Contexte
Factions
Combat
Présentations
Avatars
Fruits du Démon
Primes
PNJ
Navigation
Equipages
Quêtes/Missions
Boutique
Médailles





Votez toutes les deux heures
et gagnez des Berrys !



 
CalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le bras armé de Carlota - EVENT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Capitaine des Drunken Mermaids


☠ Messages : 80
☠ Âge du Personnage : 21
☠ Berrys (x1000) : 39911
☠ Localisation RP : Batterilla
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 6680
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
45 / 99945 / 999
☠ Karma :
515 / 999515 / 999

Capitaine des Drunken Mermaids

MessageSujet: Le bras armé de Carlota - EVENT   Jeu 6 Sep - 12:47


Le bras armé de Carlota

Event - Phase 2


Regard dans le vide, et pieds balan. Mello était assise sur la rambarde de son navire, attendant les prochains ordres. L’opération du Sonar South était un succès, du moins, plus ou moins. Le sous-marin s’était retrouvé à quelques lieues sous les mers, mais aucune tête ne pourrait plus jamais le revendiquer, du moins, sans y dépenser des moyens conséquents ; ce qui ne serait pas pour tout de suite au vu de la suite des événements.

Un soupir s’échappa des lèvres de la demi-sirène. Les prisonniers étaient escortés au fond du navire, au fond des cales tandis qu’enfin le bateau des Peacemakers accosta au port occupé par la marine. Batterilla n’avait jamais vu un rassemblement de marine aussi massif. Des soldats venant de tous les horizons. Représentant fièrement la base de l’est, Mello mit le pied à terre en première. Et en se dépêchant un petit peu, elle accourra vers l’équipe médicale.  « Vite ! » Lâchait la sirène « Il faut vous diriger vers le navire, il y a plusieurs blessés à bord, j’ai déjà appliqué les premiers soins sur certains, mais, le navire n’est pas équipé pour autant de pertes. »

Un rictus de douleur se déposa sur son visage, lorsqu’un médecin, pour l’examiner posa ses mains gantées au niveau de la plaie sur son bras. « Que s’est-il passé ? » Constatait le médecin, voyant que la plaie au bras n’était pas seule et qu’elle était accompagnée d’une sacrée griffure au niveau de la cuisse. « La guerre, quoi d’autre ? » Répondit Mello, sourire forcé sur les lèvres. Un regard compatissant, et le médecin en chef envoya ses unités s’occuper des blessés, il aurait bien proposé au Lieutenant Mello, mais, elle était déjà partie.





Arrivée face au conseil des gradés, Mello fut interrompue par l’un des gardes, son grade ne lui permettait pas l’accès à l’intérieur de la tente provisoire. Elle avait beau expliquer les choses, parler de son Commandant en convalescence, rien n’y changeait. Si l’ombre du corbeau ne l’avait pas précédée à ce moment-là, jamais elle n’aurait pu mettre un pied à l’intérieur. Sur son ordre, le garde s’écarta et Mello put pénétrer à l’intérieur, où les prochaines directives allaient être données.

Elle n’avait jamais vu autant de gradés présent au même endroit auparavant, le commodore Tarah Connor, de la base de South Blue était présente en personne… et visiblement, les ordres avaient changé. Et à voir le visage de Mello à cet instant, l’on pouvait rapidement comprendre que l’ordre ne lui plaisait pas du tout. « Vous plaisantez ?! » S’offusquait la demi-sirène. « Vous nous demandez d’interroger des gens sans même savoir s’ils font partie ou non d’une quelconque cellule franc-marine ? »

Moult regards se braquèrent sur elle… venait-elle de contester un ordre direct ? Ce fut assez choquant pour qu’un colonel de la base d’East Blue n’interviennent pour désamorcer la situation, avant qu’elle n’empire. « Nous ne demandons rien Mello, c’est un ordre. Tu savais dans quoi tu t’engageais en te portant volontaire pour cette mission. » Suite à ces mots, elle marqua un long silence, un silence qui semblait la travailler tant ses expressions de visage changeaient constamment.

« Très bien, à vos ordres. »

Accompagnée d’une dizaine de soldats, Mello se dirigeait prudemment vers le centre-ville ou les premières interrogations devaient commencer. Sourcils froncés, baratin incompréhensible, mais bourré de haine et là voilà qui débarquait sur place. Ces mots lui arrachèrent le cœur, si bien qu’elle ne le répéta qu’une seule fois, sans aucune émotion, un regard vide plongé dans ses pensées.

« Rassemblez tous les habitants du quartier, et mettez-les tous en ligne devant cette bâtisse. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 14
☠ Âge du Personnage : 19
☠ Berrys (x1000) : 20037
☠ Localisation RP : North Blue
☠ Fruit du Démon : Yuki Yuki No Mi - Fruit de la Neige
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 2690
☠ Rang :
  • Δ – Delta
☠ Notoriété :
10 / 99910 / 999
☠ Karma :
505 / 999505 / 999


MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Sam 8 Sep - 21:04

Lorsque la jeune Marine vit se dessiner à l’horizon la surface de l’île de Baterilla, elle sut qu’elle venait de s’embarquer dans un bourbier des plus épais. Les forces de la Marine était dépêchée en grand nombre pour s’assurer du bon fonctionnement de la mission qui s’annonçait périlleuse. On avait fait parvenir à toutes les bases de la Marine des informations selon lesquelles le maire de Baterilla dirigerait en fait une cellule de la franc-marinerie. Seulement Ally était plus qu’intriguée par l’information, car elle émanait apparemment directement des CP, qui avaient fait parvenir ça à la Commodore de South Blue. Autant dire qu’il y avait énormément d’intermédiaire entre les instigateurs de l’opération et elle.

La cellule devait à tout prix être démantelée, même au prix d’interrogatoire violents. Méthode qu’en soit la jeune femme ne réprouvait pas, mais là, on parlait d’aligner des civils potentiellement innocent pour les interroger et espérer que l’un deux avouerait quelque chose. Il y avait définitivement quelque chose qui puait avec cette opération.
Lorsqu’elle écouta le briefing en même temps que tous les autres soldats de la Marine, Ally dut se faire violence pour réclamer des explications supplémentaires. Les supérieurs avaient clairement autorisés des interrogatoires «musclées».
Ally se gratifia d’un soupir de mécontentement avant de quitter la pièce pour descendre du bateau.

Plusieurs soldats attendaient patiemment qu’elle donne l’ordre. Elle n’en avait absolument aucune envie, aussi, elle chargea directement un lieutenant de donner l’ordre à sa place, elle ne voulait pas avoir à prononcer les mots elle-même à ses hommes.

Elle entendit alors le lieutenant prononcer les mots suivants :

- Soldats, en avant, place aux interrogatoires !

Tout une marée de Marine se jeta alors dans le Centre-Ville, il en venait vraiment de partout, des contingents entier qui avançait au même rythme ou presque, étonnamment, cette vision donnait presque envie à Ally de gerber, celle-ci n’attendant qu’une chose, le moment ou elle pourrait rentrer chez elle et quitter cette île. Mais il fallait croire qu'elle allait rester ici pendant un temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t1856-presentation-d-ally-la-marine-finie

avatar
PNJ


☠ Messages : 429
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 1088547
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Rang :
  • Ω – Omega
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

PNJ

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Lun 10 Sep - 19:35

Le prochain joueur n'ayant pas répondu dans les temps, le tour de tout les futurs posteurs est sauté !

N'étant pas à 6h près, tu as jusqu'à la fin de journée pour poster, faute de quoi ce sera au tour du PNJ et des jokers seront grillés pour la Meute Ardente !

[rappel : vous avez 48h pour poster pour chaque tour, nous veillerons dès à présent que ce délai soit respecté]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 47
☠ Âge du Personnage : 20 balais.
☠ Berrys (x1000) : 7483
☠ Localisation RP : Présentation.
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Amoi
☠ XP Dorikis : 2788
☠ Rang :
  • Δ – Delta
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999


MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Lun 10 Sep - 19:55


    Terre en vue, terre en vue ! Cria celui de la vigie, assumant ses paroles d'un bon coup de cloche assourdissant. Il faisait encore nuit, et dans le paysage sage de Baterilla, un navire tombait en décrépitude dans l'océan, ce qui fit tiquer tout l'équipage, les incitant à une prudence de tous les diables quand à l’amerrissage du navire. On fit donc le moins de bruit possible, et si l'on aurait pû, on aurait prit la petite porte. Celle-ci n'existant pas, ce fut dans un silence pesant que ce fit le déchargement du navire, et toute l'équipe fut missionné pour apporter son bien à Donna Carlota, pour éviter les embûches en chemin. Une vingtaine d'homme aguerries s'en furent donc dans Baterilla, prêt à tout, sur les dents, comme tout marchand qui flaire les galères. Sauf qu'ils étaient plus que des marchands, comme le découvrirait plus tard Kobby, ils étaient des hommes de Carlota expérimenté, ce qui expliquait toute la prudence et la force de l'équipage de se sortir des galères comme de vulgaire pirate. On traversa la ville, les malles portées par les plus costaud, et Kobby en éclaireur. Avec sa petite taille, il avait l'avantage de ne pas trop se faire remarquer et de pouvoir revenir en vitesse faire un topo.


    - Halte qui va là ? Fit le portier. 


    - La sainte vierge mon gars … Bah non, c'est moi, Joe, tu me reconnais plus vieille branche ?


    - Excuse moi, la situation est un peu tendue en ce moment...


     - C'que j'ai bien remarqué, il pèse sur la ville une tension évidente.


    - Rentre, on va tout t'expliquer.



La joyeuse bande entra donc dans les couloirs de la pègre comme un seul homme, bien heureux de ne pas avoir eu à se départir avec quelques malandrins sur le chemin. Et l'attente commença...

    - Vous ne pouvez pas la voir, elle est en pleine réunion stratégique avec un allié ….


    - Comment ça ! J'ai pas fais tout ce chemin pour rencontrer porte close fit Joe avec son accent du sud. Annoncez moi je suis sûr qu'elle dira oui ! 


    - Hors de question, personne ne doit la déranger, veuillez attendre sur les bancs de ce côté là s'il vous plait...


    - Il me plaît pas mais je sens bien que c'est pas mes choix qui prévaudront ! Lança-t-il avant de donner ses ordres à ses marins. Attendre, et pas faire de grabuge.



***
Un lieutenant de Carlotta s'éclipsait de la réunion quand un Joe assez furibond ne l'alpague : Bon mon petit père, on a été gentil jusque là, mais ça fait des heures qu'on attends, qu'est-ce qui se passe à la fin ? Un problème de grosse envergure retient la donna, en attendant, je peux peut-être vous proposez un truc pour vous occuper.
***

    Ils étaient une vingtaine a se lancer dans la ville, un brassard noir autours du bras. Vingt marins expérimenté qui savaient comment se battre et ripailler. Sauf que la ripaille n'était pas pour tout de suite, il avait des ordres émanant de la donna. Enfin d'un de ses lieutenant en tout les cas. Dans le groupe, un petit gars faisait le tour de ses fioles et de ses bombes pour être sûr de ne manquer de rien. Il ne savait pas ce qui l'attendait mais ce n'était sûrement pas une sinécure. Il se rendait compte maintenant qu'il avait voyagé avec des hommes de mains d'une des figure les plus terribles de south blue ! Que de surprise pour le K.O qui suivait ainsi ses camarades d'infortune dans le plus grand des calme. Pourquoi ? Il ne le savait pas lui même, ce n'était pas son genre de s'impliquer dans les frasques de la pègre, mais maintenant qu'il était là, il pourrait tester ses produits alchimique en condition réel, ce qui faisait ses affaires. Et un petit coup de pub ne pouvait pas faire de mal, il en était certains. Ils arrivèrent dans une des plus grosse artère de la ville, ou l'on commençait à rassembler des gens pour les interroger. On les avait mit au parfum, ils savaient parfaitement pourquoi la marine s'en mêlait, et pourquoi ils devaient les épauler. Un pacte entre la pègre et la marine, non mais quel coup de génie ! Joe se présenta lui et ses membres aux autorités en place, signalant par son brassard noir qu'il n'était pas un membre de la franc marinerie.


    - Salutation mes p'tites loutres, on a été envoyé par … Une citoyenne concernée dans le bien être de cette île pour vous donner un coup de main, on commence par quoi les gars et moi ?


[nb J'ai des problèmes de mise en page, je corrigerai ça plus tard ça m'a prit la tête là ><]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PNJ


☠ Messages : 429
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 1088547
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Rang :
  • Ω – Omega
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

PNJ

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Jeu 13 Sep - 20:26

Benkei n'ayant pas répondu dans les temps, son tour est sauté !

N'étant pas à 6h près, tu as jusqu'à la fin de journée pour poster, faute de quoi ce sera au tour du prochain PJ

[rappel : vous avez 48h pour poster pour chaque tour, nous veillerons dès à présent que ce délai soit respecté]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine de la Meute Ardente


☠ Messages : 238
☠ Âge du Personnage : 34
☠ Berrys (x1000) : 59147
☠ Localisation RP : Baterilla
☠ Fruit du Démon : Ryu Ryu no mi
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 6838
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
20 / 99920 / 999
☠ Karma :
480 / 999480 / 999

Capitaine de la Meute Ardente

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Jeu 13 Sep - 22:41

Le bras armé de Carlota
Cela faisait plusieurs minutes que le pirate borgne se déplaçait dans les ruelles étroites et sombres de Baterilla, afin d'être le plus discret possible. Heureusement pour lui, son altercation avec le chasseur de prime et la marine, ne lui avait pas laissé de séquelles, ainsi il se portait pour le mieux. Malgré tout, il s'arrêta au détour d'un chemin, devenant pensif en relevant le menton, levant l'œil au ciel comme s'il cherchait des réponses. Toute cette mascarade était vraiment utile ? Risquer sa vie mais surtout sa liberté, pour une personne qu'il ne connaissait point et qu'il n'avait jamais rencontré. Sans compter que les affaires de cette ville ne le regardait en rien, il n'en était pas originaire et aucun individu natif des lieux n'importait à son cœur. Vraiment, que faisait-il sur cette île, à quoi tout cela rimait ?
Un flocon de neige vint délicatement se poser sur le bout de son nez, le ramenant ainsi à la réalité. Voyons, où était passé sa compassion, son intérêt émotionnelle pour son prochain ? Le temps passé en tant que pirate avait-il eu raison de ses valeurs ? Peut être que le mauvais avait-il eu raison du bon, que son alter-ego prenait de plus en plus de place et que par conséquent, ses convictions s'en était retrouvé rongées ? Non, impossible. Mais d'ailleurs, en y repensant, cela faisait un bon moment que Ryujin n'avait pas daigné faire acte de présence, et inconsciemment, cela inquiétait le balafré. Il était le mieux placé pour savoir que son mal ne s'absentait jamais sans raison, surtout aussi longtemps, il faudrait être prudent. Quel fâcheuse surprise si Baterilla subissait les caprices du malin sommeillant au plus profond de lui.

Mais voilà, c'était donc ça, ce tourment intérieur perpétuelle qui le tiraillait. Parfois, il arrive qu'en son être, ce combat incessant contre lui même, lui fasse oublier ce qui il est. Un homme droit et fiable, qui ferait passé les besoins de son prochain avant les siens s'il le faut. Baterilla était en crise, et l'individu à sa tête avait besoin de personnes compatissantes, afin de rétablir la paix et la justice sur son morceaux de terre. Exactement, là était la raison de sa présence dans cet endroit, il ne devait pas en douter. La paix et la liberté, ces notions sont des pierres fondatrices de sa personne, et à ses yeux, il se devait de les cultiver, quelque soit la raison ou la situation, que ce soit pour lui ou non. Alors il reprenant ses esprits et sa route, déterminé et empli de vaillance, Ryuma ferait pâlir l'ennemi et sa malveillance.

Après avoir marché encore un peu, il arriva à l'entrepôt destiné aux forces du maire. Au coin d'une rue, il jeta un regard panoramique sur les lieux, afin de déterminer si danger il y avait. Une fois rassuré, il emboîta le pas puis rentra discrètement par derrière. À l'intérieur, il retrouva une bonne partie des hommes et des femmes qu'il avait vu au début des opérations. Mais ça l'importait peu, de son regard il cherchait Mariane et Glorim, lorsqu'ils avaient quittés le restaurant, il avait sentit leurs odeurs partir en direction du repère, alors il n'y avait pas de raison qu'ils ne soient pas là.
Fort heureusement, son regard se posa sur ses deux équipiers qui discutaient un peu plus loin dan la foule. Ils se trouvaient avec le bras droit du maire chargé des opérations. Mais le plus important était qu'ils aillent bien et qu'ils soient indemne. Puis à en juger l'euphorie de la petite fille et l'enthousiasme du colosse, la mission avait été un succès. Sans plus tarder, il alla les rejoindre, s'immisçant dans la discussion en les interpellant d'un léger sourire.

- Ravi que vous soyez en un seul morceau, et que selon toute vraisemblance, vous ayez réussis l'opération.

Les retrouvailles se déroulèrent dans la bonne humeur et l'entente mutuelle. Mais leur responsable ne tarda pas à leur rappeler la raison de leur présence. Enchaînant rapidement avec les informations toute fraîches qu'il avait obtenu. La plaisanterie étai fini, l'heure était à la guerre, les forces adverses avait elles aussi progresser dans d'autres domaines et endroits. Par ailleurs, le plus alarmant était que Carlota avait réussi, on ne sait comment, à rallier la marine et le Cipher-Pol à sa cause, ce qui compliquait bien les choses. Les ordres étaient claires, il fallait repousser l'ennemi et lui mettre les genoux à terre, aucune autre solution n'était possible. Alors le gourou des troupes donna ses directives, ils iraient tous les trois au front au centre-ville, épaulés par une partie des troupes de Syraq, ainsi que par un autre individu, mais qui semblait absent pour le moment, personne ne savait où il se trouvait, selon les ragots il étaient mort en mission. Mais qu'importe, il fallait se dépêcher.

Une fois qu'ils avaient échangés leurs avis et leurs idées, les trois acolytes sortirent de l'entrepôt avec la ferme intention d'aller écraser du mafieux et du justicier. Soucieux d'arriver avant les forces adverses pour une prise de position optimal, Ryuma se transforma en dragon, tandis que Mariane et Glorim grimpèrent sur son dos, avant qu'ils ne s'envolent dans les cieux, en direction du centre-ville, devançant ainsi les troupes du maire qui les accompagneraient.
En peu de temps, la créature survolait la zone de combat qui leur était destiné. Sans doute pressé d'écraser ses adversaires, le barbu à sucre d'orge sauta du destrier reptilien encore dans les aires, et alla donner le coup d'envoi des hostilités en produisant un retentissement puissant à son atterrissage. L'instant qui suivit, Le dragon prit sa forme hybride et se laissa descendre vers la terre ferme avec la fillette sur ses épaules, venant effleuré doucement les pavés de sa patte gauche, pour enfin trôner à côté de l'homme mammouth devant la grande rue qui menait vers la mairie. C'est ainsi que les trois comparses arrivèrent sur le champ de bataille, alors que leurs renforts arrivaient derrière et que leurs adversaires se profilaient à l'horizon.
Il était temps d'en finir.

Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Membre de la Meute Ardente


☠ Age : 27
☠ Messages : 63
☠ Âge du Personnage : 42 ans
☠ Berrys (x1000) : 30914
☠ Localisation RP : North Blue
☠ Fruit du Démon : Fruit du Mammouth
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 5950
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
35 / 99935 / 999
☠ Karma :
510 / 999510 / 999

Membre de la Meute Ardente

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Ven 14 Sep - 13:05



Le bras armé de Carlota VS La Meute Ardente



À peine étions nous arrivés dans le hangar, moi tenant toujours Mariane sous le bras, que nous nous faisions interpeller par les troupes du maire.

Vous avez pris votre temps, mais vous voilà enfin ! Pas le temps de se reposer, la Marine a débarqué en nombre et d'après nos infos, ils traquent tous ceux qui aident le maire. Aux dernières nouvelles, y'a plusieurs bataillons qui attaquent la Mairie, il faut que vous y alliez rapidement ! Mais vous étiez pas quatre à la base ? Bon, tant pis, on verra ça plus tard ! Passez par le centre-ville, c'est le chemin le plus rapide pour aller aider Monsieur Ziraq !

Carlota était si puissante que ça ? Elle était si influente qu'elle était parvenue à mobiliser la Marine, c'était un exploit tout de même ! Je déposais Mariane au sol, afin qu'elle puisse donner le contrat signé de la main de Minimus. Moi, j'étais venu pour la récompense, et maintenant que la mission était terminée, je devais encore donner un coup de main ? Bon, en réalité, à part rencontrer des gens, il ne s'était pas passé grand chose et mon corps commençait à réclamer un vrai combat. J'avais failli y avoir droit, mais j'avais laissé cette chance à Ryuma, qui en avait bien profité de ce que j'avais pu entendre. J'interpellais l’homme qui semblait donner les ordres au moment où Ryuma nous rejoignait.

-La Marine, hein ? Pourquoi ils traquent le Maire ? Je croyais qu'il voulait le bien pour cette ville ?

-Oui, Monsieur Ziraq ne veut que le bien pour les habitants, mais Madame Carlota ne veut pas lâcher l'affaire… Je ne sais pas ce qu'elle a comme info contre lui, mais c'est assez gros pour déplacer plusieurs dizaines de soldats. Bon, vous voulez nous aider ? Les hommes de Carlota vous ont vu de toute façon, vous êtes considérés comme nos alliés maintenant, donc soit vous nous aidez, soit vous vous débrouillez pour partir de la ville, mais ils vous lâcheront pas ! Maintenant, c'est la guerre, donc, si tous les trois vous êtes prêts à nous aider, vous pouvez rejoindre nos troupes sur la place ! On n'a pas le temps d'niaiser !


Je jetais un coup d'œil à mes compagnons de mission qui semblaient très déterminés à se battre. Il ne restait plus qu'à y aller. Ryuma prit de nouveau la tête du groupe, étant naturellement un leader. En sortant de l'entrepôt, je m'apercevais qu'il y avait beaucoup de mouvement, tous les hommes de Ziraq couraient dans la même direction, armes à la main, prêts à tout pour défendre le maire de cette ville. J'allais me mettre à courir pour me trouver en première ligne, mais Ryuma avait une autre idée en tête, bien plus intéressante. Il se transforma en dragon et nous demanda de monter sur son dos, moi et Mariane, chose que nous fîmes sans hésiter. En un coup de patte surpuissant, nous nous retrouvions dans les airs. Cette sensation de vol était très étrange, c'était la deuxième fois de ma vie que je me retrouvais dans cette situation, après le voyage avec Davinxi quelques jours plus tôt, voyage qui m'avait fait traverser RedLine en montgolfière pour atteindre cette Blue. Mais là, c'était un peu différent, je devais m'accrocher comme je le pouvais pour ne pas tomber à cause de la vitesse que prenait le Borgne, mais grâce à cela, nous dépassions rapidement tous les hommes de Ziraq restés à terre et nous arrivions en quelques instants dans le centre-ville. De loin, je pouvais apercevoir un rassemblement de soldats en uniforme, mais impossible de distinguer si il y avait des gradés parmi eux, même si en soit, je m'en contrefichais complètement. Arrivé à la hauteur d'un regroupement conséquent, je n'attendais pas plus longtemps pour me lancer dans la bataille. Je sautais vers le sol, me transformant dans les airs pour devenir un Mammouth de plusieurs tonnes, augmentant ainsi ma vitesse de chute. J'étais désormais tellement gros qu'en atterrissant, plusieurs soldats furent totalement écrasés, tandis que tous ceux qui se trouvaient dans un rayon de vingt mètres autour du point de chute auraient du mal à tenir debout, le sol tremblant violemment sous le choc. Je me relevais lentement, me remettant moi aussi de cette attaque. La Marine voulait la guerre ? Elle allait être servie ! Sans plus attendre, je faisais tourner ma trompe au-dessus de moi, prêt à frapper sans réfléchir tous ceux qui oseraient s'approcher suffisamment près.

Techniques utilisées :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t514-glorim-un-mammouth-bien-dans-ses-poils-terminee

avatar
Membre de la Meute Ardente


☠ Messages : 91
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 51777
☠ Localisation RP : North blue
☠ Fruit du Démon : Kaitai Kaitai no mi
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 6097
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
10 / 99910 / 999
☠ Karma :
490 / 999490 / 999

Membre de la Meute Ardente

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Dim 16 Sep - 15:03


Le casse du sicèle

La revoilà, grande, blonde, lumineuse devant son soleil la cachant de mon regard. De nouveau, elle disparue, dévorée par l’ombre, toujours la même. Mon père pris sa place, ses long cheveux noirs, et son regard inquisiteur. Je voulu lui faire face mais son corps grandit, atteignant des sommets possibles que dans des rêves. Je lui gueulais de disparaitre mais aucun son ne sortait de ma bouche. Sa main, grande comme un île, m’écrasa sur un sol inexistant et approcha son regard de mon visage ridiculement petit.

Tu ne seras jamais roi FITZ ! Me disait-il, me prenant de haut.

Me débattre ne servais à rien, j’étais bloqué, obligé de subir. Une fine lumière brilla sous moi avant de me soustraire à ce défunt père. Je me réveillais dans la ruelle qui donnait à l’ancien bâtiment maintenant détruit. Des centaines de marine y était, dégageant les débris.  

Fitz, tu te réveilles enfin ! Me criait ma princesse. Des soldats sont passé par ici, ils t’ont cru mort.

J’avais dû dormir une bonne heure, voire plus. Je me relevais difficilement. J’étais toujours blesser des explosions. Syl monta sur mon épaule et je pris la route du premier lieu, celui où l’assisant du maire nous avait donner les missions. Arriver au hangar, tout un tas de soldats s’activait. Ils partaient dans tous les sens, tous occupé par une tache qui leurs avait été donné. J’inspectais du regard la salle, cherchant le chef de la sécurité. Il me trouva en premier.

On vous croyait mort...si ce n’est pas déjà le cas, me jaugeant de haut en bas.

Je pris sur moi pour ne pas répliqué. Il m’expliqua la situation et mon nouveau rôle.

Vous pensez vraiment que je vais accepter une nouvelle mission de votre part ? Je viens prendre ma part et me barrer de cette putain d’île ! Lui dis-je tout en m'énervant

Il eut un petit rire avant de me dire avec tout le sérieux qu’il possédait

Fuir comment monsieur ? Toute la ville est quadrillée par la marine et les membres de carlotta, vous êtes d’ailleurs maintenant connu d’eux. Vous n’avez qu’une seule solution pour vous en tirez surtout après votre défaite. Aidez-nous à protéger le maire et nous vous aideront pour fuir.  


Allez au diable, avec votre foutu guerre... que dois-je faire alors ?

Quel choix avais-je ? Je n’eu pas le choix que d’accepter, à contre cœur.

Je reçus mes directives et partis pour le centre-ville, j'étais le dernier. Sur le chemin, Syl ne manqua pas de me réprimander. Je risquai bien trop ma peau pour si peu et elle n’avait pas tort, mais il nous fallait cet argent.  

J’approchais du centre-ville quand je vu une ombre au loin, une énorme créature cacher la place du soleil. C'était la première fois que j’assistait à ca. Ce que je voyais n’étais pas une illusion mais un Dragon, en chair et en os. Comme ceux des légendes. Syl étais subjuguer par la bête et aucun de nous n’arrivait à détacher notre regard de la chose. Quelque chose tomba du dragon, l’atterrissage s’entendis de ma position. Le Dragon avait disparu de notre vu. Je me rapprochai le plus proche possible du centre-ville. Quel ne fut pas ma surprise quand, enfin arrivé, un énorme éléphant secouais sa trompe dans tous les sens, prête à faucher les soldats sur son chemin. À ses coter, une créature hybride se posa au sol, tenant sur son épaule un enfant. J’arrivais dans leurs dos. Etaient-ils mes nouveaux compagnons pour cette guerre ? J’espérais que oui, je n’avais aucune envie de me fritter avec eux. Je levais les yeux au ciel, à la recherche du dragon. J’avais peur de le voir piqué sur nous en pleine bataille, crachant son feu sur tous les hommes, moi y comprit.  

Je penchai ma tête sur mon épaule pour parler à ma tontatta, elle s’était déjà éclipsée.
Armé de ma lance, je m’approchais des monstres, non sans une petite méfiance. Je tentais une approche.

 
J’espère très franchement que vous n’êtes pas contre moi ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t322-le-batard-tueur-de-roi

avatar
Membre de la Meute Ardente


☠ Messages : 25
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 31289
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 4300
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
5 / 9995 / 999
☠ Karma :
490 / 999490 / 999

Membre de la Meute Ardente

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Dim 16 Sep - 16:20

En avant toute!

Le chemin paraissait plus long. Le fait de courir pour fuir était plus marrant. Il laissait monter l'adrénaline pour donner des sentiments que nul autre situation ne pouvait provoquer. L'interdit, quelle chose fantastique. c'est surement ce que devait ressentir Glorim, ainsi que de la déception. Celle de ne pas avoir eu l'occasion de défoncer quelques bon z'Homme. Car pour ma part, je me retrouvais secoué comme un vulgaire sac à patate que le colosse emmené chez lui pour ensuite les transformer en purée Mouss'Cline. Quel repas somptueux… Ce goût, cette texture! Mais ne nous égarons pas. Sur cette route, je repensais à notre Ryuma. Ce dragon majestueux. Enfin, est-ce bien lui??? En vérité nous ne le savions pas réellement. Mais dans ce cas, où était-il bien passé?? Peut-être était-il déjà arrivé à l'entrepôt. Nous le seront très rapidement.
Ce n'est que quelques minutes après que j'aperçu le bâtiment se dresser devant nous. Enfin, nous allions pouvoir donner la paperasse et se barrer. Car franchement, c'était la zone ici! pire qu'une banlieue Wesh! Seulement voilà. Une fois arrivé sur les lieux, mon regard curieux épiait scrupuleusement les environs afin de localiser Ryuma. Il semblerait que nous étions arrivé avant le borgne. Donc, le prince flamboyant de cieux était probablement lui. N'étant pas certaine, j'attendais de voir la suite des évènements. Après tout, inutile de tirer des réponses trop hâtives!
« Vous avez pris votre temps, mais vous voilà enfin ! Pas le temps de se reposer, la Marine a débarqué en nombre et d'après nos infos, ils traquent tous ceux qui aident le maire. Aux dernières nouvelles, y'a plusieurs bataillons qui attaquent la Mairie, il faut que vous y alliez rapidement ! Mais vous étiez pas quatre à la base ? Bon, tant pis, on verra ça plus tard ! Passez par le centre-ville, c'est le chemin le plus rapide pour aller aider Monsieur Ziraq ! »

Était-il sérieux? Non car même sous le bras imposant et musclé du géant, mes petits bras semblaient se mouvoir pour attraper l'autre tête d'enclume afin de lui asséner une patate de forain qu'il ne serait pas prêt d'oublier. Puis, forcée de constater que mes efforts étaient vint, je tendis les papiers signé tout en mettant mon second bras, le poing serrait sous mon menton.  

« C'est comme ça tu nous dis merqui?! bouffon! Hein ouais dit Glo c'est un naze?!!! »

Je laissais les grande personne discuter entre eux, puis, au loin, je vis enfin notre chef de mission arriver. Il était en vie et c'était déjà un bon point. Et dire que je pensais franchement prendre la récompense et partir… Bah non… Leur plan foireux fit que tout l'île était encerclée. Allons donc… Il allait falloir à présent dérouiller des hommes de loi. Et vu que je les aimaient pas. L'idée me plaisait!!
Quand les grands discours furent terminés. Nous partions enfin en direction du champ de batail. Entre temps mon colosse m'avait posé à terre et du coup, je me retrouvais de nouveau sur l'épaule de Ryuma qui, une fois à l'extérieur, se transforma en dragon! Glorim monta sous la demande du borgne, et nous voilà embarqué dans une drôle d'aventure!! Dans les airs, survolant se décor coloré et illustré par la guerre, je lâchais un cris qui devait surement laisser ressentir la joie :
« OOUUAAAHHHOOUUUUUUU!!!! HIHI, c'est cRô BIEN! »

Furent les mots qui caractérisaient au mieux la fillette que j'étais. Au sol, le combat faisait rage, et, dans la descente du majestueux dragon, Glorim se laissa tomber pour à son tour faire profiter au monde de l'étendue de son pouvoir. Un Mammouth énorme s'écrasa lourdement au sol créant une vibration sans pareil. Ils étaient impressionnant! Ryuma se remit en forme Hybride, le rendant un peu plus reconnaissable. Pour mon compte, j'étais toujours sur son épaule. Dans la foule, mon pouvoir ne serait peut-être pas mis à l'honneur… Alors peut-être devrais-je œuvrer pour appuyer au mieux mes coéquipiers? Sans attendre, je sortis ce qu'il me fallait pour commencer mon œuvre et dans un premier temps, j'essayais tant bien que mal à dessiner proprement une bête qui pourrait m'aider. Mais dans la course du borgne… Mes traits ne seront pas parfait. Diantre, le principal restait de casser des bouches! Un hippopotame ne tarderait pas à sortir de son support, fonçant sur ses ennemis. Puis, ne s'arrêtant pas la, je me remise à dessiner mes fameux reptiles qui resteront prêt Ryuma et moi même. Mais l'instant serait peut-être choisi pour sauter de l'épaule de mon hôte… Je ne voulais surtout pas le gêner dans la bataille! Mon œuvre première allait donc être ma monture!!
 

Codage par Libella sur Graphiorum


Tech"S":
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PNJ


☠ Messages : 429
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 1088547
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Rang :
  • Ω – Omega
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

PNJ

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Dim 16 Sep - 18:50





Le bras armé de Carlota


*** Quelques heures plus tôt ***

Tous deux installés l'un face à l'autre, la maigre table faisant office de séparation, Abnaz Wilson faisait lentement glisser une feuille de papier vers son interlocuteur. Si le directeur du CP numéro quatre était reconnu pour son flegme légendaire, il trahissait, sous cette tente, un sentiment d'incertitude qui se lisait aisément sur son visage. Et pour cause. L'homme qui l'accueillait dans sa cabine n'était autre que John Kogan, récemment promu au grade de contre-amiral. S'emparant du document de sa main métallique, le haut gradé de la Marine parcourait les lignes de  son unique oeil valide. Balafré de part et d'autre – même au visage -, le trentenaire passé dénotait par sa carrure guerrière et son attitude quasi-je-m'en-foutiste pour la paperasse qu'on lui collait dans les pattes.

- Voici les nouveaux ordres qui doivent être appliqués. La situation actuelle est critique et bientôt la ville sera à feu et à sang, bien plus qu'actuellement. Comprenez que cette nouvelle information cruciale change la donne. C'est pour cela que le Cipher Pol intervient dans cette affaire.

- Ce Zyraq était donc un fumier depuis le début ? Tss.. Et vos hommes n'ont pas été foutus de découvrir le pot aux roses avant que tout ceci ne dégénère ? Bande d'amateurs. Et maintenant, c'est à mes braves soldats de ramasser votre merde.

- Si je comprends parfaitement votre mécontentement, je vous prierai de mesurer vos paroles. Entendons-nous sur une chose : je suis tout autant furieux que vous. Nous avons perdu un temps précieux dans cette bataille et il est aujourd'hui irrécupérable. Mais l'heure n'est pas aux lamentations ni aux accusations. La Marine et le Cipher Pol travailleront conjointement dans cette affaire pour éradiquer la menace le plus rapidement possible.

- J'en ai rien à foutre de vous et vos petites manigances d'agent secret. Ce qui m'importe, c'est la sécurité de la ville, des citoyens et de mes hommes. Et si ces petits bâtards de francs-marins sont de la partie, je me ferai une joie de les renvoyer dans leurs grottes à coup de bottine métallique.

- Le Cipher Pol n'en attendait pas moins de vous, Contre-Amiral. Mes hommes vous aideront lors des interrogatoires et aux arrestations si nécessaire. Les agents du CP-4 seront d'une aide précieuse, vous verrez.

- Gardez votre baratin pour les crédules. Les soldats de la Marine sont suffisamment entraînés pour qu'on ne leur colle pas des types en costumes dans les pattes. Vous aurez qu'à faire comme d'habitude : rester dans l'ombre et sortir à la fin pour voler la vedette. Grogna-t-il avant de se lever, les ordres entre les doigts. Passant le montant de la porte, il se mit à hurler assez fort pour que le navire de guerre tout entier soit au courant. Escadron, on a du boulot !

Un petit morceau de chiffon posé contre le front pour s'essuyer la sueur qui en découle, Wilson relâche la pression d'un soupir plus qu'audible. Le directeur du groupe d'agents numéro quatre plonge la main sous son veston et s'empare d'un mini-escargophone qui s'éveilla après quelques secondes seulement.Le silence émanant du combiné fût trahi par une phrase maigrichonne mais lourde de sens.

- La Marine a mordu à l'hameçon.

- Bien.. Je n'ai jamais douté de vous, mon cher Wilson. Mais ce n'est que le commencement. Vous savez ce que j'attends de vous. Ne me décevez pas sans quoi les conséquences seraient.. dramatiques.

***

Il n'avait fallu à la Marine que quelques heures pour avancer jusqu'au Centre-Ville. Les ordres étaient clairs et variés. La mission première consistait à rejoindre les escouades déjà présentes à la mairie pour renforcer l'assaut contre Zyraq et la seconde résidait dans des interrogatoires, parfois musclés, auprès des populations civiles et rebelles afin de trouver les membres de la Franc-Marinerie.

La tâche n'allait pas être facile tant Zyraq s'était fait des alliés de poids, de plus en plus nombreux. Alors que les groupes de soldats marchaient sur la ville, commandés par le Contre-Amiral Kodan et sa pléiade de gradés en tout genre, les premières échauffourées éclatèrent rapidement lorsque les hommes du maire avaient ouvert le feu sur ceux de Carlota au détour d'une rue. Le bruit des canons eut pour effet d'alerter immédiatement les pelotons de la justice qui se mirent à traquer l'ennemi sans sommation.

Bientôt les quelques groupes se retrouvent en ville, dans différent quartiers du centre de Baterilla, et lancent à nouveau des hostilités sanglantes. Dans ce véritable no man's land, de nombreux civils n'ont pu fuir l'endroit avant que la situation ne dégénère, et si chacun y va de son sauvetage – avec des intentions différentes – la guérilla urbaine a déjà fait quelques victimes innocentes.

Les mains jointes derrière son dos, Abnaz Wilson parcourt les pièces de la maison réquisitionnée par le Cipher Pol. Y menant des interrogatoires peu conventionnels sur des francs-marins avérés, chaque pièce s'est transformée en salle de torture improvisée, occupée par les agents d'un blanc éclatant. Les cris retentissent et pourtant personne ne les entend. Et pourtant, un bruit sourd vient surpasser les plaintes.

BOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOM


La meute ardente savait soigner ses arrivées. Le cratère causée par la chute du mammouth ne manqua pas d'alerter tout le quartier, surpassant de très loin le bruit des fusils et des explosifs lancés de parts et d'autres.

Pulupupulup

- Kogan au rapport ?

- Contre-Amiral ! Un gigantesque dragon vient de lacher une vache gigantesque avec des défenses, de longs poils et une queue au milieu du visage ! Il a déjà attaqué des soldats mais cette chose effraie les troupes !

- Qu'est-ce que c'est que ce cirque.. Zyraq est aussi un dompteur de – Woah ! Je viens de voir le machin volant ! C'est quoi ce bordel commandant ?!

- J'en sais rien Contre-Amiral ! Il y a.. y'a une gamine et..

- Tenez la position commandant ! Empêchez-les de semer la panique dans les rangs, je me met en route !

- Bien contre-amira-Aargh !

Le regard noir, Kogan relacha doucement sa large lame dans son fourreau en observant l'escargophone qui ne laissait échapper que des râles de douleur avant que le silence ne reprenne son droit.

- Allôoo ? Y'a quelqu'uuun ? Dit une voix de benêt.

- J'sais pas qui t'es salopard. Mais je vais venir te régler ton compte. Parole de Kogan.

- Ooooh. Moi c'est Loto. A qui l'tour ?

De l'autre côté de la communication, Loto venait d'écraser l'escargot dans sa gigantesque paluche. Riant grassement, il récupéra le tronc d'arbre lui servant d'arme – plutôt efficace s'il en est – et se remit en route vers le carnage.

A n'en point douter, Carlota s'est assurée deux alliés de poids dans cette attaque qu'elle mène contre le maire Zyraq qui doit composer avec bien peu de défenseurs pour contrer de telles manigances. Heureusement pour lui, il saura s'appuyer sur de redoutables combattants qui auront fort à faire pour endiguer la menace de la Loi.

Résumé:
 
Nouveaux protagonistes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine des Drunken Mermaids


☠ Messages : 80
☠ Âge du Personnage : 21
☠ Berrys (x1000) : 39911
☠ Localisation RP : Batterilla
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 6680
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
45 / 99945 / 999
☠ Karma :
515 / 999515 / 999

Capitaine des Drunken Mermaids

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Mar 18 Sep - 15:50


Le bras armé de Carlota

Event - Phase 2


Un bruit sourd, suivit d’un silence et tout à coup, la simple mission d’interrogation vira au drame. À peine mis en ligne qu’une ombre menaçante les forcèrent à fuir. De par la forme, l’on pouvait clairement conclure que c’était une créature volante… et dieu, non, ils n’étaient pas préparés à ça. Lorsque le Lieutenant releva les yeux, elle ne put s’empêcher de rester ébahie. Lorsque la silhouette du reptile gigantesque survola le centre-ville, elle sut qu’il fallait faire quelque chose.

Si certains soldats avaient d’ors et déjà commencé à ouvrir le feu sur le Dragon et ceux qui le chevauchaient, Mello et sa compagnie eux, n’eurent pas d’autre choix, pris en premier ligne il fallait sauver un maximum de civils. « Repliez-vous, Raccompagnez les civils en zone sûre, nous pourrons les interroger calmement là-bas. Évitez tout combat inutile ! La sécurité des habitants est notre priorité… »

Mais quand même, ce Maire, inconnu auparavant et désormais, il serait à la tête d’un réseau franc-marin ? Cela pouvait expliquer le débarquement de ces créatures… D’ailleurs, un gigantesque bruit se fit entendre, précédé de quelques cris, mais au moment de l’impact, plus rien. Était tombé du ciel, un gigantesque Eléphant, tout plein de poils.

Soulevant un large nuage de poussière, elle ne pouvait comprendre ce qu’il se passait, Ils nous avaient pris de vitesse, les soldats engagés par le Maire étaient déjà en train de confronter nos troupes, et très vite, la guerre éclata au beau milieu du centre-ville. Le métal qui s’entrechoque, la symphonie des fusils et tout un tas d’autre conneries ont fait du champ de bataille un capharnaüm sans nom.

Mello, quant à elle… Elle restait là, au beau milieu de ce champ de bataille, sans réellement savoir quoi faire. Ces images lui avaient fait ressortir une autre tragédie, une tragédie qui s’était passé il y a des années de cela. Les cris, les râles d’agonies et les corps sans vie… Non, elle ne laisserait pas une telle tragédie se reproduire à nouveau. Quand bien même ils étaient attaqués par des créatures surnaturelles, elle n’allait pas les laisser faire. Face au Mammouth, elle s’élança.

Un Soru au travers du nuage de fumée rendit l’arrivée de la demi-sirène parfaitement imperceptible, la vitesse de déplacement ne laissait qu’un trou au travers de la poussière. Arrivant au niveau du Flanc du Mammouth, la demi-sirène ne perdit pas plus de temps. « On ne se laissera… »

Chargeant son poing en ondes Gyojin, l’on pouvait la voir élancer son bras pour assener le coup à Glorim, qui se tenait là, se défendant tant bien que mal contre les soldats de la marine qui s’élançaient sur lui… Mais, aussi longue qu’elle pouvait être, sa trompe ne le protégerait pas sur les flancs ! Et quand enfin, Mello décocha son coup de poing, l’on pouvait voir circuler au travers du Mammouth, une large vagues d’ondes gyojin, qui souffla ceux qui devaient sûrement se trouver de l’autre côté. « … Pas faire. »

Un regard affirmé, elle constatait l’effet des ondes, qui envoyèrent voler ceux qui se trouvait derrière l’imposante créature. Du mieux qu’elle le pouvait, elle se débrouilla pour ramasser quelques soldats à terre, dans les environs qui entouraient le cratère causé par l’animal. Certains ne donnait plus aucun signe de vie, des gens avec qui elle avait été formés gisaient à terre… Elle n’eut pas le temps de secourir grand monde, mais, l’un d’entre eux eut la chance de se voir secourru par la brune. Revenue au niveau de ses compagnons, grâce au Geppou, elle déclarait à leur intention. « Dites au centre de commandement que nous faisons face à énormément de résistance, des créatures surnaturelles sont apparus depuis les airs, sûrement des maudits ! »


Résumé des actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 14
☠ Âge du Personnage : 19
☠ Berrys (x1000) : 20037
☠ Localisation RP : North Blue
☠ Fruit du Démon : Yuki Yuki No Mi - Fruit de la Neige
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 2690
☠ Rang :
  • Δ – Delta
☠ Notoriété :
10 / 99910 / 999
☠ Karma :
505 / 999505 / 999


MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Jeu 20 Sep - 10:58

Ally s’était simplement assise dans un coin en attendant que ça passe, refusant de même jeter un regard au civils qu’ils allaient débarquer de leur maison. Le son des combats au loin retentissait d’une manière discordante aux oreilles de la jeune cuisinière. Cependant, elle n’eut pas le temps de se poser plus de questions, car en quelques secondes, la ville venait de passer d’état d’urgence à zone de guerre, une secousse.

En haut de leur tête, une immense forme les survola et donna des gouttes de sueur à la maudite de la neige. Elle qui n’aimait pas la chaleur, elle allait regretter d’être venue sur cette île. Elle avait entendue jeune des comtes sur cette animal mythique, mais sans jamais penser un seul instant qu’elle en verrait un. Seulement quand un immense dragon survola leur tête, même elle qui était pourtant une femme constituée de neige avait du mal à se formuler cette idée. Même parmi les maudits, un immense dragon ça lui paraissait… impossible. Et pourtant il était bien présent au même endroit qu’elle.  

Le fracas des armes parvint heureusement à la sortir de son état d’hébétude. Le cri des soldats, le bruit des coups de feu, l’odeur de la poudre, c’était quelque chose qui pouvait ramener n’importe qui à la réalité. Alors Ally réagit de la façon dont elle se sentait le plus capable, en mettant à l’abri les civils et les innocents. Peu lui importait qu’il y ait des Francs-Marins parmi eux. Peu lui importait qu’elle puisse se faire attaquer dans le dos, elle devait intervenir pour faire ce pourquoi elle s’était engagée en premier lieu, protéger les civils de la criminalité.

Elle s’avança alors dans la place avant d’ériger un mur de neige de l’autre côté, au moins des tirs perdus n’atteindrait pas les maisons de la ruelle immédiatement, de même que les petites frappes à l’ordre de Zyraq, il ne passerait pas facilement le mur de neige, même si il fondait légèrement, de toute façon Ally restait à l’arrière-garde pour le maintenir solide.

Elle utilisa son fruit de la façon qui lui convenait le mieux : en improvisant. Utilisant des petites parcelles de son corps de neige qu’elle façonna en petit pics, pas plus gros que des dards d’abeille, mais autrement plus perçants. Elle en envoyant une volée en direction des barrages. Espérant que l’effet de groupe rapprochée pourrait lui permettre d’au moins mettre hors combat quelques petites cibles. Mais elle avait au moins fait attention en façonnant les pics à ce qu’il ne soit pas bien grand, il n’irait pas percer profondément la chair et serait stoppé par les os, elle s’épargnerait alors sûrement la conscience de tuer des personnes dont elle n’avait toujours aucune preuve de culpabilité.
Résumé :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t1856-presentation-d-ally-la-marine-finie

avatar


☠ Messages : 47
☠ Âge du Personnage : 20 balais.
☠ Berrys (x1000) : 7483
☠ Localisation RP : Présentation.
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Amoi
☠ XP Dorikis : 2788
☠ Rang :
  • Δ – Delta
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999


MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Jeu 20 Sep - 19:56

Ignoré de la plus belle de façon par les protagonistes de cette sombre affaire, Joe dit "le vieux" fit donc contre mauvaise fortune bon cœur, rassurant quelques civils contre la descente des marine dans le bled. Il n'eut pas le temps d'en faire beaucoup plus que la guerre venait à leur portes, à lui et à ses gars. C'était un oiseaux, non... Un aéronef ... NON ! Un putain de dragon qui larguait des mamouth sur leur tronche. Le premier réflexe de Kobby fut de s’éloigner du gros des troupes, ne voulant pas être prit entre deux feux, celui de la marine d'un côté, et celui du dragon de l'autre. Un dragon. Non mais sérieusement on allait pas le faire se battre contre une créature aussi grosse et imposante, c'était impossible. Le choc contre le sol par Glorim le propulsa de quelques mètres plus loin, ce qui l'arrangeait bien. Il n'était une tête brûlée que lorsqu'il était sûr de gagner, et là, ses chances maigrissaient comme neige au soleil. En parlant de Neige, un immense mur l'empêchait de passer et il dût donc se résoudre à aller vers le combat. Il avait des atouts, et quelques sbires sur lesquels les tester. Des cobayes de premier choix. Il attrapa donc son fidèle lance-pierre qui ne le quittait jamais, deux bombes de gaz moutarde et lança le tout dans la mêlée sans autre forme de procès. Rapidement, une fumée jaunâtre piquerait à la gorge de tout ceux s'approchant de la petite troupe, et surtout cet immense mamouth dont la trompe faisait une parfaite victime. Les quelques larbins qui arrivaient sur les lieux aussi, en prendrait pour leur compte. La fumée atteindrait peut être les copains les plus proches, mais il fallait bien faire des dommages collatéraux si l'on voulait faire des dommages tout court, il en avait l'intime conviction.
- Joe, les gars, on se concentre sur le gros éléphant ou sur la bleusaille ?
- Sur la bleusaille bien entendu, répondit tout le groupe à l'unisson, qui était déjà affairé à vider quelques cartouches sur les hommes du maire qui arrivaient toujours plus nombreux. N'empêche que de ne pas s'occuper du plus gros problème n'aiderait pas à le résoudre, au moins, ses deux bombes de gaz aurait quelques effet sur tous, par son rayon d'action grandissant toujours un peu plus. C'était l'avantage de ses créations, elle durait dans le temps et pouvait faire de gros dommages si on leur laissait le temps d'exprimer tout leur potentiel. Il resta donc bien en retrait derrière l'équipage, préparant la suite de ses attaques avec méthode, comme le ferait un bon petit chimiste. Il lui fallait encore quelques temps pour préparer sa plus féroce des attaques, qui ne manquerait pas de faire fuir un grand nombre des sbires de Ziraq, et dégagerait la zone de combat de son illisibilité. C'était vraiment le chaos et ça ne venait que de commencer pour le Dr KO. Avec un peu plus de récul, il aurait pû se dire que tout ça n'était que gageure de temps et de matériel, et qu'il aurait mieux fait de s'en tenir à ses éprouvettes, mais il n'avait plus aucun recul depuis qu'il était grimpé sur le navire de Joe, vivant pleinement l'aventure qu'on lui proposait. Même si cela revenait à mettre sa tête sur le billot et de jouer de ses cartes dans une partie de poker menteur comme pouvait l'être une guerre civile. Un alchimiste en pleine guerre, cela avait du sens.
résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine de la Meute Ardente


☠ Messages : 238
☠ Âge du Personnage : 34
☠ Berrys (x1000) : 59147
☠ Localisation RP : Baterilla
☠ Fruit du Démon : Ryu Ryu no mi
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 6838
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
20 / 99920 / 999
☠ Karma :
480 / 999480 / 999

Capitaine de la Meute Ardente

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Ven 21 Sep - 13:37

Le bras armé de Carlota
Les choses sérieuses commençaient, il n'y avait plus de place pour les futilités, dans ces conditions, il fallait combattre, ou bien mourir. Dans de telles conditions, même les esprits les plus dociles n'hésiteraient pas à ôter la vie, si la leur était menacée. Les sentiments et la compassion n'avaient pas leur place sur un champ de bataille. C'est exactement ce qui se trouvait devant l'œil du borgne, un conglomérat de violences, d'effusions de sang et de haine. En y repensant, cela pouvait être bien triste vu comme ça, car la plupart des individus s'échangeant des coups à ce moment là, se trouvaient en cet endroit, sois par pur hasard ou désir de faire le bien, sois pour suivre les ordres de personnes bien plus hautes, qui ne se saliront jamais les mains. Quoi qu'il en soit, il fallait désormais en découdre, et ça, tout le monde l'avait bien compris, si bien qu'une horde de marines se ruèrent avec rage sur le mammouth, afin de s'occuper de son cas. Mais ce colossale pachyderme ne comptait pas se laisser faire sans broncher, désireux lui aussi, de se laisser aller à une démonstration de force sans retenue. Ainsi, en usant adroitement de son imposante trompe et de ses jambes massives qui martelaient le sol à tout va, le géant poilu envoya valser nombres d'entre eux, sans compter les corps aplatis sous ses larges pattes.

Tandis que Glorim se défoulait sur les ennemis, le balafré sentit qu'on lui tirait légèrement l'une de ses oreilles, c'était la petite fille, toujours sur ses épaules, qui souhaitait attirer son attention sur quelque chose, ou plutôt quelqu'un. Se tournant vers la direction qu'elle pointait du doigt, son regard se posa sur un type à l'apparence peu conventionnelle. Certains endroits de son corps arboraient une peau vraisemblablement décomposée, tel de la charogne. Tandis que le reste semblait parfaitement normal et gorgé de vitalité. Soucieux de ne pas se faire avoir par l'ennemi, le pirate resta sur ses gardes et méfiant, malgré les mots peu menaçant de cet homme, s'exprimant sur le fait qu'il espérait ne pas se battre contre eux. C'est avec ces paroles que Ryuma pu se souvenir qu'une autre personne devait les accompagner, afin de stopper l'avancer des troupes de Carlotta dans le centre-ville. Les rumeurs au sein du repère disaient qu'il était sois mort, sois qu'il s'était enfui. Puis, à en juger la description qu'en avaient fait la plupart, un individu à l'apparence de zombie, habillé tel un hooligan, c'était sans doute lui. Mais il ne fallait pas tirer de conclusion hâtive, il se devait de ne pas lui faire confiance immédiatement, sous prétexte qu'il l'avait peut être reconnu, la suite des événements et ses actes jugeraient à sa place.

- Je l'espère aussi. Répondit-il sèchement.

De son côté, Mariane semblait en avoir assez d'attendre, elle aussi voulait en découdre. C'est d'ailleurs une de ses facettes qui plaisait au borgne. Elle ne cessait de le surprendre, autant par son sang froid à toute épreuve malgré tout ce qu'il se passait, que par sa détermination et son entêtement à vouloir se battre aux côtés de l'adepte de sucreries et lui. C'est certains que lorsque tout cela serait fini, il ne comptait pas la laisser livré à elle même, et la prendrait sous son aile.
Enfin, il s'accroupie pour se rapprocher du sol, en voyant qu'elle voulait descendre, lui caressant délicatement le dessus du crâne de façon affective, tel un père à sa fille. Se redressant ensuite doucement en l'observant, alors qu'elle se mit à dessiner, faisant preuve d'une remarquable concentration.

C'est à ce moment là que l'instinct animal du balafré s'affola, tandis que son odorat et son ouïe sur-développés le mirent en alerte. Une menace arrivait vers eux, et à une vitesse impressionnante. Sa vue hors-norme se focalisa sur le nuage de fumé devant eux, en fonction des signaux qu'il avait reçu, distinguant un large trou dedans se formant en un clin d'œil.
À la suite de ça, une violente bourrasque se déclencha tout près d'un des flancs de Glorim, soulevant un épais nuage de poussière, recouvrant et cachant ce qui avait bien pu se passer à cet endroit.
Lorsque la poussière retomba enfin, il était désormais très facile de distinguer une femme, le bras tendu en direction du mammouth, comme si elle avait voulu l'atteindre avec son poing. Mais on pouvait également distinguer Ryuma, dont la paume gauche se trouvait en cet instant, contre le poing qui avait menacé d'atteindre son équipier poilu. Ce qui venait de se passer était simple. Grâce à ses sens surhumains et son agilité hors norme sous sa forme hybride, qu'il arborait depuis qu'il avait posé le pied au sol, il avait pu sentir Mello arriver. Dans un premier temps, il avait user de la puissance de ses jambes pour s'interposer rapidement. Ensuite, même s'il n'avait pas pu percevoir clairement la jeune femme, il lui avait été possible d'envisager sa direction. Ainsi, il avait logiquement interrompu le coup de cet assaillant, en ne lui laissant pas le temps d'aboutir au terme de son attaque en venant la bloquer de sa paume, concentrant une bonne partie de sa force en ce seul point, générant une onde de choc à l'impact. La manœuvre ayant été d'avorter l'attaque de Mello avant qu'elle n'arrive à terme, ce qui permet une importante réduction du déploiement de force désiré. Par ailleurs, comme la technique qu'avait utilisé le borgne pour parer le coup, avait la particularité de générer une onde de choc, la confrontation de deux formes d'ondes avait créer un disfonctionnement de la propagation voulu par cette membre de la marine, laissant à la place, se mouvoir une bourrasque résultant de l'opposition entre deux forces similaires. Empêchant ainsi ceux qui étaient derrière lui, de subir le moindre dommage collatéral.


Enfin, du haut de ses 5 mètres, l'hybride observa cette femme s'éloigner rapidement en arrière, profitant de son replie pour venir en aide à ceux qu'elle pouvait se permettre de secourir. Le demi reptile se dit tout d'abord qu'il pourrait la poursuivre, afin de lui faire regretter d'avoir voulu s'en prendre à Glorim. Mais dans ces conditions, il fallait être intelligent, et s'il faisait ça, il ne serait plus là pour veiller sur ses coéquipiers, alors il la laissa partir. Cependant, il était hors de question de rester les bras croisés, sans compter que les troupes adverses étaient passées à la vitesse supérieur. Des murs de neige se formaient, des bombes artisanales explosaient en plein milieu de la zone de conflit, des coups de fusils et d'épées prenaient des vies, il fallait agir.

Tout d'abord, il créa une bourrasque en rabattant ses ailes vers l'avant, afin de renvoyer à la foule ennemi un gaz jaune qui menaçait de les atteindre rapidement. Puis, sans plus tarder, il laissa son corps se métamorphoser pour retrouver sa forme animal. Ne se faisant pas prier pour répandre sans pitié son brasier sur toute la zone devant son groupe et lui, là où se trouvaient tous les ennemis. Il était clair que la créature n'était plus la même depuis l'obtention de sa prime à Logue-Town dans le passé. Désormais, ses flammes étaient bien plus imposantes, la chaleur était largement plus infernal, et la zone touchée avait plus que doublé. Sans compter la propagation qui se faisait bien plus rapidement, comme si les flammes désiraient prendre en chasse leurs victimes.


Le décor était planté, l'ambiance était établie, désormais, le camp adverse savait à quoi s'attendre. C'était la guerre, et peu d'entre eux s'en sortiraient vivant. Maintenant, ce terrain était celui du dragon, cette mer de flammes aux couleurs orangé et rouge dansant à l'unisson, témoignait de cela.
Ce n'était que le début.

Spoiler:
 

Codage par Libella sur Graphiorum




Dernière édition par Ryuma Otsuki le Jeu 4 Oct - 9:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Membre de la Meute Ardente


☠ Age : 27
☠ Messages : 63
☠ Âge du Personnage : 42 ans
☠ Berrys (x1000) : 30914
☠ Localisation RP : North Blue
☠ Fruit du Démon : Fruit du Mammouth
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 5950
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
35 / 99935 / 999
☠ Karma :
510 / 999510 / 999

Membre de la Meute Ardente

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Sam 22 Sep - 23:00



Le bras armé de Carlota VS La Meute Ardente



C'était la guerre, la vraie, de celle qui change totalement la face d'une ville ou d'un pays. Ce n'était pas ce que j'avais prévu en débarquant sur cette île, moi je voulais apporter la paix, mais la Marine en avait décidé autrement, comme souvent, malheureusement pour ce monde. Je me retrouvais rapidement encerclé par des soldats, après ma magnifique arrivée. Je savais que je ne passerais pas inaperçu, donc autant y aller franchement, et puis, j'avais une mission à accomplir pour le Maire, et je ne comptais pas abandonner, oh ça non ! Je n'avais pas baissé les bras jusqu'ici, malgré toutes les déconvenues qui m'étaient tombé sur le bout de la trompe, ce n'était pas maintenant que je me retrouvais en plein territoire ennemi que ça se produirait. Bien au contraire, les événements qui s'étaient déroulés sur North Blue avaient changé ma conception de la vie, et moi qui, avant, prônais la paix, j'avais décidé de me tourner maintenant vers le chaos et la destruction.

C'est pour cela que je me retrouvais sur cette place à donner de puissants coups de trompe à ces soldats, qui, après avoir eu un mouvement de recul à ma vue, avaient repris du poil de la bête. Mais avant que je puisse en éliminer plusieurs, une femme étrange arriva si rapidement que je ne la remarquai qu'au moment où elle allait frapper. Elle semblait puissante et très rapide, sa frappe allait me frapper de plein fouet, mais c'était sans compter Ryuma, qui sous sa forme hybride contra avec une telle puissance, qu'une onde se propagea sur tout le champs de bataille. Ces deux-là avaient une force titanesque, c'en était presque beau à voir. Je m'étais fait surprendre sur ce coup-là, heureusement que le dragon avait été là, je lui en devais une, et je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour lui rendre la pareille. Mais ce n'était pas fini, loin de là. La femme était repartie en arrière, comme si elle avait compris qu'elle n'y arriverait pas face à nous deux. Le temps de me remettre de ces émotions, le combat reprenait de plus belle, certains soldat se démarquant par leurs pouvoirs ou leurs armes, comme celui qui envoya un gaz qui commençait à me piquer le nez, mais encore une fois, Ryuma intervint rapidement en donnant un puissant coup d'ailes, renvoyant le gaz sans plus de fioritures. Plus fort encore, il reprit sa forme animale pour envoyer des flammes impressionnantes, qui s’étendaient à des mètres à la ronde, brûlant sûrement plusieurs soldats. Cet homme était réellement hors norme et il m'inspirait grandement.

Rapidement, je me transformais pour prendre ma forme hybride, ne mesurant désormais plus que huit mètres de haut, mais retrouvant une bonne vitesse. Les hommes de Ziraq arrivaient maintenant, donnant encore un peu plus de poids à notre attaque, et ils n'hésitant pas à tirer dans le tas, nous assurant une bonne couverture. Autour de moi, ce n'était plus que chaos, des balles fusaient, des corps tombaient des deux côtés, mais personne ne voulaient lâcher un bout de terrain. Je levais ma trompe en direction du ciel pour aspirer le plus d'air possible avant de la remettre face à moi en rejetant tout cet air, ce qui eut pour effet d'attiser encore plus les flammes, provoquant ainsi un incendie d'une puissance colossale. Mais ce n'était pas fini. Je levais une nouvelle fois ma trompe le plus haut possible, afin de prendre de la puissance et je retombais lourdement sur le sol, les poings en avant. Ainsi, je créais une plaque de terre de plusieurs mètres de diamètre que j'envoyais dans le tas, mais plus particulièrement vers la femme qui avait tenté de m'attaquer tout à l'heure. Cette plaque me protégeant des flammes et de la vision de mon adversaire, j'en profitais pour courir en me cachant derrière, armant mon poing. Peu avant l'impact, je surgis par la gauche pour asséner un puissant coup en direction de sa tête. Pourrait-elle esquiver tout ça ?

Résumé et Techniques utilisées :
 



Dernière édition par Glorim le Dim 23 Sep - 16:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t514-glorim-un-mammouth-bien-dans-ses-poils-terminee

avatar
Membre de la Meute Ardente


☠ Messages : 25
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 31289
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 4300
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
5 / 9995 / 999
☠ Karma :
490 / 999490 / 999

Membre de la Meute Ardente

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Dim 23 Sep - 15:53

A noter:
 

En avant Toute!

La bataille faisais rage, et de mon point de vu, tout était une foule gigantesque de bouche à casser. Et oui, difficile d'imaginer une telle mentalité pour une jeunette et pourtant, l'image répugnante de la marine me donnait juste envie de tout démolir. Histoire de montrer qui était la patronne! Mais pour l'heure, j'allais devoir user un peu de malice et jouer de mon charme. Le deal était risqué, très risqué... Cependant il en valait la chandelle. Je n'étais pas encore connu des services de la marine. Ni de personne en fait! l'heure était-il venu d'user de cet avantage fort alléchant? Absolument oui!
Alors que nous avancions, les troupes ennemies ne tardèrent pas à se faire connaître. Une sorte de femme poisson bizarroïde fit son apparition. Il était clair que son intention était de faire taire notre éléphant poilu préhistorique international préféré. Alors que certaine optèrent pour créer un mur de neige, d'autre tiraient dans le tas sans somations dans la foule. Et dire qu'ils pensaient être les gentils sauveurs, protecteurs du peuples! C'était peut-être la raison numéro une qui faisait que, je ne les aimaient pa du tout. Cette mentalité débile gonflée à la testostérone... Tandis que nous... Nous étions une famille! Et la seule chose qui comptait par dessus tout était purement est simplement. Une vie simple sans trop de règle hors-mis les nôtres.

Puis, se détachant un peu du lot. Un jeune garçon usa de mélange étrange... Je ne savais pas vraiment ce que c'était, ni de quelle nature ils étaient composé. Mais vue la couleur flachie... Rien de bon! De plus, elle avait une nature gazeuse, ou fumigène je ne savais pas trop. Donc logiquement ce nuage chimique et artificiel devait se mouvoir avec un élément que j'aimais nommer le vent! Hm, avec réflexion. Une seule alternative, l'éviter!

Ryuma qui c'était transformer, puis, mi sous sa forme hybride, semblait se jouer de la physique, atteignant des vitesses phénoménale grâce à cette transformation! De ce fait, il réussir a épargner Glorim d'une attaque qui aurait pu lui coûte énormément. Et il ne s'arrêta pas là. Sans plus attendre, il donna un bon coût d'aile afin de disperser les gaz qui ce rependait un peu partout, pour les rabattre sur les troupes ennemis. Ce qui ferait des dégâts à coups sûr. Ou du moins une gêne assurée! Pour conclure, je vit le reptile seigneur des cieux, reprendre sa forme animale afin de cracher une déferlante rouge orangée. A cet instant, j'étais rassurée d'être dans son camps!!
En voyant mais compagnons se tuer à la tâche, donnant le meilleur d'eux même. Un instinct me traversait. Je n'avais pas le droit de rester les bras croiser! Moi aussi je devais donner le meilleur de moi même.
Rabattant mes bras en direction de mon dos pour laisser mon corps les dissimuler, un serpent rentra dans la manche droite de ma veste. Tandis que j'ordonnais furtivement du regard au deux autre de se fondre dans la foule! le but était simple, la cible également! J'allais à présent m'attaquer à l'alchimiste. Mes reptiles fusaient esquivant dignement les alliés et opposants. Compte à moi, plus j'approchais de ce dernier et plus je sentais la chaleur du souffle dragonique envahir le terrain... Je scrutais mon Hippopotame afin de voir s'il il allait tenir le coup et, j'apercevais quelques parcelle d'encre fondre. Allais-je arriver jusqu'au bout?

Je préparais une nouvelle œuvre qui en temps voulu allait séduire grand nombre de partisan, a commencer, une nuée se souleva prête à foncer sur le jeune garçon afin de perturber son attention, une fois de plus! Puis, je commençais une nouveau dessin qui cette fois-ci, allait en surprendre plus d'un. Mais je devais bien choisir mon moment puis, l'endroit pour faire appel à lui. En attendant, je m'occuperais du Jeune Caïne qui était loin de se douter de mes intentions. Ce qui était certain, c'est que mes petites guerrières allaient s'en donner à cœur joie!


Techn'S:
 



Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Membre de la Meute Ardente


☠ Messages : 91
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 51777
☠ Localisation RP : North blue
☠ Fruit du Démon : Kaitai Kaitai no mi
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 6097
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
10 / 99910 / 999
☠ Karma :
490 / 999490 / 999

Membre de la Meute Ardente

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Lun 24 Sep - 22:05




Ça partait dans tout le sens, à peine arrivé que la bataille commençait déjà. Le gars avec l’enfant sur l’épaule avait dédaigné me répondre, mais brièvement. La guerre avait commencé, je ne voulais pas perdre de temps en long discours. Je m’approchais un peu plus sereinement du groupe, sachant qu’ils n’étaient pas mes ennemis aujourd’hui. Le grand mammouth défonçait tout sur son passage tandis que la gamine descendait de l’épaule du borgne, surement pour lui laissant tout le loisir pour se défouler. Sans crier gare, l’homme brun sauta dans la bataille, se transformant au préalable en une chose énorme avec des ailes et des écailles parsemant son corps de brute. Un énorme monstre, cela ne pouvait venir que d’un fruit du démon, mais quel genre de fruit pouvais donner cette apparence. La masse de mon coéquipier me cachait presque le champ de bataille, me mettant aussi à couvert de coup de feu où autre danger de ce genre mais j’avais pu observer son échange contre un humain aux longs cheveux. Mon regard se tourna sur la gamine qui venait de s’installer sur une bête, j’avais surement atterris dans un cirque ou une sorte de cours des miracles, je ne voyais pas d’autre explication à tout ce que je voyais. Je me décalais légèrement pour mieux observer notre combat. Je voyais tous mes camarades de fortune se battre de concert contre la marine présente aujourd’hui et une femme qui venait surement de nous attaquer. Tout à coup, la bête ailée renvoya un gaz jaunâtre que l’ennemie nous avais lancer, surement un gaz nocif, ça leurs ferait les pieds. Mais le monstre ne s’arrêta pas pour autant, il se changea cette fois ci en dragon.

Putain...c’était lui alors. Me dis-je, stupéfait par cette nouvelle.

L’énorme dragon prenait toute la place, soufflant un feu ardent sur nos adversaire, le bloc de neige que j'avais pu apercevoir, fondait presque instantanément. Le mammouth lui, explosa le sol devant lui, envoyant une énorme plaque de roche et partit au front. J’étais là, aux milieux de tous ces monstre, inutile. C’était à mon tour de me mettre en avant, ils allaient me craindre tout autant que je les craignais. La femme que j’avais aperçu était suffisamment forte pour que le lézard se précipite sur elle. Le mastodonte ne se posait surement pas de question lui non plus, il chargea l’humaine lui aussi. Aucune échappatoire pour elle, en tout cas j’allais lui réduire ses choix du mieux que je pouvais. Je posais mes deux mains bien au sol, l’affectant aussi rapidement que possible pour attaquer en même temps que mes coéquipiers. Le sol sur le champ s’éclata pour se reformer presque instantanément.

Restructuration : Geôle, dis-je, m’entendant presque pas avec les bruits de la guerre.

Autour de la femme, sur une large zone de plusieurs mètres, la roche formait rapidement un énorme bloc qui l’entourait, l’isolant de tout aide extérieur. La prison n’était pas complète, elle lui offrait une sortit, un trou à l’avant, mais les flammes s’engorgeaient dedans tout comme le projectile tirer par la bête aux longues défenses. Ce n’étais pas fini. J’éprouvais sur le coup une fatigue, une si grande utilisation de mon pouvoir n’allait pas me laisser de marbre, mais je n’étais pas hors-jeux pour autant. Mes mains toujours au sol, je modifiais le sol pour faire apparaitre des pieux de roche, pointu et tranchante dans le dôme ouvert. Voyant le mammouth courir sur l’ennemie, je fis apparaitre les pointes dans le flanc gauche de ma cible, prenant soins de ne pas toucher les énergumènes de mon équipe. J'adressais mes nouvelles paroles au pyromane, parlant assez fort et près de lui.

Personne ne me mettra au second rôle aujourd’hui, surtout pas par un lézard.

J’espérais que ma pique enflamme un esprit de concurrence entre lui et moi, l’obligeant à ce donner à fond dans ce combat. Ont avait besoins de les retenir, même si il fallait détruire la place pour cela et user de toute notre force dans ce combat.



Résumé tech:
 


Dernière édition par FitzKaladin le Lun 8 Oct - 20:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t322-le-batard-tueur-de-roi

avatar
PNJ


☠ Messages : 429
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 1088547
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Rang :
  • Ω – Omega
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

PNJ

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Mer 26 Sep - 20:27





Le bras armé de Carlota


Nul n'aurait pu se douter que le maire de Baterilla disposait d'une telle force de frappe, prête à s'attaquer au symbole de la justice. Convaincus du bienfondé de ses actions ou simplement mercenaires grassement payés, la simple présence de ces deux gigantesques animaux avait suffi à semer le doute dans l'esprit des troupes de la Marine. Tombés sous les coups du mammouth ou ayant fui grâce à l'intervention du Lieutenant Mello, les soldats sont éparpillés et en déroute.

Profitant du nuage gazeux et de la protection neigeuse dressée par Ally, les forces de la justice en présence parviennent à regagner une position éloignée, hors de portée de cette meute véhémente qui a pénétré la zone avec fracas.

Si la Marine profite d'une quantité de bras grandement supérieure aux hommes de Zyraq, la surprise causée par le largage des troupes du Dragon a le mérite d'inverser la tendance, du moins pour le moment.

Judicieusement effectuées, les actions de la Meute Ardente portent leurs fruits et bientôt celle-ci prend position sur la zone d'impact. Libérés de la brume jaunâtre causée par Kobby, voilà que Ryuma décide d'augmenter la température en propageant ses flammes ardentes sur les fuyards. Il ne fallu que quelques secondes pour que le gigantesque mur poudreux ne cède sous la chaleur intense.

Le gaz moutarde s'était évaporé suite au mouvement du dragon et une brume opaque l'avait remplacé, vestige de la neige fondue à une allure impressionnante. Cette nouvelle barrière naturelle éphémère empêchait chaque camp de jauger son opposant et de juger des dégâts causés par la violence des attaques.

Quelques ombres dans la brume, vacillantes pour la plupart. Puis une voix. Grésillante mais assurée. Toutes les radios en possession des soldats se mettent à parler à l'unisson. Ou plutôt à chanter..

- Petit dragon, petit dragooon. Tu es tout gris et tout petit, petit dragooon. Tu vas finir en sashimi petit dragon..

La stupeur gagne les rangs des deux armées. Au bout de l'escargophone, l'homme qui chante n'est autre que le contre-amiral. A en juger par la respiration saccadée dont il fait preuve dans son chantonnement, le haut-gradé cherche à gagner la bataille à toute hâte.

- Tenez bon les gars, les renforts arrivent ! Conclu-t-il avant que le grésillement ne cesse pendant quelques secondes avant de reprendre. Avis à tous les soldats en état de se battre ! Les ordres ont changé : convergez vers le point d'impact pour éradiquer la menace animale ! Nous devons forcer le passage pour rejoindre la Mairie à tout prix !


Regonflés par le discours d'un Kogan enragé et sur le point d'en découdre, la Marine semble prête à se battre contre Ryuma et ses hommes.

La brume se dissipe et bientôt la meute découvre que la tâche s'annonce plus compliquée que prévue. Les soldats se sont rapidement organisés pour monter des barricades, improvisées à l'aide de rebus et divers couverts naturels grâce aux bâtiments.

Une première salve de tirs détonne en direction des deux plus grosses cibles pour aider au mieux la demie-sirène, dans une bien mauvaise posture. Pourtant, il vous faut tenir jusqu'à l'arrivée des renforts. Et ce ne sera pas une sinécure.

***Pendant ce temps, quelques kilomètres plus loin, dans la ville***


- Vous êtes sûrs que c'est lui ? Un petit koala couleur rose ? Effectivement, aucun doute, c'est bien lui. Que viennent-ils faire ici ? J'espère que ce n'est pas encore un coup de Carlota. Bien, le Cipher Pol 4 ne peut pas laisser les Francs-Marins agirent sur cette bataille. Nous nous mettons en route pour la Mairie.

- Monsieur Wilson, que faisons-nous de ces francs-marins ? Dit-il en désignant les quelques personnes attaqués contre la tapisserie.

- Ce pour quoi nous sommes là, agent. La lessive.

- A vos ordres.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine des Drunken Mermaids


☠ Messages : 80
☠ Âge du Personnage : 21
☠ Berrys (x1000) : 39911
☠ Localisation RP : Batterilla
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 6680
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
45 / 99945 / 999
☠ Karma :
515 / 999515 / 999

Capitaine des Drunken Mermaids

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Ven 28 Sep - 11:05


Le bras armé de Carlota

Event - Phase 2


Des monstres, c’était ce que Mello était en train d’affronter. Son regard s’affirmait, elle fixait son nouvel adversaire, fraîchement rentré dans la mêlée. Ce dragon, la mer de l’est en avait déjà entendu parler, certains rapports faisaient l’éloge d’une telle créature, mais, jusqu’ici elle n’y croyait pas. « Ryuma Otsuki, donc, ce n’était pas qu’une simple rumeur ! » Lâchait la brune, tandis que son regard se perdait sur l’apparence actuelle du dit pirate.

Un léger sourire vint se dresser sur le visage de la sirène, alors, c’était des pirates ? Si Zyraq avait eu l’audace de recruter des malfrats dans ses rangs, dans-ce cas, il n’y avait plus rien à sauver. Elle était prête à passer aux choses sérieuses, ne serait-ce que pour protéger les habitants du carnage à venir. Car, la suite des évènements s’annonça différemment. Le dragon gonflé d’air, relâcha une gerbe de flammes qui, rapidement, prit le contrôle du champ de bataille.

« Que tout le monde se replie derrière les murs de neige, ça commence à deven… »

Mello fut interrompue dans sa phrase, immédiatement, alors qu’elle commandait à ses troupes, un dôme de terre s’était érigé autour d’elle, la coupant des potentiels renforts qu’elle pouvait avoir… Cette technique, celle de Fitz, l’avait isolée complètement ! Les murs avaient pris quelque temps avant de s’ériger, ce qui laissait une indication à la demi sirène quant à la façon de comprendre le pouvoir de son adversaire… mais, pour le moment ll n’était plus en vue. D’ailleurs, la seule chose qu’elle pouvait voir, c’était la sortie, représentée par une grande ouverture face à elle, la laissant face aux flammes du dragon qui arrivaient à toute vitesse, grâce à Glorim qui venait d’attiser les flammes.  

Elle avait peur, mais, contrairement à la paralysie que certains pouvaient ressentir, Mello, elle ne put répondre qu’avec un grand hurlement. Et instinctivement, elle se mit à courir vers la sortie, alors que flammes, rocher et pointes acérées s’approchaient d’elle à toute allure. Et une fois engouffrée dans les flammes, l’on ne pouvait plus distinguer la silhouette de la demi-sirène. Seul un manteau, à moitié carbonisé se trouvait là, sur le champ de bataille.

Ce manteau où l’inscription « Justice » brûlait petit à petit était celui de Mello, et jusqu’aujourd’hui, elle ne s’en était jamais séparé pendant qu’elle était en service. Cette vision aurait pu donner à n’importe qui la sensation d’accomplissement, mais, était-ce réellement ce qu’il s’est passé ?

Non, loin de là.

Mello venait d’utiliser l’incision afin de percer au travers des flammes grâce à la vitesse, la chaleur était intense, presque insoutenable mais c’était la seule solution pour que le dragon n’envoie pas ses flammes sur les troupes, mais bien dans le domen créé par Fitz, sauvant ainsi le reste de ses camarades. Mais, Mello ne s’en était pas tiré sans encombre, en effet, les plus attentif auront entendu un bris de verre, non loin derrière eux. Certains soldats de Zyraq affirment même avoir vu une silhouette s’écraser dans une bâtisse.

Cette silhouette, c’était bien Mello. Brûlée aux avants bras, Mello avait protégé son visage des flammes avec ceux-ci, bloquant son champ de vision par la même occasion, et les bris de verre avaient eu pour effet de rouvrir sa blessure à la cuisse. L’odeur du sang, c’est ce qui permettrait à Ryuma de traquer le lieutenant, maintenant derrière les lignes ennemies.

Mais, si Mello opposait une menace, la brume créée n’allait pas aider la meute car désormais, les soldats pouvaient dorénavant tirer sans risque de toucher l’un des leurs, car tous repliés ou mort sur place. Dans le bâtiment en question, l’on pouvait voir la brune, tête en bas, jambes en l’air, encastrée dans ce qui semblait être le comptoir d’un bar… et, elle ne semblait pas réagir plus que ça. Était-ce la fin ?

La main qui vint s’écraser sur son front annonçait une tout autre couleur.

« La vache, j’ai eu chaud. »


Résumé des actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 14
☠ Âge du Personnage : 19
☠ Berrys (x1000) : 20037
☠ Localisation RP : North Blue
☠ Fruit du Démon : Yuki Yuki No Mi - Fruit de la Neige
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 2690
☠ Rang :
  • Δ – Delta
☠ Notoriété :
10 / 99910 / 999
☠ Karma :
505 / 999505 / 999


MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Sam 29 Sep - 10:48

Le chaos avait gagné le centre-ville en à peine quelques minutes. Tout le monde se tapait dessus, usait de capacités tout aussi hors du commun que celle de la Maudite de la Neige, certains envoyaient de la fumée jaunâtre toxique, d’autres étaient d’immenses Mammouths ou des dragons, et face à ces deux animaux mythiques se dressaient une jeune femme qui semblaient en difficulté.

Ally n’eut pas vraiment de mal à se frayer un chemin dans la place tandis que les coups physiques ne l’atteignaient pas, mais les flammes de ce dragon, c’était autre chose, dès qu’il avait commencé à cracher son jet de feu, le mur de neige qu’Ally avait érigé pour protéger les habitations derrière elle commença à fondre instantanément.

Le champ de bataille était devenu complètement illisible. Mais, dans ce chaos, une jeune femme de la Marine, celle qui s’était jeté la première sur le Mammouth, celle-ci avait foncé dans les flammes et il n’en restait sur place que son manteau. Son manteau qui commençait petit à petit à brûler.

La jeune cuisinière vit alors rouge face à ce dragon. Elle se mettait en danger, mais elle voulait permettre à d’autres de se réorganiser en gagnant du temps, et puis, si la jeune fille était encore vivante, La Marine ne voulait pas mettre à l’épreuve le flair de ce dragon. Sur le coup, Ally se dit qu’elle n’avait pas le choix. Si jamais elle reculait et laissait les autres se battrent à leur place, il risquait de mourir à cause de sa propre lâcheté. Et il était hors de question que d’autres paient ses erreurs.

La jeune fille s’avança alors de manière parfaitement visible, puis envoya une de ses boules de neige en visant l’un des yeux de reptile du Dragon qui pouvait la croquer comme un apéritif rafraîchissant. Certaine que dans les yeux il verrait au moins si il ne le sentait pas. Puis elle hurla de sa voix la plus assurée malgré sa trouille intérieure :

- HÉ, LE DRAGON, ON M'A DIT QUE T’ÉTAIS ENCORE MOINS IMPRESSIONNANT VU DE FACE, MAINTENANT JE COMPRENDS POURQUOI ON M'A DIT CA, T'ES VRAIMENT SUPER FAIBLE EN FAIT FACE DE LÉZARD, ALLEZ APPROCHE QUE JE TE DÉGOMME EN DEUX MINUTES PETIT REPTILE !  

Ne souhaitant pas s’attarder face à ce que le Dragon pourrait avoir à rétorquer, vu que ces arguments semblaient plutôt mordants. Ally choisit encore d’improviser de manière ridicule, espérant détourner suffisamment l’attention du reptile ailé pour qu’il ignore la cible qu’il venait juste de brûlé et se concentre sur elle, même si cela signifiait certainement qu’elle allait avoir très mal. Ally utilisa alors ses capacités d’improvisation pour rouler sur elle même en devenant elle-même une immense boule de neige. Elle aurait gagné à ce que le terrain soit légèrement pentu, mais l’élan de sa course lui avait permis de gagner quand même assez de vitesse pour rouler vite, ce qui elle l’espérait, agacerait encore plus le Dragon.
Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t1856-presentation-d-ally-la-marine-finie

avatar
PNJ


☠ Messages : 429
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 1088547
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Rang :
  • Ω – Omega
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

PNJ

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Mar 2 Oct - 10:43

Kobby n'ayant pas répondu dans les temps, son tour est sauté

N'étant pas à 6h près, tu as jusqu'à la fin de journée pour poster, faute de quoi ce sera à la Meute de poster.

[rappel : vous avez 48h pour poster pour chaque tour, nous veillerons dès à présent que ce délai soit respecté]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine de la Meute Ardente


☠ Messages : 238
☠ Âge du Personnage : 34
☠ Berrys (x1000) : 59147
☠ Localisation RP : Baterilla
☠ Fruit du Démon : Ryu Ryu no mi
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 6838
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
20 / 99920 / 999
☠ Karma :
480 / 999480 / 999

Capitaine de la Meute Ardente

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Jeu 4 Oct - 11:51

Le bras armé de Carlota
Le pirate était très content de ses coéquipiers. Ils avaient faient preuve d'une réactivité remarquable. Aussitôt après qu'il ait déversé son brasier sur le champ de bataille, Glorim s'empressa d'attiser les flammes grâce à un mouvement ingénieux avec sa trompe, se jouant ainsi des caprices de l'air. Le résultat était fabuleux. Comme quoi, ce n'est pas parce que l'on est une armoire à glace, que le cerveau ne fonctionne pas, il en était la preuve à ce moment là. Puis sans tarder, il prit sa forme hybride et fit une démonstration de sa force de frappe en arrachant littéralement une énorme plaque de terre du sol, après avoir frapper lourdement celui-ci de son poing. Cette manœuvre était simple, envoyer ce projectile démesuré sur la femme poisson, pour non seulement espérer l'écraser avec, mais surtout pour obstruer sa vision, et pouvoir lui asséner un coup direct en la prenant par surprise sur l'un de ses flancs. Un juste retour des choses après tout.

Mais le spectacle n'était pas terminé. Ce qui allait suivre, attira l'attention du balafré, et lui offrit une agréable surprise. Après la démonstration du mammouth, l'homme à l'allure de cadavre qui était arrivé un peu plus tôt, se mit lui aussi en action. Mais le borgne ne comprit pas tout de suite qu'il était à l'origine de ce qui allait suivre. C'est alors que, sans prévenir, une grande partie de la surface d'affrontement se craquela, comme si elle s'auto-détruisait, avant de prendre la forme d'un dôme de terre autour de la femme poisson, l'isolant non seulement du reste des troupes en bleu et blanc, mais l'empêchant également de s'enfuir. Sans compter, ces redoutables pieux de roche qui étaient sortis du sol sur le flanc opposé à celui duquel arrivait l'hybride poilu, afin de l'empaler directement.
Ryuma fut surpris et se questionna sur le pourquoi du comment cela avait put arriver, il n'avait jamais vu ça auparavant. C'est comme si la terre elle même avait décidé de prendre au piège cette femme. Puis son instinct animal lui fit hausser un sourcil gauche, avant que ses yeux ne se tournent en direction de l'homme zombie, qui était accroupie, et dont les mains étaient posées sur le sol. Le plus intriguant était que la terre était craqueler, formant une ligne jusqu'au dôme, comme une sorte de chemin. C'est à ce moment là que le dragon comprit que c'était lui le responsable. Alors il esquissa un sourire, dévoilant un sourire carnassier lorsque ses babines s'écartèrent, afin de montrer sa gratitude malgré l'allure effrayante qu'il avait en souriant sous cette forme.
Quoi qu'il en soit, avec une telle suite d'attaque, le pirate borgne était persuadé que cette femme ne s'en sortirait pas. Isoler de ses semblables, piégée au cœur d'un dôme avec une seule ouverture, ouverture non seulement bloquée par les flammes, mais qui permettait également à Glorim et Fitz de l'attaquer par ses deux flancs. Sans oublier cette énorme plaque de terre qui arrivait droit sur elle de face, obstruant non seulement sa vision, mais l'empêchant également de s'enfuir par l'avant, elle était bloqué.

Alors que Mello était dans de sales draps, le regard de Ryuma fut attiré par la petite fille, qui s'était elle aussi mit en action. Son œil la suivit, alors qu'elle s'écarta du gros de la bataille pour s'infiltrer discrètement aux abords du camp ennemi. Elle avait envoyée une nuée d'abeilles sur le petit malin au lance pierre, afin de le distraire pendant qu'elle s'approchait dangereusement de lui, préparant sûrement quelque chose qu'il n'allait pas apprécier. Décidément, cette petite ne plaisantait pas, elle avait beau être toute mignonne, il n'aimerait pas la voir s'énerver. Tellement le regard qu'elle avait à ce moment là faisait froid dans le dos. On aurait dit une prédatrice, prête à bondir sur sa proie. C'était déroutant de voir cela chez une petite fille, même si ce n'était pas n'importe quelle fillette.

Désormais, grâce à leur arrivée en grandes pompes, et à une rapide prise de position, les quatre acolytes s'étaient imposés sur le champ de bataille en peu de temps. Les troupes adverses étaient paniqués, du moins de ce qu'il en restait. Même cet immense rempart de neige semblait baisser les bras lorsqu'il se mit à fondre à vitesse grand V sous la chaleur intense produite par la mer de flammes. Suite à cela, une épaisse brume prit place sur le champ de bataille, empêchant les deux partis de percevoir le camp adverse. Seul des ombre étaient approximativement perceptible dans ce nuage opaque. Puis, alors qu'un calme sinistre s'était installé pendant un court instant, une voix se fit entendre, s’échappant de toutes les radios possédées par les marines de l'autre coté de la brume. Une voix grésillante, sûrement à cause des interférence, qui chantonnait un petit air, destiné à piquer le borgne.

- Petit dragon, petit dragooon. Tu es tout gris et tout petit, petit dragooon. Tu vas finir en sashimi petit dragon..

Ce petit chant résonnait dans le centre-ville, à cause de toutes ces radios qui chantonnaient à l'unisson. À ce moment là, le balafré ne ressentit pas de la peur, mais de l'inquiétude. C'est la même chose me direz-vous, mais pas tout à fait. L'ont pourrait dire que la peur serait la résultante d'un manque de confiance en sois et de la crainte d'une quelconque menace. Mais Ryuma n'était pas de ceux la, il s’inquiétait plutôt du danger que pourrait représenter l'homme chantonneur, qui semblait être un contre-amiral d'après les dires des soldats au delà de la barrière opaque, son ouïe l'avait confirmée. Il s'inquiétait de ne plus pouvoir être là pour protéger ses coéquipiers si jamais ce haut gradé se révélait être capable de le vaincre. Le balafré n'avait pas peur de la mort, il l'avait côtoyé pendant une quinzaine d'année lorsqu'il était esclave gladiateur. Chaque jour il jouait sa vie, à chaque instant la faucheuse pouvait venir le priver de son enveloppe charnelle, et guidé son âme vers les tréfonds des limbes. Non, il ne ressentait en aucun cas de la peur, et il n'en ressentirait sans doute plus jamais. Seulement voilà, étonnement il semblait éprouvé de la sympathie pour Glorim et Mariane, il ne souhaitait pas les laisser livrés à leur sort. Puis cet homme étrange qui manipule la terre vraisemblablement, même s'il ne le connaissait que depuis peu de temps, son naturelle protecteur ne lui permettait pas de l'abandonner après qu'il ait fait preuve de bonne volonté en les aidant. Il fallait qu'il réfléchisse à une solution et vite, car les renforts ennemis allaient bientôt arrivés selon le message que transmettait les radios.

- Tenez bon les gars, les renforts arrivent ! Avis à tous les soldats en état de se battre ! Les ordres ont changé : convergez vers le point d'impact pour éradiquer la menace animale ! Nous devons forcer le passage pour rejoindre la Mairie à tout prix !

Enfin, la brume se dissipa et l’œil du dragon se posa sur une rangée de soldats réorganisés derrière des barricades de fortunes, armes en mains, prêt à tirer. Un d'un coup, une première salve se déclencha. Heureusement pour lui, les balles ne faisaient que lui procurer une sensation désagréable de picotements, grâce à son armure d'écailles sur lesquelles les balles se déformaient ou ricochaient à l'impact. Malheureusement, Glorim était lui aussi visé, mais cette fois, il n'avait pas le temps de le secourir, il espérait que son cuir serait assez épais pour lui permettre de ne pas souffrir de cet assaut.
Soudain, son ouïe repéra un fracas détonnant non loin de sa position, et son regard se posa sur un bar dont l'un des murs avait été bousillé, comme si un obus était rentré dedans. Mais à la place, il vit cette femme, ressortir bel et bien vivante. Blessée et brûlée, mais vivante et debout qui plus est. Il ne comprit pas ce qu'il s'était passé, comment avait-elle put s'en sortir ?
Mais il n'avait pas le temps de se poser la question, puisque de nul part, une boule de neige vint s'écraser sur l'un de ses yeux. Même si manque de chance, elle était tombée sur celui qi était invalide. En effet, Ryuma était aveugle d'un œil, elle aurait put viser le bon si elle avait fait attention au cache-œil qu'il portait sur celui qui ne lui servait plus. Ce qu'elle réussit à faire en revanche, c'est attirer son attention, avant de lui hurler dessus.

- HÉ, LE DRAGON, ON M'A DIT QUE T’ÉTAIS ENCORE MOINS IMPRESSIONNANT VU DE FACE, MAINTENANT JE COMPRENDS POURQUOI ON M'A DIT CA, T'ES VRAIMENT SUPER FAIBLE EN FAIT FACE DE LÉZARD, ALLEZ APPROCHE QUE JE TE DÉGOMME EN DEUX MINUTES PETIT REPTILE !

Ce qui était sûr, c'est qu'il avait contrarié cette jeune femme, même s'il ne savait pas du tout comment. Elle semblait décidée à en découdre, du moins jusqu'à ce qu'elle prenne ses jambes à son cou et qu'elle ne se transforme en une grosse boule de neige avant de se mettre à rouler pour s'enfuir.
Cependant, sur le moment, quelque chose l'intrigua. Un mur de neige, un projectile de neige et maintenant cette femme qui peut se transformer en ce même élément, il avait déjà vu ça quelque part. Mais oui, ça lui revint à l'esprit, cette femme du gouvernement qu'il avait rencontré il y a de cela plusieurs mois, elles utilisaient exactement le même pouvoir. C'est à ce moment là que quelque chose qui ne lui plaisait pas du tout lui vint en tête. Il avait apprit que chaque pouvoir de fruit du démon était unique, et que par conséquent il était impossible que deux personnes dans le monde ait simultanément la même capacité. Alors le calcul était vite fait dans sa tête, cette femme avait tuée Naya pour obtenir son pouvoir, et il se persuada que c'est sûrement pour ça qu'elle n'était jamais venu à leur rendez-vous sur les quais de Logue-town cette nuit là, c'était donc sa faute assurément.

La voyant s'enfuir du mieux qu'elle pouvait, le dragon reprit sa forme hybride, avant de commencer à marcher rapidement vers sa proie. Puis tout à coup, ses écailles se relevèrent à la verticale, et une intense chaleur se mit à se dégager de son corps, formant rapidement une aura bouillante et brûlante autour de lui. Enfin, il usa de sa technique de déplacement rapide, gonflant ses jambes et ses mollets pour se propulser en direction de la boule de neige tel une ogive transcendant l'air en direction de sa victime. Et lorsqu'il la rattraperait, il viendrait donner un direct du droit en plein dans le tas de cette masse blanche avait de la pulvériser. Le borgne n'était pas un expert des fruits du démon, il était encore en apprentissage de connaissance à ce sujet. Mais pour Ally, il savait pertinemment que c'était une logia, et qu'un coup physique ne lui ferait aucun dégât. Mais il savait également que sa faiblesse était la chaleur. C'est ce pourquoi, il s'était munit de son aura brûlante avant d'aller lui porter son coup. Déterminé à lui ôter la vie. Convaincu qu'elle avait tuer Naya, qu'il avait beaucoup apprécier malgré le fait qu'elle était du gouvernement.

Et voilà que le drame arriva, ce sentiment négatif, qu'était la rage qu'il éprouvait momentanément pour Ally, avait libéré la noirceur sommeillant dans les catacombes de sa psyché. L'hybride à écailles se mit à genoux en prenant sa tête entre ses mains, avant de se mettre à hurler et se tortiller dans tous les sens, comme s'il se débattait. Ce fut comme s'il s'en prenait à quelqu'un alors qu'il semblait s'énerver contre lui même. Mais le plus effrayant, c'était qu'on pouvait clairement distinguer deux voix différentes.

- NOOOOOOOON LAISSE MOI TRANQUIIIIILLE !!! JE NE VEUX PAS DE TOI !!!! RETOURNE D'OÙ TU VIENS !!!! TU N'ES QU'UN DÉMON !!! TU VA ENCORE FAIRE DU MAL !! VAS-T-EN !!!!

- HAHAHAHAHAHAHA !!!! C'EST TROP TARD MON VIEUX !! BIEN TROP TARD !! TON COEUR EST DEJÀ SOUS L'EMPRISE DE MA NOIRCEUR !!! ALLER BOUGE DE LÀ ! TU M'AS RETENU BIEN TROP LONGTEMPS ! C'EST À MON TOUR DE M'AMUSER MAINTENANT !!!

Lors de cette scène incompréhensible et déroutante, l'une des deux voix, qui semblait être Ryuma, s'exprima une dernière fois avant qu'il ne soit noyer dans les ténèbres.

- LES AMIS !! FUYEZ !! JE VOUS EN SUPPLIE !!! FUYEZ LOIN D'ICIIII !!! IL VA TOUT DETRUIRE !! ENCORE  !!! IL VA....

Puis plus rien, le néant, les mains qui tenaient sa tête lâchèrent prise d'un seul coup et ses bras tombèrent ballant le long de son corps, inertes, tout comme son crâne, comme s'il était sans vie. Un silence de mort prit place un court instant, avant qu'une atmosphère lugubre ne prenne place autour de l'hybride, et que son visage ne se redresse pour dévoiler une expression de prédateur, voir même pire, de meurtrier, souriant de toute ses dents acérées.
L'être malfaisant se releva, observant tous les individus autour de lui, tel une bête à la recherche d'une proie. Puis il pencha la tête en arrière et écarta les bras et les ailes, tout en s'élevant dans les aires, prenant petit à petit sa forme de dragon. Ce qui était bizarre, c'est que ce dragon la, semblait avoir des écailles d'un rouge plus sombre, et son apparence avait l'air plus..bestiale. Malgré que ce soit vraisemblablement le même. Une fois dans les aires, il se mit à battre des ailes avec force, déclenchant rapidement de puissantes bourrasque sur l'ensemble de la zone de guerre, avant de donner un dernier battement bien plus puissant, qui déclencha une immense tornade se mettant à ravager le champ de bataille. Puis, comme s'il n'en avait pas eu assez, pendant que les bourrasques et la tornade instauraient les prémisses du tableau en ravageant tout sur leur passage, il se mit à régurgiter une sorte de substance bizarre de sa gueule avant de s'en recouvrir intégralement. Enfin, il souffla dessus avant que son corps tout entier ne prenne feu, lui octroyant une "armure" de flammes ardentes. La bête ailé brillait dans le ciel gris et terne, qui tourna à l'orangé. Cette luminescence rougeoyait par delà les bâtiments et inonda la ville de sa lumière crépitante. Jusqu'à ce qu'il pique vers le sol à vive allure, tout en tournant sur lui même, avant de venir écraser violemment sa longue et imposante queue sur les pavés, déclenchant un son de fracas assourdissant, produisant des tremblements et des soulèvements de plaques de terre tel un cataclysme. Le sol se craquela sur des mètres et des mètres, des plaques de terres furent éjectées dans tous les sens sur toute la zone. Mais ce n'était pas tout, recouvert de ses flammes, au contact des bourrasques, une nouvelle fois, le brasier vint recouvrir la zone, bien plus rapidement cette fois et de façon plus puissante en étant propagé et accentué par les bourrasques, au delà du centre-ville, et la tornade, qui elle se transforma en une tornade de flammes. C'était le chaos, l'apocalypse à Baterilla, Ryujin était réveillé, et il comptait bien le faire savoir. S'envolant de nouveau pour contempler son oeuvre depuis les cieux en ricanant.

- HAHAHAHAHAHAHAHAHAHA !!! BRÛLER LES VERMINES !!! HAHAHAHAHAHAHAHA !!!!

Le contre-amiral Kogan aurait une belle surprise, lorsqu'il arriverait. Encore fallait-il qu'il puisse approcher.

Spoiler:
 

Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Membre de la Meute Ardente


☠ Age : 27
☠ Messages : 63
☠ Âge du Personnage : 42 ans
☠ Berrys (x1000) : 30914
☠ Localisation RP : North Blue
☠ Fruit du Démon : Fruit du Mammouth
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 5950
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
35 / 99935 / 999
☠ Karma :
510 / 999510 / 999

Membre de la Meute Ardente

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Sam 6 Oct - 18:11



Le bras armé de Carlota VS La Meute Ardente



Mon poing, que je pensais avoir écrasé dans la face de la femme, avait en réalité seulement frappé l'air. Comment avait-elle fait pour disparaître si rapidement que mon œil ne l'avait même pas remarqué ? Avec l'élan que j'avais pris, je me retrouvais la tête en avant, frappant le sol de ma main. La plaque de terre s'écrasa contre un dôme de terre qui avait fait son apparition entre le début et la fin de mon attaque. Mais ce dôme ne tint pas le choc, il éclata en morceaux sous la puissance provoquée par mon lancer, mais il n'y avait aucune trace de mon adversaire, si ce n'est un manteau, brûlant lentement. Je restais perplexe face à cette situation et je regardais dans tous les sens, afin de mieux comprendre ce qui avait pu se passer. Avec la brume qui était apparue, je ne parvenais même plus à me situer, ni même à voir où se trouvaient mes compagnons de mission. Bien que je n'ai aucun doute sur leur capacité à survivre et à se défendre, j'étais totalement désappointé et désorienté. Mais la brume ne dura pas, et je pouvais voir que la Marine en avait profité pour construire des barricade de fortune, motivée par le discours d'un homme que je n'arrivais pas à trouver du regard. Les balles fusaient sur moi, mais une seule m'atteint, au niveau du bras gauche, ça me faisait mal, mais ma peau de Mammouth l'empêcha de rentrer dans ma chaire, c'était le signal, je devais bouger.



Et puis, je la vis, cette femme soldat qui avait disparu quelques instants plus tôt. J'allais me diriger vers elle, mais je fus stoppé par un sentiment que je n'avais que rarement éprouvé, la peur. Je ne saurais expliquer pourquoi, mais mon regard fut attiré par le dragon. Le borgne avait changé, et même si je n'avais pas assisté à la scène, j'entendis seulement son cri.


- LES AMIS !! FUYEZ !! JE VOUS EN SUPPLIE !!! FUYEZ LOIN D'ICIIII !!! IL VA TOUT DETRUIRE !! ENCORE  !!! IL VA....


Les secondes passèrent au ralenti, tandis que celui que j'avais déjà vu dans sa forme animale se transformait de nouveau, mais cette fois-ci, il dégageait une sorte d'aura meurtrière qui me glaça le sang. L'homme que j'avais un tout petit peu connu en réalisant une première mission sur cette île semblait totalement différent, lui qui donnait une impression de calme et de vouloir sauver la population jusqu'à maintenant, ressemblait désormais à un démon et semblait inarrétable. Il était dans les airs et commençait à battre des ailes. Je ne comprenais pas tout de suite où il voulait en venir, mais mon instinct me dicta de ne pas rester, je filais donc en direction du bâtiment le plus proche, après avoir essayé de raisonner le dragon en prenant ma voix la plus puissante.

“-Hoï Ryuma, tu fais quoi là ? Tu veux tuer Mariane ou quoi ? Arrête tes conneries, tu vas détruire la ville ! C'est pas pour ça qu'on nous a demandé de venir ! Les habitants n'ont rien fait !

Je n'étais pas sûr que mes paroles ne l'atteignent, mais je ne pouvais pas le laisser faire sans bouger. Peut-être qu'au contraire, il se focaliserait sur moi désormais, après tout, je ne le connaissais que depuis peu et je découvrais sa face cachée, monstrueuse. Je ne regardais plus ce qu'il faisait, sentant de grandes bourrasques de plus en plus violentes arriver sur le lieu de la bataille. Je me focalisais sur la femme soldat, celle qui était, selon moi le plus grand danger à présent. Je n'avais pas fait réellement attention à sa situation personnelle jusque-là, mais je me rendis compte qu'elle se trouvait la tête à l'envers, encastrée dans ce qui semblait être un comptoir. Je regardais rapidement vers les étages supérieurs, m'assurant qu'il n'y avait personne qui se trouvaient encore à l'intérieur. Tout était parfait pour ce que j'avais prévu. Je me dirigeais sur la gauche du bâtiment où se trouvait la femme soldat, suffisamment loin pour qu'elle ne puisse pas me voir, et, arrivé suffisamment près, je me transformais en Mammouth, me retrouvant à quatre pattes, et beaucoup plus puissant qu'auparavant. Mon poids fissurait le sol, à moins que ce ne soit Ryuma, qui de son côté, provoquait d'énormes dégâts sur les barricades de fortune de la Marine. J'étais bien décidé à en terminer au plus vite avec elle, et j'avais compris qu'elle était beaucoup plus rapide que moi, mais aurait elle l'intuition de fuir avant que mon coup ne soit donné. Je lançais ma trompe de droite à gauche, prenant de la vitesse et de la puissance. Une fois. Deux fois. Trois fois. Et puis ma trompe fonça droit contre le mur de l'immeuble, vers le bas, si puissamment que celui-ci s'effondra en quelques secondes, ne laissant aucune chance à la femme, si elle se trouvait encore dessous. Cette attaque, bien que couverte par le dragon qui monopolisait l'attention, attira le regard d'un petit groupe de soldats, qui n'hésitèrent pas une seconde pour me tirer dessus. Quelle idée stupide. Je leur fonçais dessus, avec rage, enfonçant mes défenses dans leurs corps si fragiles, les embrochant sans ménagement. Je n'avais aucune pitié lorsqu'il s'agissait d'un combat, et la Marine allait rapidement l'apprendre. Mais je n'étais pas le plus dangereux aujourd'hui, Ryuma avait perdu la raison et il avait transformé le champ de bataille en véritable brasier, et comme si ça ne lui suffisait pas, il provoquait une tornade si puissante, qu'après avoir fait s'envoler plusieurs soldats, elle continua dans la ville, arrachant des tuiles des toits, voire même quelques morceaux de bâtiments déjà endommagés. J'avais échappé à sa folie pour le moment, mais qu'en était il de mes compagnons de mission, et surtout de Mariane ? S'il lui arrivait quelque chose à cause du borgne, je ne lui pardonnerais jamais.


Résumé et techniques utilisées::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t514-glorim-un-mammouth-bien-dans-ses-poils-terminee

avatar
Membre de la Meute Ardente


☠ Messages : 91
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 51777
☠ Localisation RP : North blue
☠ Fruit du Démon : Kaitai Kaitai no mi
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 6097
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
10 / 99910 / 999
☠ Karma :
490 / 999490 / 999

Membre de la Meute Ardente

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Lun 8 Oct - 20:53



Une attaque presque coordonnée avec les deux autres spécimens. J’avais perdu de vue la petite le temps de s’occuper de la femme que je venais de viser. Les flammes du dragon m’empêchaient de connaitre le sort qu’on lui avait réserver, était-elle morte ou blesser, empaler sur mes pieux, bruler par le feu ardent de la créature sur ma gauche ? Le plus gros des flammes s’engouffrait dans le dôme que j’avais construit et une fois la fournaise dissiper, on ne pouvait voir à l’intérieur de mes murs qui s’effritaient déjà pour reprendre leurs places d’origine, qu’un simple manteau carboniser que la femme portait. Aucun corps de celle-ci n’était visible dans de cercle de roche, où avait-elle bien pu passer ? Une technique de téléportation ? Surement, en tout cas, plus aucune trace d’elle dans les environs.

Une brume opaque pris place, comme une barrière, cachant les soldats de nos yeux de pirate. Au même moment, tous les escargophones des opposants chantaient à l’unisson un message autant pour eux que pour nous, surtout le dragon.

Le gros lézard avait bien fait son travail, le torrent de feu qu’il avait produit avait surement dérouter pas mal des soldats d’en face, je le serais à leurs place. La brume disparue enfin, me laissant voir une rangé d’hommes armée, ils avaient construit des barricades. Ils firent feu. Rapidement le sol à mes pieds se fractionna pour crée un petit muret de roche derrière lequel m’abriter. Les balles avaient l’air de ricocher sur les écailles du dragon maudit. Je me permis un bref regard sur mon comparse, prêt à lui dire quelque mot mais mon regard se porta sur son visage. Une boule de neige s’éclata en plein dans l’œil, je me retenais de rire du comique de la situation. Une voix féminine interpellait notre énergumène, lui lançant des moqueries gratuitement. Ce qui eut un effet direct sur le grand bonhomme. Il se propulsa sur sa nouvelle proie, oubliant les hommes face à nous qui tirais sans sommation. Une aura autour de lui déformait l’air l’entourant. Je restais derrière mon muret, je ne souhaitais pas avoir en plus de mes immondices qui cachait ma chair, des blessures fais par leurs fusils, j’étais déjà suffisamment attaqué pour l’être encore plus. Je me risquai quelque coup d’œil par-dessus le parapet pour retrouver le poilue, il était lui aussi viser par les tirs ennemis. La plupart des coups de feu visait les deux grosses créatures, j’en profitais pour me rapprocher du camp adverse pour leurs infliger de gros dégâts, mais sans que je comprenne d’où, une étrange atmosphère engloutit la zone de bataille. Mon corps, s’aplatit presque aussitôt au sol, dans l’espoir de ne pas être la cible de cette aura meurtrière, un réflexe que je ne me connaissais pas. Je reconnu ensuite la voix du dragon, il criait des paroles à ses camarades, leurs demandant de fuir, mais fuir quoi ou qui ? Puis plus rien, un silence de sa part, un silence pesant, je la sentais, il était éloigné de moi mais pas assez pour ne rien ressentir émaner de son être, le sang, la mort, le meurtre...la folie.

Le dragon tournait la tête, de gauche à droite, nous observant, tous les protagonistes de cette guerre. Son regard ne resta braquer sur le mien qu’un instant, mais il suffit pour me donner la chair de poule aux peut de peau que j’avais encore. De la peur ? J’aurais dit plutôt de l’inquiétude, même si beaucoup se retrouvait pour confirmer le peu de différence entre ces deux mots. Après avoir échappé à son inspection, je reculais petit à petit, évitant de faire du bruit. Le camarade du mammouth s’envola dans les airs, se transformant complètement en dragon. Je n’eus pas le temps de fuir que les bourrasques crée par ses battements d’ailes me balaya dans le coin de bataille, heurtant presque un bâtiment. Il venait de crée une tornade, C’était bien la première fois que je voyais une tornade crée par une puissance humaine, presque humaine. Ce taré ne s’arrêtait pas là, Tous s’embrassaient, la tornade s’enflammait pour engloutir la zone dans un cyclone enflammé, dévastant tout sur son passage. La gamine avait aussi atterri non loin de moi, je modifiais le sol pour protéger l’enfant dans une boule de roche, je le faisais aussi pour moi. J’étais enfermé dans une bulle, m’offrant aucune lumière du feu provoquer par le dragon. Le vent m’éjecta, la boule et moi à l’intérieurs. Celle-ci explosa sur le sol, loin du dragon. La chaleur avait presque fait fondre la paroi rocheuse. Je me relevais avec quelque contusion supplémentaire. Je regardais le dragon fou exploser de rire dans les airs, avait-il perdu les pédales ?  Toute la zone ou presque était en feu. J’avais de nouveau perdu de vue la gamine, par chances qui sait, elle s’en sortirait.  

Le mammouth était là, à plusieurs mètres de moi, il s’occupait de soldats. J’évitais de m’approcher de lui, je sentais les quelques pics de fatigue arriver, il fallait me calmer avec mon pouvoir. Je gardais mes distances avec lui, au cas où il devienne aussi fou que son pote.  

Hey ! La bête poilue, va falloir calmer ton collègue, il va tuer tout le monde à ce rythme-là ! Gueulais-je à son adresse.

Puis dans un élan de courage et surtout de rage en voyant l’état des lieux.  

Et toi l’enfoiré ailés ! Tu nous fais un burnout !? La gamine a failli y passer par ta faute. Assume tes responsabilités et viens protéger tes camarades, je ne suis pas venue faire le sale boulot à ta place ici ! criais-je, agacée par tout ce bordel

Cet enfoiré allait payer pour tout le mal qu’il m’avait causé. Un bruit proche m’interpella, je me mis d’un coup sur le qui-vive, en positon de combat avec ma lance que je venais de dégainer. De nouveaux adversaire, ou bien la femme que j’avais visé il y a peu ? Je n’allais pas tarder à le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t322-le-batard-tueur-de-roi

avatar
Membre de la Meute Ardente


☠ Messages : 25
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 31289
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 4300
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
5 / 9995 / 999
☠ Karma :
490 / 999490 / 999

Membre de la Meute Ardente

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Mar 9 Oct - 22:20

Désolé :
 

Enfin, enfin j’étais sur les devant de la scène. Mon potame courait, courant. Jusqu’à ce qu’il n’en puisse plus. Ce n’était qu’un dessin le diriez-vous. Mais pour moi il représentait bien plus. Après ces quelques mois passés sur cette île, seule et sans repaire. Il m’était arrivée de perdre la boule oui, si jeune. Mais humaine à la fois! Donc là, pour une fois que ma main vengeresse pourrait s’abatte sur une âme corrompue par la société laveuse de cerveau! Je dis oui!! Mon seul souhait était de le tuer. Imaginer la scène. Une jeune fille, aux aires psychopathe et ricanant bizarrement, brandissant son bras haut dans les cieux serrant le poing imaginant que c’était elle qui donnée l’assaut. Un honneur!

Pour l’heure, ce qui était certain, c’est que des reptiles d’encre fusaient et esquivaient la fij’e En dehambulant de la même manière qu’un vrai serpent. En zigzag. Ils commencèrent par grimper sur le jeune garçon à l’origine de l’étrange cocktail étrange qui avait explosé auparavant. S’enroula Autour de ses membres supérieure pour qu’il ne recommence plus sont action. Puis, ses insectes vinrent chacune à leurs tours lui infliger des piqûres qu’il ne sera pas prêt d’iublier! Chose qui allait sûrement l’envoyer ronfler au tapis.

L’allure de conquérante, j’oubliais un facteur essentiel. C’est que je n’étais pas seul... effectivement les actions de dragons me firent perdre l’équilibre et une bourrasque de vent m’emporta laissant ma monture livrée à elle même... ne comprenant pas vraiment de qui se passait autour de moi, un trou noir! Rien, néant! Étais je porte? Non. J’entendais le souffle d’une personne autour de moi mais, sans repère. Compliqué de savoir qui c’etelt Et où j’étais. Quand revint la lumière du jour, une silhouette étrange était visible. L’homme était bizarre. Mais bon. Sans plus attendre, j’atrendais De voir la suite des événements tout en commençant une œuvre imposante qui devrait faire son effet, juste au cas ou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PNJ


☠ Messages : 429
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 1088547
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Rang :
  • Ω – Omega
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

PNJ

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Ven 12 Oct - 19:47





Le Bras Armé de Carlota


Il y a la Marine, il y a les forces du maire. Alors que le CP4 est aux prises avec la Franc-Marinerie, alors que les gradés de l'armée tentent d'avancer inexorablement, il y a une dernière force, restée en retrait, qui est maintenant obligée de bouger.


▬ Assez !

La voix résonne dans les rues de Baterilla au moment où une formidable explosion retentit. Brisés, des fragments de mur s'envolent dans tous les sens, propulsés par un coup de pied à la violence exceptionnelle. Vous pensez que c'est le contre-amiral ou un autre gradé de la Marine qui est la cause de ce déchainement de violence, mais vous avez tort. Car, tout comme le CP4, ils ont foncé en urgence vers la localisation présumée des forces de la franc-marinerie.
Non, c'est quelqu'un de bien plus voluptueux et pourtant de bien plus dangereux à la fois qui vous fait face, désormais.

▬ Qui est l'imbécile qui OSE brûler ma ville ?!

Une chevelure blonde, un corps absolument parfait et une tenue de combat des plus... Légères. C'est ainsi que Carlota Pesos, en personne, se présente juste en-dessous de toi, Ryuma. Celle que beaucoup considèrent comme une femme de l'ombre a désormais mis un pied dehors, en plein milieu du champ de bataille, pour rappeler que c'est elle qui dirige, ici, et que celui qui tente de détruire son fonds de commerce tâtera de ses talons aiguilles.
Distinguant le dragon dans les cieux, Carlota ôte une de ses chaussures, ferme les yeux un instant, avant de lâcher dans une voix aussi suave que glaciale - oui, oui, c'est possible - :

▬ DESCENDS !

Une énergie noire se faufile de ses doigts jusqu'à son escarpin rouge qui se dote d'une couleur sombre. Puis, dans un mouvement souple témoignant de son passé de danseuse, Carlota prend de l'élan avant d'envoyer sa chaussure enrobée d'un haki extrêmement violent en direction du torse du dragon.

▬ Joli, n'est-ce pas ? Reprend-elle en s'adressant à une foule imaginaire, oui, oui, je sais ce que vous vous dites, pourquoi ne suis-je pas danseuse étoile ? Allez savoir.

Tandis que le projectile fuse à vitesse prodigieuse vers Ryuma, Carlota se tourne dans ta direction, Fitzkaladin.

▬ Mais enfin, qu'est-il arrivé à ton visage ? Est-ce que tu veux que... Je te refasse le portrait ?

Puis, alors même que ses mots restent suspendus dans les airs, la dirigeante de la pègre de South Blue s'élance dans ta direction, buste baissé presque au ras du sol et une expression de glaciale concentration sur le visage.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine des Drunken Mermaids


☠ Messages : 80
☠ Âge du Personnage : 21
☠ Berrys (x1000) : 39911
☠ Localisation RP : Batterilla
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 6680
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
45 / 99945 / 999
☠ Karma :
515 / 999515 / 999

Capitaine des Drunken Mermaids

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Mar 16 Oct - 16:56


Le bras armé de Carlota

Event - Phase 2


Sa nuque lui faisait mal, assez mal. En même temps, n’importe qui ayant pu voir la demi-sirène à l’instant aurait conclu, qu’effectivement, la position était assez dérangeante. Alors que la main écrasée sur son visage laissait place peu à peu aux premières visions des dégâts qu’elle avait subie sur les avants bras, la douleur arriva elle aussi, fort heureusement ; elle avait atterri dans ce qui semblait être un bar.

Confuse et légèrement étourdie, elle prenait appui sur le comptoir à moitié détruit afin de s’aider à avancer. Dehors, la cohue régnait, le bruit des troupes qui se déplacent, au travers du trou, elle pouvait à peine distinguer ce qu’il s’y passait. Cependant, ses blessures lui firent rappeler ses principales préoccupations. Attrapant une choppe miraculeusement intacte, elle la descendit d’une traite avant de passer derrière le comptoir. L’alcool fort ne manquait pas, pour désinfecter ses plaies, ça allait être utile ; ainsi que quelques torchons. Bien entendu, elle ne trouverait rien ici qui lui permettrait de mieux se soigner, mais, grâce à ça elle pourrait limiter les dégâts.

Elle grinça des dents lorsqu’elle se vida une bouteille sur un premier avant-bras, puis l’autre… tout en tentant de faire le moins de bruit possible afin de ne pas attirer plus de suspicion qu’un gros trou dans le mur, qui était déjà bien assez remarquable, il faut se le dire. Puis enfin, la cuisse… ses plaies étaient désormais propres, et maintenant, elle pouvait désormais utiliser les torchons pour se faire des bandages, une fois déchirés.

Momifiée à 15%, Mello se releva de derrière le comptoir et alors qu’elle allait se diriger vers le trou, la trompe de Glorim vint balayer les fondations du bâtiment et sans perdre un instant, elle se protégea des débris qui lui tombèrent dessus en se mettant en boule sous la première table qu’elle put trouver.

Toute la fondation s’écroula, laissant Mello ensevelie sous les décombres. Mais croire que cela allait suffire à la mettre hors-jeu était bien vain. Si le coup de trompe l’aurait touchée, les dégâts auraient été bien plus important. Ceci-dit, elle n’émergea de sous les décombres qu’après l’arrivée de la Dame de Batterilla. Tête dépassant d’une fenêtre, Mello assistait à la scène avec le meilleur point de vue possible, elle vit la blonde se tenir devant elle alors que le dragon s’était envolé de nouveau. Elle la vit jeter l’escarpin doté d’une couleur étrangement envoutante.

Et alors que la situation évoluait, Mello comprit. Celle qu’elle avait en face des yeux n’était autre que Carlota Pesos, la cause de cette guerre en premier lieu. Que faisait-elle ici ? N’était-ce pas son objectif dès le départ ? Ceci dit, le fait qu’elle soit présente ici pouvait annoncer un changement d’ambiance. Le regard de Mello s’affirma, si Raïjuu, les peacemakers et ses compagnons étaient blessés, c’était à cause d’elle.

Alors, la demi-sirène surgit hors des décombres avec grâce. Cette fois, sans prêter attention à Glorim, elle dévisagea Carlota avant que celle-ci ne s’élance sur Fitzkaladin.

…Et contre toute attente…

Mello usa une dernière fois de la technique Soru, afin de confronter Carlota qui, arrivée au niveau de Fitz se retrouva face à la demi-sirène, le balafré derrière la brune. Leurs deux yeux bleus se croisèrent et si l’arrivée de Mello n’avait pas surpris la baronne de Batterilla, le poing de Mello qui s’écrasait sur son visage allait sûrement lui faire comprendre où elle était. Un hurlement accompagna le Daibachi de la brune, et cette fois-ci, elle y mit bien plus de puissance, un coup comme celui-ci aurait envoyé voler même un mastodonte.

« Cette guerre s’arrêtera ici et maintenant ! Soldats ! Concentrez votre puissance de feu sur la cause de ce fléau, pour nos compagnons tombés au combat ! »

Mello avait prononcé ces mots au cœur de la bataille, sans même prendre en compte qu’elle tournait le dos à l’un de ses ennemis. Désormais, elle n’avait que Pesos en tête et elle fera tout pour l’arrêter.

Résumé:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PNJ


☠ Messages : 429
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 1088547
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Rang :
  • Ω – Omega
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

PNJ

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Sam 20 Oct - 13:08

Ally n'ayant pas répondu dans les temps, le tour est sauté !
Au suivant.
[rappel : vous avez 48h pour poster pour chaque tour, nous veillerons dès à présent que ce délai soit respecté... Ou pas...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Membre de la Meute Ardente


☠ Age : 27
☠ Messages : 63
☠ Âge du Personnage : 42 ans
☠ Berrys (x1000) : 30914
☠ Localisation RP : North Blue
☠ Fruit du Démon : Fruit du Mammouth
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 5950
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
35 / 99935 / 999
☠ Karma :
510 / 999510 / 999

Membre de la Meute Ardente

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Mer 24 Oct - 0:30



Le bras armé de Carlota VS La Meute Ardente



J'étais en plein milieu de la bataille, en train d'embrocher sauvagement les soldats de la Marine, enfin, ceux qui étaient assez courageux pour m'affronter. La plupart commençaient à se replier, sûrement pour tenter d'appeler des renforts. J'avais du mal à contrôler cette soif de sang et de combat que m'avait octroyé Xylor en me faisant devenir l'un de ses prophètes. Si j'avais réussi à le sortir de ma tête depuis la mort de Vittorio, les années passées dans le temple me revenaient en mémoire, ainsi que les préceptes que le Grand Prêtre m'avait inculqué pendant cette longue période de ma vie. Sans m'en rendre compte, je me mis à penser à mon Dieu et plus précisément à prier et à implorer son pardon, pour avoir voulu l'ignorer. Les balles fusaient autour de moi, touchant certains hommes du maire qui étaient toujours sur cette place à défendre leurs idées. Les deux camps luttaient sauvagement, et les corps tombaient de tous côtés, c'était donc ça, l'humanité ? Moi, je n'avais obéi qu'à mon instinct et à l'argent promis, même si j'avais entendu de bonnes choses sur le Maire, tout ce que l'on m'avait raconté était il vrai ? Je commençais à douter de moi, puis je la vis.


Elle, celle qui m'avait redonné une raison de sourire après tant de souffrance. Celle qui, avec son sourire enfantin et sa manière de penser si simple, m'avait donné envie de continuer ce combat. Je ne m'en étais pas aperçu jusqu'à présent, mais la petite Mariane avait été pour moi un moteur pour cette mission et quand je la vis émerger d'un bloc de pierre qui l'avait protégé de la tempête de Ryuma, aux côtés de cet homme étrange, je repris espoir. Cet homme semblait l'avoir aidé, sans raison apparente. Comme si cette petite, bien que complètement inconsciente de se retrouver sur ce champ de bataille, arrivait à unir des hommes qui n'étaient pas censés se retrouver ensemble. Elle avait fait ça avec Ryuma et moi, et maintenant, je savais que ce gars au faciès louche n'était pas un mauvais mec, sinon pourquoi l'aurait-il secouru ? Je voulais aller lui témoigner ma gratitude, mais une nouvelle arrivant fit son apparition, passablement énervée.


À sa façon de parler et d'après les descriptions qu'en avaient fait les hommes du Maire, il n'y avait aucun doute possible, Carlota Pesos se tenait là, en plein milieu du champ de bataille, à hurler sur Ryuma. Elle semblait hors d'elle et pourtant, elle était gracieuse dans ses mouvements. L'aura meurtrière qui se dégageait de cette femme me fit comprendre qu'elle était très dangereuse, mais la mafieuse semblait obnubilée par la créature qui était en train de détruire sa ville. Le borgne, en effet n'avait pas fait les choses à moitié en provoquant des tornades de feu et en attaquant tout ce qui bougeait, ennemis comme alliés. Mais je fus surpris par l'attaque de Carlota. Je pensais qu'elle bondirait dans les airs, ou qu'elle lui tirerait dessus avec un pistolet, mais elle lança l'un de ses talons à une vitesse incroyable. La couleur de cette chaussure avait changé pendant qu'elle le tenait en main, par je ne sais quel miracle, à moins que je ne l'ai rêvé ? L'action avait été si rapide que je n'avais pas pu réellement distinguer tout ce qu'il s'était passé. La chose dont j'étais sûr, c'est qu'elle en avait désormais après l'homme au visage très étrange. Elle s'élançait rapidement vers lui, avec un air déterminé et agressif, mais fut stoppée net par… Incroyable, la femme soldat que j'avais enseveli plus tôt lui avait asséné un coup-de-poing surpuissant. Je ne comprenais plus rien, ces deux-là n'étaient elle pas dans le même camp ? Tout autour de moi, les hommes des deux côtés avaient arrêté de se battre l'espace d'un instant, captivé par ce qu'il se passait. Je ne cherchais pas à comprendre plus longtemps, je fonçais vers ces deux femmes et bien que ma vitesse ne soit pas mon point fort, je me retrouvais assez proche d'elles rapidement. Je compris que la femme appartenant à la Marine voulait faire arrêter le combat en stoppant la mafieuse. Cela voulait il donc dire que nous étions désormais alliés ? Ça devenait très compliqué pour moi, je ne comprenais plus rien, je n'avais jamais assisté à autant de revirements de situation, je fis donc ce que mon instinct me dicta, je m'approchais suffisamment près d'elle pour saisir Carlota avec ma trompe, emprisonnant ses bras contre son corps, serrant de plus en plus fort, à la fois pour l'empêcher de bouger, et pourquoi pas, la broyer avec la puissance de mon membre nasal. Si cette attaque fonctionnait, la guerre serait peut-être terminée, et Mariane ne risquerait plus sa vie ici.

Résumé :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t514-glorim-un-mammouth-bien-dans-ses-poils-terminee

avatar
Membre de la Meute Ardente


☠ Messages : 25
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 31289
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 4300
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
5 / 9995 / 999
☠ Karma :
490 / 999490 / 999

Membre de la Meute Ardente

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Jeu 25 Oct - 18:45

Le danger venue du ciel!

Je ne savais à quoi il jouait, mais Kobby Caïn penser que moi, Mariane Cross, je ne devais pas être une adversaire à sa taille. Surement le fait que nous étions de sexe opposé... Mais la réalité vint immédiatement le frapper de plein fouet quand mes attaques eurent raison de lui et l'envoyaient au tapis! Mes serpents et mes abeilles étaient vraiment des chef-d’œuvres. Ne s'arrêtant pas là, en même temps que je continuais mon dessin fastidieux, ils me protégeaient des éventuelles attaques pouvant provenir d’autrui et de personne mal intentionné. Rien à dire, je commençais petit à petit à me forger au combat.
l'expérience que j'étais me tuer a acquérir allait de toute évidence me suivre et me servir toute ma vie. Et puis, je ne pouvais pas rester sans rien alors que mes camarades risquait également gros dans cette bataille.
J'ordonnais à un de mes reptiles d'approcher afin de lui écrire dessus. Vous vous en douterez,
ce petit mot était spécialement adressé à Glorim qui jusquà présent faisait de gros ravage sur le champs de bataille. Il nettoyait la zone et faisait place net tout autour de lui grâce à sa trompe. Puis ses défenses empalaient les malheureux qui étaient passés au mauvais moment,
au mauvais endroit. Tout était question de Karma...

Soudain, une silhouette féminine se dessinait dans l'écran de fumé qu'avait provoqué Ryuma.
Qui pouvait-elle être? En tout cas, la seul chose que je vis, c'est que la bougre lança une chaussure en direction du dragon qui se teinta étrangement. Je n'avais que de simple claquette miteuse et elle, avec son allure aisée elle balance une paire de godasse qu'elle avait du payer les yeux de la tête?! Je ne pouvais pas laisser faire ça.

J'accélérais mon coup de pinceau pour finir mon ébauche mais, la suite des évènement commençaient à tourner vinaigre. Premièrement, la femme sushi s'interposa rapidement et avec force contre la nouvelle venue. L'impacte avait été tel, que le bruit sourd du fracas raisonnait encore dans ma boite crânienne... Mais je ressentais la douleur pour les deux! Autant pour le poing de la sirène que pour la tronche de la bourge aux allures quelques peu mafieuse. Enfin de compte, tout commençait à se préciser. Enfin de commençais à comprendre. Malheureusement pour la Carlota, ça ne s'arrêta pas là, car Glorim également allait au contact pour la saisir par la trompe et la broyer par la suite. Il était temps après avoir vu tous ça d'agir. En support, je commençais à dessiner tout en laissant l'autre en standby, pour faire naître trois loups. Une fois animés, ils s'élancèrent à leurs tours vers la mégère pour la démembrer, puis, reprenant mon oeuvre encore inachevée, j'envoyais mon messager en direction du pachyderme poilu pour le prévenir de mon intention :


message sur le corps du serpent a écrit:
Attention, attaque massive en approche venant du ciel!



Je ne pouvais pas être plus clair, il fallait que je le prévienne Tout en continuant mon oeuvre bientôt finit. Dans tous les cas, peu échappatoire allait rester à cette jeune femme. La situation commençait à se refermer en entonnoir et la Maraine de Baterilla allait en subir les conséquence!


Résumé:
 

Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PNJ


☠ Messages : 429
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 1088547
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Rang :
  • Ω – Omega
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

PNJ

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Dim 28 Oct - 8:12

Ryuma et Fitz n'ayant pas répondu dans les temps, leur tour est sauté

N'étant pas à 6h près, vous avez jusqu'à la fin de la journée pour que l'un de vous poste, faute de quoi ce sera à Klabautermann d'intervenir !

[rappel : vous avez 48h pour poster pour chaque tour, nous veillerons dès à présent que ce délai soit respecté]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Membre de la Meute Ardente


☠ Messages : 91
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 51777
☠ Localisation RP : North blue
☠ Fruit du Démon : Kaitai Kaitai no mi
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 6097
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
10 / 99910 / 999
☠ Karma :
490 / 999490 / 999

Membre de la Meute Ardente

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Dim 28 Oct - 15:01



Une femme apparue sur le champ de bataille. Pendant que le poilu s’attelait à défoncer un pauvre bar qui n’avait rien demandé et que le dragon enflammait toute la zone, cette blonde arrivait en gueulant sur le champ. Qui était-elle ? Une folle n’ayant peur de rien, même de la mort ? Il y avait fort à parié que oui. Après avoir balancer son talon sur le dragon, elle se précipitant. Mais avant qu’elle arrive à moi, la première femme contre qui mes attaques étaient tourné fit son apparition. La soldate apparue devant moi, le dos tourné et le regard vers la blonde, je n’avais même pas eu le temps de riposter que la nouvelle arrivée envoyait son ping en plein dans celui de la folle. Elle venait presque de me sauver la vie, j’étais bien en position mais aurai-je été assez vif pour me défendre ? Personne ne saura me le dire. La brune qui me tournait le dos ordonna à ses compagnons, la marine, de viser le gros lézard qui foutait le Bazard. C’était loin d’être fini. Le mammouth arrivait à son tour, attrapant la folle dans sa trompe, et trois canidé arrivait aussi, surement pour s’occuper d’elle.  

Que se passait-il ? Je ne comprenais plus rien. Tout allait trop vite. En quelque secondes tout se bousculait dans ma tête, des loups, un mammouth, une femme folle et une femme de la marine qui me protège ? Pourtant, toutes nos attaques la visaient, alors pourquoi me défendre, ou bien en s’attaquant à cette blonde elle venait de me défendre sans le vouloir. Qu’importe, j’étais indemne et c’était bien le principal. J’hésitais maintenant à transpercer cette femme soldates dans le dos, mais la nouvelle cible de mes compagnons était cette sale blonde qui elle aussi c’était amusé à se moquer de moi, pour quelle raison d’ailleurs s’attaqué à elle ? J'aurais aimé le savoir mais dans la guerre, les questions viennent après l’action.  

Pas de temps à perdre. Je dépassais la soldate sans lui adresser le moindre signe de remerciement, elle n’avait sans doute pas remarqué qu’elle m’avait offerte son aide, puis elle restait tout de même notre ennemie. Cette soldate pouvait me remercier de ne pas m’attaquer à elle dans son dos, rien ne m’y empêchait, qu’elle prenne ça pour un remerciement. J’analysais toute la scène. Le mammouth attrapait dans son énorme trompe la folle qui avait tenté de m’attaquer en me fonçant dessus. Sur le coter trois loups bondissait sur leurs cibles. D’où venaient-ils ? Leurs apparences bizarres me laissaient presque pantois, des créatures magiques surement. Je me propulsais maintenant sur la blonde, il ne fallait pas la laisser s’échapper, du moins les actions des compagnons me donnait ce message ci. Arriver sur ma nouvelle cible et armé de ma lance, j’exécuta une nouvelle technique de mon cru, c’était enfin le bon moment de l’essayer.  

Lance divine : Haissei Kaigan ! Criais-je tout en visant la femme.

J'envoyais des rafales d'estoc sur cette bonne femme, chaque coups allait perforer son corps, elle deviendrait aussi horrible que moi, voilà ma punition, elle réfléchira les prochaines fois avant de me contrarié par ses moqueries.
Elle avait maintenant le choix, se faire transpercer par mon arme d’hast, attraper par le poilue et démembré par une attaque de loups. Il fallait maintenant espérer que le Dragon ne s'abatte pas sur nous, Dans sa rage, qui sait ce qu'est capable un dragon sur le point d'exploser de rage, surtout après recevoir un coup de talon par une hystérique.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t322-le-batard-tueur-de-roi

avatar
PNJ


☠ Messages : 429
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 1088547
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Rang :
  • Ω – Omega
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

PNJ

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Dim 4 Nov - 18:46





Le Bras Armé de Carlota


▬ Petite sotte... Que fais-tu ?!


Carlota est au sol, son visage tuméfié et du sang sur le corps. Ton attaque, Mello, l'a prise de court, car elle n'imaginait pas une seule seconde que ses nouveaux alliés de la Marine pourraient se retourner contre elle. Et si elle parvient à éviter le mouvement de Glorim, ses émotions lui font perdre son calme.

▬ Ce foutu Wilson !

Dans sa colère, Carlota ne fait pas non plus attention à la Meute qui lui fonce dessus jusqu'au dernier moment. Et si elle parvient à se défaire des illusions de Mariane en se déplaçant, il lui faut toute l'ardeur de son haki de l'observation balbutiant pour ne pas finir embrochée par les lances de Fitzkaladin. A la place, ses bras sont écorchés.

▬ Mon magnifique corps ! Comment osez-vous ?!

Se relevant péniblement, Carlota décide de se venger. Elle est venue ici parce que sa ville se fait détruire et que la Marine est incompétente pour la protéger. Et voilà qu'un des soldats décide de s'en prendre à elle. Ca ne va pas se passer comme ça.
Elle porte le mini den den mushi accroché à son poignet près de son visage, puis prononce les mots fatidiques :

▬ Descendez-les ! TOUS !

Depuis plusieurs bâtisses aux alentours, les hommes de Carlota postés en attente visent la Meute ardente ainsi que Mello de leurs fusils. La sentence est presque donnée, quand, tout à coup...

▬ CESSEZ LE FEU ! CESSEZ LE FEU !

Un soldat de la Marine étonnamment jeune débarque en plein milieu du champ de bataille, essoufflé et au pas de course.

▬ Le maire ! Il a capturé une Tour des Franc-Marins ! La Commodore a ordonné une trêve pour tirer les choses au clair ! Tous ceux qui continueront à combattre seront abattus !

Carlota reste incrédule, comme statufiée par l'annonce. Siraq a capturé une Tour ? Qu'est-ce que ce foutu Révolutionnaire est venu faire ici, pour gâcher tous ses plans ?!

Explications:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le bras armé de Carlota - EVENT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon Armée Peaux-Vertes!
» Liste d'armée gobelines en 750 points
» L'Armée d'Haïti, Bourreau ou Victime?
» Du code d'éthique de l'Armée Mainoise
» L'armée full boîte de conserve du métalkramé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jolly Roger :: Zone Rp :: Blues :: South Blue :: Baterilla :: La Guerre Civile de Baterilla-
Sauter vers: