Contexte
Factions
Combat
Présentations
Avatars
Fruits du Démon
Primes
PNJ
Navigation
Equipages
Quêtes/Missions
Boutique
Médailles





Votez toutes les deux heures
et gagnez des Berrys !



 
CalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le champion et l'assassin (PV Wally)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Agent du CP1


☠ Age : 20
☠ Messages : 33
☠ Berrys (x1000) : 1560881
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Dorikis : 997
Agent du CP1

MessageSujet: Le champion et l'assassin (PV Wally)   Lun 6 Nov - 3:13


Le champion et l'assassin


Red Town, était une ile banale qui se trouvait près de la montagne Red Line. Cette ile était l'une des dernières ou l'ont pu faire escale avant de s'aventurait sur la route de Grande Line, elle avait une particularité. L'ambiance et le décor était similaire au far west. Des saloons et des cow-boys avec des revolvers, étaient présents partout sur l'ile. L'ile n'avait pas de protection, pour interdire la venue de pirate et autres bandits. Red Town était une des îles les plus malfamés de tout East Blue, les racailles de Grande Line qui n'avait pas réussi a dompté cette mer est qui étaient de retour sur East Blue, fessaient escales sur Red Town pour ce ravitaillé. Les habitants avaient peur des pirates, ils avaient même nommé pour leur sécurité un shérif qui aurait pris en main Red Town.

Il avait une certaine expérience dans les armes a feu, un ancien chasseur de prime qui s'était installé sur Red Town. Donc comme je le disais, certain pirate revenaient de Grande Line la queue entre les jambes. Le shérif s'occupait évidemment de la racailles sans aucun problème, après tout ce n'était que des pirates de seconde zone. Les habitants de l'ile menaient une existence plus agréable et plus heureuse avec la présence du shérif, les enfants jouent dans les rues. Les femmes fessaient la lessive et les hommes étaient occupés à boire au saloon, l'ambiance était chaleureuse. Pas de bandits notoire, mais ce qui était intéressant avec Red Town. Ce n'était pas son folklore ou encore sa position maritime, mais plutôt sa relation avec le gouvernement mondial. La marine était autant détestée que les pirates, les habitants n'avaient jamais pu compter sur leur aide. Ils s'étaient débrouillés seul, mais il ne fallait pas croire que les habitants étaient des surhumains. Ils avaient juste l'habitude de faire face à des pirates, si je devais estimer leur puissance en Dorikis. Pas plus de 10 Dorikis, pour les plus expérimentés. Le shérif était l'exception qui confirmait la règle, étant un ancien chasseur de prime, il avait déjà une certaine expérience.

Un jour très ensoleillé, commençait sur Red Town. Le Shérif était de mauvaise humeur ce jour-là, il n'avait pas réussi à fermer l'œil de la nuit. Il avait des cernes en dessous des yeux, un café à la main avec une clope au bec et il était parti pour sa journée. Il contrôla chaque boutique et surtout fessait du charme aux demoiselles, ce Shérif était un bon vivant. Mais un groupe d'hommes étaient arrivés en ville, ils avaient pris possession du saloon favori du shérif, ce dernier avait vaguement entendu le raffut qu'ils firent. Avec son revolver à la ceinture, il entra dans le saloon et lança un regard froid aux gibiers de potence tous les pirates arrêtèrent le vacarme, ils avaient remarquèrent la présence du shérif. Les pirates étaient devenu silencieux, pas un son ne sortait de leur bouche. Ils tenaient fermement leur pistolet a silex dans leurs mains, le shérif cracha par terre, il avait toujours sa clope au bec qui n'était pas allumé.

- Qu'avons-nous là ? Une belle bande de mauviette !

- Hein !?

Les pirates avaient dans leur ligne de mire le shérif, ils levèrent leur pistolet. Le shérif avait été d'une rapidité fulgurante, il descendit cinq pirates. Les douilles tombèrent du revolver, il ne restait plus qu'un seul pirate apeuré devant lui. Il tremblait de peur, les cadavres de ses compagnons de fortune gisaient sur le sol. Le barman était caché derrière son bar, le shérif était en pleine possession de ses moyens. Il restait encore plein d'autres pirates dans le bistro, une chose était certaine, ce shérif n'avait peur de rien. Le pirate apeuré avait fait l'erreur de reculer de deux pas, il avait pris une balle dans le dos par un homme tapis dans l'ombre depuis le début. L'homme jouait au poker avec ses sbires, il n'avait pas hésité à assassiner son soldat. Il était assis à une table du fond, caché par la fumée des cigares. Le shérif avança jusqu'à lui, il était entouré de pirate, mais il n'avait pas peur. Il demanda à l'homme de sortir à l'extérieur, pour un duel à un contre un. L'homme était sorti de la fumée, il était assez musclé et imposant. Il regarda fixement le shérif et lui disait.

- Pauvre minable, tu sais qui je suis au moins pour me défier !? Le grand Atlas, le plus grand lutteur des quatre blues.

Le shérif n'avait pas eu le temps de répondre, qu'un pirate lui avait brisé une chaise sur le dos. Il tomba à terre, les pirates le battirent et lui crachèrent dessus. Après une certaine correction, le capitaine des pirates avait saisie le shérif par la gorge et lui souffla sa fumée au visage. Dans une dernière tentative, le shérif tira ses dernières balle sur le capitaine. Il avait raté son coup, deux pirates étaient tombés derrière le colosse. D'un coup de poing, le shérif fut éjecté du saloon.Il était étendu devant un homme, la cape de l'homme était soulevée par le vent. Le shérif ouvrit un œil qui était boursouflé, devant lui un homme de trois mètres de haut avec un masque de tigre. Il était devant le saloon prêt à accomplir sa mission, il ignorait complètement le shérif.Il avait un Escargophone et parlait avec un supérieur, il racontait son périple et la situation actuelle.

- Agent Elric, vous avez carte blanche éradiquez-moi cette rascasse.

- Roar ! Bien reçu !

Les cris du champion avaient attiré l'attention des pirates, Elric était prêt à en découdre.


Fiche (c) Espe






"Pour OPS"


Dernière édition par Elric le Mar 7 Nov - 12:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Agent du CP9
Le Terminator


☠ Messages : 188
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 10006
☠ Localisation RP : Ohara
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Armement (Apprenti)
☠ Dorikis : 6173
Agent du CP9Le Terminator

MessageSujet: Re: Le champion et l'assassin (PV Wally)   Mar 7 Nov - 0:42



Avec Elric


Le champion et l'assassin
-Un autre, siouplé !

Le barman sembla hésiter un peu avant de me servir à nouveau. Je sais pas pourquoi il me regardait comme ça, c'était que mon 10ème verre. C'est pas comme si ça avait un effet sur moi de toute façon.
En soulevant ma cagoule jusque sous mon nez, pour pouvoir me délecter du nectar, je me demandais si c'était vraiment une bonne chose d'avoir été injecté avec un sérum qui améliorait mes capacités, et ayant comme effet secondaire de me rendre insensible à la binouze.

En finissant pour une dixième fois, je me rappelais que je m'en fichais. Ça aussi, c'était un effet secondaire du truc de super-assassin. C'étaient les avantages d'avoir des capacités telles que j'ai pu même intégrer...

-...la branche secrète des unités d'intelligence du gouvernement !

-Qu'est-ce que tu racontes, mon pov' vieux ?


Ah merde, j'avais encore dit trop de trucs à voix hautes sans m'en rendre compte. Mes supérieurs me disaient toujours que c'était une erreur qu'il ne fallait absolument pas refaire. Heureusement que j'en avais rien à battre.
Tiens, en parlant de mes supérieurs, les voilà qui appelaient sur l'escargophone. Je décrochais sans prendre la peine de répondre au barman.

-Moshi-Mooosh ! Ici Wally !

-Agent Wallace, êtes-vous bien arrivés à Red Town ?

-...

-Agent Wallace ?

-...Je connais pas de Wallace, personnellement.


Bah ouais, c'était des fous eux, je m'appelle Wally moi, pourquoi est-ce qu'ils continuaient à m’appeler comme ça ? J'entendais mon interlocuteur soupier à l'autre bout de l'escargot. J'avais de la chance de pas parler à m'sieur Alessandri, je sais pas comment il aurait réagi. Ouais enfin, j'aurais quand même parlé pareil.
L'interlocuteur pris un peu de temps avant de recommencer la conversation, il semblait agacé.
J'avais aucune idée de la raison pour laquelle il serait agacé.

-Agent Terminator... Ah l'enfoiré, il avait trouvé une parade ! Êtes-vous bien arrivés à Red Town ?

-Le Terminator au rapport !
C'était vraiment trop classe comme surnom... Je suis bien arrivé à Red Town, et je suis actuellement au bar en train d'essayer de me bourrer la gueule.

-Qu'en est-il de la mission ?

-Euh...


Ah bah oui j'avais une mission, merde ! J'me demandais bien ce que je foutais là, moi aussi. Parce que ouais, quand même, East Blue, ça craint un peu d'être là. Enfin c'est ce que j'ai cru comprendre, j'suis pas très fort avec tout ce qui est géographie, tout ça...

-Ne me dites pas que vous avez oublié la mission, après tout ce temps que vous nous avez fait perdre en nous questionnant dessus !

-Si.

-...

-Allo ?
Il était parti ou quoi ? Je tapais sur l'escargophone pour m'assurer qu'il était pas cassé.

-Oui je suis là, agent Walla...Terminator.
Il semblait un peu déprimé, c'était bizarre. Ne vous en faites pas, je vais vous redonner votre ordre de miss...

-Oh attendez, y a du grabuge dehors !
Et hop, raccroché.

Dans le saloon d'en face, il y avait une bagarre. Alors que je sortais du bar où j'étais, ignorant les demandes du patron pour que je paye, un cow boy traversa les portes battantes en volant. Il atterrit aux pieds d'un autre bonhomme, avec une cape. Ça c'était cool. Si j'étais pas qu'un assassin sans sentiments, j'aurais trouvé ça super classe. Mais bon...Enfin j'veux dire, je trouve mon uniforme et mon surnom classe...Mais c'est pas pareil. Enfin, si. Mais non. 'Fin bref.

Un autre gugusse suivit le cow boy volant, qui était bien amoché au passage. Celui là était grand, très grand. Et il portait un masque de catch, et une tenue de catch, et il se tenait comme un catcheur.
Il y avait sûrement quelque chose à tirer de son physique...M'enfin bon. Sans plus m'en intéresser, je commençais à marcher dans sa direction, dépassant le cow boy volant et l'homme-cape.

Lorsque je fus arrivé en face du grand gugusse, je me tins droit, le regarda dans les yeux, à travers ma cagoule mais quand même, et m'adressa à lui de la sorte :

-Salut ! Moi c'est Wally, est-ce que c'est toi ma cible ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Agent du CP1


☠ Age : 20
☠ Messages : 33
☠ Berrys (x1000) : 1560881
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Dorikis : 997
Agent du CP1

MessageSujet: Re: Le champion et l'assassin (PV Wally)   Mer 8 Nov - 21:05


Le champion et l'assassin

Un homme était à terre complètement en sang, de la tête aux pieds. Il pleurait d'impuissance, il avait échoué dans sa mission. Maintenant Red Town appartenait au pirate Amigo, des pirates sans foi ni loi, leur capitaine était un homme cruel et sans aucun état d'âme. Mais revenons à notre shérif en pleure, il était devant le champion, le colosse regardait d'un œil le shérif qui s'était agrippé à ses vêtements. Il soufflait et avait du mal a articulé, il regarda le colosse dans les yeux. Puis il s'était mis a supplié le champion, il demanda à Elric de lui venir en aide. Le champion, lui avait mis un coup de pied dans le menton. Ce qui avait projetait le shérif a quelques mètres plus loin, Elric allait faire son entré dans le saloon. Quant un homme chétif se trouvait tout d'un coup devant le champion, il le regarda et lui posait une question.


-Salut ! Moi c'est Wally, est-ce que c'est toi ma cible ?

Le champion se mit à Hurlé, ce qui attirait l'attention des pirates à l'intérieur du saloon.


Roar ! Je suis le grand champion d'East Blue, si tu veux un autographe gamin reste derrière, j'ai une mission à accomplir. Roar !

Les deux hommes allaient sûrement en venir aux mains, mais une chance pour le champion qui n'était pas une lumière. Que les pirates sortirent du saloon avec la ferme intention de réduire au silence les trois hommes pour pouvoir boire en paix, le champion demanda à Wally de rester avec le shérif en arrière. Le combat allait pouvoir commencer, Elric attrapa les trois pirates qui pensaient faire la loi avec le champion. Il les avait écrasés contre son torse musclé et virile, ils avaient supplié le champion. Dans sa folie le champion brisa la colonne vertébrale d'un pirate, les deux autres étaient incapables de bouger. Pourquoi ? Leurs os étaient brisés eux aussi, mais ils avaient encore la force de faire appelle à leur capitaine. Atlas sorti avec tout son équipage, 40 pirates armées jusqu'aux dents faces à Elric et Wally et le shérif. Le capitaine des pirates avait tiré trois fois, dans le torse d'Elric. Les pirates étaient en train de rire aux éclats, ils étaient devenus blanc comme un linge tout d'un coup. Quand ils voyaient le champion encore debout avec les trois trous dans le torse et la fumée qui s'en échappait, Elric avait utilisé le Tekkai. Il savait que sa cible était désormais le capitaine, mais est-ce que les sous-fifres allaient le laisser tuer Atlas sans intervenir ?

Fiche (c) Espe






"Pour OPS"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Agent du CP9
Le Terminator


☠ Messages : 188
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 10006
☠ Localisation RP : Ohara
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Armement (Apprenti)
☠ Dorikis : 6173
Agent du CP9Le Terminator

MessageSujet: Re: Le champion et l'assassin (PV Wally)   Jeu 9 Nov - 1:45



Avec Elric


Le champion et l'assassin
Gamin...C'était un peu violent quand même, nan ? Enfin, j'veux dire...Ouais, il était plutôt effrayant, avec sa tête de plus que moi, et sa tête de tigre, et sa tête...Sa tête, là. Mais quand même.
De toute façon ça n'avait aucune importance, trois hommes venaient de sortir du saloon, et ils cherchaient visiblement les emmerdes avec tête-de-tigre. Je haussai les épaules, fit un pas en arrière, et observai la dérouillée qu'il était en train de leur mettre.
D'après les craquements que j'entendis de ma place, y avait plus d'un os qui y était passé là. Devant tant de violence, je levai mes mains, les posai sur ma tête, ouvrit la bouche, même si ça se voyait pas avec la cagoule, encore une fois, et me préparai à hurler un truc du style "Oh la fessée qu'il vous a mis, j'espère qu'y a du talc à l'intérieur !", ou encore "Après une humiliation pareille, même ma mère n'oserait pas me r'garder dans les yeux !", mais on ne me laissa pas le temps, une des deux victimes s'était mise à crier. Et puis j'ai pas de mère, de toute façon.

Il avait appelé le "capitaine" à l'aide, et ils avaient l'air d'être des criminels. C'était étrange, j'avais comme l'impression qu'il fallait que je déduise quelque chose, mais c'était comme si ça voulait pas venir. Alors que je m'étais mis en position "bras croisés, regard pensif", Tête-de-tigre devant moi venait de se faire tirer dessus. Bim, un en moins. Au moins, si c'était ma cible, j'avais déjà fait le boulot, même si dans le doute j'allais éliminer le gros truc qui venait de sortir du saloon, entouré de sbires.
Alors que je continuai à réfléchir sur ce que je devais réaliser en cet instant, j'entendis le groupe de futurs victimes s'affoler, sans trop comprendre pourquoi. J'entendais des mots comme "invincible", des trucs comme quoi après s'être pris leurs balles, "il" n'était toujours pas tombé. De quoi est-ce qu'ils parlaient ? Ils ont dit invincible, donc peut être était-ce moi leur sujet de conversation. Mais ils m'avaient pas encore tiré dessus, si ? Oh putain, j'ai encore eu une absence, ils m'ont attaqué et j'ai même pas capté ?

En décroisant les bras et avec des yeux tout ronds, j'inspectais mon corps, à la recherche de blessures qu'on aurait pu m'infliger alors que je ne m'en étais pas rendu compte. Puis après je me suis rappelé que le sang se voyait pas trop sur du rouge...Et aussi que bon, c'était un peu stupide et que je m'en fichais. Surtout que je m'en fichais. Ouais bah j'avais oublié que je m'en foutais, voilà ! Rien de mal à ça, si ?

Enfin bref...

De toute manière ça commençait à me souler tout ça, je me disais que j'avais qu'à tous les tuer, et ça en serait fini de cette histoire. Je commençai donc à m'avancer vers le groupe, qui étaient toujours en état de choc, comme pétrifiés. Ils fixaient le corps de Tête-de-tigre, qui était maintenant pile à côté de moi.

-Mais merde quoi, qu'est-ce qui vous arrive à être choqués comme ça ? Vous avez jamais tué quelqu'un ou quoi ? Parce que bon, c'pas pour me vanter hein, mais perso j'ai un tableau de chasse plutôt bien rempli...Après, c'est pas de ma propre volonté hein, le mérite ne me revient pas qu'à moi, le gouvernement aussi est à remercier. Après tout, c'est eux qui m'envoient m'amuser à trouer les gens avec mes doigts...

Certains me demanderaient si l'insinuation sexuelle était faite exprès, question à laquelle je répondrais : Une insinuation ? Où ça ?
Pendant ma, relativement, courte réplique, ils n'avaient toujours pas ôté leur regards de Tête-de-tigre. Je me décidai finalement à tourner la tête dans sa direction, pour comprendre pourquoi ils avaient des regards d'ahuris. Là, je vis plusieurs trous de balles encore fumants sur son torse. Mais y avait que les trous, pas les balles, et c'était plus des impacts que des trous, c'était pas profond du tout. Curieux, je pokai de l'index l'épaule de l'homme masqué. Une fois, deux fois, trois fois, puis je décidai de toquer dessus. Une fois, deux fois, trois fois.

Le son émis était toujours le même. Un son métallique. Pour une dernière vérification, je décidai de mettre un bon gros coup de poing dans ses abdos. Je connaissais bien évidemment pas son niveau de force, mais s'il utilisait ce que je pensais qu'il utilisait, y avait rien à craindre...peut être.
Après que le coup fut lancé, la dureté que mon poing rencontra ne laissait plus place au questionnement.

-Ah boooooon ?! criai-je, sûr de moi. L'enfoiré, il utilisait le Tekkai ! Alors ça si j'm'y attendais... Mais du coup, toi t'es pas ma cible, c'est sûr, hein ? 'Fin, à part si t'es un traître. Ça me dérangerait pas perso, mais bon tu vois c'que je veux dire. Et il reste aussi l'autre blaireau là-bas, je sais même pas d'où il sort avec son armée de rats apeurés.

-Qui est-ce que t'appelles blaireau, enfoiré ?! J'suis Atlas, le grand lutteur pirate !
hurla le blaireau en se lançant sur moi, prêt à m'attaquer dans le dos.

-Tekkai. Et ouais, t'es pas le seul à savoir faire ça ! lançai-je à Tête-de-tigre.

Le dénommé "Atlas" se retrouva à terre, soufflant sur son poing pour faire passer l'impression d'avoir frappé dans un mur de fer. Désactivant mon Tekkai, je me tournai dans sa direction, avançant lentement. Lorsque je fus assez proche, et que lui venait de se relever, je réalisai enfin à qui j'avais à faire...

-Mais putain ouais, des pirates ! Moi au début j'allais dire artistes de rue, c'est pour ça, ça a pas tilté tout de suite du coup !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Agent du CP1


☠ Age : 20
☠ Messages : 33
☠ Berrys (x1000) : 1560881
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Dorikis : 997
Agent du CP1

MessageSujet: Re: Le champion et l'assassin (PV Wally)   Jeu 9 Nov - 19:28


Le champion et l'assassin
-Mais merde quoi, qu'est-ce qui vous arrive à être choqués comme ça ? Vous avez jamais tué quelqu'un ou quoi ? Parce que bon, c'pas pour me vanter hein, mais perso j'ai un tableau de chasse plutôt bien rempli...Après, c'est pas de ma propre volonté hein, le mérite ne me revient pas qu'à moi, le gouvernement aussi est à remercier. Après tout, c'est eux qui m'envoient m'amuser à trouer les gens avec mes doigts...


Wally semblait s'amuser en racontant ses aventures et ses exploits, mais pendant ce temps. Le champion était dans une rage terrible, il était dans un état second, il ne bougeait plus et respirait très fort. Limite on aurait cru des grognements de tigre, il entendait tout. Mais une chose le sorti de son état second, des tapotements de doigt sur son épaule. Il ouvrit un œil et regarda Wally qui touchait son splendide corps de guerrier, un coup lui fit ouvrir ses deux yeux en grand. Le champion l'avait senti passé celui-la, un coup de poing dans le ventre de la part de Wally. Le champion sorti évidemment de son état second, puis il jeta un regard d'étonnement sur Wally.


-Ah boooooon ?!

Le champion ne savait que quoi dire, il était étonné qu'un homme aussi chétif avait réussi à lui faire aussi mal, avec un seul coup en plus. Wally était sûr de lui, il répondit à Elric avec une assurance qui frôlait l'inconscience de son acte.


-Mais du coup, toi t'es pas ma cible, c'est sûr, hein ? 'Fin, à part si t'es un traître. Ça me dérangerait pas perso, mais bon tu vois c'que je veux dire. Et il reste aussi l'autre blaireau là-bas, je sais même pas d'où il sort avec son armée de rats apeurés.

Elric regarda les pirates et leur capitaine, son attention était attirée par le costume ridicule d'Atlas. Un Catcheur digne de ce nom devait minimum avoir de l'allure, pour Elric il fessait insulte au Catch lui-même. Le champion décida de faire alliance avec Wally, pour punir Atlas de sa faute envers le Catch.


Roar ! Gringalet ! Toi et moi, allons donner une correction ensemble à ses pirates de pacotille. Surtout à l'autre avec son allure d'amateur, je vais les exécuter sur-le-champ ! Roar !


-Qui est-ce que t'appelles blaireau, enfoiré ?! J'suis Atlas, le grand lutteur pirate !

Atlas avait mis un coup de poing dans le dos de Wally, mais ce dernier l'avait regretté fortement. Il était tombé a terre, il souffla sur son poing gonflé et tout rouge.

-Tekkai. Et ouais, t'es pas le seul à savoir faire ça !

Champion était impressionnée de voir cela, ses yeux lui sortaient de ses orbites et il constatait que Wally devait être un agent du gouvernement lui aussi pour connaître une telle technique.


Tekkai !? Tu es aussi un agent, comme le monde est petit. Nous sommes deux dans ce cas-là ça change tout entre nous. Tu es un confrère, donc je ne vais pas te faire du mal.

Tiger Mask, fonça droit sur les sous-fifres. Il avait dépassé Atlas toujours a terre, fonçant comme un tigre sur sa proie. Il avait de la bave au coin de la bouche, il frappa dix hommes en étendant ses deux bras. Plus que 30 pirates à exécuté, certain avaient sortis leur épée et leur pistolet a silex et ils tirent sur le champion. Mais il n'avait pas besoin du Tekkai cette fois-ci, il esquiva facilement les balles en sautant dans les airs.


-Détente du félin !


Elric sauta au milieu des pirates, fendant le sol avec ses pieds joints. Les pirates avaient si peur, que certain avaient pris la fuite. D'autre essayaient de faire face au champion, Atlas hurlait après ses fuyards. Mais un homme sorti un fouet et fessait reculé Elric, il était habillé d'un poncho et portait un chapeau mexicain sur la tête.


Holà ! Je me prénomme, Python le bras droit du grand Atlas et son coéquipier pendant la compétition !


Elric utilisa le Soru, il était face à Python. Il avait saisi le second des Amigos, il le tenait fermement au point d'entendre ses os craqué. Puis il s'en était servi comme arme, il frappa les pirates avec Python. Le second n'avait rien compris à ce qui lui arrivait, il tombait dans les vapes. Il ne restait plus que dix hommes courageux ou inconscient, le shérif qui avait repris ses esprits, il était étonné de voir Atlas et ses pirates en difficulté. Alors, que lui n'avait même pas réussi à les faire sortir du saloon.Elric, avait relâché Python. Il s'était dirigé vers le Saloon, il s'était abaissé et avait décollé le saloon du sol. Il tenait le saloon fermement avec les deux mains en dessus de la tête, le barman tomba du Saloon puis pris la fuite à toute vitesse, en passant il avait pris le shérif avec lui. Atlas et Wally avaient des choses à se dire on dirait, mais le champion lança le saloon sur les pirates restant et sur Atlas.
Fiche (c) Espe






"Pour OPS"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Agent du CP9
Le Terminator


☠ Messages : 188
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 10006
☠ Localisation RP : Ohara
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Armement (Apprenti)
☠ Dorikis : 6173
Agent du CP9Le Terminator

MessageSujet: Re: Le champion et l'assassin (PV Wally)   Sam 11 Nov - 0:33



Avec Elric


Le champion et l'assassin
Youpi ! J'étais un confrère, alors il allait pas me faire de mal. Qu'est-ce que c'était gentil de sa part. En attendant, il allait pas me faire de mal à moi, mais il avait rien promis aux pirates, et ça se voyait. La fessée qu'il était en train de leur mettre était plutôt violente. Et v'là que j'esquive tes balles, et v'là que j't'envoie voler, et v'là que je saute super haut, d'ailleurs j'avais cru qu'il allais utiliser le Geppou à ce moment là, et v'là que j'fends le sol avec mes pieds, et cetera, et cetera...C'était comme ça qu'on dit, non ? Bouarf, ça n'avait pas d'importance.
Même le gars avec le fouet et le sombrero avaient pas fait long feu. D'ailleurs, en parlant du sombrero, ce chapeau tomba à mes pieds, et alors que je me baissais pour le ramasser, j'entendis Tête-de-tigre grogner un peu, comme s'il était en train de faire un effort.

Alors que je me relevai pour voir de quoi il s'agissait, j'eus juste eu le temps de voir UN PUTAIN DE BATIMENT ARRIVER SUR MOI A TOUTE VITESSE. Il venait de porter le saloon à bras-le-corps ! Encore une fois, juste pour être sûr, c'était bien la formulation exacte ? Nan mais c'est pas que je m'intéresse particulièrement à la grammaire, mais c'était juste pour pas passer pour un con...Quoique j'm'en foutais en fait.

J'eus juste le temps de m'échapper par les airs, en utilisant le Geppou, avant de voir le petit bâtiment s'abattre sur le restants des pirates, et leur capitaine. Restant encore quelques secondes dans les airs pour ajuster le sombrero sur ma tête, je retournais à terre pour accomplir la mission qu'on m'avait confié. Je m'approchais doucement d'Atlas. Le pauvre était réduit à une masse de sang et de dents cassées, si j'avais eu des sentiments à ce moment là je pense que j'aurais ressenti quelque chose...Fin, ouais c'est logique du coup.

-Bah putain, t'es pas beau à voir. 'Fin remarque, t'es toujours plus beau gosse que moi sous ce costume, hein. Ouais parce qu'on m'a injecté un truc, y a pas si longtemps que ça, ça m'a rendu super fort, mais aussi super moche. Heureusement que j'en ai rien à faire des filles, hein ! 'Fin c'est pas tout à fait vrai, j'aime bien les seins et les fesses, tu vois, mais j'sais pas c'est compliqué à expliquer, et en plus j'ai comme qui dirait l'impression que t'es en train de perdre conscience et de plus trop m'écouter. Du coup ouais j'pense qu'on va s'arrêter là pour aujourd'hui. "C'était amusant !", c'est ce que je dirais si j'avais une notion de l'amusement autre que celle-ci...Attends j'vais te montrer.


Après ce monologue, qui n'en était pas trop un si on le comparait à mes VRAIS monologues, je m'approchai doucement du futur cadavre. Et hop, le doi-doigt dans le crâ-crâne.

-Tu vois, ça, c'est amusant.
lançai-je alors qu'on pouvait déceler un sourire sincère sous ma cagoule.

Pour balayer les autres plus que pour les achever, je fis un petit saut dans les airs et élançai ma jambe dans leur direction.

-Rankyaku.

Réajustant une dernière fois mon sombrero, je passai une dernière fois à côté de Tête-de-tigre, pour retourner dans le bar duquel tout ces bruits m'avaient extirpés.
Il semblait absent, le masqué. Je passai plusieurs fois ma main devant son visage, mais il réagissait pas. Sans plus m'en soucier, je continuai mon chemin, lui tapant sur l'épaule au passage.

-T'as fait du bon boulot, mon con.

C'était ça qu'on disait dans ces moments là, nan ?

/.../

Une nouvelle boisson à la main et bien posé sur mon tabouret, je dégainai l'escargophone.

-C'est bon les gars, j'ai rempli la mission !

-Quelle mission, agent Terminator ? Vous avez appréhendé le suspect ?

-Ouais c'est bon j'l'ai zigouillé votre pirate catcheur là.

-Pirate catch...De quoi parlez-vous ?

-Bah, ma cible là, Atrax ou j'sais pas quoi. C'est bon j'l'ai tué.


-Agent Terminator, on ne vous demandait pas d'assassiner un pirate de pacotille, on vous a demandé d'appréhender un allié suspect des francs-marins !

-...Ah ouais ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le champion et l'assassin (PV Wally)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le champion et l'assassin (PV Wally)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vice champion d'Alsace
» Champion 2011 des étalons Boulonnais
» [Laurent Fignon] Le monde du cyclisme vient de perdre un champion
» Au fait... on est champion d'automne !
» champion du monde du tir chirurgical

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jolly Roger :: Zone Rp :: Blues :: East Blue :: Autres îles-
Sauter vers: