Contexte
Factions
Combat
Présentations
Avatars
Fruits du Démon
Primes
PNJ
Navigation
Equipages
Quêtes/Missions
Boutique
Médailles





Votez toutes les deux heures
et gagnez des Berrys !



 
CalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sur les traces de Black... [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Agent du CP9
Le Terminator


☠ Messages : 188
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 10591
☠ Localisation RP : Ohara
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Armement (Apprenti)
☠ XP Dorikis : 6173
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Agent du CP9Le Terminator

MessageSujet: Sur les traces de Black... [Solo]   Mer 8 Nov - 17:15



Solo


Sur les traces de Black...
-La cible est Tybur Black, un chasseur de primes suspecté d'avoir agi à l'encontre des plans du gouvernement. Nous attendons de vous...

-Comment ça, « agi à l'encontre des plans du gouvernement » ? Genre il vous l'a fait à l'envers ?

-...Je ne sais pas ce que ça signifie.

-Ah ! Pour une fois que c'est VOUS qui comprenez pas ce que JE dis...

-Vos questions ne nous intéressent pas, agent Terminator, votre mission est d'éliminer ce chasseur de pr...

-Excusez moi j'vous coupe. Le truc, c'est que je comprends ce qu'on attend de moi, mais moi, j'aimerais juste avoir un peu plus d'infos, histoire de bien accomplir ma mission. Vous savez à quel point j'aime remplir mes missions.

-Vous mentez, agent Terminator... ?

-Ah mais c'est qu'ils commencent à me connaître les Men in Black ! Vous avez raison, en fait j'm'en fous ! Mais bon, j'suis obligé. Et puis le seul truc qui me botte vraiment dans cette vie, c'est de mettre mon doigt dans des crânes, alors bon. Je sais même pas pourquoi ça me fait marrer. Ça doit être à cause du sérum qu'on m'a injec...


-Qu'on vous a injecté, oui, je connais votre histoire, agent Terminator. Voici une photographie récente de Tybur Black, gardez là dans votre uniforme. La cible est supposément sur l'île de Whiskey Peak, à l'heure où nous parlons. Nous vous demandons ici de vous introduire sur cette île et de vous faire passer pour un chasseur de primes, afin de n'éveiller aucun soupçons. Nous vous avons déjà préparé un navire, des agents vous attendent à son bord, ils vous mèneront jusqu'à l'île. Partez, maintenant, et n'oubliez pas d'allumer votre escargophone cette fois !


Je m’exécutai, marchant dans la direction du bateau du gouvernement. Il m'avait littéralement mis à la porte de son bureau. C'était même pas vraiment son bureau, on était dans une base paumée de la Marine, en plein milieu de GrandLine.  Il avait dû le piquer à un contre-amiral, ou un vice-capitaine, ou je sais pas quoi. 'Sont bizarres, ces marines, avec leurs histoires de grades. Personnellement j'ai jamais compris à quoi ça servait, pour moi il y avait : 1. Amiraux 2. Chair à canon. C'était plus simple.
Putain mais il m'avait coupé la parole en plus ! Si j'avais pas déjà marché la moitié du trajet j'aurais fait demi-tour pour saccager son bureau, tiens.

Nan c'est pas vrai, j'm'en foutais en fait. Déjà que moi quand je coupe la parole, j'en ai rien à faire, alors quand c'est les autres ça m'intéresse encore moins. Peut être que c'est bizarre comme logique, mais bon, c'est comme ça quand on est un « psychopathe ».
Je savais toujours pas ce que voulait dire ce mot d'ailleurs, ça craignait un peu. Oh, le bateau, j'étais arrivé ! C'était vraiment lui ? Il était un peu petit...Y avait à peine un canon. En même temps c'était juste un bateau de voyage, on partait pas en guerre. Mais quand même...
Si c'était bon en fait, c'était bien mon bateau. Les bonhommes en costume-cravate-chapeau à son bord m'avaient mis la puce à l'oreille. Ainsi que l'étendard avec le logo du gouvernement en géant. Ouais, y avait beaucoup de chances pour que ce soit lui. Bon, j'étais prêt à embarquer.

A peine les deux pieds sur le pont qu'un agent se jette presque sur moi, droit comme un I. Ses collègues ne tardèrent pas à suivre.

-Je suis l'agent Dennis, je suis l'un des navigateurs qui allons vous mener jusqu'à Whiskey Peak. Agent Wallace, c'est un honneur de vous assister dans votre miss...


-Shigan.

Bim, dans le cœur, direct. C'était bizarre, alors que le corps de j'sais-plus-son-nom s'écrasait doucement au sol, tous les autres agents me regardaient étrangement, comme s'ils étaient choqués.

-Quoi ? C'est lui qui a cherché la merde, vous êtes témoins ! Wallace, il est fou lui. 'Fin, il était. Ha ! J'ai fait une vanne...


En plus j'avais mis le plus de monde au courant, mais j'avais l'impression que les gens, ils faisaient exprès de forcer. En plus c'est pas compliqué du tout, y a 5 lettres ! W, A, deux L, et Y. Pourquoi est-ce qu'ils cherchaient tous à m'appeler Wally ? Enfin bon, je me dirigeais vers un siège sur le pont, ayant déjà oublié le cadavre à côté duquel je venais de passer, et essuyant mon index sur mon spandex rouge. C'était utile pour camoufler, en fait, j'avais jamais capté.
Pour tout le reste du voyage, du nettoyage de Dentiste...nan, Donald...Adonis ? Bref, du nettoyage du mort, jusqu'à l'amarrage à l'île des chasseurs de primes, pas un des agents ne m'adressa la parole. Moi je m'en foutais, hein, parce que j'étais moi. Mais si j'avais été quelqu'un d'autre, ça aurait été vexant. J'veux dire, je mords pas, quoi.

Le trajet fut plus rapide que ce que j'aurais pensé, il s'était presque déroulé en un clignement d'oeil. Ou alors c'était juste que je m'étais endormi, je sais pas trop.

Dès que le bateau cessa de bouger, je me relevai, faisant sursauter tous les agents à bord. C'était presque comme s'ils avaient peur de moi. Mais bon, c'était pas trop plausible. On était, du même côté après tout...

-Du coup, ouais vous venez pas ? Disait-je en réajustant ma ceinture, vérifiant que mes pisto-jouets étaient bien là.

Ils prirent du temps à me répondre. Soudain, l'un d'entre eux prit la parole, la voix tremblante.

-Hum...C'est-à-dire, que notre mission était simplement de vous amener jusqu'ici.

-Mes jouets sont bien là, hein ?


-P-Pardon ?

-Mes jouets, ils sont là ou pas ? J'ai des épées dans le dos ? J'arrive pas à l'atteindre, et j'veux m'assurer qu'elles sont bien là.

-Euh...Oui, elles sont dans votre dos.

-Cool.
Lançai-je en dégainant un de mes deux flingue dans la direction de mon interlocuteur, qui se gela sur place.

Une bonne dizaine de secondes s'étaient bien écoulés, et pas l'un de nous deux n'avait bougé. Enfin, si, lui il tremblait. Il était même sur le point de pleurer, mais j'étais pas trop sûr.
Puis j'appuyai sur la gâchette, et il fut aspergé d'eau. J'appuyai encore une, deux, trois, quatre, cinq fois avant de ranger le gun, et de lui lancer un regard perçant...à travers la cagoule.
Je voyais ses genoux trembler, il était à deux doigts de s'effondrer, et il était trempé. Pas 100% du liquide lui coulant le long du costard n'était de l'eau, l'odeur ne laissait aucun doute là-dessus.

-Ha ! Bonne blague, hein ? Lançai-je le plus sérieusement du monde, sans trop être sûr d'avoir choisi le bon ton. Peut être que j'aurai du sourire ?

Nan pas besoin, ils avaient saisi la blague, ça se voyait à leur visage livides. Peut être que ça ne me faisait rien à moi, mais j'avais entendu dire que faire rire les personnes avec qui on voyage était primordial pour profiter d'une bonne ambiance sur le bateau. Et j'étais sûr que je ne m'y étais pas mal pris. Du tout.

-Aller, j'reviens. Leur déclarai-je, toujours aussi sérieux, avant de sauter du bateau pour officiellement arriver sur Whiskey Peak.



-Hey les gars, il a perdu connaissance ! Médecin, viens le voir !

-Attends, laisse le un peu respirer tout seul, l'odeur de pisse est encore trop violente là...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Agent du CP9
Le Terminator


☠ Messages : 188
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 10591
☠ Localisation RP : Ohara
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Armement (Apprenti)
☠ XP Dorikis : 6173
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Agent du CP9Le Terminator

MessageSujet: Re: Sur les traces de Black... [Solo]   Dim 12 Nov - 2:30



Solo


Sur les traces de Black...
En tout cas on pouvait pas dire que cette île avait un environnement incroyable. Devant moi se trouvait des bâtiments gris, à côté d'autres bâtiments gris. Au loin, oh quelle surprise des bâtiments gris. Wouaw. Alors que cela faisait quand même une dizaine de minutes que je m'étais engouffré dans ce qui ressemblait à une ville, mais que je ne voyais toujours personne, je décidai de sortir mon moyen de communication à forme de gastéropode. Je leur fis part de ma position, et ils me répétèrent qu'afin de localiser Black, je devais me faire passer pour un chasseur de primes lambda. C'est là que j'entendis un bruit.

-Ok, bah écoutez c'est compris, j'vais commencer tout de suite, justement y a un potentiel interlocuteur qui vient de s'pointer derrière moi. Criai-je avant de brusquement raccrocher et me retourner. Salut ! Moi, c'est Lambda, j'suis un chasseur de primes.

L'interlocuteur qui venait d'arriver était en fait une interlocutrice, et elle semblait ma foi bien alcoolisée. Elle m'inspecta du regard, de la cagoule aux chaussures, des chaussures à la cagoule, avant de maladroitement m'adresser la parole.

-Ch'est bizharre ch't'ai jhamais vhu ichi, t'es chnouveau ? *Hic*

-Oh, j'dirais pas trop ça, ça fait un peu un bail que le gouver...Euh j'veux dire chouais ch'uis chnouveau ! Ch'aime trop chacher les piratches !
J'étais sur le point de dire une connerie là, heureusement que je m'étais rattraper en utilisant son langage. Ou chlangage...lanchage ?

-Thu t'fiches dche moi, enfchoiré ?! Peut être que j'avais pas compris, finalement.

Et là voilà qui fonçait sur moi, tesson de bouteille à la main. J'allais essayer de la calmer avec des mots, mais je me souvins que j'en avais absolument rien à foutre de ce qui lui arrivait à cette bonne femme. Hop, Shigan dans la carotide, on planque le corps derrière un mur, c'était ni vu ni connu. L'étape suivante, c'était « on suit les traces d'alcool et de vomi pour arriver au bar où elle buvait, à la recherche d'informations ». En tout cas c'était ce que j'avais prévu de faire. Pour peu qu'elle se bourrait la gueule toute seule, j'étais pas dans la merde. Heureusement, j'avais raison, et une petite minute plus tard, j'étais face à un énorme bâtiment, illuminé de toute part, de la musique à fond, et apparemment tous les gugusses habitant l'île à l'intérieur. C'était bien ma veine, tiens. Avançant doucement jusqu'à la porte d'entrée du bar, je répétais mon texte dans mon tête. « Salut, moi c'est Lambda, j'suis un chasseur de primes et j'aimerais parler à monsieur Sirius Tarte...Mallus Slack... »



Ah. J'avais oublié comment il s'appelait.



Putain j'avais oublié comment il s'appelait !
Me restait plus qu'à tracer directement vers le barman et de lui demander un grand verre.

-Tu bois pour oublier, petit ?

-Nan...J'bois pour me souvenir.


Bon, après moi je m'en foutais, hein. J'avais oublié son nom, j'avais oublié son nom, ça arrivait. Mais c'était les supérieurs qui allaient me gueuler dessus si j'les appelais et que je demandais ça comme info. Remarque, j'm'en foutais aussi d'eux. Bah du coup j'buvais. De toute façon, je savais que j'allais finir par le tuer, ce...Titus Blork. Non, c'était toujours pas ça. Aller, on demandait un autre verre. Au pire des cas, si j'arrivais pas à me souvenir de son blaze, j'avais qu'à tuer toutes les personnes présentes sur cette île, et c'était bon. J'avais de la chance, tout portait à croire qu'ils étaient tous là dans ce bar. Je me demandais pourquoi d'ailleurs. Nan c'était pas vrai j'm'en foutais. Un autre verre.

-Dis donc t'as une sacré détente p'tit !


-C'est ce que me dit mon allergologue. Répondis-je sans même savoir ce que c'était.

Là, alors que le barman venait de me resservir et que j'apportais l'élixir à mes lèvres, je me fis bousculer, renversant tout le liquide sur mon uniforme. Sans trop m'en soucier, j'avalai d'une traite ce qui restait dans le récipient et lançai un rapide regard au bonhomme qui m'était rentré dedans. Tâtant mon spandex pour me rendre compte des dégâts, je sentis un truc bizarre. C'était un papier mouillé, que je sortis du costume, plus par réflexe que par intérêt. La photo de ma cible, qu'on m'avait donné avant mon départ, était désormais dans ma main. Je regardai fixement sa face pendant quelques secondes, avant de me lever et de me barrer à toute vitesse en direction de la sortie, car c'était vers là-bas qu'il se dirigeait. Ouais, parce que c'était le mec qui m'avait bousculé ma cible, COMME PAR HASARD. Lorsque je fus de nouveau à l'air libre, je le vis au loin. Il avait beau faire nuit, c'était sûr qu'c'était lui, en même temps qui d'autre ça aurait pu être ? Son jumeau ?

Quoique je ferais bien de fermer ma gueule parce que dans le monde où on vivait, c'était bien possible...'Fin bref, c'était pas important, que ce soit un mec tout seul, des jumeaux, des triplés, je sais pas comment ça s'appelle quand ils sont quatre mais eux quand même, ça n'avait aucune importance.
L'important c'était que j'devais les tuer, parce que j'étais le Terminator, l'arme du gouvernement, et que même si mes cibles fuyaient, elles ne pouvaient jamais m'échappe...eeet j'l'avais perdu. Putain, il m'avait fait faire demi-tour, j'étais juste à côté de la femme que j'avais tué plus tôt dans la soirée là ! Où est-ce qu'il était ?

Un bruit !

Ah bah le bruit que j'entendais c'était celui d'une massue en fer frappant mon crâne, apparemment.

-J'ai reçu plus tôt dans la journée une information qui m'indiquait que le gouvernement avait envoyé un de ses agents à mes trousses...C'est donc toi ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Agent du CP9
Le Terminator


☠ Messages : 188
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 10591
☠ Localisation RP : Ohara
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Armement (Apprenti)
☠ XP Dorikis : 6173
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Agent du CP9Le Terminator

MessageSujet: Re: Sur les traces de Black... [Solo]   Dim 12 Nov - 3:42



Solo


Sur les traces de Black...
J'étais encastré dans ce qui restait d'un cube de bois, qui traînait là et dans lequel j'avais été envoyé par...lui, là. Je secouais ma tête de droite à gauche avant de rapidement me relever. Main droite sur la nuque, j'essayais de faire craquer mon cou.

-Raah, j'y arrive jamais, ça me soûle ! Bon, pas grave, c'est pas mon genre mais on va s'en foutre pour cette fois. Alors comme ça, c'est toi...ma cible. J'arrivais toujours pas à me souvenir de son nom de merde. C'est drôle parce qu'on m'a envoyé terminer ta vie, mais dis toi que je sais même pas pourquoi. Enfin, quand j'dis c'est drôle j'parle pour toi, parce que moi y a pas trop de trucs qui me font rire. Après, en y réfléchissant, j'pense pas que ça soit trop drôle pour toi non pluuuus Tekkai !

L'enfoiré il venait de me foncer dessus et de m'asséner un coup de massue en plein sur le dessus du crâne, alors que j'étais en train de lui parler ! C'est pas des manières ça, si ? Si ? Nan j'demande vraiment, parce que personnellement j'en ai aucune idée.
Heureusement que j'avais le Tekkai, sinon le deuxième coup de massue aurait fait mal, je le sentais.

-Ah putain, mais il est fait en quoi ce vieux bâton ?!

-C'est de l'acier pur, sale chien du gouvernement, chaque coup que je te donnerais avec t'enverra dans un domaine de douleu...Urkh !!


Bah ouais, même moi je savais attaquer en traître, qu'est-ce qu'il croyait l'autre. Heureusement que j'avais utiliser le Soru, il m'avait même pas vu le con. Quoique, je parlais mais moi aussi je l'avais pas vu quand il m'avait attaqué, à peine quelques secondes plus tôt...Oh on s'en fout !
En tout cas, là, après lui avoir foncé dessus avec le Soru, je lui avais posé une de ces patates dans le bide, j'en étais pas peu fier. Enfin, j'en étais pas fier du tout, parce que j'étais pas capable de ressentir de la fierté, mais si je pouvais, j'en aurais pas été peu fier.

Mon coup l'avait envoyé volé à l'autre bout de la rue, créant un petit écran de fumée, dont ma cible s'échappa rapidement, à peine égratigné, massue à la main, et ayant l'air un peu plus énervé. Il s'apprêtait à me bombarder de coups, mais tranquille j'avais tout prévu.

-Kami-e.

Et hop, Wally feuille de papier ! Alors qu'il se démenait à donner de violents coups de massue, je me contorsionnais de façon incroyable, presque inhumaine, afin qu'aucune de ses attaques ne touchent sa cible, moi, du coup. Soudain, sa cadence changea, elle était plus lente, c'était l'occasion parfaite pour moi d'en finir. Entre deux coups de massue esquivés...Bim coup de poing en plein dans le foie !

-Ah merde peut être que j'aurais du utiliser le Shigan...Attends, pourquoi j'ai mal à la main là ? C'est quoi c't'histOUARGH !

J'avais frappé sa massue, il l'avait utilisé comme protection avant de me frapper en plein dans la mâchoire, m'envoyant dans les nuages. L'enfoiré avait quand même une sacré puissance physique, il avait réussi à me sonner. Pas moins d'une seconde, mais quand même.
Quand je repris mes esprits, j'étais toujours dans les airs, et je fis le choix d'y rester.

-Geppou.

Cette massue était un vrai problème. Au niveau physique, j'étais meilleur que lui, c'était évident, mais la maîtrise qu'il avait de son arme en acier commençait vraiment à me les briser. J'allais quand même pas finir par avoir recours à « l'autre », si ? En arriver à devoir mettre en marche mon activation pour chasseur de primes, tout pété, non merci. 'Fin, au pire j'en avais rien à battre, mais bon au final ça voudrait dire que je pourrais pas lui mettre moi-même mon doigt dans le crâne. Nan, j'allais en finir moi même, je savais ce qu'il me restait à faire.

Secouant encore une fois ma tête de droite à gauche, je passais encore une fois à l'action.

-Rankyaku !

Une lame d'air sortit de chacune de mes jambes à une vitesse ahurissante, en direction du chasseur à la massue. Il en frappa une de son arme, « annulant » son effet, mais l'autre le blessa grièvement au bras gauche, qui était désormais inutilisable. Ah bah ça c'était bien utile, il tenait le bout d'acier dans sa main droite. De toute façon, il pouvait bien en profiter, d'ici quelques secondes il n'aurait plus rien à tenir. Arrêtant de frapper l'air avec mes pieds, je retrouvai le sol et fonçai à toute vitesse vers ma cible. Je serrais le poing et m'apprêtait à lui décocher un uppercut des plus puissants.

-J'te vois venir, sale merde !

-Soru.


Il avait frappé là où je me trouvais moins d'une seconde plus tôt, mais grâce à ma technique j'étais désormais sur sa gauche, index tendu.

-Shigan.

Bien qu'il fut à ce moment dans un sale état, il eut encore une fois le réflexe de se protéger avec son bout d'acier. Je sentis mon doigt s'abattre sur la surface en métal, dure comme...bah l'acier en fait. Mais ça ne prenait plus.

-J'ai dit « Shigan », putain !

Un petit grognement de ma part, et mon index traversa la massue à la vitesse d'une balle de pistolet, la brisant au passage, ainsi que les côtes de monsieur le chasseur de primes. Secouant ma main pour faire partir l'étrange sensation, je m'approchais de ma cible qui était au sol, haletante. J'avais peut être perforé un poumon, maintenant que j'y pensais.

-Bah voilà, on n'a pas eu besoin de « l'autre », ce bon vieux Wally suffit. Lançai-je en m’accroupissant pour mieux le regarder dans les yeux. Mais dis-moi, m'sieur Massue, tu pourrais répondre à une question avant de te faire assassiner par un « chien du gouvernement » ? Ce n'était pas là de la rancœur, j'étais juste naïvement en train de répéter les mots qu'il avait employé plus tôt. C'était bizarre, mais en même temps, y a qu'à voir quel genre de bonhomme j'étais. 'Fin bref, la question...
Comment tu t'appelles ? Nan parce que j'ai beau me creuser la tête j'arrive pas à m'en souvenir. En plus mes supérieurs me l'ont dit, ton blaze, hein, mais y a rien à faire, c'est rentré par une oreille et c'est ressorti par...euh...C'est quoi cette foule de gens qui viennent dans notre direction là ?

-Arrêtez le, il a buté Jacqueline !


Jacqueline ? Ah putain la gneugneu que j'avais buté avant d'entrer dans le bar ?! Ouais, son corps était pas loin de là, l'un d'eux a du la trouver et le dire aux autres. En plus j'avais pas payé le barman. Ils étaient sûrement plus énervés pour le meurtre que pour ça, mais sait-on jamais.

-Oh t'sais quoi, t'as pas l'air de vouloir papoter, en plus j'suis pratiquement sûr que t'en es physiquement incapable maintenant. J'demanderais à celui qui m'a donné la mission, on fait comme ça ? J'suis sûr que lui il se souvient de toi. Aller, salut vieux ! Shigan.


Comme d'habitude, doigt dans le front, mort instantanée, bla bla bla...J'avais pas trop le temps de me réjouir y avait une horde de chasseurs de primes à mes trousses, mes oreilles sifflaient encore, et en plus j'devais rendre mon rapport. Peut être si les circonstances avaient été différentes...

Hop, Geppou jusqu'au navire, on leur dit de se dépêcher de prendre la mer, et on se prépare pour expliquer au supérieur qu'on a, encore une fois, mené une mission à bien.

-Snif snif...Ça sent pas un peu la pisse, là ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Sur les traces de Black... [Solo]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur les traces de Black... [Solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Black immigrants see personal triumphs in Obama
» Faire disparaitre des traces de feutre permanent
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
» Petit travail au black
» Black Hole RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jolly Roger :: Zone Rp :: Grand Line :: Première voie :: Whiskey Peak-
Sauter vers: