Contexte
Factions
Combat
Présentations
Avatars
Fruits du Démon
Primes
PNJ
Navigation
Equipages
Quêtes/Missions
Boutique
Médailles





Votez toutes les deux heures
et gagnez des Berrys !



 
CalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Débarquement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
PNJ


☠ Messages : 423
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 1088523
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Rang :
  • Ω – Omega
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

PNJ

MessageSujet: Le Débarquement   Mer 20 Juin - 20:03





Le Débarquement



C'est le jour J, le 1er Janvier 1418. L'immense île d'Alcatr, qui depuis la mer montre déjà les disparités de son écosystème, entre une plage brillante, une forêt profonde et des montagnes froides, fourmille des nombreux navires qui l'entourent. Comme une ligne de démarcation invisible, le flot de bateaux est divisé en deux, avec d'un côté ceux du Gouvernement et, de l'autre, ceux des aventuriers venus en quête de fortune et de gloire. Les voiles noires sont toutes sorties, sans doute en signe de défi, mais celles arborant le symbole de la Marine restent impassibles.

Le cesser-le-feu est pour l'instant respecté, bien que la tension soit palpable. Après tout, les objectifs se rejoignent ici : soldats et pirates iront en même temps sur l'île, à la recherche de Xendra. Si un membre du Gouvernement capture la renégate, ce sera mission accomplie. Si un pirate met la main sur elle, il obtiendra son titre de Corsaire.
Et ensuite ?
Ensuite, explique le contre-amiral Francis Legrand à tous ceux présents sur son immense navire portant le logo de la base M-7, ensuite, mieux vaut que les derniers criminels encore sur l'île fuient le plus vite possible, car le drapeau blanc prendra fin au moment même où Xendra tombera.

▬ Et si les pirates nous attaquent en premier ?
▬ Alors nous répliquons, avec virilité.


Le contre-amiral a reçu l'ordre de diriger les opérations depuis son navire, devenu pour l'occasion centre de commandement. C'est à lui que doit revenir la tâche de prolonger ou d'annuler le cesser-le-feu. Il se dirige vers la proue de son navire et se met à compter le flot de bateaux qu'en temps normal il aurait déjà rasé, mais qu'en ces circonstances actuelles, il ne peut que toiser avec dédain. Coopérer avec des pirates lui semble contre-nature, mais il n'est pas du genre à contester les ordres de Cervantes et du Conseil des Cinq Etoiles. Et, de toute façon, on lui a promis une belle croisade dès que l'expédition sera terminée.

▬ Sonnez l'alerte. C'est l'heure.


Les hauts-parleurs situés au sommet de la plupart des navires de la Marine se mettent à claironner en même temps, donnant le signal. L'immense port naturel, situé juste à l'Est de la plage d'Alcatr, est immédiatement envahi par de nombreux vaisseaux aux pavillons divers, bien que, une fois encore, il n'y ait d'un côté les bateaux du gouvernement et de l'autre ceux des pirates.

S'élançant sur le sable, plusieurs visages inattendus sont reconnus par la foule : les Corsaires Pierre Soval et Johnny Jacksonne, mais aussi l'ancienne Corsaire Elsa Turner, l'équipage des Swordfish Pirax ainsi que...

▬ C'est 50 Berry ! Le... Le Rappeur !

...

Pendant ce temps, Xendra, elle, attend avec impatience la venue de ceux qui oseront braver son fer. Son destin attend avec impatience, et elle combattra jusqu'à la mort, comme le veut la tradition guerrière des Wikings. Elle est fin prête, au sommet d'une île qui regorge d'une quantité formidable d'or, de ponéglyphes et de reliques antiques.

Ca y est. La Guerre commence.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine des Fortune Hunters
• Sea Cowboy •


☠ Age : 23
☠ Messages : 1097
☠ Âge du Personnage : 26 ans
☠ Berrys (x1000) : 53847
☠ Localisation RP : Cap des Jumeaux
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Armement (Avancé), Observation (Novice)
☠ XP Dorikis : 15493
☠ Rang :
  • Ξ – Xi
☠ Notoriété :
55 / 99955 / 999
☠ Karma :
490 / 999490 / 999

Capitaine des Fortune Hunters • Sea Cowboy •

MessageSujet: Re: Le Débarquement   Mer 20 Juin - 20:37





Le Jour J





Josh ouvre les yeux, peut-être par instinct, comme si son corps lui-même réalise la situation dans laquelle il se trouve. Allongé dans son lit, il reste longtemps à regarder le plafond du dortoir, obnubilé par les planches du Laughing Bull, le navire de son grand-père.
C'est le grand jour, il le sent, il le sait. Xendra la Corsaire attend, quelque part sur l'île visée par l'Eternal Pose, et avec elle, c'est son propre destin à lui qu'il joue. Quoi qu'il arrive, il repartira de cet endroit changé, il en est convaincu.

▬ Tu n'as pas changé d'avis, hein ? Mouettepose d'Interrogation !
▬ Pas le moins du monde.
▬ Tu es sûr que c'est ce que tu veux ?
▬ Devenir Corsaire ?
Demande Josh en regardant devant lui sans vraiment voir quoi que ce soit. Je n'en sais rien. Mais je vais quand même tenter ma chance.

Mad Dog libéré, rien ne peut l'empêcher de recommencer ce qu'il a fait sur Ishiro. Être un simple Chasseur de Primes ne suffit pas, il faut plus d'impact, plus d'influence, pour s'assurer que ses actions comptent. Et le titre de Schichibukai est peut-être ce qui lui permettra d'y parvenir.

▬ Jooooooooooosh ! Joooooooooooooosh !

La bouche de Kara est grande ouverte et ses yeux écarquillés, elle continue de hurler son nom tout en regardant autour de la pièce, certainement à la recherche d'une mouche à grignoter.

▬ Jooooooooosh ! Joooooooosh !
▬ Quoi ? Qu'est-ce qu'il y a ?
▬ On est arrivééééééé ! Couak !

Son instinct ne l'a pas trompé, ils sont effectivement arrivés à bon port. Josh prend tout son temps avant de se lever du lit. Il réajuste son costume, prépare ses armes, place ses cartouches dans toutes les poches de sa veste et finit par monter l'escalier qui mène au pont. Là-bas, l'équipage des Fortune Hunters au grand complet l'attend, ainsi que Heiko, qui a temporairement décidé de les accompagner sur Alcatr pour des raisons qu'il n'a pas vraiment voulu dévoiler. Si Josh a d'abord hésité, le fait qu'il ait lui aussi combattu l'équipage de Mad Dog et leur entraînement commun l'a convaincu que ce n'était peut-être pas une si mauvaise personne.

Le soleil brille au-dessus du navire, mais les nuages ne sont pas très loin, comme le veut la tradition sur cette mer de folie qu'est Grand Line. Josh regarde à droite, puis à gauche, et aperçoit ce flot immense de navires qui ne l'étonne pas vraiment. La promesse de trésors inestimables et un titre de corsaire, voilà des propositions plus qu'alléchantes, il est bien forcé de l'admettre. Du côté de la Marine, loin à l'Ouest, tout semble sous contrôle. Ils vont probablement respecter le cesser-le-feu le plus longtemps possible et ne le rompre qu'en cas de nécessité, puis l'abandonner à la fin pour capturer les primés retardataires. Le Gouvernement est alors gagnant partout, avec une tonne de prisonniers sous les bras, potentiellement un nouveau corsaire et des Marines rentrant glorieusement chez eux après une rude journée contre la Corsaire renégate. Un plan digne de ses anciens patrons.
Le port naturel se rapproche, Josh se prépare à poser le pied à terre, accompagné de Heiko, Mazao et Kara, tandis que les autres resteront dans le Laughing Bull en cas de besoin. Pourtant, tout ne se passe pas vraiment comme prévu.

▬ Capitaine, l'interpelle la voix de Tar Entino, la dernière recrue et vigie des Fortune Hunters, j'ai trouvé un intrus-yami !
▬ Ehehe... Du calme...


L'homme-poisson éponge jaune pointe sa spatule de combat sous la gorge d'un homme aux longs cheveux bruns, à l'odeur douteuse et aux poches sous les yeux gigantesques. Un espion ? Peu probable. Peut-être un allié de Mad Dog venu se venger ? Par précaution, Josh sort son long revolver, Trigger, de son étui, et le pointe vers le nouvel arrivant :

▬ A qui j'ai l'honneur ?

Un cliquetis métallique retentit, indiquant que la sécurité du revolver vient tout juste d'être retirée, en guise de menace. Pourtant, le nouveau venu ne semble pas broncher plus que ça, malgré son air louche et pas réellement très glorieux.

▬ Li ? C'i bien toi ? Nom d'une babouche bon marché ! C'i mon vieil ami Li Jiahao !

Nessar Rashitel, l'ingénieur et plus ancien compagnon de Josh sur le navire, s'avance vers l'homme aux longs cheveux noirs.

▬ Ehehe, si je m'attendais à te trouver là, espèce de blédard cinglé. T'as même pas pris une ride.

Josh attend patiemment que plus d'informations ne filtrent, sans pour autant changer sa position.

▬ Tu le connais, Nessar ?
▬ Bien sûr ! On a bossi ensemble ! Ci type c'i un vrai fou de l'ixplosif !
▬ On le balance par-dessus bord-yami ?
▬ Non, ça ira. Pas vrai, Li, hein ?


Pendant quelques instants, la situation ne change pas, jusqu'à ce que, enfin, Josh ne descende son arme sans pour autant quitter le dénommé Li du regard. Ses traits sont détendus, apathiques comme à son habitude, mais ça ne l'empêche pas de terminer sur une menace :

▬ Très bien, on ne te balance pas tout de suite.
▬ Mais Joshy, on vient juste d'accoster !
▬ Ouais, ouais, on oublie le fait de te balancer. Qu'est-ce que tu fiches ici, hein ? Et attention à ce que tu réponds, j'ai la gâchette facile.


_______________


Techniques & Résumé:
 



Dernière édition par Josh Leone le Mer 20 Juin - 21:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t22-whatever-happens-happens

avatar
Capitaine du Lotus Noir


☠ Age : 30
☠ Messages : 550
☠ Âge du Personnage : 31
☠ Berrys (x1000) : 1775
☠ Localisation RP : Saint Uréa
☠ Fruit du Démon : Fruit des Fils
☠ Haki : Armement Novice
☠ XP Dorikis : 7310
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Capitaine du Lotus Noir

MessageSujet: Re: Le Débarquement   Mer 20 Juin - 20:47

Phendrana KaneLe Lotus Noir

Le navire "Ocean Hammer" venait de fendre un épais brouillard, donnant une impression de vitesse fulgurante. Rapidement, le bateau avait atteint sa vitesse de croisière, Oz était à la barre et tenait fermement le cap en direction de l'île. Phendrana Kane, toute nouvelle capitaine du Lotus Noir avait déjà donné ses ordres au petit matin avant le départ, tous ses équipiers étaient présents et tous connaissaient la marche à suivre pour mener à bien leur mission. Ils n'étaient sûrement pas là pour la même raison que tous les autres navires. C'était un dispositif impressionnant qui se dressait devant eux. Elle n'avait aucune idée de qui pouvait bien commander les forces armées de la Marine et du Gouvernement Mondial, elle était donc loin de se douter qu'une ancienne connaissance était à sa tête.

Toujours en mer, s'approchant de plus en plus du rivage, Kane n'avait lâché qu'un seul et unique ordre.

"Hissez le pavillon !"

Aussitôt dit, aussitôt fait, la fleur de lotus et la tête-de-mort flotter fièrement au vent, indiquant à tous ceux qui voudraient bien le voir que le Lotus Noir était de la partie. Mais la Valkyrie avait aussi pris le soin d'observer les différents pavillons, elle n'avait pas reconnu la plupart, n'en connaissant que peu au final. Seulement deux avaient retenu son attention, celui de 50 Berrys, l'homme qui lui avait sauvé la vie au cours du combat du Cap des Jumeaux contre le Contre-Amiral Legrand. Elle lui devait un service, et son code d'honneur en agirait ainsi. Le second pavillon l'avait rendue livide... Une histoire vieille de douze ans. L'ancienne Corsaire Elsa Turner, la femme de fer qui avait voulu faire plier le Gouvernement Mondial sur Water Seven pour s’approprier le Lotus Noir. Si Kane et Turner venaient à se rencontrer, la bataille serait inévitable ! Turner et Kane se connaissant assez bien pour savoir à quel point elles étaient toutes deux déterminées et prête à tout. Oz avait fait accoster le navire au large de la plage, laissant le soin à tout le monde d'entrer dans le canot et de rejoindre le rivage, comme la plupart des autres équipages l'avaient fait. Devant l'imposante configuration de l'île, Phendrana avait du faire un choix. Se séparer pour rejoindre Xendra, chacun connaissait son rôle et il était de voir si Oz serait à même de remplir son rôle de futur second.

"Parfait ! Shade et moi, on part devant ! Oz, tu prends le commandement du groupe. Si tu rejoins Xendra avant nous, tu sais déjà quoi lui dire et quoi lui faire. N'oubliez pas ce que je vous ai dit ! On reste concentré sur le plan et seulement le plan ! Pas d'écart de conduite à la Lolita."

Phendrana avait jeté un œil bienveillant envers chacun de ses équipiers. On y était désormais ! Le Lotus Noir avait connu une série de déboires et de chaos, mais ils étaient là, ils étaient prêts et feraient tous partie de la folle histoire qui allait se produire. Les Francs-Marins étaient là eux aussi, elle espérait que son accord avec Agon, Capitaine des Radio F.M serait toujours d'actualité. Phendrana n'aurait aucune pitié, elle serait un symbole de détermination et d'abnégation. Elle serait impitoyable. La Valkyrie était de nouveau au cœur de l'action.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t776-un-voyage-surprenant

avatar
Membre des Fortune Hunters


☠ Messages : 39
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 5783
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 4555
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
5 / 9995 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Membre des Fortune Hunters

MessageSujet: Re: Le Débarquement   Mer 20 Juin - 21:18

Le bruit des vagues claquant la coque du navire, des tonneaux, attachés n’importe comment, roulant de droite à gauche dans la cale… et dans l’un d’eux. Un type, visiblement malade à la mort… ou bien endormi. Bon, cela va sans dire, la seconde option était la plus juste.

Il ne savait ni où il était, ni comment il avait fait pour se retrouver là-dedans, les dernières images qu’il avait à l’esprit étaient celles de Big Joe abattant son poing sur sa tronche et le jetant dans un tonneau. Peut-être que ceux qu’il avait rencontré étaient bien plus effrayant que lui et c’était pourquoi il avait pris la fuite face à eux… Mais face à Li, il semblait être enragé, peut être que la tête de l’endormi lui rappelait l’adversaire auquel il devait faire face… et au vu de la rage qu’il avait mis dans les coups, ce même adversaire avait dû faire deux trois affaires avec la femme de celui-ci.

« Ehehehe… Eh merde. » Lâcha Li, qui tentait du mieux qu’il pouvait de sortir de son tonneau. « Dire que j’viens de passer à côté d’un paquet de berrys. »

Très vite, son regard se braqua sur quelque chose qui défiait son imagination. Sa perception même des choses fut changée à l’instant même où il le vit, lui. Sa tête maléfiquement étrange, son air sérieux incroyable et cette envie de briser l’atmosphère en posant comme une diva.

« Toi, là, les mains en l’air ! » Disait le nouvel arrivant en pointant ce qui semblait être une spatule vers l’endormi « Tu vas me suivre bien gentiment et sans faire de bourdes ! »

Face à lui se tenait Li Jiahao, protagoniste de cette histoire et actuellement, le mec le moins impacté par ce récit. Il était là, debout face à lui, tout aurait pu démontrer qu’il avait bien entendu, qu’il s’apprêtait à lui répondre mais…

zzzZzzzzZzzzZzzz


L’homme-éponge ne semblait pas savoir comment réagir, aucune de ses tirades dramatiques ne semblait avoir d’effet sur l’endormi… Alors, il se résigna juste à l’escorter sur le pont là ou se trouvait son capitaine. C’est la sortie de la cale et le soleil qui réveilla Li. Ça faisait un moment déjà qu’il n’avait pas vu la lumière du jour, sûrement qu’il était bien trop occupé à se l’imaginer dans le royaume des rêves, mais le fait est qu’il était là, fraîchement réveillé et mis face au bout d’une arme, chose auquel il était assez fréquemment confronté ces derniers temps.

Mais cette fois, il ne dit rien, laissant parler son interlocuteur… de toute manière il n’avait pas réellement de possibilité de prendre le dessus sur cette conversation, cette fois son regard était assez affirmé, du moins bien plus que d’habitude. C’était grâce à cette voix reconnaissable d’entre mille que la situation se désamorça.

Un accent de blédard prononcé, un teint mat digne d’un étranger n’ayant pas ses papiers et un prénom aussi imprononçable que potentiellement expulsable des transports Davinxi.

▬ « Tu le connais, Nessar ? »
▬ « Bien sûr ! On a bossi ensemble ! Ci type c'i un vrai fou de l'ixplosif ! »
« Ehehehe… et le meilleur par-dessus tout. »
▬ « On le balance par-dessus bord ? »
« Ehehe… Hein ? Pitié non ! J’ai horreur d’être mouillé. »
▬ « Non, ça ira. Pas vrai, Li, hein ? »
« Ehe… »

Nessar, ce bon vieux Nessar, il était avec Li lors d’un projet de réarmement du gouvernement. L’un des meilleurs collègues que le natif de Bomber avait pu avoir au sein de l’entité gouvernementale ! Ça alors, penser qu’il le retrouverait ici, après tout ce temps. Nessar était en quelques sortes l’un des vestiges du passé de l’endormi. Il aurait bien voulu lui sauter dans les bras histoire de faire une bonne accolade bien virile, hein, n’y voyez rien d’homosexuel là-dedans ; mais le froid du canon de Josh lui rappelait bien sa position. Mais lorsqu’enfin l’homme a la chevelure étrange baissa son arme, l’attitude de notre bon vieux Li revint.

Il ignora totalement Josh et fila rejoindre Nessar… Cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas parlé d’explosif avec quelqu’un qui le comprenait tout à fait, longtemps qu’il ne s’était pas retrouvé à parler de Bomber et des bombes de malade que les artisans du coin fabriquaient… et avec Nessar, tout semblait s’empiler ! Ses armes plus ou moins intéressantes, sa manie de sans cesse rappeler qu’il était le meilleur inventeur d’Alabasta… Ce à quoi Li répondait

« Ehehehe… Tu veux qu’on parle du concept de balles fumigène que tu m’as volé ? Hein ? Voler vous savez faire ça, vous, les Alabastiens. »
« Moi ? Vouli ? Ci toi qui m’a vouli l’idée quand ji ton ai parlé ! »

Et c’était parti, l’avalanches d’arguments et de contre arguments classique de ces deux-là, alors que tous deux savaient pertinemment qu’ils avaient volé le concept d’un de leurs collègues de l’époque. De son côté, l’on pouvait voir Josh s’impatienter, malgré l’air pseudo-détendu qu’il affichait… et ça, Nessar l’avait remarqué.

« Li, ti firi mieux di ty présounter y nous ixpliqui ci que ty fi la. »

Oh, ouais, il était considéré comme passager clandestin par tout l’équipage... ehehe…

« Ehehe… Désolé, je me suis laissé prendre par la nostalgie ! Enchanté, Li Jiahao de l’île de Bomber ! Quant à savoir ce que je fais sur votre bateau… j’étais à la poursuite d’un gros type, Big Joe… »

Et là, Li se mit à raconter toute son aventure sans jamais s’arrêter une seule fois d’à partir du moment où il quitta North Blue pour s’engager sur Grand Line, aucun détail ne fut omis, c’est limite si tout un épisode d’anime venait de se diffuser devant les yeux des Fortunes Hunters, Li faisant voix, bruitages et gestuelles pour accompagner son récit. Tout se passait extrêmement bien, jusqu’au moment ou finalement, il affronta Big Joe

« …Et c’est là que soudain… »


…ZzzzzzZzzzzZzzZZzZzzZzzzzZzZzzzzz….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Membre du Lotus Noir


☠ Messages : 95
☠ Âge du Personnage : 22 ans
☠ Berrys (x1000) : 29183
☠ Localisation RP : Grand Line - Whiskey Peak
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 7655
☠ Rang :
  • Λ – Lambda
☠ Notoriété :
60 / 99960 / 999
☠ Karma :
490 / 999490 / 999

Membre du Lotus Noir

MessageSujet: Re: Le Débarquement   Jeu 21 Juin - 0:24



Le Débarquement

Nous avions traversé pas mal d'épreuve et honnêtement, je trouvais cela plutôt marrant, même si nous avions frôlé la mort. Nous avions même trouvé un nouveau compagnon qui, lui, était utile au moins, pas comme moi ou Elena qui ne servions pas vraiment à grand chose, je jouais de l'ocarina tandis qu'elle bronzait. Cette aventure en mers m'avait fait prendre conscience qu'il ne fallait pas juger les gens sur leurs apparences, car Shade, bien qu'il n'ait qu'un bras, était plutôt fort, et cela, je l'avais reconnu, mais jamais je ne lui dirais, il m'insupporte, peut-être à cause de la prétention qu'il n'a pas, il faut croire qu'Elena avait voler celle de Shade. 
J'avais profité du voyage pour faire connaissance avec Oz, il était étrange, très, mais il semblait fort, tout aussi fort que ne l'était Phen à l'époque, car oui, aujourd'hui, elle était une vraie furie, une puissance à l'état brut, sa façon de découper Lolita m'avait fait comprendre qu'elle était d'un autre niveau.

Nous avions donc pris la mer en direction de l'île de Xendra, une ancienne corsaire qui s'était mit le gouvernement à dos, Phen nous avez donnait des instructions et des explications claire et précise quant à cette mission,visiblement personne ne voulait désobéir à ses ordres de peur de se transformer en apericube ! 
Une fois la terre en vue, elle nous ordonna de hisser le pavillon, ce qui fût fait immédiatement, nous nous dirigions donc en direction de l'île de cette personne qui semblait être très puissante et très obstinait à rester ici, le plan consister donc à ce qu'on reste groupé donc ? C'est sûr qu'ainsi les pertes seront moins grande, après tout, j'ai bien vu qu'a deux on était plus fort qu'à un.
Je regardais donc en direction de l'île en poussant un soupir, cela n'allait pas être simple, mais cela serait sûrement drôle, une fois de plus.



« L'objectif et rien de plus que l'objectif, c'est compris Cap'tain »

Enfin il était possible que si je trouve quoi que ce soit en rapport avec mon pouvoir ici, je ferrais une petite halte histoire d'en découvrir plus.
Il y avait plein de bateaux, c'était plutôt amusant de les voir tous ici réunis, beaucoup étaient intéresser par la récompense plus que par l'envie d’arrêter une criminelle. Je fis donc craquer mes doigts ainsi que ma nuque en arborant un grand sourire, le ciel était bleu azur et cette fois, il n'y allait pas avoir de monstre marin dopé, c'était partie pour l'aventure ! 


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Membre des Underclass Heroes


☠ Messages : 292
☠ Âge du Personnage : 32 ans
☠ Berrys (x1000) : 39812
☠ Localisation RP : en mer
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : armement (avancé)
☠ XP Dorikis : 10826
☠ Rang :
  • Ξ – Xi
☠ Notoriété :
5 / 9995 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Membre des Underclass Heroes

MessageSujet: Re: Le Débarquement   Jeu 21 Juin - 11:36






« Très bien, je vois. Merci monsieur, ce sera fait. »


Le Cipher se laissa aller en arrière, en équilibre sur les deux pieds de sa chaise. Il soupira en se passant les mains dans les cheveux puis se frotta le visage pour se réveiller. Il secoua la tête et revint sur les quatre pieds. Il repoussa la bestiole et lui posa de quoi manger à l’autre bout de la table. Le mollusque de communication se traîna jusqu’à sa pitance, laissant une trace luisante de mucus. Le soleil hivernal perçait à travers les volets tirés de sa cabine. Jack se releva et commença à farfouiller dans son armoire pour en tirer une chemise blanche, immaculée. Il avait reçu ses ordres en sous-vêtements, comme à son habitude.

Son corps portait encore les sévices de ses dernières aventures en compagnie des Fortune Hunter, son bras droit était constellé de cicatrices ressemblant à des brûlures, tandis que sa poitrine portait encore quelques traces de ses combats. Il était parfaitement remis, grâce aux soins qu’il avait reçu sur lors de leur dernière escale, mais il avait, comme toujours, repris l’entraînement trop tôt. Ainsi son corps portait encore quelques marques anodines, timides témoins de la volonté de l’écrivain à toujours se surpasser. Il n’avait pu vaincre Mad, il n’avait pu s’assurer qu’il reste sous les barreaux. Il n’avait pas, encore une fois, été assez fort.

Il choisit avec soin sa cravate carmine, puis s’empara d’un pantalon noir, ignifugé. Il serra la ceinture en peau de roi des mers – privilège de la fonction – et s’empara d’une paire de chaussettes et de mocassins impeccablement cirés. Il eut du mal à choisir entre les huit paires identiques, mais finit par se décider pour la cinquième, qui avait l’atout indéniable de ne pas être différente des autres. Le Cipher fixa ses boutons de manche, laça ses chaussures et ajusta sa tenue. C’était le costume qui faisait l’agent. Tout le monde le savait.

Jack ouvrit son placard, révélant une suite quasi infinie d’imperméables beiges. Il les fit passer devant lui. Il en tira un, le mit devant lui puis en attrapa un autre. Il vérifia les poches, s’assura de la résistance du tissu, puis l’enfila. Les pans du vêtement vinrent chatouiller ses mollets, claquant étrangement dessus. Renforcés, lestés. Les imperméables du Cipher étaient une arme à part entière. Ceux-ci étaient à l’épreuve des conditions météorologiques de Grand Line.

Il s’avança ensuite vers sa commode d’angle. Il en ouvrit le tiroir, pour révéler des paquets de cigarettes posés à plat dedans, sans un seul espace vide. Il en tira deux, qu’il mit dans ses poches. Puis il ouvrit le second tiroir, en tira deux paquets et les remis dans le premier. Il soupira doucement en le refermant puis son regard se fixa sur le briquet posé sur le meuble. Il fit courir ses doigts dessus, amoureusement puis s’en empara avant de porter ses phalanges à sa bouche et de les reporter sur un autre briquet, présentant une étrange signature. Il était posé sur un petit autel, entouré de bougies allumées. Un étrange rituel …

« Amitiés. » murmura Jack, en tremblant d’émotion tandis qu’il s’allumait une cigarette avec le nouveau briquet envoyé par Marco.

Il avait marqué amitiés dessus avant de signer. Il inspira une grande bouffée de fumée puis la recracha avant de s’ébouriffer les cheveux. Il soupira de nouveau puis s’avança vers la porte, sans oublier de s’emparer du matériel de base du parfait petit agent : cahier, charbon, denden et tout autre ustensile pouvant se montrer utile face aux divers amuseurs de foire. Il poussa la porte et la lumière se fit une place dans sa cabine. Jack mit sa main en visière et cligna plusieurs fois des yeux. Le brouhaha ambiant lui monta aux oreilles. Il soupira encore une fois. Il regarda autour de lui. Que des drapeaux noirs, et des têtes de mort. Bienvenue dans le camp des pirates …

Et bien quoi ? Pourquoi serait-il allé chez les gouvernementeux ? Pour trahir sa couverture ? Tch. Il avait certes fait la route avec les Fortune Hunters, mais avait fait virer de bord le Flying Monkey à l’approche de l’île. Les compétences de navigatrice de Kara avaient bien aidé à compenser celles, inexistantes, de l’équipage du Flying Monkey. Quoi que … Marone semblait avoir appris quelques trucs à son contact, tandis que Poisse s’était enfin décidé à admettre que les humains mangeaient autre chose que de la vase.

« Alors … qui de beau avons-nous là ? »

Il y avait du monde, et pas qu'un peu. A la diversité des navires se disputait leurs étranges origines. Il y avait des êtres du monde entier, réunis ici sous le même objectif. Le Cipher soupira, commençant déjà à avoir un peu trop chaud dans sa tenue serrée. Sa mission ? Simplissime. S'assurer que Xendra ne survive pas. Et que son successeur soit ...

Techniques:
 




thanks p'tit minou ~ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Membre du Lotus Noir


☠ Messages : 79
☠ Âge du Personnage : 25
☠ Berrys (x1000) : 23333
☠ Localisation RP : En Mer
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 5742
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Membre du Lotus Noir

MessageSujet: Re: Le Débarquement   Jeu 21 Juin - 16:26

Shade StalUn nouvel air
Pulupulupulup


- Agent 13124 au rapport.

- Bon sang Harvel, on est sans nouvelles depuis plus d'une semaine. Heureusement que notre espion local nous a averti du bordel que vous avez causé sur Saint-Uréa. Qu'est-ce que vous avez foutu, c'était censé être une simple rencontre !

- Navré, il y a eu de nombreuses complications sur la route. J'ai dû manœuvrer sur un terrain miné, plus encore que ce qui était prévu initialement.
Dit le brun en soufflant la fumée entre ses lèvres, tête relâchée en arrière et yeux fermés.

- Vous auriez dû nous faire un état des lieu dès lorsque le vent allait tourné, ça m'aurait évité de devoir justifier que l'île sainte soit mise à feu et à sang ! Harvel, vous êtes sur la sellette, vos explications ont intérêt à être valables !

- Monsieur, nos services de renseignements ont sous-estimé la folie de cette Phendrana Kane ainsi que sa naissante notoriété. La Marine s'est empressée de la traquer, et avec moi avec. Rassurez-vous, je n'ai pas outrepassé mes droits et aucune personne n'est morte de ma main.


Un bruit le sorti de sa conversation et le grand brun s'était dressé tel un lémurien pour détailler la cale dans laquelle il s'était caché pour l'occasion. Calé entre quelques caisses, le semi-manchot avait aménagé un petit bureau de fortune pour contacter son référent au Cipher Pol.

- Allô ? Max ? Bon dieu ce réseau escargophonique est de pire en pire. Jessica, rappelez moi d'appeler Berrys Mobile pour changer d'opérateur.

- Je suis là. J'ai cru que quelqu'un arrivait.
L'homme s'affaissa à nouveau sur le sol, assis en tailleur avec l'escargophone entre les jambes. Je tenais juste à vous signifier que le plan n'est désormais plus le même. Celle qui devait me faire rentrer dans l'équipage du Radio F.M s'est faite radier par un genre de bouc-cyborg, probablement un des pontes des francs-marins.

- Kane a été renvoyée des révolutionnaires ?


- Exactement, pour une raison qui m'échappe encore un peu, mais je mène l'enquête. Mais elle a décidé de rebondir différemment. Phendrana Kane est désormais à la tête d'une organisation criminelle du nom de "Lotus Noir" que j'ai infiltré assez aisément.

- Attendez agent Harvel. Vous êtes en train d'me dire que vous êtes pas sur le Radio F.M ? Vous vous foutez de ma gueule ? On annule la mission, vous rentrez sur le champ ! Je vous garantis que vous allez passer quelque temps dans un bureau à vous occuper de la paperasse !

- Négatif. Si j'ai pris la décision de changer de cap, c'est bel et bien car Phendrana Kane représente, ou du moins représentait, la plus grosse menace de cet équipage de francs-marins. Maintenant qu'elle est contrainte d'agir sans l'aval de ces vermines, elle n'a plus personne pour la contrôler. Elle est instable et terriblement dangereuse, je préfère garder un oeil sur Kane, sauf votre respect.

- Bordel Max, il va falloir gommer cet entêtement à faire selon vos propres règles.
L'homme au bout de l'escargophone soupira tellement fort qu'il aurait pu décoiffer le jeune homme qui, lui, restait plutôt stoïque face aux remontrances, comme habitué.

- Nous voguons actuellement vers Alcatr pour prendre part à la chasse à l'homme organisée par le Gouvernement. Vous avez de quoi noter ? Que je vous expose quel rôle aura le Lotus Noir dans cette bataille. J'aurai aussi besoin de quelques informations, des forces du Cipher Pol en présence pour l'occasion.

- Je vous jure que je vous enverrai sur les Blues à vous assurer que les vieilles ne se font pas écraser en traversant. Je vais me renseigner sur les agents qu'on a envoyé là bas, pour les autre groupes du cipee, je ne vous garantis pas d'avoir ces informations. Allez-y, je vous écoute.


- Shade ! Tu branles quoi ?! Magnes toi le cul on est arrivés !

- Transmission terminée.


Le nez dehors, cheveux au vent, l'homme vêtu de sa traditionnelle chemise blanche avisait de l'immense théâtre de guerre dans lequel il s'était fourré. D'innombrables navires stationnaient autour des plages, comme l'Ocean Hammer, avec des pavillons bien différents. Shade n'en connaissait même pas le quart et seuls les drapeaux de la Marine faisaient office d'exception dans cette marais humaine composée d'équipages aux intentions diverses. Pirates, chasseurs de primes, révolutionnaires, soldats de la Marine et probablement quelques agents du gouvernement. Tout ce beau monde réunit sur la même île pour une bataille sanglante contre les forces de Xendra. Contre, ou avec, d'ailleurs. Qui sait ce que réservait cette île et ce qui découlerait de l'affrontement général ?

Curieusement, le calme régnait encore et ce malgré le tocsin. Une sérénité qui avait de faux airs de trêve générale imposée pour que chacun puisse croquer le gâteau finement préparé par les grands de ce monde et dont la cerise serait cette gigantesque rouquine aux aspects primitifs.

- Il y en a tellement...

Shade se tenait fermement au flanc de la barque, outil de transfert entre le navire et la terre ferme. Observant pensivement chaque tête qui mettait les pieds sur le sable chaud, quelques têtes revinrent à l'infiltré. Deux des sept grands corsaires se joignaient à la fête, probablement mandatés par le Gouvernement pour éradiquer la menace que représentait Xendra.

La première de l'équipage à fouler la terre de cette île serait indéniablement Phendrana. D'un commun accord implicite, chacun s'était retenu de sauter du radeau pour que la capitaine ait le plaisir de sonner la charge. L'équipage du Lotus Noir venait de débarquer, signant ainsi sa présence dans le conflit d'une marque indélébile. Seront-ils d'importants éléments pour la suite des évènements ou cet équipage d'incapables se fera-t-il balayer d'un revers de main aussi facilement qu'on chasserait une mouche ?

L'ère du temps semblait propice aux bouleversements...

©️ 2981 12289 0


Shade prend la parole avec ce code couleur : #0099ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t1193-shade-stal#6183

avatar
Membre du Lotus Noir
Princesse Ecarlate


☠ Messages : 185
☠ Âge du Personnage : 19 ans
☠ Berrys (x1000) : 20613
☠ Localisation RP : Whiskey Peak
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Armement (Avancé) - Observation (Novice)
☠ XP Dorikis : 9111
☠ Rang :
  • Λ – Lambda
☠ Notoriété :
65 / 99965 / 999
☠ Karma :
490 / 999490 / 999

Membre du Lotus Noir  Princesse Ecarlate

MessageSujet: Re: Le Débarquement   Jeu 21 Juin - 21:59




Après leur brève escale sur Whiskey Peak, l’équipage du Lotus Noir était reparti en direction d’Alcatr. Il semblerait bien qu’un événement conséquent devrait se jouer là-bas mais bon, cela semblait bien loin pour Elena qui ne suivait pas vraiment toutes ces affaires politiques. Quoiqu’il en soit, la rencontre avec le poulpe géant lui avait fait comprendre plusieurs choses sur la suite de son aventure. La première était certainement qu’avec sa force actuelle, elle n’irait pas bien loin sur Grand Line. Elle était sans doute bien moins puissante qu’elle ne le pensait et la mort visiblement expéditive de Lolita n’avait fait que confirmer cette évidence. La deuxième constatation était sans doute que sans vraiment le vouloir, elle avait intégré un équipage de pirate et que sa nouvelle Capitaine était une femme forte qui méritait le respect. D’un certain côté, malgré son manque flagrant de féminité, elle avait réussi à captiver la rouquine. Son caractère et sa force faisaient d’elle une personne qu’il valait mieux écouter que contredire.

Enfin la dernière chose qui lui sauta aux yeux, était la nécessité de bien hydrater sa peau lors de longs voyages en mer. C’était ahurissant à quelle vitesse sa peau s’asséchait au contact de cet air marin salé et son stock de crème allait bien vite s’épuiser si cela continuait comme ça. Il fallait donc qu’elle trouve une alternative lors de ses escales afin de garder cette peau parfaite qui la caractérisait. Quoiqu’il en soit, il était désormais primordial de s’entraîner pour garder son corps de rêve, tout en s’hydratant suffisamment. Durant cette traversée, Elena n’hésita donc pas à redoubler d’efforts après cette prise de conscience et commença à améliorer son contrôle de l’onde de choc Hasshoken. Entre les corvées obligatoires sur le navire que la jeune femme tentait constamment de refourguer à Shade ou à Asar, même si ce dernier ne semblait pas très réceptif à cette idée, elle essaya aussi de suivre un peu les paroles de Phendrana sur ce qui les attendait à Alcatr. Son plan était ambitieux et cela risquait d’être relativement dangereux mais bon, si elle voulait être fidèle à ce qu’elle n’avait pas arrêté de dire à son père, ce genre d’ambition démesurée était primordial.

Finalement, le Lotus Noir arrivait en vue de la plage de cette île qui promettait danger et renommée. Immédiatement après que la Capitaine ordonna d’hisser le drapeau, Elena sauta avec une agilité déconcertante sur le mât afin d’exécuter son ordre. En haut du mât, la belle pouvait admirer le nombre de navires qui semblait vouloir débarquer sur l’île également. Assez ignorante concernant les drapeaux flottant au vent, la jeune femme ne semblait pas comprendre les dangers que ceux-ci représentaient. Lorsqu’elle regagna le pont, Phendrana commença à rappeler ses ordres et ses consignes pour la suite. Lorsqu’elle annonça que l’équipage se séparerait en deux groupes, la rousse regarda ses deux compagnons d’aventure avec un certain doute. Asar n’avait pas montré grand-chose et ne semblait pas très costaud, quant à Oz, elle ne connaissait pas grand-chose de lui et à dire vrai, elle ne lui avait pas encore vraiment parler malgré son statut directement supérieur au sien lorsqu’il intégra l’équipage à Whiskey Peak. En tout cas, même si ses deux acolytes étaient moches, ce n’était pas une raison pour ne pas mettre en valeur sa beauté pour cette sortie. Elle alla donc se préparer en vitesse, enfilant une fine robe noire très élégante et évidemment particulièrement décolletée, avant de terminer par une petite touche de maquillage léger afin de mettre en valeur ses yeux et ses lèvres.

« Je suis prête Capitaine !!! Vous pensez qu’il y a de la crème pour la peau sur cette île ? Ca serait bien si je trouvais quelque chose car j’ai eu l’épaule un peu sèche tout à l’heure … »

Même si Elena avait bien conscience de l’importance de ce qui les attendait, l’importance de préserver sa beauté était toujours au centre de ses préoccupations. Quoiqu’il en soit, une fois dans le canot de sauvetage, elle put sentir que la suite risquait de ne pas être un plaisir, surtout en voyant les autres navires faire comme eux. Au final, à peine eurent-ils posé le pied sur la plage que Phendrana rappela ses ordres et l’importance de rejoindre Xendra avant les autres. La jeune femme se tourna vers Oz qui était donc le chef de leur petit groupe, le regardant des pieds à la tête en tentant de juger de sa qualité de meneur. Ne remettant pas la décision de la Capitaine, elle essaya juste de s’informer de la décision du mystérieux jeune homme.

« Alors, qu’est-ce qu’on fait ? Où on va ? Si on reste trop longtemps sur la plage, j’aurais du prendre mon maillot de bain … »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t1501-elena-scarzoni-rentre-en-scene

avatar
Membre du Lotus Noir


☠ Age : 26
☠ Messages : 56
☠ Âge du Personnage : 22 ans
☠ Berrys (x1000) : 882
☠ Localisation RP : Ishiro
☠ Fruit du Démon : Logia de la Glace
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 2835
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Membre du Lotus Noir

MessageSujet: Re: Le Débarquement   Ven 22 Juin - 12:52



L’équipage du Lotus Noir. Au départ, Oz les trouvaient pour le moins chancelants. Puis lors du voyage, pendant qu’il tenait la barre, il avait appris à mieux les connaître, les observant tout d’abord. Il avait remarqué que malgré leurs différences un lien s’était formé entre eux. Un lien qui les unissait pour le moment, mais qui laissait un peu Oz à l’écart. C’était normal, après tout, ils ne le connaissaient pas.
La capitaine, Phendrana Kane, dominait largement et personne ne remettait en cause son commandement, c’était sûrement dût à l’évènement Lolita. L’acrobate ne connaissait pas toute l’histoire, il avait juste appris que la capitaine avait mis fin à la vie d’un membre de l’équipage pour insubordination et mise en danger. Cela avait donné froid dans le dos du navigateur en chef.
Malgré cet évènement, cela n’avait pas empêché Phendrana de donner le poste de navigateur à Oz, secondé par Hely quand il en avait besoin.
Oui, cet équipage s’annonçait étrange, mais le jeune masqué ne put s’empêcher de sourire en coin. Il voulait faire partie de ce groupe. Il voulait lui aussi ce lien, mais il devrait faire ses preuves.

L’occasion se présenta bien plus vite qu’il ne l’avait espéré. L’équipage faisait route pour prendre aussi part à ce grand débarquement orchestré par la Marine. Oz voyait cela d’un mauvais œil que cette puissance accorde si facilement une immunité pour la capture d’une traîtresse. Il devra se méfier.
Ils arrivèrent enfin aux abords de l’île Alcatr.
Tout le gratin était réuni. Des voiles noirs, blanches, bleues. Tout le monde était présent pour cet évènement. Oz jeta l’ancre pour finir en utilisant le petit canot pour rejoindre la terre. Quand ils s’approchèrent de l’île, le navigateur sortit de sa poche son masque fétiche et l’ajusta devant ses yeux. La tradition, toujours cacher une partie de son visage lors du spectacle.

C’est ensemble qu’ils foulèrent la plage. Phendrana donna ses ordres et Oz en fut pour le moins abasourdi. Ils allaient se séparer en deux groupes et Oz serait le chef de l’un des deux. La capitaine venait clairement de lui donner une lourde responsabilité pour qu’il fasse ses preuves et soit à son tour accepté dans l’équipage.
Il ne s’en pensait pas trop capable, puis il s’infligea une claque mental pour revenir. Si la capitaine lui avait donné cette tâche, c’est qu’elle le pensait capable de la mener à bien, elle était bien trop futée pour refiler ça au premier roux du coin.

Il devra s’occuper et conduire Elena ainsi qu’Asar. Oz ne les connaissait pas trop, à part Asar avec qui il avait discuté brièvement sur le pont. Pour Elena, c’était une autre paire de manches. Elle avait l’air superficielle au possible, mais si c’était le cas elle ne serait pas dans cet équipage.
Elle lui demanda la marche à suivre et Oz répondit presque naturellement :

" Nous avançons, on ne peut pas stagner ici, nous avons une mission. Je ne vous connais pas et vous non plus. Cependant, nous sommes ici pour le même objectif. Je ne vous demande qu’une chose : Me faire confiance et en retour je vous ferais aussi confiance.
Lotus Noir, en avant !
"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t1051-oz-rivershade-le-voltigeur

avatar
Membre des Fortune Hunters


☠ Age : 25
☠ Messages : 532
☠ Âge du Personnage : 19
☠ Berrys (x1000) : 48587
☠ Localisation RP : Ishiro troisième voie - Grand Line
☠ Fruit du Démon : Fruit du Batracien - Modèle Grenouille
☠ Haki : Armement (Novice)
☠ XP Dorikis : 11832
☠ Rang :
  • Ξ – Xi
☠ Notoriété :
5 / 9995 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Membre des Fortune Hunters

MessageSujet: Re: Le Débarquement   Ven 22 Juin - 20:11





Le Jour J



Le vent soufflait déjà sur la mer qui avait été prise par les Fortunes Hunter, il y avait de cela quelques jours. Tous s'étaient remis d'aplomb avant de prendre la prendre et ça se sentait. Le souvenir que l'équipage avait gardé de ce tournoi étaient encrés à jamais dans leur peau, mais ils se sentaient bien aujourd'hui.

Lunette sur les yeux, les mains sur la petite rembarre en bois, les cheveux au vent, Kara, du haut de sa vigie, accompagnée de l'éponge de mer, contemplait cette belle journée qui s'offrait à elle en ce jour. Le soleil éclatait de milles feu, les nuages, quant à eux, semblaient les avoir suivis et semblaient continuer à voyager avec eux. Il ne pouvait rien à voir de plus beau, rien de plus merveilleux que cette sortie en mer qui avait durée presque deux semaines sans aucune encombre.  Rien de mieux que l'odeur du sel qui pénétrait à chaque inspiration dans ses narines. Rien de mieux que les caresses de ce doux vent qui passait sur son visage. Rien de mieux que cette sensation de bien être total après avoir connu le pire sur Ishiro.
Kara se sentait renaître et prenait à plein poumons ces bouffés au grand air marin.

- ça fait du bien !

Après un long soupire de soulagement, la jeune navigatrice tourna la tête pour contempler cet immense bateau qui les suivait depuis leur départ de la terre ferme. Jack avait décidé de suivre la fine équipe dans ses aventures. Pour quelle raison? Kara l'ignorait. Tout ce qu'elle avait pu retenir des différentes explications données avait été que Jack allait les accompagner.
Le Laughing Bull n'était donc plus seul sur ce territoire étendu et ça ne pouvait que la rassurer.

- Ile en vue - Yami
Kara tourna à nouveau la tête et regarda droit devant eux. Ses yeux s'ouvrirent comme jamais ils se s'étaient ouvert et sa bouche lança ces quelques mots qui étaient tant attendus.

- ON EST ARRIVEEEEEEE


Il ne lui fallut pas plus de temps pour s'échapper de sa tour et descendre le plus rapidement possible pour trouver cette humaine, ornée d'un turban, sur laquelle elle avait élu domicile. Sa grenade à la main,  la grenouille sur la tête, en lunette de soleil, Nessar contemplait sur la proue, la petite île qui n'était plus qu'a quelques milles de leur bateau.


- Enfin !

Tout l'équipage, ainsi que Echo, vinrent alors se poser sur la proue, contemplant avec émerveillement leur prochaine destination. Il ne manquait d'ailleurs plus que l'escarphoto pour immortaliser le moment.

Sniff Sniff

De son petit nez sensible, Kara senti alors une étrange odeur et décida d'en chercher l'origine. Elle marcha alors jusqu'au mat, rien, jusqu'a la poupe, rien, jusqu'au petit bureau de ''comique'', rien. Une odeur horrible avait fait son apparition, mais aucune explication.

- Kara qu'ys tu fais?
- Ça pue le poisson pourri !


Kara commença à se diriger vers la cale du bateau, où l'odeur semblait de plus en plus forte, se dirigea vers les différents tonneaux qui étaient placés là et....

- KARA ON ACCOSTE !

... Remonta sur le pont, alla chercher Josh dans sa chambre et retourna sur le pont, juste avant l'arrivée d'un étrange homme, qui puait lui aussi le poisson.
Après quelques présentations, et quelques pistolets chargés, et quelques langues trop pendues, les Fortunes Hunters et le poisson pourri, enfin le zombi, enfin Li, quoi, firent leur premiers pas sur le sable doux et chaud.

Kara s'empressa alors de sauter dans ce sable couleur or, et décida de s'asseoir à l'endroit ou elle avait atterris, s'empressant alors, une nouvelle fois de prendre, à plusieurs reprises ce sable dans le creux de ses mains.  

- Wooooow.....

_______________

Techniques & Résumé:
 

[/color]



#00ff00
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t138-la-grenouille-a-encore-frappe

avatar
Membre des Raijin


☠ Age : 24
☠ Messages : 14
☠ Âge du Personnage : Dix-neuf ans.
☠ Berrys (x1000) : 884
☠ Localisation RP : Grand Line.
☠ Fruit du Démon : Non-maudit.
☠ Haki : Busō-shoku no Haki.
☠ XP Dorikis : 4724
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Membre des Raijin

MessageSujet: Re: Le Débarquement   Sam 23 Juin - 2:56



Il en avait vécu, des aventures. Tout cela dans un but précis mais presque non-planifié, comme si le plan initial avait viré de sorte à ce qu’à ce moment présent il se trouve au côté de celui à qui il avait fait une promesse pour sa première aventure en tant que Bretteur et Navigateur des Raijin Kaizoku. Ce ne fut pas une mince affaire pour arriver à bon port. Certes il avait les connaissances des mers et du matériel suffisant pour faire avancer un amas de planches de taille respectable dans les flots tumultueux de la première partie de Grand Line, mais appliquer la théorie à la pratique comme seul responsable fut d’abord laborieux. Après quelques mensonges et une estafilade sur la proue du navire ils finirent par trouver Alcatr. Ce fut plus facile d’arriver là avec l’Eternal Pose fourni par Hoshi au Cap des Jumeaux que par les moyens conventionnels.

Son Meitô bloqué dans le gouvernail pour que l’embarcation garde la trajectoire qu’il avait précédemment indiqué, le Shandia somnolait dos au mât non loin de là, tandis que Manji regardait avec intérêt Roki fignoler une de ses nombreuses créations. Lui n’était pas friand de ce genre de gadgets et autres améliorations, se contentant d’une bonne lame et d’un seul et unique Dial bien que son enfance et son adolescence au pays des anges lui avaient permis de côtoyer bien des coquillages, certains pratiques et d’autres dévastateurs. Il était ce qui se rapprochait le plus d’un puriste et s’il n’eut jamais aucun lien avec le Bushidô et ses codes, la pureté de son art ne pouvait empêcher l’esprit informé de les rapprocher inexorablement.

Son étui vide à la ceinture, c’est le heurt d’un récif qui le fit ouvrir une paupière et dans un déplacement presque félin, il fit tourner la roue dentée d’un coup de paume pour éviter le plus de casse possible. “ Shashasha, désolé cap’tain ! Je crois qu’un charpentier pourrait nous servir à l’avenir. ” Les autres habitants du navire ne semblant pas avoir été réveillés par la collision, il se contenta d’hausser les épaules en esquivant un rouage que Manji avait destiné à son visage fendu d’un rictus amusé. “ Baka, on risque pas de repartir si tu détruis le moyen de transport ! ” Lança le chef d’équipage, tandis que Shakâh bondissait pour atterrir face à lui. “ T’époumone pas. Regarde plutôt, on voit l’île. Et on dirait qu’on est pas les premiers arrivés.

Comme pour le conforter dans ses vers, l’horizon dévoila un nombre gargantuesque de bateaux en tout genre, allant du simple voilier destiné à la plaisance sûrement dérobé par quelque forban désireux de faire fortune au galion de guerre suréquipé gouvernemental. Une chose était sûre dans l’esprit de la Salamandre ; tout ceci n’était pas simplement un contrat de la Marine et consorts. Ceux qui poseraient pied à terre auraient intérêts à user de ruse et de conviction pour se frayer un chemin hors de ce guet-apens. D’un coup de getas sur le plancher, il fit comprendre à tout le monde de se remuer, le cyborg rangeant déjà dans son coffre aussi métallique que lui ses ‘jouets’. Manji semblait s’agiter en donnant des semblants de consignes tandis que lui rengainait déjà Karasu dans l’étui prévu à cet effet d’un geste aussi rapide que minutieux, le cliquetis de la chaîne se perdant dans le brouhaha de la liesse. Les rêves de tout à chacun allaient entrer en collision avec la dure réalité régissant la Route de Tous les Périls, mais les siens étaient à l’épreuve des plus grandes menaces amarrées, il n’en démordait pas.

Après s’être frayé un chemin entre ceux qui semblaient hésiter aux alentours, le sable nacré déjà marqué de multiples traces de pas en vue, il monta sur la barrière donnant sur l’eau juxtaposée au flanc du navire , prêt à descendre d’un bond pour partir à l’aventure. Deux lames et l’envie de se surpasser, c’est tout ce qu’il lui faudrait.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t1662-a-sword-s-poor-company-for-a-long-road

avatar
Le Cardinal


☠ Messages : 158
☠ Âge du Personnage : 26 ans
☠ Berrys (x1000) : 17752
☠ Localisation RP : Saint Urea
☠ Fruit du Démon : Pyro-Fruit
☠ Haki : Observation (Novice)
☠ XP Dorikis : 5546
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999


MessageSujet: Re: Le Débarquement   Dim 24 Juin - 17:47






— Puru Puru Puru... Puru... Puru Puru...


Un vacarme répétitif... Un vacarme qui était l'annonciateur d'une nouvelle qui allait bouleversé le quotidien du Cardinal. Traversant le pont du navire, l'homme de foi se dirigea lentement vers sa cabine où son escargophone l'attendait patiemment. Une fois dans son bureau, cette pièce tant marqué par des évènements importants pour lui, Elohim se contenta de décrocher l'appel et, avec le même ton chaleureux qu'il avait habituellement, demanda qui était à l'autre bout. Abraham était à l'appareil. Cela faisait un petit moment qu'ils n'avaient pas pris contact ensemble. S'il appelait maintenant en sachant pertinemment que c'était dangereux, c'est qu'il y avait un problème...

Telle fut l'annonce du messie. Le visage tantôt amical et si paisible du Cardinal Jeroahaz venait de prendre une expression qu'il n'avait jamais faite auparavant. Son souffle s'accéléra au fur et à mesure de l'appel. Son coeur battait de plus en plus vite, de plus en plus fort de tel sorte qu'il le sentait prêt à explosé. L'ensemble de son corps se crispa, comme souhaitant agripper fermement quelque chose ou... quelqu'un ? Sa main dominante en laissa ainsi tomber l'escargophone, le fil pendouillant et l'expression de celui-ci faisait peine à voir. La tête du fils de David, pourtant destiné à regarder tout le temps face à lui, se recroquevilla en direction de cette table. Pourquoi ? Était-ce prévu depuis toujours ? Était-ce donc sa destinée de vivre de la sorte ? L'homme qui avait tant foi... l'homme qui portait une flamme salvatrice... lui-même venait de perdre l'étincelle qui le guidait. Dans son état, seul son pied droit se leva pour venir s'abattre sur son bureau de tel sorte que celui-ci s'envola, traversa la porte face à lui en détruisant le mur tandis qu'un jet de flamme le pourchassait.


Debout au milieu de cette grande pièce qui semblait dorénavant si étroite, le Cardinal avait son regard dirigeait vers l'extérieur, désormais visible. Ses yeux se dirigèrent vers le ciel azuré, son corps se baigna dans un halo lumineux qui ne dépassa pourtant pas ses genoux. Le reste était conservé dans des abysses, un voile d'ombre qui planait désormais sur lui. Ses poings se contractèrent, ses doigts craquèrent, était-ce encore vraiment le bras droit armé du Divin ? Une remise en question d'une existence et même d'une foi qui était bonne à prendre en compte avec son état. Le messager s'avança donc d'un pas lent mais ô combien puissant tandis qu'il susurra deux mots : Ave Maria.


Tout ça avait bien évidemment attiré les autres membres de l'équipage qui arrivèrent en trombe pour voir ce qu'il se passait par ici. Lorsque que la nouvelle navigatrice des francs-marins, Kourov, lui demanda si tout allait bien, il se contenta tout simplement d'adresser son sourire chaleureux emblématique tout en continuant d'avancer jusqu'à la proue du Goliath. Croisant ses bras, il se contenta de se figé sur place, observant l'horizon qui s'offrait à lui. Elohim n'était pas du genre à partager sa douleur, aussi insupportable qu'elle soit. Son rôle était de rassurer, de protéger, non pas de se plaindre et de faire douter les autres. Son dos se voulait rassurant pour quiconque et c'était ce qu'il se dégageait de lui lorsqu'on le regardait de la sorte.

Puis, une voix se fit entendre, brisant le silence :
— Terre en vue ! Nous arrivons à Alcatr et nous ne sommes pas les seuls ! avait hurlé Kourov qui était retourné au gouvernail.

Le regard du fils de David ne quitta alors plus l'île des yeux. Des navires étaient amassés au niveau de la baie naturelle. Des navires qui arboraient chacun des pavillons bien différent mais tant semblable à la fois. De ceux-là, il y en avait deux qui faisait exception. Deux pavillons que le Cardinal avait déjà rencontrés : celui du franc-marin, 50 berrys et ainsi que celui du Contre-Amiral qui était intervenu au Cap des Jumeaux, Legrand. Mis à part ceux-là, il y avait des tas de drapeaux pirates qu'Elohim n'avait jamais vu auparavant. Au fur et à mesure que le Goliath se rapprochait de la baie, l'amas de navires semblait s'étendre encore et encore. C'était encore un coup du gouvernement qui laissait les sales besognes aux autres. Des hommes incapables d'intervenir par eux-même.

Ses poings se serrèrent, mais son expression resta inchangée. Plus le navire se rapprochait, plus ses poings semblaient hurlés l'envie de s'abattre sur quiconque se glisserait sur sa route. Sans attendre plus longtemps, Elohim se tourna pour faire face à ceux présent. Accompagné d'un regard conquérant mais salvateur, il commença :

— Ceux qui ne souhaitent pas se battre, ce que je comprends parfaitement, peuvent rester sur le navire. disait-il. Après tout, avec les navires tout autour, il y a une grande chance que l'un des équipages essayent de voler les biens des navires sans surveillance.


Certes, Elohim n'était pas le capitaine de Radio FM. Mais désormais que la Valkyrie s'était faite radiée de l'ordre, il n'y avait plus personne pour prendre la casquette de second. Or, le Cardinal était ici le mieux placé pour prendre la relève. Agon était le capitaine qu'il avait choisi d'épauler et il s'assurerait que rien ne vienne à l'importuné. S'il avait tort dans ses dires, Agon n'avait qu'à dire lui-même ses ordres, pour l'instant Elohim se contentait d'organisé plus ou moins l'équipage.

— Radio FM, nous. Nous ne partirons pas sans avoir sauver Maria Curry des griffes acérées de cette Xendra. affirma l'homme de foi. Je préfère encore mourir que de perdre une autre personne aujourd'hui. Aujourd'hui, sonne la fin de ce joug démoniaque. Aujourd'hui, Radio FM va montrer de quoi il est capable en sauvant Maria Curry.

Soudainement, le navire heurta le banc sableux et commença à s'arrêter progressivement, s'enfonçant légèrement dans le sable. Imperturbable... ou pas. Le Cardinal, une fois ce qu'il avait à dire de dit, passa par-dessus bord en s'appuyant contre le rebord en bois du Goliath. Ses pieds eurent alors contact avec un sable chaud et humide. Gardant cet air déterminé et conquérant, il ne prit pas le temps de regarder derrière lui et commença à faire un puis deux pas.


— Il est temps de purifier cette île. rajouta Elohim en continuant d'avancer.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t124-elohim-jeroahaz-herald-of

avatar
Membre des Heart Grey
Pion de la Franc-Marinerie
Légion


☠ Messages : 124
☠ Âge du Personnage : 10 ans
☠ Berrys (x1000) : 27490
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Travesti-fruit
☠ Haki : Observation novice
☠ XP Dorikis : 5786
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Membre des Heart GreyPion de la Franc-Marinerie Légion

MessageSujet: Re: Le Débarquement   Dim 24 Juin - 19:32



Le débarquement

Feat : Tout le monde




-Aaaaaaaah !

Un sursaut brutal m’arracha à mon demi sommeil. Ma voix brisée par le hurlement que je venais d’émettre, mon corps ruisselant de sueur, je payais un bien lourd tribu pour m’être assoupi. Les mains posées sur mon crâne au bord de la rupture j’haletais, reprenant mon souffle et mes esprits tandis que les gens semblaient s’affairer sur le pont.

Une fois de plus je m’étais assoupi sur la plateforme de vigie situé en haut du mât principal. La chaleur astral des rayons divin avait dissipé mon esprit dans le monde onirique. Un monde où mon inconscient étaient maître, un monde où seules mes émotions gouvernaient. Un monde où mes angoisses irrépressibles, mes peines insolubles et mes peurs insaisissables s’étaient donné rendez-vous pour me briser. Un monde où seuls mon échec était réel !

À mes pieds traînait encore cette affiche à l’origine de mon cauchemar, ce radieux visage ampli de rides, qui fut mon pire bourreau : Maria Curry !

Depuis cette appel que j’avais conclu d’un long silence, une seule question taraudait mon esprit : comment annoncer à la scientifique des F.M que toutes ses créations, ses enfants, avaient été détruits  ? Comment lui annoncer que je les ai rejoins mais que je n’ai pu sauver personne ? Comment lui annoncer que ses enfants se sont sacrifiés pour moi ? Comment lui annoncer que Le Cardamome brule d’une flamme éternelle au fond de l’océan ? Comment ? Hein ! Comment ? Je vous le demande ! Comment faire pour la sauver et lui annoncer un tel massacre dans la foulée.

Je n’en sais rien. Et mon esprit torturé ne m’as apporté aucune réponse pas même dans ce rêve où je voyais la femme tomber au sol et pleurer le plus simplement du monde alors que le chaos et les larmes nous emportait dans leurs sillage en une nuée incandescente. Je n’ai aucune réponse néanmoins je me devais d’agir car déjà j’entendais crier en contrebas. Un boucan infernal qui souleva ma poitrine dans une diatribe atroce, faisant siffler mes oreilles habituées au silence de mort de mon insipide cauchemar ! Mes yeux plissés, je ne pus encore lutter contre la lumière qui m’englobait et me berçait. Je ne pus pourtant pas les refermer et faire fit de toute situation. Je ne pus pas me terrer et dormir, non ! Une mission m’incombait... et même si je redoutais rien que le fait de voir le monde réel à nouveau il le fallait ! Il fallait que j’affronte le soleil et le regard de Maria Curry !


Je ne suis pas le seul à souffrir, beaucoup dans ce bateau vont souffrir de leurs présence tandis que d’autre souffre d’une absence ! Je ne peux plus être cette enfant pleurnicharde pour laquelle tout le monde me prends ! Non ! Je suis le capitaine !

Descendant en trombe grâce à un saut gracieux je marchais jusqu’à l’attroupement. Chacun buvait les paroles du cardinal comme de l’eau bénite, je ne dérogea pas à la règle. Avançant d’un pas calme et un peu réticent je me frayais un chemin jusqu’à lui. Mais le feu dans ses yeux m’immobilisa un instant tandis que je percutais doucement cette femme avec qui je n’avais fait que mal me comporter.

Alors que j’allais m’excuser je vis Elohim quitter le bateau pressé d’en découdre. Un regard vers la femme puis le cardinal. Pas le temps de tergiverser ou discuter je ne devais pas laisser mon second me distancer alors sans vraiment réfléchir au conséquence je pris la main de la femme, la prenant une fois de plus en otage avant de suivre le purificateur en courant.

-Tu viens ! J’ai un truc à te dire !

Avec Wanda sous la main je pourrais m’excuser quand bon me semble ! Voilà une rapide décision des plus sage... non ?



©️ Fiche par Ethylen sur Libre Graph'


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine des Désossés


☠ Messages : 123
☠ Âge du Personnage : 24 ans
☠ Berrys (x1000) : 3388
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Hone Hone no Mi
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 5025
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Capitaine des Désossés

MessageSujet: Re: Le Débarquement   Dim 24 Juin - 21:27







Le débarquement


J’avais eu besoin de plusieurs jours pour me remettre de mes blessures. Je m’étais fait complètement détruire par, dans un premier temps Takeshi 69 lors du tournoi et ensuite par l’équipage de Mad Dog. Bordel de merde, j’avais été faible, beaucoup trop faible ! Il fallait le dire clairement, je n’avais pas été au niveau quand certains, comme Josh, Jack ou Kara avaient affronter sans faiblir leurs chef Mad Dog. En vrai je m’étais sacrifié plus qu’autre chose, il fallait le dire clairement. Je savais que j’allais me faire avoir sur le port et j’y suis quand même aller tête baissé. La seule chose que je me souvenais c’était Confucius et Takeshi qui me sortaient de là et le membre de sa brigade de marine qui me soignait par la suite. C’est comme ça d’ailleurs que j’étais arrivé ici. On s’était revu après avec mon équipage et Tony et Rhees avait été obligé de retourner sur les blues.

La mère de Tony avait été aperçu vers Baterilla, elle se devait d’aller enquêter, chose que je comprenais évidemment. On s’était donc séparé et Rhees avait décidé de la suivre pour lui venir en aide si besoin. Ces deux là s’entendait bien, j’avais complétement confiance en eux. C’est ainsi que je m’étais retrouver, moi, sur cette plage. J’avais eu vent que Josh et son équipage de chasseur de prime avait l’intention d’aller sur Alcatr tenter de capturer le grand corsaire qui avait trahi le gouvernement. Personnellement, j’avais besoin d’un taxi on va pas se mentir, donc je suis allé leur demander de les suivre et ils ont accepté. Ils sont gentils comme équipage, je les aimais bien ! C’était rare de tomber sur des gens comme ça sur Grand Line et c’était vraiment quelque chose qu’il fallait garder, des contacts comme ça, car qui sait plus tard ils pourraient servir. Surtout qu’on était tous les héros de Ishiro, car on avait sauvé l’île de Mad Dog. Pourtant ma mission était tout autre aujourd’hui. Eux étaient sûrement là pour tenter de capturer Xendra, mais moi c’était avant tout pour sauver la vieille Curry, retenue prisonnière par cette dernière.

En vérité la moitié des francs-marins de la région étaient convié à venir sur l’île. Le délire quoi ! On avait tous pour mission de sauver Maria Curry, mais certains devaient chercher des ponéglyphes aussi, car d’après la rumeur, il y en aurait un peu partout dissimulé sur l’île. Et franchement avec ce que j’avais sous les yeux, la mission allait pas être très facile à accomplir. La plage était devenu un véritable champ de bataille. Un champ de mort ou seul régnait la désolation. Certains combattait des crabes géants qui avaient pas l’air si faible que ça en plus. Putain si même les crabes étaient aussi fort, comment j’allais arriver jusqu’au centre de l’île et sauver Curry ? Regardant autour de moi, j’avais réussi à discerner une silhouette qui m’était famillière. Phendrana Kane, putain ça faisait un bail ! Elle aussi c’était une Franc Marine et elle semblait être accompagnée de quelqu’un. Elle se dirigeait vers la forêt assez rapidement, c’était ma chance, je vais la suivre et me greffer à son équipe pour avancer plus rapidement ! Parce que si j’avance seul, j’avais un mauvais pressentiment, je savais pertinemment que j’allais pas aller loin.






« Numéro 10 dans ma team »
#006666
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 32
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 1369
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 2225
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999


MessageSujet: Re: Le Débarquement   Dim 24 Juin - 23:00

ft.
Agon et Quincy
« »
Le bordel, elle qui était sur le pont pour fumer sa clope tranquillement, profitant de la brise rafraîchissante. Elle n’aurait pas dû. Oui, si elle était sagement restée dans la cale, à bricoler. Si elle avait fumé en bas sans se poser de question, elle n’aurait pas vu l’armada de navire présent autour d’eux. Mais surtout, elle ne se serait pas approché du « second » pour comprendre ce qu’il se passait. Encore une fois, elle n’était pas à jour. Et elle ne comptait pas l’être. Coincée au premier rang pour le discours, elle n’avait pas réussi à partir. Encore moins à retourner en bas lorsqu’il avait proposé que quelqu’un reste à bord. Oh oui, elle aurait bien aimé rester à bord. Au fond d’elle, elle n’avait pas envie de se retrouver dans les emmerdes. Dans ce qui était en train de se préparer. Surtout, que l’attitude de l’homme était loin d’être rassurante.

Il était parti. Enfin, sans attendre de réponse de la part des autres membres de l’équipage. Wanda elle, s’apprêter à reculer lorsqu’on lui attrapa la main. Elle avait raté le coche. Elle leva la tête et reconnu le capitaine qui l’entraîna avec lui. Oui, il voulait lui parler. Et au fond d’elle Wanda se demander pourquoi il ne l’avait pas fait sur le pont. Genre au calme. Sans aucun connard avec plus de soif de sang que de cerveau. Sauf qu’il était plus fort qu’elle. Bien plus fort. Et elle ne sut pas résister à son emprise.

- Hey ho ! Je ne veux pas y aller moi ! On peut parler sur le pont hein ? Purifier des gens ça me parait pas super propre !


Rater, déjà, elle était sur la plage, à la suite du second, traîné par le capitaine. Une poisse sans précédent pour la jeune femme qui sentait que les emmerdes de leurs rencontres n’étaient rien par rapport à ce qui allait arriver.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 75
☠ Âge du Personnage : 24
☠ Berrys (x1000) : 37747
☠ Localisation RP : Red Line
☠ Fruit du Démon : Fruit du Vent
☠ Haki : Inconnus
☠ XP Dorikis : 8866
☠ Rang :
  • Λ – Lambda
☠ Notoriété :
10 / 99910 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999


MessageSujet: Re: Le Débarquement   Dim 24 Juin - 23:50





Le Débarquement





Alors qu'une singulière scène se déroule sur le pont du navire, Mazao est quant à lui, bercé par le va et vient régulier de sa couche situé juste sous le deck. Toutefois son repos est de courte durée car le ton monte la-haut. Mazao ouvre un œil puis l'autre, les rayons du soleil transpercent les planches pour venir frapper désagréablement contre son iris. Sa main saisit un livre étrange au sol puis elle se rabat nonchalamment sur sa figure. Les pages caressent ses deux joues et protègent son visage des éclaircies indésirables. Quelques minute passent ainsi, toujours bercées par le roulis du navire.

- Jooooooooooosh ! Joooooooooooooosh !
- Jooooooooooosh ! Joooooooooooooosh !


Ces cris alertent Mazao encore assoupis. Le malheureux tombe de la couchette et se vautre au sol la face écrasée sur le bois, les fesses en l'air et le reste du corps recroquevillé comme un asticot. Son sourcil tique d'agacement. Enfin il se relève et fracasse sa tête sur une poutre qui se trouvait là. Ses sourcils tiquent furieusement. Après s'être remis de son réveil, Mazao se dirige sur le pont en même temps que Josh et Kara. Il s'assoit sur le bord et feuillette son livres aux écritures toujours mystérieuses. Aussi son regard est attiré de temps à autres par l'effervescence de l'île.

Soudain Tar s'exclament et dévoile un intrus sur le navire. Brandissant sa spatule avec fierté sous le nez de sa proie. Mazao ne semble même pas dérangé par cette nouvelle. Il se dit qu'après tout il est en présence d'un capitaine aux coutumes louches, d'une grenouille avec un penchant pour les mouches, un chien marquant un peu trop son territoire,  une ivrogne jamais assez ivre, un ingénieur avec un gout prononcé pour l'explosif, une éponge de mer en guise de vigie et une tête d'os occupant la chambre d'ami. Alors ce n'est sûrement pas cet incident devenus insignifiant à ses yeux qui le sortira de sa lecture.

Des conversations s’entament entre l'intrus dénommé Li, ami de Nessar et le reste de l'équipage. Mazao lui décide de mettre pied a terre juste pour se dégourdir un peu les jambes. Il se fraye un chemin entre les pirates, les marines, les gens. Il marche ainsi une dizaine de mètres. Enfin après s'être étiré de tout son long, le samouraï se retourne et découvre avec stupéfaction, la disparition du Laughing Bull. La foule avait lentement fait dérivé Mazao qui se retrouve désormais totalement perdus. Bien qu'il fasse près de trois mètres, la plèbe qui fourmille et l'entoure le désoriente complètement.

- Oh seigneur dieu...

Techniques & Résumé:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 326
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 7043
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Fruit de l'humain - Modèle Daibutsu
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 4853
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999


MessageSujet: Re: Le Débarquement   Lun 25 Juin - 1:12

Le Débarquement



▬  AAAAAAH ! QU'EST CE QUE ÇA FAIT DU BIEN ! hurla Zeke à plein poumons, s'étirant sur la figure de proue du navire.


Cela faisait un peu plus d'une semaine que Zeke n'avait pas mis le pieds à l'extérieur, cloué sur son lit d'hôpital. Lui qui ne passait pas la moindre minute sans être en mouvement, à prendre la mer ou aller explorer l'île sur laquelle il a mouillé dès qu'il le peut, a vécu cela comme un véritable enfer. A peine leur navire avait quitté la base qu'il s'extasiait bêtement sur des choses simples, comme s'il avait été incarcéré pendant des années sans voir le monde extérieur. Il était d'une humeur merveilleuse, et la propageait sur l’entièreté de l'unité. Tout le monde s'affairait gaiement à son post, certains soldats, mêmes, jouaient aux cartes sur le deck principal autour d'une bouteille de saké les joues déjà rougies par l'alcool. Quiconque ferait irruption sur le navire à ce moment même, ne pourrait croire que l'unité du tout fraîchement nommé Colonel Zapata se dirigeait vers la mission la plus dangereuse qu'ils eurent à entreprendre jusque là.

Effectivement, le monde était en proie à un terrible bouleversement. L'un des cinq grands corsaires avait trahit le Gouvernement en délivrant des informations capitales à l'un des quatre empereurs. Une prime inédite dans notre histoire avait était établie en conséquence: quiconque rapportera la tête de Xendra se verra obtenir le titre de Shichibukai à son tour. De nombreux individus, peu importe leur faction ou leur origine, convergeaient vers le lieu où se cachait la fugitive; et ils s'y rendaient également. Leur mission consistait à faire une reconnaissance des côtes, et intercepter les navires pirates arrivant à quai. Lorsque Zeke était encore en convalescence, il avait eu l'occasion d'échanger avec le reste de l'équipage, savoir ce qu'ils pensaient de cette mission, et tout le monde était unanimes. C'était véritablement une stratagié..

... de fils de pute ! Yo ! tempêta Chaka. Yo ! Ils veulent qu'on bute cette tchoin, mais on nous d'mande quand même de soulever les pirates qui s'y rendent.. Yo ! Ces baltringues du gouv..

On en a déjà parlé Chaka, on a convenu que ça servait à rien d'en discuter plus longtemps. dit-il avec un large sourire.

Yo ! Je saaaaaaaais mais still.. renchérit le Lieutenant en esquissant une moue dérangée. Et puis j'comprends toujours pas pourquoi ils nous ont refourgués c'mec chelou là, Yo !

Après leur mission sur Ohara, l'unité n°8 s'était vue attribuée deux nouveaux membres pour le moins.. excentriques. Ainsi Chaka pointa d'un mouvement de tête l'un deux, Joey, qui admirait sa musculature dans un miroir en effectuant différentes postures permettant de contracter ses muscles. Les plus observateurs ont pu même remarquer des clins d’œils qu'il s'envoyait à lui même dans la glace. Zeke se contenta de rire. Même s'ils n'avaient pas encore sympathisé réellement, Zeke voyait quelque chose en lui et il était particulièrement intrigué par cet individu.

Moi j'l'apprécie pas mal le nouveau.. s'écria Kaya, postée non loin d'eux, dévorant le nouveau venu du regard en arquant un sourcil.

Et lui, on en parle ? murmura platement Chaka en pointant le second nouveau venu du doigt.


Bonjour Madame Alvarez.. susurra Morty d'une voix lubrique immonde, anormalement proche des cuisses de la jeunes femme et respirant bruyamment.

Zeke et Chaka partagèrent un regard complice, retroussant leurs lèvres, en sachant pertinemment ce qui allait arriver. Et ils n'eurent pas à attendre très longtemps. D'un revers de jambes, elle encastra son pied dans les mâchoire du jeune marine qui, emporté par la force du coup, s'envola et se colla sur le mat, tête la première.

Au revoir Madame Alvarez.. gémit douloureusement Morty, mais paraissant bizarrement avoir apprécié qu'elle s'intéresse à lui.

Zeke s'esclaffa, son unité était toujours aussi agitée et cela lui plaisait toujours autant. Il eut cependant un triste sourire, pensant à Moustache toujours en convalescence suite à ses sévères blessures, et à Freya qui veillait sur lui. Ils allaient devoir remplir cette missions sans eux, ce qui était une perte négligeable pour sa réussite.

ALCATR EN VUUUUE COLONEL ! hurla la vigie.

Ils étaient enfin arrivés. Ils devaient à tout prix, comme le voulait la mission, faire un repérage des côtes, où se trouvaient d'ores et déjà plusieurs navires stationnés. L'important était de restant à une certaine distance, et de rester discret. Oui. Je sais. Ce n'est pas vraiment le fort de cette unité.

Zeke s'affaira à distribuer quelques ordres d'exécutions classiques, avant d'aller dans ses quartiers pour enfiler sa veste de Colonel de la Marine qu'il enfila avec fierté sur ses épaules, laissant les manches tomber sur ses flancs. La mission avait officiellement commencer.

Mais quelque chose l'intriguait. Effectivement, au cours de leurs dernières péripéties, ils - surtout Zeke - avaient détruit leur précédent navire et s'étaient vu confier une nouvelle caravelle, plus grande que la précédente, leur permettant aisément de naviguer sur Grand Line avec un effectif plus important. Et leur précédent navire avait une particularité qui était très importante pour lui, à tel point que quelques jours avant d'embarqués, il avait demandé au même ingénieur de faire installer le même dispositif sur ce nouveau navire: une catapulte à plate forme plate à même le deck. Il se devait d'aller vérifier qu'il était fonctionnel. Mais voilà. Le soucis était que c'est Moustache qui savait utiliser la catapulte, et d'habitude Zeke n'avait qu'à se placer en son centre sans se soucier du mécanisme. Mais Moustache n'était pas là. Passant innocemment entre tous les membres de son unité, Zeke cherchait discrètement tout ce qui pouvait ressembler à un levier d'activation, de près, ou de loin.


Il agissait comme s'il était en pleine activité illégale et qu'il ne souhaitait pas qu'on le remarque, feignant de faire autre chose lorsqu'on posait les yeux sur lui. Et c'est là qu'il la vit ! Cette grande poignée près de la bite d'amarrage principale des cordages au pied du mât. Sans réellement réfléchir, il l'a tira d'un coup. Sans réaliser qu'il se trouvait sur la plate forme. Celle-ci se détendit d'un coup et s'éleva dans les airs, propulsant le Colonel vers la plage de l'île dans un long cri ridicule.


AAAAAAAAH LE COLONEL ZAPATA S'EST ENVOLÉÉÉÉ ! hurla les soldats de l'équipage en cœur.

Ils hésitèrent, avant de tous se retourner vers la montagne de muscle mouvante se trouvant derrière eux.

QU'EST-CE QU'ON FAIT COLONEL JOEY ?! reprirent-ils en attendant des directives.

Croyez-en mon expérience, cette mission n'allait pas se dérouler comme prévu..




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Colonel de la Marine


☠ Messages : 11
☠ Berrys (x1000) : 16126
☠ XP Dorikis : 5442
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Colonel de la Marine

MessageSujet: Re: Le Débarquement   Lun 25 Juin - 3:40




Le Débarquement


La devise de Joey était la « Justice Simple », elle représentait parfaitement la vision du monde du soldat : Il existait d'un côté les personnes à arrêter, et de l'autre, les personnes les arrêtant, c'était simple. Oui, cette justice portait bien son appellation. Parfois, ceux qui jouaient le rôle des criminels décidaient de changer de camp, ils devenaient ainsi un des 7 Grands Corsaires. Certains Marines pensaient que le système des shichibukai en était un dysfonctionnel, contre nature. Le soldat souriant ne partageait pas cette opinion, pour lui les choses étaient toujours aussi simple. Auparavant, il devait arrêter cette personne, maintenant, il n'aura plus à le faire. Généralement, le parcours d'un criminel s'arrêterait là, avec la sage décision de se trouver dans le camp gagnant, celui auquel Joey appartenait. Malheureusement, il existait dans ce monde des personnes qui ne comprenaient pas ce genre de choses, et qui faisaient des choix stupides. Xendra était de ce genre de personne, le genre à donner mal à la tête aux autres, à force de bouleverser la balance des pouvoirs.
Pour Joey, cette pirate redevenue criminelle ne bouleversa rien du tout. Non, pour le soldat, les choses étaient toujours aussi simples qu'auparavant. A présent, ce qu'il se devait de faire, c'était d'arrêter ce bandit. Tout simplement.

Après tout, si lui ne l'arrêtait pas, qui allait le faire ?


Oui, Joey était prêt à affronter cette menace seul, même s'il ne l'était jamais vraiment. D'ordinaire, lors de ses missions, il était toujours accompagné de plusieurs soldats, qui n'étaient jamais les même, mais qui avaient tous le même but : Suivre le modèle de vie du colonel aux cheveux blonds. En tout cas, ce dernier en était persuadé, il n'y avait aucune chance pour qu'il se trompe.
Pour cette mission, cependant, et pour toutes celles qui allaient suivre, le soldat souriant n'était pas accompagné de Marines qui allaient changer de tête, bien qu'ils partageaient tous le même but que leurs prédécesseurs.

Joey avait été muté à l'unité n°8 de la Marine à l'occasion de son transfert sur la Route de Tous les Périls. Le soldat ne vit aucun inconvénient à cette mutation, voyant cela comme une chance de le voir avancer dans ce monde. Une chance pour le monde, évidemment. Cette unité était commandée par le Colonel Zeke Zapata, et était composée de plusieurs gradés avec qui Joey n'avait que brièvement fait connaissance. Bien évidemment, le beau blond avait déjà choisi son membre d'équipage favori, en la personne du Sergent Alvarez, le médecin de l'équipage. Il fallait dire qu'elle portait sur elle...en elle de merveilleuses qualités. Tellement merveilleuses que Joey en était presque à les appeler les versions féminines de ses propres qualités. Presque.

Ses qualités, d'ailleurs, voilà ce que le musclé était occupé à observer devant la glace tandis que le Vâhana fendait les eaux, se rapprochant de la redoutable île d'Alcatr. Nombre d'équipages de toutes les factions se dépêchaient d'arriver en ce lieu, mais aucun ne le faisait comme l'équipage que venait d'intégrer Joey. On pourrait penser que le colonel était une exception, s'admirant ainsi devant un miroir alors qu'il s'apprêtait à vivre son aventure la plus périlleuse jusque là, mais le fait était que...non. Pour tout dire, avant de s'installer devant son reflet, il était entouré de soldats sur le pont principal, traitant ces derniers de jaloux parce qu'il perdait. Parce qu'ils ne le laissaient pas gagner, plutôt.
Même loin de Joey, l'humeur était presque à la fête, le capitaine du navire étant heureux de retrouver l'air frais et ne se gênant pas pour le faire entendre sur toute la surface disponible.

Zeke Zapata...Un homme dont Joey n'avait jamais entendu parler avant de se retrouver à cohabiter avec lui. Un homme qui semblait avoir le rire facile, et c'était tant mieux pour le soldat au sens de l'humour toujours inégalé.
Celui, sur ce bateau, qui ne semblait pas avoir le sourire facile en ce qui concernait Joey, était le Lieutenant de l'équipage. Bien que nombreux furent ceux qui déclarèrent de pas pouvoir vérifier la présence d'yeux sur le visage du colonel souriant, ce dernier en avait bien, et ils fonctionnaient impeccablement. De toute manière, un aveugle aurait même pu entendre les regards mauvais que le Lieutenant lançait au Colonel. Ce dernier, lorsqu'il daignait croiser le regard de son nouveau subordonné, ne lui répondait qu'avec un sourire, un de ceux qui ne le quittaient jamais. Il n'était pas sûr de ce qu'en pensait Chaka, mais il pensait que personne ne pouvait résister à un tel visage.

On expliqua à Joey, avant qu'il n'embarque, que deux précieux membres de l'unité manquaient à l'appel. Ainsi, Atos et Freya n'étaient pas prêts de rencontrer le nouveau membre.
Ah non, les nouveaux membres. Pluriel. Oui, Joey n'était pas la seule nouvelle tête sur le Vâhana. Il ne savait pour l'instant pas grand chose sur ce Morty, mais sur qui en savait-il réellement beaucoup, au moment où ces événements se déroulaient ? Joey était en phase de découverte, c'était un fait, mais ça n'allait pas durer. Après tout, sa capacité à sociabiliser était une des plus grandes fiertés du soldat. Les gens l'aimaient, et avec raison.

Celui qu'une certaine personne ne semblait pas aimer, en revanche, était le petit homme qui venait de se prendre un talon en pleine mâchoire. Joey fut témoin de l'action à travers la réflexion du miroir, son regard s'étant déjà posé dans celui de Kaya avant même la prise d'action de cette dernière. Presque par réflexe, le soldat répondit au sourcil levé du docteur par un sourire éclatant, avant d'entendre le cri de la vigie.

- Alors comme ça, on y est...

Joey prit place aux côtés du reste de l'unité, mastodonte qu'il était, tandis que le Capitaine ordonnait par ci et par là. Soudain, alors qu'il commençait les manœuvres d’amarrage, un son étrange se fit entendre, et lorsque le soldat leva la tête pour en déduire son origine, tout ce qu'il vit fut son nouveau supérieur, dans les airs.
Lâchant ce qu'il avait dans les mains pour se tenir droit, tout ce que fit le colonel en cet instant fut de suivre du regard l'endroit où allait se crasher Zapata.

- QU'EST-CE QU'ON FAIT COLONEL JOEY ?!



- Je n'en ai aucune idée.

Devant les regards horrifiés de ses nouveaux camarades, Joey plia ses genoux et rentra sa tête, se mettant effectivement en position fœtale.

- Qu...Qu'est-ce que vous voulez dire, vous n'en avez aucune idée ?

- Je veux dire qu'on est foutus...Mon supérieur hiérarchique...Il est parti, je ne sais pas quoi faire...


Les mots de leur supérieur créèrent de la panique dans les rangs, tandis qu'il enfouissait sa tête toujours plus profondément dans ses genoux. Dans cette position, il ne pouvait même pas voir les visages qu'affichaient Kaya et Chaka, ne pouvant qu'entendre l'inquiétude exprimée des soldats. Les soldats, eux, entendaient autre chose.

- Colonel, vous...Vous pleurez ? Lui demanda l'un d'entre eux.

- Non, écoute bien, c'est pas un bruit de pleurs...
répondit un soldat au premier. Il...

- IL RIT !
Crièrent-ils tous en chœur.

Là, Joey se releva d'un seul coup, les bras écartés, et la gorge déployée.

- Pranquède ! Hahaha !

L'unité qui lui faisait face tomba à la renverse, alors l'homme au meilleur sens de l'humour de toute la Marine, du monde entier même, finissait de rire. Ils ne savaient pas quoi faire entre hurler de colère ou de soulagement. Finalement, le simple geste que fit Joey après s'être calmé leur fit comprendre que tout ce qu'il restait à faire était de se relever et de se préparer.


Le fou rire fut officiellement stoppé par un pas en avant. Rien de plus. Lorsque Joey posa un pied devant l'autre, se frayant un chemin parmi les soldats, qui se relevaient et retournaient à leurs postes au fur et à mesure que leur colonel s'approchait d'eux, l'ambiance du navire changea. Ils s'étaient bien amusé pendant ce voyage, mais rien ne pouvait égaler la journée qu'ils étaient tous sur le point de vivre. La véritable fête était sur le point de commencer.

Joey arrêta sa marche au bout du navire, juste derrière la proue. Il fit face à cette dernière pour afficher un sourire assuré à l'unité.

- Apportez moi un escargophone, s'il vous plaît. Il attendit que sa demande soit remplie avant de continuer. Amarrez le navire le plus rapidement possible, on ne sait pas ce qui se trouve sur cette île, ce qui veut dire qu'on ne peut pas laisser un des nôtres seul dessus, le nombre fait la force dans cette situation. Quand vous aurez accosté, appelez moi, nous nous communiquerons nos positions.

Devant les regards d'incompréhensions, Joey développa son idée.

- J'y vais maintenant, moi.

- Mais...Vous avez dit que le nombre faisait la force, et tout...

- Ah mais ça c'était pour vous, moi j'ai le bon niveau de force. Allez, ne tardez pas trop, hein...


Après avoir lancé un clin d’œil dans la direction de Kaya, Joey fit dos à l'équipage, et utilisa la force de ses jambes pour faire un Leap.
Et c'était parti...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine des Raijin


☠ Age : 25
☠ Messages : 199
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 35814
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Fruit de la foudre
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 6727
☠ Rang :
  • Λ – Lambda
☠ Notoriété :
5 / 9995 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Capitaine des Raijin

MessageSujet: Re: Le Débarquement   Mar 26 Juin - 14:07


- Le débarquement  


C’est après moult péripéties en pleine mer que le capitaine des Raijin pu faire escale vers Alcatr avec un ancien ami rencontré deux ans auparavant. Aller sur cette île pour occire cette fameuse capitaine corsaire ne l'intéressait guère, si des imbéciles étaient prêts à vouloir cette place non honorable, Manji les leur laissait volontiers. Nan, lui ce qui l'attirait inexorablement vers cette archipel, ce n’était que pour l'appât du gain, comme pour tout bon pirate qui se respecte. Entre les trésors et les “artefacts” anciens qui peupleraient l’île, le Rônin de Kin avait largement de quoi contenter sa soif insatiable de richesse, tant matérielle pour la promesse de berry à foison, que de savoir via ces fameux artéfact, qui peut être aussi lui rapporterait quelques pépètes. Pour le moment, leur fier navire naviguait à travers les flots, se dirigeant droit vers Alcatr grâce au Log Pose offert par le vieil homme du cap des jumeaux après une très brève rixe. Pour le moment, la Raijin Squad n’était qu’un petit équipage, mais qui sait, peut être l’avenir les gratifiera de quelques membres supplémentaires.

Pour l’heure, tout le monde vaquait à ses occupations. Le maudit tenait compagnie à son ami de toujours, Roki, qui semblait ruminer sur les souvenirs de son “enfant”. Mais comment un cyborg pourrait donc avoir un enfant ? L’être de métal avait fabriqué durant son séjour sur Ohara, un petit automate. En partant avec hâte, le duo qui avait combattu la marine sur place, avaient tout simplement oublié cette petite chose. “ Capitaine, j’ai oublié mon enfant.exe… Je suis un mauvais père !” Disait-il, chagriné. L’homme de foudre tapotait sur son dos afin de réconforter son ami. “T’en fais pas, je suis sûr qu’Ikor se porte bien, il doit même amuser les enfants !” Tentait-il tant bien que mal d'atténuer la tristesse du cyborg. En réponse, un regard malveillant de sa part “Ok ok ! On ira le récupérer quand on repassera sur West Blue…”, plus facile à dire qu’à faire, repasser sur les Blues une fois arrivés sur Grand Line n’est pas une mince affaire, voir même impossible. Alors que le petit groupe de pirates traversait les mers d’un calme rare, une soudaine secousse sortit de son occupation, le cyborg et le maudit des eaux. Pas très puissant, le choc n’était cependant pas anodin, surtout en pleine mer. Un calamar géant venait s’en prendre à leur moyen de transport.

- HEIIIIIN ?! ALERTE ! UN FUTUR TAKOYAKI NOUS ATTAQUES !

Hurla le capitaine pirates, la bouche salivant au possible. Cela faisait deux jours qu’il se nourrissait, lui et son équipage, de mets basique et séché. “Roki ! Enclenche le mode cuisson.exe !” Hurlant encore une fois, mais cette fois-ci pour donner un ordre à son compagnon de métal. Enclenchant ces réacteurs, Roki ressentait une étrange sensation. “ Capitaine ! Je crois que j’ai perdu mes pouvoir.exe !” Oui, cette mauvaise impression était celle-là, l’être de métal venait de perdre l’un de ses meilleurs atouts, la capacité du fruit du magnétisme. “Tu te moques de moi ?! À tous les coups, c’est ce type louche qu’on à rencontré tantôt ! Je trouvais ça tellement étrange qu’il veuille t'inspecter… Si je retrouve ce fils de pute, je le tue !” Sans le savoir, Manji parlait d'Équilibre, un individu des plus obscurs, qui dit-on, possède la capacité de récupérer le fruit du démon sur les maudits. Mais pour l’heure, le calamar faisait encore des siennes. Sans plus tarder, ne sachant pas ce que fabriquait son nouveau membre, l’homme de foudre modifia son bras mécanique pour en faire une lame et découper quelques tentacules qui dépassaient de la mer, s’accrochant au navire. “Désolé ! Mais j’ai jamais été très fan de Hentai ![/color]" La bête, suite à l'amputation de quelques-uns de ces appendices, cherchait à rejoindre le fond de la mer. Mais c’était sans compter sur Roki, qui d’un mouvement de bras, lança une charge électrique venant tout simplement paralyser l'animal.


- Du calme Manji-dono, je n’ai plus mon fruit du démon…Mais j'ai encore de quoi me défendre.exe Disait le cyborg, empoignant l’animal.

La langue pendant, Manji oublia son camarade, ne pensant qu’a son futur repas. Mais une chose lui vint en tête, où était ce petit con de Shakah, non-présent lors de l’attaque du calamar. Normalement, il devait se trouver au gouvernail afin de les diriger vers Alcatr, mais rien, personne ne s’y trouvait, alors comment naviguaient t’ils ? Passant à côté du gouvernail, il penchait la tête d'interrogation lorsqu’il remarqua que le nouveau venu, Shakah, n’était absolument pas à son poste. Approchant petit à petit, redoutant la réponse à son interrogation, il y vu le sabre planté à même la coque de leur bateau,de sorte à bloquer le gouvernail.

- Shakah ! Putain, mais c’est quoi ça ?! Encore une fois, en hurlait le capitaine
- Capitaine île en v…
- SHAKAH !]

Puis, le navire heurta le récif d’une île.

- Shakah ! Baka ! Si tu navigue comme ça, on ne risque pas de repartir, surtout si tu détruis le bateau ! Et reste a ton PUTAIN DE POSTE ! Disait le maudit, tapant du plat du pied sur le sol en bois.

La Raijin Squad posa enfin pied sur l’île d’Alcatr.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le Débarquement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Débarquement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les 95 ans du débarquement américain en Haïti
» Morkava Mk1
» Débarquement à Seikan
» Débarquement et Wysiwyg...
» Rapport de bataille débarquement ORKS/TAU

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jolly Roger :: Zone Rp :: Grand Line :: Quatrième Voie :: Alcatr :: Event : Xendra :: La Plage-
Sauter vers: