Contexte
Factions
Combat
Présentations
Avatars
Fruits du Démon
Primes
PNJ
Navigation
Equipages
Quêtes/Missions
Boutique
Médailles




Votez toutes les deux heures
et gagnez des Berrys !



 
CalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Ouragan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Membre des Iron Maidens


☠ Messages : 29
☠ Âge du Personnage : 27
☠ Berrys : 90419
☠ Localisation RP : Saint Uréa - South Blue
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 1600
Membre des Iron Maidens

MessageSujet: L'Ouragan   Mer 25 Avr - 15:53

PlumériaLe CulteLe massacre du laboratoire était bien loin derrière elle. Elle était sortie sans encombre de cette expérience et son corps cybernétique était encore une anomalie étrange pour elle. Mais Champawat, son ami et serpent n'avait pas changé d'un iota devant sa nouvelle maîtresse. Les animaux pouvaient sentir ce genre de chose, elle avait beau être une personne faites de métal, de tuyaux, de fils, de liquides étrange, son âme et sa colère était encore présente et elle ferait tout devenir la nouvelle Impératrice et Capitaine des Kujas d'Amazon Lily. Il y voyait un signe du destin, si elle n'étais pas morte, c'est que la vie lui offrait une deuxième chance de détruire l'Impératrice et de prendre sa place. Mais Water Seven ne s'est pas fait un jour. Il fallait que Pluméria découvre son arme ultime, celle qui ferait la différence dans un combat singulier : L'Ouragan de l'Amour, c'était la seule et unique arme qui pouvait exterminer son adversaire de toujours.

Elle n'avait pas choisi Saint-Uréa par hasard, elle avait souvent écouté les paroles de la Sage étant enfant. Elle disait que cette île était le berceau du divin, et que les plus fervents adeptes se précipitent de culte en culte, de religion en religion pour trouver un sens à leur vie, une cause, un espoir. En quelques semaines, elle avait instauré son propre culte, grande oratrice et manipulatrice, il lui avait été facile de réunir une dizaine d'adeptes pour semer les graines de la discorde. Son but était simple, faire parler d'elle, l'Impéatrice devait savoir que Pluméria était en vie et qu'elle ferait tout pour la supprimer. Au milieu des décombres d'un quartier de l'île, qui aurait été rasée par une équipe de Révolutionnaire, Pluméria était en train d'officier devant son nouveau culte : Le culte de L'ouragan.
Devant les décombres, bon nombre de personnes ne croyait plus en rien, une femme était venue et avait détruit le quartier en moins de temps qu'il ne fallait pour dire "ouf". C'était un coup dur pour les croyants du coin, et Pluméria se devait de galvaniser à sa façon son nouveau culte. Le but du culte était aussi d'obtenir des informations sur les amazones présentes sur South Blue ou dans les environs. Pluméria était montée sur une estrade avant d'enlever sa capuche, laissant sa divine beauté s'exposer aux yeux de tous.

"-Qui va tenter de me bannir ou de me tuer ?! Qui va prendre ma place ?! Toi Lucien ? Toi Ingrid ? Qui ?! Qui osera me détrôner ?! Personne ! Vous complotez à la première difficulté ! Vous pleurez sur votre triste sort. Et maintenant, vous tentez d'évincer votre unique chance ? MOI ! Qui a relever cet endroit en pactisant avec vous pour vous offrir une stabilité spirituelle ?! MOI ! Qui vous a fais connaître et fais devenir ce que vous êtes ? MOI ! Vous croyez que ceux que l'on nomme "Empereur", "Rois", "Dirigeants" sont meilleurs que moi ? Ils dirigent tout au plus des flottes de pirates. Moi, je dresse l'Empire Kuja et le culte de l'Ouragan le plus puissant que l'on est jamais connu ! Ils n'ont ni territoire, ni peuple, ni culture ! Vous croyez que la Marine vaut mieux que moi ?! C'est eux qui n'ont pas sût défendre ce quartier ! Vous pleurez et renoncer à la première difficulté ?! Est-ce donc ce que je vous avais appris ?!"

Elle s'avança dans la foule et saisit une femme par les cheveux, tirant assez fort pour la mettre à genoux, elle fit de même avec une autre avant de les traîner au milieu de tous. Elle était au milieu d'une foule qui était en larmes, désespérée par un drame, et leur foi avait pris un sérieux coup lorsqu'ils avaient pu constater que Pluméria n'avait rien pu faire.

"Est-ce là le visage de la gloire qui doit me remplacer ?! Donnez leurs des armes qu'elles me tuent toutes les deux ! Donnez leurs le droit de devenir Impératrice et chef du Culte ! Vous n'êtes rien sans moi ! Et je ne suis rien sans vous. Vous voulez baisser les bras maintenant ?! Vous qui êtes destiné pour marcher sur les infidèles ? Réveillez-vous ! Prenez votre vie en main !"


L'usurpatrice tourna les talons devant une assemblée subjuguée, la Cyborg avait sût parfaitement réaffirmer son pouvoir et ne lâcherait plus rien désormais. Alors qu'elle aller remonter les marches pour rejoindre son estrade, son regard s'arrêta sur un des homme dans la foule, elle l'avait vu quelques part en arrivant sur l'île... N'était-il pas primé pour une somme dérisoire ?


Dernière édition par Pluméria le Mer 2 Mai - 13:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 37
☠ Âge du Personnage : 25
☠ Berrys : 340903
☠ Localisation RP : Saint-Uréa
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 1702

MessageSujet: Re: L'Ouragan   Dim 29 Avr - 14:43

Shade StalRecette d'une bonne secte
Ce n'était pas sans encombres que Shade s'était sorti de la masse agglutinée dans l’église de la placette. Embrigadé de force par l'effet de foule, le jeune brun fût emporté par la vague d'humains croyants, désormais séparé de ses néo-collègues de la Franc-Marinerie qui semblaient bien impuissants face au zèle des fanatiques. Le carnage du quartier, signé par Phendrana, avait provoqué un relent de dévotion, tous ardemment persuadés que la colère divine frappa le quartier en réponse à une piété qui s'était effritée au fil des années.

Sortir de l’église relevait alors du véritable exploit, et comme prévu, cela ne fût pas une mince affaire. En devant se faufiler à travers les fervents, Shade attira des regards interrogatifs, parfois même noirs, des adorateurs qui récitaient d'une seule voix les psaumes, guidés par un chef d'orchestre qui trônait au fond de la pièce. Le révolutionnaire bouscula ceux qui auraient voulu entraver sa fuite, comme pour leur prouver que l'arrêter n'était clairement pas la meilleure des idées s'ils ne voulaient pas rejoindre leur Dieu rapidement. Si l'effet de groupe donnait des ailes à certains, aucun d'entre eux ne pouvait se dresser face au fuyard sous peine de ne plus réciter les prières. Un risque trop grand pour des dévots en pleine perdition.

- De l'air, enfin.

La douce chaleur du soleil remplaçait la grisaille des pierres de la bâtisse. N'est-il d'ailleurs pas étrange que l'on voue un culte aux cieux enfermé dans des bâtiments en pierre, aussi fermés que des prisons ? Malheureusement, le temps n'était pas aux réflexions philosophiques. Il devait encore retrouver ses compagnons de fortune qui ne l'attendraient probablement pas s'il fallait déguerpir à toute hâte de l'île. Si Kourov semblait plus humaine, Phendrana ne se gênerait pas pour le laisser croupir ici si le grand cravaté ratait le coche.

- Bien, il s'agirait de ne pas trop tarder à rejoindre les cibles. J'active le protocole "La grande évasion", je dois impérativement me rendre au bateau sans quoi tous mes efforts n'auront servi à rien, et le sacrifice de ce quartier non plus. Il n'y a pas une seconde à perdre.


Au détour d'une rue, le père Stal retira sa bure pour plus de liberté quitte à risquer la Marine. Il était désormais loin de Kane et de Kourov, les risques de griller sa couverture étaient minces. Le port n'était plus qu'à deux bons kilomètres, une marche aisée pour celui qui n'attire pas les ennuis comme une merde attire les mouches.Et cette mouche là ressemblait plutôt à une guêpe. Un insecte à la beauté enivrante mais aux manières plutôt barbares. Elle se tenait là sur son estrade, vociférant un discours harangueur face à ses fidèles et quelques curieux. Aux premiers abords, la femme paraissait illuminée, tout au plus possédée. Mais certaines des informations qu'elle donnait pour appuyer ses propos intriguaient le grand brun, le seul qui restait stoïque face à ce spectacle. Certains en larmes tandis que d'autres étaient en proie à la colère, tous avaient les yeux rivés sur la femme.

- Moi, je dresse l'Empire Kuja et le culte de l'Ouragan le plus puissant que l'on est jamais connu ! Ils n'ont ni territoire, ni peuple, ni culture ! Vous croyez que la Marine vaut mieux que moi ?! C'est eux qui n'ont pas sût défendre ce quartier !

- Qu'est-ce que c'est que ces bêtises... Que viendrait faire l'empire Kuja par ici ?


Évidemment, Shade n'avait pas osé prendre la parole pour chercher à démonter les idéaux de cette secte atypique. Marmonnant pour lui-même, il observait celle qui se proclamait dirigeante de ce petit groupe de perdus. Visiblement, le discours s'était transformé en plaidoyer, la femme cherchait à se défendre de son incapacité à protéger les siens. Puis le ton changea de nouveau, ce qui était une forme de protestation changea pour devenir une dictature totalitaire. Elle venait d'empoigner deux femmes, tour à tour, pour les montrer à l'assemblée avec une certaine violence.

Le grand brun était dans une impasse. Poussé par une envie irrépressible d'agir pour défendre ces pauvres décérébrés, convaincues qu'elle était le messie, il ne pouvait décemment pas agir pour deux raisons. La première résidait dans le fait qu'il était attendu et s'attarder ici risquait de compromettre ses agissements. Quant à la seconde, elle était purement professionnelle. Shade était un membre du CP-8, pas du CP-9. Il ne possédait aucun droit, aucune carte blanche sur des interventions n'ayant aucun rapport avec sa mission. Une mission pour laquelle il s'était battu et qui serait le prélude d'une grande épopée chez les hautes sphères du Cipher Pol.

Résigné, il tourna la tête, prêt à s'en aller avant que son regard ne capte celui de l'oratrice. Celle-ci le dévisageait, comme si elle le reconnaissait. Peut-être lui rappelait-il un petit ami antérieur, ou un frère ? Ces questions resteraient probablement sans réponses, le jeune homme tournant les talons pour s'écarter des pleurs pour continuer sa route.

©️ 2981 12289 0


Shade prend la parole avec ce code couleur : #0099ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Membre des Iron Maidens


☠ Messages : 29
☠ Âge du Personnage : 27
☠ Berrys : 90419
☠ Localisation RP : Saint Uréa - South Blue
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 1600
Membre des Iron Maidens

MessageSujet: Re: L'Ouragan   Dim 29 Avr - 16:20

PlumériaLe PiègeElle avait attardé son regard sur le jeune homme, elle en était désormais sûre ! Il faisait partie des murs des primes à l'entrée de la ville. Il y avait eût toute une série qui s'était fait placarder à son arrivée sur l'île. "Elohim Jeroahaz" Alis le "Divin", Phendrana Kane Alias la "Valkyrie", Agon Daeriss le Capitaine, et lui... Shade Stal promu pour une somme de 15 milles berrys. Pluméria savait qu'elle n'avait aucune chance face à un tel équipage qui valait à eux trois 129 Millions de Berrys. Mais lui, s'il était si peu primé, il devait être peu puissant. Aux yeux de la Loi, Pluméria était encore blanchie et elle aurait pu encaisser la prime du jeune homme pour se rendre plus facilement sur Grand Line sans risques.

Elle était manipulatrice, calculatrice et redoutablement intelligente, le pauvre jeune homme avait eût tort de tourner le dos de l'assemblée ! Pluméria avait levé ses bras vers le ciel en l'apostrophant.

"-Mon frère ! Perds tu la foi ?!"

Aussitôt, la foule s'était tournée vers lui, il était épié par une centaines de paire d'yeux qui attendait sa réponse, une réponse qui devrait être claire et concise où la foule serait dans l'obligation de le poursuivre pour le reconvertir ou... Le purifier. Pluméria n'était pas une adepte des jeux religieux, mais elle se devait de tout mettre en place pour trouver l'arme fatale qu'était l'Ouragan de l'Amour. Et 15 milles berrys pour l'aider à obtenir des informations où une place sur un navire faisant vogue vers Grand Line, alors oui dès lors, Shade Stal était devenu une cible.

"-Tu es Shade Stal n'est ce pas ? L'un des hommes de ce monde qui possède une prime !"

Vous savez comment la plupart des criminels se font attraper ? Ont dit qu'ils retournent souvent sur les lieux de leurs propres crimes et qu'ils contemplent le désordre, le désespoir, le désarroi qu'ils ont pu engendrer. Mais, bien souvent, les témoins restent eux aussi sur place...

"-Par les dieux ! C'est lui ! Il était avec cette femme de satan !"

S'était écrié l'un des fidèles, une vague d'agitation s'était emparée de la foule et plusieurs autres témoignages venaient confirmer les dires du premier adepte. Rapidement, Shade s'était fait encerclé par la foule en colère. Il ne pouvait plus s'échapper et il n'y avait plus qu'à attendre que les adeptes s'occupent de lui pour ligoter cet homme et le livrer à la marine.

"-Mes frères ! Rendons Justice à votre quartier, capturons le et livrons le à la Marine avant de faire appliquer notre sainte inquisition !"

Le piège était tendu, il restait donc à voir l'étendue de la puissance de cet homme.


Dernière édition par Pluméria le Mer 2 Mai - 13:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 37
☠ Âge du Personnage : 25
☠ Berrys : 340903
☠ Localisation RP : Saint-Uréa
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 1702

MessageSujet: Re: L'Ouragan   Mar 1 Mai - 21:12

Shade StalDis ton nom !

Aïe. La sectatrice aux cheveux violets ne l'avait pas lâché d'une semelle. Pire encore, voilà qu'elle s'adressait à Shade en le nommant directement. L'agence de publication du Cipher Pol n'avait pas lésiné sur les moyens pour faire connaître l'avis de recherche le concernant puisque celui était déjà parvenu aux yeux de l'accusatrice.

- Mon frère ! Perds tu la foi ?! Tu es Shade Stal n'est ce pas ? L'un des hommes de ce monde qui possède une prime !

- Par les dieux ! C'est lui ! Il était avec cette femme de Satan !


Il apparaissait désormais peu judicieux de fouler les décombres d'un carnage qu'il a lui-même causé, implicitement du moins. Visiblement, les âmes en peine avaient facilement fait le lien entre Phendrana et Shade, les associant tout deux en leur attribuant la destruction du quartier. Plutôt perspicaces pour des moutons obéissant aux doigts et à l’œil d'une bergère totalement folle à lier.

La horde de décérébrés s'agitait de manière décousue pour encercler le blasphémateur, celui qui avait été désigné comme étant la source de tous les malheurs. Après tout, ils n'avaient pas totalement tort, Shade était l'un des instigateurs de toute cette folie. Une folie qu'il jugeait pourtant nécessaire tant la mission était primordiale. La route serait longue et parsemée de sang et ces sacrifices étaient tout au plus des cailloux dans une chaussure un peu trop grande. Sa persévérance serait sans limite, déjà engagé dans un engrenage tumultueux qu'il tâcherait de maîtriser au mieux.

L'heure n'était pourtant pas aux réflexions, ou plutôt pas celles à but philosophique. Si l'envie de mettre une bonne raclée à cette profiteuse le faisait frétiller, celle de rejoindre ses compagnons sur le port restait la plus adéquate. Oui, la fuite. Il n'y avait pas de honte à fuir à condition d'avoir des raisons valables, bien que subjectives selon les personnes. L'ordre était donné et la foule était en quête d'un bouc-émissaire. Tout autour de lui les visages de la foule, mêlant peine et haine, s'approchaient avec l’irrémédiable envie de lui mettre la main à la cravate. Mais ils n'avaient rien fait de répréhensible et suivre les ordres de cette femme n'était pas suffisamment répréhensible pour que Shade se décide à éliminer les cultistes de l'Ouragan. Un Geppou suffirait à se sortir de cette arène de chaire, se propulsant à quelques petits mètres du sol, au dessus des visages stupéfaits. Écartant les bras tel l'envoyé des cieux, le jeune Stal profita du laps de temps pendant lequel il planait pour répondre aux propos de la femme sans nom.

- La foi ? De quelle foi parles-tu au juste ? Je ne vois ici que de la peine et du désespoir. Toute cette douleur qui vous permet de modeler cette pauvre masse selon vos envies. Vous n'êtes pas Impératrice et vous n'êtes pas plus capable de les aider. Vous êtes une usurpatrice qui abuse des faiblesses de ces gens pour votre culte du mensonge. Croyez-vous qu'un être bienveillant traiterait ses fidèles de la sorte, en les punissant publiquement lorsqu'ils doutent sur le bien-fondé de toute cette mascarade ? Je ne suis pas là pour vous faire du mal, et elle n'est pas là pour faire le Bien. Détournez-vous de son abject contrôle, vos vies n'en seront que meilleures.


Quelle mouche l'avait piqué pour que le grand brun se décide à prononcer un tel discours ? Probablement celle du dégoût. Abuser de la faiblesse des gens, c'était le trait commun aux vermines qui peuplaient les îles et les mers. Révolutionnaires, pirates voire chasseurs de primes, tous s'accordaient à user de la crédulité des gens, voire de la violence pour les faire céder. Et Shade détestait la vermine. Pas étonnant qu'il ait nommé son pistolet "Rentokil", l'exterminateur de fripouilles en tout genre. Il espérait ainsi que les adeptes se détournent de leur tortionnaire et qu'ils ne se mettent pas en travers de sa route.

Prolongeant le Geppou pour atterrir près de l'estrade, l'homme à la cravate s'approchait de la femme, poing et dents serrés. Son index se dressa pour la désigner, aussi vindicatif que pouvait l'être le Divin lors d'une contrariété.

- Si j'avais eu plus de temps, j'aurai réglé ton compte en te faisant ravaler ce petit air arrogant, "Cyborg". Heureusement pour toi, on m'attend, et je ne m'attarderai pas ici. Je ne t'oublierai pas pour autant, et saches que si tu te retrouves sur ma route dans le futur, je n'hésiterai pas une seule seconde. Je déteste les cloportes de ton espèce.


Les sourcils froncés, Shade recula de quelques pas, restant face à elle à mesure qu'il prenait de la distance avec la femme. L'index toujours levé, par précaution, il s'adressa à elle une dernière fois.

- Je suis effectivement Shade Stal. Mais toi, l'Usurpatrice Kuja, qui es-tu ?

©️ 2981 12289 0


Shade prend la parole avec ce code couleur : #0099ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Membre des Iron Maidens


☠ Messages : 29
☠ Âge du Personnage : 27
☠ Berrys : 90419
☠ Localisation RP : Saint Uréa - South Blue
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 1600
Membre des Iron Maidens

MessageSujet: Re: L'Ouragan   Mer 2 Mai - 11:22

PlumériaFormatage


La foule était tiraillée entre deux orateurs. Tout deux venant d'origines différentes et défendant becs et ongles leurs points de vues. Pluméria était sur le point de mettre le point final de la rencontre et du débat en liguant des adeptes contre Shade, c'était plutôt facile ! Elle était présente depuis plusieurs jours et Shade avait été identifiée, il serait aisé de le faire attraper et arrêter malgré son petit numéro de Vol. Le cobra royal, Champawat s'était dresser de tout son long pour jauger Shade en sortant les crocs.
Pluméria savourait déjà sa victoire et était prête à défaire son ennemi, mais ses yeux cybernétiques étaient devenus d'un rouge opaque et Pluméria ne bougeait plus. Elle était la seule à pouvoir voir le problème.

"-Erreur conscience 404."

S'était affichée sur son interface, elle était dans l'incapacité totale de régir son corps cybernétique et sa bouche s'était mise à s'ouvrir et formuler des mots sans qu'elle ne le veuilles.

"-Je suis Pluméria, je vous en supplie, sortez moi de là ! J'ai accepté mon sort depuis le jour où l'Impératrice à tenté de me tuer, je vous en conjure libérer moi, tuer moi !"

-ID780868
-Formatage en cours
-Cellule de conscience en place


Les yeux de la jeune femme étaient revenus à la normal, elle n'avait aucune idée de ce qui avait bien pu se passer ni même ce que Shade avait pu dire. Une chose était sûre, c'est qu'elle s'était sentie agressée, était-ce Shade qui possédait un quelconque brouilleur ? Rapidement, Pluméria avait poussé son adversaire de l'estrade le faisant tomber à la renverse. Sans chercher à comprendre, son serpent s'était mis dans sa main avant de tendre la corde sur son dos. Pluméria avait envoyé voler la large cape qui la recouvrait, dévoilant l'horreur.
Elle était en sous-vêtements, des sous-vêtements travailler comme on pouvait les voir sur les Kujas, mais les plaques de métal, les fils, les câbles, le système hydraulique au Cola caché par une vitre blindée. C'était une terrible bête, mue par le désir de vengeance et de chaos ! Son avant-bras droit était entièrement mécanisée et aucune parcelle de peau artificielle n'y résidait. Elle était une horreur de la science, une horreur créée par le Gouvernement et la Marine.
Un fin zéphyr s'était installé venant crier et siffler les odeurs de la guerre et de la bataille.

-Mode de combat B1 actif > Ordre.

Elle était une experte du combat, toute sa vie elle s'était entraînée pour défier l'Impératrice, et sa vie de guerrière Kuja n'était que vouée à la guerre, toujours la guerre. Pluméria avait bondit subitement, laissant des marques de craquelures au sol tant ses jambes mécaniques étaient puissantes, elle était passer au-dessus de Shade sans réels soucis tout en piochant machinalement dans son carquois, l'arc serpent avait ainsi lancer une série de trois flèches en direction de son adversaire. Une fois au sol, elle avait sortit une nouvelle flèche sans prendre le temps d'observer, une flèche avec une fiole en verre. Elle était venu se briser sur sa propre position, créant un vaste brouillard blanc et opaque.

"-Tu n'as aucune chance face à une guerrière Kuja, fuis ou rends-toi."

Rien n'était joué, mais la cyborg avait une parfaite confiance en ses compétences de cyborg, même avant son opération elle se serait sentie sereine face à un tel ennemi, elle était une guerrière Kuja et elle avait un destin à accomplir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 37
☠ Âge du Personnage : 25
☠ Berrys : 340903
☠ Localisation RP : Saint-Uréa
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 1702

MessageSujet: Re: L'Ouragan   Ven 4 Mai - 17:16

Shade StalM'attaquer, tu n'aurais jamais dû
Les yeux rivés sur cette femme, provocatrice du tumulte qui le retenait sur place, pourtant pressé par le temps. Sans trop savoir si son petit discours avait fait mouche auprès des adeptes de l'Ouragan, Shade ne se souciait finalement plus de la populace incrédule. Si la foule s'avérait véhémente, le brun était capable de balayer les assaillants d'un Rankyaku bien placé. Ils étaient surtout des victimes, embrigadés par cette vipère au serpent qui employait l'espoir pour asseoir son emprise de chef tyrannique. Pourtant, l'encapuchonnée s'était figée subitement sans que Shade fasse quoique ce soit pour. S'était-elle finalement résignée à ne pas engager le combat ?

- Je suis Pluméria, je vous en supplie, sortez moi de là ! J'ai accepté mon sort depuis le jour où l'Impératrice à tenté de me tuer, je vous en conjure libérez moi, tuez moi !


Cette cyborg avait désormais un nom : "Pluméria". Amusant pour une femme-robot, généralement, leurs noms ressemblent plutôt à un assemblage de lettres et de chiffre, comme un numéro de fabrication. "B00-B33Z", "ASPI-R0B0T" ou encore "GR1LL-G1RL". Des noms suffisamment suggestifs pour désigner la fonction première de ces humains technologiquement modifiés.

Quoiqu'il en soit, Pluméria n'avait pas seulement dévoilé son nom, elle s'était livrée à Shade d'une manière presque désespérée. Qu'était-ce donc que cette histoire d'Impératrice et de sort ? S'il ne la connaissait que trop peu, le grand brun avait mis le doigt sur ce penchant pour la manipulation, et nul doute qu'elle savait s'y faire pour brouiller les esprits. Le message était clair : "tuez-moi". Adressé à celui qui voulait fuir, ces quelques mots sonnaient comme une provocation sous couvert d'un acte de bienveillance pour celui qui exécuterait la demande.

- Inutile de me faire une telle scène, après le spectacle de tout à l'heure, tu ne m'auras pas. Retiens ta bile de manipulatrice, robot. D'ailleurs, puisque tu es là, je me suis toujours interrogé à ce propos. Comment dit-on "robot" au féminin ? Robote ? Robette ?


Ses propos transpiraient la naïveté, honnête dans sa question. Croiser un cyborg de sexe féminin relevait du miracle. A cela s'ajoutant un groupe de fanatiques souhaitant renverser l'empire Kuja, Shade aurait pu prendre ça pour une blague de mauvais goût qui finirait probablement par des propos racistes envers les hommes-poissons ou un tribu d'animaux sur deux pattes.

Une question qui ne semblait pas au goût de Pluméria. Rageuse, elle fît tomber son adversaire au-delà de l'estrade, chutant sur le mètre qui séparait le bois du sol. Pas préparé et avec l'envie de ne pas provoquer le combat, l'homme s'écrasa lourdement sur le dos dans un nuage de poussière causé par l'impact. Observant l'opposante de son lit de fortune, Shade était dans la position idéale pour un défilé sensuel. Un strip-tease ?! La large cape valsa dans les airs pour dévoiler un corps meurtri par la science, fait d'engrenages, de fils et de petites diodes lumineuses et de couleurs variées. Si le but était de séduire, c'était raté.

- Comme nous sommes sur Saint-Urea, je vais adopter les préceptes locaux. D'après leur Dieu, si l'on te frappe sur la joue, tu dois tendre l'autre. Je t'ai laissé une chance de déguerpir, voici le dernier joker que je t'offre. Je suis prêt à oublier ta bousculade et ton.. ton petit manège, là.

Mais le combat était bel et bien engagé. Virevoltant au dessus de lui, la femme n'eut que faire des avertissements de Shade. Ainsi, trois flèches filèrent en direction du grand brun, à peine relevé suite à la chute. Étonnamment, les flèches semblaient redoutables malgré la faible distance qui séparait les deux combattants et Shade dû s'employer ardemment pour ne pas se faire transpercer par les pointes métalliques. Nul va s'en dire que le Rokushiki était d'une grande aide lors de situations similaires, usant d'un Soru pour échapper aux tiges sifflantes qui ricochèrent sur les pavés. Ces maigres secondes avaient suffi à Pluméria pour créer un brouillard assez opaque, la rendant invisible derrière ce mur de fumée.

- Tu n'as aucune chance face à une guerrière Kuja, fuis ou rends-toi.

- S'attaquer à moi était une grave erreur et faire fi de mes avertissements encore plus. Maintenant, je vais être obligé de te battre. Rankyaku !


Jambe levée, Shade pivota sur lui-même pour envoyer son pied devant lui à l'horizontal, non pas pour toucher son adversaire mais pour provoquer une bourrasque de vent suffisamment puissante afin de garder un visuel sur la cyborg. Après tout, ses fonctions d'agent du CP-8 ne l'autorisaient pas à agir librement pendant ses missions, mais le cas présent était tout à fait légitime. Cette incartade ne faisait pas partie de ses objectifs et Pluméria représentait désormais un danger pour l'homme. Personne ne lui tiendrait rigueur d'employer la légitime défense ! Le coup de pied emporta le brouillard aussi rapidement qu'il s'était formé autour d'elle, générant un petit moment de malaise comme si son plan était aussitôt tombé à l'eau.

Il ne fallu pas plus de temps au brun pour dégainer son pistolet de sa seule main valide, le bras se levant pour mettre Pluméria en ligne de mire. Le pouce sur le chien, paré à tirer, le coup de feu retentît une seule fois, comme un prélude aux hostilités. L'homme s'était pourtant permis de viser le haut de la cuisse avec la ferme intention de neutraliser la sectatrice et non pas de l'abattre d'une simple balle en pleine tête. D'autant plus qu'elle semblait renforcée à quelques endroits, comme au bras, il fallait donc viser les quelques morceaux de chaire restants en espérant qu'il ne s'agisse pas de décorations.

©️ 2981 12289 0


Shade prend la parole avec ce code couleur : #0099ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Membre des Iron Maidens


☠ Messages : 29
☠ Âge du Personnage : 27
☠ Berrys : 90419
☠ Localisation RP : Saint Uréa - South Blue
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 1600
Membre des Iron Maidens

MessageSujet: Re: L'Ouragan   Ven 4 Mai - 17:43

PlumériaGuerre


Perdue dans son brouillard opaque, Pluméria n'allait clairement pas attendre de connaître la prochaine action de Shade. Elle était une guerrière Kuja, il ne fallait ni la sous-estimer ni croire qu'elle se rendrait gentiment et facilement. Shade s'était déplacée à une vitesse surhumaine, mais Pluméria n'avait pas pris le temps d'observer cette technique, elle était bien trop concentré sur sa technique à elle. Un fin capot s'était ouvert au niveau de son avant-bras et l'avait tendu en prenant soin de retenir sa respiration.
Une gigantesque bourrasque de vent avait balayé le brouillard, laissant Shade et Pluméria face à face. Au moment où Shade avait fait, feu, le cyborg avait lâché une horde de missile compacts sur son ennemi, à cette distance, si courte, il lui serait très difficile d'éviter l'assaut frontal. Mais Shade avait feu, et la balle était venue se loger exactement là, où il avait visé c'est-à-dire dans l'une de ses deux jambes amputées et remplacées par des amas cybernétique. Même si la douleur n'était pas présente à ce niveau, la balle s'était logée dans le métal.

La Kuja ne comptait pas attendre de savoir si oui ou non son ennemi était mort. Non, elle avait déjà orchestré dans sa tête sa prochaine action et aller mettre Shade dans un état de profond malaise ! Elle s'était mise à courir en direction des ruines du quartier rasé quelques minutes plus tôt par Phendrana Kane. La belle et terrifiante Tour des Francs-Marins. Il ne lui avait fallu que quelques instants pour rejoindre le quartier et se poster au sommet d'un tas de débris et de tuiles. Elle avait bandé son arc et préparer sa flèche. Rapidement, ses yeux s'étaient mis à zoomer naturellement pour reprendre la dernière zone connue de Shade, la zone supposée de l'impact. Impacts qui avaient d'ailleurs fait fuir la majorité de la population, la Marine serait sûrement rapidement alertée des exactions qui avaient lieu dans le quartier dévasté ce qui ajouterait une difficulté supplémentaire au duo combatif. Grâce à ses yeux, elle avait repérer la trace de Shade avant de lancer sa flèche en cloche, elle arriverait donc par les hauteurs, silencieuse et mortelle il ne la verrait sûrement qu'au dernier moment. Pluméria s'était replacée de façon visible au cœur des ruines. Sur ce terrain elle aurait l'avantage et le Franc-Marin serait contraint de survivre ou de fuir. Son serpent s'était déraidit et avait prit la tangente, sa couleur verte marais le rendrais difficilement détectable et il pourrait ainsi sournoisement préparer son coup ou fuir, quelque soit l'ordre que l'Amazone avait pu lui donner. Pluméria avait mis ses mains sur la tête.

"-Je me rends. Conduis moi à la Marine."

Tout laisser présager qu'il valait mieux se méfier.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 37
☠ Âge du Personnage : 25
☠ Berrys : 340903
☠ Localisation RP : Saint-Uréa
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 1702

MessageSujet: Re: L'Ouragan   Sam 5 Mai - 12:21

Shade StalComment elle t'a défoncé

Ping ! Aïe, le tir n'avait pas eu l'effet escompté, se logeant dans l'un des nombreux endroits mécaniques qui parsemaient le corps de celle qui n'avait plus grand chose d'humain. Ce manque d'inattention risquait de coûter cher à Shade, laissant l'initiative à son adversaire qui semblait impatiente d'en terminer. Pluméria avait tiré à son tour lorsque la fumée s'envola avec une puissance de feu démesurée face au pauvre pistolet de l'opposant. Cinq missiles s'étaient propulsés hors de son avant-bras, sifflant d'un cri strident en approchant de leur cible à grande vitesse. Elle s'était précipitée en tirant à courte portée, ne se doutant probablement pas que Shade soufflerait le brouillard aussi rapidement. Si l'attaque toucherait aisément grâce à la faible distance, l'empressement causa une perte de précision à l'impact. Était-ce réellement important pour des missiles ?

Virevoltant en sa direction, les missiles paraissaient dès lors impossible à esquiver. La fin de Shade avait un arrière goût d'inachevé, freiné dans son élan par cette femme cyborg aux élucubrations flagrantes. Le bras contre son visage pour le protéger, il fermait les yeux en attendant la mort.

- Soru !

Incapable d'éviter une telle force de frappe, son salut passerait par une réduction maximum des dégâts. Le jeune agent s'était, une nouvelle fois, déplacé très rapidement sur le côté d'un pas chassé bien senti. Il n'eut pourtant pas les secondes nécessaires pour se mettre hors de portée de l'attaque, emporté par le souffle brûlant qui se propageait autour de l'impact. Si les deux mètres de course n'avaient pas suffit à le tirer d'affaire, cela lui assurait au moins de ne pas finir déchiqueté puis carbonisé. La déflagration n'était pas tendre avec lui, le propulsant quelques mètres plus loin dans les décombres. Les vêtements en lambeaux, les oreilles sifflantes et la peau chaude, meurtrie par les flammes, seul son caleçon semblait intact, épargné pour des raisons de bienséance.

Le corps en vrac sur les gravas, Shade gémissait fébrilement en cherchant à reprendre ses esprits. Par chance, Pluméria n'avait pas suivi la poupée désarticulée qui voltigeait quelques mètres plus loin, probablement désorientée par l'explosion qu'elle s'était elle-même infligée à bout portant. Un peu de confort dans son malheur. Si son corps ne répondait plus pour l'instant, l'homme faisait travailler ses méninges. Il apparaissait comme impossible de survivre face à elle en restant à distance, qui sait ce que la cyborg pouvait bien sortir de sa besace ?

- Il faut que je me rapproche.. Enfin, si cette abomination n'a pas un fusil à grenaille caché dans son c-.. Ressaisis-toi Max, tu deviens grossier.

Les jambes tremblantes, elles étaient tout de même parvenues à rester compactes lorsque Shade s'était relevé pour constater les dégâts. Sa main était venue épousseter son torse, désormais nu. Le combat opposerait désormais deux personnes à la pudeur bien faible, l'homme contraint de faire avec, tout de même plutôt gêné de son attirail quasi-naturiste. Le grand brun s'approchait lentement de la zone d'impact, l'air chaud accentuant la douleur des quelques parcelles de sa peau qui avaient subi des brûlures. Devant lui, une flèche s'écrasa soudainement sur le sol pointe plantée entièrement dans la terre, mais aucune trace de Pluméria. Cette attaque, bien que complètement ratée, signifiait que la femme avait survécu, et qu'elle était probablement plus en forme que l'agent infiltré.

La poussière remplaçait le brouillard et les dégâts auditifs provoqués par le lourd bruit des missiles n'arrangeait pas la perception des protagonistes. Une voix brisa toutefois le silence, provenant d'une petite bute improvisée, créée par un amas de restes des bâtiments du quartier.

- Je me rends. Conduis-moi à la Marine.


Les yeux rivés sur cette femme, vicieuse et perfide, qui plaçait ses mains derrière sa tête comme pour capituler. Se rendre après avoir cherché à pulvériser son adversaire sous les missiles, quelle drôle d'idée. L'idée de lui répondre bouillonnait, mais il se ravisa très rapidement, préférant s'accroupir derrière un bloc de pierre plus imposant que ses congénères.

L'attaque frontale ne fonctionnerait pas. Pluméria avait l'avantage du terrain, positionnée en hauteur et feintant l'abandon, elle n'aurait aucun mal à l'atomiser avec de nouvelles attaques robotiques. D'autant plus que sa venue semblait attendue, qui sait ce qu'elle avait bien pu préparer à Shade lorsqu'il s'approcherait crédulement. Il fallait être plus malin, plus vicieux que le vice lui-même. Et le Cipher Pol n'était pas reconnu pour son innocence.

Usant de couvertures créées par la dévastation du quartier, l'homme contourna son adversaire qui restait immobile, mains derrière la tête. La surprise devait permettre à Shade de reprendre l'avantage, trop affaibli par l'une des premières attaques de Pluméria. Et il savait déjà quoi faire. S'approchant par derrière, à pas de loup, le brun espérait simplement que les oreilles de son adversaire n'avaient pas été, elles aussi, modifiées pour une meilleure ouïe. Quelques mètres seulement séparaient les deux protagonistes et l'heure était à la vengeance. Œil pour œil, dent pour dent. Plus tôt, il avait repéré une vitre donnant sur l'intérieur de Pluméria. Pas voyeur pour un sou, c'était toutefois une information capitale puisqu'en touchant l'engrenage interne du robot, celui-ci serait assurément en mauvaise posture.

Et c'était exactement là sa cible. En quelques pas il avait rejoint sa proie par derrière, grimpant sur les gravats à toute vitesse, coude replié sur lui même pour envoyer son index raidit sur la vitre blindée. Le Shigan était une technique redoutable mais sa limite résidait dans la puissance de l'utilisateur et Shade ne savait pas si la vitre résisterait à l'attaque ou si elle cèderait aussitôt.

- Index Gun ! SHIGAN !


©️ 2981 12289 0


Shade prend la parole avec ce code couleur : #0099ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Membre des Iron Maidens


☠ Messages : 29
☠ Âge du Personnage : 27
☠ Berrys : 90419
☠ Localisation RP : Saint Uréa - South Blue
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 1600
Membre des Iron Maidens

MessageSujet: Re: L'Ouragan   Sam 5 Mai - 17:43

PlumériaLe Shingan


L'index était venu briser la vitre sans soucis. Le Shingan étant un concentré de puissance. Elle n'avait pas non plus entendu son ennemi malgré le fait qu'elle s'était positionné volontairement au milieu des ruines pour faire sa petite annonce et avoir un visuel sur tout ce qui l'entoure. La discrétion
de son adversaire, était digne des commandos. Le doigt était venu se planter sur l'un des rouages reliés directement à son lance-fléchette. Elle n'avait aucune idée des dégâts pour le moment, mais par mesure de précaution, elle n'utiliserait pas son lance-fléchette durant le combat. À court de missiles, la jeune femme s'était retrouvé au corps à corps sans espoirs de pouvoir mettre de la distance entre elle et le Franc-Marin.

Avant même que Shade ne retire son doigt, elle avait tenté d’asséner un puissant coup de coude pour sonner son ennemi, n'ayant pas de vision directe sur son adversaire elle n'avait aucun moyen de savoir si l'homme avait été touché ou non. Une fois son action tentée, elle avait tenté de sortir son bras mécanisé de réparation pour entamer le diagnostic de la pièce endommagée. Elle essayait d'avancer lentement vers un amas de ruines.

Champawat, le cobra royal s'était glissé lentement près de Shade pour venir tenter de lui croquer la jambe. Son venin contenait une neurotoxine qui attaque le système nerveux de la victime et induit rapidement une vision brouillée, des vertiges et une paralysie faciale, un avantage à court terme si l'attaque réussissait. Le cobra serait aussitôt repartir vers sa maîtresse pour se raidir et redevenir l'arc qu'il était. Si Pluméria était arrivée à se mettre en retrait, elle pourrait planifier sa prochaine attaque.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 37
☠ Âge du Personnage : 25
☠ Berrys : 340903
☠ Localisation RP : Saint-Uréa
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 1702

MessageSujet: Re: L'Ouragan   Dim 6 Mai - 15:54

Shade StalMmh, le Cola c'est délicieux

Enfin quelque chose de concluant ! Son index traversa le verre avec aisance avant de s'enfoncer plus profondément, brisant quelque chose à l'intérieur par la même occasion. Qu'avait-il brisé ? Aucune idée, et Shade ne s'en souciait pas, trop préoccupé par l'état de son adversaire qui ne semblait pas en pâtir plus que ça. Néanmoins, l'attaque surprise avait porté ses fruits et désormais il serait compliqué pour elle de s'écarter de l'homme et faire usage de ses nombreuses armes à distance dont il avait fait les frais.

Le doigt encore en elle, il n'eut le temps de faire plus ample connaissance avec l'anatomie complexe de Pluméria, pris de court par un coude un brin hasardeux mais bien senti qui le frappa de plein fouet au visage. Sa pommette avait mangé, recevant le métal froid du bras pour "protéger" le cerveau. A en témoigner par la gerbe de sang qui s'écoulait sur son menton, l'os de la joue n'avait pas été d'une grande aide. La cyborg n'avait, elle, daigné se retourner pour lui faire face, préférant s'avancer fébrilement sur les gravats en sortant un nouveau bras d'on-ne-sait-où, plus petit et fin que les autres et aux propriétés réparatrices à en croire les petits étincelles lors de la soude.

Ce n'était pas le moment de flancher, le plus dur était passé. Shade repris ses esprits aussi vite qu'il pu, s'approchant à nouveau de celle qui souhaitait s'écarter et garder de la distance entre les deux combattants. Le brun ne comptait plus lui laisser de répit, son laxisme était désormais un fardeau qui le rendait bien faible, malmené par les assauts du robot. L'engrenage touché plus tôt n'était que du bonus, souhaitant simplement briser la vitre pour atteindre l'intérieur, forcément rempli d'organes vitaux.

- Tu n'as pas de cœur, mais tu as forcément quelque chose pour le remplacer. Je vais trouver ce que c'est.

Une fois de plus, l'agent profita de son inattention, le dos tourné à son opposant qui ne manquerait pas de le lui faire payer. Cherchant le trou causé plus tôt par le Shigan, Shade tenta de pénétrer une seconde fois la pauvre femme qui n'en demandait pas tant, occupée à réparer les dégâts. Espérant que la vitre ne soit pas réparé, l'homme à la cravate rentrait en elle pour lui dérober la bouteille de Cola tel un soulard fourrant sa main dans un réfrigérateur à la recherche d'une bière. S'il parvenait à l'atteindre, son bras se rétracterait aussitôt avec violence pour la lui arracher.

- Dis-moi. Il t'arrive de saigner ? Dit-il, sa rage se lisant sur son visage alors qu'il observait la bouteille de Cola dans sa paume. Ça viendra.

Rétractant ses doigts contre le verre du récipient, la bouteilla vola en éclat en éclaboussant Shade de son contenu collant mais au combien délicieux. Passant sa langue sur une goutte échouée sur sa lèvre inférieure, l'homme baissa à nouveau sa garde face à l'extension de son adversaire : le serpent. Ses crocs acérés s'étaient plantés contre la peau du mollet, déversant son venin dans les deux ouvertures causées par les dents pointues. Parvenant toutefois à l'attraper et le balançait un peu plus loin, sa vision s'atténua grandement, soudainement floue. L'agent tenait à peine debout, jambes tremblantes alors qu'il titubait de gauche à droite, cherchant une pierre sur ses flancs pour s'appuyer dessus, en vain. Il chuta alors, à quatre pattes sur les débris, tourmenté par le venin qui coulait dans ses veines.

Sa seule chance de survie dépendait désormais de l'état de Pluméria après la destruction de la bouteille en verre.


©️ 2981 12289 0


Shade prend la parole avec ce code couleur : #0099ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Membre des Iron Maidens


☠ Messages : 29
☠ Âge du Personnage : 27
☠ Berrys : 90419
☠ Localisation RP : Saint Uréa - South Blue
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 1600
Membre des Iron Maidens

MessageSujet: Re: L'Ouragan   Lun 7 Mai - 9:51

PlumériaDéfaite



La faiblesse des hommes venait d'éclater au grand jour. Shade était tombée droite dans le piège de Pluméria. Orgueil, stupidité... C'était ce qui avait animé Shade durant son action, il avait bien été naïf de croire pouvoir battre une Kuja si facilement. Elles étaient des guerrières redoutées, des guerrières qui inspirait la peur et la crainte. Shade aurait dû prendre plus de méfiance et de précautions. Pourquoi avait-elle feint la fuite ? Pourquoi n'avait-elle pas pris le temps d'attaquer ? Pourquoi s'était-elle si facilement laissé approcher au corps-à-corps ? Le Franc-Marin était sur le point de le découvrir et aller sûrement regretter la portée de son geste.

Pluméria était un amusée, un sourire s'était même dessiner sur son visage, un sourie vicieux et plein de confiance. Shade était un moulin a parole, il parlait trop en fait, et il devrait plutôt se concentrer et veiller à ne pas gâcher son énergie car il était au bord du gouffre. Le petit bras mécanique avait extrait la balle de sa jambe avant de se ranger à son tour et de se mettre en veille, Shade n'avait pas jugé bon de viser cet élément clé qui avait pu faire son travail. Non, il avait préféré se concentrer de nouveau sur la petite vitre. Mais, Pluméria était conçue et modifier par la Marine. Et la Marine était réputée pour être une adepte de la stratégie militaire... Croyait-il vraiment que ce maigre cockpit pouvait abriter quelque chose d'essentiel ? Pluméria avait sifflé une nouvelle fois un ordre à son serpent avant que Shade, l'intrépide fonceur, ne plante une nouvelle fois sa main au niveau de la vitre.

Le bras mécanisé n'avait pas réparé le vitrage, c'était un ordre direct de sa détentrice, elle avait un plan et Shade avait foncé dedans. Sa main s'était infiltré dans la vitre, la brisant en plusieurs morceaux, morceaux coupants et tranchants qui abîmerait probablement Shade au passage, il était aussi parvenu à la pompe à Cola. À ce moment précis, ce moment où Shade avait la bouteille en main, il était presque collé contre Pluméria. Elle en avait aussitôt profité pour lui attraper la nuque d'une première main et son autre main était venue piocher dans son carquois avant de tenter d'abattre la pointe de la flèche sur le bras de son ennemi, bras qui était encore en elle. Elle lui avait jeté un regard noir en réalisant l'action avant de parler à son tour, des paroles provocatrices digne de son statut.

"-Dis-moi. Il t'arrive de te taire ? Ça viendra."

La courte distance qui les séparait et le fait que Shade ait bloqué son bras en elle laissant entrevoir la réussite de l'attaque de Pluméria. Il lui serait difficile désormais de se battre avec un seul bras. Il avait retiré son bras en arrachant la bouteille de Cola qui avait littéralement explosé dans ses mains, là aussi les morceaux de verre le blesserait sûrement. Champawat était parvenu à mordre son adversaire et les effets se faisaient visiblement ressentir. Pluméria s'était reculée dès lors.

"-Tu crois vraiment m'avoir atteint ? Tu crois vraiment que la Marine avait laissé mes systèmes vitaux protégés par une simple vitre ? Tu n'as fait que détruire ma batterie auxiliaire. Je n'ai plus accès à mes gadgets... Et ma vision se trouble, je dois l'admettre. Mais je peux encore utiliser mon arc, mes flèches... Fuis, vas te cacher, reviens quand tu seras moins couard."

Plusieurs défaillances systèmes s'étaient afficher sur l'écran de contrôle rétinien du Cyborg.

>Système oculaire et lunette de visée: Dysfonctionnement
>Auto-réparation: Dysfonctionnement
>Système de missiles: Dysfonctionnement
>Lance-fléchette: Dysfonctionnement


Pluméria avait sacrifié volontaire une grande partie de son potentiel de combat pour achever Shade dans la fatigue du combat. Mais les effets des pertes énergétiques se faisaient aussi ressentir chez la Cyborg, bien que sa principale source d'énergie soit solaire, la perte de sa pompe axillaire affecterait grandement ses capacités et sa puissance. Champawat était revenu dans sa main, raid comme un bout de bois et la jeune femme avait prit du recul, courant péniblement un peu plus loin avant d'encocher sa dernière flèche à fiole fumigène, elle avait effectué le tir avant d'encocher une autre flèche, sa dernière flèche en fait... La flèche explosive était partie en direction du brouillard et avait explosé, l'ensemble du brouillard avait pris feu. Pluméria espérait qu'il s'agirait du coup final qui obligerait son adversaire à fuir ou accepter la mort avec dignité.

"Tu... N'est... Pas... Digne... D'une guerrière... KUJA !"

Techniques et résumé:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 37
☠ Âge du Personnage : 25
☠ Berrys : 340903
☠ Localisation RP : Saint-Uréa
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 1702

MessageSujet: Re: L'Ouragan   Mar 8 Mai - 14:10

Shade StalUne lueur divine
Un sacrifice n'est jamais anodin, encore plus lorsqu'il s'agit d'un don de soi. Pluméria avait fait le choix d'offrir cette opportunité à Shade, celle de lui ôter ses fonctionnalités robotiques en détruisant la ressource essentielle : le Cola. La femme n'en demeurait pas moins humaine malgré son corps dévasté par les expériences scientifiques et de ce fait, elle pouvait encore survivre avec un dysfonctionnement de son système. On dit souvent que les femmes pensent avec la tête tandis que les hommes pensent avec leur b-.. cœur. Ce combat reflétait parfaitement cette philosophie, l'une prête à accepter de graves blessures pour parvenir à ses fins tandis que le brun se laissait guider par son orgueil, aveuglé par une rage presque incontrôlable qui atténuait grandement ses facultés intellectuelles. Et à armes égales, c'était souvent le cerveau qui primait.

- Dis-moi. Il t'arrive de te taire ? Ça viendra.

Excédée la provocation de Shade, la cyborg aux cheveux couleur lavande avait répliqué en se saisissant d'une flèche qu'elle planterait dans l'unique bras, encore enfoui profondément en elle. Ce n'était pas l'option la plus maligne si Pluméria souhaitait le silence. Hurlant de douleur, la pointe métallique traversa l'avant-bras jusqu'à ressortir de l'autre côté. Le visage meurtri par la douleur de ses nombreuses blessures, le brun commençait à perdre l'équilibre avant de tomber au sol, s'appuyant sur son unique bras mal en point.

Trônant sur les gravats, à bout de force, épuisé par cet affrontement intense qu'il n'avait pas sû maîtriser comme on le lui avait appris. Ses pensées trahissaient un sentiment de déception mêlé à la colère, non pas qu'il s'agissait de sa première défaite, mais qu'il ne parvenait toujours pas à maîtriser sa fougue. Comme un démon, son mépris pour les ennemis du Gouvernement ne demandait qu'à s'exprimer pour abattre toute la haine qu'il éprouvait à leur égare. Cette impulsivité chronique due à la "vermine" avait déjà été pointée du doigt par ses maîtres d'armes, jaugeant celle-ci comme une arme destructrice à double tranchant. Aujourd'hui, Pluméria était parvenue à retourner ce dégoût contre lui.

La silhouette du cyborg déambulait devant lui en s'écartant lentement du pauvre homme, vaincu. Une première flèche vint s'écraser non loin de Shade en provoquant une fumée similaire au brouillard opaque qu'il avait balayé aisément d'un coup de pied. L'agent n'en était plus capable désormais, usé par sa débauche d'énergie, n'ayant cessé de s'activer depuis la rencontre avec cette Phendranah Kane et Aleksandra Kourov.

Le nuage gris s'était formé autour de Shade, privé complètement de ses capacités visuelles. Malgré lui, il acceptait son destin, trop faible pour se mouvoir hors du brouillard. Pluméria n'avait plus qu'à abattre l'épée de Damoclès sur l'homme qui ne pouvait se douter de quoique ce soit.

- Tu... N'es... Pas... Digne... D'une guerrière... KUJA !

- Te voilà enfin. Accroches-toi gamin, on décampe.


Une explosion puis le souffle chaud de la fumée, consumée par les flammes. C'était ainsi que l'homme perçu ses derniers instants de l'affrontement avec Pluméria. L'épais tissu de la cape floquée "Marine" tapotait contre son visage alors qu'il se laissait porter, bringuebalant dans les bras de Kourov qui était venue à sa rescousse en l'extirpant d'une mort certaine. L'ex-colonel et lui avaient été séparés sur la place, une bonne heure et demie plus tôt dans la journée.

- Tu as le don pour t'attirer des ennuis, une chance que je t'ai retrouvé à temps. Mais j'ai pas fait tous ces efforts pour que tu clamses dans mes bras alors ne t'arrêtes pas de respirer, et surtout, ne te diriges pas vers la lumière.
©️ 2981 12289 0


Shade prend la parole avec ce code couleur : #0099ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Membre des Iron Maidens


☠ Messages : 29
☠ Âge du Personnage : 27
☠ Berrys : 90419
☠ Localisation RP : Saint Uréa - South Blue
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 1600
Membre des Iron Maidens

MessageSujet: Re: L'Ouragan   Mar 8 Mai - 15:51

PlumériaLe départ



La flèche enflammée était parti droit sur le nuage de brouillard incendiaire, le feu s'était propagé rapidement. Et pourtant les cris de son ennemi n'étaient pas audible ? Avait-il choisit de mourir dans la dignité et le silence tel le ferait une guerrière Kuja ? Pluméria en doutait fortement. Le nuage s'était dissipé laissant entrevoir une femme de grande taille, une blonde, empoigner Shade et le tirer hors de la zone de combat à toute vitesse. Elle avait un épais manteau blanc avec écrit "Marine" ! L'esprit de Pluméria était embrumé, Shade était lui aussi de la Marine ? Ces deux étranges protagonistes étaient-ils aux trousses de Pluméria à cause de l'incident du laboratoire ? Elle n'en n'avait aucune idée, mais elle ne chercherait pas à courir après eux. Elle était hors de combat, elle avait des réparations et des modifications à effectuée et Shade était bien trop couard pour accepté la mort. Pluméria préférait se consoler en se disant que le poids de cet échec sur sa conscience serait bien pire que la mort. Ils se reverraient, s'en était certain. Sur Grand Line, sur les mers... Pluméria s'était assise dans les ruines, se recroquevillant sur elle même, le cola couler le long de ses jambes, mais qu'importe ce n'était qu'une batterie auxiliaire. Elle s'était subitement mise à pleurer.

"-Je t'avais pourtant dis de te laisser faire, je voulais vraiment mourir, ne me retiens plus prisonnière de ce corps je t'en supplie."  


"-Chut, ça va aller, tu vas t'effacer progressivement et j'aurais le contrôle total de cette enveloppe pour accomplir ta vengeance. Je ne suis pas le module AX, tu n'es pas toi non plus: nous ne faisons qu'une, nous sommes Pluméria, tu comprends ?"

La Cyborg s'était péniblement relevée, Champawat avait rampé jusqu'à elle. Lentement et tranquillement. La jeune femme était partie reprendre sa longue cape et l'enfiler, elle boiter et chanceler à chaque pas, elle n'était pas encore assez forte et elle avait réellement peur des hommes désormais, une peur justifiée par Shade qui était la preuve que certains hommes étaient puissants. Lui aurait-on menti depuis son plus jeune âge ?
Elle devait maintenant rejoindre Aphelandra, la Capitaine de son nouvel équipage et prendre la route de Grand Line, elle quittait South Blue et ne voulait plus jamais y remettre les pieds. Sa place était sur la Calm Belt, à Amazon Lily.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'Ouragan   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Ouragan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ouragan 42 neuf sous blister
» Cyclone conseils : roue libre pédalier?
» Commentaire : liste des 30 de la phase 2
» Feint Long 2
» Recherche revêtements usés ou abimés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jolly Roger :: Zone Rp :: Blues :: South Blue :: Saint-Urea-
Sauter vers: