Contexte
Factions
Combat
Présentations
Avatars
Fruits du Démon
Primes
PNJ
Navigation
Equipages
Quêtes/Missions
Boutique
Médailles





Votez toutes les deux heures
et gagnez des Berrys !



 
CalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le bras armé de Carlota - EVENT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Capitaine des Drunken Mermaids


☠ Messages : 62
Réputation : 0
☠ Âge du Personnage : 21
☠ Berrys (x1000) : 14600
☠ Localisation RP : Batterilla
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 3659
Capitaine des Drunken Mermaids

MessageSujet: Le bras armé de Carlota - EVENT   Jeu 6 Sep - 12:47


Le bras armé de Carlota

Event - Phase 2


Regard dans le vide, et pieds balan. Mello était assise sur la rambarde de son navire, attendant les prochains ordres. L’opération du Sonar South était un succès, du moins, plus ou moins. Le sous-marin s’était retrouvé à quelques lieues sous les mers, mais aucune tête ne pourrait plus jamais le revendiquer, du moins, sans y dépenser des moyens conséquents ; ce qui ne serait pas pour tout de suite au vu de la suite des événements.

Un soupir s’échappa des lèvres de la demi-sirène. Les prisonniers étaient escortés au fond du navire, au fond des cales tandis qu’enfin le bateau des Peacemakers accosta au port occupé par la marine. Batterilla n’avait jamais vu un rassemblement de marine aussi massif. Des soldats venant de tous les horizons. Représentant fièrement la base de l’est, Mello mit le pied à terre en première. Et en se dépêchant un petit peu, elle accourra vers l’équipe médicale.  « Vite ! » Lâchait la sirène « Il faut vous diriger vers le navire, il y a plusieurs blessés à bord, j’ai déjà appliqué les premiers soins sur certains, mais, le navire n’est pas équipé pour autant de pertes. »

Un rictus de douleur se déposa sur son visage, lorsqu’un médecin, pour l’examiner posa ses mains gantées au niveau de la plaie sur son bras. « Que s’est-il passé ? » Constatait le médecin, voyant que la plaie au bras n’était pas seule et qu’elle était accompagnée d’une sacrée griffure au niveau de la cuisse. « La guerre, quoi d’autre ? » Répondit Mello, sourire forcé sur les lèvres. Un regard compatissant, et le médecin en chef envoya ses unités s’occuper des blessés, il aurait bien proposé au Lieutenant Mello, mais, elle était déjà partie.





Arrivée face au conseil des gradés, Mello fut interrompue par l’un des gardes, son grade ne lui permettait pas l’accès à l’intérieur de la tente provisoire. Elle avait beau expliquer les choses, parler de son Commandant en convalescence, rien n’y changeait. Si l’ombre du corbeau ne l’avait pas précédée à ce moment-là, jamais elle n’aurait pu mettre un pied à l’intérieur. Sur son ordre, le garde s’écarta et Mello put pénétrer à l’intérieur, où les prochaines directives allaient être données.

Elle n’avait jamais vu autant de gradés présent au même endroit auparavant, le commodore Tarah Connor, de la base de South Blue était présente en personne… et visiblement, les ordres avaient changé. Et à voir le visage de Mello à cet instant, l’on pouvait rapidement comprendre que l’ordre ne lui plaisait pas du tout. « Vous plaisantez ?! » S’offusquait la demi-sirène. « Vous nous demandez d’interroger des gens sans même savoir s’ils font partie ou non d’une quelconque cellule franc-marine ? »

Moult regards se braquèrent sur elle… venait-elle de contester un ordre direct ? Ce fut assez choquant pour qu’un colonel de la base d’East Blue n’interviennent pour désamorcer la situation, avant qu’elle n’empire. « Nous ne demandons rien Mello, c’est un ordre. Tu savais dans quoi tu t’engageais en te portant volontaire pour cette mission. » Suite à ces mots, elle marqua un long silence, un silence qui semblait la travailler tant ses expressions de visage changeaient constamment.

« Très bien, à vos ordres. »

Accompagnée d’une dizaine de soldats, Mello se dirigeait prudemment vers le centre-ville ou les premières interrogations devaient commencer. Sourcils froncés, baratin incompréhensible, mais bourré de haine et là voilà qui débarquait sur place. Ces mots lui arrachèrent le cœur, si bien qu’elle ne le répéta qu’une seule fois, sans aucune émotion, un regard vide plongé dans ses pensées.

« Rassemblez tous les habitants du quartier, et mettez-les tous en ligne devant cette bâtisse. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 13
Réputation : 0
☠ Âge du Personnage : 19
☠ Berrys (x1000) : 4751
☠ Localisation RP : North Blue
☠ Fruit du Démon : Yuki Yuki No Mi - Fruit de la Neige
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 1450

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Sam 8 Sep - 21:04

Lorsque la jeune Marine vit se dessiner à l’horizon la surface de l’île de Baterilla, elle sut qu’elle venait de s’embarquer dans un bourbier des plus épais. Les forces de la Marine était dépêchée en grand nombre pour s’assurer du bon fonctionnement de la mission qui s’annonçait périlleuse. On avait fait parvenir à toutes les bases de la Marine des informations selon lesquelles le maire de Baterilla dirigerait en fait une cellule de la franc-marinerie. Seulement Ally était plus qu’intriguée par l’information, car elle émanait apparemment directement des CP, qui avaient fait parvenir ça à la Commodore de South Blue. Autant dire qu’il y avait énormément d’intermédiaire entre les instigateurs de l’opération et elle.

La cellule devait à tout prix être démantelée, même au prix d’interrogatoire violents. Méthode qu’en soit la jeune femme ne réprouvait pas, mais là, on parlait d’aligner des civils potentiellement innocent pour les interroger et espérer que l’un deux avouerait quelque chose. Il y avait définitivement quelque chose qui puait avec cette opération.
Lorsqu’elle écouta le briefing en même temps que tous les autres soldats de la Marine, Ally dut se faire violence pour réclamer des explications supplémentaires. Les supérieurs avaient clairement autorisés des interrogatoires «musclées».
Ally se gratifia d’un soupir de mécontentement avant de quitter la pièce pour descendre du bateau.

Plusieurs soldats attendaient patiemment qu’elle donne l’ordre. Elle n’en avait absolument aucune envie, aussi, elle chargea directement un lieutenant de donner l’ordre à sa place, elle ne voulait pas avoir à prononcer les mots elle-même à ses hommes.

Elle entendit alors le lieutenant prononcer les mots suivants :

- Soldats, en avant, place aux interrogatoires !

Tout une marée de Marine se jeta alors dans le Centre-Ville, il en venait vraiment de partout, des contingents entier qui avançait au même rythme ou presque, étonnamment, cette vision donnait presque envie à Ally de gerber, celle-ci n’attendant qu’une chose, le moment ou elle pourrait rentrer chez elle et quitter cette île. Mais il fallait croire qu'elle allait rester ici pendant un temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t1856-presentation-d-ally-la-marine-finie

avatar
PNJ


☠ Messages : 354
Réputation : 0
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 1088149
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
PNJ

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Lun 10 Sep - 19:35

Le prochain joueur n'ayant pas répondu dans les temps, le tour de tout les futurs posteurs est sauté !

N'étant pas à 6h près, tu as jusqu'à la fin de journée pour poster, faute de quoi ce sera au tour du PNJ et des jokers seront grillés pour la Meute Ardente !

[rappel : vous avez 48h pour poster pour chaque tour, nous veillerons dès à présent que ce délai soit respecté]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 47
Réputation : 0
☠ Âge du Personnage : 20 balais.
☠ Berrys (x1000) : 7198
☠ Localisation RP : Présentation.
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Amoi
☠ Dorikis : 1908

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Lun 10 Sep - 19:55


    Terre en vue, terre en vue ! Cria celui de la vigie, assumant ses paroles d'un bon coup de cloche assourdissant. Il faisait encore nuit, et dans le paysage sage de Baterilla, un navire tombait en décrépitude dans l'océan, ce qui fit tiquer tout l'équipage, les incitant à une prudence de tous les diables quand à l’amerrissage du navire. On fit donc le moins de bruit possible, et si l'on aurait pû, on aurait prit la petite porte. Celle-ci n'existant pas, ce fut dans un silence pesant que ce fit le déchargement du navire, et toute l'équipe fut missionné pour apporter son bien à Donna Carlota, pour éviter les embûches en chemin. Une vingtaine d'homme aguerries s'en furent donc dans Baterilla, prêt à tout, sur les dents, comme tout marchand qui flaire les galères. Sauf qu'ils étaient plus que des marchands, comme le découvrirait plus tard Kobby, ils étaient des hommes de Carlota expérimenté, ce qui expliquait toute la prudence et la force de l'équipage de se sortir des galères comme de vulgaire pirate. On traversa la ville, les malles portées par les plus costaud, et Kobby en éclaireur. Avec sa petite taille, il avait l'avantage de ne pas trop se faire remarquer et de pouvoir revenir en vitesse faire un topo.


    - Halte qui va là ? Fit le portier. 


    - La sainte vierge mon gars … Bah non, c'est moi, Joe, tu me reconnais plus vieille branche ?


    - Excuse moi, la situation est un peu tendue en ce moment...


     - C'que j'ai bien remarqué, il pèse sur la ville une tension évidente.


    - Rentre, on va tout t'expliquer.



La joyeuse bande entra donc dans les couloirs de la pègre comme un seul homme, bien heureux de ne pas avoir eu à se départir avec quelques malandrins sur le chemin. Et l'attente commença...

    - Vous ne pouvez pas la voir, elle est en pleine réunion stratégique avec un allié ….


    - Comment ça ! J'ai pas fais tout ce chemin pour rencontrer porte close fit Joe avec son accent du sud. Annoncez moi je suis sûr qu'elle dira oui ! 


    - Hors de question, personne ne doit la déranger, veuillez attendre sur les bancs de ce côté là s'il vous plait...


    - Il me plaît pas mais je sens bien que c'est pas mes choix qui prévaudront ! Lança-t-il avant de donner ses ordres à ses marins. Attendre, et pas faire de grabuge.



***
Un lieutenant de Carlotta s'éclipsait de la réunion quand un Joe assez furibond ne l'alpague : Bon mon petit père, on a été gentil jusque là, mais ça fait des heures qu'on attends, qu'est-ce qui se passe à la fin ? Un problème de grosse envergure retient la donna, en attendant, je peux peut-être vous proposez un truc pour vous occuper.
***

    Ils étaient une vingtaine a se lancer dans la ville, un brassard noir autours du bras. Vingt marins expérimenté qui savaient comment se battre et ripailler. Sauf que la ripaille n'était pas pour tout de suite, il avait des ordres émanant de la donna. Enfin d'un de ses lieutenant en tout les cas. Dans le groupe, un petit gars faisait le tour de ses fioles et de ses bombes pour être sûr de ne manquer de rien. Il ne savait pas ce qui l'attendait mais ce n'était sûrement pas une sinécure. Il se rendait compte maintenant qu'il avait voyagé avec des hommes de mains d'une des figure les plus terribles de south blue ! Que de surprise pour le K.O qui suivait ainsi ses camarades d'infortune dans le plus grand des calme. Pourquoi ? Il ne le savait pas lui même, ce n'était pas son genre de s'impliquer dans les frasques de la pègre, mais maintenant qu'il était là, il pourrait tester ses produits alchimique en condition réel, ce qui faisait ses affaires. Et un petit coup de pub ne pouvait pas faire de mal, il en était certains. Ils arrivèrent dans une des plus grosse artère de la ville, ou l'on commençait à rassembler des gens pour les interroger. On les avait mit au parfum, ils savaient parfaitement pourquoi la marine s'en mêlait, et pourquoi ils devaient les épauler. Un pacte entre la pègre et la marine, non mais quel coup de génie ! Joe se présenta lui et ses membres aux autorités en place, signalant par son brassard noir qu'il n'était pas un membre de la franc marinerie.


    - Salutation mes p'tites loutres, on a été envoyé par … Une citoyenne concernée dans le bien être de cette île pour vous donner un coup de main, on commence par quoi les gars et moi ?


[nb J'ai des problèmes de mise en page, je corrigerai ça plus tard ça m'a prit la tête là ><]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PNJ


☠ Messages : 354
Réputation : 0
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 1088149
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
PNJ

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Jeu 13 Sep - 20:26

Benkei n'ayant pas répondu dans les temps, son tour est sauté !

N'étant pas à 6h près, tu as jusqu'à la fin de journée pour poster, faute de quoi ce sera au tour du prochain PJ

[rappel : vous avez 48h pour poster pour chaque tour, nous veillerons dès à présent que ce délai soit respecté]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine de la Meute Ardente


☠ Messages : 217
Réputation : 0
☠ Âge du Personnage : 34
☠ Berrys (x1000) : 44612
☠ Localisation RP : Baterilla
☠ Fruit du Démon : Ryu Ryu no mi
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 4528
Capitaine de la Meute Ardente

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Jeu 13 Sep - 22:41

Le bras armé de Carlota
Cela faisait plusieurs minutes que le pirate borgne se déplaçait dans les ruelles étroites et sombres de Baterilla, afin d'être le plus discret possible. Heureusement pour lui, son altercation avec le chasseur de prime et la marine, ne lui avait pas laissé de séquelles, ainsi il se portait pour le mieux. Malgré tout, il s'arrêta au détour d'un chemin, devenant pensif en relevant le menton, levant l'œil au ciel comme s'il cherchait des réponses. Toute cette mascarade était vraiment utile ? Risquer sa vie mais surtout sa liberté, pour une personne qu'il ne connaissait point et qu'il n'avait jamais rencontré. Sans compter que les affaires de cette ville ne le regardait en rien, il n'en était pas originaire et aucun individu natif des lieux n'importait à son cœur. Vraiment, que faisait-il sur cette île, à quoi tout cela rimait ?
Un flocon de neige vint délicatement se poser sur le bout de son nez, le ramenant ainsi à la réalité. Voyons, où était passé sa compassion, son intérêt émotionnelle pour son prochain ? Le temps passé en tant que pirate avait-il eu raison de ses valeurs ? Peut être que le mauvais avait-il eu raison du bon, que son alter-ego prenait de plus en plus de place et que par conséquent, ses convictions s'en était retrouvé rongées ? Non, impossible. Mais d'ailleurs, en y repensant, cela faisait un bon moment que Ryujin n'avait pas daigné faire acte de présence, et inconsciemment, cela inquiétait le balafré. Il était le mieux placé pour savoir que son mal ne s'absentait jamais sans raison, surtout aussi longtemps, il faudrait être prudent. Quel fâcheuse surprise si Baterilla subissait les caprices du malin sommeillant au plus profond de lui.

Mais voilà, c'était donc ça, ce tourment intérieur perpétuelle qui le tiraillait. Parfois, il arrive qu'en son être, ce combat incessant contre lui même, lui fasse oublier ce qui il est. Un homme droit et fiable, qui ferait passé les besoins de son prochain avant les siens s'il le faut. Baterilla était en crise, et l'individu à sa tête avait besoin de personnes compatissantes, afin de rétablir la paix et la justice sur son morceaux de terre. Exactement, là était la raison de sa présence dans cet endroit, il ne devait pas en douter. La paix et la liberté, ces notions sont des pierres fondatrices de sa personne, et à ses yeux, il se devait de les cultiver, quelque soit la raison ou la situation, que ce soit pour lui ou non. Alors il reprenant ses esprits et sa route, déterminé et empli de vaillance, Ryuma ferait pâlir l'ennemi et sa malveillance.

Après avoir marché encore un peu, il arriva à l'entrepôt destiné aux forces du maire. Au coin d'une rue, il jeta un regard panoramique sur les lieux, afin de déterminer si danger il y avait. Une fois rassuré, il emboîta le pas puis rentra discrètement par derrière. À l'intérieur, il retrouva une bonne partie des hommes et des femmes qu'il avait vu au début des opérations. Mais ça l'importait peu, de son regard il cherchait Mariane et Glorim, lorsqu'ils avaient quittés le restaurant, il avait sentit leurs odeurs partir en direction du repère, alors il n'y avait pas de raison qu'ils ne soient pas là.
Fort heureusement, son regard se posa sur ses deux équipiers qui discutaient un peu plus loin dan la foule. Ils se trouvaient avec le bras droit du maire chargé des opérations. Mais le plus important était qu'ils aillent bien et qu'ils soient indemne. Puis à en juger l'euphorie de la petite fille et l'enthousiasme du colosse, la mission avait été un succès. Sans plus tarder, il alla les rejoindre, s'immisçant dans la discussion en les interpellant d'un léger sourire.

- Ravi que vous soyez en un seul morceau, et que selon toute vraisemblance, vous ayez réussis l'opération.

Les retrouvailles se déroulèrent dans la bonne humeur et l'entente mutuelle. Mais leur responsable ne tarda pas à leur rappeler la raison de leur présence. Enchaînant rapidement avec les informations toute fraîches qu'il avait obtenu. La plaisanterie étai fini, l'heure était à la guerre, les forces adverses avait elles aussi progresser dans d'autres domaines et endroits. Par ailleurs, le plus alarmant était que Carlota avait réussi, on ne sait comment, à rallier la marine et le Cipher-Pol à sa cause, ce qui compliquait bien les choses. Les ordres étaient claires, il fallait repousser l'ennemi et lui mettre les genoux à terre, aucune autre solution n'était possible. Alors le gourou des troupes donna ses directives, ils iraient tous les trois au front au centre-ville, épaulés par une partie des troupes de Syraq, ainsi que par un autre individu, mais qui semblait absent pour le moment, personne ne savait où il se trouvait, selon les ragots il étaient mort en mission. Mais qu'importe, il fallait se dépêcher.

Une fois qu'ils avaient échangés leurs avis et leurs idées, les trois acolytes sortirent de l'entrepôt avec la ferme intention d'aller écraser du mafieux et du justicier. Soucieux d'arriver avant les forces adverses pour une prise de position optimal, Ryuma se transforma en dragon, tandis que Mariane et Glorim grimpèrent sur son dos, avant qu'ils ne s'envolent dans les cieux, en direction du centre-ville, devançant ainsi les troupes du maire qui les accompagneraient.
En peu de temps, la créature survolait la zone de combat qui leur était destiné. Sans doute pressé d'écraser ses adversaires, le barbu à sucre d'orge sauta du destrier reptilien encore dans les aires, et alla donner le coup d'envoi des hostilités en produisant un retentissement puissant à son atterrissage. L'instant qui suivit, Le dragon prit sa forme hybride et se laissa descendre vers la terre ferme avec la fillette sur ses épaules, venant effleuré doucement les pavés de sa patte gauche, pour enfin trôner à côté de l'homme mammouth devant la grande rue qui menait vers la mairie. C'est ainsi que les trois comparses arrivèrent sur le champ de bataille, alors que leurs renforts arrivaient derrière et que leurs adversaires se profilaient à l'horizon.
Il était temps d'en finir.

Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Membre de la Meute Ardente


☠ Age : 27
☠ Messages : 50
Réputation : 0
☠ Âge du Personnage : 42 ans
☠ Berrys (x1000) : 25761
☠ Localisation RP : North Blue
☠ Fruit du Démon : Fruit du Mammouth
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 3800
Membre de la Meute Ardente

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Ven 14 Sep - 13:05



Le bras armé de Carlota VS La Meute Ardente



À peine étions nous arrivés dans le hangar, moi tenant toujours Mariane sous le bras, que nous nous faisions interpeller par les troupes du maire.

Vous avez pris votre temps, mais vous voilà enfin ! Pas le temps de se reposer, la Marine a débarqué en nombre et d'après nos infos, ils traquent tous ceux qui aident le maire. Aux dernières nouvelles, y'a plusieurs bataillons qui attaquent la Mairie, il faut que vous y alliez rapidement ! Mais vous étiez pas quatre à la base ? Bon, tant pis, on verra ça plus tard ! Passez par le centre-ville, c'est le chemin le plus rapide pour aller aider Monsieur Ziraq !

Carlota était si puissante que ça ? Elle était si influente qu'elle était parvenue à mobiliser la Marine, c'était un exploit tout de même ! Je déposais Mariane au sol, afin qu'elle puisse donner le contrat signé de la main de Minimus. Moi, j'étais venu pour la récompense, et maintenant que la mission était terminée, je devais encore donner un coup de main ? Bon, en réalité, à part rencontrer des gens, il ne s'était pas passé grand chose et mon corps commençait à réclamer un vrai combat. J'avais failli y avoir droit, mais j'avais laissé cette chance à Ryuma, qui en avait bien profité de ce que j'avais pu entendre. J'interpellais l’homme qui semblait donner les ordres au moment où Ryuma nous rejoignait.

-La Marine, hein ? Pourquoi ils traquent le Maire ? Je croyais qu'il voulait le bien pour cette ville ?

-Oui, Monsieur Ziraq ne veut que le bien pour les habitants, mais Madame Carlota ne veut pas lâcher l'affaire… Je ne sais pas ce qu'elle a comme info contre lui, mais c'est assez gros pour déplacer plusieurs dizaines de soldats. Bon, vous voulez nous aider ? Les hommes de Carlota vous ont vu de toute façon, vous êtes considérés comme nos alliés maintenant, donc soit vous nous aidez, soit vous vous débrouillez pour partir de la ville, mais ils vous lâcheront pas ! Maintenant, c'est la guerre, donc, si tous les trois vous êtes prêts à nous aider, vous pouvez rejoindre nos troupes sur la place ! On n'a pas le temps d'niaiser !


Je jetais un coup d'œil à mes compagnons de mission qui semblaient très déterminés à se battre. Il ne restait plus qu'à y aller. Ryuma prit de nouveau la tête du groupe, étant naturellement un leader. En sortant de l'entrepôt, je m'apercevais qu'il y avait beaucoup de mouvement, tous les hommes de Ziraq couraient dans la même direction, armes à la main, prêts à tout pour défendre le maire de cette ville. J'allais me mettre à courir pour me trouver en première ligne, mais Ryuma avait une autre idée en tête, bien plus intéressante. Il se transforma en dragon et nous demanda de monter sur son dos, moi et Mariane, chose que nous fîmes sans hésiter. En un coup de patte surpuissant, nous nous retrouvions dans les airs. Cette sensation de vol était très étrange, c'était la deuxième fois de ma vie que je me retrouvais dans cette situation, après le voyage avec Davinxi quelques jours plus tôt, voyage qui m'avait fait traverser RedLine en montgolfière pour atteindre cette Blue. Mais là, c'était un peu différent, je devais m'accrocher comme je le pouvais pour ne pas tomber à cause de la vitesse que prenait le Borgne, mais grâce à cela, nous dépassions rapidement tous les hommes de Ziraq restés à terre et nous arrivions en quelques instants dans le centre-ville. De loin, je pouvais apercevoir un rassemblement de soldats en uniforme, mais impossible de distinguer si il y avait des gradés parmi eux, même si en soit, je m'en contrefichais complètement. Arrivé à la hauteur d'un regroupement conséquent, je n'attendais pas plus longtemps pour me lancer dans la bataille. Je sautais vers le sol, me transformant dans les airs pour devenir un Mammouth de plusieurs tonnes, augmentant ainsi ma vitesse de chute. J'étais désormais tellement gros qu'en atterrissant, plusieurs soldats furent totalement écrasés, tandis que tous ceux qui se trouvaient dans un rayon de vingt mètres autour du point de chute auraient du mal à tenir debout, le sol tremblant violemment sous le choc. Je me relevais lentement, me remettant moi aussi de cette attaque. La Marine voulait la guerre ? Elle allait être servie ! Sans plus attendre, je faisais tourner ma trompe au-dessus de moi, prêt à frapper sans réfléchir tous ceux qui oseraient s'approcher suffisamment près.

Techniques utilisées :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t514-glorim-un-mammouth-bien-dans-ses-poils-terminee

avatar
Membre de la Meute Ardente


☠ Messages : 80
Réputation : 0
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 16481
☠ Localisation RP : North blue
☠ Fruit du Démon : Kaitai Kaitai no mi
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 2997
Membre de la Meute Ardente

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Dim 16 Sep - 15:03


Le casse du sicèle

La revoilà, grande, blonde, lumineuse devant son soleil la cachant de mon regard. De nouveau, elle disparue, dévorée par l’ombre, toujours la même. Mon père pris sa place, ses long cheveux noirs, et son regard inquisiteur. Je voulu lui faire face mais son corps grandit, atteignant des sommets possibles que dans des rêves. Je lui gueulais de disparaitre mais aucun son ne sortait de ma bouche. Sa main, grande comme un île, m’écrasa sur un sol inexistant et approcha son regard de mon visage ridiculement petit.

Tu ne seras jamais roi FITZ ! Me disait-il, me prenant de haut.

Me débattre ne servais à rien, j’étais bloqué, obligé de subir. Une fine lumière brilla sous moi avant de me soustraire à ce défunt père. Je me réveillais dans la ruelle qui donnait à l’ancien bâtiment maintenant détruit. Des centaines de marine y était, dégageant les débris.  

Fitz, tu te réveilles enfin ! Me criait ma princesse. Des soldats sont passé par ici, ils t’ont cru mort.

J’avais dû dormir une bonne heure, voire plus. Je me relevais difficilement. J’étais toujours blesser des explosions. Syl monta sur mon épaule et je pris la route du premier lieu, celui où l’assisant du maire nous avait donner les missions. Arriver au hangar, tout un tas de soldats s’activait. Ils partaient dans tous les sens, tous occupé par une tache qui leurs avait été donné. J’inspectais du regard la salle, cherchant le chef de la sécurité. Il me trouva en premier.

On vous croyait mort...si ce n’est pas déjà le cas, me jaugeant de haut en bas.

Je pris sur moi pour ne pas répliqué. Il m’expliqua la situation et mon nouveau rôle.

Vous pensez vraiment que je vais accepter une nouvelle mission de votre part ? Je viens prendre ma part et me barrer de cette putain d’île ! Lui dis-je tout en m'énervant

Il eut un petit rire avant de me dire avec tout le sérieux qu’il possédait

Fuir comment monsieur ? Toute la ville est quadrillée par la marine et les membres de carlotta, vous êtes d’ailleurs maintenant connu d’eux. Vous n’avez qu’une seule solution pour vous en tirez surtout après votre défaite. Aidez-nous à protéger le maire et nous vous aideront pour fuir.  


Allez au diable, avec votre foutu guerre... que dois-je faire alors ?

Quel choix avais-je ? Je n’eu pas le choix que d’accepter, à contre cœur.

Je reçus mes directives et partis pour le centre-ville, j'étais le dernier. Sur le chemin, Syl ne manqua pas de me réprimander. Je risquai bien trop ma peau pour si peu et elle n’avait pas tort, mais il nous fallait cet argent.  

J’approchais du centre-ville quand je vu une ombre au loin, une énorme créature cacher la place du soleil. C'était la première fois que j’assistait à ca. Ce que je voyais n’étais pas une illusion mais un Dragon, en chair et en os. Comme ceux des légendes. Syl étais subjuguer par la bête et aucun de nous n’arrivait à détacher notre regard de la chose. Quelque chose tomba du dragon, l’atterrissage s’entendis de ma position. Le Dragon avait disparu de notre vu. Je me rapprochai le plus proche possible du centre-ville. Quel ne fut pas ma surprise quand, enfin arrivé, un énorme éléphant secouais sa trompe dans tous les sens, prête à faucher les soldats sur son chemin. À ses coter, une créature hybride se posa au sol, tenant sur son épaule un enfant. J’arrivais dans leurs dos. Etaient-ils mes nouveaux compagnons pour cette guerre ? J’espérais que oui, je n’avais aucune envie de me fritter avec eux. Je levais les yeux au ciel, à la recherche du dragon. J’avais peur de le voir piqué sur nous en pleine bataille, crachant son feu sur tous les hommes, moi y comprit.  

Je penchai ma tête sur mon épaule pour parler à ma tontatta, elle s’était déjà éclipsée.
Armé de ma lance, je m’approchais des monstres, non sans une petite méfiance. Je tentais une approche.

 
J’espère très franchement que vous n’êtes pas contre moi ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t322-le-batard-tueur-de-roi

avatar
Membre de la Meute Ardente


☠ Messages : 19
Réputation : 0
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 16096
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 2314
Membre de la Meute Ardente

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Dim 16 Sep - 16:20

En avant toute!

Le chemin paraissait plus long. Le fait de courir pour fuir était plus marrant. Il laissait monter l'adrénaline pour donner des sentiments que nul autre situation ne pouvait provoquer. L'interdit, quelle chose fantastique. c'est surement ce que devait ressentir Glorim, ainsi que de la déception. Celle de ne pas avoir eu l'occasion de défoncer quelques bon z'Homme. Car pour ma part, je me retrouvais secoué comme un vulgaire sac à patate que le colosse emmené chez lui pour ensuite les transformer en purée Mouss'Cline. Quel repas somptueux… Ce goût, cette texture! Mais ne nous égarons pas. Sur cette route, je repensais à notre Ryuma. Ce dragon majestueux. Enfin, est-ce bien lui??? En vérité nous ne le savions pas réellement. Mais dans ce cas, où était-il bien passé?? Peut-être était-il déjà arrivé à l'entrepôt. Nous le seront très rapidement.
Ce n'est que quelques minutes après que j'aperçu le bâtiment se dresser devant nous. Enfin, nous allions pouvoir donner la paperasse et se barrer. Car franchement, c'était la zone ici! pire qu'une banlieue Wesh! Seulement voilà. Une fois arrivé sur les lieux, mon regard curieux épiait scrupuleusement les environs afin de localiser Ryuma. Il semblerait que nous étions arrivé avant le borgne. Donc, le prince flamboyant de cieux était probablement lui. N'étant pas certaine, j'attendais de voir la suite des évènements. Après tout, inutile de tirer des réponses trop hâtives!
« Vous avez pris votre temps, mais vous voilà enfin ! Pas le temps de se reposer, la Marine a débarqué en nombre et d'après nos infos, ils traquent tous ceux qui aident le maire. Aux dernières nouvelles, y'a plusieurs bataillons qui attaquent la Mairie, il faut que vous y alliez rapidement ! Mais vous étiez pas quatre à la base ? Bon, tant pis, on verra ça plus tard ! Passez par le centre-ville, c'est le chemin le plus rapide pour aller aider Monsieur Ziraq ! »

Était-il sérieux? Non car même sous le bras imposant et musclé du géant, mes petits bras semblaient se mouvoir pour attraper l'autre tête d'enclume afin de lui asséner une patate de forain qu'il ne serait pas prêt d'oublier. Puis, forcée de constater que mes efforts étaient vint, je tendis les papiers signé tout en mettant mon second bras, le poing serrait sous mon menton.  

« C'est comme ça tu nous dis merqui?! bouffon! Hein ouais dit Glo c'est un naze?!!! »

Je laissais les grande personne discuter entre eux, puis, au loin, je vis enfin notre chef de mission arriver. Il était en vie et c'était déjà un bon point. Et dire que je pensais franchement prendre la récompense et partir… Bah non… Leur plan foireux fit que tout l'île était encerclée. Allons donc… Il allait falloir à présent dérouiller des hommes de loi. Et vu que je les aimaient pas. L'idée me plaisait!!
Quand les grands discours furent terminés. Nous partions enfin en direction du champ de batail. Entre temps mon colosse m'avait posé à terre et du coup, je me retrouvais de nouveau sur l'épaule de Ryuma qui, une fois à l'extérieur, se transforma en dragon! Glorim monta sous la demande du borgne, et nous voilà embarqué dans une drôle d'aventure!! Dans les airs, survolant se décor coloré et illustré par la guerre, je lâchais un cris qui devait surement laisser ressentir la joie :
« OOUUAAAHHHOOUUUUUUU!!!! HIHI, c'est cRô BIEN! »

Furent les mots qui caractérisaient au mieux la fillette que j'étais. Au sol, le combat faisait rage, et, dans la descente du majestueux dragon, Glorim se laissa tomber pour à son tour faire profiter au monde de l'étendue de son pouvoir. Un Mammouth énorme s'écrasa lourdement au sol créant une vibration sans pareil. Ils étaient impressionnant! Ryuma se remit en forme Hybride, le rendant un peu plus reconnaissable. Pour mon compte, j'étais toujours sur son épaule. Dans la foule, mon pouvoir ne serait peut-être pas mis à l'honneur… Alors peut-être devrais-je œuvrer pour appuyer au mieux mes coéquipiers? Sans attendre, je sortis ce qu'il me fallait pour commencer mon œuvre et dans un premier temps, j'essayais tant bien que mal à dessiner proprement une bête qui pourrait m'aider. Mais dans la course du borgne… Mes traits ne seront pas parfait. Diantre, le principal restait de casser des bouches! Un hippopotame ne tarderait pas à sortir de son support, fonçant sur ses ennemis. Puis, ne s'arrêtant pas la, je me remise à dessiner mes fameux reptiles qui resteront prêt Ryuma et moi même. Mais l'instant serait peut-être choisi pour sauter de l'épaule de mon hôte… Je ne voulais surtout pas le gêner dans la bataille! Mon œuvre première allait donc être ma monture!!
 

Codage par Libella sur Graphiorum


Tech"S":
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PNJ


☠ Messages : 354
Réputation : 0
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 1088149
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
PNJ

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Dim 16 Sep - 18:50





Le bras armé de Carlota


*** Quelques heures plus tôt ***

Tous deux installés l'un face à l'autre, la maigre table faisant office de séparation, Abnaz Wilson faisait lentement glisser une feuille de papier vers son interlocuteur. Si le directeur du CP numéro quatre était reconnu pour son flegme légendaire, il trahissait, sous cette tente, un sentiment d'incertitude qui se lisait aisément sur son visage. Et pour cause. L'homme qui l'accueillait dans sa cabine n'était autre que John Kogan, récemment promu au grade de contre-amiral. S'emparant du document de sa main métallique, le haut gradé de la Marine parcourait les lignes de  son unique oeil valide. Balafré de part et d'autre – même au visage -, le trentenaire passé dénotait par sa carrure guerrière et son attitude quasi-je-m'en-foutiste pour la paperasse qu'on lui collait dans les pattes.

- Voici les nouveaux ordres qui doivent être appliqués. La situation actuelle est critique et bientôt la ville sera à feu et à sang, bien plus qu'actuellement. Comprenez que cette nouvelle information cruciale change la donne. C'est pour cela que le Cipher Pol intervient dans cette affaire.

- Ce Zyraq était donc un fumier depuis le début ? Tss.. Et vos hommes n'ont pas été foutus de découvrir le pot aux roses avant que tout ceci ne dégénère ? Bande d'amateurs. Et maintenant, c'est à mes braves soldats de ramasser votre merde.

- Si je comprends parfaitement votre mécontentement, je vous prierai de mesurer vos paroles. Entendons-nous sur une chose : je suis tout autant furieux que vous. Nous avons perdu un temps précieux dans cette bataille et il est aujourd'hui irrécupérable. Mais l'heure n'est pas aux lamentations ni aux accusations. La Marine et le Cipher Pol travailleront conjointement dans cette affaire pour éradiquer la menace le plus rapidement possible.

- J'en ai rien à foutre de vous et vos petites manigances d'agent secret. Ce qui m'importe, c'est la sécurité de la ville, des citoyens et de mes hommes. Et si ces petits bâtards de francs-marins sont de la partie, je me ferai une joie de les renvoyer dans leurs grottes à coup de bottine métallique.

- Le Cipher Pol n'en attendait pas moins de vous, Contre-Amiral. Mes hommes vous aideront lors des interrogatoires et aux arrestations si nécessaire. Les agents du CP-4 seront d'une aide précieuse, vous verrez.

- Gardez votre baratin pour les crédules. Les soldats de la Marine sont suffisamment entraînés pour qu'on ne leur colle pas des types en costumes dans les pattes. Vous aurez qu'à faire comme d'habitude : rester dans l'ombre et sortir à la fin pour voler la vedette. Grogna-t-il avant de se lever, les ordres entre les doigts. Passant le montant de la porte, il se mit à hurler assez fort pour que le navire de guerre tout entier soit au courant. Escadron, on a du boulot !

Un petit morceau de chiffon posé contre le front pour s'essuyer la sueur qui en découle, Wilson relâche la pression d'un soupir plus qu'audible. Le directeur du groupe d'agents numéro quatre plonge la main sous son veston et s'empare d'un mini-escargophone qui s'éveilla après quelques secondes seulement.Le silence émanant du combiné fût trahi par une phrase maigrichonne mais lourde de sens.

- La Marine a mordu à l'hameçon.

- Bien.. Je n'ai jamais douté de vous, mon cher Wilson. Mais ce n'est que le commencement. Vous savez ce que j'attends de vous. Ne me décevez pas sans quoi les conséquences seraient.. dramatiques.

***

Il n'avait fallu à la Marine que quelques heures pour avancer jusqu'au Centre-Ville. Les ordres étaient clairs et variés. La mission première consistait à rejoindre les escouades déjà présentes à la mairie pour renforcer l'assaut contre Zyraq et la seconde résidait dans des interrogatoires, parfois musclés, auprès des populations civiles et rebelles afin de trouver les membres de la Franc-Marinerie.

La tâche n'allait pas être facile tant Zyraq s'était fait des alliés de poids, de plus en plus nombreux. Alors que les groupes de soldats marchaient sur la ville, commandés par le Contre-Amiral Kodan et sa pléiade de gradés en tout genre, les premières échauffourées éclatèrent rapidement lorsque les hommes du maire avaient ouvert le feu sur ceux de Carlota au détour d'une rue. Le bruit des canons eut pour effet d'alerter immédiatement les pelotons de la justice qui se mirent à traquer l'ennemi sans sommation.

Bientôt les quelques groupes se retrouvent en ville, dans différent quartiers du centre de Baterilla, et lancent à nouveau des hostilités sanglantes. Dans ce véritable no man's land, de nombreux civils n'ont pu fuir l'endroit avant que la situation ne dégénère, et si chacun y va de son sauvetage – avec des intentions différentes – la guérilla urbaine a déjà fait quelques victimes innocentes.

Les mains jointes derrière son dos, Abnaz Wilson parcourt les pièces de la maison réquisitionnée par le Cipher Pol. Y menant des interrogatoires peu conventionnels sur des francs-marins avérés, chaque pièce s'est transformée en salle de torture improvisée, occupée par les agents d'un blanc éclatant. Les cris retentissent et pourtant personne ne les entend. Et pourtant, un bruit sourd vient surpasser les plaintes.

BOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOM


La meute ardente savait soigner ses arrivées. Le cratère causée par la chute du mammouth ne manqua pas d'alerter tout le quartier, surpassant de très loin le bruit des fusils et des explosifs lancés de parts et d'autres.

Pulupupulup

- Kogan au rapport ?

- Contre-Amiral ! Un gigantesque dragon vient de lacher une vache gigantesque avec des défenses, de longs poils et une queue au milieu du visage ! Il a déjà attaqué des soldats mais cette chose effraie les troupes !

- Qu'est-ce que c'est que ce cirque.. Zyraq est aussi un dompteur de – Woah ! Je viens de voir le machin volant ! C'est quoi ce bordel commandant ?!

- J'en sais rien Contre-Amiral ! Il y a.. y'a une gamine et..

- Tenez la position commandant ! Empêchez-les de semer la panique dans les rangs, je me met en route !

- Bien contre-amira-Aargh !

Le regard noir, Kogan relacha doucement sa large lame dans son fourreau en observant l'escargophone qui ne laissait échapper que des râles de douleur avant que le silence ne reprenne son droit.

- Allôoo ? Y'a quelqu'uuun ? Dit une voix de benêt.

- J'sais pas qui t'es salopard. Mais je vais venir te régler ton compte. Parole de Kogan.

- Ooooh. Moi c'est Loto. A qui l'tour ?

De l'autre côté de la communication, Loto venait d'écraser l'escargot dans sa gigantesque paluche. Riant grassement, il récupéra le tronc d'arbre lui servant d'arme – plutôt efficace s'il en est – et se remit en route vers le carnage.

A n'en point douter, Carlota s'est assurée deux alliés de poids dans cette attaque qu'elle mène contre le maire Zyraq qui doit composer avec bien peu de défenseurs pour contrer de telles manigances. Heureusement pour lui, il saura s'appuyer sur de redoutables combattants qui auront fort à faire pour endiguer la menace de la Loi.

Résumé:
 
Nouveaux protagonistes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine des Drunken Mermaids


☠ Messages : 62
Réputation : 0
☠ Âge du Personnage : 21
☠ Berrys (x1000) : 14600
☠ Localisation RP : Batterilla
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 3659
Capitaine des Drunken Mermaids

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Mar 18 Sep - 15:50


Le bras armé de Carlota

Event - Phase 2


Un bruit sourd, suivit d’un silence et tout à coup, la simple mission d’interrogation vira au drame. À peine mis en ligne qu’une ombre menaçante les forcèrent à fuir. De par la forme, l’on pouvait clairement conclure que c’était une créature volante… et dieu, non, ils n’étaient pas préparés à ça. Lorsque le Lieutenant releva les yeux, elle ne put s’empêcher de rester ébahie. Lorsque la silhouette du reptile gigantesque survola le centre-ville, elle sut qu’il fallait faire quelque chose.

Si certains soldats avaient d’ors et déjà commencé à ouvrir le feu sur le Dragon et ceux qui le chevauchaient, Mello et sa compagnie eux, n’eurent pas d’autre choix, pris en premier ligne il fallait sauver un maximum de civils. « Repliez-vous, Raccompagnez les civils en zone sûre, nous pourrons les interroger calmement là-bas. Évitez tout combat inutile ! La sécurité des habitants est notre priorité… »

Mais quand même, ce Maire, inconnu auparavant et désormais, il serait à la tête d’un réseau franc-marin ? Cela pouvait expliquer le débarquement de ces créatures… D’ailleurs, un gigantesque bruit se fit entendre, précédé de quelques cris, mais au moment de l’impact, plus rien. Était tombé du ciel, un gigantesque Eléphant, tout plein de poils.

Soulevant un large nuage de poussière, elle ne pouvait comprendre ce qu’il se passait, Ils nous avaient pris de vitesse, les soldats engagés par le Maire étaient déjà en train de confronter nos troupes, et très vite, la guerre éclata au beau milieu du centre-ville. Le métal qui s’entrechoque, la symphonie des fusils et tout un tas d’autre conneries ont fait du champ de bataille un capharnaüm sans nom.

Mello, quant à elle… Elle restait là, au beau milieu de ce champ de bataille, sans réellement savoir quoi faire. Ces images lui avaient fait ressortir une autre tragédie, une tragédie qui s’était passé il y a des années de cela. Les cris, les râles d’agonies et les corps sans vie… Non, elle ne laisserait pas une telle tragédie se reproduire à nouveau. Quand bien même ils étaient attaqués par des créatures surnaturelles, elle n’allait pas les laisser faire. Face au Mammouth, elle s’élança.

Un Soru au travers du nuage de fumée rendit l’arrivée de la demi-sirène parfaitement imperceptible, la vitesse de déplacement ne laissait qu’un trou au travers de la poussière. Arrivant au niveau du Flanc du Mammouth, la demi-sirène ne perdit pas plus de temps. « On ne se laissera… »

Chargeant son poing en ondes Gyojin, l’on pouvait la voir élancer son bras pour assener le coup à Glorim, qui se tenait là, se défendant tant bien que mal contre les soldats de la marine qui s’élançaient sur lui… Mais, aussi longue qu’elle pouvait être, sa trompe ne le protégerait pas sur les flancs ! Et quand enfin, Mello décocha son coup de poing, l’on pouvait voir circuler au travers du Mammouth, une large vagues d’ondes gyojin, qui souffla ceux qui devaient sûrement se trouver de l’autre côté. « … Pas faire. »

Un regard affirmé, elle constatait l’effet des ondes, qui envoyèrent voler ceux qui se trouvait derrière l’imposante créature. Du mieux qu’elle le pouvait, elle se débrouilla pour ramasser quelques soldats à terre, dans les environs qui entouraient le cratère causé par l’animal. Certains ne donnait plus aucun signe de vie, des gens avec qui elle avait été formés gisaient à terre… Elle n’eut pas le temps de secourir grand monde, mais, l’un d’entre eux eut la chance de se voir secourru par la brune. Revenue au niveau de ses compagnons, grâce au Geppou, elle déclarait à leur intention. « Dites au centre de commandement que nous faisons face à énormément de résistance, des créatures surnaturelles sont apparus depuis les airs, sûrement des maudits ! »


Résumé des actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 13
Réputation : 0
☠ Âge du Personnage : 19
☠ Berrys (x1000) : 4751
☠ Localisation RP : North Blue
☠ Fruit du Démon : Yuki Yuki No Mi - Fruit de la Neige
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 1450

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Jeu 20 Sep - 10:58

Ally s’était simplement assise dans un coin en attendant que ça passe, refusant de même jeter un regard au civils qu’ils allaient débarquer de leur maison. Le son des combats au loin retentissait d’une manière discordante aux oreilles de la jeune cuisinière. Cependant, elle n’eut pas le temps de se poser plus de questions, car en quelques secondes, la ville venait de passer d’état d’urgence à zone de guerre, une secousse.

En haut de leur tête, une immense forme les survola et donna des gouttes de sueur à la maudite de la neige. Elle qui n’aimait pas la chaleur, elle allait regretter d’être venue sur cette île. Elle avait entendue jeune des comtes sur cette animal mythique, mais sans jamais penser un seul instant qu’elle en verrait un. Seulement quand un immense dragon survola leur tête, même elle qui était pourtant une femme constituée de neige avait du mal à se formuler cette idée. Même parmi les maudits, un immense dragon ça lui paraissait… impossible. Et pourtant il était bien présent au même endroit qu’elle.  

Le fracas des armes parvint heureusement à la sortir de son état d’hébétude. Le cri des soldats, le bruit des coups de feu, l’odeur de la poudre, c’était quelque chose qui pouvait ramener n’importe qui à la réalité. Alors Ally réagit de la façon dont elle se sentait le plus capable, en mettant à l’abri les civils et les innocents. Peu lui importait qu’il y ait des Francs-Marins parmi eux. Peu lui importait qu’elle puisse se faire attaquer dans le dos, elle devait intervenir pour faire ce pourquoi elle s’était engagée en premier lieu, protéger les civils de la criminalité.

Elle s’avança alors dans la place avant d’ériger un mur de neige de l’autre côté, au moins des tirs perdus n’atteindrait pas les maisons de la ruelle immédiatement, de même que les petites frappes à l’ordre de Zyraq, il ne passerait pas facilement le mur de neige, même si il fondait légèrement, de toute façon Ally restait à l’arrière-garde pour le maintenir solide.

Elle utilisa son fruit de la façon qui lui convenait le mieux : en improvisant. Utilisant des petites parcelles de son corps de neige qu’elle façonna en petit pics, pas plus gros que des dards d’abeille, mais autrement plus perçants. Elle en envoyant une volée en direction des barrages. Espérant que l’effet de groupe rapprochée pourrait lui permettre d’au moins mettre hors combat quelques petites cibles. Mais elle avait au moins fait attention en façonnant les pics à ce qu’il ne soit pas bien grand, il n’irait pas percer profondément la chair et serait stoppé par les os, elle s’épargnerait alors sûrement la conscience de tuer des personnes dont elle n’avait toujours aucune preuve de culpabilité.
Résumé :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t1856-presentation-d-ally-la-marine-finie

avatar


☠ Messages : 47
Réputation : 0
☠ Âge du Personnage : 20 balais.
☠ Berrys (x1000) : 7198
☠ Localisation RP : Présentation.
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Amoi
☠ Dorikis : 1908

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Jeu 20 Sep - 19:56

Ignoré de la plus belle de façon par les protagonistes de cette sombre affaire, Joe dit "le vieux" fit donc contre mauvaise fortune bon cœur, rassurant quelques civils contre la descente des marine dans le bled. Il n'eut pas le temps d'en faire beaucoup plus que la guerre venait à leur portes, à lui et à ses gars. C'était un oiseaux, non... Un aéronef ... NON ! Un putain de dragon qui larguait des mamouth sur leur tronche. Le premier réflexe de Kobby fut de s’éloigner du gros des troupes, ne voulant pas être prit entre deux feux, celui de la marine d'un côté, et celui du dragon de l'autre. Un dragon. Non mais sérieusement on allait pas le faire se battre contre une créature aussi grosse et imposante, c'était impossible. Le choc contre le sol par Glorim le propulsa de quelques mètres plus loin, ce qui l'arrangeait bien. Il n'était une tête brûlée que lorsqu'il était sûr de gagner, et là, ses chances maigrissaient comme neige au soleil. En parlant de Neige, un immense mur l'empêchait de passer et il dût donc se résoudre à aller vers le combat. Il avait des atouts, et quelques sbires sur lesquels les tester. Des cobayes de premier choix. Il attrapa donc son fidèle lance-pierre qui ne le quittait jamais, deux bombes de gaz moutarde et lança le tout dans la mêlée sans autre forme de procès. Rapidement, une fumée jaunâtre piquerait à la gorge de tout ceux s'approchant de la petite troupe, et surtout cet immense mamouth dont la trompe faisait une parfaite victime. Les quelques larbins qui arrivaient sur les lieux aussi, en prendrait pour leur compte. La fumée atteindrait peut être les copains les plus proches, mais il fallait bien faire des dommages collatéraux si l'on voulait faire des dommages tout court, il en avait l'intime conviction.
- Joe, les gars, on se concentre sur le gros éléphant ou sur la bleusaille ?
- Sur la bleusaille bien entendu, répondit tout le groupe à l'unisson, qui était déjà affairé à vider quelques cartouches sur les hommes du maire qui arrivaient toujours plus nombreux. N'empêche que de ne pas s'occuper du plus gros problème n'aiderait pas à le résoudre, au moins, ses deux bombes de gaz aurait quelques effet sur tous, par son rayon d'action grandissant toujours un peu plus. C'était l'avantage de ses créations, elle durait dans le temps et pouvait faire de gros dommages si on leur laissait le temps d'exprimer tout leur potentiel. Il resta donc bien en retrait derrière l'équipage, préparant la suite de ses attaques avec méthode, comme le ferait un bon petit chimiste. Il lui fallait encore quelques temps pour préparer sa plus féroce des attaques, qui ne manquerait pas de faire fuir un grand nombre des sbires de Ziraq, et dégagerait la zone de combat de son illisibilité. C'était vraiment le chaos et ça ne venait que de commencer pour le Dr KO. Avec un peu plus de récul, il aurait pû se dire que tout ça n'était que gageure de temps et de matériel, et qu'il aurait mieux fait de s'en tenir à ses éprouvettes, mais il n'avait plus aucun recul depuis qu'il était grimpé sur le navire de Joe, vivant pleinement l'aventure qu'on lui proposait. Même si cela revenait à mettre sa tête sur le billot et de jouer de ses cartes dans une partie de poker menteur comme pouvait l'être une guerre civile. Un alchimiste en pleine guerre, cela avait du sens.
résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine de la Meute Ardente


☠ Messages : 217
Réputation : 0
☠ Âge du Personnage : 34
☠ Berrys (x1000) : 44612
☠ Localisation RP : Baterilla
☠ Fruit du Démon : Ryu Ryu no mi
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 4528
Capitaine de la Meute Ardente

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   Hier à 13:37

Le bras armé de Carlota
Les choses sérieuses commençaient, il n'y avait plus de place pour les futilités, dans ces conditions, il fallait combattre, ou bien mourir. Dans de telles conditions, même les esprits les plus dociles n'hésiteraient pas à ôter la vie, si la leur était menacée. Les sentiments et la compassion n'avaient pas leur place sur un champ de bataille. C'est exactement ce qui se trouvait devant l'œil du borgne, un conglomérat de violences, d'effusions de sang et de haine. En y repensant, cela pouvait être bien triste vu comme ça, car la plupart des individus s'échangeant des coups à ce moment là, se trouvaient en cet endroit, sois par pur hasard ou désir de faire le bien, sois pour suivre les ordres de personnes bien plus hautes, qui ne se saliront jamais les mains. Quoi qu'il en soit, il fallait désormais en découdre, et ça, tout le monde l'avait bien compris, si bien qu'une horde de marines se ruèrent avec rage sur le mammouth, afin de s'occuper de son cas. Mais ce colossale pachyderme ne comptait pas se laisser faire sans broncher, désireux lui aussi, de se laisser aller à une démonstration de force sans retenue. Ainsi, en usant adroitement de son imposante trompe et de ses jambes massives qui martelaient le sol à tout va, le géant poilu envoya valser nombres d'entre eux, sans compter les corps aplatis sous ses larges pattes.

Tandis que Glorim se défoulait sur les ennemis, le balafré sentit qu'on lui tirait légèrement l'une de ses oreilles, c'était la petite fille, toujours sur ses épaules, qui souhaitait attirer son attention sur quelque chose, ou plutôt quelqu'un. Se tournant vers la direction qu'elle pointait du doigt, son regard se posa sur un type à l'apparence peu conventionnelle. Certains endroits de son corps arboraient une peau vraisemblablement décomposée, tel de la charogne. Tandis que le reste semblait parfaitement normal et gorgé de vitalité. Soucieux de ne pas se faire avoir par l'ennemi, le pirate resta sur ses gardes et méfiant, malgré les mots peu menaçant de cet homme, s'exprimant sur le fait qu'il espérait ne pas se battre contre eux. C'est avec ces paroles que Ryuma pu se souvenir qu'une autre personne devait les accompagner, afin de stopper l'avancer des troupes de Carlotta dans le centre-ville. Les rumeurs au sein du repère disaient qu'il était sois mort, sois qu'il s'était enfui. Puis, à en juger la description qu'en avaient fait la plupart, un individu à l'apparence de zombie, habillé tel un hooligan, c'était sans doute lui. Mais il ne fallait pas tirer de conclusion hâtive, il se devait de ne pas lui faire confiance immédiatement, sous prétexte qu'il l'avait peut être reconnu, la suite des évènements et ses actes jugeraient à sa place.

- Je l'espère aussi. Répondit-il sèchement.

De son côté, Mariane semblait en avoir assez d'attendre, elle aussi voulait en découdre. C'est d'ailleurs une de ses facettes qui plaisait au borgne. Elle ne cessait de le surprendre, autant par son sang froid à toute épreuve malgré tout ce qu'il se passait, que par sa détermination et son entêtement à vouloir se battre aux côtés de l'adepte de sucreries et lui. C'est certains que lorsque tout cela serait fini, il ne comptait pas la laisser livré à elle même, et la prendrait sous son aile.
Enfin, il s'accroupie pour se rapprocher du sol, en voyant qu'elle voulait descendre, lui caressant délicatement le dessus du crâne de façon affective, tel un père à sa fille. Se redressant ensuite doucement en l'observant, alors qu'elle se mit à dessiner, faisant preuve d'une remarquable concentration.

C'est à ce moment là que l'instinct animal du balafré s'affola, tandis que son odorat et son ouïe surdéveloppés le mirent en alerte. Une menace arrivait vers eux, et à une vitesse impressionnante. Sa vue hors-norme se focalisa sur le nuage de fumé devant eux, en fonction des signaux qu'il avait reçu, distinguant un large trou dedans se formant en un clin d'œil.
À la suite de ça, une violente bourrasque se déclencha tout près d'un des flancs de Glorim, soulevant un épais nuage de poussière, recouvrant et cachant ce qui avait bien pu se passer à cet endroit.
Lorsque la poussière retomba enfin, il était désormais très facile de distinguer une femme, le bras tendu en direction du mammouth, comme si elle avait voulu l'atteindre avec son poing. Mais on pouvait également distinguer Ryuma, dont la paume gauche se trouvait en cet instant, contre le poing qui avait menacé d'atteindre son équipier poilu. Ce qui venait de se passer était simple. Grâce à ses sens surhumains et son agilité hors norme sous sa forme hybride, qu'il arborait depuis qu'il avait posé le pied au sol, il avait pu sentir Mello arriver. Dans un premier temps, il avait user de la puissance de ses jambes pour s'interposer rapidement. Ensuite, même s'il n'avait pas pu percevoir clairement la jeune femme, il lui avait été possible d'envisager sa direction. Ainsi, il avait logiquement interrompu le coup de cet assaillant, en ne lui laissant pas le temps d'aboutir au terme de son attaque en venant la bloquer de sa paume, concentrant une bonne partie de sa force en ce seul point, générant une onde de choc à l'impact. La manœuvre ayant été d'avorter l'attaque de Mello avant qu'elle n'arrive à terme, ce qui permet une importante réduction du déploiement de force désiré. Par ailleurs, comme la technique qu'avait utilisé le borgne pour parer le coup, avait la particularité de générer une onde de choc, la confrontation de deux formes d'ondes avait créer un disfonctionnement de la propagation voulu par cette membre de la marine, laissant à la place, se mouvoir une bourrasque résultant de l'opposition entre deux forces similaires. Empêchant ainsi ceux qui étaient derrière lui, de subir le moindre dommage collatéral.


Enfin, du haut de ses 5 mètres, l'hybride observa cette femme s'éloigner rapidement en arrière, profitant de son replie pour venir en aide à ceux qu'elle pouvait se permettre de secourir. Le demi reptile se dit tout d'abord qu'il pourrait la poursuivre, afin de lui faire regretter d'avoir voulu s'en prendre à Glorim. Mais dans ces conditions, il fallait être intelligent, et s'il faisait ça, il ne serait plus là pour veiller sur ses coéquipiers, alors il la laissa partir. Cependant, il était hors de question de rester les bras croisés, sans compter que les troupes adverses étaient passées à la vitesse supérieur. Des murs de neige se formaient, des bombes artisanales explosaient en plein milieu de la zone de conflit, des coups de fusils et d'épées prenaient des vies, il fallait agir.

Tout d'abord, il créa une bourrasque en rabattant ses ailes vers l'avant, afin de renvoyer à la foule ennemi un gaz jaune qui menaçait de les atteindre rapidement. Puis, sans plus tarder, il laissa son corps se métamorphoser pour retrouver sa forme animal. Ne se faisant pas prier pour répandre sans pitié son brasier sur toute la zone devant son groupe et lui, là où se trouvaient tous les ennemis. Il était clair que la créature n'était plus la même depuis l'obtention de sa prime à Logue-Town dans le passé. Désormais, ses flammes étaient bien plus imposantes, la chaleur était largement plus infernal, et la zone touchée avait plus que doublé. Sans compter la propagation qui se faisait bien plus rapidement, comme si les flammes désiraient prendre en chasse leurs victimes.


Le décor était planté, l'ambiance était établie, désormais, le camp adverse savait à quoi s'attendre. C'était la guerre, et peu d'entre eux s'en sortiraient vivant. Maintenant, ce terrain était celui du dragon, cette mer de flammes aux couleurs orangé et rouge dansant à l'unisson, témoignait de cela.
Ce n'était que le début.

Spoiler:
 

Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le bras armé de Carlota - EVENT   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le bras armé de Carlota - EVENT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon Armée Peaux-Vertes!
» Liste d'armée gobelines en 750 points
» L'Armée d'Haïti, Bourreau ou Victime?
» Du code d'éthique de l'Armée Mainoise
» L'armée full boîte de conserve du métalkramé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jolly Roger :: Zone Rp :: Blues :: La Guerre Civile de Baterilla-
Sauter vers: