Contexte
Factions
Combat
Présentations
Avatars
Fruits du Démon
Primes
PNJ
Navigation
Equipages
Quêtes/Missions
Boutique
Médailles




Votez toutes les deux heures
et gagnez des Points de Votes !



 
CalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Don't call me peasant ! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


☠ Messages : 4
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 1850
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999


MessageSujet: Don't call me peasant ! [Terminé]   Lun 26 Fév - 21:34



Newgate Adam





Prénom et Nom: Adam Newgate
Âge : 19 ans
Sexe : Masculin
Avatar : Akira fudo x Devilman Crybaby
Groupe : Pirate
Métier : /
Espèce : Humain
But : Devenir quelqu'un d'influent et de puissant.

---------------

Fruit du Démon : Fruit du Chiroptère modèle Vampire/Batto Batto no Mi
Autres capacités : /


Questionnaire



1. Apparence physique


Taille : 192 cm
Poids : 80 kilos
Cheveux : Noir
Yeux : Caramel


2. Tenue vestimentaire habituelle


Son apparence physique ne laisse en rien présager son statut de pirate. La sobriété est plutôt ce qui caractérise le style vestimentaire d'Adam. Les vêtements tape-à-l’œil, qui ne lui permettent pas de passer inaperçu, n’ont rien à faire dans sa garde-robe. Son style consiste surtout à miser sur les couleurs sombres, comme le gris, le noir ou le bleu foncé, et dans les habits ne restreignant aucunement ses mouvements. Posséder pléthore de vêtements ne lui servirait à rien, si ce n’est que l’alourdir au cours de ses voyages, et la vie étant ce qu’elle est, hasardeuse et dangereuse, il serait idiot de sa part d’investir dans des tenues chics. En règle générale, il aime les vestes en cuir et les tee-shirts avec différents logos.

3. Motivations


Ce n’est pas Adam qui a choisi la piraterie, mais la piraterie qui a choisi Adam. Suite à son altercation avec le fils d’un gradé, une prime lui a été collée sur la tête. Il n’a pas eu d’autres choix de fuir son île natale et de partir enfin à l’aventure comme il l’avait toujours souhaité. Maintenant qu’il a la possibilité d’agir comme bon lui semble, il cherche à inscrire son nom dans l'histoire en devenant un des hommes les plus influents et puissants du monde.

4. Opinion sur le gouvernement mondial


Avant sa rencontre avec Marco Reyes, le fils d’un colonel de la Marine, Adam avait un certain respect pour la Marine. Perturber l'ordre publique n'est pas son truc. Rester dans les rangs lui permettait de mener une petite vie tranquille. Cependant, depuis son altercation avec Marco, son quotidien était devenu quelque peu problématique. Désormais, à chaque fois qu'un agent du gouvernement croise sa route, il est obligé de s'assurer que ce dernier vienne bien en ami qu'en ennemi. Pour le moment, sa tête n'est pas encore connue des forces de l'ordre. On pourrait même dire qu'elle est quasiment inconnue de tous. Toutefois, Adam est persuadé qu'un jour, son nom et son visage feront le tour du monde. Lorsque ce jour viendra, il n'aura aucune honte à mettre hors de son chemin tous les soldats de la Marine essayant de s'opposer à lui.

5. Opinion sur la piraterie


Jusqu’à maintenant, Adam a été plutôt déçu des pirates qui ont croisé son chemin. Certains ne sont guère que des marins d’eau douce qui n’ont de pirate que le nom. D’autres agissent plus comme des brigands ou des criminels. Au fur et à mesure que le temps passe, Adam se demande bien s’il rencontrera vraiment des pirates avec de vraies valeurs et qui en ont dans le pantalon. Il a la conviction qu'un jour ou l'autre, peut-être un lendemain, il fera face à des individus partageant les mêmes idéaux que lui.

6. Opinion sur la franc-marinerie


L'île Runa, une île sous le contrôle de la Marine et où Adam a passé son adolescence, a véhiculé un message assez mensonger sur les Francs-marins et leurs objectifs. Actuellement, ce groupuscule, qui clame haut et fort vouloir rétablir la vérité, n’est qu’une réunion de terroristes à ses yeux. Cette bande ne fait que semer la discorde et le chaos partout où il passe. Adam ressent une grande méfiance à l’égard des gens de cette faction, car il est convaincu que leurs actions n’ont pas pour but d’aider le citoyen lambda, mais de prendre le pouvoir par la force. Cependant, la Franc-Marinerie et ses membres ne représentent pas une menace pour Adam.



Histoire

Un vent doux et frais vint me caresser le visage. Outre les quelques bêlements et aboiements environnants, le silence qui était propre à la campagne, avait quelque chose de réconfortant. A portée de mon regard, il n’y avait qu’une vaste prairie verdoyante, dont l’herbe se laissait délicatement paître par les chèvres sous ma surveillance. Cette vie monotone n’avait pas toujours été la mienne. Mon île natale, dont je préférais taire le nom dans mon esprit, était ravagée par la guerre et la maladie. Deux partis, qui s’arrachaient le pouvoir, causaient la mort de dizaine de milliers de personnes. Mon père, un soldat qui avait vu l’horreur du conflit, parvint à s’échapper de cette terre maudite. L’idée même que moi, son fils, vive la même chose que lui, lui était inconcevable. Dans les alentours de mon quinzième anniversaire, nous pûmes fuir dans un navire marchand jusqu’à arriver sur une île plus propice à la paix, Runa.

Runa était une île côtière plutôt paisible, l’opposé de l’endroit où j’avais grandi. Grâce aux sous secrètement mis de côté pendant ses plus de trente années de service militaire, mon père parvint à acheter une parcelle de terre et à créer un havre de paix personnel. La vie était belle, tranquille, mais  je rêvais de plus…

Ces derniers mois, une sorte de lassitude s’était emparée de moi. Mon futur ne s’arrêterait pas à garder continuellement des bêtes. Les voyageurs qui s’arrêtaient dans la ville près du domaine où je vivais, avaient des rumeurs et des histoires fantastiques à partager. L’exploration d’îles dans les nuages, la découverte de stèles appelés ponéglyphes par les Francs-marins, l’affrontement entre deux équipages de pirate d’envergure… Peu à peu, je m’étais posé une vraie question. Pourquoi ne vivrais-je pas ma propre aventure ? Rien ne pourrait m’en empêcher…

« Hé, toi, là-bas, le paysan ! » s’exclama un inconnu. Il m’interpellait. « Ouais, c’est bien à toi que je parle, tu es bien Adam ? »

D’un hochement de la tête, je lui fis comprendre qu’il avait affaire à la bonne personne. Son manque de politesse manqua de me faire sortir de mes gonds. . Mais j’allais d’abord écouter ce qu’il avait à dire. Le gars n’était pas seul. Il était accompagné d’un camarade. Les deux gus n’avaient pas l’air d’être des gens très recommandables.

« Ton père et toi, vous n’avez pas payé les taxes imposées par la Marine depuis le mois dernier. Pourtant, vous avez été plusieurs fois avertis par courrier du changement de colonel. Le colonel Reyes est maintenant en charge de la ville, et il ne supporte plus de vos retards. »


En me creusant la cervelle, des souvenirs me revinrent à l’esprit. Effectivement, des lettres nous avaient été envoyées et nous ordonnaient de payer une coquette somme de berrys. Cependant, le domaine acheté par mon père n’appartenait pas à la ville. La taxe n’était pas censé nous concerner. Cependant, le colonel ne l’entendait pas de la même oreille.

« Ouais, je vois de quoi vous parler. Mais le domaine appartient à mon père. Il l’a acheté il y a plusieurs années. Il n’est pas… »

« Tu vas m’écouter attentivement. On ne t’a pas donné ton avis. Vous allez payer aujourd’hui ce que vous nous devez. »

« Ou sinon quoi ? Tu te moques de moi ? Je ne suis pas dupe. Vous souhaitez nous extorquer de l’argent.»


Mon regard s’assombrit. Cette menace avait manqué de me faire perdre mon sang-froid. L’extorqueur avait compris que des paroles ne suffiraient pas à me changer mon état d’esprit. Par conséquent, suivi de son comparse, il s’avança dans ma direction, les manches retroussées, avec l’intention de me cogner. Cependant, c’était mal me connaître. Tenant mon bâton comme une lance, je me mis en position et attendis le moment opportun pour frapper. Ils furent les premiers à passer à l’offensive… et les premiers à toucher le sol.

« Que… quoi ? Tu vas le regretter, on va revenir plus nombreux, tu peux être sûr de ça ! »

Une colère noire déformait les traits de son visage. Ses paroles n’étaient pas en l’air. Le lendemain, je fus préparé à leur seconde visite. Effectivement, ils étaient plus nombreux. Une bonne dizaine d’hommes muni d’armes rudimentaires. Certains avaient des ustensiles d’agriculture, deux ou trois avaient des épées. Aucune arme à feu, tant mieux pour moi… Pour ma part, je n’avais qu’un solide bâton avec moi.

« Adam, je suis le fils du colonel Reyes, Marco. Mes hommes m’ont raconté que tu avais refusé d’obtempérer hier et je vois que tu te prépares à combattre au vu de ce que tu as entre les mains. Je te donne cinq secondes pour jeter ton arme à terre. Si tu n’obéis pas d’ici la fin de ce laps de temps accordé, j’enverrais mes hommes te donner une sévère correction puis ils iront massacrer chacune de tes chèvres. »

Une fois son discours terminé, Marco entama son décompte. Un calme olympien régnait en moi. A Ragna, l’île qui m’a vu naître, tout jeune homme en bonne santé et capable de marcher sur ses deux jambes était enrôlé de force dans l’armée pour affronter l’ennemi. La formation commençait dès l’âge de dix ans, mais au vue de ma stature, la mienne commença dès l’âge de sept ans. A neuf ans, alors que certains apprenaient encore à se battre, les gens avec un don inné pour le combat à mains nues ou à l'épée comme moi furent précipiter sur le champ de bataille. Peu étaient les enfants à survivre à leur premier jour sur le terrain. Le combat fut mon quotidien pendant six années de ma vie, jusqu’à ce que mon père ne puisse plus tolérer la souffrance et la dureté de ma vie. Son fils n’avait pas à connaître le même sort que lui.

« Cinq ! » Le décompte était terminé. Mes ennemis déferlèrent dans ma direction comme un seul homme, en lâchant un unique et commun cri de guerre.

La différence entre ces énergumènes et moi était que j’avais une longue expérience derrière moi. Certes, j’avais vécu paisiblement sur cette île pendant quatre ans, mais ça ne m’avait nullement empêcher de m’exercer continuellement chaque jour. Par conséquent, un simple bâton suffit à mettre à terre mes opposants. Marco était le seul encore debout, une petite bête effrayée.

« Maintenant, à nous deux.  Viens là que je t’en colle une ! » dis-je en m’approchant de Marco.

Quelques secondes plus tard, après une courte course-poursuite, je le ramenai par la peau du cul devant ses hommes avant de lui mettre une fessée monumentale. La honte et des larmes couvraient sa face, tandis qu’il me suppliait de mettre fin à son humiliation. Alors que je prenais un vif plaisir à le tourmenter, l’ombre de mon père attira l’attention.

« Cesse donc ces enfantillages, Adam. Libère donc le fils du colonel. »

Le vieux était là. Ayant davantage de respect pour lui que pour l’autre imbécile, je relâchais ma proie qui s’empressa de ramper au sol pour s’éloigner au plus vite de ma personne.

« Mille pardons pour le comportement de mon fils, il a agi ainsi sans mon consentement. Je suis prêt à vous dédommager et à vous payer ce que je vous dois. »

« Hein ? Vous croyez vraiment que ça va suffire après ce qu’il m’a fait endurer ? Je veux la tête de votre fils, je le veux derrière des barreaux ! Si vous me le livrez, je ferais en sorte de ne plus vous importuner monsieur. »

« Ah je vois, dans ce cas, j’accepte. Je vous l’enverrais demain. »

« Quoi, mais, qu’est-ce que tu… ? »

« Dans ce cas, je m’en vais de ce pas. Adam, quand tu seras là demain, tu verras ce que je t’aurais préparé dans ma salle de torture… »

Marco prit ensuite la fuite et ses hommes de main le suivirent précipitamment. En ce qui me concernait, j’étais encore choqué par la tournure des événements. Mon père venait-il de me vendre à mon ennemi, juste pour sa propre liberté ?

« Roh, fils, ne t’inquiètes pas. Tu t’es mis dans une grosse merde, mais je ne comptes aucunement te livrer à ce p’tit con. » avoua mon paternel. « Tu m’as dit il y a plusieurs jours que tu aspirais à voyager, à découvrir le monde. Pourquoi ne pas commencer ce voyage aujourd’hui ? Au moins, tu ne seras plus obligé de t’occuper de stupides chèvres. Et il faut bien que tu arrêtes de traîner entre mes pattes, tu ne vas pas finir tes jours ici, comme ton vieux père. Vis ta vie et ne regrettes rien. »

Un large sourire déforma mes lèvres. Ma propre stupidité m’étonnait. Quel genre de père serait capable de se tourner contre son fils ? Pas le mien en tout cas. Suite à ses paroles, il me conduisit chez nous, afin de me donner ce dont j’aurais besoin pour mon propre voyage. Vivres, vêtements, berrys, il se montra plus que généreux. De toute façon, il ne manquait de rien donc il n’avait pas besoin d’être avare de cadeaux. Ne manquant de rien pour mon aventure et après de chaudes salutations, je fus fin prêt à construire ma propre destinée.


Sinon, ton pseudo à toi, derrière l'écran ? On va dire Adam.
Si t'as un commentaire à faire, fais-le maintenant ! Aucun.




Dernière édition par Adam Newgate le Mar 17 Avr - 21:00, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Membre des Fortune Hunters


☠ Messages : 532
☠ Âge du Personnage : 19
☠ Berrys (x1000) : 48722
☠ Localisation RP : Ishiro troisième voie - Grand Line
☠ Fruit du Démon : Fruit du Batracien - Modèle Grenouille
☠ XP Dorikis : 11832
☠ Rang :
  • Ξ – Xi
☠ Notoriété :
5 / 9995 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Membre des Fortune Hunters

MessageSujet: Re: Don't call me peasant ! [Terminé]   Sam 31 Mar - 19:05

Salut salut, Toujours là ?



#00ff00
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t138-la-grenouille-a-encore-frappe

avatar


☠ Messages : 4
☠ Âge du Personnage : Inconnu
☠ Berrys (x1000) : 1850
☠ Localisation RP : Présent-ation !
☠ Fruit du Démon : Aucun
☠ Rang :
  • Γ – Gamma
☠ Notoriété :
0 / 9990 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999


MessageSujet: Re: Don't call me peasant ! [Terminé]   Mar 17 Avr - 21:01

La présentation est bien terminée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Membre des Fortune Hunters


☠ Messages : 532
☠ Âge du Personnage : 19
☠ Berrys (x1000) : 48722
☠ Localisation RP : Ishiro troisième voie - Grand Line
☠ Fruit du Démon : Fruit du Batracien - Modèle Grenouille
☠ XP Dorikis : 11832
☠ Rang :
  • Ξ – Xi
☠ Notoriété :
5 / 9995 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Membre des Fortune Hunters

MessageSujet: Re: Don't call me peasant ! [Terminé]   Jeu 17 Mai - 9:44

Salut salut, je passe pour avoir des nouvelles quant à l'édit de cette fiche



#00ff00
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t138-la-grenouille-a-encore-frappe

avatar
Membre des Fortune Hunters


☠ Messages : 532
☠ Âge du Personnage : 19
☠ Berrys (x1000) : 48722
☠ Localisation RP : Ishiro troisième voie - Grand Line
☠ Fruit du Démon : Fruit du Batracien - Modèle Grenouille
☠ XP Dorikis : 11832
☠ Rang :
  • Ξ – Xi
☠ Notoriété :
5 / 9995 / 999
☠ Karma :
500 / 999500 / 999

Membre des Fortune Hunters

MessageSujet: Re: Don't call me peasant ! [Terminé]   Mer 30 Mai - 20:05

C'est archivé, un petit MP et tout redevient dans l'ordre Smile



#00ff00
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jolly-roger.forumactif.com/t138-la-grenouille-a-encore-frappe



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Don't call me peasant ! [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Don't call me peasant ! [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jolly Roger :: Wanted :: Présentations :: Présentations archivées-
Sauter vers: