Contexte
Factions
Combat
Présentations
Avatars
Fruits du Démon
Primes
PNJ
Navigation
Equipages
Quêtes/Missions
Boutique
Médailles





Votez toutes les deux heures
et gagnez des Berrys !



 
CalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [FB 1414] La chute d'une princesse [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Membre des Totems de Xylor


☠ Messages : 10
☠ Âge du Personnage : 21
☠ Berrys (x1000) : 5770
☠ Localisation RP : East Blue - Ile de Bini
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 1650
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Membre des Totems de Xylor

MessageSujet: [FB 1414] La chute d'une princesse [solo]   Lun 16 Avr - 17:23


Juin 1414, East blue – Ile de Bini


Assise à son bureau, Mako lisait un livre étrange. Celui-ci, rapiécé, semblait fort mal en point avec sa couverture corné et son cuir pourpre délavé. Déjà avancé dans sa lecture, Mako lu à voix haute le passage qui l’intriguait tant, peut-être une réponse à son dilemme :

- Livre de Karkan, première partie, chapitre 3 : « Xylor, Dieu de la Lumière, descendit de son trône et alla en Enfers. Son douzième enfant, Karkan le Maudit, bénissait son père d’être venu à lui. Xylor, Dieu de la Générosité, leva sa main droite et lui dit : J’entends ta colère depuis là-haut, ne trouveras-tu donc jamais la paix, fils ?

Non répondit Karkan le bourreau dans un souffle rageur, et ce même souffle dévasta champs et troupeaux. Xylor scella la bouche de son enfant pour qu’il ne puisse détruire encore, et lui parla de nouveau en ces termes : Ne cesseras-tu jamais de tuer ce qu’Irmae la Magnifique et Dolst le Séducteur ont créé ?

D’un mouvement acharné de la tête, Karkan l’incendiaire répondit à son Père, Dieu miséricordieux, et provoqua mutineries et révoltes dans le cœur des êtres humains. Alors, Xylor aux doigts d’or et au cœur bon immobilisa la tête de Karkan le terrible et lui dit : Fils ! Ta colère t’écarte du chemin de la sagesse, ta rage aveugle ton amour, et pourtant, tu m’aimes mon enfant, est-ce vrai Karkan ?

De ses yeux flamboyants, le douzième enfant regarda le Tout Puissant avec une intensité sans égale. En un infime instant, toute la Vie trembla, et Xylor, impavide, soutint le regard de la Mort elle-même, et conclu : Ton fardeau est immense, à l’image de ta colère et de ta fougue ! Mais ta voie n’est pas condamnée, car ton amour éternel pour moi équilibrera ton âme rageuse. »


Quelque peu tremblotante, Mako parcouru le reste de la page sans y prêter d’importance et revint sur ce passage. Elle s’interrogeait sur l’âme de Karkan : comment pouvait-il vivre avec une colère perpétuelle, de surcroît enchaîné et enfermé dans les Enfers de Jogard le Cruel ? Une question qui faisait écho à sa situation, évidemment elle l’élue de Karkan, comment pouvait-elle combiner l’amour illimité de Xylor et la quête mortuaire de Karkan ? Mako se devait de punir l’audace de Varis la Mère tout en aimant ses pairs. A cela, une seule pensée revenait sans cesse : pourquoi moi ?

Mako se prit la tête dans les mains et se mit à sangloter. Soudain, comme si un fouet claqua, elle se redressa et résista à cette dépression. Elle a été élevée pour faire bonne figure à n’importe quel moment. Alors, elle se mit à faire ce qu’elle n’aurait jamais pensé faire : prier. S’agenouillant face à l’immense fenêtre de sa chambre princière, elle ferma les yeux et récita lentement les versets appris plus tôt. La lune occupait le ciel, ses doux rayons traversaient les carreaux, une chouette hulula tandis que le calme revenait dans le cœur de la princesse. Cette nuit, elle prit la décision de prêcher auprès de son peuple le culte de Xylor.

La vie de Mako était bouleversée depuis un mois. Son roi, également père, fut tué alors que l’île était prise d’assaut par des pirates en quête de fortune. Mais, la jeune princesse Ayaïko n’éprouvait aucun affect pour ses parents. Le grand changement correspondait à la manifestation du Berserker, mot qu’elle découvrit dans ce manuscrit. Le prologue précisait bien que le prophète servait Karkan de son gré ou non, et que le Berserker punissait les audacieux qui ne tuaient plus. Enfin, son goût énigmatique pour le sang s’élucidait, mais quelle réponse ! Cela faisait deux semaines que Mako s’enfermait dans sa chambre à lire tout ce qui parlait ou mentionnait Xylor. En partie forcée par le phénomène dont elle a été le sujet, elle adhérait de plus en plus aux discours du Dieu de Lumière, ainsi les convictions et l’amour de Xylor remplissaient un vide dans le cœur de la princesse.

Depuis la mort du roi, c’était la reine qui menait le pays accompagnée de ses trois conseillers : le cardinal Riviera, aux commandes de la religion de l’île et aux relations influentes, le baron Don Giorgio, général de la garnison royal ainsi que noble à la richesse plus que confortable, puis l’intendant James, dont les oreilles s’étirent suffisamment pour sonder l’humeur de la population de l’île. La reine Bella était une femme mûre aux cheveux grisonnants, également un peu enveloppée due à son train de vie gourmand, elle n’en était pas moins une bonne gérante.

Pour Mako, l’avenir du royaume semblait tracé : Bella gérerait avec efficacité l’île et tout redeviendrait comme avant. C'était sans compter les ambitions des proches de la reine. En effet, avec en tête pensante Riviera, en bras armé Don Giorgio, et en homme de l'ombre l'intendant James, le royaume allait connaître une sombre période. Voici leurs portraits.

Le cardinal Riviera possédait des yeux enfoncés et un demi-sourire rempli de malice, prompt à déléguer et sans humour, il ne menait pas vraiment une vie d'abstinence. Quant à Don Giorgio, le crâne dégarni, les cernes noirs, le cigare en poupe, son bide formait une cale des plus garnie d’East Blue. Son manque de manières et ses impolitesses étaient connus de tous, toutefois personne ne disait quelque chose au risque d’être pendu haut et court. Bon vivant, le Don aimait avant tout deux choses : passer du bon temps et les armes. Enfin, James ressemblait à un intendant classique ; cheveux bruns soignés, lunettes perchés sur son nez aquilin, silhouette svelte, son comportement dégageait un dédain et son attitude fétiche était le flegme.

C'était ainsi que débuta le tragique déclin de la lignée des Ayaïko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t1263-mako-prophetesse-de-karkan

avatar
Membre des Totems de Xylor


☠ Messages : 10
☠ Âge du Personnage : 21
☠ Berrys (x1000) : 5770
☠ Localisation RP : East Blue - Ile de Bini
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 1650
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Membre des Totems de Xylor

MessageSujet: Re: [FB 1414] La chute d'une princesse [solo]   Mer 18 Avr - 18:45


Le lendemain matin, Mako se réveilla en pleine forme. D’un bond, elle sortit du lit *Aie !* et se prit le poteau de son baldaquin. Se frottant la tête, elle s’assit face à son miroir et se coiffa *Aie !*, un nœud récalcitrant s’emmêla à son peigne, puis s’arracha de son crâne.

- Raaaaaaah ! Pour l’amour de Xylor ! Ici-bas, il y en a qui essaye de passer un bon matin !

Pendant que la princesse s’habillait prudemment, quelques étages au-dessous dans le palais, le petit-déjeuner était servi. La salle de réception, aux proportions palatiales, se parait de peintures pittoresques et de dorures loufoques démontrant une certaine richesse des nobles de l’île. Exceptionnellement, Don Giorgio et Riviera se retrouvèrent à manger ensemble dans la salle commune. La moustache touffue du Don fut vite bariolée de jaune d’œuf tandis que Riviera chuchotait en sirotant un jus d’orange :

- La petite, il faut la neutraliser ! Sinon, jamais notre coup d’état ne passera ! Vous avez beau avoir les armes et moi la noblesse, elle est trop populaire auprès du bas peuple.

D’un ton beaucoup moins discret précédé d’un rot puant, le Don répliqua :

- Laissez-la donc, une si belle créature... Elle ne nous fera pas obstacle. Au pire, je connais quelques maisons closes qui la prendront sans hésiter… Hahaha la tête que vous faites ! Ruheruheruhe.

- Mais taisez-vous ! Enfin moins fort ! Non, il ne faut pas la laisser en vie sinon elle sera une menace perpétuelle, à tout moment elle peut revendiquer légitimement le trône. Non…

Ladite princesse fit son entrée dans la salle, de nombreuses têtes se tournèrent vers elle. Habituée à supporter ces accueils, en effet ses talents de danseuse combinées à son statut galvanisaient les foules, Mako resta fière et avança à sa table habituelle, loin des deux comploteurs. Dans un long rot à l’octave abyssal, Don Giorgio suivit la jolie demoiselle des yeux jusqu’à ce que son cou craque.

- Aie, elle m’a fait mal ! Qu’on la tue, qu’on la pende, qu’on l’enfourche avec un sabre ! Qu’on la tue pendue enfourchée avec un sabre ! Ruheruheruhe !

- Silence abruti ! Bien-sûr qu’il faut l’éradiquer, mais il faut d’abord la discréditer aux yeux de tous. Et pour cela, je l’ai mise sous surveillance. Tous ses secrets seront aussi les miens et ainsi…

- Ouuh moi aussi je veux tout savoir, vous auriez une de ses petites culot…

- Mais taisez-vous ! Vous êtes vraiment de la pire espèce, Don.

- Ruheruhe ! Parce que votre attrait pour le pouvoir et l'argent sont plus... pieux ? Ha ! Vous avez de la chance d’avoir quelques combattants qui pèsent dans la balance, parce que sinon notre coopération aurait déjà tourné court, si vous voyez c’que j’veux dire ruheruheruhe !

Il finit ses paroles par un rot tonitruant et un geste de sa main glissant sous son cou sans équivoque.

- Tssk. Eh bien vous aussi, vous avez de la chance d’avoir quelques membres doués. On se revoit au conseil avec Bella.

Sur cet odeur de conspiration, Riviera évacua les lieux d'un pas raide et la tête basse. Une myriade de pensées assassines traversaient son esprit. La reine ne semblait pas être un problème, trop confiante envers ses conseillers, elle périrait la première.


Dernière édition par Mako Ayaïko le Jeu 3 Mai - 10:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t1263-mako-prophetesse-de-karkan

avatar
Membre des Totems de Xylor


☠ Messages : 10
☠ Âge du Personnage : 21
☠ Berrys (x1000) : 5770
☠ Localisation RP : East Blue - Ile de Bini
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 1650
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Membre des Totems de Xylor

MessageSujet: Re: [FB 1414] La chute d'une princesse [solo]   Jeu 3 Mai - 10:45



Vers midi, à l’heure de la pause des travailleurs, Mako se rendit sur une des grandes places de la ville accompagnée de sa fidèle servante Sabina tirant un petit chariot. On la reconnaissait dans les rues et elle retournait d’un signe de la main et d’un sourire les salutations enjouées des citoyens. Mako savourait ces moments, où le luxe et l’hypocrisie laissaient place à l’honnêteté et à la générosité. Sous cette belle journée, Mako s’était habillée sobrement, une robe pourpre courte afin d’être bien à son aise, et un collier couleur or, rien de plus. Elle adorait tout ce qui brille, mais plus elle s’intéressait à Xylor, plus elle comprenait que le luxe n’était qu’un atout purement matérialiste, rien de bon n’en ressortait, pire elle cachait la vraie nature des gens.

La place, composée de pavés en brique rouge, s’agrémentait d’une foule éparse où se mélangeait commerçants, ouvriers en pause et transporteurs pressés. Au milieu de la place se situait une fontaine à sec en pierre blanche haute de deux mètres. Les extrémités de cet espace se délimitaient par des maisons colorées richement décorées ainsi que quatre belles rues, qui ouvraient la place avec une symétrie à toute épreuve. Afin d’attirer l’attention, Mako eut une idée : elle retira ses ballerines qu’elle confia à Sabine, puis leva les bras, comme un trapéziste qui commence son numéro, les groupes commencèrent à se taire, des coups de coude furent distribués et rapidement tous les yeux se tournèrent vers la jeune femme. Alors, elle s’élança en direction de la fontaine, puis d’une poussée ferme, ses jambes la firent s’élever dans les airs avec légèreté, et d’une pirouette acrobatique Mako atterrit gracieusement au sommet, les bras levés, le sourire aux lèvres. Des applaudissements et acclamations fusèrent dans la place, *Jackpot !* se dit Mako et elle entama ce discours qu’elle méditait depuis un certain temps :

- Écoutez-moi ! Écoutez-moi ! Après la mort de notre Roi, après la mort de mon père, j’ai réfléchi au sens de la vie. Pourquoi vit-on ? Quel est le but de notre existence ?! Ces questions ne sont pas sans réponses, et je peux vous aider à y chercher un sens. Le travail ? La richesse ? La renommée ? Non ! Tout cela n’est que prétexte ! J’ai étudié longtemps la question, et j’ai trouvé un chemin ! Une voie que tous ici vous pouvez emprunter avec moi : le chemin de Xylor ! Xylor n’est qu’amour, générosité et bonté ! Là sont les vraies et seules valeurs qui nous élèveront vers un futur meilleur ! Un futur lavé de tout péché…

La jeune altesse ne rechignait pas sur ses mots, car elle connaissait les ficelles du discours rhétorique. De plus, la foule la galvanisait, toutes ces différentes têtes tournées vers elle l’inspiraient. Soudain, son estomac se crispa et ses muscles frémissaient, Mako trembla légèrement. Un appel profond, d’une nature peu compatissante, sonnait la fin de la récréation.

Le pacte la liant à Karkan, bourreau de Xylor, signalait à Mako que le sang n’avait pas coulé depuis trop longtemps. Décidément, les actes dévoués et bons de la princesse se voyaient souvent contrariés. Ne pouvant résister, Mako termina hâtivement son discours et s’éclipsa sans répondre aux curieux. Le Berserker grondait et s’agitait. Pour elle, son discours avait fait mouche, mais elle comprit trop tard que son départ rapide rendit les intéressés désemparés et déçus.

Plus tard au cours de l’après-midi, dans l’antichambre sacré de la sainte abbaye de Bini, un cardinal actionnait une machine à sous, un Don jouait avec son canard en plastique dans le jacuzzi, et un intendant accourait annoncer la nouvelle.

- Elle a quoi ?! Quel dingue a-t-elle revendiqué ?! Xy-machin ? Ha ! Aha ! Mais elle est totalement tarée, ce sera encore plus simple que prévu, haha ! Quels sont les préceptes de sa religion de demeurés, la bonté et la généro-, Riviera sembla vomir à la prononciation de ce mot, -sité ?

- Tout à fait Riviera, ceux sont de bonnes valeurs. Contrairement à vos églises qui ressemblent plus à des casinos…

- Tais-toi ou je te coupe la tête James ! Ma religion prône la luxure, car ma clientèle est la noblesse. Il faut qu’ils dépensent leurs pognons, le cardinal prononça ce mot d’une manière si avide que des postillons arrosèrent le visage de James, sans se soucier de leurs états d’âme, et ils dilapideront, une nouvelle fois l’arrosage automatique se déclencha, leurs argents sur cette île, car elle deviendra un haut lieu de la fête mondaine avec casinos, maisons closes, et ventes aux enchères d’esclaves !

- Ruheruhe ! De quoi s’en mettre plein les fouilles !

- Tout à fait, tout à fait, hihihi. Bon, il faut que la population haïsse la petite, mais comment ? Comment ?!

- Eh bien, elle nous a donnés, comme une grande, la réponse à cette question, Riviera.

James brandit dédaigneusement le fascicule à la gloire de Xylor. Riviera le chopa tel un rapace et le parcourut des yeux, plus il tournait les pages, plus son teint devint pâle. Toutefois, un sourire carnassier se forma sur sa tronche de rat.

- Ça me donne envie de gerber. Oui, je vois ce que vous voulez dire James. On va inonder cette île de tracts et sa petite religion pleine de bonheur et d’amour deviendra une sombre secte œuvrant pour le malin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t1263-mako-prophetesse-de-karkan

avatar
Membre des Totems de Xylor


☠ Messages : 10
☠ Âge du Personnage : 21
☠ Berrys (x1000) : 5770
☠ Localisation RP : East Blue - Ile de Bini
☠ Haki : Aucun
☠ XP Dorikis : 1650
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Membre des Totems de Xylor

MessageSujet: Re: [FB 1414] La chute d'une princesse [solo]   Jeu 3 Mai - 12:43




Février 1415, East Blue – Ile de Bini

Au crépuscule d’une journée hivernale, Mako se déroba à la vie de la cité et se dirigea dans la grande forêt. Ayant désormais l’habitude de ces balades forestières, elle alla au cœur de la jungle, là où des bêtes sauvages vivaient en faisant régner la loi du plus fort. Cependant, elle n’était pas seule, un espion emboîtait ses pas en toute discrétion. Mako n’avait partagé à personne ses nouvelles capacités, effrayée qu’elles soient mal interprétées. Ici, au fin fond de la forêt, elle se déchaînait sans causer de torts. Ainsi, elle combina l’appel du sang et son entraînement au maniement du Neko Neko no Mi.

L’espion marchait dans les pas de la princesse. A pas de loup, il avançait en suivant du regard la douce Mako. Mille questions traversaient son esprit, mais il restait concentré. S’il échouait, c’était sa famille qui en subirait les représailles, le Don semblait catégorique sur ce point. Et puis, il est vrai que la princesse Ayaïko filait un mauvais coton ces derniers temps, son histoire de religion foutait la pagaille sur l’île et cela, un militaire ne pouvait le tolérer.

Soudain, le larbin en filature écarquilla des yeux : Mako passa un arbre et il en ressortit de l’autre côté une imposante panthère au pelage d’ébène. Estomaqué, il ne bougea plus, la bouche béante.

La panthère frissonna de plaisir. Quelle joie pour Mako de prendre sa forme animale ! Le vent qui agite ses vibrisses, sa vue élargie, et ses coussinets sous les pattes ! Quel confort, ces coussinets, quelle discrétion ! De même, son odorat s’améliorait grandement, et en parlant d’odorat, Mako flaira une odeur étrangère, puis des bruits étranges, des bruits très… humains. Pivotant la tête, elle vit un homme svelte, de dos, en train de se carapater. Mako hésita à le poursuivre, n’a-t-il vu qu’une panthère ? S’il m’a vu me transformer, dois-je le tuer ? Au moins, fallait-il qu’elle le capture. D’un bond, elle s’élança dans le sillage de l’inconnu.

L’espion courait comme il n’avait jamais couru. Il donnait tout, surtout ses poumons et ses jambes. Il ne s’attendait vraiment pas à ça. Qu’était réellement Dame Ayaïko ? Une perfide envoyée par le malin comme ne cesse de le rabâcher le cardinal Riviera ? Après sa découverte, tout le monde serait d’accord pour embrasser cette théorie ! Fallait-il qu’il s’en sorte avant. Il n’entendait rien derrière lui, mais il n’osait pas jeter un coup d’œil, il voulait juste fuir. Puis, il vit une masse noire au-dessus de lui.

- AAA….

*Crazy ippon !*

Elle l’avait facilement rattrapé, il ne pouvait pas s’échapper. Sans un bruit, la course de Mako l’amena derrière l’homme, et d’un bond elle était dans les airs au-dessus de lui. Elle planta ses pattes avant dans le torse de l’inconnu, puis d’une roulade en avant elle le fit décoller.

- …AAAAAaaaaah !

BONK !

La technique catapulta le gredin contre un arbre, ce qui l’assomma.

- ROAR !

Après un rugissement de victoire, Mako reprit sa forme humaine et tâta le pouls de l’inconscient. Celui-ci vivait, mais dans ce froid hivernal ses chances de survie diminuaient drastiquement. Une rapide transformation et la petite altesse passa en forme hybride, elle s’agenouilla et récupéra le pauvre homme dans ses bras.

Évidemment, il allait la dénoncer dès qu’il reviendrait à lui. Évidemment, le fait que la princesse Ayaïko ait mangé un fruit du démon allait être utilisé contre elle. Évidemment, tous les habitants de l’île découvriraient son secret et sa popularité risquerait de chuter. D’autant plus que la campagne de tracts anti-Xylor lancée par le cardinal Riviera commençait à fonctionner. Mais Mako ne pouvait laisser cet innocent mourir par sa faute. Oui, elle aimait le sang. Oui, son pacte avec KarKan l’obligeait à tuer. Mais, pourquoi tuer des êtres humains vides de tout péché, ou pouvant accepter la repentance ? *N’est-ce pas là que l’amour pour Xylor guérit et anime les vies égarées ?* Mako, dans la théorie, hésitait à tuer des femmes et des hommes, et dans la pratique Mako n’osait pas, en pleine possession de ses moyens, achever des civils.

C’est ainsi que Dame Ayaïko, jeune prophétesse dans le doute, scella son destin en déposant l’espion assommé sous le porche de la boulangerie d’un petit village voisin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t1263-mako-prophetesse-de-karkan



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [FB 1414] La chute d'une princesse [solo]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FB 1414] La chute d'une princesse [solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plus tu montes au sommet, plus la chute sera fatale. ~ [Solo]
» Obama en chute libre ...
» Effet d'Obama; la chute de l'indice Dow Jones
» lourde chute pour allan jlr
» chute du roi a EBLY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jolly Roger :: Zone Rp :: Blues :: East Blue :: Autres îles-
Sauter vers: