Contexte
Factions
Combat
Présentations
Avatars
Fruits du Démon
Primes
PNJ
Navigation
Equipages
Quêtes/Missions
Boutique
Médailles





Votez toutes les deux heures
et gagnez des Berrys !



 
CalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mello ► "C'EST UN ORDRE !!" ► TERMINADA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Capitaine des Drunken Mermaids


☠ Messages : 65
☠ Âge du Personnage : 21
☠ Berrys (x1000) : 14733
☠ Localisation RP : Batterilla
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 3659
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Capitaine des Drunken Mermaids

MessageSujet: Mello ► "C'EST UN ORDRE !!" ► TERMINADA   Lun 14 Mai - 11:05



Mello


















Prénom: Mello
Âge : 21 ans
Sexe : F
Avatar : KorraAvatar : The Legend of Korra
Groupe : Marine ▬ Un grade en dessous de Raïjuu svp.
Métier : Médecin ▬ Médecine Gyojin
Espèce : Semi-TrittonHumain + Sirène
But : Découvrir l'île des Hommes-Poissons et l'aider à s'ouvrir au monde.

---------------
Capacités : Gyojin Karaté ▬ Respiration sous-marine


Questionnaire

Vous ne voulez pas passer par l'habituelle case des descriptions ? Alors optez pour ce questionnaire !

1. Apparence physique


Taille : 1m67
Poids : 62 KG
Cheveux : Bruns, mi-long, attachés lorsqu'il faut combattre.
Yeux : En amande, d'un bleu azur.
Autres détails : Tismé, plutôt musclée.
Diez secret :


2. Tenue vestimentaire habituelle



Oh, vous savez. Il n’est pas utile de décrire ce genre de chose ! Vous le savez bien, les soldats de la marine sont tous habillés de la même façon. Un uniforme blanc, une casquette ridicule et un pantalon bleu. Mello, elle, a juste choisi de boycotter la casquette… autant dire que niveau style ce n’était pas top, mais lorsqu’elle n’est pas en service, c’est là que la digne héritière de Kinshasa se réveille. Arborant des atours traditionnels de l’île d’origine de ses parents, c’est avec des habits d’Inuits bleu foncé qu’elle déambule dans les rues. Enfin, ça, c’est quand il caille dehors. Car la plupart du temps, vous la verrez avec sa veste attachée autour de la taille et un justaucorps bleu azur.

3. Motivations


Depuis le jour ou elle a pris conscience de ce qu’elle était, Mello a toujours souhaité visiter la terre de ses ancêtres, mais, à force de nombreuses recherches et rencontres, elle s’est rendue compte que son peuple n’était pas bien vu auprès des autres. Bloquée dans une spirale ou elle n’est ni considéré comme une humaine par les humains, ni comme une sirène par les hommes poissons elle cherche avant tout à se faire accepter de ces deux peuples et devenir la clé d’une cohabitation pacifique entre ces deux espèces.

4. Opinion sur le gouvernement mondial


Le gouvernement mondial, bizarrement, avec la Marine, est le seul camp qui lui a tendu les bras. Bien que son appartenance à la race des hommes poissons ne soit pas de notoriété commune, les supérieurs qui sont au courant de son métissage lui ont toujours montré la bonne voie à suivre pour poursuivre ses idéaux sur le chemin de la Justice. Mello est une personne très respectueuse de la hiérarchie et ne désobéit jamais à un ordre, si ce n’est quand on lui somme de battre en retrait. Ne connaissant pas la face cachée du gouvernement mondial, Mello l’idolâtre comme s’il était la seule et unique solution pour un monde meilleur.

5. Opinion sur la piraterie


Certains sont à la recherche de la liberté, d’autres sont à la recherche du Chaos. Pour les premiers, Mello ne s’en chargera que si un ordre direct l’incite à le faire… Pour les autres, elle leur voue une haine inégalable. Ceux qui propagent la haine ne méritent que la haine. Elle les pourchassera jusqu’au bout du monde s’il le faut, car pour elle, si humains et hommes poissons doivent vivre ensemble, il est hors de question que leur intégrité soit menacée par des énergumènes imbus d’eux-mêmes. C’est pour cela qu’elle a choisi de rejoindre la marine et non la piraterie.

6. Opinion sur la franc-marinerie


La Franc-Marinerie, elle ne sait pas grand-chose d’eux, si ce n’est qu’ils sont à la recherche de la vérité. La seule rencontre avec l’un de leur partisan fut l’une des expériences qui marqua sa vie et qui la fit aller sur le droit chemin. Poursuivre sa quête à tout prix afin de rendre fier celui qui l’a sauvée et qui lui a montrer la voie à suivre. Autrement, elle s’en moque.



Sinon, ton pseudo à toi, derrière l'écran ? I S H Y A B O I S L I M W A N G
Si t'as un commentaire à faire, fais-le maintenant ! J E S A I S P A S Q U O I D I R E




Dernière édition par Mello le Mar 15 Mai - 23:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine des Drunken Mermaids


☠ Messages : 65
☠ Âge du Personnage : 21
☠ Berrys (x1000) : 14733
☠ Localisation RP : Batterilla
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 3659
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Capitaine des Drunken Mermaids

MessageSujet: Re: Mello ► "C'EST UN ORDRE !!" ► TERMINADA   Mar 15 Mai - 15:06

Histoire

Prologue ▬ Une vie… banale ?

Tout avait commencé un soir d’été, alors que le soleil se couchait paisiblement, que les dernières lueurs de la journée commençaient peu à peu à se faire de plus en plus discrètes, non loin d’une petite bicoque en bord de plage, deux enfants s’amusaient. Tout deux dans l’eau, ceux-ci semblaient être en pleine course effrénée, comme chaque soir. Les enfants nageaient à une vitesse fulgurante, comme s’ils s’étaient entrainés des années pour arriver à un tel niveau de natation. Et comme à chaque fois, c’était Mako, le garçon, qui était en tête.

« C’est de la triche ! » Protesta le deuxième enfant « Si tu n’avais pas cette queue de sirène, je te battrais à coup sur à chaque fois ! »
« C’est bien une excuse de loser ça, Mello ! » Rétorqua Mako, sourire en coin. « Quand tu grandiras, je suis sûr que tu arriveras à m’égaler, petite sœur ! »

Mako et Mello, tous deux étaient les enfants d’un père Humain, et d’une mère Sirène. Mako avait le plus hérité de sa mère, son teint de peau, sa chevelure blonde et sa queue de sirène en était le parfait exemple. Mello, quant à elle, était le portrait craché de son père, avec sa peau ébène et ses cheveux noirs, tous deux ne partageaient qu’un seul trait en commun, leurs yeux azurs profonds, que l’on pouvait comparer à l’océan lui-même. Bien qu’il l’appellait « Petite sœur » Mako n’était pas plus grand qu’elle pour autant, le hasard avait fait qu’il soit sorti du ventre de sa mère quelques minutes avant Mello. C’était plus sa manière à lui de lui témoigner son affection, sans l’assommer à coup d’amour fraternel inutile. Ça et les nombreuses fois ou il avait tenté de la noyer, bien qu’elle savait elle aussi respirer sous l’eau.

« Allez, on rentre, les vieux nous attendent ! »

Après une énième défaite, c’était ce que Mello attendait avec impatience, les traits de son visage indiquait clairement qu’elle était contrariée, cette compétition était tellement désavantageuse qu’avec un peu plus de 501 courses, le score était de seulement une victoire pour Mello… et ça, c’était parce que Mako avait décidé de ne pas participer ce jour là. Mais, une victoire par forfait était quand même une victoire, du moins, c’est ce qu’elle essayait de se répéter pour se convaincre elle-même à chaque fois qu’une nouvelle défaite était ajoutée au tableau des scores.

« Eh, Mello, tu vas ou ? » Lâcha Mako, allongé sur le sable. « T’oublies pas quelque chose ? »

Un sourire démoniaque s’afficha sur le visage de Mello. Lui qui se vantait de toujours gagner les courses, en voilà une qu’il n’était pas prêt de remporter !

« 3… » Mello se mit alors en position. « 2… » Puis releva un peux ses fesses, prête à mettre la plus grosse tempête de sa vie. « 1… » Et elle était partie, elle ne connaissait pas ce concept du « GO ! » pour partir à toute allure. Et alors, elle s’enfuit, en usant de toute la vitesse dont elle était capable de déployer. Ricanant à haute voix au fur et à mesure qu’elle s’éloignait de Mako, jusqu’à finir par arriver devant la porte de chez elle.
Et comme d’habitude, à la maison, l’ambiance était plutôt… électrique.

« Traître, Enfoiré, Voleur, Manipulateur ! » Cette volée d’insulte était accompagnée de dizaine d’objets qui volaient un peu partout dans la pièce. Tomates, couteaux et autres ustensiles, on peut dire que la zone était vraiment devenue un no-mans-land. Mais, lorsqu’ils s’aperçurent que Mello était entrée dans la pièce, l’ambiance changea.

Le changement d’ambiance fut si rapide qu’en l’espace de trois seconde, les deux parents rejoignirent Mello et commencèrent à l’accueillir comme si elle revenait du vietnam.

« Oh, Mello, désolée, je ne t’avais pas vue ! » Dit Mira, la mère
« Eh, il est où Mako ? » Enchaîna Ahman, le père. « Ne me dis pas que tu l’as encore laissé derrière toi ? »

Le regard fuyant de Mello semblait répondre de lui-même et comme à chaque fois…

« WAHAHAAHAH ! C’est bien ma fille ça !  Est-ce qu’il a encore fait le prétentieux ? Comme d’habitude je parie. Il doit tenir ça de sa mère ! »
« De sa mère ? Tu veux dire qu’une fille qui abandonne son frère sur la plage est une bonne chose ? Mello, tu es aussi insouciante que ton père, décidément, vous deux vous faites la paire. » Puis, un fou rire mutuel prit possession de toute la famille.

Ils n’étaient pas riches, loin de là, au contraire ils étaient plutôt fauchés. Mais ils étaient riche du cœur et n’hésitaient pas à faire preuve de sympathie envers tout le monde, même aux contrôleurs des impôts !

Chapter 1 ▬ Séparation

Une vie banale en somme, la pauvreté fait souvent ressortir le meilleur des gens, quand il ne les pousse pas dans une spirale malfaisante. Mello était de sortie aujourd’hui, missionnée par son père pour aller chercher de quoi remplir les estomacs pour ce soir. La liste était courte, mais l’essentiel y était… par contre, elle devrait négocier pour pouvoir économiser de quoi se payer le prochain repas. Au moins, elle pouvait se permettre d’aller en ville ! Cela faisait un moment qu’elle n’y avait pas été, se faire bercer par les odeurs des échoppes et autres stands de nourriture, les spectacles des magiciens itinérants, qui plumaient les mêmes touristes encore et encore… Si seulement elle s’y connaissait en magie, peut être que ce serait Mello qui dépouillerait les passants de leur berrys.

Mais, elle n’était pas là pour ça, son trajet était déjà fixé, la demoiselle devait se rendre chez Babouba. Une commerçante avec qui la famille faisait affaire depuis des années maintenant. Et une fois arrivée devant son échoppe. L’éternel scénario se reproduisait.

« Mello, comme tu as grandie ! »

▬ « Bon, maintenant ça suffit la vieille, tu me dis ça à chaque fois qu’on se voit… comme d’habitude, Babouba. » Rétorquait la brune.
▬ « Je reconnais bien ce sale caractère ! Tu es exactement comme ta mère ! »
▬ « Si elle vous aurait entendue, je ne pense pas qu’elle serait restée impassible… elle passe son temps à dire que je suis comme mon père. »

Un silence, pesant, ou seul le clash de regard avait une réelle importance venait de s’instaurer entre Babouba et Mello. Comme si toutes deux préparaient une réponse, une pique pour blesser l’autre.

« Et sinon, comment ça va à la maison ? Ce diable d’Ahman est toujours dans la marine ? » Enchaîna Babouba, tandis qu’elle préparait les courses.
▬ « Tout va bien à la maison, hormis la sécheresse financière… Mais, Babouba, tu sais, ça va bien faire quinze ans maintenant que mon père n’est plus soldat. »
▬ « Oh, oui ! Depuis qu’il s’est marié avec Mira, quel homme. Des fois il m’arrive d’oublier ce genre de détails. »
▬ « Tout le temps. »
▬ « Tout le temps, oui. »

Et alors que la conversation s’éternisait et que le sac ne se remplissait pas, autour d’eux, l’agitation commençait peu à peu à s’installer. L’élément déclencheur fut cette dame, qui courrait à toute allure avant de s’écraser, visage le premier, contre le sol. Elle avait cette tête de quelqu’un ayant vu le diable en personne.

« Ça, ma fille, c’est l’abus de flageolets. »
▬ « Babouba… »

Cette femme aurait pu être un cas isolé, si la situation ne s’était pas reproduite quelques minutes plus tard… avec cette fois, quelqu’un de bien plus paniqué. « D-D-DES-DES P-P-I-PIRATES ! » Criait-il à tout va. Très vite, un silence se fut sur la place publique. Des pirates ? Impossible, la garnison de marine sur place les aurait repoussés, à moins que…

« Mello, il y a un problème ? Ne t’en fais pas, la marine nous protègera ! »

Non, non non et non. S’il y avait autant d’agitation, c’est qu’ils ne pouvaient venir que d’un seul endroit, un lieu qui n’ét ait pas surveillé par les patrouilles de la marine… La plage. Mello lâcha le sac de provision que Babouba lui avait finalement tendu et prit la direction par laquelle étaient apparus les deux perturbateurs. Et en effet, de cette même direction, beaucoup de personne fuyaient en direction de la ville. Mello avait bien tenté d’en arrêter quelques uns pour leur poser la question, mais impossible, elle se faisait bousculer dans tout les sens. Elle avait même côtoyé le bitume pendant un moment à force de bousculades. Mais, même si l’envie de savoir ce qu’il se passait réellement l’intriguait, elle n’avait qu’une seule et unique priorité. Si les pirates débarquaient depuis la plage, fait confirmé par l’arrivée massive des gens en maillots de bains, alors sa famille serait la première à être en danger !

Sa cadence doubla, voir tripla ! Mello courrait le plus vite qu’elle le pouvait afin de rejoindre sa famille et une fois sur place elle constata le massacre. Le sable blanc était teinté de rouge et certains corps étaient encore sur place. La jeune fille ne savait pas comment réagir, elle était comme paralysée, incapable de détourner les yeux de ce qu’il venait de se produire. Au loin, elle reconnut une silhouette familière, baignant à moitié dans l’eau, le bas de son corps encore recouvert par l’écume de la mer.

Alors, elle accourra vers cette dernière, redoutant de tout son cœur de connaître l’identité de celui qui était alors étendu tête enfoncée dans le sable. Arrivée à son niveau, elle le retourna et fut rassurée… Certes, elle venait de déplacer un cadavre, mais pas celui d’un des siens. Au loin, il ressemblait comme deux gouttes d’eau à son frère, mais, rien de tel… heureusement pour elle. Son prochain reflexe fut de jeter son regard sur la cabane de ses parents… mais il n’en restait rien, que des ruines, elle s’était effondrée sur elle-même, sûrement suite à l’attaque des pirates.

« ZYEHEHA ! LA-BAS, UN AUTRE HUMAIN ! »

Mello tourna la tête et l’effroi l’envahit. Paralysée par la peur, elle ne put s’enfuir directement. Elle passa deux longues secondes à les regarder. Deux secondes qui semblèrent durer des années. Le moindre détail de celui qui l’avait repérée avait été enregistré, son teint de peau, bleu nuit, ses rangées de dents pointues… ses yeux. Alors, alors que les pirates commencèrent à accourir vers Mello, elle prit la seule échappatoire qu’il lui restait.

Sans perdre une seconde de plus, Mello sauta dans l’eau et se mit à nager le plus vite qu’elle le pouvait, s’enfonçant le plus profondément possible sous les eaux, mais était-elle capable d’échapper à ses assaillants ? Visiblement non, derrière elle, il y avait cette ombre qui se rapprochait petit à petit, sans qu’elle ne puisse y faire grand-chose. Elle voulait s’enfuir, le plus loin possible de ce type et c’est alors, qu’une chose inattendue se produisit.

Mello prenait de l’avance… mais comment ? Elle-même ne semblait pas le savoir et d’ailleurs, la brune n’avait même pas remarqué ce petit changement. Ses jambes ne faisaient plus qu’une, et à la place de ses pieds, il y avait une nageoire, Mello était devenue une réelle sirène, qui s’enfuyait le plus loin possible… mais allait-elle réussir à s’enfuir ? Non, certainement pas. Son assaillant était rapide, trop rapide. Bien qu’étonné par la pointe de vitesse de la brune, l’agresseur semblait être bien plus expérimenté et rattrapa, non sans mal, la demi-sirène.

« HYAHAHAHA ! Saleté de Sirène, je t’ai eue ! »

Un coup dans la nuque…

Noir.


Chapter 2 ▬ Humains, Hommes-Poissons, quelle différence ?


Etait-ce un rêve ? L’odeur du sel de mer, cette sensation désagréable d’être en mouvement et le fracas des vagues contre la coque… Et le voilà, l’énième vomi. A force de naviguer au fond de cette cale nauséabonde de ce navire de pirate, Mello venait d’attraper le mal de mer. Le comble pour quelqu’un ayant la faculté de vivre sous l’eau. A force de rester là, la demie-sirène en avait perdu la notion du temps… depuis combien de temps était-elle dans cette cale ? Elle-même n’en savait rien. Le manque de lumière l’empêchait de savoir s’il faisait nuit ou jour.
La porte de la cale s’ouvrit et un brouhaha d’insultes commença à fuser. A ce moment là, Mello, se cacha derrière un tonneau, observant la scène d’un discret coup d’œil elle put apercevoir une scène assez spectaculaire.

« Vous trahissez vos valeurs ! Vous n’êtes plus que l’ombre de vous-même, vous ne méritez pas d’être appelés Homme-Poissons, vous n’êtes qu’une bande d’animaux, rien de plus ! »
▬ « GYAHAHAHA ! C’est ça, ouais ! En attendant, celui qui va se retrouver en cage, c’est toi ! Quand le capitaine reviendra il passera un bon moment avec toi, Yak ! »
▬ « Kyojin n’est qu’un monstre et il ne tardera pas à tomber sur des gens qui le remettront à sa place ! »
▬ « Peut être, GYAHAHAHA, en attendant, tu ne seras plus là pour le voir ! LE COMBLE POUR UN AVEUGLE ! GYAHAHAHAHA ! »

Et l’on entendit quelqu’un dévaler les escaliers, comme s’il avait été poussé et la porte se referma dans un fracas. Mello ne bougeait pas. Elle attendait de voir ce qui allait se passer, bien qu’avec le peu de lumière, elle n’arrivait pas distinguer les détails, seul la forme de l’homme poisson étendu au sol, se relevant difficilement lui était perceptible… enfin, c’était ce qu’elle croyait.

« BOUH ! »
▬ « WAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA… »
▬ « AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA... »
▬ « VOUS ALLEZ LA FERMER BORDEL ? J’Y CROIS PAS, ON VOUS ENTEND DEPUIS LE PONT SUPERIEUR ! »

Noir, encore une fois.

Après quelques minutes, une bonne vingtaine, Mello se réveilla, gorge enrouée, à croire qu’hurler et le manque d’eau l’avait mise dans un sale état.

« Petite, tu vas bien ? »

Yak, le « co-cellulaire » de Mello venait de lui adresser la parole, sur un ton chaleureux, dénué de toute animosité. Il avait réussi à mettre en confiance Mello, qui jusque là était apeurée de tout ce qui se faisait.

« Je m’appelle Yak, et toi, petite ? Tu as un nom ? »
▬ « M-Mello. » Bafouilla-t’elle.
▬ « Mello, je suis désolé que tout ça te soit arrivé. La cruauté des hommes poissons peut parfois être terrible. » Reprit Yak.

Elle voulait continuer à lui parler, mais elle était desséchée, on ne lui donnait que très peu à boire au fond de cette cale, elle était limite oubliée. « Oh, je vois. Tiens, boit ça. » Poursuivit Yak, lui tendant une gourde. « Doucement, ne vas pas t’étouffer. »

« Merci, Yak. »
▬ « Bien, maintenant, dis-moi ce qu’une demie-sirène fait dans un coin comme ça ? Et où sont tes par… »
▬ « Sûrement morts, grâce à vous. » Coupa sèchement Mello. « Vous n’êtes que des monstres, vous ne méritez pas de vivre parmi les hommes ! Hommes-Poissons, vous êtes pire que les humains que vous rabaissez sans cesse ! »

Ces paroles eurent pour effet de marquer un blanc dans la conversation. L’expression sur le visage de Yak indiquait clairement qu’il était triste. La tristesse d’entre ces paroles de la part d’une des siens.

▬ « Mello, je suis désolé pour ce qui vous êtes arrivé… Il y a des mauvais partout, chez les hommes-poissons aussi… Mais, nous ne sommes pas tous comme ça. » Il marqua une pause… et reprit. « Kyojin et les siens, suivent la voie des Sea Prinz. »
▬ « Les Sea Prinz ? »
▬ « Oui, les Sea Prinz, un équipage d’hommes poissons voulant établir leur dominance sur toutes les autres espèces. Mené autrefois par le célèbre Kyros… Je suppose que ce nom t’est familier. »
▬ « Non, pas du tout. »
▬ « AH ! » Repris Yak, perturbé car avec l’ajout de ce nouveau nom, il allait devoir expliquer qui était Kyros. « Laisse tomber alors. »
▬ « … D’accord. »
▬ « »
▬ « … Mais dis moi, que fais-tu ici ? » Demanda Mello.
▬ « Longue histoire, mais disons que je suis venu ici pour essayer de raisonner Kyojin, mais, il n’est pas là, visiblement. » Répondit Yak

Leur conversation dura et Mello apprit que Yak était un homme-poisson qui essayait de redorer l’image de son espèce par la paix. Il lui contait des histoires sur l’île des hommes poissons, de la multitude d’espèces qui y vivait, de leur bon roi. Et de leur situation géopolitique qui les empêchait de faire parti des mondes des hommes. Peut être qu’elle était là, la jalousie des hommes poissons envers les humains.

« J’ai… un frère. » Dit Mello, d’un ton triste. « Il est à demi sirène, tout comme moi… mais il est né avec une queue, de ce fait, il n’a jamais pu voir la ville et nos parents nous avaient formellement interdit de nous montrer en public… » Mello marqua une pause, comme pour trouver ses mots. « Tu sais, certains humains détestent aussi les hommes-poisson… Mon père et ma mère m’ont raconté des histoires terrifiantes. J’aurais aimé vivre dans un monde ou humains et hommes poissons pourraient vivre en harmonie. »
▬ « Humains, Hommes-Poissons, quelle différence ? »
▬ « Je me le demande aussi… »


Chapter 3 ▬ Echappatoire


Il avait sût la mettre en confiance, Yak avait un grand cœur, il comprenait les maux de Mello et lui apprenait la triste réalité de la vie. L’aidant à se placer du bon coté de la balance, ôtant tout les doutes qu’elle avait. Pour Yak, Mello était la clé pour réunir ces deux espèces. Elle était à la fois Humaine et sirène, si quelqu’un devait y arriver, cela devrait être Mello et personne d’autre. Yak passa un long moment dans cette cale, attendant patiemment l’arrivée de Kyojin, mais rien, lui qui avait encore la notion du temps avait rapidement compris qu’après deux jours en mer, ils n’allaient sûrement pas accoster avant un bon moment.

« Bon, je suppose que mon rendez-vous n’arrivera pas. Petite, on peut dire que c’est ton jour de chance, nous allons sortir d’ici. »

Yak se leva, dans l’obscurité, il était impossible pour Mello d’apercevoir l’homme poisson, mais lui semblait savoir ou il était, l’environnement n’avait aucun secret pour lui, il esquivait les tonneaux qui roulaient d’un bout à l’autre du bateau comme s’il avait une vision nocturne, mais totalement aveugle qu’il était, il était guidé par une autre force. Il se mit face à la paroi, son poing vint se poser sur la coque du navire et…

Gyojin Karate : Karakusagawara Seiken
唐草瓦正拳

En l’espace d’une seconde, la lumière revint et la coque du navire n’était plus qu’un amas de bouts de bois flottant à la surface de l’eau. La puissance du coup avait même brisé les tonneaux qui se trouvaient derrière lui et pour la première fois, Mello put mettre une image sur le nom de Yak. Un visage doux, chaleureux, accompagné de diverses cornes et une longue chevelure noire, tombant jusqu’au bas de son dos. Il avait du charisme, c’était indéniable.

« Allons-y, Mello, tu as une famille à retrouver, n’est-ce pas ? »

Mello ne sut quoi répondre à ce moment là, elle se contenta juste d’acquiescer gentiment, avant de plonger dans l’eau à la suite de Yak. Très vite plusieurs hommes poissons les rejoignirent, hurlant à l’évasion, deux, trois, cinq, dix hommes poissons venaient de se lancer à la poursuite des fuyards !

« Yak ! On est suivi ! » Cria Mello, à Yak qui était à quelques mètres devant.
▬ « Je m’en charge, ne t’en fais pas, continue tout droit ! Je saurais te retrouver ! » Lui répondit-il, avant de faire demi-tour.

Et Mello, fuyait, fuyait jusqu’à ne plus apercevoir que des silhouettes au loin, une dizaine de silhouette se jetant sur une seule personne, Yak. Était-ce la fin pour lui ? Avec ce qu’il avait démontré, certainement pas, d’ailleurs, les courants marins changeaient, Mello était comme attirée en arrière avant de se voir projetée vers l’avant à une vitesse folle, elle voyait des hommes-poissons de l’équipage de Kyojin voler dans tout les sens, l’un deux passa devant-elle à toute vitesse, inconscient, que s’était-il passé ? Elle n’en savait rien, mais Yak revint peu après, sourire aux lèvres

« Nous sommes tranquille, du moins pour l’instant… Il y a une terre, à l’ouest, quelques kilomètres, tu penses pouvoir y arriver ? Pourquoi tu ne revêts pas ta forme de sirène ? »
▬ « Ma forme de quoi ? Je n’ai jamais eu de queue ! Comme je te l’ai dit, c’est mon frère qui est né avec ! » Répondit Mello, intriguée. « Qu’est-ce que tu entends par là ? »
▬ « D’après les gens de l’équipage et celui qui t’as jeté dans la cale, tu avais une queue de sirène au moment de ta capture ! » Yak s’interrogea, peut être qu’elle n’en était pas consciente. « Ce n’est pas grave, allons-y à ton rythme. »

Et les deux ralentirent, un peu, la traversée de l’océan pouvait être assez difficile, il valait mieux ne pas réveiller ce qui dormait en profondeur. Ils prirent une heure, au lieu de quinze minutes, le temps que Yak mettait en général à traverser ces distances sous l’eau. Mais après cette traversé, ils purent enfin mettre un pied à terre, au grand réconfort de Mello.

« Aaaaaaaah… La terre ferme, ça fait du bien ! » Déclarait la brune, s’étirant dans tout les sens. « J’en avais assez de cette cale, j’étais presque en train de croire que j’allais passer le reste de ma vie dans l’ombre… »
▬ « Hum… »
▬ « Aaa-hah ! Désolé ! J’avais oublié… ça doit pas être facile tout les jours. » Mello regardait Yak, comparé à elle, il était imposant, il la surpassait d’au moins trois tête.
▬ « Je plaisante ! » Dit, Yak, sourire aux lèvres. « Nous reprendront notre route demain, en attendant repose toi, après tout ce temps, ton corps doit être engourdi. »
▬ « Et toi ? »
▬ « Je vais chercher à manger. »
▬ « J’aurais pas dit mieux ! »

Elle s’assit donc en tailleur, à même le sol. Respirant de tout son être, l’air frais lui faisait du bien. Elle n’en avait plus eu pendant des semaines… c’était bien des semaines qu’elle avait passé là dedans, n’est-ce pas ? Enfin, peu importe, le fait est qu’elle était à nouveau libre et ça, c’était l’essentiel.
Yak revint, peut de temps après, avec les bras remplis de baies en tout genre, à croire qu’il était végétarien. Bon, le geste était salué tout de même, mais elle aurait été capable de tuer pour avoir ne serait-ce qu’un œuf à ce moment là.

« Dis moi, Yak, qu’esh-ce que csh'est le Gchyoshin Karaté ? » Demanda, Mello, la bouche encore pleine de nourriture.
▬ « Mmh ? Le Gyojin Karaté tu veux dire ? » Répondit Yak en se levant. « Le Gyojin Karaté est l’art ancestral des hommes poissons, il consiste à manipuler l’eau ambiante pour déchainer toute sa puissance… mais il peut également avoir d’autres utilisations. » Yak matérialisa une petite boule d’eau dans sa main avant de poursuivre. « Tu vois, ça, c’est la base du Gyojin Karaté, réussir à manipuler l’humidité ambiante pour matérialiser une boule d’eau aussi solide qu’un balle… Si tu veux passer par l’apprentissage, tu devras d’abord réussir à faire ça. »
▬ « Je… n’ai jamais parlé d’apprendre… si ? »  répondit Mello.
▬ « En effet, nous avons d’autres priorités, fini de manger et va te reposer, nous repartirons à l’aube. »

Chapter 4  ▬ Transmission

« Il ne reste rien… plus rien. »


Les paroles de Mello s’annonçaient dans un fracas. Des ruines, c’est tout ce qu’il restait de son village, des rues désertes, pas d’âme qui vive aux alentours.

« C’est… »
▬ « L’œuvre de Kyojin, oui. » Répondit Yak en posant sa main sur l’épaule de Mello.
▬ « Mes parents, mon frère tu penses qu’ils sont… ? »
▬ « Je n’en sais rien, l’équipage des Croustiblack a pour habitude réduire les humains en esclavage… peut être que... »
▬ « Non, finalement, je ne préfère pas savoir » Coupa Mello, aux bords des larmes. « Il faut être inhumain pour faire ça… je les ferais payer ! Pour mon village, pour ma famille ! »

Submergée par ses sentiments, Mello se voyait traquer et combattre chacun des hommes de main de Kyojin, les faire payer pour ce qu’ils ont fait. Ils ne méritaient que ça, finir leurs vies derrière les barreaux, dans une pièce aussi sombre que la cale de leur bateau. Où l’air serait irrespirable, où les repas seraient emplis de vers. Elle voulait verser des larmes, mais elle ne le fit pas. Aujourd’hui était un nouveau jour, et elle serait forte.

« Yak, je veux apprendre. » Demanda Mello, en plongeant son regard azur dans le sien. Et pour la première fois en sa présence, Yak ouvrit les yeux, ses pupilles blanches, entraient en contact avec les iris de la brune et le temps sembla se figer autour d’eux. A cet instant, on pouvait croire que Yak ressentait toute la détresse de Mello, que la demande d’apprentissage n’était pas une façon de se venger, mais un appel à l’aide. « Yak, je t’en prie, enseigne moi la voie du Karaté des Hommes-Poissons, aide moi à empêcher d’autres massacres dans ce genre. Je t’en supplie. »

Yak, resta silencieux, prononcer de vaines paroles n’aurait pas aidé la situation, au contraire, il risquerait de la faire plonger du mauvais côté de la balance s’il ne la guidait pas correctement. Il redoutait un fléau comme Kyojin et e voulait pas que Mello marche dans ses pas. Il valait mieux la guider dans le droit chemin, avant qu’elle ne se mette à rejeter sa propre race.

Yak soupira… « Bien, j’espère que tu es prête, l’entraînement n’est pas de tout repos, et si tu t’en sors bien, je te montrerais une chose que mon mentor m’a enseigné. »

A ce moment là, elle aurait voulu sauter sur place d’excitation, mais elle savait se montrer méritante et sérieuse. « Merci, maître ! »

Ainsi, l’entraînement de Mello débuta, jour après jour elle apprenait à maîtriser le Karaté des hommes poissons, les différents katas et poses qui le constituait et surtout, la manipulation de l’eau ambiante. Bon, c’est sur qu’elle n’a pas réussi à matérialiser une boule d’eau aussi parfaite que celle de Yak dès les premiers jours, mais elle y parvint au bout d’un bon mois de pratique. L’entrainement dura, dura et dura encore et encore. Mais il paya. Au final, elle était enfin capable de manipuler le Gyojin Karaté comme ses semblables. L’entrainement se poursuivit sur une période d’une année, pendant laquelle Yak et Mello voyagèrent d’île en île, à la recherche de la famille de celle-ci tout en peaufinant sa maîtrise des arts martiaux ancestraux des hommes poissons.

« Nous arrivons bientôt au bout du voyage, Mello… je pense t’avoir tout appris, j’espère que tu en feras bon usage, afin de protéger ceux qui sont chers à tes yeux. » Dit Yak, légèrement attristé.
▬ « Merci, maître, je vous dois tout ! »
▬ « Tu ne me dois rien, tu as tout fait toute seule… tu es l’unique responsable de ton changement, poursuit sur la voie dans laquelle tu t’est lancée, fait en sortes que nos peuples cohabitent en harmonie et… »
▬ « Quoi d’autre, maître ? »

Yak marqua une pause. Etait-il temps ? Il est vrai que cette année passée avec Mello fut l’une des meilleures choses qui lui soit arrivés, il se revoyait jeune, avec des idéaux à défendre et une volonté de fer pour les faire respecter… Il n’était plus aussi jeune et avec ce qu’il comptait entreprendre, il aurait sûrement à disparaître pour de bon…

« Mello, je vais te léguer l’héritage de l’île des hommes poissons. Tu devras l’honorer, et le protéger par tous les moyens. » Il sorti de sa poche, une aiguille et un flacon d’encre d’homme-poisson sèche. « Tourne toi et enlèves ton haut. »
▬ « HEIN ? QUOI ? MAIS VOUS ÊTES MALADE ?! PERVERS ! »
▬ « Je suis aveugle… »
▬ « Ah, mais ça change tout. »

Elle s’exécuta et aussitôt après, un hurlement de douleur retentit. Yak venait de commencer à tatouer des motifs étranges sur le dos de son élève, à une vitesse incroyable, à croire que c’était un tatoueur professionnel !

« C’est terminé, Mello, tu peux te rhabiller. »
▬ « C’est pas trop tôt ! Ça commençait à devenir sacrément gênant… et douloureux ! » Lâcha Mello, en riant. « Mais, qu’est-ce que c’est ? »
▬ « Un jour, nous nous reverrons, et je t’expliquerais… en attendant, poursuit la voie sur laquelle tu t’es lancée et fait de ce monde, un monde meilleur. Pour humains, comme homme poisson. »
▬ « Je le promet, Maître ! »

Epilogue ▬ In the Marine !

Faire de ce monde un monde meilleur ? Comment devait-elle s’y prendre ? A elle seule, elle n’y arriverait jamais, aucune chance ! Il ne lui restait qu’une seule solution, en la mémoire d’Ahman, son père, elle se devait de rejoindre la marine. Pour combattre les fauteurs de trouble, il était évident que c’était le meilleur choix. La marine était constamment au front contre les pirates, protéger la population était leur mot d’ordre et d’un côté, c’était également celui de Mello. Elle rejoignit le centre de formation d’East Blue, la Base M-2. Où elle suivit une formation intensive, les bases en arts martiaux apprises grâce à Yak lui permirent de se hisser assez rapidement à la tête de sa formation.

Les grades se sont enchainés et très vite, elle fut propulsée au grade de Lieutenant, ou elle se complaisait dans la distribution d’ordres… mais également là ou elle s’est le plus ennuyée derrière un bureau, écrire des rapports, lire des rapports, faire des comptes rendus… décidément, elle préférait être sur le terrain. Sur place, elle avait rencontré bien des personnes notamment, le plus remarquable d’entre eux, Shen, une bête gigantesque qui faisait flipper tout le monde ! Est-ce que je vous aie déjà dit qu’elle avait du se battre contre ce type une fois ? Ouais, autant vous dire que ce n’était pas super rigolo et qu’elle a failli y perdre un bras, mais eh ! Un combat comme celui-ci lui avait permit d’être envoyé sur le terrain plus tôt que prévu.

Une mission, plutôt banale, c’était un soir d’hiver, sur Logue Town. Le Casino De Leone venait d’ouvrir ses portes et les événements du Christmas Mirror Tour, ainsi que la défaite d’Eusine Fullnight avaient déjà tourné énormément dans la ville et les petites frappes s’imaginaient qu’ils étaient libres de faire ce qu’ils voulaient. Pas avec l’unité de Shen sur place, croyez moi.

Une unité composée de soldats teigneux, au sang chaud, qui ne vivaient que pour distribuer des bourres pifs… et avec le capitaine bourre-pif en chef : Shen lui-même ! Nous étions chargé de nous occuper d’une bande de criminels qui commençaient à sévir, une bande dirigée par un cornu nommé Mikhail tête de Fer, surnommé Mickey par les membres de sa bande ! Ils effectuaient divers racket auprès des commerçants locaux. C’est dans un entrepôt désaffecté que nous nous sommes retrouvés face à lui.

« Mikhail tête de fer ! Vous êtes en état d’arrestAAAAAAAAAH ! » Hurla Mello lorsqu’elle le vit foncer sur elle à toute vitesse.

Gyôjin Karate : Koukaku !

Immédiatement, en utilisant quelques Katas du Karaté des hommes poissons, Mello rassembla l’eau ambiante pour créer une coquille d’eau qui vint intercepter Mickey qui fracassa le mur d’eau de tout son poids. Il ne devait sûrement pas s’attendre à ce qu’il soit aussi solide, mais Mello posa tout de même un genou au sol tant l’impact fut brutal !

« Occupez vous des autres sbires, je me charge de celui là ! »
▬ « Oui Lieutenant ! »

Les soldats commencèrent à s’attaquer aux autres bandits, des coups de feu commencèrent à résonner à tout va dans l’entrepôt… mais elle ne pouvait plus s’occuper des autres, Mickey était quelqu’un d’assez… persistant. Car il ne cessait de foncer dans la coquille d’eau de la marine.

« C’est qu’il persiste celui là ! »

Lors d’une énième charge, Mello fit redescendre toute l’eau et Mickey qui s’attendait une fois encore à heurter un mur d’eau fut cette fois accueilli par un croche patte qui lui permit de faire connaissance avec le sol pour la première fois du combat. Mais, croire que Mello serait restée gentiment sur place à attendre aurait été plutôt bête.

Gyôjin Karate : Shokushu !

De l’eau avait recouvert les bras de Mello et elle s’en servit pour se saisir de Mickey par la jambe afin de le faire tournoyer en l’air avant de l’écraser au sol, une seconde fois.

« Hyaaaaah !! » Ce hurlement de Mello indiquait qu’elle s’était jetée sur lui afin de le rosser au corps à corps… mais, il était plutôt résistant… Vraiment résistant le bougre ! Malgré les enchaînements, Mickey ne semblait pas ressentir la moindre douleur… Mello, elle, commençait à avoir mal aux mains à force de frapper dans une peau aussi solide.

Profitant d’un temps mort entre l’un des assauts de Mello, Mickey lui mit un coup d’avant bras qui la projeta à quelques mètres en arrière, dos contre le mur. Quelques goutes de sueurs se mirent à perler le long des joues de la métis. Il était fort, bien plus qu’elle, du moins, au niveau physique. Car elle le surpassait dans les déplacements, la fluidité de ses esquives lui permit d’éviter plusieurs coup qui auraient pu lui être fatal, au vu des impacts laissé sur le mur de l’entrepôt.

« Jamais là quand il faut ce Shen ! » Grommela Mello avant de prendre la même pose que son maître lors de la destruction de la cale. « J’espère que je vais y arriver… cette fois. »

Mello préparait une attaque, mais Mickey aussi… et avec ce qu’il avait démontré jusqu’ici, elle n’allait pas être de tout repos.

La brune se mit en position, adaptant une posture solide, en appui sur ses jambes, son poing à la taille, rassemblant son énergie pour envoyer son attaque la plus dévastatrice.

Gyôjin Karate - Senmaigawara Seiken !!!!

Le poing de Mello entra en contact avec celui de Mickey, l’impact des deux techniques créa un pseudo cratère sous leur pieds, mais au vu de la puissance des attaques, tous deux furent repoussé violemment chacun d’un côté de l’entrepôt. Le dos de Mello heurta le mur du fond, tandis que la puissance dégagée par l’attaque du Lieutenant avait projeté Mickey au loin, au-delà des portes de l’entrepôt…

Noir… Le Lieutenant venait de tomber dans les vappes… mais pour combien de temps ?

« Mello… » Cette voix résonnait dans sa tête, une voix familière, mais elle n’arrivait pas à poser un nom sur celle-ci « Mello… MELLO, Debout ! » Oh, elle l’entendait, mais pouvait-elle réagir ? Ses paupières étaient lourdes, incapable d’ouvrir les yeux… jusqu’à « Mello, debout, C’EST UN ORDRE ! »

SBAFF !

Cette dernière phrase fut accompagnée d’une rafale de baffe… et ça, au moins, ça avait eu de l’effet.

« AAAAAAAAAAAAAAH ! Hein ? Ou il est le gros cornu ? » Demandait Mello, qui s’était redressée en trombe, réveillant toutes les douleurs accumulées jusqu’ici, surprise de voir Shen se tenir face à elle.

Ainsi se termina la première mission sur le terrain de Mello.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine des Drunken Mermaids


☠ Messages : 65
☠ Âge du Personnage : 21
☠ Berrys (x1000) : 14733
☠ Localisation RP : Batterilla
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 3659
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Capitaine des Drunken Mermaids

MessageSujet: Re: Mello ► "C'EST UN ORDRE !!" ► TERMINADA   Mar 15 Mai - 23:32

Yoshaaaaaaaa, c'est fini ! J'espère que ça vous plaira ! En tout cas, moi j'ai kiffé écrire cette prez !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine des Fortune Hunters
• Sea Cowboy •


☠ Age : 23
☠ Messages : 1086
☠ Âge du Personnage : 26 ans
☠ Berrys (x1000) : 26307
☠ Localisation RP : Cap des Jumeaux
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Armement (Avancé), Observation (Novice)
☠ XP Dorikis : 10 313
☠ Rang :
  • Ξ – Xi
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Capitaine des Fortune Hunters • Sea Cowboy •

MessageSujet: Re: Mello ► "C'EST UN ORDRE !!" ► TERMINADA   Dim 20 Mai - 11:24




Validation


Yo DDL ! Voilà ton troisième compte, déjà ?!

Qualité : 450/500


l’un de leur partisan -> leurs partisans

Tout deux -> tous deux

Si elle vous aurait entendu -> si elle vous AVAIT entendus. Les Si n'aiment pas les Raient !

elle accourra vers cette dernière -> elle accourut. Accourra c'est du futur

tout les doutes qu’elle avait -> tous les doutes

fini de manger et va te reposer -> finis de manger

Comme d'hab, un style super clean, très propre et bien géré ! J'ai beaucoup aimé le changement radical de plume entre DDL, LJH et Mello ! Sacré talent d'acteur de Slim pour se glisser dans tous ces persos différents


Cohérence : 400/500


Ses jambes ne faisaient plus qu’une, et à la place de ses pieds, il y avait une nageoire, Mello était devenue une réelle sirène, qui s’enfuyait le plus loin possible -> Alors... Si dans le manga les hybrides tritons peuvent faire pop une nageoire et des dents, on n'a pas d'info sur les capacités des hybrides sirènes. En partant du postulat que le cheminement classique d'une vraie sirène c'est -> j'ai une queue puis à trente ans elle devient des jambes, on peut considérer que c'est pareil pour les hybrides. Du coup, je ne peux pas te valider la transformation en sirène... Du moins jusqu'à ce que le manga nous prouve le contraire !

En-dehors de ça, ton histoire transpire One Piece, avec beaucoup de références, en plus, au contexte et aux spécificités de JR. Décidément, toujours du très très bon avec DDL !

Longueur : 250/250


Rien à dire. Une histoire bonne du début à la fin, que j'ai adorée lire ! Aucun passage n'est en trop, et la petite scène de ton enfance, qui n'est pas excessive et parfaitement dosée pour montrer un aperçu sans lasser, est très cool ! Mention spéciale à ce bon vieux Mickey, qui est décidément partout.

Originalité : 450/500


Un perso très shonenesque, avec de l'espoir et des buts. J'aime beaucoup, en plus de l'histoire qui transpire clairement l'origin story de tout bon héros qui se respecte. Maaaaais... J'aurais aimé que tu pousses le délire un peu plus loin, avec peut-être un trait de caractère poussé à l'extrême pour faire encore plus One Piecien.

Subjectivité : 250/250


Une superbe prez, au final, pour un personnage coloré et très frais ! J'ai vraiment hâte de voir IRP le choc comportemental de votre duo, à Raïjuu et à toi. Avec ça, la hiérarchie de la marine a du souci à se faire, vu le combo de têtes brûlées héhé !

Note finale : 1800 Dorikis




#39A64F
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t22-whatever-happens-happens



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Mello ► "C'EST UN ORDRE !!" ► TERMINADA   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mello ► "C'EST UN ORDRE !!" ► TERMINADA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ordre de Mission
» Barack Obama : Une victoire programmée par le Nouvel Ordre Mondial ?
» Réintégration de Fanmi Lavalas dans la course: l'ordre est formel
» Ordre repêchage 2011 + loterie
» [Templar] L'ordre des templiers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jolly Roger :: Wanted :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: