Contexte
Factions
Combat
Présentations
Avatars
Fruits du Démon
Primes
PNJ
Navigation
Equipages
Quêtes/Missions
Boutique
Médailles





Votez toutes les deux heures
et gagnez des Berrys !



 
CalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A l'abordage [ft Phendrana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Seconde des Désossés


☠ Age : 98
☠ Messages : 78
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 3374
☠ Localisation RP : Ishiro troisième voie - Grand Line
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 2705
Seconde des Désossés

MessageSujet: A l'abordage [ft Phendrana]   Dim 18 Mar - 15:29




1414
_____


- Votre mission consiste à retrouver la trace de  Robinesonne Crusadé ! Pirate reconnu d’East Blue qui effectue de nombreux trafics de vente de faux fruit du démon. Vous récolterez donc toutes les informations nécessaires au démantèlement de son affaire, qui commence d'ailleurs à prendre un peu trop d'ampleur à notre gout. Cet énergumène est partie sur Grand Line à l'aide d'un bateau du gouvernement qu'il a volé récemment.
Certaines de nos sources parlent d'une cachette secrète sur l'une des premières îles de Grand Line de la seconde voie. Faites votre travail. Cherchez le, découvrez où il se planque, combien ils sont, et revenez nous faire un rapport pour qu'on puisse tous les boucler. 


La mission était simple, et j’étais prête à l’accomplir. Madame Madeleine McDavid avait cependant insisté pour que je coopère avec un équipage de marines. Mais si j’avais su que cette pimbêche était de mise, je pense que j’aurais certainement été victime d’un RTT prolongé.

Une fois arrivée sur le bateau, j’étais donc en compagnie de Phendrana, cette poupée de la rue sans classe, sans scrupule, et à grande gueule, comme toujours. Et comme à chaque fois, on était monté dans les tours assez rapidement.

- Qu'est ce que t'as Tony? Pourquoi tu me regardes comme ça ? Commence pas à me casser les ovaires. D'ailleurs, on t'a jamais dit que les rousses avaient pas d'âmes hein ?! Moi, j'suis pas dans la marine pour montrer mes miches aux mecs et j'te l'ai déjà dit en plus ! T'as l'air aussi utile que de la pisse sur un feu de forêt. Heureusement que j'ai une grande gueule, sinon les vilains méchants pirates t'auraient bouffés depuis le temps !


- Tchhh, qu'est-ce que t'as minette ? T'es dans ta période ? Tu veux peut être que je te les fasse avaler ?! Tais toi, sale poux, laisse les grands faire leur boulot.


Heureusement que tout ce touintouin avait pris fin lorsque un monstre Marin d’East blue avait fait surface. Un sacré morceau, amoché, mais un morceau quand même. Une opportunité de combattre s'était alors offerte à moi, une opportunité de laisser cette adrénaline que j'aimais tant, m'être utile encore une foi. L’excitation avait alors pris place, et j’en avais même oubliée la nudiste qui se disait marine.

Une fois le combat terminé, combat que j’avais commencé et fini seule, devant les yeux de Phen, on avait hélas, recommencé de plus belle.

- A la marine on vous apprend à rien faire, ou ça se passe comment ?


Ce n’était pas dans mon habitude d'en rajouter une couche, ou même de parler comme ça, mais avec celle-là, je ne pouvais pas m’en empêcher. Elle me sortait par les yeux, elle me donnait vraiment la migraine cette fille, j'avais qu'une envie, c'était de la balançer à la mer et d'implorer la légitime défense, pour cause que ça tenue me faisait saigner des yeux.

Ça faisait une heure que j’étais sur le bateau en sa compagnie, et je n'en pouvais déjà plus, de sa vieille cigarette et de sa face de rat.
Aah...Si j’avais su…

Bref, on était arrivé sur Grand line, et le capitaine voulait débarquer sur Kenzan, endroit que je ne connaissais pas encore. Le gouvernement y était affilié, donc rien de mieux pour reprendre des forces et des informations avant de poursuivre cette mission qui pourrait prendre des jours, voire, des semaines.  
On avait donc accosté. Le bateau était amarré, et la journée se terminait doucement.

- On passera la nuit dans l’auberge d’entantquetel ! Mais avant, je connais un endroit ou on pourra aller se remplir le boule ! KRAKRAKRAKRA  


Bon, ce n’était pas la partie de la mission qui me plaisait le plus, mais n venait de faire un long voyage, et il fallait se détendre un peu. On s'était donc rendu dans un bar que le capitaine avait choisi.  

On s’était assis, tous ensemble. Le capitaine, son second, son matelot, moi et … Ouais, elle aussi. Elle était bien là, avec nous. M’enfin, ce n’était pas faute d’avoir essayé de la tuer quand elle avait le dos tourné, sur le chemin qu’ils avaient pris pour aller au bar, mais rien à faire, elle avait une bonne étoile au-dessus de la tête.

- Un rouzebeef pour moi ! Et du Bon rhum et des femmes !  Cinq, du rhum je parle, hein, KRAKRAKRAKRAK ! dit le capitaine

J'avais pas trop envie de chercher sur la carte. J'avais pas non plus envie de rester en leur compagnie, de regarder mon supérieur ,se prendre pour le maître du monde après une trop grande quantité d'alcool, et surtout d'être à la même table que la guenon. Les gens ne m'intéressaient pas plus que ça, mais là, c'était encore pire.
Et puis, manger, franchement, j'avais pas trop la tête à ça. Ce que je voulais, c'était trouver au plus vite l'abruti qui avait volé le navire, et en finir avec cette mission qui me semblait déjà trop longue en leur compagnie. Mais soit, manger n'allait pas me faire de mal.

- Pareil…


Assise à la table, en tenue de civil, la petite troupe et moi on avait diné à notre faim. Une fois le repas terminé, j’avais décidé d’aller prendre l’air pour me remettre les idées en place, ou plutôt pour ne plus voir la tronche de ces coéquipiers les plus bizarres les uns que les autres.
La paresse ! C'était un beau mot pour qualifier cet équipage de marine. Et encore, un seul mot n'était peut-être pas assez pour décrire ce qui etait en train de se tramait sous mes yeux. J'avais clairement l'impression qu'on allait rester sur cette île loooongtemps, et qu'on allait rentrer bredouille, m'enfin.

Une fois dehors, j'étais enfin en paix. Plus de rire, plus de poustillonages à la figure, plus l'envie de mettre son poing dans la face de son supérieur, plus rien de toute ça. Il y avait seulement moi ! Ou plutôt, la nuit et moi, un face à face, accompagné d'une pleine lune éblouissante, d'un air doux et de grillons qui chantaient.
Aussi beau et étonnant que cela puisse paraître, je n'arborais pas un visage autre que celui que j'avais d'habitude, un visage fermé, stoïque, sans réelle émotions apparentes.
Je tournai la tête à droite, pour contempler le village que l'on venait de traverser, à gauche pour contempler les montagnes éclairées par la lune et... montagnes et …

Phen ? Qui était là, à 2 mètres de moi en train de se brûler une cigarette.

- Mais t’es quoi en fait ? Un parasite ? j'comprends pas trop. Je sais que tu me trouves magnifique mais quand même, faudrait me laisser respirer un peu, tu penses pas ?

Pas loin de nous, y’avait un petit groupe de personne qui marmonnait. Ils avaient l’air quelque peu étrange, mais mon attention était plus portée sur ma coéquipière qui me soufflait sa fumée au visage.



Dernière édition par Tony S. Asteria le Ven 8 Juin - 14:09, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Dragon
Capitaine du Lotus Noir


☠ Age : 30
☠ Messages : 531
☠ Âge du Personnage : 31
☠ Berrys (x1000) : 1147
☠ Localisation RP : Saint Uréa
☠ Fruit du Démon : Fruit des Fils
☠ Haki : Armement Novice
☠ Dorikis : 7247
DragonCapitaine du Lotus Noir

MessageSujet: Re: A l'abordage [ft Phendrana]   Lun 19 Mar - 8:43

Pète burnes



J'étais devant cette putain d'auberge à la con ! Toute la journée n'avait été qu'un enchaînement d'emmerdements ! Déjà, une mission de merde sur Grand Line. Deuxième problème, cette conne de Tony. Pourquoi ?! Pourquoi elle était ENCORE Là elle !? Elle était pire qu'une MST sur une fille de joie ! L'un n'aller pas sans l'autre, c'était la puce du clébard ! L'homme de main du gros mafieux ! Fallait qu'elle soit toujours, toujours, toujours dans mes pattes ! Mais putain j'suis maudite ou quoi ?! Bref l'histoire du jour avec Phendrana Kane: "Comment j'ai manger mon fruit du démon en me foutant de la gueule de Tony S. Asteria."

Le contexte déjà... Alors ouais y a cette conne-là. La mission ? Ah ouais ! On devait arrêter Robinesonne Crusadé, une sorte de gros fils de chien qui avait voler un bateau à la marine. Mais vous allez me dire... Phen pourquoi t'es là ? Tu étais dans l'unité spéciale des trafics d'arts, d'histoires et tout ce merdier. Je vous dis alors, oui, c'est vrai ! Mais Robinesonne était connue pour une petite arnaque qui lui avait rapporté presque 100 Millions de Berrys ! Il achetait le matin une petite quantité de fruit et faisait des fines sculptures dessus. Dans la journée, il faisait croire à des acheteurs potentiels qu'il s'agissait de véritable fruit du démon et les vendait à prix d'or. Bref ! Le fait d'être là pour le choper tombé sous le sens du coup. Ce que je ne savais pas, par contre, c'est que j'allais manger mon fruit du démon au cours de cette mission. Ouais donc là pour le coup vous oubliez ma clone, mes fils qui déchirent tout, mes boules de fils forant ect... Ce sera avec la bi... Avec ma ch... Avec mes pistolets et mon couteau voilà ! Donc j'étais dehors ce soir-là, tranquillement en train de fumer ma clope ! Quand cette conne sors de la taverne et me balance tout son venin dans la gueule. Sauf que moi, j'suis un génie du mal quand il s'agit de pourrir les gens.

"Écoutes moi bien Tony. Désensable bien tes oreilles d'elfe. Pour que je puisse te laisser respirer faudrait déjà que t'arrêtes de coller les pompes ! Avec tout le sang qui descends dans ta culotte quand tu me vois t'arrives plus à faire marcher ton cerveau ! Si tu continues à m'emmerder, je te fais voir ce que t'as bouffé au petit-déj ok ?! Et si madame fait la difficile, il reste toujours l'eau des chiottes de la taverne parfumée à la lavande ! Maintenant BARRES TOI !"

On peut plus fumer pépére.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t776-un-voyage-surprenant

avatar
Seconde des Désossés


☠ Age : 98
☠ Messages : 78
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 3374
☠ Localisation RP : Ishiro troisième voie - Grand Line
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 2705
Seconde des Désossés

MessageSujet: Re: A l'abordage [ft Phendrana]   Jeu 22 Mar - 8:18




1417
_____

J’étais vraiment tendue… ça faisait à peine quelques heures, et elle commençait déjà à me sortir par les yeux celle-là et d’ailleurs ça faisait déjà quelques minutes qu’on s’embrouillait encore et encore.

C’est alors que le petit groupe qui se trouvait à côté de nous, avait commencé à nous sortir :

- Hehéhéhéhé Calmez-vous les femmes ! Au lieu de se prendre la tête, faudrait peut-être retourner dans la cuisine ? héhé Vous avez entendu les gars ? CUISINE héhéhé

- TA GueuLE !


Non mého, il était sérieux lui ? Après les avoir massacrés, toutes les deux, on était partie dormir dans l'auberge à quelques rues du bar.

De bon matin, le soleil tapait sur ma fenêtre. J’étais dans cette auberge, ma chambre juste à côté de celle du capitaine. Il était super tot, mais j’étais déjà debout, dans ma chambre, en train de m’entrainer au sabre, encore une fois.

TOC TOC TOC

- Agent Tony ! Je vous attends dans 20 minutes, devant l’auberge, pour prendre la route.

...
Je me retrouvais là, devant l’auberge, aux côtés de Phendrana et sans capitaine en vue. Il n’y avait aucune trace de lui. Les autres membres de l’équipage, arrivaient un par un, mais personne ne l'avait aperçu.

- Hmmm

Cela faisait maintenant 5 minutes que tout le monde était là. Debout, devant la porte de l'auberge. De gauche à droit il y avait, Rik, vêtu de son uniforme de marine, Marguerite, vêtue de sa belle robe par dessus laquelle elle arborait un tablier de la marine, Phen, vêtue de ... De rien, et enfin moi... Pantalon, lance, sabres.

Cela faisait donc cinq minutes que personne ne bougeait. On était tous debout, le dos droit, à regarder devant nous. Une petite brise vint nous refroidir le visage et une petite boule de poussière et de branches, comme dans les histoires de Far-West, dévalait la rue juste devant nos pieds. J'avais pas trop envie de bouger, perso. J'étais là, le dos droit, le visage aussi impassible que jamais et j'attendais juste les ordres, comme on me l'avait montré le CP2, maintes et maintes fois, jusqu'a ce qu'un étrange bruit vienne mettre un terme à ce tableau des plus déconcertant.

Peuleupeulpeulpeuleu


- Ton den den Mushi Rik !

- Je n’en ai pas ! Ça doit être celui de Tony ou de Phendrana

J’avais secoué la tête de droite à gauche, pour répondre négativement à la question de Rik. Un den den Mushi ? Non, le mien, que m'avait donné le CP, était bien sur mon poignet et ne sonnait pas le moins du monde.

A nos pieds, un enorme Den Den mushi portable, ici, devant une auberge, par terre, normal. Cela ne me fit tout de même pas bouger d'un poil, moi qui continuais à attendre que l'un d'entre nous se bouge et y réponde.

- Hmmm


- Ptin vous êtes vraiment des putains de cassos !

Phendrana s’était accroupit. Avec sa cigarette à la bouche, elle avait décroché le Den Den mushi

- Ouais ?

- TEST TEST 1 2, TEST

- Qu’est que tu veux l’abruti, t’es qui ?

- AAAAAllo ? Madame la marine ?

- …..

- On est dans notre repère, là, et on a pris votre capitaine, il boit du café là..  AIE ! MAIS CAPITAINE !

Une autre voix avait fait son apparition dans le den den mushi, mais je n’avais pas très bien compris ce qui avait été dit
 
- NOUS AVONS VOTRE CAPITAINE ! NOUS SAVONS QUE VOUS NOUS CHERCHEZ ! ARRETEZ VOS RECHERCHES OU ON LE DECOUPE EN MORCEAUX, çà serait d’ailleurs dommage de tacher cette belle moquette se trouvant dans ..... AIE ! Mais capitaine !



- Donne moi ce den den MUSHI ! TCCCH Vous avez 2 heures pour déguerpir !  BIP BIP BIP …


En toute logique, Robinsone avait eu ouïe de notre arrivée et commençait sérieusement à flipper!  Il avait creusé sa tombe le petit. La question ne se posait pas ! J’avais plus une folle envie de tuer du pirate, que de partir donc, quitte à laisser le capitaine mourir pour l’arrêter, cela ne me posait aucun problème, puisque la vie d'un seul homme pouvait en sauver des milliers d'autres.

- T'as entendu ça? !

Toutes les tensions avaient disparu. L’heure n’était plus au crépage de chignon, mais bien au découpage de pirates.


Dernière édition par Tony S. Asteria le Ven 8 Juin - 14:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Dragon
Capitaine du Lotus Noir


☠ Age : 30
☠ Messages : 531
☠ Âge du Personnage : 31
☠ Berrys (x1000) : 1147
☠ Localisation RP : Saint Uréa
☠ Fruit du Démon : Fruit des Fils
☠ Haki : Armement Novice
☠ Dorikis : 7247
DragonCapitaine du Lotus Noir

MessageSujet: Re: A l'abordage [ft Phendrana]   Ven 23 Mar - 7:37

Sauvetage



"-T'as entendu ça, Phen' ?!"

Non bah, non, regarde, j'ai fais la conversation escargophonique de A à Z et cette conne arrive ENCORE à me sortir une phrase du genre ! Sans déconner, je suis censé répondre quoi quand c'est comme ça ? Non mais franchement quoi ! Un peu de bon sens.

"-Non Cocotte, j'ai rien entendu j'étais en train de faire un Davy Back Fight en même temps que je parlais à l'escargophone."

Je m'étais sortit une nouvelle clope avant de rager de foutre un coup de pied dans ce putain d'escargophone. Il avait les yeux en croix maintenant et s'était encastré contre le mure de l'auberge. J'avais sortit mon briquet avant d'avaler un peu de fumée. Fallait qu'on trouve un plan, fallait vraiment qu'on trouve un truc.

"-Bon ! Je crois qu'on est tous d'accord que... Le chef on s'en tamponne le coquillage ! Mais que ce pd de pirate faut le chopper."

Bah oui ! Quoi ?! Vous croyez vraiment que je faisais ça pour notre débile de chef ! Je m'étais mise en mode marine, j'avais mis ma casquette sur la tête, il était l'heure d'enquêter ! On pouvait clairement pas deviner la position de ce putain de pirate et de sa clique. Mais l'escargophone était pas arrivé ici tout seul, c'était un véritable roman policier cette fois. Quand j'étais Marine, j'étais quelqu'un de beaucoup plus posé. Sauf quand des meufs comme Tony venaient me briser les ovaires H24. Vous me connaissez ! En temps normal, j'aurais courut dans tous les sens et tirer sur tout ce qui bouge pour avoir des réponses et éventuellement péter un ou deux genoux. Là, c'était différent. J'étais encore cette Phendrana habituée au protocole de la Marine et qui avait encore des convictions.

"-Bon, si y en un d'entre vous qui sait pister. Essayer de remonter les traces de pas de l'escargophone. Si ce machin est arrivé dans la nuit il y a forcément eût des témoins ! Boucler l'auberge et interroger tous les résidents. Héééé...Au fait ! Qui est le plus haut gradé ici du coup pour donner les ordres !?"

Moi j'étais Segent, donc sous-officier. Elle était quoi déjà cette conne de Tony ? Oh non me dites pas que...

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t776-un-voyage-surprenant

avatar
Seconde des Désossés


☠ Age : 98
☠ Messages : 78
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 3374
☠ Localisation RP : Ishiro troisième voie - Grand Line
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 2705
Seconde des Désossés

MessageSujet: Re: A l'abordage [ft Phendrana]   Mar 27 Mar - 14:09




1417
_____

Les membres de l’équipage avaient fait demi-tour, pour exécuter les ordres de Phendrana. Moi j’étais la, debout, regardant à droite, puis à gauche, pour tenter de déceler la moindre chose suspecte, le moindre indice.

Par terre, un den den mushi explosé, des traces de pas de part et d’autre. Quelques-uns allant vers l’auberge, d’autres allant vers la ville. Ok, il n’y avait rien de bien croustillant et rien de bien important. Aucune adresse, aucun indice, nada, et dans l’auberge, je doutais que quelqu’un ait vu ou entendu quelque chose.

- PSSSSST

Juste à côté de nous, derrière l’immense arbre qui se tenait là, à côté de l’immense porte de l’auberge, dans laquelle nous avions dormi, à l’ombre, un homme nous avez interpellé.

- J'ai des informations pour vous Chuchota-t-il

Il était là, s’avançant près de Phen et moi, capuche sur la tête, ne laissant qu’apparaitre le bas de son visage, dont sa bouche. Une petite moustache commençait à y pousser et une dent lui manquait. Chaque détail comptait, c’est ce que le CP m’avait appris. Regardant alors de haut en bas, dévisageant ce que je pouvais dévisager pour tenter de savoir à qui on avait affaire, j'attendais qu'il réponde à ma question.

- Et vous êtes ?

- R.


- Juste R ?


- Oui !


Il ne m’inspirait vraiment pas confiance. Sous sa longue cape noire et sa capuche, il continuait à nous parler tout en chuchotant. Il avait tout entendu, et nous épiait depuis notre arrivée, nous, les nouveaux de la ville. Il cherchait lui aussi ce fameux Robinsone, depuis déjà quelques mois, et avait fini par trouver sa cachette, cachée dans les montages qui surplombaient la ville au loin.

On avait décidé tous les trois d’en discuter dans l’une des chambres de l’auberge, à l’abris des regards et des oreilles qui pouvaient trainer. Au final, ce qu’il voulait, le vieux, là, c’était récupérer ce que Robisone lui avait volé. Il nous avait chanté un comme quoi ce pirate lui avait volé un objet des plus précieux, un objet inestimable qu’il voulait revendre pour sortir de sa misérable vie, mais qu’il n’avait pas la force, ni les moyens de le récupérer.

- Son repère est gardé, je sais que des escarméras sont aussi de la partie.  Rien ne leur échappe, croyez moi.


- Et comment on est censé faire, nous ?


Il avait découvert, après quelques semaines de recherche pointilleuses, autour du repère, caché dans la végétation aux alentours, qu’une étrange grille avait été posée.  

L’homme nous avez donc proposé de l’aider. C’était donnant donnant ! On l’aidait à récupérer sa chose, et il nous aider à trouver un moyen de s’infiltrer pour que je puisse possiblement démanteler son petit cartel, et accessoirement récupérer notre capitaine.

C’était un excellent plan, mais ça ressemblait plus à un piège qu’autre chose. On avait donc attendu que la nuit tombée pour aller, à l’aide de cet homme, finir la mission pour laquelle on avait été envoyé.

On était là, près de cette fameuses grille, posée au milieu de la forêt, non loin de l’immense Roc dans lequel Robinsone s’était soi-disant abrité. Je dégainai alors mon meito, et le mis sous la gorge de l’homme qui nous accompagnait. Il m’inspirait de moins en moins confiance. Paranoïa d’une CP ? Peut-être, mais en tout cas une chose est sûre, c’est que je n’allais certainement pas lui laisser une quelconque ouverture pour nous planter un couteau dans le dos.

- Avance !


J’avais mon arme pointée sur son ventre, et juste après s’être tourné, elle était la, pointant son dos.

- Phen, passe devant ! Je reste derrière !

On avait alors ouvert la grille. On était la, dans un couloir de pierre brutes, avec quelques petites lumières plantées à une dizaine de mètre chacune, nous laissant alors, pendant quelques instant, dans l’obscurité totale.



Dernière édition par Tony S. Asteria le Ven 8 Juin - 14:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Dragon
Capitaine du Lotus Noir


☠ Age : 30
☠ Messages : 531
☠ Âge du Personnage : 31
☠ Berrys (x1000) : 1147
☠ Localisation RP : Saint Uréa
☠ Fruit du Démon : Fruit des Fils
☠ Haki : Armement Novice
☠ Dorikis : 7247
DragonCapitaine du Lotus Noir

MessageSujet: Re: A l'abordage [ft Phendrana]   Ven 30 Mar - 18:16

Les Goonies



Tout s'était subitement accélérer. La découverte de Tony et son interrogatoire nous avait permis de remonté jusqu'à la planque de Robinsone. On était donc là... Moi, l'autre conne, et son indic' bien chelou.
J'étais désormais la supérieur direct de notre petite escouade de la Marine, pour une future Lieutenant quoi de plus normal après tout ? Mes petits soldats s'étaient aussi mis en position prêt à découdre au moindre signe. Moi j'avais sortit mes deux flingues en retroussant mon pantalon au niveau des chevilles. Plus tard, ce pantalon deviendrait mon fabuleux Mini-Short. Je m'étais allumée une clope avant de faire enlever la grille et d'entrée dans l'obscur couloir. Comme toujours, Tony, hyper courageuse ! M'avait intimé de passer en premier, moi j'étais pas une pétocharde de bas étage, j'étais passée devant en inspectant les lieux. Après une bonne dizaine de marche, on s'était retrouvée dans une grotte, un peu plus loin une épaisse lumière filtrée par un trou béant, je m'étais mise en dessous pour observer.

"-Ah je crois qu'on est sous le puits de l'Auberge..."


"-Le Sergent est si belle ! Elle sait toujours tout sur tout !"

Ouais, mes compagnons d'armes étaient mes plus grands fan, un peu moi après mon insubordination pour dire vrai. Bref, on était dans une grotte ou le puits prenait sa source. Ça nous avançais bien tout ça ! Un peu plus loin, il y avait une nouvelle ouverture vers laquelle on s'était dirigée en suivant les conseils de l'indic. Cette fois-ci, on surplombait une vaste caverne, remplie d'eau de mer cette fois ! En plein milieu de ce lagon souterrain se trouvait un gigantesque navire, sûrement celui du pirate. Tout autour du navire, c'était une gigantesque ville faites de maisonnette, d'étals, de pontons. Une véritable petit arma circulait ici. C'était quoi ce bordel putain ?!

"-On dirait qu'on va devoir descendre en rappel par cette cascade et nager. Par chance personne n'a mangé de fruit du Démon ici. On avance motivez vous putain, la corde va pas se poser toute seule. Tony ça va ? Tu veux une pause pour ton maquillage de pétasse on sait jamais dès fois qu'un pirate soit assez con pour te foutre en cloque hein ?!"


Les soldats étaient en train de poser la voie, il leur faudrait un peu de temps, mes deux tireurs d'élites s'étaient déjà postés et étaient prêt à faire feu. On était trempé juqu'à l'os et je sentais que cette mission aller partir en couille grave. Avec une paire de jumelle, je fixais les étals pour observer les fruits.

"-Là...Les faux fruits du démons. Faut tout faire péter."

© 2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t776-un-voyage-surprenant

avatar
Seconde des Désossés


☠ Age : 98
☠ Messages : 78
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 3374
☠ Localisation RP : Ishiro troisième voie - Grand Line
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 2705
Seconde des Désossés

MessageSujet: Re: A l'abordage [ft Phendrana]   Dim 8 Avr - 8:43




1417
_____


-Là...Les faux fruits du démon. Faut tout faire péter.

Franchement, je m'en fichais royalement de ça... ma mission à moi, était simple. Chercher des informations sur son trafic, les récolter, en faire un rapport , et tuer ce pirate un doigt doigt dans le crane si l'occasion se présentait peut être? Ou plutôt, un sa-sabre dans le cœur, puisque le shigan ne m'avait pas encore été appris comme il se devait.

Le bateau était là, en train d'être déchargé sur les étals de "faux fruits du démon", selon Phendrana.
1, 2, 3 ,4, 30, 40... Bref, ils étaient trop!

J'avais donc, sous les ordres de cette pauvre fille, posé la corde qu'elle n'avait pas pu poser. On pouvait vraiment dire qu'elle était...

- Inutile...

Bref, j'étais accrochée à cette corde, descendant la petite falaise qui surplombait la petite ville et le navire de marine.

- HEY VOUS LA ! FAITES ATTENTION A CA ! UN SEUL EN VAUT PLUS QUE VOTRE MISÉRABLE VIE ! ALORS GAFFE A CELUI QUI EN EXPLOSERA UN !


Je m'étais arrêtée en pleine course, pieds contre la falaise, une main sur la corde, et l'autre au dessus de mes deux pupilles, cherchant l'homme qui parlait à ses subordonnés, cherchant désespéramment à savoir si ma cible etait dans les parages, ou non.

- PATRON !  PATRON !....
- MONSIEUR ROBINSONE POUR VOUS


Soit ! C'était peut être la pire des coïncidence que j'avais vécue, mais c'était celle dont j'avais aujourd'hui besoin et cela ne me déplaisait pas pour autant.
Moustachu, chauve, blond, le torse velu, un pantalon blanc et sans chaussure. C'était les seules choses que je pouvais voir de là ou j'étais, et ça me suffisait clairement.

J'avais donc continué à descendre et étais arrivée au sol, derrière bon nombre d'étales, tonneaux, caisses, draps, et... Faux fruits du démon.

Les autres arrivèrent aussi un par un, mais quelqu'un manquait à l'appel. Dans une discussion chuchotée, j'avais donc demandé :

- Il est ou l'indic?
- ....
- Tchh... Je savais bien que la marine ne servait pas à grand chose mais à ce point...

Ce n'était pas la première fois que les marines faisaient foirer mes missions. J'aurais bien aimé avoir le choix, mais le gouvernement m'imposait de collaborer avec eux, parfois. Mais il n'empêche que je ne comprenais pas pourquoi on m'avait mis sur le même bateau que phendranus, ce monstre marin, alors que j'avais deja un coéquipier au sein du CP. Ethan, qui n'avait pas pu être disponible pour je ne sais quelle raison.  

Bref ! On était tous caché derrière tout ce tas de matériels. La mission était assez tendue. Face à cette population de pirate des plus abondante, il fallait un plan !  

- Pssst ! On se retrouve sur le bateau dans 1 heure. J'ai quelque chose à faire, je vous y rejoindrai ! Soru !

C'était assez inattendu, et pas très sympa de ma part, certes, mais j'avais une mission à accomplir, suivre Robinsone, découvrir ou il rangeait toute sa paperasse, découvrir les acheteurs, vendeurs..et ça, sans qu'aucun témoin ne déclenche l'alarme.. Du moins, s'il y en avait une.
Je m’étais donc faufilée, d'étale à étale, me cachant derrière une caisse, un mur, un étale, lorsque quelqu'un était sur ma route pour ne pas me faire repérer.

Robinsone était là, devant mes yeux, toujours en train de parler avec ses hommes. Une minute, puis 2 puis 10, avant que ce dernier ne tourne les talons pour aller vers un bâtiment particulier.

Etape une, suivre sa cible jusqu'a son bureau?  







Dernière édition par Tony S. Asteria le Ven 8 Juin - 14:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Dragon
Capitaine du Lotus Noir


☠ Age : 30
☠ Messages : 531
☠ Âge du Personnage : 31
☠ Berrys (x1000) : 1147
☠ Localisation RP : Saint Uréa
☠ Fruit du Démon : Fruit des Fils
☠ Haki : Armement Novice
☠ Dorikis : 7247
DragonCapitaine du Lotus Noir

MessageSujet: Re: A l'abordage [ft Phendrana]   Mar 17 Avr - 19:35

Fruit


Cette conne s'était barrée, bon débarras. Et moi je m'étais retrouvée à commander une section entière de Marine, c'était pas la joie pour moi pour le coup. Bon on avait entamé la descente tranquillement, fallait faire un raid dans ce marché pour cerné l'unique passerelle qui menait au gigantesque bateau, sûrement celui de notre cible. Rapidement, j'avais rapiécé quelques uniformes de la section d'assaut, je voulais qu'on tente de passer inaperçu du moins jusqu'au marché pour que la surprise soit parfaite.
Mes tireurs étaient restés au-dessus de la cascade prêt à faire feu sur les cibles que j'avais déjà désigné avant, nous, on s'était approché près d'un étal et je m'étais fais alpaguer par un revendeur de faux fruit.

"-Ouais je te dis, j'en ai un trop puissants qui permets de transformer en lave ! Rien que ça !"

"-Aller file le moi et t'as les berrys frangin !"

Aussitôt dit aussitôt fait, le type me conduit derrière l'étal et me montre une série de fruits à moité pourri. Tout de suite, un des soldats l'attrape et l'attache. Moi je commençais à mettre une à une les fausses corbeilles dans l'eau, et au moment de jeter la dernière, je me suis dit que j'avais mérité un petit en-cas avant la bataille. Au moment de saisir ce qui semblait être une pomme, les fruits s'étaient mis à dégringoler au sol, la pomme était dans l'eau et il ne restait plus qu'un nashi au sol, il semblait bien étrange, mais je l'avais avalé aussitôt avant de recracher aussi sec.

"-Putain mais ils mettent quoi dans leurs fruits de merde !?"


Bref, j'avais fait un bref signe de main, et plusieurs coups de feux avaient fuser pour venir abattre les vigies sur le navire qui étaient tombées dans l'eau. Mes gars sur le marché avaient eux aussi fait feu en l'air pour dispersé la foule.

"-Marine ! Les mains en l'air ! Pas de gestes brusques !"


On s'était approché du bateau et plus précisément près de l'unique accès, la passerelle de bord. Mais un feu nourrit nous avait accueillit, on avait dû se planquer derrière des tonneaux, des étals. On était coincé complètement. J'agitais mes mains pour faire signe à mes tireurs de tenter un tir de barrage sur la zone adverse, et soudainement je m'étais retrouvé catapulté au plafond de la grotte. C'est quoi ce bordel putain ?! Une force invisible m'avait tirer là haut, je m'étais cogné le crâne et j'avais mal. Je m'étais de nouveau agité avant de tomber droit... Sur le bateau !

"-C'est encore ta faute connasse ! Comment t'as fais pour me faire voler là haut c'est quoi ton truc putain !?"


J'avais hurler à l'attention de Tony tout en bougeant les mains, des dizaines de fils étaient venus se planter dans le mât du navire tout en en le tailladant et le lacérant. C'est quoi ce merdier ?! Mais elle était où encore cette conne ?!
© 2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t776-un-voyage-surprenant

avatar
Seconde des Désossés


☠ Age : 98
☠ Messages : 78
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 3374
☠ Localisation RP : Ishiro troisième voie - Grand Line
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 2705
Seconde des Désossés

MessageSujet: Re: A l'abordage [ft Phendrana]   Dim 20 Mai - 11:51

1414/ A l'abordage
Tony S. Astéria - Phendrana Kane
Je m'étais séparée de mes coéquipiers, pour suivre l'homme sur lequel je devais enquêter afin de récolter le plus d'informations possible. Il s'était avancé jusqu'a une sorte d'église, dans laquelle il s'était glissé par une porte, gardée par deux sous-fifres, habillés comme le reste de l'équipe qui se trouvait dehors.

J'étais plus que certaine que cette pièce était son bureau, ne me demandez pas comment... L'instinct, sûrement. Il fallait à tout prix que j'entre dans son antre, dans cette grotte digne d'un conte de fée à la Alibaba. Dans cette tanière dans laquelle se trouvaient toutes ces informations que je cherchais tant : Fournisseurs, revendeurs, créateurs, pire qu'un bon gros réseau de drogue. Tous ces mafieux de faux fruits devaient avoir chacun leur nom inscrit sur les petits cahiers du Big boss, qu'était Robinsone.

J'avais donc décidé de faire demi-tour pour me cacher à quelques mètres de l'entrée dans l'optique de trouver une solution, avant que deux moussaillons ne débarquent, prés de ma cachette.

- Putain, Fred ! Qu'est-ce que tu fous ! Viens déposer ça là, bordel. Fred ? FRED !... Ah c'est toi Krot, désolé, je ne t ’avais pas reconnu
- Ah c'est pas grave t'inquiètes, de toute façon avec cette tenue de travail, dur de nous différencier.


A ce même moment, sur le mur derrière moi, en hauteur, devant lequel était posé les caisses, derrière lesquelles j'avais trouvé refuge, une étrange lumière clignota.

- Euréka !

...

Après quelques minutes d'attente, j'avais enfin pu attraper un homme par le bras, le faisant se renverser dans ma cache, une main sur la bouche, l'autre en équerre autour de sa gorge. Quelques minutes suffirent pour le plonger dans ses pires cauchemars et me permettre de prendre sa tenue pour me fondre dans la masse.

- HMMM

Tenue qui n'était, semblait-il, pas du tout à ma taille, mais tenue quand même.
D'un pas décidé je m'étais de nouveau approchée de cette fameuse église, dans le but d'y entrer. Les deux hommes, gardant la porte de Robinsone, étaient alors face à moi, et moi face à eux, cherchant dans ma tête une quelconque excuse pour entrer dans cette pièce.

- Oh ! Qu'est-ce que tu fais là, t'as pas le droit d'être ici, tu le sais non?
- Monsieur Robinsone doit savoir. Un groupe de marine s'est infiltré


PLOOOOOOOOOOOOOOOOF


D'un clignement d'œil, malgré moi, j'étais passée de la jeune fille en tenue de matelot, à une jeune fille en armure, sans en savoir la cause. J'attendais fièrement une réponse, les mains posées sur mes hanches, le torse en avant, faisant mine que rien ne s'était passé.

Je ne savais pas trop ni pourquoi ni comment, mais ce n'était pas la première fois que cela m'arrivait, un peu comme le marine qui se retrouvait sans prévenir tout nu de temps à autre en mission...Bref ! En tout cas, à ce moment précis ma vie était devenue un vrai cauchemar.... Ma couverture... Foutu... Ma mission... Foutu, j'étais vraiment dans un sale pétrin, j'allais retourner bredouille voir Madeleine... ça allait faire mal... Très...

- TONY ? !!!

A ce moment précis, ma respiration s'était instinctivement coupée. J'étais là, l'air de rien, toujours stoïque, à regarder l'un des hommes, devant cette porte, qui avait prononcé mon nom avec interrogation.

- HMM?
- Tony ! C'est moi...


L'homme enleva sa casquette d'un geste rapide, et resta devant moi les bras et la bouche ouverte, prêt à me faire un....

- TAAAADAAAM ! C'est moi, Tu ne me reconnais pas ? !

C'était Flemming....

- Ca fait vachement longtemps...
- Pas assez même...
- C'est qui?,
lança le deuxième homme devant la porte, vous vous...

BOOOOOOOM


- Il a tout cassé à nos retrouvailles lui... Une bonne heure de sommeil lui fera du bien ! Woaw ! Je suis trop content de te voir ! Qu'est que tu fais ici ?

C'était une excellente question... On m'avait envoyé avec la chatte en chaleur parce que Flemming était en mission, ok, mais on m’envoie sur la même mission ? Ça devait encore être Suzie, le paresseux vivant du gouvernement qui s'était embrouillée dans les papiers...

- Ca fait deux semaines que je suis là, en couverture, sous couverture... T'as compris ?! hein?
Y'a un truc de changé chez toi, t'es encore plus belle que d'habitude... Hmm, t'as grossi ? C'est ça ! T'as dû prendre au moins 20 kilos non ?


Je n’allais pas lui foutre mon poing dans la figure, c'était pas le moment, non, même si clairement, le remettre un peu à sa place ne m'aurait pas dérangé. A la place de ça, j'avais simplement poussé la porte de la pièce, voyant simplement un bureau, des armoires remplis de cahiers et un immense dossier de chaise.

- Oui, Ethan...
, dit Robinsone

Qui l'aurait cru.... Flemming avait pris comme prénom pour sa couverture son propre prénom, il ne manquait plus qu'il ait...

- Flemming

...Pris son propre nom.... C'était bien mon coéquipier, pas de doute là-dessus.

On était donc là, le temps ralenti par l'émotion, sans doute, se demandant ce qu'on allait faire, maintenant, après avoir tabassé l'autre gardien, sommeillant devant la porte...
Je n’étais pas venue pour faire du grabuge non, juste pour travailler dans l'ombre, récoltant ce qu'il y avait à récolter, pour que la marine, le gouvernement, peu importe, puisse venir par la suite pour le débusquer lui, ses hommes, et son réseau. Au final, je me retrouvais face à l'homme qui avait tant de fois échappé à la justice, ne sachant pas quoi faire, quoi dire, jusqu’à ce que des mots que je n'avais pas prononcés depuis bien longtemps sortent de ma bouche.

- Rendez...

Un bruit retentit à ce moment-là, des cris, des hurlements, qui venaient d'on ne savait où, des tremblements, des craquements, tout.
L'homme se leva alors brusquement de son fauteuil, et couru en direction de la sortie tout en hurlant qu’il fallait sauver ses précieux...

- Bon bah voila! Mission accomplis, hein ! On peut fouiller un peu dans la paperasse maintenant. Je te laisse chercher sur les étagères, moi je vais chercher dans le bureau, dit flemming en s'assaillant paisiblement dans le fauteuil encore chaud...

On avait juste pris quelques minutes avant de décider de repartir voir ce qu'il se passait. A tout les coups, Phendrana était dans le coup, et il fallait bien que quelqu'un se décide à sauver cette débile...

J'avais donc pris le pas en direction de la porte, avant d'entendre un bruit des plus étrange...

- HMHUMHJMHMH

- T'as pété ?

- La ferme, écoute !

- Hmmhmhmhùhjh


Je scrutais la pièce, tâtant tout ce que je pouvais tâter, collant mon oreille à chaque meuble, chaque mur pour voir d'où est-ce que ce bruit pouvait venir, cognant chaque morceau de la pièce pour voir si un creux il y avait, jusqu'a ce que..

- C'est là !
- Là quoi?
- Le capitaine! Pousse toi Flemming ! Dosière Lanceuh !



Je n’avais pas le temps de penser aux dégâts, pas le temps de penser aux conséquences de mon attaque ! Je n'avais qu'une idée en tête, libérer l'homme qui se trouvait sous le plancher, l'homme qui ne devait être rien d'autre que le capitaine qui avait été enlevé.

Le sol s'ouvrit sous nos pieds, des planches volèrent dans la pièce et nous découvrîmes le marine, là, enchaîné, bâillonné comme un vulgaire animal, mais pas le temps de lui ôter de ses chaines .

- Flemming !
- Oui oui oui... C'est bon, je vais le porter.

Une fois dehors, je la voyais sur un bateau, entourée de personnes qui volaient par ici et là...Elle, faisant des pas de danse moins cohérents les uns avec les autres...

- Wow ! Et tu ne présentes pas ? T'es sérieuse là Tony?


Arrivée sur le bateau à toute vitesse à l'aide de notre soru après quelques minutes de pure jogging, il ne nous restait plus qu'a aider la troupe pour sortir de là, pendant que d'autres tentaient un net rapprochement....

- Phen, c'est ça? Moi je m'appelle Ethan tu vois ! Et si tu ne vois pas, ça peut s'arranger.


Encore un combat qui s'annonçait solo pour moi...

J'avais un abruti, et une profonde conne avec moi... Franchement je pouvais pas rêver mieux.On avait donc pris direction le bateau sur lequel elle se trouvait
electric bird.



Dernière édition par Tony S. Asteria le Ven 8 Juin - 14:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Dragon
Capitaine du Lotus Noir


☠ Age : 30
☠ Messages : 531
☠ Âge du Personnage : 31
☠ Berrys (x1000) : 1147
☠ Localisation RP : Saint Uréa
☠ Fruit du Démon : Fruit des Fils
☠ Haki : Armement Novice
☠ Dorikis : 7247
DragonCapitaine du Lotus Noir

MessageSujet: Re: A l'abordage [ft Phendrana]   Jeu 24 Mai - 9:05

Phendrana KaneLe bateau

C'était une véritable zone de guerre qui s'était formée au sein de la caverne. Mais Tony, agent du Cipher Pol était dotée d'un remarquable calme qui lui permettait , sous un feu nourrit, de parvenir à faire des présentations. Phendranah s'était caché derrière une caisse en soupirant profondément.

"-Mais qu'est ce que j'ai fais pour me trainer un boulet pareil..."


Et voilà que Tony avait le capitaine sur les bras et qu'une espèce de dragueur du Dimanche avait tenté d'abordé Phendrana de la manière la plus lourde possible. Elle avait encore soupiré, elle essayait de ne pas bouger ses mains pour l'étrange phénomène ne se produise plus. Elle était terrifiée et n'avait aucune idée de ce qu'il pouvait bien lui arriver. Mais l'heure n'était pas à la réflexion, il fallait éliminer les pirates restants et faire place nette pour une enquête plus approfondie sur ce "touin-touin". Kane avait tendu sa main droite devant les ennemis, mais rien ne s'était produit cette fois-ci, la laissant seule devant sa honte. Elle avait alors tenté avec la main gauche et l'étrange sensation avait refait surface ! Des fils étaient sortis de ses doigts, à peine visibles, et ils étaient venus découper en deux trois soldats adverses. Elle avait alors regardé ses doigts avec effroi.

"-Je crois que j'ai bouffer un fruit qui faut pas..."

Alors qu'elle me semblait plus rien comprendre au sujet de son propre corps, une pièce d'artillerie légère avait été monté sur le pont pour pilonner rapidement la position de la Marine. Kane fulminait et avait ramassé un fusil à répétition pour tenter d'abattre le tireur présumé. Mais il restait aussi le problème de Robinson qui ne s'était toujours pas montré. Les tirs s'étaient brutalement arrêtés et la bataille semblait être en pause. Les pirates s'étaient tous mis à taper contre le bois du navire, et crier, on aurait pu croire à un rituel d'invocation.
Sortit de nul part Robinson venait de s'écraser sur le pont, fracassant le parquet sous son poids. Le Colosse était armé de ses deux sabres et les tendait en l'air pour haranguer la foule en délire. Il n'avait pas traîné et s'était mis en position pour invoquer une puissante lame d'air qui était venu s’encastrer sur la position supposée de la Marine. Les caisses avaient volé en éclats, et plusieurs soldats étaient tombés sous la puissance du coup. Phendrana, elle, avait désormais une large plaie au niveau du bras gauche.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t776-un-voyage-surprenant

avatar
Seconde des Désossés


☠ Age : 98
☠ Messages : 78
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 3374
☠ Localisation RP : Ishiro troisième voie - Grand Line
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Haki : Aucun
☠ Dorikis : 2705
Seconde des Désossés

MessageSujet: Re: A l'abordage [ft Phendrana]   Jeu 31 Mai - 18:36

1414/ A l'abordage
Tony S. Astéria - Phendrana Kane
Phendrana n'avait pas chomé, on était encerclés et pourtant elle avait fini par nous débarrasser des hommes de mains de Robinsone, avant que d'autres n'arrivent eux aussi pour nous faire regretter notre affront.

- Un fruit du démon, hein... Au moins tu pourras enfin être utile au gouvernement. Tchh


- WOW WOW WOW C'est glacé entre vous les babys ! Faudrait réchauffer tout ça. Mais avant......

Ethan sorti de sa ceinture son pistolet fétiche, le allstars, et le leva au ciel, avant de tirer un, deux, puis un troisième coup.  

- FIESTAAAAAAAAA !!!!!!


Il avait le don de faire passer des moments aussi tendus que celui là en des moments de pure vacances. Il n'avait aucune notion du danger, aucune, ou peut-être qu'il était tout bonnement stupide, ce qui pouvait assez probable, le connaissant.

Après les coups de feux, la majorité des personnes s'étaient toutes arrêtés, effrayés par l'objet qu'il détenait et l'autre qu'il avait dégainé. Je déposai alors le capitaine sur le bateau pour me joindre à lui sur la proue et me battre à ses côtés comme une bonne coéquipière le ferait.

- Long ball !

Tous, avaient retenu leur souffle lorsque le bruit de détonation se fit entendre, se cachant les uns derrière les autres, attendant l'impact de balle qui était inévitable. La balle sortie de son arme et vint tomber, puis rebondir, juste aux pieds des hommes qui étaient prés de l'échelle du bateau

Tic.. tic... ticticticitic .. BOOOOOOOOOOOOOOOOOOM


- C'est pour vous les ladies, fit-il tout en faisant un clin d'oeil à Phendrana

- Tchhh

Parfois je me demande à quoi il pouvait bien servir, et pourquoi on me l'avait collé comme coéquipier, ou plutôt pourquoi on m'avait désigné pour jouer la baby-sitter.
Les hommes en face étaient maintenant sûr d'eux, et avançaient sourire à la bouche, lames aux mains. Dix, puis 20, puis 30 personnes s'avancèrent devant nous. Le petit groupe s'était transformé en une énorme horde, qui allait s'abattre sans pitié sur nous.

Je sortie alors mon sabre, puis l'autre, me mettant dans la position la plus adéquate pour attaquer, pendant que Phendrana tentait de faire apparaître quelque chose de ses mains, encore une fois.

Ça allait faire mal, drôlement mal. Rester discret, je pense qu'il n'y avait pas grand monde qui savait ce que ça voulait dire, m'enfin, on en était arrivé là, et aucune porte de sortie, mis à part celle de la baston, n'était à portée....

- HEYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY !

D'un coup, une voix raisonna de par dessus mon oreille.

- HEYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY MERCIIIIIII POUR TOUT !!!!!

Je regardai à gauche, puis à droite et aperçus un bateau quittant l'estuaire avec à son bord, sur lequel se trouvait l'indique que l'on avait perdu de vue.
Je ne savais pas trop pourquoi il nous avait remercié à ce moment là, et j'appris plus tard, que cet homme n'était rien d'autre que le concurrent direct de Robinsone,Rolbinsilencieux, qui était venu pour se chopper quelques caisses de faux fruits du démon, et certainement quelques informations bonus.

- ATTRAPEZ MOI CE SALE RAAT!!!!!!! VITE, BOUGEZ VOUS LE CUL !


A ce moment précis, je n'avais pas trop ce qu'il s'était passé. J'étais debout tel un piquet, les deux bras le long du corps, tenant mes sabres et regardant le spectacle qui m'était proposé.

- QU'EST CE QUE VOUS FOUTEZ ENCORE ICI ! C'EST LUI QU'IL FAUT ATTRAPER !

La petite troupe qui s'avançait sur notre nouveau bateau etait tout étonnée, demandant au patron s'il etait sûr de ce qu'il demandait. Après avoir tenté de le raisonner, maintes et maintes fois, la troupe se dispersa et lui obéit au doigt et à l'oeil; Nous laissant alors comme des moins que rien, sur le rafiot sur lequel on avait élu domicile.

- ...... Bon bah....

Je rangeai alors mes armes dans leur fourreaux et me retournai vers la petite flotte que nous formions.

- On lève l'ancre,vite, vite !!!!


On prit alors la mer sur ce nouveau rafiot, direction les blues.

electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: A l'abordage [ft Phendrana]   

Revenir en haut Aller en bas
 
A l'abordage [ft Phendrana]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Abordage au mouillage
» [Infinity] Nouveautés d'Août
» Tentative d'abordage dans les Isles de Sorel
» Abordage de 2 Mirages 2000

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jolly Roger :: Zone Rp :: Grand Line :: Deuxième voie :: Kenzan-
Sauter vers: