la même chose.

Arrivant sur les lieux, il fit une nouvelle fois son petit rituel et se retrouva dans la cuisine, mais pour une fois, sur ses jambes. C'était une grande première et il s'attendait limite à des applaudissements, mais tout ce qu'il eut droit, c'est un soupire et sa mère lui balançant le tablier en rigolant. Il faisait partie de l'équipe maintenant et il en était fier, même si c'était plus comme un remplaçant qu'autre chose. Commençant à suivre les consignes de sa mère, il se mit donc au boulot. Cependant, une chose inattendue se fit entendre. Un coup de feu retenti dans la salle de réception, ce qui laissa les cuisines dans un silence religieux. Tout le monde se tourna pour regarder la porte des serveurs, n'osant pas bouger. Cela était stressant au plus haut point, puis un nouveau coup de feu se fit entendre dans la salle, puis des cris. Ce n'était vraiment pas bon signe et il ne pouvait pas arriver pire chose que ça. Par reflex, sa mère se retourna et poussa Ren dans le placard à casserole, posant un genou à terre pour le regarder. Elle lui caressa la joue et lui donna l'ordre de ne pas bouger d'ici, de se mettre derrière toutes les casseroles et cette fois, ne pas faire de bruit. Elle viendrait le chercher quand tout sera fini, mais pour le moment, il devait rester là et surtout, ne pas bouger. Des larmes coulaient sur les joues du jeune homme, de la peur, de l'appréhension, c'était la première fois qu'il faisait face à un danger aussi important. Il avait également peur pour sa mère qui l'enfermait dans le placard pour le protéger, ce n'était peut-être pas la bonne réaction, mais fuir serait trop dangereux. Ils feraient une cible facile à toucher si les pirates étaient devenus fous. Il n'arrêtait pas de trembler, attrapant une poêle pour la mettre devant lui comme protection. Certes cela n'allait pas faire beaucoup d'effet, mais par reflex, on fait souvent des choix stupides.

Il entendait des cris, des coups de feu, des combats et il ne voyait strictement rien. C'était encore plus angoissant. Pour une fois, il écoutait sa maman a la lettre, même s'il était complètement perdu et déboussoler. Commençant à respirer rapidement, il avait même la tête qui se mettait à tourner. Le jeune homme ne comprenait plus du tout ce qu'il se passait, ce qu'il lui arrivait. Il entendit juste quelques mots, le gouvernement qui demandait d'arrêter les tirs, de passer les menottes aux dernières personnes en vies. Il réussit à entendre la voix de sa mère qui se débattait, qui l'appelait, mais le jeune homme tomba dans les pommes sous le stress et la peur. En même temps, comment pourrait réagir un enfant de sept ans face à une situation pareille. Beaucoup trop d'émotion qu'il n'avait pas réussi à tout gérer à se calmer, en même temps, compliquer dans un moment comme celui-ci. Il se réveilla quelques heures plus tard, encore un peu déboussolé et ayant du mal à prendre appuis sur ses bras. Ren se redressa un peu trop rapidement et se tapa la tête contre le haut du meuble, se rappelant où il était et ce qu'il faisait là. Le premier mot qu'il poussa fut « Maman !! » et il poussa de toutes ses forces les portes du placard pour pouvoir sortir. Il s'y reprit à plusieurs fois avant de réussir à l'ouvrir, quelque chose bloquant les portes métalliques du placard. Cependant, son visage se décomposa quand il découvrit ce que c'était. Le cadavre d'un des serveurs qui étaient appuyés contre. Devenant blanc comme un linge, il regarda autour de lui et cela ressemblait à un film d'horreur. C'était un carnage sans nom, il y avait des corps partout, du sang recouvrait toute la cuisine et avait même giclé sur les murs ainsi que le plafond.

Ren avait du mal à respirer, il posa ses petites mains sur ses genoux essayant de se calmer pour reprendre son souffle. Une boucherie pareille était vraiment incroyable et c'était hallucinant de se dire que c'était des hommes qui avaient fait cela. Avançant doucement, enjambant des corps mutilés pour arriver dans la salle de réception. Il resta une nouvelle fois figé, regardant au loin, cherchant ses parents même. Les larmes aux yeux, sa première idée était qu'ils étaient tous les deux morts et caché quelques parts dans les cadavres. Tournant doucement la tête, il vit un corps mutilé, la trachée tranchée, un bras coupé, éviscéré même et il ne put pas se retenir. Tournant rapidement la tête sur le côté et se penchant pour vomir le peu qu'il avait dans l'estomac. C'était trop pour un enfant de son âge, il en transpirait même tellement son niveau de stress était élevé. Dans ce silence pesant, il entendit quand même une légère toux et se précipita vers l'endroit. Une personne était encore vivante et il pouvait peut-être faire quelque chose, appeler quelqu'un pour l'aider. Il courut aussi vite que possible pour arriver près de la jeune femme qui était sur le sol, la tête contre le pilier de la salle de réception. Sa tenue de serveuse déchirée, plusieurs poignards plantés dans le ventre, un bras et un sein. Elle eut un petit sourire en voyant Ren qui se mit à genoux à côté d'elle, ne pouvant retenir ses larmes plus longtemps. Elle passa doucement sa main dans ses cheveux pour le réconforter et lui murmura que sa mère était encore vivante, mais aux mains du gouvernement. Elle toussota du sang et prit une petite respiration. Son visage se crispa, mais elle essayait d'afficher un sourire avant de lui dire de fuir ce lieu maudit. Malheureusement, elle rendit son dernier souffle en lui donnant ce message.

Le jeune homme explosa en larme, tenant la main de la serveuse qui le taquinait quand il venait aider sa mère. Quasiment toutes les personnes qui étaient étendus raide mort sur le sol, il les connaissait et jouer quelquefois avec eux. Ils avaient passé du temps avec lui, prenant le risque de se faire réprimander, juste pour jouer un peu avec le jeune homme. Criant de toutes ses forces sous la tristesse, la peur, la haine et le désespoirs qui le submergeaient. Il se releva doucement et marcha comme un zombi dans la salle pour enfin trouver le corps de son père. Il était étalé sur le sol, un paquet de carte dans la main et une grande flaque de sang sous lui. Ren se laissa tomber sur le corps inerte de son père et se blottit une dernière fois contre. Fermant les yeux et respirant doucement alors que ses larmes coulaient à flot. C'était impossible dans son esprit d'enfant que des êtres humains arrivent à un tel carnage. Il se releva quelques minutes plus tard, ses affaires étaient couvertes de sang, mais il n'y faisait aucunement attention. Les yeux dans le vide, il passa un long moment à regarder le carnage et ne voyait strictement aucune personne du gouvernement à terre. Il n'y avait que des civils et des pirates, un coup monté ? Il n'en savait rien, à part qu'un grand changement dans sa vie venait d'être effectué à son insu. Maintenant, il était tout seul, il allait devoir réfléchir et agir comme un adulte alors qu'il avait moins de 10 ans ainsi que fuir de Nekoma.

Ren se mit une violente gifle, celle-ci se fit entendre dans toute la salle et il finit par crier aussi fort qu'il pouvait. Il fallait évacuer, faire le vide et prendre une décision rapidement. Malicia, la serveuse, il avait dit de partir de cette île et sa mère était aux mains du gouvernement. Il ne savait pas pourquoi elle, mais au moins, elle était en vie et c'était le principal. Il se mit à courir en direction de chez lui et tout le long du trajet, il pouvait apercevoir des traces de combat. Des personnes blessées, des maisons en ruines, des feux à certains endroits. Même sa maison avait été touchée, tout un côté de la façade était partie en lambeau. Malgré le fait que ce soit dangereux, il prit dans quand même le risque de rentrer à l'intérieur et de partir chercher une valise. Il attrapa tous les vêtements qu'il pouvait trouver, de la nourriture et prit les jeux de cartes de son père. Fermant la valise, il la tira difficilement hors de sa demeure et il partit vers l'est de l'île. Il savait que là-bas, il y avait une petite barque avec laquelle il pourrait prendre le large. Ce n'était pas le grand luxe, mais au-moins c'était un bon début. Le long du chemin, il réfléchissait à comment il allait pouvoir s'en sortir, il partait à l'aventure sans même y avoir réfléchi, sans même prendre conscience de ce qu'il allait se passer. Mais il n'avait pas le choix, il ne pouvait pas rester ici, surtout avec ce drame. Bien qu'il serait étouffé et que le monde entier n'entendrait pas parler du carnage de Nekoma. Il arriva enfin devant son embarquement de fortune. Soulevant la valise pour la jeter dedans, détacher la barque et la pousser à l'eau avant de sauter dedans. Son voyage commençait et la route allait être très longue.

Les premiers jours en mer furent les plus galères, lui qui n'avait jamais navigué, c'était assez compliqué de penser à tout. Il avait une petite voile qu'il laissait ouvert et à l'aide du cordage, il la dirigeait à droite et à gauche pour prendre le vent. Cependant, le plus dur était de se repérer sur la carte, il savait à peu près où il était, mais il n'en était vraiment pas sûr. Encore, ça c'était quand il y avait un magnifique soleil, quand il s'était la pluie, le vent, la tempête, c'était complètement autre chose. C'est ce qui lui arriva une semaine après son départ et une fois cette petite tempête passée, il essaya de retrouver où il se trouvait sur la carte. Autant dire que là où il pointait sur la carte, ce n'était pas l'endroit où il se trouvait. Pour lui, il devrait être proche d'une île et quand il levait la tête, il ne voyait strictement aucune île. Il écarquilla les yeux et se leva au milieu de sa petite embarcation, cela allait compliquer la tâche là. Il lâcha un long soupire et attrapa les rames pour continuer sa route. Il n'y avait plus de vent, plus de pluie et surtout pas de terre aux alentours. Cela promettait un long moment de solitude et de stress. Il passa de longs jours à dériver, ne sachant plus où il allait, se demandant même s'il ne tournait pas en rond à des moments. Il commençait même à se demander s'il n'allait pas devenir fou. La nourriture commençait à lui manquer et ce n'était pas avec un bout de pain accroché à un fil qu'il arrivait à attraper du poisson. Sa situation commençait à être critique et pourtant, cela ne faisait qu'un peu plus de deux semaines qu'il avait pris la mer. Ren avait de moins en moins de force pour ramer et encore plus pour tirer ou retenir la voile quand il y avait du vent.

Une semaine de plus s'écoula et la barque du jeune homme vint taper la coque d'un plus gros navire. Il n'avait pas du tout fait attention, en même temps, il était couché au milieu de la barque, regardant le ciel en se demandant s'il allait pleuvoir pour qu'il puisse avoir un peu d'eau. Le manque de nourriture et d'eau commençait à être beaucoup trop présent et il se demandait si ça n'allait pas être la fin. Quand il entendit le bruit, il releva doucement la tête et quand il vit l'immensité du navire, il écarquilla les yeux. Pour lui, il venait de toucher le gros lot, des personnes allaient peut-être pouvoir le recueillir et l'amener sur une île. Il s'empressa de se redresser, la tête lui tournant un peu, mais ce n'était qu'un détaille. Il attrapa une corde et fit un nœud avant de la lancer vers l'un des canons pour l'attraper. Il s'y reprit à deux fois avant d'y arriver et de mettre ses dernières forces pour monter sur le pont du bâtiment. C'était intense et très éprouvant pour quelqu'un qui meurt de faim, mais il n'avait pas le choix, c'était soit ça, soit mourir. Tirant de toutes ses forces sur ses petits bras, il arriva quand même sur le navire, trébuchant et se retrouvant sur le sol face à une personne. Il écarquilla les yeux et eu un grand sourire et avant même que l'homme ne puisse dire quelques choses, Ren passa à l'attaque. Il se jeta sur la jambe de l'inconnu, criant « Manger ! » avant de mordre avec toute sa force dans la jambe de l'inconnu qui se mit à crier. En effet, il se pouvait que la solitude, le manque de nourriture faisait qu'il avait quelques hallucinations. Pour lui, il venait de voir une poule géant, ce qui n'était pas du tout le cas. Ren venait de mordre la jambe d'un capitaine du navire qu'il essayait de se débarrasser du petit prédateur. Il l'attrapa par le t-shirt pour le soulever et l'amener à sa hauteur alors que le jeune homme se débattait.

L'homme n'en croyait pas ses yeux et mit une violente gifle au jeune garçon pour lui faire reprendre ses idées. Sous le choc, Ren secoua la tête, une poule venait vraiment de lui donner un coup d'aile. C'était incroyable. Puis quand il ramena sa tête en direction de l'homme, il écarquilla les yeux en voyant le pirate. Ce n'était vraiment pas bon signe et le premier reflex fut de vouloir frapper l'inconnu qui recula la tête en rigolant. Malgré les longues semaines sans nourriture, il était encore vivace et cela plaisait au pirate. Toujours en le tenant par le dos, il le trimballait comme si c'était un sac et lui disait de se calmer alors que Ren criait aussi fort que possible. En même temps, c'était compréhensible, il était seul, c'était un enfant et il tombait sur des pirates. Comme être calme et relax dans une situation pareille ? L'homme lui cria dessus en lui disant qu'il ne tuait pas les enfants et que s'il ne calmait pas, il ne mangerait pas. Autant dire que quand il entendit manger, le jeune homme arrêta instantanément de crier et de se débattre. Il allait vraiment lui donner à manger ? Ce n'était pas une blague ? Il eut la réponse quelques minutes plus tard quand ils arrivèrent dans la salle de repas. L'inconnu se déposa sur une chaise et lui lança un plat de pâte avec du poisson avant de s'asseoir en face de lui en lui disant qu'il pouvait se servir. Le jeune garçon attendit quelques secondes, regardant dans tous les sens et ne comprenant pas vraiment pourquoi il faisait ça. Il décida finalement de prendre une fourchette et de prendre une première bouchée. Ce n'était pas excellent, mais que cela lui faisait du bien. On pouvait voir des larmes coulaient de ses yeux tellement ça lui faisait du bien de manger.

L'homme le regarda avec beaucoup d'insistance avant d'afficher un immense sourire. Il posa les avants-bras sur la table et se présenta. Il s'appelait Takori et il était le capitaine des Faucheurs. Ren ne savait pas comment prendre le nom de l'équipage, s'il devait être impressionné ou pas. Bref, il regardait l'homme parlait et celui-ci lui expliqua que pour l'avoir sauvé, il lui était redevable. C'est à partir de là, que le jeune homme se disait que ce n'était peut-être pas la meilleure idée qu'il est eu. Monter comme ça et commencer à manger, sans même se demander s'il y avait des conditions, il le regrettait un peu tout d'un coup. Le pirate lui expliqua que son équipage marchait beaucoup par contrat, comme des hors-la-loi et qu'il allait l'entrainer pour réaliser des missions pour lui. Il avait un large sourire sur le visage et ce n'était pas vraiment bon signe pour le jeune garçon. Il s'était un peu figé avec sa fourchette, la regardant, mais maintenant qu'il avait commencé à manger, autant finir. Piégé pour piéger, autant en profiter au maximum. Cependant, il allait devoir subir un entrainement, apprendre à se battre, s'infiltrer, résister à la douleur, tout ça n'annonçait rien de bon. Il finit quand même son repas, prenant même un dessert et une boisson chaude pour digérer tout cela. Se permettant même de lâcher un petit rot, signe que son ventre était bien rempli. Même s'il allait le payer, ne pas manger pendant des semaines et se goinfrer une fois que l'on peut, son estomac n'allait pas vraiment apprécier. Ce qui ne mit pas longtemps à se manifester, le soleil s'étant couché, Ren s'endormit rapidement, mais se réveilla tout aussi vite avec d'horrible crampe d'estomac. Tout à un prix comme on dit.

Pendant des semaines, des mois même, le jeune homme subit un rigoureux entrainement. Commençant tôt le matin et apprenant dans un premier temps à se battre au corps à corps contre les pirates du navire. Malheureusement pour lui, ils ne prenaient pas de pincette et frapper pour frapper, ce qui lui valut de nombreuses blessures, bleus et même des fois, des os cassés. Il avait peut-être pris le mot entrainement un peu trop à la légère. Surtout qu'il essayait de faire attention à ses bras et ses mains pour continuer à faire la nourriture. Pas que leur cuisinier était mauvais, mais c'était quand même le cas. L'équipage avait pris goût à ce qu'il leur préparait ce qui faisait que ses journées étaient très longues et dures. Entraînement, repas du midi, entrainement jusqu'au repas du soir puis préparer le dîner. Autant dire qu'une fois dans sa couchette, il n'avait pas besoin de compter les moutons ou les étoiles pour s'endormir. Au fil des mois, il arriva à battre les membres de l'équipage qui étaient de plus en plus surpris de sa progression. Ren avait stagné un long moment, il avait pris des roustes d'un autre monde, finissant dans des états pitoyables au début, mais ce n'était plus le cas. Maintenant, il se défendait plutôt bien et battait les trois quarts des membres de l'équipage. Cependant, il avait encore pas mal de progrès à faire et il allait rapidement le comprendre. Le bras droit du capitaine, Akichi se porta volontaire pour l'entrainement de l'après-midi, mais le sourire qu'il avait sur le visage était malsain à souhait. Ren le regardait avec méfiance, cela n'annonçait vraiment rien de bon.


Dernière édition par Ren Nakata le Lun 14 Jan - 21:07, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t2172-le-cuistot-fou-ren-nakata#11456

Ren Nakata


☠ Messages : 11
☠ Âge du Personnage : 23 ans
☠ Berrys (x1000) : 2860
☠ Localisation RP : South Blue
☠ Fruit du Démon : Mera Mera no Mi
☠ XP Dorikis : 2057
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999


MessageSujet: Re: Le cuistôt fou, Ren Nakata   Lun 14 Jan - 1:28


Profitant du repas du midi pour manger léger et se concentrer. C'était la première fois qu'il allait affronter cette personne. Autant les autres membres de l'équipage se battait comme des chiens fous, autant là, ça n'allait pas être la même chose. Il fut encore remercié pour le délicieux repas et l'heure de l'entrainement sonna. Se présentant sur le pont face à Akichi qui était assis en plein milieu, les yeux fermés et les bras croisés. Ren se mit en position, observant attentivement l'homme qui était d'un calme incroyable. Il attendit quelques minutes et se jeta sur son adversaire, s'arrêtant à quelques centimètres pour lui décocher un violent coup de pied qui fut contré en un instant. Ecarquillant les yeux, il ne fit pas du tout attention au poing de l'homme qui frappa violemment son ventre. Ce coup l'envoya directement contre la rambarde, lâchant un immense crie de douleur avant de tomber à genou sur le sol. Le second eut un immense rire alors qu'il se relevait doucement, se faisant craquer la nuque alors qu'il s'approchait doucement. Le jeune homme essayait de reprendre son souffle, crachant même un peu de sang sur le sol avant de se prendre un coup de pied au niveau des côtes qui le décolla du sol. Tout le monde criait à Akichi d'y allait plus doucement, sauf le capitaine. L'homme se mit à rire avant de poser son pied sur le visage de Ren, l'écrasant un peu plus contre le bois du pont. D'une voix terrifiante, il s'adressa à sa victime en lui disant qu'il n'était pas ici pour lui faire de cadeau, qu'il était là pour devenir un homme et que s'il n'avait pas soif de sang, jamais il ne s'en sortirait. Il releva doucement son pied avant de l'écraser de nouveau sur son visage, faisant crier une nouvelle fois le jeune homme qui essayait de se débattre. Rigolant, il fit glisser son pied sous le corps de Ren pour d'une impulsion, l'envoyer assez haut dans les airs pour lui mettre un nouveau coup de poing dévastateur.

Le jeune homme gagna un nouveau vol jusqu'au mat du navire avant de goûter le sol pour la troisième fois. Akichi portait des coups rapides, mais avec une grande intensité et il n'avait pas besoin de se forcer. Ren s'en voulait d'être si faible, même s'il n'avait pas le corps d'un adulte, il devrai quand même pouvoir résister un peu plus avec son corps d'adolescent. Il senti quand même le second arrivait et il se redressa aussi bien que mal et pu voir le coup de pied arriver cette fois. Il réussit à l'esquiver de peu en se baissant, ce qui surprit l'homme et moment de vouloir contre-attaquer, il fut stoppé. Akichi avait réussi à couper son élan pour se remettre dans une position plus favorable et écrasa Ren contre le mat. Il cracha de nouveau un peu de sang, les yeux dans le vague, ce qui faisait rire le second. Il le félicita quand même pour la surprise, mais lui dit qu'il lui fallait une motivation pour se battre, une envie et surtout, vouloir tuer son adversaire. C'est la dernière chose que le jeune homme entendit avant de perdre conscience et laisser tomber sa tête sur le bras de l'homme. Il savait pertinemment que si c'était un vrai combat, il serait certainement mort ou aurait fini en prison. Il avait compris que la route était encore longue pour lui, il avait fait des progrès depuis qu'il était monté sur ce navire, cependant, pas assez. Il avait été totalement balayé comme une petite fleur par la tempête du second du capitaine. C'est que dans la soirée qu'il reprit connaissance, des douleurs incroyables dans tout le corps, des marques à faire pâlir n'importe qui. Cependant, c'était le métier qui rentre si l'on peut dire ainsi.

Il mit un certain temps à se lever avant d'aller dans la salle à manger. Le jeune homme avait besoin de reprendre de l'énergie, de se remplir le ventre, même s'il était bien blessé. Il avait pu voir que même inconscient, le médecin de l'équipage c'était occupé de lui. Ren ressemblait plus à une momie qu'autre chose et tout l'équipage attendit un certain temps avant de se moquer un peu de lui, de le taquiner. Il ne pouvait qu'en rire, même si cela lui faisait quand même mal. Cependant, quand il croisait la route d'Akichi, on pouvait voir aucune amertume dans son regard, ce qui étonné l'homme. Cependant, le jeune garçon se demandait comment il allait pouvoir battre cette force brute, cela n'allait pas être une partie de plaisir. Les entraînements reprirent et se fut un peu plus diversifier cette fois. Il y avait du renforcement physique, mais aussi de petits jeux à base d'infiltration. Il devait arriver à voler des objets dans différente cabine sans se faire repérer ou entendre. C'était assez marrant à faire, bien qu'au début, il n'y arrivait pas particulièrement bien, il s'améliora beaucoup plus vite qu'en combat. Ren arriva même à voler la jambe de bois du navigateur, ce qui était un exploit même s'il se fit remonter les bretelles l'homme lui-même. Cela fit rire le capitaine par contre, c'était quelque chose d'osé qu'il avait réussi à merveille. Bon, par contre le mauvais côté de cet emprunt, fut qu'il prit le retour de bâton. En effet, quand le navigateur reprit sa jambe de bois, il se fit un plaisir de lui mettre un bon coup sur la tête pour lui remettre les idées en place. Une chose qui eut un léger petit effet, mais rien de méchant. Au pire des cas, il eut une petite bosse qui lui faisait mal quand il se couchait pour dormir, mais rien de bien méchant.

Les années passèrent, les haltes sur les îles également ainsi que les missions que son capitaine lui confiait. Des fois, c'était des broutilles, faire les courses pour le navire, d'autres fois, c'était récupérer des informations. Il n'avait pas encore de mission très difficile, juste de l'infiltration et surtout, ne pas faire de combat. Ren avait encore en tête la défaite contre Akichi qu'il allait se faire un plaisir de défier de nouveau. Toutes ses années, il s'était quand même bien améliorer en combat, même s'il essayait d'en montrer le moins possible. Cependant, avant d'arriver sur la prochaine île, il demanda à son capitaine de pouvoir affronter de nouveau son bras droit. Il comptait bien prendre sa revanche et il était sûr de lui. C'est avec un grand sourire et une joie non dissimuler que Takori accepta cette rencontre au sommet si l'on peut dire. Demandant à tout le monde de se mettre sur le pont pour le rond deux. Son adversaire n'était pas assis cette fois au milieu du navire, mais appuyé le dos contre le mat, les yeux fermés et attendant comme il avait fait la première fois. Ren se mit en position, attendant quelques secondes avant de foncer vers son ennemi et comme pour la première fois, il décocha un violent coup de pied. On put voir le sourire sur le visage d'Akichi qui lui disait qu'il n'avait rien apprit depuis tout ce temps. Le seul problème, c'est qu'il s'était peut-être un peu trop avancé sur sa phrase. Le jeune homme utilisa beaucoup de force pour arrêter son coup de pied avant de le lancer en arrière tout en se tournant et se baissant. De son talon, il vient frottement taper la malléole droite de l'homme qui se retrouva au sol en l'espace de quelques secondes. Ren se redressa et fit quelques pas en arrière avec un petit rictus de victoire. Ce n'était pas grand-chose, mais pour un début, on ne pouvait pas rêver mieux.

L’homme écarquilla les yeux et vu rapidement rouge. Se faire ridiculiser par un gamin de quatorze-ans, il en était hors de question pour lui. Se relevant rapidement, il fonça sur Ren pour le frapper au visage. Il esquiva avec un petit sourire avant de prendre un violent coup dans le ventre qui le plia en deux ainsi qu’un coup de genou qui remonta directement dans son visage. Il décolla un peu du sol, la tête en arrière, mais comparé à la dernière fois, il ne tomba pas sur le pont. Saignant du nez, il redressa la tête avec un immense sourire et se jeta sur Akichi, lançant des coups de poings au niveau de son visage avant de lui mettre un violent coup de pied dans le genou. Cela le déstabilisa et lui donna l’opportunité de lui assener un coup dans le menton et un coup de pied retourné au niveau du plexus. Ren venait de prendre un petit avantage, mais le second du capitaine était quand même résistant. Le jeune homme s’amusa à sautiller avant de s’élancer vers l’homme, lançant une rafale de coup en tout genre. On aurait dit un petit démon et son adversaire ne pouvait que défendre. Puis, pour couper à cette pluie de coup, Akichi voulu charger en avant pour utiliser sa force brute. Malheureusement pour lui, Ren s’écarta rapidement avant arma un terrible coup de pied qui toucha de nouveau l’homme en plein genou. Il tomba pour la deuxième fois lourdement sur le sol, mais il n’aurait pas l’occasion de se relever. Ren accéléra d’un coup pour se retrouver à hauteur du visage de son adversaire, lui criant que la soif de sang il l’avait trouvé et qu’il allait faire couler le sien. Son coup de pied parti pour frapper au niveau de l’arcade sourcilière de l’homme qu’il brisa et le sonner. Comme il lui avait dit, du sang gicla sur le pont du navire et le jeune homme prit un air plus féroce, plus fou. Il avait le regard d’un prédateur qui avait soif de sang, se retournant pour faire face à sa victime qui tenait à peine à quatre pattes, il joignit ses mains et les leva au-dessus de sa tête avant de lui dire qu’il était l’heure de se dire bonne nuit. Semblable à la lame d’une guillotine, Ren fit descendre ses mains au niveau de l’arrière du crâne d’Akichi. Cependant, il fut stoppé par la voix de son capitaine juste avant le moment fatidique.

Ren s'arrêta net et regarda Takori alors que l'homme s'écroula sur le sol complètement inconscient. Il fut donc déclaré vainqueur. C'était une bonne chose, la preuve qu'il avait fait des progrès, mais il n'eut pas la chance de lui rendre au centuple ce qu'il avait subi. Il eut un petit soupire alors qu'il se redressa, s'inclinant devant son capitaine avant de lui tourner le dos. Cependant, au moment où il lui tourna le dos, un bruit sourd se fit entendre. Cela ressemblait à un boulet de canon et l'espace de quelques secondes, le bateau fut lourdement percuté. Ce choc remua tout le beau monde qui se trouvait sur le pont. Le jeune homme leva la tête pour voir pourquoi la vigie ne leur avait rien dit et il comprit rapidement le pourquoi du comment. Il n'avait strictement personne sur le mat, du coup, strictement personne pour donner l'alerte. Ils étaient en train de se faire attaquer et il leur manquait un individu pour se défendre. Ce n'était pas n'importe qui non plus et ils allaient devoir faire avec. Malheureusement, le temps que le navire tourne et que les artilleurs arment leur canon, le bateau attaquant était déjà près d'eux et lançait les grappins pour les aborder. Ren allait pouvoir montrer tous ses progrès et cette fois, faire couler le sang. Il mit ses mains dans ses poches et sortit des cartes de poker métallisées et affichait un grand sourire carnassier. Il en bloqua trois entre ses doigts de la main droite et fit la même chose à la gauche avant de se lancer à l'attaque. Il esquiva certains coups, en prit beaucoup d'autres, mais en donna autant plus. Cependant, avec ses cartes, quand il touchait, il découpait la chair de la personne, laissant échapper des jets de sang incroyable.

De chaque côté, les hommes tombaient les uns après les autres, c'était un vrai carnage et même des coups de canon furent tirer à bout portant. Il vit l'un de ses comparses se prendre un boulet de canon qui lui broya tous les os et l'envoya dans l'océan. La personne qui faisait la cuisine avec lui se faire trancher la tête et des coups de feu également. Il décida d'avancer pour rejoindre son capitaine et glissa sur une flaque de sang au même moment ou une balle partie. Autant dire qu'il eut une sacrée chance sur le moment. Il se retourna et envoyé une carte directement dans la traché de l'homme avant de reprendre son chemin. Ren se débattait et frappait dans tous les sens pour se frayer un petit passage. Plantant des cartes dans ses adversaires, il arriva enfin devant son capitaine qui se faisait embrocher et planter son adversaire en même temps. Les deux capitaines se tuaient sur le moment et le jeune homme ne put pas s'empêcher de crier avant de se précipiter près de Takori. L'homme avait un petit sourire alors que ce liquide rouge coulait de sa bouche, caressant le visage du jeune en lui demandant de vivre. Il toussa à quelques reprises et lui demanda de promettre d'arriver à son but, de se trouver des personnes sur qui compter et pour qui il comptera. Les larmes furent fortes une nouvelle fois et il lui fit la promesse. Il cria une nouvelle fois, cependant, il ne devait pas rester sans bouger, il faisait une proie facile. Le temps qu'il réfléchisse à cela, un homme de l'équipage adversaire s'attaqua à lui. Il lui donna un violent coup de pied au niveau de la tête, faisant juste pencher la tête de Ren sur le côté.

Le jeune homme de Nekoma lui attrapa la cheville, manipulant l'une de ses cartes et lui planta au niveau de la cuisse, touchant l'un des nerfs. Retirant la carte et se tourna pour lui lacérer l'autre jambe le faisant tomber sur le sol. Se redressant, il attrapa une autre carte dans sa main libre, croisant ses bras et les lançant de chaque côté pour lui trancher la tête. Il resta quelques secondes figées après son assassinat, prenant une grande respiration avant de se redresser et sortir sur le pont du navire. Regardant dans tous les sens, tous ses camarades étaient au sol, surement mort et il ne restait qu'une poignée de l'équipage ennemis. Il eut un petit soupire, leur annonçant que leur capitaine était mort et que se battre ne servirait strictement à rien. Il attrapa son jeu de carte, le mélangea devant eux et sortit de carte qu'il regarde et eut un petit rire. Il les tourna vers eux pour leur montrer deux as et afficha un petit rictus leur faisant comprendre qu'ils avaient perdu. Apparemment cela ne leur plut pas vraiment. Il lança certaines cartes pour stopper quelques assaillants avant de finir le combat avec les autres. Certes, il se fit blesser à de nombreux endroits, mais il fut le dernier à rester debout. Il respirait quand même fort avant de se laisser tomber en arrière, se couchant sur quelques cadavres en lançant un petit brin d'humour. Il était complètement exténué et le seul rescapé de ce combat. Il regarda le magnifique ciel bleu, essayant de reprendre des forces tout en se demandant ce qu'il allait faire maintenant. Il n'avait plus d'équipage, plus de personnes à suivre et son voyage reprenait une tournure des plus complexes. Serrant un peu les dents sous quelques coupures qui lui faisaient un mal de chien, il voyait que le chemin de son entrainement était encore long. Cependant, ce n'était pas le moment de s'apitoyer sur son sort, tout le monde était mort sauf lui quand même.

Il resta ainsi quelques minutes, voir même une petite heure avant de prendre sa décision. Il allait prendre la barque, de toute façon, il n'avait pas vraiment le choix. Il ne pouvait diriger un navire à lui tout seul. C'était complètement impossible, beaucoup trop gros, gérer les voiles, le gouvernail et tout cela. Bref, il mit la petite coque de bois à l'eau et fit un long chemin avec la poudre à canon. Normalement, ça lui laisserait le temps de s'éloigner suffisamment de son ancien bateau avant la grosse explosion. Il passa à côté de son capitaine et lui tapa dans la main en lui disant qu'il allait respecter sa promesse. Il alluma une allumette et mit le feu aux poudres avant de sauter dans la barque et d'utiliser ses dernières énergies pour s'éloigner aussi rapidement que possible. Son petit parcours lui avait fourni cinq minutes, voir un peu plus et se fut une énorme explosion qui retenti. Faisant un dernier signe de la main au navire en guise d'adieu, c'était une page qui se tournait et une autre qui commençait. Il espérait juste que la prochaine soit meilleure que celle qu'il venait d'écrire. Ren passa de long jour à naviguer, de très longues semaines encore une fois. Son calvaire recommençait et son sac de provision était de nouveau vide. Tout ce qu'il lui restait, c'était le denden mushi qu'il avait embarqué au cas où. Cependant, il se demandait s'il aurait l'occasion de s'en servir. S'il ne trouvait pas d'île pour le sauver une nouvelle fois, la pêche étant vraiment pas excellente, ce petit objet ne lui servirait à rien.

Par chance, son malheur allait bientôt finir. Il n'avait strictement plus de force, n'avait pas mangé depuis deux bonnes semaines, mais ce n'était qu'une allusion. Il voyait bien une île en face. Prenant le peu de courage et de force qu'il lui restait, Ren attrapa les rames et se mit à ramer pour sa survie. Au bout de quelques minutes, il en pouvait déjà plus, mais c'était le mental qui prenait le dessus sur sa condition physique. Il arriva finalement sur l'île, tombant sur le sol, se relevant doucement avant de marcher vers le centre de la ville. Le jeune homme ne réfléchissait pas du tout, il suivait juste son odorat. Ouvrant les portes d'un restaurant, poussant un client et attrapant son assiette pour la manger. Il n'en pouvait plus et le bonheur de manger. C'était tellement bon, il se sentait revivre alors que le client hurlait et se relevait. Il s'avança de Ren en le menaçant et le jeune homme ne chercha pas plus loin. Il l'attrapa par le col de son t-shirt et le ramena violemment sa tête contre la table pour l'assommer. Il n'avait pas la force de discuter avec lui où il expliquait sa situation, son geste était beaucoup plus rapide et surtout, que c'était bon d'exploser une personne sans raison. Il mit du temps, mais fini quand même la totalité de son plat en affichant un immense sourire. Que cela faisait du bien de manger et de boire de l'eau. Il se releva doucement et regarda l'homme, puis le serveur en lui disant que la note était pour ce monsieur. Un bon petit repas à l'œil, c'était toujours sympathique. Il allait pouvoir se poser un peu sur cette île pour récupérer et s'entrainer également. La bataille lui avait montrée qu'il était loin d'être assez fort et résistant pour naviguer et lutter contre d'autres pirates ou même la marine. On n'est jamais assez fort.

Ren repartit rapidement vers la plage pour retrouver sa petite embarcation. Il avait tout laissé sur place, n'ayant qu'une idée en tête, manger. Il eut un petit sourire quand il arriva devant sa coque de bois, rien n'avait bougé. Ses affaires étaient toujours là et il s'empressa de les prendre avant de se retrancher un peu plus dans la forêt. Il trouva un petit cabanon abandonné qui allait lui servir de refuge pendant un bon petit moment. Il l'arrangea pour être à son aise dedans et plaça le den den mushi sur la table. Pendant de longs mois, rien ne se passa, il s'entraînait juste du matin au soir, développer son corps pour mieux résister à la douleur. Il poussait à chaque fois ses limites pour devenir plus fort, plus rapide, plus résistant. Jusqu'au jour où des personnes vinrent frapper à sa porte. N'attendant et ne connaissant personne, il se prit ses cartes par précaution, il accrochant à sa taille avant d'ouvrir la porte. Ren fit face à quatre hommes qui avaient des sourires malsains. Le jeune homme les regardait dans les yeux alors que l'un des inconnus se mit à parler. Apparemment, il était sur leur terrain et il allait devoir leur donner de l'argent. Dommage pour eux, il n'en avait pas et n'avait pas vu la couleur d'une pièce depuis bien longtemps. Il eut un petit sourire, se moquant royalement des hommes, jusqu'à recevoir un violent coup de poing dans le ventre. Cela le plia en deux et il toussota alors que les hommes se mirent à rire en voyant cela. Etrangement, ils furent vite arrêtés par un autre bruit.

Ren était lui aussi en train de rire aux éclats, cependant, son rire était à glacer le sang et les pétrifia l'espace de quelques secondes. Ses agresseurs ne comprenaient strictement pas et commencèrent à s'énerver, l'insulter, mais il ne fallut qu'une seconde au jeune homme pour les calmer à tout jamais. Il c'était redressé en attrapant deux cartes dans chaque main et leur envoyé dans la trachée en se redressant. Il affichait un petit sourire machiavélique jusqu'à ce qu'il entende le den den mushi sonner. C'était bien la première fois depuis des mois et des mois qu'il sonnait. Il s'approcha doucement de lui, hésitant même et fini par décrocher sans rien dire, écoutant juste. C'était la voix d'un homme, à peut près une quarantaine d'année et il semblait froid, détacher de tout. Cependant, le prénom qu'il prononça ne fut pas le bon. En effet, il n'était pas au courant de la mort de Takori et le jeune lui annonça en se présentant. Il lui expliqua ce qu'il s'était passé et il pu entendre l'immense soupire de l'homme. Il y eut quelques minutes de silence, Ren était assit sur une chaise à attendre et son interlocuteur se mit à parler de nouveau. Il lui expliqua ce que faisait exactement Takori, il n'était pas vraiment pirate et les petits contrats qu'il lui avait donnés. Le jeune homme comprit rapidement que les petites choses qu'il faisait, allait voler tel ou tel chose, écouter tel ou tel personne, ce n'était pas un jeu ou un entrainement. Cependant, il écarquilla les yeux quand l'homme lui proposa de reprendre à la place de son ancien capitaine.

Cette fois, se fut lui qui laissa un immense silence. Est-ce qu'il voulait vraiment travailler pour quelqu'un ? Reprendre les contrats de Takori ? Il fini par lui donner une réponse positive et on pouvait voir le Den den mushi sourire. L'homme lui expliqua que pour tout contrat réalisé, il serait payé. Il n'avait qu'à lui dire où il se trouvait et qu'il ferait en sorte que son argent lui sera livré. Ren eut aussi son premier contrat. Facile pour le début, il devait juste réussir à trouver un dossier sur un hors-la-loi qui se trouvait dans le bâtiment de la marine sur l'île où il se trouvait. Se fut plus facile que de voler un bonbon à un bébé. Il a juste joué la carte de la personne qui voulait se faire recruter et en moins d'une semaine, il avait le dossier et l'envoyé à la personne. Cependant, les envois étaient assez étranges, c'était toujours lui qui lui disait où il se trouvait et un oiseau lui amener l'argent et partait avec les papiers. Peut-être pour sa sécurité, mais l'autre personne ne lui avait pas dit son prénom et encore moins où il se trouvait. Sur le coup, cela ne dérangeait pas plus que cela le jeune homme qui gagnait de l'argent. Même si cela n'était pas légal et pas très propre, au moins, il n'était pas sans rien et parfois, il pouvait laisser sa rage s'exprimer. Les contrats arrivaient les uns après les autres et les exécutés sans rien dire, sans rien demander. Que ce soit du vol, de l'assassinat silencieux ou un vrai carnage, il faisait tout. Toutes les techniques étaient bonnes pour lui, il devait même réfléchir certaines fois à comment faire son contrat sans que se faire accuser. C'était bien de le réaliser, mais encore mieux quand on s'en sort innocent.

Le jeune homme profita également de ses missions pour se renseigner sur des choses plus privées, ne concernant que lui. Il essayait de savoir si sa mère était encore en vie, où elle pouvait se situer et tout ce qu’il pouvait avoir. C’était un peu comme une lueur d’espoir dès qu’il trouvait quelques choses la concernant, mais c’était vraiment très rare. Il avait juste réussi à savoir qu’elle était encore en vie, ce qui le soulagé énormément. Au moins une bonne nouvelle, par contre, il apprit également quelque chose qui attisé sa curiosité et son envie. Un certain fruit du démon se trouvait sur une île pas très loin. Difficile de dire non au Mera Mera no Mie. Cela lui permettrait aussi de devenir plus fort, plus puissant et il se voyait déjà envoyé des flammes. C’était assez marrant à imaginer, cependant, il était peut-être tant de fuir. Parce que penser au futur, sur le corps d’un malfrat à qui il lui manque la tête, ce n’est pas vraiment une bonne chose. Ren se redressa, prenant les informations qu’il avait de besoin, se demandant quand même comment une personne comme lui avait eu ses renseignements. Soupirant et préférant se dire qu’il n’était pas le seul à exécuter des contrats pour une autre personne. Le jeune homme appela une nouvelle fois l’homme pour lui dire que la mission c’était bien passer, mais garda les autres informations pour lui. Certaines choses ne regardent que lui et il n’avait pas besoin de s’étaler en parole là-dessus. Il reçu en même temps sa prochaine mission, rejoindre une petite île non loin de lui pour s’occuper d’une fille qui avait fait un carnage dans la marine et le gouvernement mondial. Apparemment, elle avait fait pas mal de grabuge et trop parlé d’elle. Il avait sa description et son nom.

L’homme raccrocha sans le moindre mot de plus. Ren soupira et commençait à en avoir marre d’être à la solde d’une personne qu’il ne connaissait pas du tout. Même s’il lui devait pas mal, cela commençait à être pesant, même si cela lui permettait de regrouper des informations sur sa mère. Il prépara son sac et se demandait comment il allait pouvoir s’occuper de sa prochaine cible. Malgré le fait qu’elle avait fait du mal au gouvernement mondial, il n’avait pas le choix. Raven Fall était dans sa ligne de mire.


Sinon, ton pseudo à toi, derrière l'écran ? Osi
Si t'as un commentaire à faire, fais-le maintenant ! Hummm ... bonne question, j'y répondrais plus tard, ça sera plus simple ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t2172-le-cuistot-fou-ren-nakata#11456

Ren Nakata


☠ Messages : 11
☠ Âge du Personnage : 23 ans
☠ Berrys (x1000) : 2860
☠ Localisation RP : South Blue
☠ Fruit du Démon : Mera Mera no Mi
☠ XP Dorikis : 2057
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999


MessageSujet: Re: Le cuistôt fou, Ren Nakata   Lun 14 Jan - 21:08

Bonsoir,

Normalement fiche finie, j'espère que cela vous plaira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t2172-le-cuistot-fou-ren-nakata#11456

Elena Scarzoni
Membre du Lotus Noir
Princesse Ecarlate


☠ Messages : 327
☠ Âge du Personnage : 19 ans
☠ Berrys (x1000) : 70432
☠ Points Votes : 1202
☠ Localisation RP : Little Garden
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ XP Dorikis : 9111
☠ Rang :
  • Λ – Lambda
☠ Notoriété :
258 / 999258 / 999
☠ Karma :
490 / 999490 / 999

Membre du Lotus Noir  Princesse Ecarlate

MessageSujet: Re: Le cuistôt fou, Ren Nakata   Lun 14 Jan - 21:33

Bienvenu Smile

Je m'occuperai de ta fiche demain dans ce cas Very Happy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t1501-elena-scarzoni-rentre-en-scene

Elena Scarzoni
Membre du Lotus Noir
Princesse Ecarlate


☠ Messages : 327
☠ Âge du Personnage : 19 ans
☠ Berrys (x1000) : 70432
☠ Points Votes : 1202
☠ Localisation RP : Little Garden
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ XP Dorikis : 9111
☠ Rang :
  • Λ – Lambda
☠ Notoriété :
258 / 999258 / 999
☠ Karma :
490 / 999490 / 999

Membre du Lotus Noir  Princesse Ecarlate

MessageSujet: Re: Le cuistôt fou, Ren Nakata   Mar 15 Jan - 17:22




Validation


Me voici donc pour noter ta présentation ! Que le carnage commence !!!!

Qualité : 450/500


Franchement, c’est presque parfait. Il y a des fautes d’accord, quelques fautes où tu as mis le mauvais mot, mais phonétiquement, ça va Razz C’est sans doute pour ça qu’à la relecture, tu n’y as pas forcément fait attention. Pour une présentation de cette taille, c’est vraiment très bien.

Cohérence : 500/500


Pas de souci à ce niveau, l’univers est bien respecté.

Longueur : 250/250


Plus de 10000 mots, c’est très long. Mais il faut reconnaître que ton style fait que la lecture se passe finalement assez vite. (heureusement pour toi Very Happy )

Originalité : 400/500


L’histoire est bien et c’est très captivant. Malheureusement, le passage sur me Mera Mera no Mi est particulièrement court. De plus, il n’y a pas vraiment de challenge pour le récupérer. C’est dommage.

Subjectivité : 250/250


Pour ma part, c’est une très bonne histoire qui était très intéressante. J’espère que tu continueras comme ça et n’oublie pas de parsemer tes RPs d’un peu d’humour, le sadisme amusant est toujours apprécié. Wink

Note finale : 1850 Dorikis

Le Mera Mera no Mi t’est donc accordé ! Tu passes également au rang Thêta. Tu peux dès à présent faire ta fiche technique. N’hésite pas à regarder la fiche d’équipage des Crimson Divinity car nous cherchons un méchant pirate Razz (Quoi qui a dit que je ne pouvais pas faire de pub ?)
Quoi qu’il en soit, bienvenu parmi nous. N’hésite pas à passer sur le Discord également, c’est là que sont la plupart des joueurs.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t1501-elena-scarzoni-rentre-en-scene



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le cuistôt fou, Ren Nakata   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cuistôt fou, Ren Nakata
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marines? Ah non Pirate [FB][Pv Nakata]
» ☼ Quand le Cœur lâche, Rien ne va plus! ☼ {Pv Fenice Nakata!}
» [FB] Boire ou réfléchir, il faut choisir [PV Nakata]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jolly Roger :: Wanted :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: