Contexte
Factions
Combat
Présentations
Avatars
Fruits du Démon
Primes
PNJ
Navigation
Equipages
Quêtes/Missions
Boutique
Médailles




Votez toutes les deux heures
et gagnez des Points de Votes !



 
CalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 À la poursuite de Big Joe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Membre des Fortune Hunters


☠ Messages : 39
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 5933
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ XP Dorikis : 4555
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
5 / 9995 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Membre des Fortune Hunters

MessageSujet: À la poursuite de Big Joe   Lun 30 Avr - 11:50



A la poursuite de Big Joe

Tournoi d'Ishiro - Side Story



Fanfare, bordel et tout un tas d’autre bruits désagréable. Si ce bâillement n’était pas venu masquer le tumulte autour de lui, il serait sûrement encore en train de roupiller calmement. Mais non, emmitouflé dans un sac de couchage, étonnamment neuf, Li Jiahao constatait avec effroi qu’il ne se trouvait plus là où il était couché auparavant.
Là où se trouvait une grande plaine herbeuse et magnifique, face à lui trônait estrades, gradins et tatamis.

« Ehehehehe… ou est-ce que je suis bordel ? »

Il est vrai que son planning n’était pas aussi clair que ce qu’il avait en tête, mais la maison mère de Luvneel avait été formelle. Big Joe, un abruti primé à plus d’une dizaine de millions se trouvait ici… mais ou était-il déjà ? Ah, oui… comme l’annonceur venait de le dire, nous étions au 756e tournoi des arts martiaux d’ishiro… ISHIRO ! Voilà, c’était là que devait se rendre l’abruti de service. Alors, il s’échappa dans sa prison de tissu qu’était… ah non, en fait il était vraiment sorti de dessous les gradins avec son sac de couchage. Donc, c’était en tenue de chenille, presque à deux doigts de ramper, que Li Jiahao émergea. Et woaw. C’était impressionnant.

Après quelques temps où il ne voyait rien, le temps pour ses yeux de s’habituer à la lumière, Li Jiahao fut pris d’une excitation comme jamais il n’en avait eue auparavant. Le bruit des poings qui s’écrasaient contre visages et côtes, les hurlements enragés et Big Joe. Il était là, sur le ring à se battre contre un type qui faisait deux fois sa taille. Et contre toute attente, c’était big joe qui avait l’avantage sur son adversaire qui était visiblement le favori… Car lorsqu’il tomba dos au sol, c’est le stade tout entier qui se tut… puis se souleva pour féliciter Big Joe… s’ils savaient quel genre d’atrocités il avait commis, peut-être qu’ils auraient changé d’avis.

« Ehehe… j’aurais pas à le chercher comme ça ! »

Alors, l’endormi s’avança sur la scène, et fut rapidement intercepté par les organisateurs du tournoi.

« Eh ! Vous, cet accès est interdit aux visiteurs, seulement pour les combattants… oh putain, c’est quoi cette odeur ? vous vivez dans un caniveau ou quoi ?! »

Un haussement d’épaules et une mine abattue furent les seules réponses de Li, il ne pouvait pas mettre un pied sur le ring et encore moins s’avancer près de Big Joe… il ne restait plus qu’une seule solution... S’inscrire ! Quoi… comment ça les périodes d’inscriptions étaient déjà passées ? Putain, c’qui pouvaient être chiant.

Alors, il jeta son sac de couchage dans la foule et à défaut de se ruer dessus, les spectateurs s’écartèrent tous du point d’impact du sac qui s’évapora dans la minute suivant son atterrissage dans les gradins. A croire qu’il était composé d’une matière qui avait dépéri depuis des lustres déjà. Donc, Li baroda, encore et toujours à la recherche d’un moyen de participer au prochain combat.

Premièrement, il tenta de négocier avec l’organisation, histoire d’avoir une chance de participer… puis, comme cela ne servait à rien, il se rendit auprès des vendeurs à la sauvette… vous savez, ceux qui vendent des places à moitié moins cher… beh, autant dire que trouver des places de candidats était impossible… Donc, il se tourna vers le dernier choix qu’il lui restait.

« Ehehe… donc, tu participes toi aussi au tournoi… gééééniaaaal…. Et tu combats contre Big Joe au prochain round ? Géééééééniaaaaaaaaal… viens voir vite fais… »

PIF PAF, BOOM, SKIBIDI PA PA… BOM BOM BOM PAH. Enfin, en résumé il s’est fait péter la gueule… étrangement, ce candidat ressemblait à Li comme deux gouttes d’eau, les cernes en moins. Un avantage pour participer à ce tournoi. C’était quoi son nom déjà ? M’enfin, peu importe. Grâce à la petite carte qu’il venait de dérober il pouvait aisément se rendre dans les vestiaires des combattants.

awful pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Seconde des Désossés


☠ Messages : 88
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 8139
☠ Localisation RP : Ishiro troisième voie - Grand Line
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ XP Dorikis : 4030
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Seconde des Désossés

MessageSujet: Re: À la poursuite de Big Joe   Mer 16 Mai - 14:23


A la recherche de Big joe



Depuis Notre arrivée sur Ishiro, une seule question nous traversait l'esprit : Comment allions nous pouvoir continuer notre route sur Grande-Line avec un bateau en lambeau.
Nous n'avions pas eu de chance, pendant la traversée de Reverse Mountain, le mat manquait, la coque était trouée, les voiles étaient presque toutes déchirées... Rien n'allait et qui plus est, on ne pouvait pas se permettre d'avancer, encore, avec ce vieux rafiot.

On était donc bloqué sur Ishiro, comme des sans abris, des sans bateau fixe, à la recherche d'un nouveau moyen de transport, ou plutôt d'un nouvel ami de route qui pourrait nous emmener voguer sur ces océans qu'on aimait tant.
Pauvre, à ce moment là, nous l'étions. Donc inutile de dire qu'acheter un nouveau bateau, ou payer un charpentier n'était pas dans nos cordes.

Depuis notre accostage en catastrophe, sur cette première île de Grand-Line, on avait erré dans la ville toute les journées, à chercher un quelconque moyen d'arriver à nos fins. Pendant que notre cher capitaine, lui, se réchauffait paisiblement chaque fin de journée dans l'Onsen, à côté de l'auberge dans laquelle nous avions décidé de vivre quelques temps.

- Tchh

Je n'étais pas très contente de la situation, mais Heiko avait trouvé quelque chose. Un tournoi se préparait, un tournoi annuel qui faisait venir bon nombre de personnes, des pirates, des marines, et même des civils des plus aisés. Aisance qui etait un bon gros synonyme d'un bateau aussi beau que la plus belle des merveille du monde, d'un bois certainement reflet d'une richesse que nous ne connaissions pas, du moins pas encore.

- Il s'appelle De Mangélo !

Tout le monde le connaissait, puisqu'il était originaire de l'île. Heiko nous avait raconté que l'homme était devenu l'un des plus grands artistes de Grande-Line et l'un des plus riches. Il sculptait, peignait, chantait, dansait, écrivait et d'autres choses encore.

Le Capitaine s'était donc inscrit au fameux tournoi pour pouvoir récolter plus d'informations sur son poulain. Un certain Big joe.
Des rumeurs circulaient, mais celle la n'en était pas une. De Mangélo était un artiste qui se laissait parfois porter par son plus grand vice, son unique passion en dehors de l'art lui même : Les combats d'Art martiaux.

À chaque pas dans la ville que je faisais, et même dans la file, en attente des tickets, tout le monde ne parlait que de la futur victoire du fameux poulain de Mangélo.
Prenant alors un ticket pour mes deux compagnons, Rhees et Archibèlde, nous entrâmes entre des murs qui transpiraient le combat. Sur la scène, ou du moins, ce qu'il en restait, j'avais pu apercevoir une démonstration de puissance. Des tornades s'élevèrent, venant briser le stade, puis disparurent pour laisser place à un homme aux cheveux vert, enduit de ce haki dont j'avais souvent entendu parler.  A ses côtés, un homme blond, ou plutôt gris au vu de la quantité de poussière qui s'était déposée sur lui. Des techniques monstrueuses, des coups de pieds, de poings et même de slips. Il y avait tout pour me plaire, mais ma mission était autre, à ce moment précis, hélas.


Il y avait un monde immense dans les gradins. Des stands de boissons, de nourritures, des tentes médicales,Mangelo pouvait être partout.

- Passons à nos repérages.

Je  décidai alors de sortir le morceau de l'affiche de l'exposition de peinture, qui avait eut lieu quelques jours avant notre arrivée, que j'avais soigneusement pris le soin de déchirer quelques jours plus tot.

- C'est quoi ce gus ?
- Hmm.
- Bah tu vois rien ou quoi, t'es aveugle la petite ?


Mon poing était prêt à partir en direction de ce tontatta de malheur, sur mon épaule, qui ne savait pas vraiment ce qu'était le respect. J'étais à ça de lui fracasser le corps entier, mais mon poing avait atterri directement dans la paume de Rhees, qui se trouvait juste à côté de moi.

Il avait raison, ce n'était pas vraiment le moment de s'attarder sur des broutilles comme celles-ci. On devait impérativement trouver cet homme, Mangélo, et le suivre après le tournoi pour se charger de prendre en main son bateau quand il serait partie à son prochain vernissage.

- Bon ! On trouve l'attardé De Mangelo, ou on se les gèle?
- Allons....


J'avais à peine pu finir ma phrase que le bruit d'un pur fracassement physique m'avait coupé la parole, avant qu'un homme ne me bouscule comme ci de rien n'était.
Cheveux long, noir, les yeux blasés, ou explosés....

La paranoïa grimpa en flèche sous mon cuir chevelu. C'était évident, on m'avait repéré, on savait que j'étais là, au milieu de cette foule, au milieu de cet événement qui n'avait clairement aucun lien avec les FMs. Ils étaient venus pour moi, le gouvernement voulait me récupérer m'interroger, et me couper la tête, et ils avaient envoyé un agent pour faire le sale boulot.

J'avais donc instinctivement dégainé ma lance, et j'avais donné un coup au niveau des jambes de l'homme, dans le but de le déséquilibrer. Une fois à terre, j'avais posée ma lame juste au dessous  de la gorge du zombie, avant de m’accroupir devant lui, grimace au visage, sourcils froncés et bouche tirée sur le côté.

- T'es qui ?
- Wow wow wow ! Tony ! Calme toi, range ta merde, on risque de se faire jeter dehors ! Merde quoi  !


Il avait entièrement raison, et je n'attendis pas qu'il se répète pour m'exécuter et remballer mon arme, restant toujours accroupie devant l'homme.

- T'es qui? tu nous veux quoi? Qui t'a envoyé?
- Montre lui la photo au lieu de l'agresser ! Il peut peut-être nous aider.


Ce que je fis, sans pour autant être d'accord. Mais on, on pouvait aussi se servir de cet agent du gouvernement avant de le liquider dans un coin sombre, qui sait.

- Tu le connais lui? !
- Cet homme nous a volé quelque chose d'assez précieux, tu vois ! Tu le connais? Son poulin c'est gros Joe, un truc du genre, tu vois qui c'est ? Y'a un bon pactole à se mettre sous la main si tu nous aides, Hein, Rhees ?!





luckyred.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Membre des Désossés


☠ Messages : 84
☠ Âge du Personnage : 26
☠ Berrys (x1000) : 11242
☠ Localisation RP : GL (Ishiro) [Présent] / North Blue ou South Blue [FB]
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ XP Dorikis : 2308
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Membre des Désossés

MessageSujet: Re: À la poursuite de Big Joe   Sam 19 Mai - 15:44


À la poursuite de Big Joe




Cette arrivée sur Grand Line était pour moi un synonyme de repos. Après tout notre voyage jusque-là avait été bien assez tumultueux comme ça.

C’est ainsi que je m’étais isolé au sommet du seul mât restant du reste de notre navire pour méditer un peu, profitant juste des éléments de la nature qui s’offraient à moi : le vent, les embruns marins et même quelques oiseaux qui volaient au-dessus du bateau pour accompagner notre traversé.

Cette séance de relaxation, bien que solitaire et extrêmement casanier, était des plus bénéfiques pour la concentration que me demandait mon rôle dans cet équipage, ainsi que pour le repos de mes muscles et donc mon efficacité au combat ; bien que peu exploitée jusqu’ici.
Je savais que j’avais encore des efforts à faire concernant la vie en collectivité et mon caractère sociable ; ce qui ne signifiait pas que je ne me sentais pas bien dans ce groupe, mais c’était difficile pour moi de considérer d’autres personnes comme des amis. Pourtant au fond, j’étais quelqu’un de très amical, il fallait juste me laisser le temps de le faire sortir.

Nous finîmes par débarquer sur une île, Ishiro, l’objectif de notre capitaine. Il était venu s’inscrire à un tournoi d’arts martiaux, je n’avais pas trop suivi la raison du pourquoi du comment, mais en attendant, il avait missionné Tony pour retrouver un homme, un certain Joe.
Notre second avait demandé à Archibèlde et moi-même de l’accompagner en ville afin de mettre la main sur notre homme ; laissant ainsi Marin surveillait notre épave et ce qu’il restait à sauver.

C’était donc à trois que nous déambulâmes dans les rues d’Ishiro jusqu’au lieu du tournoi où, parait-il, notre cible se trouvait.
Notre navigateur était très motivé pour cette mission, peut-être pas pour les bonnes raisons, mais il en fallait bien une. Le problème était que cet enthousiasme avait tendance à le rendre un peu odieux et à énerver Tony, m’obligeant à me dresser entre mes deux camarades pour éviter qu’ils se tapent dessus.

- Arrêtez de vous disputer tous les deux ! On doit se concentrer sur notre mission !

Les deux s’étant calmés, Archibèlde s’était réfugié sur mon épaule… juste au cas où. Mais le calme ne dura pas longtemps… Tony était stressé si bien qu’à la première bousculade, elle avait sorti son arme et menacé un passant. Certes ce dernier faisait peur à voir et ne semblait pas très clair, mais ce n’était pas vraiment une raison.
Une nouvelle fois je dus m’interposer, sans trop attirer l’attention ; j’avais juste posé ma main sur l’épaule de notre ingénieur, retenant alors calmement son bras armé, tandis que notre tontatta tentait de la calmer par les mots.

Tandis que ce dernier était toujours au sol, Archibèlde me demanda ce que je pensais de tout ça… à vrai dire, j’en pensais pas grand-chose, j’avais tendance à suivre aveuglément les directives de notre capitaine et de notre second.
Je me contentais donc dans un premier temps de tendre la main à ce mystérieux inconnu pour l’aider à se relever.

- Désolé du comportement un peu excessif de mes camarades. Je m’appelle Rhees ! Tu aurais vu cet homme sur l’affiche, il faut qu’on mette la main dessus !

Même si je n’étais pas des plus doués d’un point de vue social, cela me semblait tout de même la méthode la plus efficace et la plus discrète pour retrouver notre homme et obtenir de l’aide.
J’espérais que cela allait effectivement porter ces fruits, sinon j’allais devoir laisser Tony faire à sa façon… au risque d’attirer toute l’attention sur nous.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Membre des Fortune Hunters


☠ Messages : 39
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 5933
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ XP Dorikis : 4555
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
5 / 9995 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Membre des Fortune Hunters

MessageSujet: Re: À la poursuite de Big Joe   Sam 19 Mai - 16:46



A la poursuite de Big Joe

Tournoi d'Ishiro - Side Story


Hein ? Qu’est-ce qu’elle voulait celle-là ? Elle se croit à la cité ou quoi ? Depuis qu and on met des coups d’épaules au gens ?! Putain, quel audace ! Ne savait-elle pas qui se trouvait en face d’elle ? Putain de rouquine, le manque d’âme, pour sûr ! Oh ouais, il allait se retourner et lui exploser la tronche, en direct ! Elle allait voir cette

« AAAAAAAAAAH ! »

Li venait de tomber à la renverse, sûrement l’arcane secret de la balayette, mais, le cri n’avait pas été poussé pour ça, mais bel et bien pour la froideur de l’acier qui se dégageait de la lame plaquée contre la glotte de notre protagoniste… z’étaient fous ces gens de Grand Line. Les yeux cernés de Li semblaient se balader sur le physique de la demoiselle… meh, z’ont pas froid au yeux les femmes d’aujourd’hui, mais, ce qui l’intrigua le plus fut cette petite chose qui trônait sur l’épaule de la rouquine.

« Ehehehe… c’est quoi ça ? » Lâchait Li qui, sans réellement prêter attention à son agresseur, venait de se saisir du petit tontatta. « C’est qu’il parle en plus, j’peux en avoir un ? Hein ? Hein ? Hein ? »

Visiblement, au vu des regards et de la troisième personne qui venait d’arriver, cette petite créature était l’un des leurs… valait mieux la laisser tranquille au risque de se prendre une bonne correction de la part de ces trois types en même temps. Enfin, le dernier arrivé était sûrement le plus pacifique d’entre eux, d’ailleurs il tendit même la main à l’endormi pour l’aider à se relever. En voilà des gens serviable.

« Ehehehe… Super, merci ! Heureusement qu’il reste des gens aimable par ici… Rhees, c’est ça ? Moi c’est Li Jiahao, enchanté. » Puis, il se tourna vers la rouquine. « Et c’est qui celle là ? Eh toi, la rousse ! T’as appris les bonnes manières dans une étable ?! »

Ouais, il était assez en colère, du moins assez pour l’empêcher de s’endormir sur le coup, mais, eh… après tout il y avait l’autre, l’autre lui il était cool. Donc, apparemment ils étaient à la recherche d’un type, son visage lui était inconnu mais…

« Ehehehe… Big Joe, ça ouais ! J’cherche ce type depuis… J’en sais foutrement rien ! Mais eh, on s’en fou, vous l’cherchez pourquoi ? J’vous préviens, j’partage pas les cibles, surtout pas avec celle-là ! »

Son doigt était pointé vers Tony, on peut vraiment dire qu’il n’était pas content de s’être retrouvé au sol, mais, que voulez vous. La vie de l’endormi était assez étrange pour qu’il s’attarde sur ce genre de détail.

« Ehe… D’ailleurs, vous le permettez ? J’ai du défoncer quelqu’un qui me ressemblait comme deux gouttes d’eau pour avoir cette petite carte de combattant, si vous me ralentissez je ris- »
« Etant donné son incapacité à se présenter, le concurrent qui devait affronter Big Joe a été déclaré perdant, Big Joe remporte donc le combat par forfait ! »

La mâchoire de Li heurta le sol, il venait de faire tout ça pour rien. A cause de cette rouquine, Li venait de dire au revoir à un bon paquet de millions… du moins, il venait de décaler la réception pour plus tard ! De nouveau, il plongea son regard fatigué dans celui de la rousse.

« EHEHEHEHEEHEHE… T’es fière de toi ? Tu viens de me faire perdre un sacré paquet d’oseille, j’espère que t’as l’intention de me rembourser autrement, vous n’partirez pas d’ici sans problèmes ! »

Bravo Li, menacer les gens alors que tu es en infériorité numérique, super… !


awful pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Seconde des Désossés


☠ Messages : 88
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 8139
☠ Localisation RP : Ishiro troisième voie - Grand Line
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ XP Dorikis : 4030
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Seconde des Désossés

MessageSujet: Re: À la poursuite de Big Joe   Mer 23 Mai - 18:02


A la recherche de Big joe



Visiblement, il n'avait pas l'air très malin... A moins qu'il le faisait exprès.. Cherchait-il a se battre contre moi pour tenter de me tuer ? Cherchait-il à provoquer un combat pour que la marine entière débarque d'un seul coup, comme ça, pour me coffrer et étouffer l'affaire?

Je n'en savais rien du tout, et c'est ça qui me refroidissait un peu. J'avais donc décidé de ne pas répondre et laisser les deux autres faire. Je n'avais jamais été douée pour la diplomatie,  j'avais juste envie qu'on trouve cet homme, qu'on le suive, ou qu'on le fasse parler, et qu'on prépare un plan pour réquisitionner son bateau, notre nouveau bateau.

La légende racontait que Dé Mangélo était partie un trop loin sur Grand-Line. Tellement loin qu'il avait découvert autant de trésors que de jours dans une seule année. Lui permettant alors de s'acheter monts et merveilles, de peindre avec les plus belles peintures, les plus belles toiles, les plus beaux pinceaux. Certains disaient même qu'il avait pris de l'ampleur sur le marché noir, et que ses nombreuses galeries n'étaient là que pour blanchir l'argent sale qu'il récoltait. Drogue, prostitution, vente d'esclaves, le bon homme était devenu avide d'argent, et pas qu'un peu. Alors pourquoi se gêner ? Un bateau en moins ou en plus....

Dans l'hésitation, il était bon d'avoir quelqu'un en plus dans les rangs, même si celui si n'avait pas l'air très farouche. On était là, comme des abrutis fini, à attendre que le temps passe. Même le combat du capitaine s'était terminé alors qu'on était encore là, au même endroit, avec les mêmes personnes à se regarder dans le blanc des yeux. Ennuyant...

- Comment ça, partager la mise ? Sa tête est à prix ? Et si on faisait 50...
- Hmmm
- Bon okey.... Il a volé notre bourse, tu vois. On etait des gentils nous, on faisait nos trucs, tranquille au soleil et d'un coup, paf, boom, plus rien et ensuite y'avait lui qui partait et puis on le cherchait tu vois, et ensuite bah on l'a pas trouvé et comme ...
- On cherche à trouver Dé Mongélo.
- Ouais on s'en fiche de ton primé là! Par contre si tu nous aide à le trouver, on t'aide pour le Big joe ! Deal?


Du haut de mon épaule ce Tontatta ne se sentait plus grandir. Il avait débité un nombre de mensonges incalculables, pour nous mettre cet homme dans la poche.
Son aide, perso, je m'en fichais complètement. C'était l'idée d'Archi, ça, pas la mienne. J'avais donc pris mes clics et mes clacs et j'étais partie direction le bâtiment des vestiaires.

On pouvait très bien faire ça à notre façon, le chercher, le suivre, ou peu importe le moyen, tout ce qu'on voulait c'était un nouveau et beau bateau.  

- Hého Li, ramènes toi !

On avait marché pendant quelques minutes au moins, se frayant chacun un chemin parmi tous ces gens, venus pour voir des combats les plus ensanglantés les uns que les autres, pour arriver devant cette porte.

SORTIE DE SECOURS !

- T'es sûre que c'est bien la porte des vestiaires?
- ...

Je n'étais même pas sûre d'avoir entendue sa question. J'avais décidé sans plus attendre d'ouvrir doucement la porte et de m'y engouffrer.



J'avais fait un signe de la main, en prenant mon index et mon majeur pour les pointer vers mes yeux puis vers le couloir qui s'offrait à nous, juste avant de leur faire signe de rester ici, pour que je puisse voir comment ça se passe.

J'étais donc appuyée contre le mur, laissant seulement paraître un œil puis l'autre pour voir un banc, puis un deuxième, puis une flopée de casiers...  

Rien, nada. Le vestiaire était totalement vide. Il n'y avait pas l'ombre d'une mouche. Tout ce qu'on pouvait entendre de là où on était, c'était le commentateur...

- QU-QU-QUOA !  MESDAMES ET MESSIEURS, NOUS VOILA EN PRESENCE DE DEUX IMMENSES BÊTES … OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOH CA VA SWINGUER. UN CRAPAUD GEANT.. QUE DIS-JE UNE GRENOUILLE GEANTE S'EST MêLée à nos combattants MESSIEURS DAMES !

..... Et le bruit d'une douche  

Tous devaient être dehors à regarder le nouveau combat, pendant que le dernier ayant combattu était peut-être parmi nous...


luckyred.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Membre des Désossés


☠ Messages : 84
☠ Âge du Personnage : 26
☠ Berrys (x1000) : 11242
☠ Localisation RP : GL (Ishiro) [Présent] / North Blue ou South Blue [FB]
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ XP Dorikis : 2308
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Membre des Désossés

MessageSujet: Re: À la poursuite de Big Joe   Ven 25 Mai - 1:24


À la poursuite de Big Joe



Cet homme semblait complètement taré, je me demandais même si, dans le cas où il serait nous dire où trouver Big Joe, sa parole était vraiment fiable, mais de toute façon, pour le moment, nous n’avions pas vraiment le choix.

Cependant, nous devions vraiment être chanceux, puisqu’apparemment, Li recherchait lui-même notre cible, qui, pour le coup était la sienne aussi. En plus, ce dernier avait un plan pour l’atteindre rapidement ; un plan qui tomba  à l’eau la seconde suivante. Il mit cet échec sur le dos de Tony, ce qui avait tendance à me faire sourire… il avait vraiment une dent contre elle, ça promettait un après-midi électrique.
On sentait, de son côté, que ma camarade était tendue et à deux doigts de frapper notre interlocuteur, mais une aide de plus n’était pas négligeable et je pense qu’elle le savait.

Le problème était que, à ce moment précis, nous n’avions aucun plan, le dernier ayant échoué lamentablement, il fallait en trouver un rapidement. Moi, je n’étais pas vraiment du genre à réfléchir, j’étais un homme d’action ; rien à voir avec les têtes pensantes qu’étaient notre capitaine et notre second.

Y’en avait un autre qui était pas très doué pour réfléchir et qui parlait souvent bien trop rapidement, c’était Archibèlde, même si pour une fois il avait raison, notre vraie mission n’était pas Big Joe, mais son supérieur ; on pouvait donc travailler avec Li sans risque de marcher sur les plates-bandes des uns et des autres.
C’est alors que Tony décida d’agir et de bouger, ce qui était effectivement préférable si on voulait atteindre notre objectif.

Elle nous mena donc vers la sortie de secours, pour quelle raison, je n’en avais aucune idée, mais elle devait le savoir. Elle passa la porte et se mit à agir comme un agent secret, tentant de rester discrète… mais pour quelle raison, on s’en fichait. Qui nous connaissaient ? Qui se souciaient de nous ? De plus le risque de rencontrer une personne durant le tournoi était mince et même dans ce cas-là, nous étions quatre.

Je me mis donc à traverser le couloir sans me soucier de la discrétion, mais le bruit d’une douche en action me coupa dans mon élan.
Se pouvait-il que ce soit notre homme ? Peu de chance, il avait gagné son combat, alors pourquoi se laver pour retourner se battre par la suite.
Il fallait en avoir le cœur net, mais qui prendrait le risque d’aller voir un homme à poil sous la douche…

- SHI, FU, MI !
- J’ai gagné Rhees, c’est à toi d’y aller !


J’en revenais pas, j’avais perdu au Shifumi contre un petit tontatta de quelques centimètres de haut. Il était hors de question de laisser Tony faire ça, quant à Li, je ne sais même pas de quoi il serait capable dans ce genre de situation. Mais le jeu était le jeu… je m’avançai donc doucement pour ne pas faire trop peur à notre inconnu.

- Aaaaaaahhhhhhhhhhh !!!, s’écria l’individu qui ne ressemblait pas du tout à notre homme.
- Désolé de vous déranger, mais, connaissez-vous Big Joe par hasard ?
- Cet enfoiré de première ! Bien sûr que je le connais… c’est lui qui m’a battu au tour précédent ! Vous lui voulez quoi au juste ?
- Bin nous pas grand-chose, mais cet homme derrière, il veut le vendre au gouvernement !
- Dans ce cas-là, je peux bien vous mener à son vestiaire privé, il doit attendre son prochain combat là-bas.


Monsieur avait le droit à une loge, on sentait ceux qui avait de bons contact, mais cela nous arrangeait… on allait pouvoir lui tomber dessus sans attirer l’attention.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Seconde des Désossés


☠ Messages : 88
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 8139
☠ Localisation RP : Ishiro troisième voie - Grand Line
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ XP Dorikis : 4030
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Seconde des Désossés

MessageSujet: Re: À la poursuite de Big Joe   Mer 6 Juin - 21:55


A la recherche de Big joe



On était en train d'attendre cet homme finir de se doucher, pour que ce dernier puisse nous montrer le chemin jusqu'a cette fameuse loge.
J'étais assise les bras et jambes croisées, la tête baissée, l'air de réfléchir à ce qu'on pourrait bien lui raconter à ce Fameux Big-Joe.

- Hey Tony, tu fais la sieste?

Ce tontatta commençait sérieusement à me brûler les tympans avec sa petite voix stridente, j'étais là, dans mon coin, et lui venait me déranger... Encore une fois

- Hmmm
- Tcchh, Tu pourrais au moins me répondre.


Ce que je n'avais aucunement envie de faire d'ailleurs. Je levai la tête vers le plafond, et décroisai les bras, pour les poser sur le banc, sur lequel j'étais assises. Rhees était en face de moi, allongé, à côté de cet homme Li quelque chose, qui nous était tombé dessus.

- Voila ! C'est bon, je suis propre comme un sous neuf !, lanca l'inconnu, on peut y aller

L'homme s'avança près de nous, et nous demanda de le suivre. Ce que nous fîmes. Le suivant,calmement, en prenant le temps de regarder l'entièreté de ce qui m'entourait à chaque pas que nous faisions, lui et nous, qui étions derrière lui comme son ombre.

- Alors comme ça Big joe est un hors-la-loi?
- Hmm...
- Il pèse combien le petit? Pas que ça m'intéresse, hein, c'est juste pour savoir, héhé
- Hmm
- Vous êtes pas très bavard dit donc. En tout cas, vu comme il m'a envoyer bouffer du terreau, ce connard, je veux bien le voir menottes aux poignets ! Et sinon vous venez d'ou? Vous êtes d'Ishiro, vous aussi, ou juste de passage pour le tournoi? Ou Big joe?


Il parlait trop, beaucoup trop, et tout cela m'avait l'air très suspect. On arpentait les couloirs et les nombreux vestiaires qu'Ishiro s'était offert, mais pas une mouche, pas une vie, rien, nada. Quelque chose clochait, s'était évident... J'étais alors sur mes gardes, tout en continuant d'avancer lentement derrière lui.

- Regarde Archi, cette porte de vestiaire est ouverte, chuchotais-je à mon épaule
- Ouais et ?


J'étais persuadée que le gouvernement n'était pas loin. Le Li avait certainement dû envoyé un message, quelque chose, pour signaler notre position et évacuer la zone, tout en laissant, bien-sur, un homme sur place.

- ça sent le gouvernement, dis-je d'une voix faible.

- Voila ! Nous y somme ! Il doit être en train de se reposer !


Nous étions à quelques mètres de la porte qui se trouvait au fond d'un immense couloir. Silencieux pendant un moment, ce fut un bruit d'explosion qui vint me titiller l'oreille. Je sortie instinctivement ma lance qui se trouvait dans mon dos, écarta les jambes et les bras et ...

- Qu'est ce que c'était !
- Encore le gouvernement je suppose? ! Non mais sérieux Tony, calme toi !
.

La porte devant nous s'ouvrit alors, et ce fameux combattant, ce fameux Big joe, bouscula la camaraderie pour s'enfuir de plus belle, tout en criant des mots qui n'avaient pas vraiment de sens à ce moment là.

- Il est devenu fou ! Fuyez imbéciles ! Avant que l'équipage de Mad dog vous détruise !
- Mad Dog? Ptin il est aussi paranoiaque que toi, tony


J'avais alors levé ma main pour donner une petite pichenette à Archimèlde, avant de prendre un ère des plus serein. Un large sourire vint alors se poser sur mon visage, pendant que mon corps tremblait à cause de l'onde de choc que provoquaient les combats en extérieur.

Mon corps entier etait alors submergé de cette substance, de cette adrénaline que j'aimais tant, et j'avais hâte de l'utiliser.

- Il faut qu'on retrouve Heiko, tant pis pour Big joe !
- Et et et... Et la prime....

Tant pis pour la prime, c'était pour nous le moment de casser des têtes, mais surtout de s'approprier un potentiel bateau qui etait certainement vide à l'heure qu'il etait. Ce fameux bateau, Orné d'une tête de chien et que tout le monde connaissait sous le nom du bateau du chien fou.



luckyred.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Membre des Désossés


☠ Messages : 84
☠ Âge du Personnage : 26
☠ Berrys (x1000) : 11242
☠ Localisation RP : GL (Ishiro) [Présent] / North Blue ou South Blue [FB]
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ XP Dorikis : 2308
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Membre des Désossés

MessageSujet: Re: À la poursuite de Big Joe   Jeu 14 Juin - 0:22


À la poursuite de Big Joe




Ce type mit un temps incommensurable à finir sa douche… on aurait pu croire qu’il le faisait exprès ; j’en arrivais presque à m’assoupir, en tout cas juste assez pour me mettre dans un espèce de brouillard.

Une fois terminé, je suivis donc notre petit groupe, déambulant tel un zombie derrière Tony et Archibèlde. Entre ces deux-là et notre inconnu à poil, un flot continu de débit de parole avait lieu… ils ne s’arrêtaient pas de parler, si bien que j’avais du mal à suivre toute la conversation.
Je fus alors pleinement réveillé au moment où un homme me bouscula, visiblement pressé de quitter les lieux.

- Pardon, hein ! m’écriai-je ironiquement.

Il était parti sans même se retourner. Je lui en aurai bien collé une, mais je devais sauver quelqu’un… notre pauvre tontatta se vit éjecter de l’épaule de notre second par une pichenette bien placée. Par réflexe je réussi à le rattraper et le déposer sur mon épaule.
Tony entama alors une marche déterminé, mais elle semblait avoir une tout autre motivation qu’auparavant.

- J’ai manqué un épisode ? Que se passe-t-il ? On ne poursuit plus Big Joe ? Et notre bateau ?!

Je n’y comprenais vraiment plus rien ; c’était bien pour ça que je n’étais ni capitaine, ni second… j’étais juste là pour cogner.

- Que fait-on alors ? Où va-t-on ?

Notre nouvel objectif était visiblement de retrouver Heiko, mais nous ne savions pas par où commencer. Nous séparer aurait pu permettre de mettre la main dessus plus rapidement, mais encore fallait-il pouvoir se retrouver assez vite derrière.

Le soucis, même si on retrouver notre capitaine, nous n’avions toujours pas notre bateau, ni le type censé pouvoir nous le fournir.
Autre problème selon moi, ce Li qui nous accompagnait, on faisait quoi de lui, on ne pouvait pas le laisser comme ça après l’engagement que nous avions pris envers lui. Ça me gênait quelque peu, mais je n’étais pas décisionnaire dans cette situation.

J’attendais seulement de connaitre sa réaction, il pourrait devenir violent, on avait déjà pu observer auparavant qu’il avait le sang chaud, ça pourrait nous ralentir. Je gardais donc un œil sur lui pour voir ce qu’il comptait faire dorénavant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Membre des Fortune Hunters


☠ Messages : 39
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 5933
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ XP Dorikis : 4555
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
5 / 9995 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Membre des Fortune Hunters

MessageSujet: Re: À la poursuite de Big Joe   Dim 17 Juin - 12:44



A la poursuite de Big Joe

Tournoi d'Ishiro - Side Story


Un haussement d’épaules, une expression statique sur le visage et Li venait de gober tous les mensonges de la petite créature furent avalés sans une seule hésitation, après tout, ils s’étaient même proposé d’aider l’endormi à capturer Big joe… bwehehehe, non mais ils se sont vus les trois mousquetaires ?

« Ehehehe... ! Allons-y Illico dans ce cas ! »

Et comme elle semblait être celle qui prenait les décisions ici, l’endormi emboîta le pas derrière elle, non sans envoyer quelques grimaces dans son dos. Ça lui apprendra à faire la madame « JE COMMANDE TOUT » Et comme l’on pouvait l’attendre d’un tel tournoi, les combats aperçus furent tous aussi incroyable les uns que les autres, l’ambiance dans les tribunes était au rendez-vous et le tournoi d’Ishiro ne faisait pas dans la demi-mesure. Commentateurs exceptionnels, adversaires de choix et nourriture à l’œil… putain, que demander de plus ? Dire que s’il ne les avait pas croisés il aurait pu lui aussi participer à ce genre d’évènement… et surtout, il aurait déjà mis la main sur Big Joe.

Enfin, ils finirent par arriver devant les portes étrangement non surveillées du vestiaire des combattants… ah, mais attends, c’était pas la sortie ça ? Enfin, peu importe, ils entrèrent tout de même à l’intérieur et furent surpris de n’apercevoir personne… pas l’ombre d’une mouche !

« Ehe… Pas l’ombre d’un Big Joe… j’imagine qu’avec son nom, il devrait être quelqu’un d’assez imposant, s’il était là, on l’aurait sûrement déjà croisé ! »

Soudain, le bruit de l’hygiène, pire ennemi de l’endormi, semblait doucement s’amener dans les vestiaires… une petite chansonnette plus tard et les trois zigotos comprirent que nous étions face à un cas intensif de mec qui prenait sa douche. Immédiatement, Li se retira, comme un chat qu’on essaierait de faire prendre un bain. Caché dans un casier, les yeux de l’endormi ne s’apercevaient qu’au travers des petites fentes d’aération de la porte. Il était là, silencieux, comme s’il ne voulait pas être remarqué, malgré le bruit infernal qu’il avait dû faire en essayant de rentrer tout son corps dans ce si petit espace. Eh… mais attends, la porte ne s’ouvrait plus ?

« Ehehe… Oh… non… »

Si la tristesse pouvait se définir avec un seul et unique visage, ce serait sûrement celui qui venait d’apparaître sur le visage de Li. Et ouais, merde. Avec tout ça, il venait de s’enfermer dans un casier avec aucune réelle possibilité de bouger le moindre petit membre. A ce moment, là, toute personne censée aurait sans doute appelé à l’aide, craignant pour sa survie… Li, quant à lui.

....zzZzzZzzzZZZzzzzZZZZZZzzzz….

Classic Li. En bref, l’endormi venait de rejoindre le royaume des rêves, là où tout était mieux, tout était plus doux et plus savoureux. Là ou même quelqu’un comme Tony serait sûrement quelqu’un de sympathique, auquel on n’aurait pas envie d’écraser un poing dans le visage… Heureusement qu’il était bien trop feignant pour ça ! Ah… le monde des rêves, seulement, cet endroit n’est pas un endroit dans lequel on reste bien longtemps, eh ouais, la vie réelle finit toujours pas nous rattraper.

Une vibration intense venait de se propager dans les casiers, réveillant l’instinct de l’artificier de Bomber. Quelque chose venait d’exploser pas loin ! Et immédiatement la flamme du fou furieux poseur de bombes qu’il était se manifesta ! Il se démerda pour ouvrir la porte du Casier, sèchement, elle s’était même envolée à l’autre bout de la pièce, manquant d’assez près la rouquine. Et alors qu’il posa un pied sur le sol des vestiaires, il fut intercepté dans sa démarche par un physique bien trop balèze et comme une quille au bowling, il s’écrasa.

Quelques instants… puis, il finit par se relever en hurlant « BWEHEHEHEHE… PUTAIN DE GROS LARD ! AU LIEU D’BOUFFER TOUT LE TEMPS APPRENDS À MARCHER DROIT ! » Puis, il se tourna vers sa nouvelle troupe de compagnons, et sur son ton habituel, il poursuivit. « Bwehehe… Alors, vous l’avez trouvé ? Ce Big joe. »

Il jeta son regard sur Rhees, puis sur la rouquine, puis sur le Tontatta… Oh, le fils de pute. C’est à ce moment-là qu’Archibèlde put faire le plus gros plan du visage de l’endormi depuis leur rencontre. C’est limite si le front de l’endormi n’était pas scotché à celui du Tontatta… le pauvre.

« Ehehehe… Qu’est-ce qu’il y a, enfoiré ? Pourquoi tu me regardes étrangement ? Je suis sûr que c’est toi, Big Joe ! »

Et à ce moment-là, c’est la déduction même qui se fit un auto facepalm. Le terme d’abruti ne pouvait pas être plus explicite qu’à cet instant. Même la petite créature ne semblait pas comprendre ce qu’il lui arrivait… et d’ailleurs, l’endormi lui-même ne semblait pas savoir ce qu’il était en train de faire…

« Ehe… non, ça ne peut pas être toi Big Joe, sinon on t’aurait appelé Pti Joe. Non, je sens que la réponse se trouve ailleurs. »

Enfin, la raison semblait l’avoir rattrapé, c’est à ce moment qu’une tierce personne intervint alors.

« Non, mais il est stupide ou quoi ? Big Joe, c’est celui qui vient de te percuter, le gros ! »

Un point d’interrogation se créa méthodiquement dans l’esprit de l’endormi… Mais oui, c’était bien sûr ! Le gros qui venait de s’enfuir, c’était lui Big Joe ! Ses compagnons devaient sûrement lui avoir fait peur ! Excellent travail d’équipe !

« Ehe... ! Parfait ! Vous êtes décidément des gens qui tiennent parole ! Allez, il nous reste plus qu’à le capturer, avec la trouille que vous lui avez fichue, je suis sûr qu’il se rendra de lui-même ! »

Puis, il s’engouffra dans le même couloir traversé par le gros… cette fois, il était fait comme un rat !

awful pour Epicode


Dernière édition par Li Jiahao le Mer 20 Juin - 15:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Seconde des Désossés


☠ Messages : 88
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 8139
☠ Localisation RP : Ishiro troisième voie - Grand Line
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ XP Dorikis : 4030
☠ Rang :
  • Θ – Thêta
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Seconde des Désossés

MessageSujet: Re: À la poursuite de Big Joe   Mer 20 Juin - 9:48


A la recherche de Big joe



Une course sans fin commença alors dans l'immense couloir qui s'offrait à nous. Des mètres et des mètres de murs, des mètres et des mètres de casiers des mètres et des mètres de ce sol trop blanc pour exister, et cet homme, devant nous, fuyant sa peur, fuyant les titans qui s'étaient évadés de leurs prisons, dehors, chahutant et dévastant tout sur leur passage.

A côté de moi, ce fameux Li qui était apparut comme un cheveux sur la soupe, courant près de moi pour rattraper sa cible qui n'était plus la nôtre, quoique....
La petite souris effrayée était juste à quelques mètres devant nous non loin, certainement, de la sortie. Il aurait été alors simple de le rattraper, de le mettre hors d'état de nuire, et pour quoi....

Il aurait été inconcevable d'aller voir ce gouvernement que nous tentions de faire tomber pour quémander notre bourse, non? Et puis, ce n'était pas notre but premier de le mettre sous les verrous, bien au contraire. Ce dont nous avions besoin était juste de son aide pour nous conduire, si possible, à son bienfaiteur, Mangélo, histoire d'emprunter son bateau qui devait être des plus majestueux et luxueux.
Pourtant le destin nous avait demandé de changer de route, et nous offrait même la possibilité de nous octroyer un tout autre butin.

Mad Dog était un grand pirate, a qui nous avions, lorsque j'étais encore au gouvernement, à faire, plusieurs fois, sans jamais pouvoir lui enfiler les menottes. Qui disait grand pirate, disait certainement or. Or et bateau, bateau et or. Un bateau assez connu pour être reconnu, et un bateau sans réelle surveillance, si possible, donc bon.

- Soru

A ce moment là, mon but n'étais donc que de sortir de ce couloir. J'avais donc accéléré le pas, histoire de ne pas rester trop longtemps loin de notre capitaine qui avait certainement besoin de nous. En quelques petites secondes, j'étais à quelques centimètres de ce Big Joe, avant que notre course ne s'arrête brutalement.

BOOOOOOOOOOOOM .


Le mur à notre gauche explosa d'un coup, devant les yeux écarquillés de ce Big Joe. En une fraction de seconde, je l'avais agrippé par le col de la main droite, et l'avais fait valser à gauche, sur le mur encore bien construit. Moi, j'étais là, arrêtée devant le corps d'un homme qui gisait au milieux des débris, à mes pieds.
La lumière pénétrât alors, petit à petit, dans ce gigantesque au fur et à mesure que les briques s'écroulaient au sol, comme de vulgaires cartes.

- WOOOOOOW !, s'écria Archimèlde, Ça sent fort la baston dehors !

La situation était assez cocasse. Un Big joe, la tête aplatit contre les casier à ma gauche, un homme, la tête aplatit contre le sol, devant moi... Un Li qui semblait plus porter attention à sa prime qu'au danger qui nous entourait, se tenant près du corps presque inanimé de combattant, la tête dans les casiers... En fin de compte, tout le monde avait eu ce qu'il voulait.
Li, sa prime, nous, une sortie pour rejoindre Heiko, et si possible un peu de baston au passage.

Accroupit devant l'inconnu qui avait traversé le mur, je m'étais relevée puis j'avais enjambé ce corps, pour me dirigée vers la sortie qui s'était ouverte à nous. Ma main pris les devant, agrippa le reste du mur et ramena mon corps vers l'extérieur de la battisse.  
Le soleil scintillant de milles feu vint m’éblouir pendant quelques secondes, avant que je ne puisse voir ce nouveau spectacle qui s'offrait à nous.

- Qu'est ce que...


Un homme enflammé ce tenait devant nous, à une vingtaines de mètres, près des gradins. La torche humaine criait, riait à plein poumons, pendant qu'un monstrueux crapaud s'adonnait à une sorte de danse, cherchant à aplatir l'homme qui se moquait d'elle.  

- Putain, c'est quoi ce truc  !

Le combat n'avait pas duré bien longtemps, du moins de ce que on avait pu voir. Des marines débarquèrent alors d'ici et la, encerclant les combattants et le brasier géant qui les accompagnait.

- On y va

On avait pas le temps de poiroter ici, de siroter quelques verre devant cette magnifique scène, non. J'avais pas vraiment envie que nous nous fassions remarquer et j'avais donc pris les devant pour quitter l'endroit et retrouver Heiko le plus vite possible.

- Bon Li, Merci pour ton aide ! On se revoit bientot, Tchao




luckyred.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Membre des Désossés


☠ Messages : 84
☠ Âge du Personnage : 26
☠ Berrys (x1000) : 11242
☠ Localisation RP : GL (Ishiro) [Présent] / North Blue ou South Blue [FB]
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ XP Dorikis : 2308
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Membre des Désossés

MessageSujet: Re: À la poursuite de Big Joe   Mar 26 Juin - 1:18


A la poursuite de Big Joe




Je n’arrivais pas vraiment à comprendre ce qu’il se passait, tout était allé très vite, bien trop vite pour mon esprit tout juste réveillé.

Je m’étais donc mis à suivre machinalement l’ensemble du groupe qui courait partout dans les vestiaires, l’occasion pour moi de voir réapparaitre notre ami du jour, après avoir heurté Archibèlde.
Quand je compris que nous étions en train de poursuivre quelqu’un, le type qui nous avait bousculé tout à l’heure. Je voulus donc intervenir rapidement pour lui mettre la main dessus et en terminer avec ça, mais Tony me devança et prouva une nouvelle fois pourquoi elle était la seconde de l’équipage… En quelques secondes elle s’était retrouvée sur l’homme que l’on poursuivait, le plaquant violemment contre le mur.

J’avais rejoint notre tontatta, lui aussi très rapide, afin de regarder avec admiration notre rouquine préférée.

- Elle est impressionnante !

Je n’étais pas du genre à m’extasier devant d’autres personnes, ayant confiance en mes seules capacités habituellement, mais il fallait avouer qu’elle inspirait tout de même le respect.
Comprenant alors que notre mission touchait à sa fin, j’attrapai notre navigateur sur mon épaule et rejoignit l’extérieur… il était temps de rejoindre notre capitaine.
Je fis signe à Li, portant mes deux doigts à mon front afin de le saluer ; finalement nous avions réussi à respecter notre engagement envers lui et cela semblait le satisfaire.
Cette aventure fut courte, mais intense. Peut-être serions nous amener à le croiser à nouveau un jour… en tout cas, même s’il était un peu spécial, ce Li pouvait compter sur nous dans le futur.
L’endroit se remplit alors rapidement de marine, ils étaient en train d’envahir la place.

- Tony, il faut y aller !

Créant alors un chemin à travers les membres du gouvernement, frappant à droite et à gauche les soldats qui tentaient de nous barrer la route. Rien ne pouvait nous arrêter désormais ; ce périple sur Ishiro aura eu un sacré point positif, à défaut de repartir avec notre navire tant attendu, celui de souder notre équipage. On avait eu assez peu d’occasion jusqu’ici de tous mettre le pied à terre pour une telle aventure et cette dernière ne marquait que le début de plein d’autre… j’en étais persuadé.

- On fait quoi maintenant Tony ? On n’a toujours aucune idée d’où trouver notre bateau ! Ni même Heiko !

Nous continuions donc de courir en attendant de prendre la meilleure décision pour notre équipage.

C’est alors que je stoppai subitement ma course, interpellé par une page de journal qui trainait par terre… il se passait quelque chose d’étrange apparemment sur les blues.
Je ramassai le bout de papier et le tendis à Tony ; en l’absence de notre capitaine, c’était à elle de prendre la décision.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: À la poursuite de Big Joe   

Revenir en haut Aller en bas
 
À la poursuite de Big Joe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Course-poursuite entre magiciens [PV:Eva,Nagi,Daisuke]
» Course-poursuite sur les toits
» [cal. event] : a la poursuite des Amis
» Course poursuite sur les toits d'Oshibana [pv Layle]
» Nuage Rouge fait une course poursuite avec Griffe de Panthère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jolly Roger :: Zone Rp :: Grand Line :: Troisième voie :: Ishiro :: 437è Tournoi des Arts Martiaux-
Sauter vers: