Contexte
Factions
Combat
Présentations
Avatars
Fruits du Démon
Primes
PNJ
Navigation
Equipages
Quêtes/Missions
Boutique
Médailles





Votez toutes les deux heures
et gagnez des Berrys !



 
CalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Qui es tu ? Feat Stand [FB]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


☠ Messages : 66
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 11231
☠ Localisation RP : North blue
☠ Fruit du Démon : Kaitai Kaitai no mi
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 2088

MessageSujet: Qui es tu ? Feat Stand [FB]   Mar 17 Avr - 22:40



   
Qui es tu ?

   
Le monde est vaste, bien plus vaste que je ne le pensais. Sur mon île, à part l’océan, on ne voyait rien d’autre que l'horizon. Je savais l’existence de d’autres terre grâce aux récits des marins ou au livres d’éducation au quel j’ai eu droit. Alors, après avoir fui Roshar, je me suis retrouvé face à tout ça, cette vérité, que le monde est immense. J’étais perdu. Où me rendre, quel but servir ou même encore, dois-je vivre ?
Syl m’accompagne et ne me lâche pas d’une semelle, et son caractère m’aide à penser à autre choses, mais je sais bien bien qu'un jour ou l’autre, ces questions me tarauderaient de nouveau.
J’ai donc voyagé d’îles en îles avec ma petite princesses. Nous vivions presque simplement, à travailler sans aucune prétention et ambition. Notre seul envie était d’avoir des sous pour partir de nouveau sur les mers. De temps en temps nous retournions sur des îlots déjà visité, ce fût le cas d’aujourd’hui.


Fiiiiiiiiitz, j’ai faiiiiiiiiim, ce plaina-t-elle

Une fois amarré, nous irons dans le bar de la dernière fois, celui qui fait de bonne tarte. Tu avais aimé.

Oh ouiiiii ! cria-t-elle de joie. J’ai hâte ! Marre de devoir manger le ragoût des marins. N’ont-ils donc aucuns gouts pour les bonnes choses ces hommes-là ?

Par chance, personne au alentour ne l'avais entendue.
Je m’étais maintenant habitué à l’entendre ce plaindre. Depuis ma fuite, c’était devenue mon quotidien. Ma Tontatta avait passé plusieurs jours caché dans mes vêtements, j'avais toujours peur des homme qui la verrait. Comment allaient-ils réagir ? seront-ils curieux ? ils voudront peut être la capturer et la vendre comme un vulgaire animal. Alors oui, je préférais la caché au yeux de tous pour la protéger, et Syl comprenait très bien le dilemme auquel je faisais face.

A bord d’un navire marchand, j’avais payé mon billet pour les suivre sur la prochaine terre. Presque fauché avec tous les achats inutile pour Syl, je dû donner du mien sur le pont. Après plusieurs jours de voyage a travaillé dessus, nous étions enfin arrivés.

Tien mon gars, tu as fait plus que ta part du travail. Voilà un petit supplément. Fais toi plaisir avec, et si tu cherches une place ou vivre, mon bateau et moi seront toujours là pour t’accueillir, du moment que tu travailles bien héhéhé. me dit-il en ricanant sur la fin.

Le capitaine Trac, un homme bon. Radin sur les bords, mais il savait récompenser les matelots pour leur bon travail.
Il faisait partit des rares hommes à ne pas juger sur l'apparence. Ce fut lui qui me trouva, et pas l'inverse. D'après ses dires, il vit en moi un bon mousse, avec de l'expérience. Il ne se trompait pas. J'avais jadis fais office de capitaine à bord d'un bateau de guerre, à sillonner les côte de mon îles natal, à la recherche du moindre truand.
Je le remerciai avec un signe de la tête et pris la direction des restaurants.
A peine un pied posé sur le quai et toutes les odeurs de la ville affluait sur nous. Syl renifla les bonnes senteurs des restaurants à proximité. Je me dirigeai vers leurs provenances.
La lance accroché dans mon dos, et mon sac de fortune en bandoulière. Je parcourais les rues vivantes de monde, à la recherche de ce fameux bar avec Syl, toujours caché dans le col de ma veste.


Aaaaaaah, enfin une odeur de bon plat, bien préparé. Cours, fidèle serviteur ! Il me tarde de manger ces fameuse tartes.

…Non.dis-je froidement.

Syl me tira l’oreille.

Il ne me semble pas avoir posé de question Fitz...alors tu va me faire le plaisir d'y mettre du tien.

Facile quand on reste perché sur l’épaule des autres à aboyé des ordres, lui dis-je, non sans cacher un petit sourire

Le temps passait vite, et retrouvé le bistrot dans ces rues bondées nous avait pris plus de temps que prévu, mais nous y étions quand même parvenue.

Toute les tables à l’intérieure était occupées. A l’allure de certains, il était évident qu’on avait là des pirates. Tous les brigands de la salle me fixèrent à mon entrés. Des regards pas commodes, d’autre de dégouts. Je pue même en entendre un pouffer de rire. Comme à mes habitudes, j’y fis abstraction. Je venais ici pour passer un moment serein avec ma Syl, je voulais éviter toute bagarre inutile. Sur le port, j’avais pu écouter discrètement une discussion entre deux soldats de la marine. De ce que j’avais pu entendre, un de leur supérieur avais l’air d’être présent dans la ville, il était donc préférable de faire profil bas, le temps de.
Accompagné de Syl, et Toujours bien caché, je pris la décision de m’installer au bar. La distance parcouru pour y arriver ne fut pas long, mais je du le faire avec leurs regard insistant, dans mon dos.
Ignore les me dis syl au creux de mon oreille. Je n’avais pas besoin qu'elle me le dise pour le faire.
Je pris place sur le bar.


Je vous sers quoi mon bon monsieur ?

Il devait surement avoir l'habitude de croiser des défiguré pour ne même pas sourciller devant mon visage.

Une de vos fameuses tartes, vous en faite toujours j’espère ?

Ooooh toujours oui ! Les meilleurs du coin mon brave, je vous commande ça de suite
 
Je lui demandai une bière avec, espérant oublié les autres collègues, grâce aux bien faits de l'alcool ...
J’avais toujours cette sale impression d’être observé, sous toutes les coutures. Je me fis plus petit en me recroquevillant légèrement et attendis ma commande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t322-le-batard-tueur-de-roi

avatar
Lieutenant de la Marine


☠ Age : 25
☠ Messages : 33
☠ Âge du Personnage : 30
☠ Berrys (x1000) : 1268
☠ Localisation RP : Base M-1
☠ Fruit du Démon : /
☠ Haki : /
☠ Dorikis : 1743
Lieutenant de la Marine

MessageSujet: Re: Qui es tu ? Feat Stand [FB]   Mer 18 Avr - 17:34

Stand patrouillé dans la petite ville, sifflotant d'un aire joyeux, observant le paysage et les personnes qui lui répondaient souvent bonjour m'sieux l'marine ! Et pour toute réponse, il leur sourit. Mais de ce fait... Un lieutenant qui patrouille seule ? Ce n'est pas bizarre non ?

Cette pensée le fit rire. Il avait envoyé ses hommes manger et boire un coup. Lui ? Bwah ! Il allé prendre sa pose après... D'ailleurs, il chercher ses officiers... Bordel, il était passé où ?

Il entra dans un bar en levant le bras et la main, ne se souciant pas le moins du monde du nombre de crevures qui était dedans. Lâchant un :

-Salut tertous ! Comment qu'ça va ?!
----------------------------------------------
J'observais les environs avant de voir mes deux officiers en train de finir leur repas. Je m'approche deux et leur dit avec ma voix naturellement forte.
- Bin allé mes biloutes ! In r'tourne a l'ouvrache !
- Oui mon lieutenant !
Ils partirent, je souris avant de me mettre au comptoir. L'homme prenant ma commande
-Salut min gars ! Un litron d'biére et d'quoi bouffer !
-Bien m'sieux !

Dit t'il avant de partir. Je regardais a droite a gauche avant de sortir de ma poche une flasque et discrètement bu une gorgé avant de la ranger. Je regardais sur le côté un homme ou un enfant... Je hausse les épaules et venant tapé amicalement sur son épaule.
- Bah min gamin, fait pas l'geueule  ! qu'es'qui s'passe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 66
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 11231
☠ Localisation RP : North blue
☠ Fruit du Démon : Kaitai Kaitai no mi
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 2088

MessageSujet: Re: Qui es tu ? Feat Stand [FB]   Mer 18 Avr - 21:03



 
Qui es tu ?

 


J'entendais le cuisinier dérrière la porte s'activé.


J'espère qu'il va faire vite, j'ai une faim de géant !

Je suis curieux de voir une naine manger comme un géant, lui dis-je pour me moqué.

J’eus comme unique réponse, un coup de croc dans mon oreille. Elle ne me fit aucun mal.


Salut tertous ! Comment qu'ça va ?!

Un homme, de taille moyenne venais d'entrer. Il était habillé d'un long manteau gris, accompagné par une paire de botte en cuir, et un pantalon d'une couleur similaire. Sa chemise blanche recouvrant son corps. A son entré, je vis deux hommes de la marine l'observer. Je n'avais pas fais attention à eux en rentrant dans le lieux. Pas besoin de m'en faire, actuellement, aucune prime était mise sur ma tête. Je mis de coté mon anxiété.
Le nouvel arrivant s'avança vers eux, d'un air enjoué. Arrivé à leur niveau il se mit à parler d'une voix forte

Boin allé mes biloutes ! In r'tourne à l'ouvrache !  
Son accent à couper au couteau me fis le même effet qu'une sale odeur, désagréable. D'où venait-il ? un accent pareil était loin d'être courant. D'une îles particulière ? peut être l'homme était atteint d'une maladie l'obligeant à parler de façons si dérangeante.
La tête tourné vers eux, Syl leva sa tête au dessus de mon col pour observer la scène.
Les deux soldats acquiescèrent et partirent en l’appelant lieutenant.


Une information de plus, pensais-je. Au port j'avais pu entendre parlé d'un soldat de la marine gradé, il devait parlé de lui. Mon regard ce porta à son visage joyeux.
Un homme pareil lieutenant ? Pourquoi pas, on trouve de tout sur les mers.

Les pirates aux alentours scrutait prudemment le nouvel arrivant d'un œil mauvais, eux se méfiait de lui. Je me remis droit. J'espérais ne pas attendre trop longtemps ma commande.

Salut min gars ! Un litron d'biére et d'quoi bouffer !  

j'eus un sursaut à l'entendre si près de moi. Le lieutenant se mit sur mon coté pour commander à son tour de quoi l’approvisionner. Je comprenais pas un mot de ce qu'il déblatérait, mais le serveur lui, n’eus aucun mal. Le barman lui répondis brièvement et partit en cuisine quelque seconde passer la demande du gaillard. Je sentais ma naine se nicher dans le creux de mon cou. Elle avait maintenant les bon réflexes.
Pendant ce temps, j'écartais silencieusement ma chaise de lui. Son air enjoué m'énervais, et je n'avais absolument pas besoin d'avoir un simplet à mon coté. Je fixais les bouteilles accroché devant moi. Je devais éviter d'attiré son attention, ne pas porter mon regard sur lui, et ne surtout pas paraître aguicheur.


Bah min gamin, fait pas l'geueule  ! qu'es'qui s'passe ?  

Pour commencer, gamin ? cet homme devais avoir dans la trentaine, tandis que moi j'en avais plus de vingt-cinq ans. Son appellation de gamin était donc mauvaise. De plus, si je faisais la gueule c'était pour éviter tout contact avec lui...  et c'étais raté. Sans changer de position mon regard, je lui dis d'un ton froid et détaché pour bien me faire comprendre.


J'aimerais être seul...merci.

Je jetais un œil vers lui et ne vis aucun mouvement de recul. Que voulait-il ? un ami de beuverie ? aucune envie. Rien que penser de parler à un inconnue tout en buvant me dégoutte. J'avais d'autres chats à fouetter. Mon temps était pour Syl, non pour lui.
Je me remis à lui parler pour être clair.

Si tu pouvais éviter de me toucher aussi et t’écarter de moi, je t'en serais reconnaissant.

Je ne pris même pas la peine de m'excuser, de le remercier, ou même d'être amical. Ce genre de personnage, il fallait être cash avec pour éviter de les avoir au cul toute la journée.

Le cuisinier n'avais toujours pas fini et les regards ne se posais plus seulement sur moi mais sur "nous". Je me permis un petit coup d’œil rapide derrière moi. La plus part des pirates nous fixait, un regard de requin et un visage mauvais. Pour qui était ces regards, lui ? moi ? sincèrement,  je préférais la deuxième option.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t322-le-batard-tueur-de-roi

avatar
Lieutenant de la Marine


☠ Age : 25
☠ Messages : 33
☠ Âge du Personnage : 30
☠ Berrys (x1000) : 1268
☠ Localisation RP : Base M-1
☠ Fruit du Démon : /
☠ Haki : /
☠ Dorikis : 1743
Lieutenant de la Marine

MessageSujet: Re: Qui es tu ? Feat Stand [FB]   Mar 24 Avr - 17:04

Je regardais l'homme qui venais de me remballer gentillement voir méchamment moi qui voulais être juste sympas avec quel qu'un. C'était louper. Je hausse les épaules avant de me tourner dans mon coin.


Bonne journée m'sieux.


Fut ma seule réponse avant que le barman arrive avec un sandwich et ma bière. J'attrape la chope et je bue plusieurs gorgée avant d'attraper mon sandwich que j'avale rapidement. Je regarde les hommes qui me regardent méchamment. Je soupire

- Y a un problème pour m'lorgné comme cha ?

Plusieurs personnes se levèrent.

-On n'aime pas la marine ici…
Je soupirai avant de voir qu'il prenais tous des armes.. Je craque mon épaule et me mets en garde avant de foncer sur un homme et lui mettre un coup de tête. Lui cassant le nez au passage.. Un autre arrive derrière moi, je fais un pas sur le côté et lui fait un croche-pied. Ils se lèvent de plus en plus. Je soupire en voyant le nombre de personne… Ça va être du beau tout ça… Je me dirige vers ma chope de bière et la descend d'une traite pour ce préparé mentalement au futur combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 66
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 11231
☠ Localisation RP : North blue
☠ Fruit du Démon : Kaitai Kaitai no mi
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 2088

MessageSujet: Re: Qui es tu ? Feat Stand [FB]   Dim 6 Mai - 13:50



 
Qui es tu ?

 


- Bonne journée m'sieux

Décidément, ça façon de parler me dérangerais toujours.
Le barman venait de finir mon plat, il arriva avec, mais il continua son chemin pour se mettre devant l'autre gus. Il déposa un sandwich et une bière avant de retourner à son poste. Interloqué, je me penchais pour lui demander ou mon plat en était. Il me regarda du coin de l'oeil avant de me dire de patienter encore. Pourquoi l'autre marine avait-il eu sa commande avant la mienne ? Cela avait le don de m'agacer.

- Fitz, ont se moque de nous non ?!

Patience, dès que nous auront ce que nous voulons, et seulement après avoir payé, j'haussais le ton pour bien faire comprendre à Syl qu'aucune négociation n'étais envisageable. Elle soupira. Alors nous pourrons partir manger dans un endroit plus calme qu'ici.

Au même moment, j'entendais sur mon côté, celui qui était venu tenter la causette, qui répondait à un des gars du lieu. Le Serveur regardait la scène avec affolement, il priait les gens concernés de sortir d'ici. J'éprouvais de la pitié pour cet homme. Il savait qu'un combat ici saccagerais l'endroit. Malheureusement pour lui se n'étais pas mon problème mais bien le siens.

L'altercation commença. Syl ce boucha les oreilles pour ne pas entendre tout le vacarme que cela engendrait. Pourquoi fallait-il que des pirates viennent encore foutre leurs merdes dans un moment pareil. Le barman se tenait la tête de ses mains, il calculait déjà ce que ça lui couterait. Pour ma part, je ne pensais qu'à une chose, mes tartes et elles n'arrivaient toujours pas.

Un homme, de taille moyenne venais d'entrer. Il était habillé d'un long manteau gris, accompagné par une paire de botte en cuir, et un pantalon d'une couleur similaire. Sa chemise blanche recouvrant son corps. A son entré, je vis deux hommes de la marine l'observer. Je n'avais pas fais attention à eux en rentrant dans le lieux. Pas besoin de m'en faire, actuellement, aucune prime était mise sur ma tête. Je mis de coté mon anxiété.
Le nouvel arrivant s'avança vers eux, d'un air enjoué. Arrivé à leur niveau il se mit à parler d'une voix forte

- Eh toi ! Tu es un des leurs c'est ça ? Viens là qu'on en discute


Syl accroche toi bien... lui dis-je.

Le forban ce mit à ma portée et sans crier gare, j'empoignais sa tête et lui fit embrasser le comptoir avec force, elle céda sous le choc. Il ne se relèvera surement pas de sitôt

Les bruits de pas qui précédaient mon action m'alertais de la suite des évènements. Par réflexe je m'abaissais, une épée coupa l'air au-dessus de ma tête. Je pris ma lance et embrochais l'épéiste à ma portée. Je ne m'attardais pas sur son corps, d'autres ennemis venais en nombres.

- Ne prend pas tes adversaires en pitié gamin, il en auront aucune pour toi. Si tu tiens à le faire, soit, mais après le combat et seulement quand tu es assuré que tout soit fini.

Ses mots résonnaient toujours dans ma tête, des bons conseils. Mon arme dégoulinant de sang en main, j'étais prêt à tous les accueillir. J'étais dorénavant obligé de me battre car l'autre idiot avait eu la bonne idée de venir se faire un nouvel ami, que des problèmes. Il me fallait éviter d'utiliser mon fruit, je ne voulais pas attirer l'attention de la marine sur mes capacités. Aujourd'hui, comme à l'époque de l'armé, ma lance serait ma seule arme. Il était tous armé d'épée, dans les paluches d'un novice, il en devenait facile de les contrer. Je fondis sur le premier et collais mon corps au sien, il ne pouvait plus que me frapper en estoc. Je me servis du corps robuste de celui-ci pour me protéger de futur taillade des autres. Ma lance perfora le pirate qui cherchait une ouverture pour m'atteindre et je fis tomber mon bouclier humain au sol avant de l'immobiliser avec un coup de pied dans la glotte. Mon simple coup d'oeil me confirmait qu'il allait en mourir. Ses compagnons n'avaient plus la même fougue que précédemment, voyant l'état des deux premiers, ils réfléchissaient un peut plus à leurs actes. Je me mis dos au comptoir mais détendu. Avait-il un capitaine dans le coin qui pourrait me donner du fil à retordre ? Surement, il vaudrait mieux s'éclipser un certain temps de la ville.

La cuisine pouvait être une bonne échappatoire, mais seulement si elle donnait sur une sortit de secours, auquel cas je me retrouverais vite cerné. Après quelque mot échanger avec Syl, elle accepta d'y aller en éclaireuse, sa petite taille lui serait bénéfique pour passer inaperçue dans tout ce bazar.

Collé au comptoir, je voyais le soldat y boire son verre dans le plus grand des calmes. Maintenant qu'il venait de me foutre dans ses problèmes, ils comptaient me laisser s'occuper d'eux tout seul.

- TOI, je suis dans la merde par ta faute ! Si tu avais eu la décence de ne pas venir me coller je n'en serais pas là aujourd'hui, alors bouche tes fesses et va t'occuper d'eux.

Je me rendais compte que je parlais avec agressivité à un gradé de la marine, mais comment ne pas réagir face à pareil guignol. Lui et son baragouin, je ne le connaissais pas et sa vue me contrariais déjà. Certaines personnes fuyaient le bar tandis que d'autres se préparait à une nouvelle offensive. Combien était-il ? 20 tout au plus, contre deux hommes il était évident que nous nous en sortiront avec des blessures, du moins, s'ils avaient tous le même niveau que les premiers.

- Si tu as en face, des ennemies en supériorité numérique tu auras bien moins d'occasion pour te battre. Ils n'auront qu'à attendre que tu plantes ta lance dans un pour que l'autre en profite pour te pourfendre à ce moment précis. Alors, pour déjouer ça, il te faut les mettre dans un angle mort. Fais-en sorte de mettre ton challenger face aux autres, tu auras plus de temps pour coucher celui face à toi. Fuis puis recommence et ainsi de suite.


Une deuxième fois, ses enseignements murmuraient à mes oreilles. Le fantôme de Brich me suivait à chaque combat, il m'indiquait la marche à suivre dans chacun de mes combats. Etait-il vraiment là, ou bien était-ce le fruit de mon imagination ? Qu'importe, tout bon conseils était à prendre.

Je fondais sur le plus proche en plantant ma lance au travers de ça garde. Si proche, je pouvais entendre la chair se faire transpercé. Sans aucun état d'âmes, je sortis mon arme d'hast du corps devenue inanimé et poursuivi l'attaque sur les autres. Ce fut cette fois-ci plus difficile. Il savait parer et rendre coup pour coups. Je n'arrivais généralement qu'à les blesser légèrement. Face à leurs nombres je n'eu pas le choix que de reculer. Deux des gaillards jetait les tables qui les gênaient pour me rejoindre et m'encercler.

Dire que je devais passer une journée tranquille...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t322-le-batard-tueur-de-roi

avatar
Lieutenant de la Marine


☠ Age : 25
☠ Messages : 33
☠ Âge du Personnage : 30
☠ Berrys (x1000) : 1268
☠ Localisation RP : Base M-1
☠ Fruit du Démon : /
☠ Haki : /
☠ Dorikis : 1743
Lieutenant de la Marine

MessageSujet: Re: Qui es tu ? Feat Stand [FB]   Sam 12 Mai - 12:06

J'observe l'homme avec un grand sourire avant de commencer a rigoler, sont rire étais grave et ce répété un truck du style '' Chchechehech ! ''. Je me retourne vers l'homme qui m'aboie dessus.

- Mi j'ai rin fait ! Pas d'min faute si sa s'énerve ! C'est quo t'in nom min gamin ?

Spoiler:
 

Je me décolle du bar, le regardant qui met une bonne raclée à plusieurs personnes. Je cligne des yeux et un me fonce dessus, je me décale sur le côté, lui met un coup-de-poing directement dans la mâchoire. Suivis d'une balayette, le faisan tombé. Je pose ma main droite, sur la garde d'un de mes sabres, j'observe le nombre d'ennemies... Une vingtaine.

- Oy gamin ! T'en prends dix, j'en prends dix !

Dis-je pratiquement enjouer. Un :

- Chic chic, j'vais m'batte !
Spoiler:
 

Je commence à prendre de l'élan. Le son de ma voix est à peine audible '' Ittoryu Iai... Gādo ! '', ma main se serre sur le manche de ma cutlass, d'un coup mon bras se contracte, mes veines se montrant.
L'homme devant moi met sa lame de biais pour se défendre.
- Rien de mieux d'avoir un homme devant sois pour le tuer ! dit-t'il.
D'un coup, ma lame sort, la garde tape contre sont épée qui dans un premier temps se plie légérement avant qu'une préssion vienne frappé l'homme qui se fait projecté plus loin percutant trois de ses collégues. Les pirates regardent la scène, légèrement apeurés. Ma voix rauque se fait retentir.
- Au nom de la Marine, je vous arrête. Rendez vous ou la mort serra la seule option !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 66
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 11231
☠ Localisation RP : North blue
☠ Fruit du Démon : Kaitai Kaitai no mi
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 2088

MessageSujet: Re: Qui es tu ? Feat Stand [FB]   Lun 21 Mai - 20:56



 
Qui es tu ?

 

Pendant ma petite bataille avec les quelques hommes faces à moi, j'avais cru entendre le soldat de la marine me dire quelque chose dans son dialecte encore indéchiffrable pour moi. Je n'avais pas le temps de me préoccuper de ce qu'il pouvait raconter, mes adversaires étaient en surnombre et je n'avais aucune envie de m'éterniser dans ce bar miteux remplis de forbans.

Adosser au bar à moitié détruit, je réfléchissais à une tactique face à un aussi grand nombre d'ennemi. Je les voyais s'agglutiner autour de moi, fort heureusement il ne pouvait pas passer dans mon dos. Le plus à gauche pris une chaise pour me la lancer. Je n'eus aucun mal à esquiver son projectile, je n'avais qu'à m'abaisser pour l'entendre passer au-dessus de moi, mais ses potes en profitèrent pour m'attaquer en même temps. Je n'avais clairement pas les moyens de tout esquiver. Le premier arrivé me lança un vif coup de pied qui visait ma figure, je fis en sorte de me le prendre dans le ventre, par chance son coup ne me fis pas grand-chose, je le sentis tout de même passer. Je n'eus pas le choix que de faire une roulade pour m'éloigner rapidement d'eux et je perdis ma lance à ce moment là. Je pris en main une des tables retournées. Les pirates cachaient le marin de ma vue, j'avais le champ libre pour me dévoiler . Je me concentrais un vif instant sur ma main et le meuble explosa en centaines de morceaux avant de se reformer en une grande lance tout de bois au bout suffisamment pointu pour transpercer un corps sans défense. Les quelques pirates devant moi se figèrent et un d'entre eux lança à ses compagnons "un fruit du démon !". J'avais de mon côté l'effet de surprise, je n'avais aucun droit de laissé passer cette occasion. Je me précipitais sur un des leurs et l'embrochais. Je lui infligeai un énorme coup de pied dans le bide pour expulser mon arme improvisée de son corps et bloqué un coup d'épée me visant. Le bois n'étant pas très résistant, il trancha presque mon équipement. Au lieu d'y passer au travers, sa lame resta coincer dans le bois, une aubaine pour moi, je me servis de son malheur pour le désarmé et lui donner un violent coup de poing à la glotte. Les trois derniers qui m'entouraient précédemment, regardèrent leurs deux compagnons effondré au sol. Le dernier se tenait la gorge.

Je pouvais maintenant voir ce qu'il se passait du côté du soldat. Au premier coup d'oeil lancé, j'observais le pirate en front voler dans le décors. Le bon soldat de la marine avait l'air de ce débrouiller et enfin, il s'adressa à nos adversaires sans accent particulier.

Au nom de la Marine, je vous arrête. Rendez vous ou la mort serra la seule option !"

Aux moins deux étaient déjà morts.

Je me remis en position, attendant la prochaine charge. La salle s'assombrit. Quelqu'un cachait la lumière du soleil entrant par la porte d'entrée. Un homme brun, robuste et plutôt grand avec deux pistolets accroché à sa ceinture entra dans la pièce. Tout les pirates du lieux baissèrent la tête et le silence submergea le bar. Le grand gaillard s'approcha de l'homme que le soldat à l'accent venait d'assommer. Il lui cracha dessus et observa la salle. Son regard se figea quelque instant sur moi et sur mon bout de bois ensanglanté pour ensuite passé à celui qui, malgré moi, venais de devenir un compagnon de fortune.


Celui là doit être leur capitaine si je ne me trompe pas, me dis je. Il ne sera pas aussi facile que les précédents.

De sa voix rauque, le nouvel arrivant s'adressa à son équipage

Je ne me rappelle pas avoir recruté des femmes dans mon équipage ! dit-il avec autoritéVous me faite honte, deux homme suffissent pour vous nuire ?

Il s'avança vers le marin en poussant ceux qui de son équipage. Il pointa un de ses flingues sur moi et pressa la détente. Vif ou pas, je n'eus pas le temps d'esquiver, il tirait avec précision. A la vue du pistolet, j'eu seulement le temps de me couvrir la tête de mon bras pour me protéger. L'impact me projetas au sol. La douleur de la blessure me paralysa quelque seconde, c'était ma toute première blessure par balle et la douleur que je ressentais me faisais espérer de ne plus y a avoir affaire.

Il continuait sa marche vers mon partenaire.

affalé sur le sol, malgré mon bras devenu infirme, je tentais de me relever. Je sentis Syl non loin de moi. La tête levée vers le bars, je pouvais la voir. Elle cachait sa bouche de ses petites mains. Elle se retenait de crier. Ma petite Syl comprenait de mieux en mieux son devoir, ne pas se faire remarquer. Je me remis debout. La lance improvisée se désagrégeait pour reprendre sa forme initiale.

Tous les pirates avaient leurs yeux braqué sur moi, comme le capitaine

Sombre merde, si tu penses t'en tiré comme ça

Je pensais pas qu'avec ta face d'estropié tu te relèverais, me repond-ilje m'occupe de ton pote avant

Il pointa son deuxième revolver sur le soldat en affichant un grand sourire.



Dernière édition par FitzKaladin le Dim 24 Juin - 13:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t322-le-batard-tueur-de-roi

avatar
Lieutenant de la Marine


☠ Age : 25
☠ Messages : 33
☠ Âge du Personnage : 30
☠ Berrys (x1000) : 1268
☠ Localisation RP : Base M-1
☠ Fruit du Démon : /
☠ Haki : /
☠ Dorikis : 1743
Lieutenant de la Marine

MessageSujet: Re: Qui es tu ? Feat Stand [FB]   Dim 27 Mai - 8:48

Les pirates avaient reculé , d’un habille un geste de main, je range ma lame avant de les regarder. Ma posture été agressif, des grognement se faissant entendre. Je ne me pré-occupé pas de l’homme qui m’avait envoyer un boulet, il devait bien se débrouiller au vu du sang qui pouvais gicler et des cri que je pouvais entendre.

‘’ Apsurte ! Ne résistez pas et rendez vous. ‘’
Spoiler:
 
Dis-je avant de m’approcher d’un, il n’avait pas compris… Il me fonce dessus en soulevant sont épée, mon instinct me fit me décaler sur le côté, puis comme en boxe, je lui donne un directe du droit. L’homme tomba à genoux se tenant le nez et les dents, il devait avoir perdues ses dents. Un autre arriva et m’entailla légèrement le bras, pour toute réponse, je lui inflige une punition : un coup de pied qui le fais valser dans sont compaire. Un ‘’ FRUIT DU DÉMON ! ‘’ Me fait réagir ? Mon nouvelle ami est donc un fruitteux… Faudra que je lui pose des questions.


Une voix raque se fait entendre, je me retourne et vois un colosse habiller comme un cowboy limite, mais sans le chapeau. Il humilie un de ses subordonnés en passant lui crachant dessus avant de dire des paroles dont je me foutais bien.


‘’ Au nom de la justice de la Marine, pose tes armes. ‘’

Il m’avait mis en joue avec sont revolver et ma tête se tourna en entendant le cliquetis de l’arme tiré sur mon ami, je le regarde passablement énerver part la situation.

‘’ T’inquiéte po min gamin ! V’o d’t’sortir d’là ! ‘’
Spoiler:
 

Mon accent arracha un rire au capitaine.

‘’ Ta un probléme tizote ? T’veux que j’t’interre a coup d’marron dans l’dainne ?’
Spoiler:
 
Il n’avait du rien comprendre, mais ses pas graves, le cœur est la dans mes paroles. Il rigole encore, je lève doucement les mains,tournant autour de lui. Il tire et j’esquive de justesse, la balle râpant ma jambe, je lâche un grognement de douleur. Je pose mes deux mains sur mes sabres, je prononce juste : Nitōryū iai : Gādo !

Je prends de l’élan et de nouveau contracte mes bras, mes veines se montrant. Avant d’arriver proche de lui , est de venir sortir mes lames et claquer mes deux gardes sur son torse,créant une impulsion le faisant reculer et couiné de douleur, rapidement je tourne ma tête et regarde l’homme a terre

‘’ Dépéche’te ! Vint m’filler un coup d’main ! ‘’
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 66
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 11231
☠ Localisation RP : North blue
☠ Fruit du Démon : Kaitai Kaitai no mi
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 2088

MessageSujet: Re: Qui es tu ? Feat Stand [FB]   Sam 2 Juin - 19:56



 
Qui es tu ?

 
Je ne pouvais plus bouger mon bras sans ressentir de douleur. La balle y était encore nichée et je ne pouvais l'extraire de ma chair en toute tranquillité. Mon sang s'écoulait de ma morsure. J'arrachai un bout de manche, dévoilant encore mieux la peau recouvrant mon corps brulée. J'entendis un des pirates émettre un son étrange. Ma vu devait le dégoutter.
J'essayais tant bien que mal, avec un bras seulement, d'entourer la blessure par balle pour en faire un garrot et ralentir le sang qui s'écoulait. J'enroulais le bras du mieux que je pouvais à l'aide de mes dents et de ma main.
Un coup de feu retentit l'instant d'après. Je reportais mon regard sur mon compagnon du jour. Il avait esquivé la balle et contre attaquer immédiatement après. Aux lieux de frapper avec sa lame, il se servit de la garde de son épée. Était-il idiot ? Il avait eu l'occasion pour le neutraliser mais n'avait rien fait pour. Le forban allait maintenant être sur ses gardes et nous compliquer la tâche.
Durant quelque seconde, l'homme à l'accent me lança une phrase, incompréhensible toujours, mais il l'a prononça avec précipitation. Me quémandait-il de l'aide ? Ou bien il me gourmandait pour ne pas avoir esquiver la balle alors que lui si ? Je n'en avais aucune putain d'idée, mais l'heure n'était pas à la réflexion, du moins, pas de ce genre-là. Je fis un pas en avant pour aller m'occuper du capitaine, mais tous les pirates m'entourant pointèrent leurs armes contre moi. Certains gagnaient en confiance en voyant mon bras pendouillé contre mon corps. Ils y voyaient une ouverture dans ma défense pour m'étripé. Leurs sourires carnassier prouvais bien mes dires.
Ma lance crée quelque minute avant venait de totalement disparaitre pour reprendre sa place dans la table en bois.

Et que ferais-je avec une lance alors que je ne peux pratiquement pas lever mon bras ?

Je n'avais même pas besoin de me répondre à moi-même, je connaissais la réponse.
Quelque chose s'agrippa à mes vêtements et m'escalada. Syl, caché dans mon dos me chuchota.

- Il y a une sortit par la cuisine Fitz, allons-y de suite

Pas maintenant, j'ai une chose à faire avant, lui répondis-je. La fatigue s'en prenait à moi

La vu fixée sur mes spectateurs, je cherchais une faille exploitable dans leurs formations. Dans mes états, aucune n'était viable sans en sortir indemne. Une seule solution me venais à l'esprit. Je ne souhaitais pas faire subir à mon corps de nouveau traumatisme. Je pris dans ma main valide, une chaise à proximité. Je m'étais en position, prêt à lancer sur le capitaine ma prochaine technique.
Les brigands, était aux abois. Attendant patiemment mon prochain tour de passe passe. Ils se gouraient, aucun d'eux n'étaient pas ma prochaine cible.
Leur capitaine, énervé commença à beugler des ordres. Certains des siens commençais à vouloir s'en prendre aux marins, mais leur chef les arrêta net d'un cri. Mon camarade était devenue sa cible
"Personne ne le touche, il est à moi" disait-il tout en s'approchant de son adversaire

Syl, accroche-toi, dis-je avec précipitation.
Je ramenais mon bras en arrière tout en tenant la chaise dans ma main et contractais tous les muscles de mon bras. Les yeux fermé un instant seulement je me concentrai sur la chaise. Elle vola à son tour en éclat pour se reformer en un grand javelot.
Au même moment, leur capitaine sortit de sa ceinture un nouveau pistolet et visa le marin, le bras tendu


Narukami - grondement divin

Mon bras lança à toute vitesse mon arme. Le javelot fondait l'air. Elle traversait touts les pirates ennemies sans qu'il ne s'en rende vraiment compte, ma lance improvisée était bien trop rapide pour leurs yeux. Le chef pirate était trop focalisé sur mon associé pour remarquer le projectile qui filait à toute allure sur lui. Il ne put le voir qu'au dernier moment, quand celle-ci apparue un bref moment dans son champ de vision.
Le pic pénétra dans son avant-bras et l'emmena dans sa course. Le chef des brigands se retrouva empalé sur le mur par le bras.
Il cria de tout son saoul. Les pirates faces à moi tournèrent leurs têtes petit à petit, pour enfin observer leurs commandant, maintenue par un javelot en bois sur un des murs

- C'est un démon ! Fuyez les gars !

D'un coup, la plupart d'entre eux vidèrent les lieux, mais certains, les plus courageux ou loyaux ,restèrent dans la pièce. 

REVENEZ IMMÉDIATEMENT, AIDEZ MOI A RETIRER CE BORDEL, criait-il, tout en essayant d'extirpé le pieu

Aucun n'avait le courage de l'aider en fin de compte.
J'étais exténué. La concentration demandée pour permettre ce petit exploit était trop lourde. Dos au mur, je ne voyais plus que ça pour éviter d'autre blessure à mon corps déjà meurtri.
Mon corps entier était de tremper de sueur froide et ma plaie au bras me brûlais toujours. Garrot ou pas, de petits filets de sang s'échapper tout de même. Je ne pouvais m'éterniser trop longtemps. Jetait loin d'être un pirate connu, mais je préférais éviter d'être assommé à côté d'un homme de la marine.
Ma princesse avait rejoint le sol et tirais vigoureusement sur mon pantalon pour m'indiqué de son doigt, la direction de la cuisine.
J'avais encore un mot à lui dire.

Finis le... je n'en aurais pas la force

Le capitaine arriva à ses fins. Il extirpa l'épieu de sont avant-bras, mais ses jambes ne pu le maintenir longtemps debout. Il souffrait beaucoup trop de sa blessure. Il prit désespérément son dernier pétard à sa ceinture.

Je tournais les talon, et partait vers la cuisine, laissant Le marin finir le boulot.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t322-le-batard-tueur-de-roi

avatar
Lieutenant de la Marine


☠ Age : 25
☠ Messages : 33
☠ Âge du Personnage : 30
☠ Berrys (x1000) : 1268
☠ Localisation RP : Base M-1
☠ Fruit du Démon : /
☠ Haki : /
☠ Dorikis : 1743
Lieutenant de la Marine

MessageSujet: Re: Qui es tu ? Feat Stand [FB]   Mer 13 Juin - 15:17

Mon nouveau camarade s'en sortait bien avec sont fruit du démon, j'ai au moins ça je n'est pas gérer. Je m’apprêtais à l'aller l'aide quand le capitaine sortis sont arme, il commencer doucement a me gonfler.

Je le regarde et lui dis.


'' T'es su d'vouloir faire cha ? ''
(T'est sur de vouloirs faire ça?)


Il baragouina un truck avant de se faire transpercer pas une lance de bois qui doit sûrement venir de mon camarade de fortune. Il cria de douleur, ça me réjouit presque qu'on vienne de me sauver la vie. Je fais un signe de main amicale à l'homme.


'' A un d's'est quatre min gamins ! ''

Je me re concentre sur l'homme avec un grand sourire, plusieurs marines rentrant

'' Lieutenant vous allez bien ?!''

'' oui les gars ! Aller on l'embarque ! ''

Les pirates avaient fui… On en avait deux trois. Il ne restait plus qu'a.. Les interroger.

Je me dirige vers le propriétaire et m'incline devant lui

'' S'xusé moi m'sieux.. Po fait expret.''


Je me relève en embarquant les pirates et me dirigeant vers le post de la marine le plus proche.
Sur le chemin, je revisionne la scène.. Un mec que j'connais pas qui m'aide.. Avec une apparançe douteuse ? Hm...S't'homme est étrange... Mais il a l'air sympa. J'espère le revois en temps qu'ailler un de ses quatre...
Ma propre réflexion commence à me faire taper un fou rire, me dirigeant vers l'avant-poste en rêvant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


☠ Messages : 66
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 11231
☠ Localisation RP : North blue
☠ Fruit du Démon : Kaitai Kaitai no mi
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 2088

MessageSujet: Re: Qui es tu ? Feat Stand [FB]   Sam 16 Juin - 20:40



Qui es tu ?

Arrivé dans la cuisine, je pouvais entendre de la grande salle un nouveau rassemblement. Je ne me risquais pas à un dernier coup d'œil. J'étais à bout de souffle et y retourner pouvais signer mon arrêt de morts si de nouveau pirate entrait dans la partis.

A l'intérieur de cette fameuse cuisine, un seul homme rondouillard travaillait. Je l'ignorais et continuai de suivre Syl qui m'emmenait à la sortit de secours. Une fois le cuisinier dépassé, une bonne odeur de nourriture vint à ma rencontre. Cette fois, je me laissais risqué à tourner la tête pour observer la cause de ma curiosité. Les tartes que j'avais commandées avant tout le raffut était enfin prête. Mon corps s'arrêta net devant pour me détourner de mon but. La Tontatta ne fit même pas attention à ma dérive, elle continuait son chemin en pensant toujours que je la suivais de près.

Arrivé à la hauteur de ma victuailles, je tendais ma main vers mon futur repas. La pointe d'un énorme couteau se planta dans le bois de la table, devant ma cible. Le cuisinier se mit sur mon chemin et me fit face. Un rapide coup dans la glotte et l'affaire aurait été régler en quelque seconde, mais j'étais trop faible pour tenter la moindre attaque sans risque derrière.

Syl arriva aussitôt près de moi. L'homme lui cachait la vue des tartes et même sans sa présence, sa petite taille l'empêcherait de voir le contenue de la table.
Mon esprit entier était concentré sur les tartes derrières l'individu, je n'entendais pas les plaintes du petit être qui tirait sur mon futal.
Le cuisinier reprit son couteau et le mis entre lui et moi et trancha l'air. Il espérait me faire peur. Il baragouina un ensembles de mot que mon cerveau ne chercha même pas à comprendre.

NOS TARTES ! Cria de stupéfaction Syl qui venais de monter à mon épaule. Fitz paie le monsieur et partons avec !

Je repris mes esprits rapidement après ses dires et mis la main valide dans mes poches à la recherche de quelque piécette. Par chance, il m'en restait encore, un vrai miracle après tous les roulés boulés que j'avais dû effectuer pour m'en sortir. Je lui lançais les trois pièces qui me restaient. Il les attrapa en vol et me fixa avec questionnement

Moi qui les ai commandées

L'homme ne bougea pas les premiers instants, mais après avoir lorgné les écus, il me laissa enfin récupérer mes tartes. Je le remerciai brièvement en un hochement de tête et pris la sortit de secours.

On ne perdit pas de temps. Une fois à l'extérieur, on s'éloigna rapidement du lieu. Je ne voulais en aucun cas devoir rembourser le gérant et encore moins à devoir parler avec l'autre marine. Plusieurs soldats de la marine passèrent devant nous. Aucun d'entre eux ne fit attention à nous et j'en fus plus qu'heureux.

Une fois allongé sur le lit de l'hôtel miteux dans lequel nous dormions, toute mes forces me quitta et je pus voyager dans mes songes en toute tranquillité. Cet individu rencontrer m'indifférais totalement, du moins, le pensais-je. Une simple phrase résonna en moi avant de m'endormir."Qui est tu ?", je ne savais rien de lui et ma curiosité m'empêchais de m'endormir... seulement pour quelques secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t322-le-batard-tueur-de-roi



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Qui es tu ? Feat Stand [FB]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui es tu ? Feat Stand [FB]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Challenge Hand Stand
» un beau stand
» Le Stand up un engin de plage?
» Stand up for Somalia !
» stand up ARII NUI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jolly Roger :: Zone Rp :: Blues :: North Blue :: Autres îles-
Sauter vers: